Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

28 - " Adieu Monsieur l'instituteur "... Bernard Maux - Handicap ... tous ensemble - Ecurat.... pour les historiens 39/45 - Le fronton et son canapé

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

" Au revoir Monsieur l'instituteur " 

Au revoir Bernard Maux

Hommage à l'ancien instituteur de Gémozac à plus d'un titre....... 

 

" Le cœur serré, les doigts s'agite fébrilement sur le clavier ". A plus d'un titre l'auteur de Culture-Histoire rend hommage à son ancien concitoyen Gémozac. Ils avaient été gémozacais ensemble, presque voisin d'une cité. Bernard Max avait fait la classe aux enfants de M.S. Ils avaient aussi été ensemble au foyer rural, mais aussi ils se retrouvaient en conseil de classe. Bernard était un homme droit, il aimait son travail, cette relation forte avec les enfants. le bon instit'. Mais aussi un autre point fort, on dirait périphérique à ces relations, en effet Bernard Maux était né en 1941, alors que son père avait connu la guerre et les bombardements à Saintes. D'ailleurs son père a été un témoin essentiel dans le terrible bombardement de la gare de Saintes le 24 juin 1944; il était standardiste à la gare de  Saintes. M.S l'avait rencontré comme témoin voici quelques années. Certes Bernard Maux et Michel Souris n'étaient pas du même bord, n'avaient pas les mêmes idées, mais ils avaient un seul but... faire réussir la jeunesse. Merci pour cela Bernard. Le journal " Sud Ouest " emploie le terme laïc à son encontre, mais c'est quoi exactement la laïcité, lui Bernard c'était un homme très attaché à sa blouse grise, et seul l'homme, et les petits d'hommes comptaient. Quand on parle laïcité, on pense en face aux religions, avec Bernard de religions il n'avait jamais été question. Il était un homme dans son âme (esprit..) et dans son fonctionnement. Merci Bernard, au nom des enfants, merci pour ta vie.

" Le cœur serré, les doigts s'agite fébrilement sur le clavier ". A plus d'un titre l'auteur de Culture-Histoire rend hommage à son ancien concitoyen Gémozac. Ils avaient été gémozacais ensemble, presque voisin d'une cité. Bernard Max avait fait la classe aux enfants de M.S. Ils avaient aussi été ensemble au foyer rural, mais aussi ils se retrouvaient en conseil de classe. Bernard était un homme droit, il aimait son travail, cette relation forte avec les enfants. le bon instit'. Mais aussi un autre point fort, on dirait périphérique à ces relations, en effet Bernard Maux était né en 1941, alors que son père avait connu la guerre et les bombardements à Saintes. D'ailleurs son père a été un témoin essentiel dans le terrible bombardement de la gare de Saintes le 24 juin 1944; il était standardiste à la gare de Saintes. M.S l'avait rencontré comme témoin voici quelques années. Certes Bernard Maux et Michel Souris n'étaient pas du même bord, n'avaient pas les mêmes idées, mais ils avaient un seul but... faire réussir la jeunesse. Merci pour cela Bernard. Le journal " Sud Ouest " emploie le terme laïc à son encontre, mais c'est quoi exactement la laïcité, lui Bernard c'était un homme très attaché à sa blouse grise, et seul l'homme, et les petits d'hommes comptaient. Quand on parle laïcité, on pense en face aux religions, avec Bernard de religions il n'avait jamais été question. Il était un homme dans son âme (esprit..) et dans son fonctionnement. Merci Bernard, au nom des enfants, merci pour ta vie.

***********************

*************************

Vous êtes invités à la semaine de l'handicap.

" Esplanade du 6ième R.Infanterie - Saintes "

(Près de l'abbaye aux Dames)

 

" Semaine nationale du handicap " Du 9 au 13 mars. Mais c'est quoi un handicap...? " La vie est une grande échelle, un handicap est un barreau à des niveaux différents..... Nous sommes tous à des barreaux différents, mais certains sont à un degré très élevé. AIDONS-LES. Demain à quel barreau serons-nous...?

" Semaine nationale du handicap " Du 9 au 13 mars. Mais c'est quoi un handicap...? " La vie est une grande échelle, un handicap est un barreau à des niveaux différents..... Nous sommes tous à des barreaux différents, mais certains sont à un degré très élevé. AIDONS-LES. Demain à quel barreau serons-nous...?

*************************

*************************

" Partage d'une passion "

Education socio-culturelle

Investigations sur des sites de crashs d'avions

" Guerre 39/45 "... Ici ..... Ecurat

Depuis les pièces récupérées sur le sol à la sélection finale. D'autres éléments / fragments d'un avion " Mosquito " abattu à Saintes et crashé à Ecurat le 22 juillet 1944. La traçabilité d'une histoire au travers des fragments / éléments, certaines pièces indiquent une histoire figée par la matière.
Depuis les pièces récupérées sur le sol à la sélection finale. D'autres éléments / fragments d'un avion " Mosquito " abattu à Saintes et crashé à Ecurat le 22 juillet 1944. La traçabilité d'une histoire au travers des fragments / éléments, certaines pièces indiquent une histoire figée par la matière.
Depuis les pièces récupérées sur le sol à la sélection finale. D'autres éléments / fragments d'un avion " Mosquito " abattu à Saintes et crashé à Ecurat le 22 juillet 1944. La traçabilité d'une histoire au travers des fragments / éléments, certaines pièces indiquent une histoire figée par la matière.
Depuis les pièces récupérées sur le sol à la sélection finale. D'autres éléments / fragments d'un avion " Mosquito " abattu à Saintes et crashé à Ecurat le 22 juillet 1944. La traçabilité d'une histoire au travers des fragments / éléments, certaines pièces indiquent une histoire figée par la matière.

Depuis les pièces récupérées sur le sol à la sélection finale. D'autres éléments / fragments d'un avion " Mosquito " abattu à Saintes et crashé à Ecurat le 22 juillet 1944. La traçabilité d'une histoire au travers des fragments / éléments, certaines pièces indiquent une histoire figée par la matière.

**********************************

**********************************

Saintes et son fronton

Autrefois on y découvrait la " Chistéra " pour jouer à la pelote basque, puis est venu le terrain du " Skate park " pour les jeunes, riche idée.

Enfin certains se sont même installés avec leur canapé.....

28 - " Adieu Monsieur l'instituteur "... Bernard Maux - Handicap ... tous ensemble  - Ecurat.... pour les historiens 39/45 - Le fronton et son canapé

Voir les commentaires

24 - Immersion blockhaus gare SNCF ... mesures - Humour non ravageur - Anciens Combattants + OP.EX - Jean-Pierre Blanchard le " croqueur ' de visages.....

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

En vue plan du blockhaus

Gare SNCF - Saintes

Immersion dans cette structure datant de 1939/45 afin d'en prendre les mesures pour en établir un plan.

Zoom... Détails.....

Cette démarche d'investigations historiques sur la période 39/45, s'inscrit dans un cadre général d'établissement d'un document (plan) de la situation à Saintes sous l'occupation allemande. A suivre dans les semaines à venir, sur ce Média Internet.
Cette démarche d'investigations historiques sur la période 39/45, s'inscrit dans un cadre général d'établissement d'un document (plan) de la situation à Saintes sous l'occupation allemande. A suivre dans les semaines à venir, sur ce Média Internet.
Cette démarche d'investigations historiques sur la période 39/45, s'inscrit dans un cadre général d'établissement d'un document (plan) de la situation à Saintes sous l'occupation allemande. A suivre dans les semaines à venir, sur ce Média Internet.
Cette démarche d'investigations historiques sur la période 39/45, s'inscrit dans un cadre général d'établissement d'un document (plan) de la situation à Saintes sous l'occupation allemande. A suivre dans les semaines à venir, sur ce Média Internet.
Cette démarche d'investigations historiques sur la période 39/45, s'inscrit dans un cadre général d'établissement d'un document (plan) de la situation à Saintes sous l'occupation allemande. A suivre dans les semaines à venir, sur ce Média Internet.
Cette démarche d'investigations historiques sur la période 39/45, s'inscrit dans un cadre général d'établissement d'un document (plan) de la situation à Saintes sous l'occupation allemande. A suivre dans les semaines à venir, sur ce Média Internet.
Cette démarche d'investigations historiques sur la période 39/45, s'inscrit dans un cadre général d'établissement d'un document (plan) de la situation à Saintes sous l'occupation allemande. A suivre dans les semaines à venir, sur ce Média Internet.
Cette démarche d'investigations historiques sur la période 39/45, s'inscrit dans un cadre général d'établissement d'un document (plan) de la situation à Saintes sous l'occupation allemande. A suivre dans les semaines à venir, sur ce Média Internet.
Cette démarche d'investigations historiques sur la période 39/45, s'inscrit dans un cadre général d'établissement d'un document (plan) de la situation à Saintes sous l'occupation allemande. A suivre dans les semaines à venir, sur ce Média Internet.
Cette démarche d'investigations historiques sur la période 39/45, s'inscrit dans un cadre général d'établissement d'un document (plan) de la situation à Saintes sous l'occupation allemande. A suivre dans les semaines à venir, sur ce Média Internet.
Cette démarche d'investigations historiques sur la période 39/45, s'inscrit dans un cadre général d'établissement d'un document (plan) de la situation à Saintes sous l'occupation allemande. A suivre dans les semaines à venir, sur ce Média Internet.
Cette démarche d'investigations historiques sur la période 39/45, s'inscrit dans un cadre général d'établissement d'un document (plan) de la situation à Saintes sous l'occupation allemande. A suivre dans les semaines à venir, sur ce Média Internet.
Cette démarche d'investigations historiques sur la période 39/45, s'inscrit dans un cadre général d'établissement d'un document (plan) de la situation à Saintes sous l'occupation allemande. A suivre dans les semaines à venir, sur ce Média Internet.

Cette démarche d'investigations historiques sur la période 39/45, s'inscrit dans un cadre général d'établissement d'un document (plan) de la situation à Saintes sous l'occupation allemande. A suivre dans les semaines à venir, sur ce Média Internet.

Caricatures.....

.... ou se faire croquer...!

Ou quand l'auto-dérision ne dégénère pas !

Jack Law était un vétéran de la Royal Air Force, il avait croqué l'auteur de Culture-Histoire alors qu'il était venu à Ecurat pour une cérémonie commémorative. Il tait mécanicien sur avion " Mosquito ". jack était un " allié " très sympathique.

Jack Law était un vétéran de la Royal Air Force, il avait croqué l'auteur de Culture-Histoire alors qu'il était venu à Ecurat pour une cérémonie commémorative. Il tait mécanicien sur avion " Mosquito ". jack était un " allié " très sympathique.

