Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

31 - Un nouveau jour sur des idées bleues Saintes retrouve " Machon "

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Un nouveau jour s'est levé sur de nouvelles idées.....

(Extraits d'une chanson du groupe " Téléphone " )

" Saintes la bleue, après avoir été la coquette.... il y a longtemps... "

Inscrits: 18679 - Votants: 10970 - Exprimés; 10277 - Absentions: 41, 41 % (en hausse) Ont obtenus: J-P Machon: 55,72 % avec 57527 voix -  Isabelle Pichard-Chauché: 44,27 % avec 4550 voix. Elu à la majorité des voix.. J-P M et son équipe. Voir pour comparaison avec les élections municipales de 2008 ci-dessous
Inscrits: 18679 - Votants: 10970 - Exprimés; 10277 - Absentions: 41, 41 % (en hausse) Ont obtenus: J-P Machon: 55,72 % avec 57527 voix -  Isabelle Pichard-Chauché: 44,27 % avec 4550 voix. Elu à la majorité des voix.. J-P M et son équipe. Voir pour comparaison avec les élections municipales de 2008 ci-dessous
Inscrits: 18679 - Votants: 10970 - Exprimés; 10277 - Absentions: 41, 41 % (en hausse) Ont obtenus: J-P Machon: 55,72 % avec 57527 voix -  Isabelle Pichard-Chauché: 44,27 % avec 4550 voix. Elu à la majorité des voix.. J-P M et son équipe. Voir pour comparaison avec les élections municipales de 2008 ci-dessous

Inscrits: 18679 - Votants: 10970 - Exprimés; 10277 - Absentions: 41, 41 % (en hausse) Ont obtenus: J-P Machon: 55,72 % avec 57527 voix - Isabelle Pichard-Chauché: 44,27 % avec 4550 voix. Elu à la majorité des voix.. J-P M et son équipe. Voir pour comparaison avec les élections municipales de 2008 ci-dessous

En images la soirée.. Et bientôt des mots et des phrases sur cette soirée qui s'est achevée pour les heureux élus dans la joie et la bonne humeur...

Jean Rouger, maire sortant (bientôt) proclame les résultats, ainsi le citoyen Machon est élu à la candidature de maire de Saintes, quant à Isabelle Pichard-Chauché (non aperçue dans la salle.. dommage) elle siégera à la mairie dans l'opposition, représentant malgré-tout une partie de la population.
Jean Rouger, maire sortant (bientôt) proclame les résultats, ainsi le citoyen Machon est élu à la candidature de maire de Saintes, quant à Isabelle Pichard-Chauché (non aperçue dans la salle.. dommage) elle siégera à la mairie dans l'opposition, représentant malgré-tout une partie de la population.
Jean Rouger, maire sortant (bientôt) proclame les résultats, ainsi le citoyen Machon est élu à la candidature de maire de Saintes, quant à Isabelle Pichard-Chauché (non aperçue dans la salle.. dommage) elle siégera à la mairie dans l'opposition, représentant malgré-tout une partie de la population.
Jean Rouger, maire sortant (bientôt) proclame les résultats, ainsi le citoyen Machon est élu à la candidature de maire de Saintes, quant à Isabelle Pichard-Chauché (non aperçue dans la salle.. dommage) elle siégera à la mairie dans l'opposition, représentant malgré-tout une partie de la population.

Jean Rouger, maire sortant (bientôt) proclame les résultats, ainsi le citoyen Machon est élu à la candidature de maire de Saintes, quant à Isabelle Pichard-Chauché (non aperçue dans la salle.. dommage) elle siégera à la mairie dans l'opposition, représentant malgré-tout une partie de la population.

Mon premier s'en va avec ses 6 ans et un constat sur ceux-ci, mon second arrive pour six ans et un projet pour ces années à venir.
Mon premier s'en va avec ses 6 ans et un constat sur ceux-ci, mon second arrive pour six ans et un projet pour ces années à venir.
Mon premier s'en va avec ses 6 ans et un constat sur ceux-ci, mon second arrive pour six ans et un projet pour ces années à venir.
Mon premier s'en va avec ses 6 ans et un constat sur ceux-ci, mon second arrive pour six ans et un projet pour ces années à venir.
Mon premier s'en va avec ses 6 ans et un constat sur ceux-ci, mon second arrive pour six ans et un projet pour ces années à venir.

Mon premier s'en va avec ses 6 ans et un constat sur ceux-ci, mon second arrive pour six ans et un projet pour ces années à venir.

*************************************

 

«  C’est fait, autour de la table il y aura de la place pour les 35 convives, ainsi Jean-Philippe Machon y invitera 27 de ses concitoyens et Isabelle Pichard-Chauché aura, avec elle-même, des fauteuils pour 7 autres Saintais »

 

"Retour sur la « sacrée soirée »

 

Après une attente presque interminable devant une salle comble, mais pas vraiment surchauffée, tout au moins en apparence, et devant deux panneaux d’images, monsieur Jean Rouger, maire (presque sortant et ex candidat) a annoncé les résultats. Mais déjà dans un coin de la salle des hommes au foulard bleu étaient épanouis, comme s’ils venaient d’avoir une vision du futur.

 

Jean Rouger, faisant dans la retenue, a annoncé les résultats et bien sûr il y a alors eu un flot d’applaudissement qui a envahi la salle, pour les uns cris et applaudissements, pour les autres, abattement, tristesse, larmes et parfois départ de la salle. Mais ainsi va la démocratie, tellement souhaité par les uns et les autres, même s’il y a beaucoup à dire sur le fameux « Système 51 ».

 

Jean Rouger était présent avec une partie de son équipe, certes probablement pour que celle-ci reçoive l'ultime hommage pour leur mandat de 6 ans, mais aussi pour le soutenir. Puis dans les prises de paroles qui s’en sont suivies, il y eu la celle de Philippe Callaud. Pierre Maudoux et Evelyne Parisi s’étaient faits plus discrets.

 

Enfin J-P Machon…

« Merci à tous, merci à tous les gens de mon équipe pour notre campagne propre »

« la confiance reçue m’honore et m’engage »

« Cela a été la victoire, du fait de la proximité, du dialogue, de tous ces contacts avec qui nous avons travaillé »

« Il n’y a plus de gagnants ni de perdants, nous allons travailler ensemble pour le bien-être de toute la communauté » (Il doit aussi gagner la présidence de la C.D.A.. Ndlr)

« Ce score reflète réellement une dynamique du changement, situation annoncée des le premier tour et vraiment confirmée au second »

« Les Saintais ont exprimé le désir de ce changement, puis je vais aussi tout faire pour être à la tête de la C.D’Agglomération, là aussi sur un projet »

« Pour ma réussite de ce jour, un très bon score, j’avais un projet correct et compréhensible. J’avais le contact, la proximité et aussi surtout cet amour des gens »

« Etre un novice en gestion locale, c’est une force, nos concitoyens sont lassés par les professionnels de la politique » (il veut dire local ou national.. ou les deux… !!!! Ndlr)

« Pour ce qui est de cette réussite, je n’ai pas voulu être élu du fait, ou grâce, de la division de la gauche. Les 41% d’abstention ne me gênent pas car cela confirme aussi le choix de tous »

« Mon premier chantier ce sera de voir l’état des finances de la commune, avant même de s’attaquer à nos projets. Puis voir de plus près les ressources humaines de la commune su niveau du personnel. Les fonctionnaires il faut les motiver, les entraîner »

 

Après ces extraits et avant d’aller manifester sa joie avec toute son équipe, ce qui est bien humain et de tradition, J-P M a accepté de répondre à deux dernières petites questions…

 

Monsieur Machon pouvez-vous nous donner le nom de votre futur directeur de cabinet ?