******************************

*******************************

********************************

Assemblée générale

Anciens Combattants + OP.EX

 

Président Gabriel GABORIAU

 

88ème Assemblée Générale de L’Union Fédérale

 « Les Anciens Combattants Saintais »

   L’ Assemblée Générale des Anciens Combattants Saintais est un moment important dans la vie du monde combattant. Cette assemblée a été honorée par la présence de Jean-Claude BUISSET, Président national de l’Union Fédérale. Le Président adresse ses souhaits de bienvenue et remercie l’assistance d’avoir répondu, toujours aussi nombreuse, à son invitation.

    Les thèmes de cette Assemblée Générale ont été : La tolérance et la Liberté, En cette année 2015, comment ne pas parler de la tolérance et de la Liberté après les évènements récents dont la France a été victime. Etre tolérant, c’est respecter l’autre dans sa différence, c’est-à-dire dans ses convictions religieuses, politiques et philosophiques. La liberté, chère à tous, a été chèrement acquise par le sacrifice de nos anciens combattants dont la mémoire est inscrite à jamais sur nos monuments aux Morts.

   Le déroulement de l’Assemblée Générale a été marqué par l’arrivée dans notre conseil d’administration de 3 OPEX (Opérations  Extérieures) ce qui assure la relève et la pérennité de notre association.

    La vocation et les missions de l’association sont la sauvegarde des acquis laissés par nos prédécesseurs. Si la mémoire est un héritage, la transmettre est un devoir. L’hommage par le souvenir des Anciens Combattants morts pour la Patrie est rendu en participant aux cérémonies commémoratives patriotiques ou religieuses. La défense des droits des Anciens Combattants, de leurs veuves, orphelins, pupilles de la Nation constitue, par des actions continues, nos interventions sociales et matérielles.

   Sont considérés comme Anciens Combattants, les titulaires de la Carte du Combattant ou du Titre de Reconnaissance de la Nation.

    Grand merci à nos 15 porte-drapeau et à nos 3  suppléants pour leur présence à toutes les commémorations et manifestations du souvenir. Qu’ils soient tous remerciés pour leur dévouement, ainsi que les nombreux adhérents et amis qui participent, à nos cotés, lors des manifestations patriotiques.

    La mission de notre association n’est-elle pas d’accompagner nos adhérents lors de leur décès ?. Le protocole de l’enterrement tient à l’emplacement des drapeaux pendant l’office religieux. A l’arrivée du cercueil, les drapeaux sont déjà en place. Dans l’Eglise,  ils se mettent autour du cercueil et rendent les honneurs au défunt. A la sortie, ils passent devant. A la demande de la famille, le cercueil peut être recouvert d’un drap tricolore ou d’un drapeau tricolore d’association d’anciens combattants, sur lequel peuvent aussi être déposées les décorations militaires et civiles obtenues par le défunt.

  Amis Anciens Combattants, vous n’appartenez à aucune association et vous souhaitez, ou vos familles souhaitent, que nous soyons là pour honorer votre mémoire, pour cela rejoignez nous.

  Les Anciens Combattants ne sont pas là que pour honorer la mémoire des défunts, mais aussi pour soutenir les veuves par la mise en œuvre des actions sociales et matérielles.

  Pour perpétuer nos acquis et ainsi empêcher leur disparition, la relève doit se mettre en place grâce à la génération des OPEX. Ce sont eux nos héritiers qui porteront le flambeau de nos valeurs. Le devoir de mémoire est au cœur de nos préoccupations. La mémoire relève du devoir civique.

  A l’issue de cette Assemblée, plusieurs récompenses ont été remises par  le Président national en présence des autorités civiles et militaires. Les médailles de l‘Union fédérale : de vermeille à Mr Roland TOURNOU, d’argent à Mr Hadj ABDOU, de bronze à Mrs Jacky BROUSSET et Claude DRAPEAU et les diplômes d’honneur à Mrs Bruno BOURDRON, Jean-Pierre COCUAUD et Jean-Pierre PARADE, félicitations. Un vin d’honneur servi à la salle n° 5 de la salle Saintonge et un repas convivial servi salle du Camélia et animé par André William, ont clôturé cette journée.                                                                                                                                      Gabriel GABORIAU

 

 

 

De Michel Noizet (Président adjoint des anciens combattants saintais), pour le texte reçu et les photos.
De Michel Noizet (Président adjoint des anciens combattants saintais), pour le texte reçu et les photos.
De Michel Noizet (Président adjoint des anciens combattants saintais), pour le texte reçu et les photos.

De Michel Noizet (Président adjoint des anciens combattants saintais), pour le texte reçu et les photos.

*****************************

*****************************

En quelques notes..

Un visage.. 

" Où sortir....! "

 

Certes vous allez découvrir ou redécouvrir cet artiste peintre saintais, mais saviez-vous qu'il avait " croqué croqué St Jean-Paul II il y a quelques années.

Certes vous allez découvrir ou redécouvrir cet artiste peintre saintais, mais saviez-vous qu'il avait " croqué croqué St Jean-Paul II il y a quelques années.

Voir les commentaires

21 - Binôme pour les cantonales: Couleurs U.M.P à Saintes - Un dimanche à Saintes

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

« Des cantons qui forment le département 1-7 »

Avec le binôme « Eric / Mélissa », les petits nouveaux sur la nouvelle présentation des cantons « Canton unifié de Saintes » (Ils ont le soutien de l'U.M.P)

Candidats et à quoi… ?

Mélissa & Régis, avec le soutien de l'U.M.P... Le canton de Saintes, configuration structurelle / géographique : Unique

Mélissa & Régis, avec le soutien de l'U.M.P... Le canton de Saintes, configuration structurelle / géographique : Unique

Un conseil cantonal / général / départemental… en fait cela sert à quoi…,

Réponses en binôme de Mélissa Trouvé et de Régis Ste Marie-Pricot :

« C’est gérer dans le domaine de la compétence du Conseil Général (Conseil Départemental). Plusieurs secteurs. Le social, de la petite enfance jusqu’à la fin de vie. Les personnes atteintes d’un handicap. Le social représente 60 % du budget du C.G. Le budget pour le département étant de 1 000 000 000 pour 2014. Dans ce social on retrouve l’A.P.A et le R.S.A. Ensuite viennent les collèges, mais uniquement pour la partie immeuble. En Charente maritime nous couvrons 51 collèges, plus des collèges privés, tels pour Saintes, Recouvrance et Jeanne d’Arc. Le C.G intervient aussi dans le domaine du C.D.I.S / 17 (Centre départemental d’incendie et de secours). C’est le secteur de l’environnement et de la sécurité.

Le C.G a aussi en charge les équipements et les transports.

Il y a aussi les compétences optionnelles, ce sont les actions en milieu associatif par des subventions.

En fait il faut gérer les fonds en fonction des actions à effectuer. Pour ce qui est des fonds, en matière de rentrée il faut préciser que la taxe foncière ne rentre absolument pas dans le budget du C.G.

Ce qui est un beau plus pour notre département ; les centres sociaux ont été en exemple sur le territoire national. C’est un des rares départements à financer le plus ces centres. Cela a été un choix du 17.

Pour en revenir aux compétences optionnelles, celles que l’on peut gérer dans le département, un exemple. Le haut-débit Internet. Chez notre voisin charentais ce n’a pas été le cas. Ainsi notre choix (politique) de cette installation a fait que le distributeur d’accès – Orange – n’est plus en situation de monopole. Ainsi le public consommateur se retrouve avec des tarifs beaucoup plus accessibles, voire plus attractifs ».

Merci pour cette présentation, certes un survol, mais aussi une approche. Mais l’un et l’autre, quelles sont vos motivations…. ?

Régis S.M.P… « En période difficile c’est là qu’il faut s’engager. La seconde raison est que professionnellement, je traite des intérêts particuliers et maintenant je traite de l'intérêt général »

Et vous Mélissa.T… « M’investir pour la ville, c’est la deuxième phase de mon action après les municipales. Actuellement il n’y a pas beaucoup de jeunes et c’est important de m’investir pour Saintes et la Charente maritime ; rayonnement, développement, mise en valeur. C’est à nous, la nouvelle génération d’agir et main dans la main, avec la municipalité en place, nous devrons travailler ensemble et réussir nos projets ».

On peut demander au « binôme » où en est le canton à ce jour, la situation… ?

« On peut dire que Saintes n’est pas portée au Conseil Général par les élus en place. Par exemple, pour ne citer que le rond-point des pompiers (projet important par excellence.. Ndlr). Le département refuse de fiancer ce giratoire (pourtant inscrit dans le programme actuel du candidat Christophe Dourthe (et Conseiller général), élu depuis 2001 et pourtant nous sommes au centre de son territoire. Le C.G refuse de financer les travaux alors que ceux-ci ont commencé, par la coupe des arbres. (Il en a d’ailleurs été fortement question au dernier Conseil municipal de ce projet de la majorité municipale actuelle.. Ndlr). C’est à croire que ces élus du C.G, en place, ne connaissent pas leurs dossiers. Par ailleurs le Conseil général suit son programme social, mais pas seulement du fait de ces élus ».

Merci Régis Ste-Marie-Pricot. Et dans un avenir proche, si vous êtes élus, vos projets… ?

« Continuer à accompagner les personnes de la naissance à la fin de vie. Sur Saintes nous avons une population de plus en plus vieillissante dont il va bien falloir s’occuper, surtout avec le maintien à domicile. Dans ce domaine de la gériatrie, ce sera créateur d’emploi pour la ville. Comme cela a été dit récemment en réunion public, la ville a le prix de l’excellence dans ce secteur de la gériatrie, secteur où nous devons et devrons avoir de plus en plus de personnel qualifié. Après le social, nous avons le tourisme. Sur la ville nous avons déjà tout ce qu’il faut pour cela. Nous avons des projets de réhabilitations, Par exemple nous voulons, entre autres, faire une grande ouverture saintaise qui nous mène aux arènes, en fait une belle porte d’entrée (au figuré) sur notre cité, nous voulons faire un lien fort entre l’ancien port des Santons (donc de Saintes / Médiolanum Santonum…Ndlr) situé à Barzan, « Le Fâ » et notre ville. Un itinéraire tracé, très visuel. Toujours dans le tourisme, nous avons notre beau fleuve Charente, on connaît bien ce parcours Saintes-Angoulême, mais rien vers Rochefort, puis il faudrait que la ville aménage des voies cyclables le long de ce fleuve, dans son parcours saintais (voire bien aux extrêmes…Ndlr). Ces pistes n’existent pas à Saintes. Question rapport financier, il faut savoir qu’un cycliste rapporterait 70 € la journée au cours de son passage à Saintes ; hébergement, restauration, autres petits achats. Restons sur ce fleuve pour préciser qu’il faudrait allonger la saison des deux mois où actuellement il y a vraiment une activité fluviale, alors que nous pourrions y attirer des utilisateurs en plus grand nombre. Les pontons sont certainement enlevés bien trop tôt ! »

Après ce tour d’horizon, un succinct état des lieux et l’avenir que vous promettez aux citoyens de votre canton à venir, parlez-nous de vous.

Mélissa Trouvé, présentez-vous et si vous en avez une … votre devise… ?

« J’ai 29 ans, je suis originaire de St Lô, dans la Manche. Je suis saintaise depuis 27 ans. Je vis en couple et sans enfants. Comme profession je suis assistante commerciale dans une maison de spiritueux à Cognac. Comme devise je pourrai faire une citation, d’inspiration colombienne, ainsi : Naître dans ce monde c’est comme marcher au milieu d’une guerre. (Mélissa a ensuite précisé… cela signifier que c’était une battante… Ndlr) »

Après le candidat féminin au tour de Monsieur, comme l’oblige la loi, se présenter et agir en binôme….

« J’ai 56 ans, je suis originaire de Pau (64). Voici 30 ans que je demeure à Saintes où j’exerce mon métier d’avocat, j’ai toujours été au barreau de Saintes. Je suis marié et j’ai une fille, maintenant majeure. Pour la devise, je citerai Guillaume d’Orange – Rien ne sert d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer ».

 

Merci à notre « binôme » pour cet entretien et sans trop prédire de leur avenir en couple de gestionnaire de la situation publique, on peut au moins en retenir…. « Heureux tous les deux ».

 

 

 

 

****************************************

****************************************

Un dimanche pas si ordinaire que cela !

En trois temps.....

Un " offshore " à Saintes... bassin du jardin public, l'un des bateaux, un "Hors-bord ", avait une caméra embarquée, rien n'arrête le progrès. A l'espace Mendès-France " On se bouge tous pour Charlie ". enfin dès ce matin avant la messe de l'abbaye aux Dames une petite sœur des pauvres.... très discrète au micro.... " Je suis  sœur Maria / Mary, je suis originaire de New York, aux Etats-Unis j'ai eu mon appel pour vouer ma vie aux plus démunis, les pauvres, je suis alors rentrée aux " petites soeurs des pauvres " dont la fondatrice de cette communauté religieuse était Ste Jeanne Jugan. Il y a 52 ans j'ai eu mon obédience pour venir servir en France. Aujourd'hui je suis à Saintes. ( Sœur Maria Véronica prenait la parole pour le temps du Carême, du partage. Nous l'apercevons qui s'éloigne discrètement du micro)
Un " offshore " à Saintes... bassin du jardin public, l'un des bateaux, un "Hors-bord ", avait une caméra embarquée, rien n'arrête le progrès. A l'espace Mendès-France " On se bouge tous pour Charlie ". enfin dès ce matin avant la messe de l'abbaye aux Dames une petite sœur des pauvres.... très discrète au micro.... " Je suis  sœur Maria / Mary, je suis originaire de New York, aux Etats-Unis j'ai eu mon appel pour vouer ma vie aux plus démunis, les pauvres, je suis alors rentrée aux " petites soeurs des pauvres " dont la fondatrice de cette communauté religieuse était Ste Jeanne Jugan. Il y a 52 ans j'ai eu mon obédience pour venir servir en France. Aujourd'hui je suis à Saintes. ( Sœur Maria Véronica prenait la parole pour le temps du Carême, du partage. Nous l'apercevons qui s'éloigne discrètement du micro)
Un " offshore " à Saintes... bassin du jardin public, l'un des bateaux, un "Hors-bord ", avait une caméra embarquée, rien n'arrête le progrès. A l'espace Mendès-France " On se bouge tous pour Charlie ". enfin dès ce matin avant la messe de l'abbaye aux Dames une petite sœur des pauvres.... très discrète au micro.... " Je suis  sœur Maria / Mary, je suis originaire de New York, aux Etats-Unis j'ai eu mon appel pour vouer ma vie aux plus démunis, les pauvres, je suis alors rentrée aux " petites soeurs des pauvres " dont la fondatrice de cette communauté religieuse était Ste Jeanne Jugan. Il y a 52 ans j'ai eu mon obédience pour venir servir en France. Aujourd'hui je suis à Saintes. ( Sœur Maria Véronica prenait la parole pour le temps du Carême, du partage. Nous l'apercevons qui s'éloigne discrètement du micro)

Un " offshore " à Saintes... bassin du jardin public, l'un des bateaux, un "Hors-bord ", avait une caméra embarquée, rien n'arrête le progrès. A l'espace Mendès-France " On se bouge tous pour Charlie ". enfin dès ce matin avant la messe de l'abbaye aux Dames une petite sœur des pauvres.... très discrète au micro.... " Je suis sœur Maria / Mary, je suis originaire de New York, aux Etats-Unis j'ai eu mon appel pour vouer ma vie aux plus démunis, les pauvres, je suis alors rentrée aux " petites soeurs des pauvres " dont la fondatrice de cette communauté religieuse était Ste Jeanne Jugan. Il y a 52 ans j'ai eu mon obédience pour venir servir en France. Aujourd'hui je suis à Saintes. ( Sœur Maria Véronica prenait la parole pour le temps du Carême, du partage. Nous l'apercevons qui s'éloigne discrètement du micro)

Voir les commentaires

18 - Dernier voyage de " Monsieur Jean " - Auditorium & Beaux fauteuils " Abbaye & Musique " - E.R.E.A .. La guerre pour une meilleure vie sociétale - Opération " Pièces jaunes " postale

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

" Bon voyage cher Monsieur Jean "

 

On peut se permettre une seule et petite anecdote..... Ce n'était pas un homme de grande relation, encore moins officielle. Mais un jour à la cérémonie du 11 novembre, parmi les participants, il s'était approché tout doucement vers les premiers rangs. l'auteur de Culture-Histoire avait voulu savoir le " pourquoi du comment " et aussi voici la réponse....  " Je suis ici car j'ai mes parents, des proches qui ont souffert de cette époque, certains y sont morts pour la France ". Bien Monsieur Jean, pour votre " sortie " publique elle fut très honorable. (Sur la photo suivant Monsieur Jean est visible de dos).

On peut se permettre une seule et petite anecdote..... Ce n'était pas un homme de grande relation, encore moins officielle. Mais un jour à la cérémonie du 11 novembre, parmi les participants, il s'était approché tout doucement vers les premiers rangs. l'auteur de Culture-Histoire avait voulu savoir le " pourquoi du comment " et aussi voici la réponse.... " Je suis ici car j'ai mes parents, des proches qui ont souffert de cette époque, certains y sont morts pour la France ". Bien Monsieur Jean, pour votre " sortie " publique elle fut très honorable. (Sur la photo suivant Monsieur Jean est visible de dos).

18 - Dernier voyage de " Monsieur Jean " - Auditorium & Beaux fauteuils " Abbaye & Musique " - E.R.E.A .. La guerre pour une meilleure vie sociétale -  Opération " Pièces jaunes " postale
18 - Dernier voyage de " Monsieur Jean " - Auditorium & Beaux fauteuils " Abbaye & Musique " - E.R.E.A .. La guerre pour une meilleure vie sociétale -  Opération " Pièces jaunes " postale

**********************************

**********************************

Auditorium " Cité musicale "

Réception à l’auditorium autour de beaux fauteuils

 

« Abbaye aux Dames – La cité musicale »

 

Alors que tous attendaient une déclaration officielle, des instants musicaux et un partage convivial, telle une tortue se déployant, on pouvait voir la tribune des fauteuils qui se déployait en silence, présentant une belle structure de velours rouge vêtue…

Bien installé le public a alors tendu l’oreille pour la présentation par le président de l’association, Philippe Terville.

« Ses beaux fauteuils viennent de se déployer telle une belle personne sur le sable. Ce mécanisme nous offre moins de places qu’auparavant, ainsi 121 au lieu de 191. Mais replié ce mécanisme ne prend que deux mètres de longueur (rendant ainsi à cette belle salle plus de surface pour d’autres manifestations), mais il faut quand-même 30 minutes aux deux moteurs et l’aide de deux  hommes pour mouvoir et finaliser l’installation de cette tribune de 4700 kg. Pourquoi tant de beauté en ces lieux, nous la découvrons tous les jours »

Notre président, avec un style déjà vu dans le fameux tableau où l’on voit Rouget de Lisle, entonnant la Marseillaise, de s’enfoncer un peu plus dans le détail.

« Ce bel auditorium c’est la cité musicale qui l’a payé, certes avec votre gentillesse et vos dons. Ainsi 80 donateurs ont permis de toucher le 10ième du coût de ce bel ensemble, qui représenté un budget / dépenses de 100 000 euros »

Mais l’association « L’abbaye aux Dames – La cité musicale » n’est pas ingrate, en effet ella a mentionné les noms des donateurs, de ceux qui ont bien voulu apparaître, sur une magnifique plaque de verre, apposée sur le mur de cette salle.

Mais avant d’écouter un intermède musical « Du Mozart en quelques mouvements par un joli quartet » (Quator Hip4tet) et de partager le verre de l’amitié, prêtons l’oreille à la conclusion du président qui mériterait d’être nominé poète de Dames…. Surtout en ce haut lieu prestigieux de notre histoire.

« Comme disait Victor Hugo, aimer c’est savoir dire… je t’aime sans parler. Alors je me tais… »

18 - Dernier voyage de " Monsieur Jean " - Auditorium & Beaux fauteuils " Abbaye & Musique " - E.R.E.A .. La guerre pour une meilleure vie sociétale -  Opération " Pièces jaunes " postale
18 - Dernier voyage de " Monsieur Jean " - Auditorium & Beaux fauteuils " Abbaye & Musique " - E.R.E.A .. La guerre pour une meilleure vie sociétale -  Opération " Pièces jaunes " postale
18 - Dernier voyage de " Monsieur Jean " - Auditorium & Beaux fauteuils " Abbaye & Musique " - E.R.E.A .. La guerre pour une meilleure vie sociétale -  Opération " Pièces jaunes " postale
18 - Dernier voyage de " Monsieur Jean " - Auditorium & Beaux fauteuils " Abbaye & Musique " - E.R.E.A .. La guerre pour une meilleure vie sociétale -  Opération " Pièces jaunes " postale

*********************************************

*********************************************

Au programme....

" Guerre 39/45 "

Avec la jeunesse de l'Etablissement Régional de l'Enseignement Adapté

En deux groupes, les élèves ont fait immersion dans un monde en guerre, il y a 70 ans....