« Bien sûr d’ailleurs toute la presse va le donner demain. Il s’agit de Loïc Peloux, il a mené avec brio la campagne en tant que directeur de campagne, alors je puis lui faire confiance, outre son parcours personnel qui sera aussi un plus »

 

Donnez-nous en quelques mots votre sensation intime sur ce succès ?

« Je suis satisfait du travail accompli et qui le fut dans la joie. Surtout, comme l’a précisé un colistier Wolfgang, en peu de semaines des hommes et des femmes qui constituent notre équipe se sont découverts et liés d’amitié, cela aussi c’est fort. (On l’espère même contagieux.. Ndlr). Puis je peux le dire ....    j’en éprouve un vrai plaisir, oui du plaisir. On peut manifester sa joie, même dans le très sérieux ".

 

PS : Bientôt, Culture-Histoire le souhaite, nous aurons peut-être une photo plus intime, une image de la famille Machon, pourquoi-pas… !

 

Si l'hirondelle annonce le printemps, l'harmonie, en son osmose primale, entre le beau papillon et ces coquettes fleurs, n'annonce-t-elle pas les beaux jours...!
Si l'hirondelle annonce le printemps, l'harmonie, en son osmose primale, entre le beau papillon et ces coquettes fleurs, n'annonce-t-elle pas les beaux jours...!
Si l'hirondelle annonce le printemps, l'harmonie, en son osmose primale, entre le beau papillon et ces coquettes fleurs, n'annonce-t-elle pas les beaux jours...!
Si l'hirondelle annonce le printemps, l'harmonie, en son osmose primale, entre le beau papillon et ces coquettes fleurs, n'annonce-t-elle pas les beaux jours...!

Si l'hirondelle annonce le printemps, l'harmonie, en son osmose primale, entre le beau papillon et ces coquettes fleurs, n'annonce-t-elle pas les beaux jours...!

Le service communication vient de nous transmettre ces infos sur la prochaine réunion du C.M ce 4 avril.

Voir les commentaires

28 - Meetings..... Joutes à distance... Des mots stimulateurs c'est bon pour les troupes.. - Nouvelle avenue pour l'enfance à Saintes

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Meetings 

Avec  les roses et bleus

 

*************************

Honneur à la Dame

Isabelle Pichard-Chauché, à la salle centrale. Au pupitre un colistier, Philippe Callaud, un vétéran comme conseiller municipal, mais aussi comme candidat tête de liste.
Isabelle Pichard-Chauché, à la salle centrale. Au pupitre un colistier, Philippe Callaud, un vétéran comme conseiller municipal, mais aussi comme candidat tête de liste.

Isabelle Pichard-Chauché, à la salle centrale. Au pupitre un colistier, Philippe Callaud, un vétéran comme conseiller municipal, mais aussi comme candidat tête de liste.

*********************

Voici l'homme

Espace Mendès-France. Les premières armes d'un homme déjà un vrai chef de file, mais il compte avec son équipe pour réussir son challenge.. gérer au mieux la ville, puis il sait bien que c'est une ville qui offre aux élus de nombreux fonctionnaires pour mettre en action tous les projets. Les petits nouveaux....! On est toujours un jour ou l'autre le " petit nouveau " puis on fait ses preuves...
Espace Mendès-France. Les premières armes d'un homme déjà un vrai chef de file, mais il compte avec son équipe pour réussir son challenge.. gérer au mieux la ville, puis il sait bien que c'est une ville qui offre aux élus de nombreux fonctionnaires pour mettre en action tous les projets. Les petits nouveaux....! On est toujours un jour ou l'autre le " petit nouveau " puis on fait ses preuves...
Espace Mendès-France. Les premières armes d'un homme déjà un vrai chef de file, mais il compte avec son équipe pour réussir son challenge.. gérer au mieux la ville, puis il sait bien que c'est une ville qui offre aux élus de nombreux fonctionnaires pour mettre en action tous les projets. Les petits nouveaux....! On est toujours un jour ou l'autre le " petit nouveau " puis on fait ses preuves...

Espace Mendès-France. Les premières armes d'un homme déjà un vrai chef de file, mais il compte avec son équipe pour réussir son challenge.. gérer au mieux la ville, puis il sait bien que c'est une ville qui offre aux élus de nombreux fonctionnaires pour mettre en action tous les projets. Les petits nouveaux....! On est toujours un jour ou l'autre le " petit nouveau " puis on fait ses preuves...

"....... la cour ..... "

 

 

 

Honneur aux dames

ou bien tirez les premiers messieurs de la rose.

 

De l’espace Mendès-France à la salle centrale ce ne fut que « joie » et « satisfaction », mais voilà, Culture-Histoire s’est déplacé sur les deux sites hautement stratégiques et du fait d’un certain « mot en trop » il a été décidé de faire un certain compte-rendu, survol, aperçu de la soirée.

 

Mendès-France, chez les bleus (ciel) la salle était vraiment remplie, on pourrait dire presque 1000 personnes on assisté à l’ultime meeting de Jean-Philippe Machon.

 

Salle centrale, chez la dame de Solférino, les défendeurs de la rose, l’assistance (y compris les candidats) se composait d’environ 300 personnes, selon un décompte personnel et l’info obtenue auprès d’un responsable de la location de la salle.

 

A mi-soirée après un passage chez J-P.M, on se retrouve avec Isabelle Pichard-Chauché, alors qu’un orateur termine son discours, Philippe Callaud prend la parole…

 

Extraits :

« Un sujet de baccalauréat tout trouver c’est l’art du mensonge en politique »

« Entre autres il veut faire un casino à Saintes, Monsieur Machon vous voulez ruiner notre ville…… Vous êtres UN M………. (le mot de trop) »

« Bientôt vous aurez des bougies à éteindre… » (P.C veut certainement parler d’une liste à faire disparaître)

« Monsieur Machon il faut plusieurs qualités pour notre ville, entre autres, l’aimer et la fréquenter. L’U.M.P veut gagner dans son escarcelle la ville de Saintes. Vous avez dit que votre père était Saintais… cela ne suffit pas (*). Les soutiens d’Isabelle sont à Saintes, mais où sont vos soutiens, dans les communes voisines… ? Nous ce sont des gens qui connaissent Saintes ».