Un ancien adage dit ceci... " Si tu veux la paix prépares la guerre ", il n'est certainement pas question d'adapter cette phrase aux élèves de l'E.R.E.A, mais il est vrai qu'il faut toujours être prêt à défendre nos terres et nos familles. Puis parler de la violence de la guerre, des souffrances, c'est peut-être une occasion de montrer à cette jeunesse que rine ne vaut un bon dialogue entre les sociétés, les pays, les civilisations. Pour rentrer dans la vie sociétale, ces jeunes n'ont pas spécialement besoin de cours sur la " laïcité ", mais il leur faut le concours de tous.... Les enseignants, la société et surtout la famille et les proches.(comme chaque année depuis 4 ans les éducateurs font appel à l'auteur de " Culture-Histoire " pour cette intervention socio-éducative.
Un ancien adage dit ceci... " Si tu veux la paix prépares la guerre ", il n'est certainement pas question d'adapter cette phrase aux élèves de l'E.R.E.A, mais il est vrai qu'il faut toujours être prêt à défendre nos terres et nos familles. Puis parler de la violence de la guerre, des souffrances, c'est peut-être une occasion de montrer à cette jeunesse que rine ne vaut un bon dialogue entre les sociétés, les pays, les civilisations. Pour rentrer dans la vie sociétale, ces jeunes n'ont pas spécialement besoin de cours sur la " laïcité ", mais il leur faut le concours de tous.... Les enseignants, la société et surtout la famille et les proches.(comme chaque année depuis 4 ans les éducateurs font appel à l'auteur de " Culture-Histoire " pour cette intervention socio-éducative.
Un ancien adage dit ceci... " Si tu veux la paix prépares la guerre ", il n'est certainement pas question d'adapter cette phrase aux élèves de l'E.R.E.A, mais il est vrai qu'il faut toujours être prêt à défendre nos terres et nos familles. Puis parler de la violence de la guerre, des souffrances, c'est peut-être une occasion de montrer à cette jeunesse que rine ne vaut un bon dialogue entre les sociétés, les pays, les civilisations. Pour rentrer dans la vie sociétale, ces jeunes n'ont pas spécialement besoin de cours sur la " laïcité ", mais il leur faut le concours de tous.... Les enseignants, la société et surtout la famille et les proches.(comme chaque année depuis 4 ans les éducateurs font appel à l'auteur de " Culture-Histoire " pour cette intervention socio-éducative.

Un ancien adage dit ceci... " Si tu veux la paix prépares la guerre ", il n'est certainement pas question d'adapter cette phrase aux élèves de l'E.R.E.A, mais il est vrai qu'il faut toujours être prêt à défendre nos terres et nos familles. Puis parler de la violence de la guerre, des souffrances, c'est peut-être une occasion de montrer à cette jeunesse que rine ne vaut un bon dialogue entre les sociétés, les pays, les civilisations. Pour rentrer dans la vie sociétale, ces jeunes n'ont pas spécialement besoin de cours sur la " laïcité ", mais il leur faut le concours de tous.... Les enseignants, la société et surtout la famille et les proches.(comme chaque année depuis 4 ans les éducateurs font appel à l'auteur de " Culture-Histoire " pour cette intervention socio-éducative.

*********************

*********************

La poste de Saintes joue la solidarité

" Opération pièces jaunes "

 

A 11 heures précises, cachet de la poste faisant foi, a eu lieu la pesée des pièces jaunes. En effet nous sommes dans la 26ième opération " Pièces jaunes ". Mais la clôture nationale, nous ne sommes ici qu'à une étape, aura lieu le 7 mars à Paris. Ainsi dans la poste de Saintes le directeur de l'établissement postal, Thierry Bernier, en présence d'Eric Dohollou, délégué régional pour les " Pièces jaunes " a procédé à la pesée des 6 sacs, leur montant sera ensuite calculé à la Banque de France. Etaient aussi présentes les chargées de communication et de la presse, de l'agence postale " Poitou Charente ".  Fondées en 1989 ces opérations à but humanitaire en faveur des enfants hospitalisés, à pour présidente nationale Bernadette Chirac. Le parrain actuel en étant Christian Karembeu.  Pour mémoire, et aux dires d'Eric Dohollou, cette association, avec le bénéfice retiré de la collecte des fameuses pièces jaunes, investit dans de grands projets au gré des C.H.U. A Saintes il y a eu l'amélioration de l'accueil de jour pour les enfants hospitalisés. A Niort cela a consisté en un financement de matériel sportif pour les enfants hospitalisés. Quant à la ville de Poitiers l'action a été en faveur de la maison pour les familles d'enfants hospitalisés.
A 11 heures précises, cachet de la poste faisant foi, a eu lieu la pesée des pièces jaunes. En effet nous sommes dans la 26ième opération " Pièces jaunes ". Mais la clôture nationale, nous ne sommes ici qu'à une étape, aura lieu le 7 mars à Paris. Ainsi dans la poste de Saintes le directeur de l'établissement postal, Thierry Bernier, en présence d'Eric Dohollou, délégué régional pour les " Pièces jaunes " a procédé à la pesée des 6 sacs, leur montant sera ensuite calculé à la Banque de France. Etaient aussi présentes les chargées de communication et de la presse, de l'agence postale " Poitou Charente ".  Fondées en 1989 ces opérations à but humanitaire en faveur des enfants hospitalisés, à pour présidente nationale Bernadette Chirac. Le parrain actuel en étant Christian Karembeu.  Pour mémoire, et aux dires d'Eric Dohollou, cette association, avec le bénéfice retiré de la collecte des fameuses pièces jaunes, investit dans de grands projets au gré des C.H.U. A Saintes il y a eu l'amélioration de l'accueil de jour pour les enfants hospitalisés. A Niort cela a consisté en un financement de matériel sportif pour les enfants hospitalisés. Quant à la ville de Poitiers l'action a été en faveur de la maison pour les familles d'enfants hospitalisés.

A 11 heures précises, cachet de la poste faisant foi, a eu lieu la pesée des pièces jaunes. En effet nous sommes dans la 26ième opération " Pièces jaunes ". Mais la clôture nationale, nous ne sommes ici qu'à une étape, aura lieu le 7 mars à Paris. Ainsi dans la poste de Saintes le directeur de l'établissement postal, Thierry Bernier, en présence d'Eric Dohollou, délégué régional pour les " Pièces jaunes " a procédé à la pesée des 6 sacs, leur montant sera ensuite calculé à la Banque de France. Etaient aussi présentes les chargées de communication et de la presse, de l'agence postale " Poitou Charente ". Fondées en 1989 ces opérations à but humanitaire en faveur des enfants hospitalisés, à pour présidente nationale Bernadette Chirac. Le parrain actuel en étant Christian Karembeu. Pour mémoire, et aux dires d'Eric Dohollou, cette association, avec le bénéfice retiré de la collecte des fameuses pièces jaunes, investit dans de grands projets au gré des C.H.U. A Saintes il y a eu l'amélioration de l'accueil de jour pour les enfants hospitalisés. A Niort cela a consisté en un financement de matériel sportif pour les enfants hospitalisés. Quant à la ville de Poitiers l'action a été en faveur de la maison pour les familles d'enfants hospitalisés.

Voir les commentaires

14 - Miss Saintes 2014 avec les anciens des " Petites sœurs des pauvres - Les assises et les trafiquants / Saintes - " Boutique Mariage " délocalisé.... Intra-Muros - CONSEIL MUNICIPAL ... Heurts sur des heures... - Départ Monsieur Jean " S.D.F "

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Miss Saintes et les anciens

Aurélie, Miss 2014, en milieu des personnes âgées.

Une des facettes de son rôle: Donner du bonheur. Ainsi Aurélie Nouveau, Miss Saintes - Pays de Saintonge 2014, a rendu visite aux personnes, résidents, de la maison de vie " Ma Maison " (Petites sœurs des pauvres / Fondation Ste Jeanne Jugan). Au programme.... prise de paroles, partage du goûter, causette, bises et câlins, séances photos. Que du bonheur, avec en prime, visite de la chapelle et rencontre d'une Dame de 103 ans, celle-ci n'ayant pu quitter sa chambre, Aurélie est montée aux étages. Nous remercions vivement cet établissement pour ces moments de partages, autant festifs qu'émotionnels.

Une des facettes de son rôle: Donner du bonheur. Ainsi Aurélie Nouveau, Miss Saintes - Pays de Saintonge 2014, a rendu visite aux personnes, résidents, de la maison de vie " Ma Maison " (Petites sœurs des pauvres / Fondation Ste Jeanne Jugan). Au programme.... prise de paroles, partage du goûter, causette, bises et câlins, séances photos. Que du bonheur, avec en prime, visite de la chapelle et rencontre d'une Dame de 103 ans, celle-ci n'ayant pu quitter sa chambre, Aurélie est montée aux étages. Nous remercions vivement cet établissement pour ces moments de partages, autant festifs qu'émotionnels.