Et, entendu dans la salle centrale… « Machon fait son show à l’américaine »

 

Philippe Callaud est-il l’avocat d’Isabelle ou « l’accusateur public », enfin dommage que pour le peu de temps où il a été possible d’entendre ses propos ce ne fut pour ainsi dire que dans l’agressivité. Est-ce que son auditoire, bien que contre J-P M, s’attendait à entendre plutôt que de parler de projets tenant bien la route bien au-delà des engagements de campagne.. ?

Dans la salle  centrale, sans trop savoir qui était dans les rangs, il a été dit que Madame le député, Catherine Quéré était présente.

 

Retour à Mendès-France…

Avec Jean-Philippe Machon qui avait retrouvé sa voix, avant d’en gagner beaucoup d’autres, extraits de sa prise de paroles qui aura pour fil conducteur, certes ses colistiers, des hommes et des femmes de Saintes, son programme, mais surtout sa dynamique du changement qu’il compte bien mener à son terme.

Mais bien sûr il se devait de remercier tous les bénévoles, son comité de soutien qui ont contribué à la réussite de sa campagne (dixit). Il n’a pas oublié les familles de ces personnes qui ont certainement eu des manques du fait de leur absence pour engagement sociétal.

 

Petit détail qui vaut son pesant d’or et valorisant pour notre « petit bleuet » qui ne demande qu’à devenir un beau bleu ciel dans notre Saintonge, en effet on a constaté la présence de François Ehlinger, numéro DEUX sur la liste d’Isabelle Pichard-Chauché, vu cette délégation cela veut dire que l’adversaire fut vraiment de taille, mais ce fut à l’honneur de tous.

Extraits de la prise de parole du leader…

« La campagne a été apaisé et en toute complaisance, c’est comme cela que nous avons aimé conduire celle-ci »

« Nous sommes d’accord pour accepter les bonnes idées des autres listes, ainsi ce sera le cas pour celles d’Evelyne Parisi, ainsi que dans le programme de Pierre Maudoux. Pour en revenir à Evelyne, elle sera invitée à nous aider à mettre en place sa très bonne idée sur l’inter-génération ».

« Saintais, bien sûr que je le suis. Je demeure au 42, rue Denfert Rochereau et je m’engage à être beaucoup plus dès mon élection de dimanche, où je serai encore plus disponible ».

« Il faut aller à la rencontre des Saintaises, des Saintais. Le contact, la proximité, l’écoute. C’est comme cela que nous fonctionnerons ».

« J’ai une équipe formidable, je l’aime, je l’apprécie et….. je veux la garder ».

 

Dans la salle, juste sous les yeux du chef de la liste bleu-ciel, Evelyne Parisi et son principal colistier Joël Verger, très élégant cette démarche et cela les honore. Monsieur Machon les a remerciés devant toute l’assemblée. Puis il a abordé quelques points de son programme / projets, mais là on ne va pas «  remettre le couvert », pour lui comme pour la dame qui se trouvait à la salle centrale, les gros points étaient déjà bien étalé sur les documents de campagne, certes on n’en sait jamais assez…. (**)

Mais puisque nous sommes à l’écoute tendons un peu l’oreille…

« Il nous faut rejoindre les villes modernes (et d’en citer) en faisant entrer Saintes dans la modernité »

« Stop à l’engrenage d’une spirale négative.. chômage à 16 % (Il veut certainement dire.. + +), la population est en baisse, ce qui est en hausse c’est la fiscalité et la dette, nous allons vers le déclin…. »

 

Avant de partir en « soirée » sur ces deux points forts de la campagne, il avait été question de se cantonner à quelques propos entendus ici et là, mais devant « le mot en trop », il fallait alors dire des phrases « en plus ».

Mais ce fut dommage, car rendons à Cesar ce qui est à Dieu ce qui est à Dieu (selon la formule habituelle) et de ce fait il aurait fallu que chacun se comporte ainsi en cette soirée annonciatrice d’un renouveau pour tous…

« L’agressivité, pour moi, n’est pas de mise à Saintes. Elle est destructrice et nous, à Saintes et pour Saintes, nous voulons construire. Avec E.Parisi, avec P.Maudoux, avec Jean Rouger, nous avons mené une campagne propre, mais ce n’est pas le cas de tout le monde, le dernier tract d’I.P-C, amie de François Hollande (dixit), le prouve ».

 Propos de conclusion de Jean-Philippe Machon..

 

Culture-Histoire  qui s’est rendu aux deux meeting, certes pour une visite très écourtée pour l’un, est le premier à regretter une agressivité, certes probablement ponctuelle, mais dommageable, alors que pour le second meeting, aucun propos de ce style n’a été prononcé. 

 

(*) Au sujet de la non présence à Saintes de J-P M, une personne rencontrée au marché a fait une révélation surprenante.. « Certes nous connaissons Isabelle Pichard-Chauché, mais en dehors des manifestations officielles, où elle a une fonction à assumer, nous ne l’avons pas souvent croisé en ville dans le quotidien, même banal mais très sociétal »

(**) Pour information sur le dernier document de campagne d’I.P-C…. + 180.000 € de dépense en augmentant le nombre d’adjoints…. Culture-Histoire a aussitôt appelé le candidat mis en cause et il a répondu… « L’enveloppe reste la même, seulement les adjoints toucheront un peu moins pour compenser ».

 

 

On découvre sur la photo des trois personnes, deux anciens maires, Bernadette Schmitt et Paul Josse, jamais deux sans trois pour une bonne campagne...  Puis Evelyne Parisi avec son principal colistier.
On découvre sur la photo des trois personnes, deux anciens maires, Bernadette Schmitt et Paul Josse, jamais deux sans trois pour une bonne campagne...  Puis Evelyne Parisi avec son principal colistier.

On découvre sur la photo des trois personnes, deux anciens maires, Bernadette Schmitt et Paul Josse, jamais deux sans trois pour une bonne campagne... Puis Evelyne Parisi avec son principal colistier.

***********************************

***********************************

Solidarité et formation avec l'EREA

 

L'auteur de Culture-Histoire est dans le bonheur quand il paut apporter son concours à ces jeunes qui suivent un enseignement adapté pour eux à l'E.R.E.A

Thème du jour:

Crash d'un avion, recherches et traçabilité.

(Sur un fait qui s'est déroulé voici 70 ans)

La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.
La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.

La semaine dernière, suite à des témoignages, les jeunes étudiants se sont rendus dans des champs et fourrés pour localiser et retrouver des pièces de l'avion tombé en 1944. Puis ce vendredi ils ont nettoyé les pièces découvertes, pour en trouver la traçabilité et surtout les faire parler... raconter l'histoire de l'avion américain.

**********************

7th avenue

Nouveau commerce à Saintes

Nos enfants de 2 à 16 ans sont concernés

Avec l'autorisation de Nathalie (Direction de 7TH) avenue nous vous présentons ce magasin.. très jeune ouvert ce samedi pour son premier jour d'activité, il prend la place du magasin " Julie Garland ". Pour la petite histoire.. autrefois la rue Victor Hugo se nommait... la Grande rue, maintenant c'est presque une avenue.
Avec l'autorisation de Nathalie (Direction de 7TH) avenue nous vous présentons ce magasin.. très jeune ouvert ce samedi pour son premier jour d'activité, il prend la place du magasin " Julie Garland ". Pour la petite histoire.. autrefois la rue Victor Hugo se nommait... la Grande rue, maintenant c'est presque une avenue.
Avec l'autorisation de Nathalie (Direction de 7TH) avenue nous vous présentons ce magasin.. très jeune ouvert ce samedi pour son premier jour d'activité, il prend la place du magasin " Julie Garland ". Pour la petite histoire.. autrefois la rue Victor Hugo se nommait... la Grande rue, maintenant c'est presque une avenue.

Avec l'autorisation de Nathalie (Direction de 7TH) avenue nous vous présentons ce magasin.. très jeune ouvert ce samedi pour son premier jour d'activité, il prend la place du magasin " Julie Garland ". Pour la petite histoire.. autrefois la rue Victor Hugo se nommait... la Grande rue, maintenant c'est presque une avenue.

Voir les commentaires

26 - Dernière ... le mot en trop.... " menteur " - Spécial campagne municipale .... sans parole, concret du trottoir - Campagne ou pas.... le 18

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Images du jour

Du hasard pour certaines....

 

*: Pas vu

*: Vu

Varrape pour les Saintongeais, on ne sait qui est premier de cordée.... mais vivement le sommet. Chaque jour des photos de hasard....  Avec Sud-Ouest... On sera à peu près sûr de notre passé grâce à la compagnie " Alice ", mais pour l'avenir, très incertain pour quelques personnes, les Saintais auront à découvrir la gestion des nouveaux tenants du pouvoir municipal.
Varrape pour les Saintongeais, on ne sait qui est premier de cordée.... mais vivement le sommet. Chaque jour des photos de hasard....  Avec Sud-Ouest... On sera à peu près sûr de notre passé grâce à la compagnie " Alice ", mais pour l'avenir, très incertain pour quelques personnes, les Saintais auront à découvrir la gestion des nouveaux tenants du pouvoir municipal.
Varrape pour les Saintongeais, on ne sait qui est premier de cordée.... mais vivement le sommet. Chaque jour des photos de hasard....  Avec Sud-Ouest... On sera à peu près sûr de notre passé grâce à la compagnie " Alice ", mais pour l'avenir, très incertain pour quelques personnes, les Saintais auront à découvrir la gestion des nouveaux tenants du pouvoir municipal.

Varrape pour les Saintongeais, on ne sait qui est premier de cordée.... mais vivement le sommet. Chaque jour des photos de hasard.... Avec Sud-Ouest... On sera à peu près sûr de notre passé grâce à la compagnie " Alice ", mais pour l'avenir, très incertain pour quelques personnes, les Saintais auront à découvrir la gestion des nouveaux tenants du pouvoir municipal.

**************

   **********

A vos agendas

26 -  Dernière ... le mot en trop.... " menteur " - Spécial  campagne municipale .... sans parole, concret du trottoir - Campagne ou pas.... le 18
26 -  Dernière ... le mot en trop.... " menteur " - Spécial  campagne municipale .... sans parole, concret du trottoir - Campagne ou pas.... le 18

================

Sauvetage réussi

Plus de réponse d'une personne très proche, allô 18, intervention, détresse constatée, SAUVETAGE réussi. Merci les " pompiers .

Plus de réponse d'une personne très proche, allô 18, intervention, détresse constatée, SAUVETAGE réussi. Merci les " pompiers .

*********************

Humour politicienne..

" Quand tu me prends dans tes bras... je vois la vie en rose...... "

" Je te dirais des mots bleus...... "

**************

Plus tard l'article...

Mais en prélude....

" Le mot en trop chez Isabelle "

" Le Crédit Agricole devant le meeting de Jean-Philippe "

 

En attendant avec Emmanuelle et Séverine de Sud-Ouest

Et avec le Crédit agricole.. nos chers candidats devront mettre en place des structures génératrices de " sous " pour la ville..... Ah! Si nous avions gardé nos octrois.....!!!!!! (protectionnisme un peu trop.....). A bientôt pour les images et les petits mots....

Et avec le Crédit agricole.. nos chers candidats devront mettre en place des structures génératrices de " sous " pour la ville..... Ah! Si nous avions gardé nos octrois.....!!!!!! (protectionnisme un peu trop.....). A bientôt pour les images et les petits mots....

Défendons notre famille, nos biens, notre patrimoine, notre terroir... évitons ces grands désastres auxquels il aurait fallu penser bien plus tôt.

Défendons notre famille, nos biens, notre patrimoine, notre terroir... évitons ces grands désastres auxquels il aurait fallu penser bien plus tôt.

Voir les commentaires

24 - Secrets d'histoire.... travaux dans Saintes - L'escar Mouche (Musicale) .. Café - Bar - Avis de recherches... à titre posthume

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Travaux d'enfouissement

qui font ressurgir le passé

 

La ville de Saintes continue son programme de gestion des ordures, dites ménagères, et pour cela, après une étude de positionnement, elle procède depuis des mois à l'enfouissement de container.... avec en prime la visite des archéologues pour un sondage préventif. Mais il y a des secrets d'histoire, parfois dissimulés dans ces mêmes zones.... Ainsi aux abords du pont Bernard Palissy, dans la rue qui descend vers la Charente (et vers la cité Boutin), autrefois il y avait un magasin de pièces détachées automobiles, ainsi qu'un garage. En 1993 l'auteur de Culture - histoire avait rencontré le propriétaire des lieux et gérant du garage.....
La ville de Saintes continue son programme de gestion des ordures, dites ménagères, et pour cela, après une étude de positionnement, elle procède depuis des mois à l'enfouissement de container.... avec en prime la visite des archéologues pour un sondage préventif. Mais il y a des secrets d'histoire, parfois dissimulés dans ces mêmes zones.... Ainsi aux abords du pont Bernard Palissy, dans la rue qui descend vers la Charente (et vers la cité Boutin), autrefois il y avait un magasin de pièces détachées automobiles, ainsi qu'un garage. En 1993 l'auteur de Culture - histoire avait rencontré le propriétaire des lieux et gérant du garage.....