La première démarche pour cette superbe rencontre fut effectuée auprès de Mère Patricia, étant absente, la supérieure avait délégué ses pouvoirs d'hôtesse à sœur Laurence qui a été très à la hauteur, nous l'en remercions. " Ce n'est qu'un au revoir........ ". Aurélie et Vanessa, accompagnante, sont reparties chacune avec une belle image de Ste Jeanne Jugan, à laquelle était jointe une médaille.
La première démarche pour cette superbe rencontre fut effectuée auprès de Mère Patricia, étant absente, la supérieure avait délégué ses pouvoirs d'hôtesse à sœur Laurence qui a été très à la hauteur, nous l'en remercions. " Ce n'est qu'un au revoir........ ". Aurélie et Vanessa, accompagnante, sont reparties chacune avec une belle image de Ste Jeanne Jugan, à laquelle était jointe une médaille.
La première démarche pour cette superbe rencontre fut effectuée auprès de Mère Patricia, étant absente, la supérieure avait délégué ses pouvoirs d'hôtesse à sœur Laurence qui a été très à la hauteur, nous l'en remercions. " Ce n'est qu'un au revoir........ ". Aurélie et Vanessa, accompagnante, sont reparties chacune avec une belle image de Ste Jeanne Jugan, à laquelle était jointe une médaille.
La première démarche pour cette superbe rencontre fut effectuée auprès de Mère Patricia, étant absente, la supérieure avait délégué ses pouvoirs d'hôtesse à sœur Laurence qui a été très à la hauteur, nous l'en remercions. " Ce n'est qu'un au revoir........ ". Aurélie et Vanessa, accompagnante, sont reparties chacune avec une belle image de Ste Jeanne Jugan, à laquelle était jointe une médaille.
La première démarche pour cette superbe rencontre fut effectuée auprès de Mère Patricia, étant absente, la supérieure avait délégué ses pouvoirs d'hôtesse à sœur Laurence qui a été très à la hauteur, nous l'en remercions. " Ce n'est qu'un au revoir........ ". Aurélie et Vanessa, accompagnante, sont reparties chacune avec une belle image de Ste Jeanne Jugan, à laquelle était jointe une médaille.
La première démarche pour cette superbe rencontre fut effectuée auprès de Mère Patricia, étant absente, la supérieure avait délégué ses pouvoirs d'hôtesse à sœur Laurence qui a été très à la hauteur, nous l'en remercions. " Ce n'est qu'un au revoir........ ". Aurélie et Vanessa, accompagnante, sont reparties chacune avec une belle image de Ste Jeanne Jugan, à laquelle était jointe une médaille.
La première démarche pour cette superbe rencontre fut effectuée auprès de Mère Patricia, étant absente, la supérieure avait délégué ses pouvoirs d'hôtesse à sœur Laurence qui a été très à la hauteur, nous l'en remercions. " Ce n'est qu'un au revoir........ ". Aurélie et Vanessa, accompagnante, sont reparties chacune avec une belle image de Ste Jeanne Jugan, à laquelle était jointe une médaille.
La première démarche pour cette superbe rencontre fut effectuée auprès de Mère Patricia, étant absente, la supérieure avait délégué ses pouvoirs d'hôtesse à sœur Laurence qui a été très à la hauteur, nous l'en remercions. " Ce n'est qu'un au revoir........ ". Aurélie et Vanessa, accompagnante, sont reparties chacune avec une belle image de Ste Jeanne Jugan, à laquelle était jointe une médaille.
La première démarche pour cette superbe rencontre fut effectuée auprès de Mère Patricia, étant absente, la supérieure avait délégué ses pouvoirs d'hôtesse à sœur Laurence qui a été très à la hauteur, nous l'en remercions. " Ce n'est qu'un au revoir........ ". Aurélie et Vanessa, accompagnante, sont reparties chacune avec une belle image de Ste Jeanne Jugan, à laquelle était jointe une médaille.

La première démarche pour cette superbe rencontre fut effectuée auprès de Mère Patricia, étant absente, la supérieure avait délégué ses pouvoirs d'hôtesse à sœur Laurence qui a été très à la hauteur, nous l'en remercions. " Ce n'est qu'un au revoir........ ". Aurélie et Vanessa, accompagnante, sont reparties chacune avec une belle image de Ste Jeanne Jugan, à laquelle était jointe une médaille.

*******************************

*******************************

Trafic et nécessité

" Assises -----> Trafiquants "

 

Saintes «  Ville d’assises »

 

Salle des « Assises » 17 prévenus comparaissent dans ces jours, pour usage et trafic de stupéfiants.

 

Zoom….. Sur des bribes entendus et retenus, via les avocats…

Premier avocat

« Trop facile, depuis le premier degré d’investigations, écoutes et filatures, jusqu’à ce tribunal. Certes j’y adhère, mais à quoi cela sert-il…. ? Mon client risque encore de retourner en prison.. pourquoi.. ? Il y a eu l’ordonnance de renvoi qui l’a amené ici. Il n’y a pas grand-chose contre lui, vous dites qu’il semblerait qu’il y ait eu d’importantes quantités qui aient passés entre ses mains. Mais ici vous ne pouvez pas parler de vraisemblance… ! Il y a eu les écoutes téléphoniques, mais ensuite pas de vraies confrontations. Après ce nouveau temps d’incarcération qu’il risque, il va en sortir un jour, il aura passé de nombreuses années de sa vie derrière les barreaux. A sa sortie il va, pendant une quinzaine de jours, voir des amis et proches, mais c’est le travail qui va lui manquer, alors il va retomber dans un cycle infernal, il n’aura pas le choix. Regardez bien ces hommes ce ne sont pas des riches, ce ne sont que des consommateurs, des petits revendeurs. Au cours des premières investigations vous n’avez trouvez que 1010 € dans son blouson, chez lui de la drogue, une balance, 2 revolvers.  Mais ce n’est même pas pour ces deux révolvers qu’il est ici, ceux-ci ne figurent pas dans l’ordonnance de renvoi. Oui mon client Monsieur D……. voudrait bien s’investir dans l’horticulture, ou la peinture, voire l’électricité, mais ailleurs qu’en prison où vous voulez l’envoyez. Oui je vous demande de bien utiliser votre balance, voire les pour et les contre.   La peine que vous demandez est trop lourde ».

 

Second avocat (te) :

« Il n’y a rien dans ce dossier. Vous savez autre chose tue encore plus, l’alcool et tous ces substitutifs pharmaceutiques….. mais là il  je vous demande la relaxe pure et simple de mon client Monsieur L…… ».

Là les avocats font fort, la cour va-t-elle suivre…… ? Mais on sait bien que la complexité du C.P.P fait que la défense trouve beaucoup d’alliés dans ce domaine, puis il ne faut peut-être pas confondre social et Loi. « Dura Lex Sed Lex »

 

Beaucoup d’années de prisons réclamées… mais que vont dire les médias (écrits) sur les verdicts… ?  

 

----> Image.....

 

14 - Miss Saintes 2014 avec les anciens des " Petites sœurs des pauvres - Les assises et les trafiquants / Saintes - " Boutique Mariage " délocalisé.... Intra-Muros - CONSEIL MUNICIPAL ... Heurts sur des heures... - Départ Monsieur Jean " S.D.F "

************************************

************************************

Chez " Boutique Mariage "

Cela bouge, mais reste " Intra Muros "

Sandrine Ségues, nous attend à sa nouvelle adresse.....

Pour mémoire Sandrine avait organisé, en novembre 2014, l'élection de " Miss saintes - Pays de Saintonge 2014 ".
Pour mémoire Sandrine avait organisé, en novembre 2014, l'élection de " Miss saintes - Pays de Saintonge 2014 ".
Pour mémoire Sandrine avait organisé, en novembre 2014, l'élection de " Miss saintes - Pays de Saintonge 2014 ".
Pour mémoire Sandrine avait organisé, en novembre 2014, l'élection de " Miss saintes - Pays de Saintonge 2014 ".

Pour mémoire Sandrine avait organisé, en novembre 2014, l'élection de " Miss saintes - Pays de Saintonge 2014 ".

************************

************************

CONSEIL MUNICIPAL

" Joutes verbales "

 

14 - Miss Saintes 2014 avec les anciens des " Petites sœurs des pauvres - Les assises et les trafiquants / Saintes - " Boutique Mariage " délocalisé.... Intra-Muros - CONSEIL MUNICIPAL ... Heurts sur des heures... - Départ Monsieur Jean " S.D.F "

« Des mots pour le dire » 

 

18 h. La séance est levée. Monsieur le Maire donne le ton, attention aux échos….

« Il me semble que nous avons un bon budget… ( un moment plus tard)  et je rappelle que le public n’a aucune approbation ou désapprobation à faire, il s’agit ici d’une séance du Conseil municipal »

Après approbation du P.V du dernier C.M, le point 2 est abordé, lourd car il s’agit du « Budget primitif 2015 ».

Le renfort, enfin le rapporteur est Frédéric Neveu, qui va suivre en cela Jean-Philippe Machon, maire. Ce dernier, avant de passer le micro a rappelé la contrainte budgétaire du fait de la baisse de dotation par l’état, 2 000 000 d’euros sur 3 ans, alors il va  falloir gérer. Le premier engagement étant de ne pas augmenter la fiscalité, le second étant de ne pas augmenter la dette. Pour cela la ville doit réduire toutes ses dépenses, même (cheval de combat de J-P M) trouver du mécénat.

La petite lumière rouge du micro de Frédéric Neveu est allumée…

« On ne va pas à nouveau parler du risque de la mise sous tutelle de la ville ». (Que diable il y avait l’épée de Damoclès, maintenant on craint l’épée de la sous-préfète…..)

Et d’attaquer le point « 2 » Budget primitif 2015.

Extraits….

« Saintes a le taux de taxe foncière parmi les plus élevées de France »

« Contrairement à ce qu’à déclaré Sud-Ouest, il n’ a pas de baisse du budget du C.C.A.S. Ce chiffre de baisse n’existe qu’en apparence, c’est seulement le fait d’un calcul en la matière » (On peut toujours venir consulter)

« Le giratoire des pompiers, une bonne nouvelle. Son coût : 327 000 €. Il est déjà commencé, coupes d’arbres. Secteur piétons, installation de bornes. Coût 200 000 € ».

Premier écho …. Philippe Callaud « Saintes – Passionnément »

« Monsieur le Maire, vous disiez bon budget. D’abord problème de forme. Nous sommes le 13/2, j’ai ouï dire que vous l’avez présenté le 7/2. Or, présenter un budget avant qu’il ne soit voté, cela pose un problème juridique. Il aurait été plus respectueux, ne le prenez pas mal, mais vous êtes un habitué de ce genre de gymnastique individuelle, votre premier coup fut celui du stationnement gratuit le samedi. Second problème de forme. Monsieur Neveu, nous avons eu un document trop léger en son temps, rapport à ce budget primitif. Maintenant j’en viens au fond. Contrairement à vos affirmations sur votre gestion, je dirais plutôt.. Pas trop gérer, pas trop soutenir, en fait tout le contraire promis. Une collectivité n’est pas une entreprise. Cette approche d’une gestion pure n’est pas celle qui convient le mieux. L’aide aux associations n’aurait pas dû être supprimée de manière aussi drastique. Elles font vivre la ville, la font belle. C’est une des raisons qui fait que nous ne voterons pas le budget. Vous voulez diminuer les dépenses et vous engagez 6 policiers municipaux de plus, vous auriez pu en avoir une autre vision, vous rajoutez aux dépenses. Puis pour les indemnités aux élus, Rochefort et La Rochelle ont diminué celles-ci, mais pas à Saintes. Pour conclure ce long réquisitoire, il vous faut une gestion fine et réfléchie »

Le maire….

« Vous arrivez à la fin… ! »

Et le fameux avocat, roi du verbe et du geste…..

« Je ne vous ai pas coupé moi, on voit dans l’opposition une ville qui va être morte. Et mutualiser les centres sociaux c’est priver l’activité de ceux qui y travaillent ».

Il est 19 h 15. Réponses qui ne tardent pas…. J-P M…

« Sur la forme je ne vois aucune difficulté juridique. Sur le fond, je ne suis pas d’accord, en fait la première année, nous gérons. Votre tableau était très noir. Au sujet de la gestion nous avons créé un nouveau poste, contrôleur de gestion, poste qui était disparu depuis 2008 ». « Pour l’indemnité des élus elle baisse de10 % « .(Frédéric Neveu)

Et J-P M de continuer…

« Trois centres sociaux, trois directeurs, on pourrait ramener à un ».