La ville de Saintes continue son programme de gestion des ordures, dites ménagères, et pour cela, après une étude de positionnement, elle procède depuis des mois à l'enfouissement de container.... avec en prime la visite des archéologues pour un sondage préventif. Mais il y a des secrets d'histoire, parfois dissimulés dans ces mêmes zones.... Ainsi aux abords du pont Bernard Palissy, dans la rue qui descend vers la Charente (et vers la cité Boutin), autrefois il y avait un magasin de pièces détachées automobiles, ainsi qu'un garage. En 1993 l'auteur de Culture - histoire avait rencontré le propriétaire des lieux et gérant du garage.....

Dans ce document vous pouvez découvrir qu'il s'en ait passé des évènements dans ce petit quartier donnant sur l'avenue Gambetta.

Dans ce document

" Secrets d'histoire....de chez nous "

 Texte, croquis et photos, le tout inédit.

 

***********************

***********************

Café - Bar tout nouveau

" L'escar Mouche.. Musicale "

24 - Secrets d'histoire.... travaux dans Saintes - L'escar Mouche (Musicale) .. Café - Bar - Avis de recherches... à titre posthume

Franck Reuille, 57 ans, vient d'ouvrir au premier janvier 2014 son café - bar.

Parisien d'origine, installé à Saintes depuis 19 ans, c'est depuis son arrivée qu'il rêvait de tenir un tel établissement. Après avoir travaillé dans le bâtiment, le social, la restauration.. c'est enfin chose faite.

Son statut commercial est en entreprise unique à responsabilité, il travaille seul et il a une employée - serveuse pour un certain nombre d'heures. Son café - piano - bar a la licence IV.

Franck a installé son commerce dans les locaux où il y avait il y a peu une librairie, c'est à dire, dans cette rue arc de triomphe, très près de notre célèbre arc romain.

" Dans mon établissement j'ai voulu une ouverture vers l'art et la culture et qu'il soit accessible à tous gratuitement. Voire qu'on y trouve des expositions de peintures et bien sûr la musique. J'offre la possibilité de jouer sur des pianos numériques et sur un piano droit, ceci gratuitement "

Ainsi c'est vraiment un lieu de rencontres artistiques, situé sur le bel axe... arc vers l'abbaye, et en prime de satisfaction on y découvre plusieurs petites salles que l'on peut réserver. Ce sont des pièces à dimension humaine, loin d'être des salles de conférences.

Avant de quitter ce café - piano - bar satisfaisons notre curiosité et écoutons une dernière fois Franck Reuille.......

" Le nom de l'escar mouche m'est venu comme cela, mais aussi pour prendre à contre-pied ce terme guerrier "

Avez-vous une devise ou un mode de vie...?

" Oui. Vivre plutôt que survivre ".

24 - Secrets d'histoire.... travaux dans Saintes - L'escar Mouche (Musicale) .. Café - Bar - Avis de recherches... à titre posthume
24 - Secrets d'histoire.... travaux dans Saintes - L'escar Mouche (Musicale) .. Café - Bar - Avis de recherches... à titre posthume
24 - Secrets d'histoire.... travaux dans Saintes - L'escar Mouche (Musicale) .. Café - Bar - Avis de recherches... à titre posthume
24 - Secrets d'histoire.... travaux dans Saintes - L'escar Mouche (Musicale) .. Café - Bar - Avis de recherches... à titre posthume
24 - Secrets d'histoire.... travaux dans Saintes - L'escar Mouche (Musicale) .. Café - Bar - Avis de recherches... à titre posthume

**********                 ***********

Mort en 1915

" Edmond Vincent "

 

Il y a quelques jours l'auteur de Culture-histoire recevait une demande pour aider à retrouver les traces en Saintonge d'un grand-père tué à la première guerre mondiale.

Bien que spécialisé sur les investigations " Guerre 39/45 ", la demande d'aide a été suivie d'effet, mais très peu, alors on peut aussi aider en rendant un hommage.

Edmond Vincent est décédé à l'hôpital de St Dié, des suites de blessures de guerre. De la classe 1905 il était passé par le bureau de recrutement de Saintes, qui devait se situer rue St Pallais. Avant son incorporation il demeurait à Rétaud et sa famille demeure actuellement en région bordelaise.

Edmond Vincent est décédé à l'hôpital de St Dié, des suites de blessures de guerre. De la classe 1905 il était passé par le bureau de recrutement de Saintes, qui devait se situer rue St Pallais. Avant son incorporation il demeurait à Rétaud et sa famille demeure actuellement en région bordelaise.

*************************

*************************

Rue parlante.....

Pour certains la campagne continue dans la dernière ligne droite. Dernière minute (mardi à 14 h 30) la rencontre entre Isabelle P-C et Jean-Philippe M est annulée, l'un des deux candidats est aphone... un coup de froid humide.... et certainement de trop d'échauffements.  Bon rétablissement et à dimanche soir.
Pour certains la campagne continue dans la dernière ligne droite. Dernière minute (mardi à 14 h 30) la rencontre entre Isabelle P-C et Jean-Philippe M est annulée, l'un des deux candidats est aphone... un coup de froid humide.... et certainement de trop d'échauffements.  Bon rétablissement et à dimanche soir.

Pour certains la campagne continue dans la dernière ligne droite. Dernière minute (mardi à 14 h 30) la rencontre entre Isabelle P-C et Jean-Philippe M est annulée, l'un des deux candidats est aphone... un coup de froid humide.... et certainement de trop d'échauffements. Bon rétablissement et à dimanche soir.

Voir les commentaires

22 - Laura Miss Poitou-Charentes fait bouger les deux rives - SNCF, cheminots et campagne des bleus - Cimetière marin - La vague montante .. résultat des votes

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Laura Pierre

D'Yves Rocher à Rapid' Flore

" Une Miss Poitou-Charentes "

qui fait bouger la ville.

Rive gauche et rive droite, ou de " Rapid' Flore " à " Yves Rocher ". Un samedi après-midi à Saintes qui avait un parfum de fleurs.
Rive gauche et rive droite, ou de " Rapid' Flore " à " Yves Rocher ". Un samedi après-midi à Saintes qui avait un parfum de fleurs.
Rive gauche et rive droite, ou de " Rapid' Flore " à " Yves Rocher ". Un samedi après-midi à Saintes qui avait un parfum de fleurs.
Rive gauche et rive droite, ou de " Rapid' Flore " à " Yves Rocher ". Un samedi après-midi à Saintes qui avait un parfum de fleurs.
Rive gauche et rive droite, ou de " Rapid' Flore " à " Yves Rocher ". Un samedi après-midi à Saintes qui avait un parfum de fleurs.
Rive gauche et rive droite, ou de " Rapid' Flore " à " Yves Rocher ". Un samedi après-midi à Saintes qui avait un parfum de fleurs.
Rive gauche et rive droite, ou de " Rapid' Flore " à " Yves Rocher ". Un samedi après-midi à Saintes qui avait un parfum de fleurs.
Rive gauche et rive droite, ou de " Rapid' Flore " à " Yves Rocher ". Un samedi après-midi à Saintes qui avait un parfum de fleurs.
Rive gauche et rive droite, ou de " Rapid' Flore " à " Yves Rocher ". Un samedi après-midi à Saintes qui avait un parfum de fleurs.
Rive gauche et rive droite, ou de " Rapid' Flore " à " Yves Rocher ". Un samedi après-midi à Saintes qui avait un parfum de fleurs.
Rive gauche et rive droite, ou de " Rapid' Flore " à " Yves Rocher ". Un samedi après-midi à Saintes qui avait un parfum de fleurs.
Rive gauche et rive droite, ou de " Rapid' Flore " à " Yves Rocher ". Un samedi après-midi à Saintes qui avait un parfum de fleurs.