Brusquement surgissant avec une «  Passion…nément fougueuse », voici Isabelle Pichard- Chauché qui s’y colle…...

« Monsieur le Maire, je vois que vous apprenez votre métier, vous tenez des propos un peu caricaturaux, si l’état réduit son aide, il avait lui aussi trouver des caisses vides » (Et tac à Nicolas….)

… toujours des extraits…..

I.P-C….

« Vous avez fait votre grand show l’autre soir (présentation du budget au public). Vous avez hérité du budget précédent, ne dites pas que c’est la faute de chez pas qui…. ! Puis pour la Police municipale, il n’y a pas de batailles rangées à Saintes, aussi le ministre de l’intérieur ne vous a pas suivi (Madame la sous-préfète aurait dit à I.P-C, que s’il n’en n’avait pas trop ajouté, le ministre aurait suivi sa demande… !!!!). Votre show de l’autre semaine était un mépris, on aimerait bien être respecté. QUE CE SOIT ENTENDU pour les 5 ans qui restent ».

On voit bien qu’Isabelle nous revient vraiment en forme, tant mieux pour sa santé. Ce soir la bataille rangée verbale était dans la salle, entre deux cavaliers, presque les jokers de leurs rangs, J-P M & I.P-C, suivis de près, surtout par P.C.

Il est 19 h 40, toujours au point « 2 » et Isabelle de reprendre….

« Qu’avez-vous fait depuis un an, on vous a même vu à la télé.. Batailles rangées, les centres sociaux, vous êtes déconnecté de la réalité. Je ne veux pas faire d’histoires, même si je suis une ancienne combattante (Tiens…. !). Vous allez briser 40 ans de travail dans ces services sociaux, mettant les employés sur le carreau. Vos caméras, quel coût… ? Qui va regarder ces caméras (les écrans)… ? Votre pique-nique sympathique, vos chars de carnaval, votre coup de peinture sur le pont…. Je vous remercie ». 

Le maire va essayer de reprendre la main, sans trop s’attraper des effets de manches….

« Je vais étayer la compréhension de vos propos ".

Extraits… « Nous prenons des mesures contraints et forcés. Pour les batailles à l’heure où elles arrivent vous êtes dans votre LIT »

Mais Dame Isabelle ne veut pas en découdre…

« Batailles rangées et giratoire des pompiers. Monsieur le maire, vous ne voulez pas me laisser parler, on ne va quand même pas se fâcher. Je ne puis vous parler qu’au cours des conseils municipaux ».

A 20 h 05, Jean-Pierre Boutet-Petit a quand même pu placer ses remarques, mais comme souvent, tel que nous le connaissons, calme et pondéré, il veut surtout des réponses.

Alors que l’auteur de C-H revient de régler un problème personnel, il arrive à sa place en entendant des propos émanant toujours de la tête de file de " Saintes Passionnément »…

« Monsieur le Maire faut arrêter de se payer notre tête, autrefois on discutait des dossiers…. A Saintes la démocratie est en danger ».

Et François Ehlinger (docteur), de l’opposition, d’en rajouter….

« J’avais retenu votre mot…. Tous ensemble, tous ensemble….. Là ce n’est pas le cas ».

Puis une autre élue, collègue d’I.P-C de reparler de la délinquance à Saintes…. Que la majorité actuelle dit en augmentation..

« Qui sera là pour regarder ces caméras…. ? »

La réponse sera donnée en fin de la séance.

 

20 h 15. Enfin le budget est voté, adopté par la majorité, abstention de l’opposition.

 

 

14 - Miss Saintes 2014 avec les anciens des " Petites sœurs des pauvres - Les assises et les trafiquants / Saintes - " Boutique Mariage " délocalisé.... Intra-Muros - CONSEIL MUNICIPAL ... Heurts sur des heures... - Départ Monsieur Jean " S.D.F "

Point « 4 » : Augmentation des droits de place, marchés et foires. Adopté.

Point « 6 » : Modification du montant des avances de trésorerie budget annexe eau potable et assainissement collectif. Adopté tous ensemble, avec le sourire… ouf… !

Point « 10 » : Classement de l’intégralité du territoire de la commune de Saintes en zone contaminée par les termites. Adopté à l’unanimité. - Qu’on se le dise, ce sont de vrais prédateurs de nos boiseries -.

Point « 12 » : Création d’une zone d’aménagement différé Vallon des arènes / Amphithéâtre.

Bon projet qui a ravi tous les amoureux de notre ville. Tous ont été d’accord, mais comme l’a précisé Isabelle P-C, c’est du petit long terme, on verra à ce moment-là. Puis ajoutant aussi que l’architecte de bâtiments de France s’oppose à toutes manifestations sonores (vibrations destructrices) dans les arènes. Il s’agit de créer un grand parcours dans tout ce secteur.. presque un parcours initiatique pour les descendants des Gallos Romains que nous sommes… !

Puis on poursuit sur les autres points et là, idée commune et géniale, on regroupe certains points, ainsi….

I.P-C… « Pour les points de 15 à 20, nous les avons déjà vus en commission, alors on vous suit pour ce groupage »

En fait il s’agit de petites acquisitions foncières, espaces ou / et parcelles, à bas prix, voire à l’euro symbolique.

Point « 24 » : Budget entretien édifices protégés année 2015 – Demande de subventions.- Adopté. Une remarque sur notre arc de Germanicus…  il va subir un bon nettoyage pour la somme de 20 000 €. Hypothèse de subventions : 30%.

Point « 28 » : Convention d’objectifs et de moyens avec l’association « Ecole du chat libre ». La ville a signé cette convention qui va déclencher une opération… humanitaire….. En effet il ne s’agit que de capturer les chats en divagation, voire nomades, puis de les livrer à une petite opération qui évitera ainsi une prolifération de ces mini-félins en ville et périphérie. Mais rassurons-nous ils seront relâchés dans leur milieu naturel. Il parait que sur 4 ans on éviterait ainsi une arrivée massive de 20 000 chatons. Puis ces petits compagnons sont très utiles pour combattre souris (oups…) et rats.  La ville accorde une aide de 500 euros à cette association.

Point « 30 » : Projet de « Vidéo protection ». Pour le coût, celui-ci sera connu quand sera quantifié le nombre de caméras à installer, par contre le coût de fonctionnement sera très léger. Ces caméras serviront à fournir des éléments de preuve en cas d’agression. Mais il n’y aura pas un agent devant l’écran 24h/24h. Et c’est reparti contre ce projet….

« Alors à quoi cela va servir, certes pour un vol de sac, on peut avoir besoin de preuves, mais si c’est une agression contre la personne… il sera bien trop tard après. Nous sommes contre ».

Il est 20h 45, Monsieur le Maire lève la séance et refuse qu’un  " Défenseur des employés du Crédit agricole en délocalisation » prenne la parole, voire déploie sa banderole. Bien sûr le Média-Internet… « Culture-histoire » ne pouvait s’empêcher, après cette clôture officielle de la séance du C.M, de proposer à Richard Baron (A.R.E.M.U.T), de préciser et faire connaître leur désespoir. En effet cette entreprise délocalisée, bientôt, à la Rochelle, verrait 270 employés quitter la ville de Saintes (avec femmes et enfants… en principe).

Remarques sur ce point hors sujet : Monsieur le Maire, un peu avant cet « incident » avait fait remarquer que cette affaire se situait actuellement dans le domaine juridique ; peut-être affirmé par Richard Baron qui avait déclaré qu’il y avait un vice dans cette affaire de transfert. Par ailleurs, entendu dans la salle… il paraît que l’ancien maire aurait écarté la demande du Crédit agricole pour un déplacement de son siège sur Saintes ou en périphérie immédiate…. (sic), mais bien sûr reste à vérifier, puis cela n’amènerait nulle part, sauf de dédouaner la municipalité actuelle.

A bientôt au prochain conseil, ou bien au fil des rues, avec des rencontres inopinées citoyens et élus, voire aussi aux réunions de quartiers.

 

Rien n'est facile, cet homme avait lui aussi " Des mots pour le dire ".

Rien n'est facile, cet homme avait lui aussi " Des mots pour le dire ".

**********************************

**********************************

**********************************

" Au revoir Monsieur Jean "

Il est parti, en silence, comme il vient de vivre ses deux dernières décennies à Saintes; en homme silencieux.

Eté comme hiver il a été le compagnon de la rue de tous les Saintais. Facile à reconnaître, très discret, faisant chambre au gré de ses désirs, la nuit, le jour, avec le froid ou le chaud. Toujours avec ses nombreuses poches, il déambulait dans les rues de Saintes. L'auteur de " Culture-Histoire " n'oubliait jamais de lui dire en passant... " Bonjour Monsieur Jean ",mais ne se souvient pas lui avoir donné une pièce, d'ailleurs il n'a jamais fait la manche. Ce soir je lui dis... " Au revoir Monsieur Jean ", vous avez quitté votre petite bulle, qui est devenu, rien que pour vous, un superbe nuage blanc. Merci  de toutes nos rencontres, même si parfois, avec un certain métier que j'avais exercé, on jouait au... " chat et à la souris ".

Eté comme hiver il a été le compagnon de la rue de tous les Saintais. Facile à reconnaître, très discret, faisant chambre au gré de ses désirs, la nuit, le jour, avec le froid ou le chaud. Toujours avec ses nombreuses poches, il déambulait dans les rues de Saintes. L'auteur de " Culture-Histoire " n'oubliait jamais de lui dire en passant... " Bonjour Monsieur Jean ",mais ne se souvient pas lui avoir donné une pièce, d'ailleurs il n'a jamais fait la manche. Ce soir je lui dis... " Au revoir Monsieur Jean ", vous avez quitté votre petite bulle, qui est devenu, rien que pour vous, un superbe nuage blanc. Merci de toutes nos rencontres, même si parfois, avec un certain métier que j'avais exercé, on jouait au... " chat et à la souris ".

Il est beau notre concitoyen, toujours fière allure.
Il est beau notre concitoyen, toujours fière allure.
Il est beau notre concitoyen, toujours fière allure.
Il est beau notre concitoyen, toujours fière allure.
Il est beau notre concitoyen, toujours fière allure.
Il est beau notre concitoyen, toujours fière allure.
Il est beau notre concitoyen, toujours fière allure.
Il est beau notre concitoyen, toujours fière allure.
Il est beau notre concitoyen, toujours fière allure.
Il est beau notre concitoyen, toujours fière allure.

Il est beau notre concitoyen, toujours fière allure.