Rive gauche et rive droite, ou de " Rapid' Flore " à " Yves Rocher ". Un samedi après-midi à Saintes qui avait un parfum de fleurs.

*************

*************

Les cheminots sont censés se situer vers la gauche, alors les bleus ont tenté de les convaincre

Il fallait le faire, M.S de C-H étant d'une famille cheminote s'est vu remettre ce document.... de campagne. alors pour la suite, après ce premier acte.. rendez-vous à la salle centrale ce dimanche, 20 h, pour le résultat de cette campagne qui commence à user tout le monde.

Il fallait le faire, M.S de C-H étant d'une famille cheminote s'est vu remettre ce document.... de campagne. alors pour la suite, après ce premier acte.. rendez-vous à la salle centrale ce dimanche, 20 h, pour le résultat de cette campagne qui commence à user tout le monde.

******************************

******************************

Le passé de la terre revient à notre regard

Des millions d'animaux marins sont morts et, engloutis dans la matière, ils se sont soustraits à nos yeux pendant des millions d'années, puis la matière se désagrégeant, à nouveau leurs structures solidifiées nous reviennent sous les yeux. Sacré cycle et pourtant ce phénomène, cimetière primaire, est permanent sous nos yeux.

Des millions d'animaux marins sont morts et, engloutis dans la matière, ils se sont soustraits à nos yeux pendant des millions d'années, puis la matière se désagrégeant, à nouveau leurs structures solidifiées nous reviennent sous les yeux. Sacré cycle et pourtant ce phénomène, cimetière primaire, est permanent sous nos yeux.

**************

**************

Un nouveau souffle pour Saintes a fait monter la vague bleue

Saintes:

E.Parisi 5,62 - D.Métraud: 5,89 - J.Rouger: 10,76 - P.Maudoux: 9,38 - I.Pichard-Chauché: 25,51 - Jean-Philippe Machon: 42,82 Vive la démocratie.

(exprimé en pourcentage)

Espace Mendès-France, avec il semble plus d'abstentions qu'aux dernières élections, la route de la mairie parait en bonne voie pour l'équipe des bleus (ciel). Des visages réjouis et d'autres un peu plus réservés. Monsieur le Maire de Saintes a annoncé les résultats comme sa fonction l'en oblige. Mais on a trouvé Jean Rouger, le maire / candidat, abasourdi, mais c'est un homme dans un certain chaos (Sud Ouest dira K.O), mais debout, qui ne s'attendait pas à ce résultat.  Dans une semaine les couleurs de la ville s'affirmeront. Cette campagne électorale est aussi un parfait exercice de démocratie qui a fait se rencontrer les citoyens de tous bords, après la tempête des urnes chacun retournera à la vie sociétale. Pour le nouveau gestionnaire des affaires municipales et de la C.D.A le travail dera devant lui, à sa charge de faire aussi bien et encore mieux que le Maire sortant, si tel est le cas.
Espace Mendès-France, avec il semble plus d'abstentions qu'aux dernières élections, la route de la mairie parait en bonne voie pour l'équipe des bleus (ciel). Des visages réjouis et d'autres un peu plus réservés. Monsieur le Maire de Saintes a annoncé les résultats comme sa fonction l'en oblige. Mais on a trouvé Jean Rouger, le maire / candidat, abasourdi, mais c'est un homme dans un certain chaos (Sud Ouest dira K.O), mais debout, qui ne s'attendait pas à ce résultat.  Dans une semaine les couleurs de la ville s'affirmeront. Cette campagne électorale est aussi un parfait exercice de démocratie qui a fait se rencontrer les citoyens de tous bords, après la tempête des urnes chacun retournera à la vie sociétale. Pour le nouveau gestionnaire des affaires municipales et de la C.D.A le travail dera devant lui, à sa charge de faire aussi bien et encore mieux que le Maire sortant, si tel est le cas.
Espace Mendès-France, avec il semble plus d'abstentions qu'aux dernières élections, la route de la mairie parait en bonne voie pour l'équipe des bleus (ciel). Des visages réjouis et d'autres un peu plus réservés. Monsieur le Maire de Saintes a annoncé les résultats comme sa fonction l'en oblige. Mais on a trouvé Jean Rouger, le maire / candidat, abasourdi, mais c'est un homme dans un certain chaos (Sud Ouest dira K.O), mais debout, qui ne s'attendait pas à ce résultat.  Dans une semaine les couleurs de la ville s'affirmeront. Cette campagne électorale est aussi un parfait exercice de démocratie qui a fait se rencontrer les citoyens de tous bords, après la tempête des urnes chacun retournera à la vie sociétale. Pour le nouveau gestionnaire des affaires municipales et de la C.D.A le travail dera devant lui, à sa charge de faire aussi bien et encore mieux que le Maire sortant, si tel est le cas.
Espace Mendès-France, avec il semble plus d'abstentions qu'aux dernières élections, la route de la mairie parait en bonne voie pour l'équipe des bleus (ciel). Des visages réjouis et d'autres un peu plus réservés. Monsieur le Maire de Saintes a annoncé les résultats comme sa fonction l'en oblige. Mais on a trouvé Jean Rouger, le maire / candidat, abasourdi, mais c'est un homme dans un certain chaos (Sud Ouest dira K.O), mais debout, qui ne s'attendait pas à ce résultat.  Dans une semaine les couleurs de la ville s'affirmeront. Cette campagne électorale est aussi un parfait exercice de démocratie qui a fait se rencontrer les citoyens de tous bords, après la tempête des urnes chacun retournera à la vie sociétale. Pour le nouveau gestionnaire des affaires municipales et de la C.D.A le travail dera devant lui, à sa charge de faire aussi bien et encore mieux que le Maire sortant, si tel est le cas.
Espace Mendès-France, avec il semble plus d'abstentions qu'aux dernières élections, la route de la mairie parait en bonne voie pour l'équipe des bleus (ciel). Des visages réjouis et d'autres un peu plus réservés. Monsieur le Maire de Saintes a annoncé les résultats comme sa fonction l'en oblige. Mais on a trouvé Jean Rouger, le maire / candidat, abasourdi, mais c'est un homme dans un certain chaos (Sud Ouest dira K.O), mais debout, qui ne s'attendait pas à ce résultat.  Dans une semaine les couleurs de la ville s'affirmeront. Cette campagne électorale est aussi un parfait exercice de démocratie qui a fait se rencontrer les citoyens de tous bords, après la tempête des urnes chacun retournera à la vie sociétale. Pour le nouveau gestionnaire des affaires municipales et de la C.D.A le travail dera devant lui, à sa charge de faire aussi bien et encore mieux que le Maire sortant, si tel est le cas.

Espace Mendès-France, avec il semble plus d'abstentions qu'aux dernières élections, la route de la mairie parait en bonne voie pour l'équipe des bleus (ciel). Des visages réjouis et d'autres un peu plus réservés. Monsieur le Maire de Saintes a annoncé les résultats comme sa fonction l'en oblige. Mais on a trouvé Jean Rouger, le maire / candidat, abasourdi, mais c'est un homme dans un certain chaos (Sud Ouest dira K.O), mais debout, qui ne s'attendait pas à ce résultat. Dans une semaine les couleurs de la ville s'affirmeront. Cette campagne électorale est aussi un parfait exercice de démocratie qui a fait se rencontrer les citoyens de tous bords, après la tempête des urnes chacun retournera à la vie sociétale. Pour le nouveau gestionnaire des affaires municipales et de la C.D.A le travail dera devant lui, à sa charge de faire aussi bien et encore mieux que le Maire sortant, si tel est le cas.

Avant de quitter la salle, des pas un peu perdus pour certains, il a été nécessaire de rencontrer Daniel Métraud, celui-ci était alors interviewé par Séverine Joubert de Sud-Ouest. En tendant l'oreille... " Au moins je crois que les petites graines que nous avons semées vont germer.... ". Daniel ne s'est pas battu pour rien, c'est ce qu'il semble vouloir dire. Mais cet homme est-il vraiment de gauche, en effet il ne se place nulle part, sauf que lui il veut la démocratie en action permanente et non pas déléguée...? C'est son vaste programme pour un homme qui n'avait pas de projet municipal, sauf celui de ses concitoyens. A dimanche prochain à la même heure..... Notre destin sortira des urnes, mais attention.. les urnes ne sont pas comme les chapeaux de magiciens, les heureux élus devront alors se coller aux dossiers, puis comme le dit Daniel Métraud, que le futur maire recherche toujours, au plus tôt avant tout projet, ce qui sera au mieux pour sa ville, même s'il doit faire des micro-trottoirs....

Avant de quitter la salle, des pas un peu perdus pour certains, il a été nécessaire de rencontrer Daniel Métraud, celui-ci était alors interviewé par Séverine Joubert de Sud-Ouest. En tendant l'oreille... " Au moins je crois que les petites graines que nous avons semées vont germer.... ". Daniel ne s'est pas battu pour rien, c'est ce qu'il semble vouloir dire. Mais cet homme est-il vraiment de gauche, en effet il ne se place nulle part, sauf que lui il veut la démocratie en action permanente et non pas déléguée...? C'est son vaste programme pour un homme qui n'avait pas de projet municipal, sauf celui de ses concitoyens. A dimanche prochain à la même heure..... Notre destin sortira des urnes, mais attention.. les urnes ne sont pas comme les chapeaux de magiciens, les heureux élus devront alors se coller aux dossiers, puis comme le dit Daniel Métraud, que le futur maire recherche toujours, au plus tôt avant tout projet, ce qui sera au mieux pour sa ville, même s'il doit faire des micro-trottoirs....

Voir les commentaires

21 - J.P M / E.P / P.W .. L'archévêque de Poitiers, les candidats.. - L'E.R.E.A une jeunesse à accompagner

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Vague bleue selon Jean-Philippe Machon

Espace Mendès-France, on pouvait compter plus de 600 personnes à un ultime meeting d'un homme presque " tribun "...

Mais ce soir là il y avait diverses manifestations en ville, entre autres une soirée au Gallia-Théâtre, un concert de violon au conservatoire de musique et une conférence avec un homme d'église... Malgré deux ont fait le plein  (pas encore de voix.....)

Jean-Philippe Machon..... Un nouveau souffle

21 - J.P M / E.P / P.W .. L'archévêque de Poitiers, les candidats.. - L'E.R.E.A une jeunesse à accompagner
21 - J.P M / E.P / P.W .. L'archévêque de Poitiers, les candidats.. - L'E.R.E.A une jeunesse à accompagner

A ouvrir un communiqué de la tête de liste du nouveau souffle pour Saintes. La soirée devait être chaude, en effet la salle était vraiment remplie, puis une sacrée ambiance à la sortie. Les gens du cirque " Amar ", installés devant l'espace Mendés-France ont certainement pensé, du fait de l'heure, que Saintes n'était pas une ville endormie.

Evelyne Parisi

20 h ce vendredi 

A l'espace Mendès-France

21 - J.P M / E.P / P.W .. L'archévêque de Poitiers, les candidats.. - L'E.R.E.A une jeunesse à accompagner

*******************

*******************

Nouvelle intervention de M.S à l'E.R.E.A

Cette jeunesse a besoin de nous pour leur future vie dans le monde, enseignants, parents, société.

" Jeunes on vous aime "

 

Etablissement Régional d'Enseignement Adapté. Intervention sur six jours, avec pour thème... " Crash d'avion - recherches indices matériels sur le terrain ". ce fut un succès, avec une très bonne participation, qui sera poursuivi par l'étude des éléments matériels découverts (Guerre 39/45). Intervention socio-éducative qui se réalise en partenariat avec l'EREA de Saintes depuis trois années consécutives.

Etablissement Régional d'Enseignement Adapté. Intervention sur six jours, avec pour thème... " Crash d'avion - recherches indices matériels sur le terrain ". ce fut un succès, avec une très bonne participation, qui sera poursuivi par l'étude des éléments matériels découverts (Guerre 39/45). Intervention socio-éducative qui se réalise en partenariat avec l'EREA de Saintes depuis trois années consécutives.

****************

Monseigneur éducateur

21 - J.P M / E.P / P.W .. L'archévêque de Poitiers, les candidats.. - L'E.R.E.A une jeunesse à accompagner

Homélie sur l’éducation aujourd’hui de Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers, après une ouverture par Bernard Housset, évêque de La Rochelle & Saintes, mais faisons plus simple, à la mode de « François de Rome », nous étions en présence de deux « monseigneur »  qu’il est plus facile de nommer « père ».

« Je vous présente Pascal Wintzer, de Poitiers, qui fut dans sa jeunesse étudiant et prêtre à Rouen. Nous allons écouter un évêque français qui nous permet de suivre, par ses mots, l’évolution de notre culture »

Le père Pascal Wintzer a structuré son exposé en huit éléments essentiels, ainsi..