Voir les commentaires

10 - Témoignages photos: 1923 / 1944 / 1952 / 1964 - Elèves, Officiers de réserves, militaires en OPEX

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Un témoin témoigne........ en photos

1944: Premier jour avec les F.F.I 

(On voit une traction des libérateurs, ainsi que le mur des occupants / Cours national)

1952: La Charente en crue. Place Bassompierre.

(Le musée à cette époque)

1964: Communiants en la cathédrale St Pierre.

(Beaucoup de couvre-têtes sur les Dames, nombreux communiants, autre installation dans la cathédrale)

Extraits du " Fonds J.D " (2015) - n continue.. ci-après le don d'un témoin (cet objet finira dans les musées de Saintes).... et une photo souvenir des arènes, au début du XXième, avec " Héraclès ".
Extraits du " Fonds J.D " (2015) - n continue.. ci-après le don d'un témoin (cet objet finira dans les musées de Saintes).... et une photo souvenir des arènes, au début du XXième, avec " Héraclès ". Extraits du " Fonds J.D " (2015) - n continue.. ci-après le don d'un témoin (cet objet finira dans les musées de Saintes).... et une photo souvenir des arènes, au début du XXième, avec " Héraclès ".

Extraits du " Fonds J.D " (2015) - n continue.. ci-après le don d'un témoin (cet objet finira dans les musées de Saintes).... et une photo souvenir des arènes, au début du XXième, avec " Héraclès ".

En 1923, l'amphithéâtre avait été vidé de sa terre et autres dépôts sauvages, pour être remis aux comédiens et spectateurs, puis aux touristes.
En 1923, l'amphithéâtre avait été vidé de sa terre et autres dépôts sauvages, pour être remis aux comédiens et spectateurs, puis aux touristes.

En 1923, l'amphithéâtre avait été vidé de sa terre et autres dépôts sauvages, pour être remis aux comédiens et spectateurs, puis aux touristes.

************************************

************************************

Officiers de réserve

Enfants des écoles primaires

" Bon pour le moral des militaires en Opérations Extérieures "

Christian Schmitt nous présente des écoles, via les maîtresses, qui ont participé à une opération pour le moral et le soutien des Français engagés militairement dans différentes parties du globe.

Devant un parterre d'environ 40 invités, membres de l'association des officiers de réserve, en présence de Catherine Quéré, députée, il a été remis les attestations de reconnaissance aux enseignantes présentes. Puis les dessins / messages des enfants et les réponses des militaires (anonymat oblige) ont été présentées.
Devant un parterre d'environ 40 invités, membres de l'association des officiers de réserve, en présence de Catherine Quéré, députée, il a été remis les attestations de reconnaissance aux enseignantes présentes. Puis les dessins / messages des enfants et les réponses des militaires (anonymat oblige) ont été présentées.
Devant un parterre d'environ 40 invités, membres de l'association des officiers de réserve, en présence de Catherine Quéré, députée, il a été remis les attestations de reconnaissance aux enseignantes présentes. Puis les dessins / messages des enfants et les réponses des militaires (anonymat oblige) ont été présentées.
Devant un parterre d'environ 40 invités, membres de l'association des officiers de réserve, en présence de Catherine Quéré, députée, il a été remis les attestations de reconnaissance aux enseignantes présentes. Puis les dessins / messages des enfants et les réponses des militaires (anonymat oblige) ont été présentées.

Devant un parterre d'environ 40 invités, membres de l'association des officiers de réserve, en présence de Catherine Quéré, députée, il a été remis les attestations de reconnaissance aux enseignantes présentes. Puis les dessins / messages des enfants et les réponses des militaires (anonymat oblige) ont été présentées.

Et bien sûr, avant un partage convivial, chacun ayant pris la pause pour la photo, sans oublier notre " Marseillaise " présentée toute en sourire.... tous se sont donnés rendez-vous pour une prochaine rencontre.... Anciens et jeunes.... élèves.
Et bien sûr, avant un partage convivial, chacun ayant pris la pause pour la photo, sans oublier notre " Marseillaise " présentée toute en sourire.... tous se sont donnés rendez-vous pour une prochaine rencontre.... Anciens et jeunes.... élèves.Et bien sûr, avant un partage convivial, chacun ayant pris la pause pour la photo, sans oublier notre " Marseillaise " présentée toute en sourire.... tous se sont donnés rendez-vous pour une prochaine rencontre.... Anciens et jeunes.... élèves.
Et bien sûr, avant un partage convivial, chacun ayant pris la pause pour la photo, sans oublier notre " Marseillaise " présentée toute en sourire.... tous se sont donnés rendez-vous pour une prochaine rencontre.... Anciens et jeunes.... élèves.Et bien sûr, avant un partage convivial, chacun ayant pris la pause pour la photo, sans oublier notre " Marseillaise " présentée toute en sourire.... tous se sont donnés rendez-vous pour une prochaine rencontre.... Anciens et jeunes.... élèves.
Et bien sûr, avant un partage convivial, chacun ayant pris la pause pour la photo, sans oublier notre " Marseillaise " présentée toute en sourire.... tous se sont donnés rendez-vous pour une prochaine rencontre.... Anciens et jeunes.... élèves.Et bien sûr, avant un partage convivial, chacun ayant pris la pause pour la photo, sans oublier notre " Marseillaise " présentée toute en sourire.... tous se sont donnés rendez-vous pour une prochaine rencontre.... Anciens et jeunes.... élèves.

Et bien sûr, avant un partage convivial, chacun ayant pris la pause pour la photo, sans oublier notre " Marseillaise " présentée toute en sourire.... tous se sont donnés rendez-vous pour une prochaine rencontre.... Anciens et jeunes.... élèves.

On connait presque tous la fameuse maxime.. " Si tu veux la paix, prépares la guerre "..... mais parfois il faut bien la faire....

On connait presque tous la fameuse maxime.. " Si tu veux la paix, prépares la guerre "..... mais parfois il faut bien la faire....

En " Opérations intérieures "... une manière d'apporter sa contribution.

En " Opérations intérieures "... une manière d'apporter sa contribution.

*******************************

******************************

*****************************

****************************

Les mariés changent de boutique.... !

Pardon de rue.....

" Boutique Mariage " ... une valeur sûre

C'est... Maintenant..... le 14

C'est... Maintenant..... le 14

Voir les commentaires

7 - Ségolène & François.... sous les feux de l'actualité.. via une fiction de 2006 - Drone au jardin public..... - Oiseaux partageurs.... et..... coexistence ....!

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Les feux de l'actualité

Ségolène & Francois gravitent autour d'une fiction écrite en 2006...

Mais était-ce un roman - fiction ou bien certains signes prémonitoires.

Mais si nous en reparlons.. c'est que via " Paris-Match ", notre femme politique régionale, voire nationale, est sous les feux de l'actualité.. voire sous les ors de la république, et là il n'y a qu'un pas.

 

Attention dans ce roman fiction que j'ai écrit en 2006, certes je m'étais imaginé notre fameuse femme politique à la tête de l'état, avec un compagnon que l'on ne nommait pas encore " François".  C'est à lire ou a offrir, 510 pages... que du correct, pas de secrets d'alcôves, avec quelques passages à l'Elysée, peu d'intime, mais surtout avec des lois et une parfaite maîtrise d'un événement qui aurait pu devenir majeur..... (remarques: Ce livre, vendu en ligne, a subi il y a peu un changement de couverture et de titre.... il fallait bien actualiser.

Attention dans ce roman fiction que j'ai écrit en 2006, certes je m'étais imaginé notre fameuse femme politique à la tête de l'état, avec un compagnon que l'on ne nommait pas encore " François". C'est à lire ou a offrir, 510 pages... que du correct, pas de secrets d'alcôves, avec quelques passages à l'Elysée, peu d'intime, mais surtout avec des lois et une parfaite maîtrise d'un événement qui aurait pu devenir majeur..... (remarques: Ce livre, vendu en ligne, a subi il y a peu un changement de couverture et de titre.... il fallait bien actualiser.

**************************

**************************

Vieux ou Séniors.... :)

Gymnase du « Grand Coudret » au rythme des Sénors

 

Comme il est dans nos usages à Saintes, la municipalité a convié une partie de ses anciens au partage du « Déjeuner festif » des Sénors. Ils étaient 500, entourés de bénévoles pour le service, d’un orchestre pour donner le ton et bien sûr des élus… bénévoles à leurs manières.

On a même eu la bonne surprise de voir dans l’assistance, notre ancien Maire, Bernadette Schmitt, ainsi que quelques-autres têtes…. Catherine Quéré, Régis Sainte-Marie Pricot et d’autres, mais le propos n’est pas ici de nommer chacun et chacun.

Dans une salle joliment décorée, aussi bien installée que Dominique Derenne, en charge de l’évènementiel à la mairie, qui avait revêtu une belle tenue… couleur soleil, Monsieur le Maire, avant de lancer le vin d’honneur s’est lancé dans une petite homélie pré-dominicale…

Extraits…..« Je m’étais engagé pendant ma campagne pour que ce repas ait lieu et bien c’est ……. maintenant. Remercions nos ainés qui ont fait que notre ville soit devenue ce qu’elle est aujourd’hui. Ce lien entre les générations n’a pas de prix. Il nous faut retrouver le fondement de notre société, Saintes est aussi un bon choix pour sa qualité de vie. Puis pour en rester à ceux qui abordent vos âges, actuellement la municipalité travaille sur l’offre de santé pur notre territoire. Nous avons un centre hospitalier, en matière de gérontologie, qui a un pôle d’excellence ».

Mais noter élu principal n’en n’est pas resté là….

« Vous êtes 500 de plus de 75 ans, parmi vous on va aller tout de suite à la rencontre de deux d’entres-vous, avec des fleurs, ainsi j’ai nommé Alphonsine Boisseau (1920) et Yvan Servol (1917) »

Et menant le geste à la parole….. --> images

 

Bonne route à nos aînés..... Mais au fait.. nous sommes juste derrière vous... :). Mais à quelques-pas de-là, le lendemain, surprise..... Est-ce la surveillance municipale...?
Bonne route à nos aînés..... Mais au fait.. nous sommes juste derrière vous... :). Mais à quelques-pas de-là, le lendemain, surprise..... Est-ce la surveillance municipale...?
Bonne route à nos aînés..... Mais au fait.. nous sommes juste derrière vous... :). Mais à quelques-pas de-là, le lendemain, surprise..... Est-ce la surveillance municipale...?
Bonne route à nos aînés..... Mais au fait.. nous sommes juste derrière vous... :). Mais à quelques-pas de-là, le lendemain, surprise..... Est-ce la surveillance municipale...?
Bonne route à nos aînés..... Mais au fait.. nous sommes juste derrière vous... :). Mais à quelques-pas de-là, le lendemain, surprise..... Est-ce la surveillance municipale...?

Bonne route à nos aînés..... Mais au fait.. nous sommes juste derrière vous... :). Mais à quelques-pas de-là, le lendemain, surprise..... Est-ce la surveillance municipale...?

Un drone aquatique... déjà une victime.. un malheureux canard pris dans la détection du drone.... Ah! Les temps modernes. Monsieur le Maire pourrait aussi avoir des drones, aériens, voir aquatique, ainsi nos parcs seraient dans l'œil de la vidéo-surveillance.
Un drone aquatique... déjà une victime.. un malheureux canard pris dans la détection du drone.... Ah! Les temps modernes. Monsieur le Maire pourrait aussi avoir des drones, aériens, voir aquatique, ainsi nos parcs seraient dans l'œil de la vidéo-surveillance.

Un drone aquatique... déjà une victime.. un malheureux canard pris dans la détection du drone.... Ah! Les temps modernes. Monsieur le Maire pourrait aussi avoir des drones, aériens, voir aquatique, ainsi nos parcs seraient dans l'œil de la vidéo-surveillance.

***************************************

***************************************

On ne peut bien accueillir bien que ceux dont on est certain de bien alimenter....

" Qu'on se le dise "

Un petit espace, à peine 6 m2, et pourtant tout un monde coexiste. Outre ce rouge-gorge et ce monsieur merle, il faut aussi compter sur le passage fréquent de madame Merle, d'une ou deux mésanges, et enfin de quelques petits mulots. Oui on peut vivre ensemble, mais pas plus que la terre d'accueil ne peut nourrir. mais surtout ici aucune loi sociale, le respect de l'autre et la paix suffisent. (entre-nous.. trop de lois sociales tuent le social, bien sûr dans le respect des lois du territoire... même petit)
Un petit espace, à peine 6 m2, et pourtant tout un monde coexiste. Outre ce rouge-gorge et ce monsieur merle, il faut aussi compter sur le passage fréquent de madame Merle, d'une ou deux mésanges, et enfin de quelques petits mulots. Oui on peut vivre ensemble, mais pas plus que la terre d'accueil ne peut nourrir. mais surtout ici aucune loi sociale, le respect de l'autre et la paix suffisent. (entre-nous.. trop de lois sociales tuent le social, bien sûr dans le respect des lois du territoire... même petit)
Un petit espace, à peine 6 m2, et pourtant tout un monde coexiste. Outre ce rouge-gorge et ce monsieur merle, il faut aussi compter sur le passage fréquent de madame Merle, d'une ou deux mésanges, et enfin de quelques petits mulots. Oui on peut vivre ensemble, mais pas plus que la terre d'accueil ne peut nourrir. mais surtout ici aucune loi sociale, le respect de l'autre et la paix suffisent. (entre-nous.. trop de lois sociales tuent le social, bien sûr dans le respect des lois du territoire... même petit)
Un petit espace, à peine 6 m2, et pourtant tout un monde coexiste. Outre ce rouge-gorge et ce monsieur merle, il faut aussi compter sur le passage fréquent de madame Merle, d'une ou deux mésanges, et enfin de quelques petits mulots. Oui on peut vivre ensemble, mais pas plus que la terre d'accueil ne peut nourrir. mais surtout ici aucune loi sociale, le respect de l'autre et la paix suffisent. (entre-nous.. trop de lois sociales tuent le social, bien sûr dans le respect des lois du territoire... même petit)

Un petit espace, à peine 6 m2, et pourtant tout un monde coexiste. Outre ce rouge-gorge et ce monsieur merle, il faut aussi compter sur le passage fréquent de madame Merle, d'une ou deux mésanges, et enfin de quelques petits mulots. Oui on peut vivre ensemble, mais pas plus que la terre d'accueil ne peut nourrir. mais surtout ici aucune loi sociale, le respect de l'autre et la paix suffisent. (entre-nous.. trop de lois sociales tuent le social, bien sûr dans le respect des lois du territoire... même petit)

Voir les commentaires

4 - Croyants & Républicains.... Musulmans & Chrétiens - Mots et paroles - Collection en..." Rafale " - Religions apaisées " Le croissant et la croix "

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Un collectionneur à réaction

Ce saintais est né près d'une base aérienne, malgré les décennies passées, il a gardé son âme d'enfant.... Mais ce n'est pas de l'enfantillage.

Au premier plan le fameux " F16 " qui nous rappelle le triste drame survenue en Espagne.

Au premier plan le fameux " F16 " qui nous rappelle le triste drame survenue en Espagne.

Vous aurez la parole, alors ayez l'ouïe

La poésie au rendez-vous......

4 -  Croyants & Républicains.... Musulmans & Chrétiens - Mots et paroles - Collection en..." Rafale " - Religions apaisées " Le croissant et la croix "

Unité

Contre fanatiques et assassins, les Musulmans et Chrétiens offrent un...

 

...... front national,  et ce sera ce soir (mercredi 4)  à 18 heures.

Saintes - Salle Saintonge - Rue Fernand Chapsal

C'est une initiative de quelques Chrétiens (dont des membres de l'Action Catholique Ouvrière) et des responsables Mulsumans Saintais.

NON AUX BARBARES

**************************************************************************************************************

Soupoudrage neigeux....

Mais attention chez nous: 

Le plan GRAND FROID est activé

C'était mercredi matin. l'inconvénient chez-nous c'est que nous ne sommes plus vraiment habitué à la neige, voire au grand froid, et parfois on prend de plein fouet les caprices du climat, mais c'est la saison.

C'était mercredi matin. l'inconvénient chez-nous c'est que nous ne sommes plus vraiment habitué à la neige, voire au grand froid, et parfois on prend de plein fouet les caprices du climat, mais c'est la saison.

***************************

Lueur d'espoir, même infime, espérons qu'elle parte aux confins de la terre.

 

Religions apaisées en osmose

 

Une rencontre a réuni environ 90 personnes dans une salle un peu trop exigüe pour accueillir les hommes et les idées.

Face à l’assistance des fidèles laïcs, pratiquants et athées, voir libres penseurs, des représentants de diverses confessions…. catholique, protestante et musulmane.

On pouvait ainsi reconnaître .Madame le pasteur de l’église réformée de la Saintonge, en poste à Saintes, le président de la communauté musulmane de Saintes, Mohamed Hnafi, accompagné d’Abdelouahed Tatou, ancien saintais, de La Rochelle. Avec eux, certainement côté catholique, Lucien Normandin, orchestrant la soirée qui aura au programme des lectures de textes, pensées et prises de positions à haute voix.

 

4 -  Croyants & Républicains.... Musulmans & Chrétiens - Mots et paroles - Collection en..." Rafale " - Religions apaisées " Le croissant et la croix "

Mais en préambule, écoutons Lucien Normandin…

« Après les faits dramatiques, il y a bientôt un mois, paroles, actes et écrits s’en prennent aux Musulmans. En Saintonge et à Saintes nos frères Musulmans ont leur place dans la communauté. Il y a fort longtemps qu’ils sont avec nous, preuve en est que le cimetière national militaire de Rétaud (Combat de libération du littoral charentais en 1945) a dans sa terre 60% des corps, morts au combat, qui sont d’origine musulmane ».

(Malheureusement, à l’avis de l’auteur de Culture-Histoire, une phrase, qui n’avait pas lieu d’être, a été dite…. tout bon M….. est un M… défunt… Bien sûr le commentateur ne faisait que reprendre ou cité ces mauvais mots, mais cela a soulevé un murmure dans la salle, celui de C-H y compris…).

Un sondage d e l’IFOP a même annoncé…. « 40% de personnes questionnées cautionné le fait que la communauté musulmane était une menace pour la France »

Puis suivi la lecture des mots du « Petit prince » d »Antoine de Saint-Exépury….. Quand il est sauvé dans le désert, après son crash en avion, par des bédouins… (A fortiori musulmans), cela s’était passé en Lybie. Tout le monde a écouté avec attention la « Parabole du vieux renard).

Un témoignage a suivi, celui de Mohamed ………, le chauffeur de l’évêque d’Oran Pierre Claverie) assassiné en même temps que ce prélat. En 1996.

Quelques personnes se sont exprimées, ainsi une dame (protestante et très férue dans l’histoire de ses frères en religion)…. « A l’époque où nos frères protestants étaient pourchassés dans le royaume de France (Beaucoup ont souffert, voire condamnés à mort…Ndlr), certains avaient été condamnés aux galères. Ce sont souvent des musulmans qui leur venaient en aide »

Puis un autre témoignage…. « Je suis protestante, j’ai vécu ma vie et ma foi en Algérie. J’avais dit à mon pasteur, certainement pour mieux professé et vivre sa foi, d’étudier un peu la religion musulmane, via le Coran…. Et il n’a pas voulu, je l’ai bien regretté ».

Un figure saintaise, ancienne élue, Margarita Sola…. « Chacun doit avoir sa liberté de culte, son choix religieux, la république peut garantir cela ».

Ici ce ne sont que des extraits de prises de paroles diverses, on continue.

Un commentaire, via le texte de Paul Eluard…. « Liberté j’écrirai ton nom… »

A son tour, Abdelouahed Tatou a commenté un texte de l’Imam de Bordeaux. A la fin de son exposé, Abdelouahed nous confirme que les Musulmans du département (Il demeure à la préfecture du 1-7) pratiquent tous un Islam modéré et apaisé.

De Tibhirine : Une dame a lu un témoignage de frère Christian, assassiné en terre algérienne.

Puis, bien sûr, sans langue de bois, il faut bien parler des Chrétiens qui paient actuellement le prix fort au Niger. Un participant… « J’ai vécu 6 ans au Niger, là-bas les communautés chrétiennes sont sous le choc… »

A.Tatou, avant un texte, voire une prière, lu à plusieurs voix, puis par tous, nous a lu une sourate du Coran, en arabe et en français…. « …. Dieu… a souhaité vous mettre à l’épreuve, dans ce qu’il vous a donné. Aussi efforcez-vous de faire le bien les uns entre les autres »(Sourate V, Verset 48)

« Celui qui tue un humain, c’est comme il tuait toute l’humanité. Celui qui sauve un humain c’est comme il sauvait toute l’humanité ».(Sourate…, Verset 32)

Thé, gâteaux et galettes furent alors un excellent ciment de complément. Mais au vu de la météo extérieure, ce thé, fort excellent, nous fut bien nécessaire à tous.

 

 

4 -  Croyants & Républicains.... Musulmans & Chrétiens - Mots et paroles - Collection en..." Rafale " - Religions apaisées " Le croissant et la croix "

Voir les commentaires