- L’école, la famille, l’état.

Extraits.. Platon affirmant que l’enfant devait être retiré à sa mère et confié à la société.....  La famille composée, recomposée, décomposée

- Eduquer c’est savoir dire NON

- La famille n’est plus ce qu’elle était, elle est de moins en moins le lieu où l’on s’apprend à dire non.

Extrait…. Connaître les interdits, mais surtout connaître leurs bons côtés.

- Eduquer c’est permettre de devenir adulte, le désir profond de l’enfant c’est de devenir grand, de devenir adulte.

Extrait… Ducere (Education) vient de conduire, faire passer. Les gens des banlieues ne sont pas trop agressifs, ils ont surtout des grands vides.

-  Sortir de soi et s’ouvrir à la culture ou s’ouvrir par la culture

- Sans langage il n’y a ni éducation ni société.

Extrait… 20% des élèves entrant en 6ième voient cette entrée avec difficulté, rapport aux écrits et à la lecture ;

- Eduquer à la vie intérieure

- Faut-il encore enseigner à l’aune d’Internet… ?

Extraits…. Une société sans école….. Il me suffit de cliquer, à quoi sert de lire et mémoriser…. Une technologie intelligente, c’est l’appareil qui est intelligent…

 

Et, le père Pascal, pour conclure d’affirmer…

« Eduquer consiste à accepter les mystères de chacun. L’éducation suppose la chasteté, la séparation et la distance. Apprendre suppose qu’il faille accepter le propre de chaque âge. Permettre à chacun de s’affirmer dans sa relation avec autrui ».

 

Ce fut une conférence réussie, en effet les deux heures de prise de paroles par le père archevêque, furent suivies d’un bon questionnement devant un parterre d’une cinquantaine d e personnes, donc preuve en ait d’une soirée réussie.

(Voir en pièce jointe le texte dans sa totalité)

Et vous pensez-vous que ce père archevêque défend des valeurs sûres qui développement qui ne pourrait être que durable...?

De Saintes à Poitiers, passant par La Rochelle, bien loin de Rome et si près de " François ", des hommes, comme tant d'autres dont la seule mission est de semer des paroles (concrètes et intelligentes) d'amour.

De Saintes à Poitiers, passant par La Rochelle, bien loin de Rome et si près de " François ", des hommes, comme tant d'autres dont la seule mission est de semer des paroles (concrètes et intelligentes) d'amour.

************************

************************

Battante Evelyne

 

21 - J.P M / E.P / P.W .. L'archévêque de Poitiers, les candidats.. - L'E.R.E.A une jeunesse à accompagner
21 - J.P M / E.P / P.W .. L'archévêque de Poitiers, les candidats.. - L'E.R.E.A une jeunesse à accompagner
21 - J.P M / E.P / P.W .. L'archévêque de Poitiers, les candidats.. - L'E.R.E.A une jeunesse à accompagner
21 - J.P M / E.P / P.W .. L'archévêque de Poitiers, les candidats.. - L'E.R.E.A une jeunesse à accompagner

« Le der des ders… avec les amis d’Evelyne Parisi »

La candidate de Saintes a réuni ses amis avec la profonde conviction de  « Réunir Saintes »

Visite impromptue dans l’espace saintais, bien connu des candidats, immersion en mots et en petites images dans cette salle où se retrouvent une cinquantaine de Saintais.

Si Culture-Histoire a tenu à faire une apparition à cette soirée, c’est que ce Média Internet (via son auteur) a toujours apprécié le monde du travail, et là ce combat (dit politique) est un vrai «  boulot ».

C’est une personne qui se bat pour son idéal, pour sa conception de la gestion d’une cité.

Ainsi il y a eu plusieurs prises de parole, pas de discours trop longs, mais des phrases à l’intention de l’assistance, prononcées par les candidats répartis par groupe de responsabilités qu’ils auront à assumer après leur élection à la mairie (Dixit).

Des têtes, ainsi on a remarqué Thierry Georget, 53 ans, menuisier, qui a pris la parole à deux reprises. Mais ce qui est à retenir chez cet homme, c’est son premier engagement fort et à haute voix, quoique en ville il aimait déjà bien la communication directe, puis surtout c’est un homme très dévoué sur les structures patrimoniales des églises St Pierre et St Vivien, certes ce sont des édifices à vocations religieuses, mais il les entretient très bien. Puis nous avons entendu Martine Viaud, qui comme elle l’a précisé est issue d’une ancienne famille saintaise, les « Buffet », la fameuse boulangerie de l’avenue Gambetta. Martine.

La tête de liste, Evelyne Parisi, a rappelé qu’elle est Saintaise depuis 51 ans et que depuis 12 années elle s’est investit dans la politique communale. Il a été dit d’elle dans la soirée… « C’est une femme honnête et pleine de justice, surtout elle n’appartient pas à une élite »

Ainsi outre les projets, déjà bien connus pour cette liste, via tous les médias et réunions, voici quelques remarques…

- Il a été question de « Vidéo », alors sur les deux systèmes ils ont choisi le meilleur… « Vidéo surveillance » plutôt que « Vidéo protection », en lien direct avec le commissariat cela permet une action presque dans le même temps que l’agression. Judicieux.

- FAUX, FAUX et faux. Les « P.V » ma chère Evelyne, à Saintes il n’y a pas la politique du chiffre, l’auteur de C-H était très bien placé pour le savoir, mais aussi il en a la preuve par les hommes du ministère de l’intérieur. Alors cessons de faire courir ce bruit.

- Un bon point pour l’homme qui sera chargé des sports, sa dynamique semble prouver qu’il sera aussi sportif dans sa gestion, voire atteindre l’objectif, même avec une barre…. Placée assez haut.

- Chaque candidat ayant pris la parole a, à chaque conclusion, prononcez la sacro-sainte phrase…. « Et dimanche n’oubliez-pas d’aller voter… »

On a pu remarquer dans la salle deux candidats d’autres listes, ils étaient venus prendre la température, certainement, et peut-être aussi quelques bonnes idées de gestion…

 

Dans sa conclusion, provisoire, Evelyne Parisi a déclaré…

« Ici nous n’avons pas eu de ténor nationaux pour attirer les électeurs sincères «  (Et hop le coup de patte.. vers J.P R)

 

La soirée s’est terminée, certes autour d’un verre, mais surtout autour de quelques-notes d e violon. Merci à la jeune et sympathique Manon qui a su généré par sa candeur quelques instants de bonheur… maintenant.

 

 

Voir les commentaires

18 - Défilé et pacte responsabilité - Les têtes des candidats Saintais - Jean-Pierre Rafarin.. en soutien à la vague bleue, ne mâche... pas ses mots

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Diaporama d'une journée....

Défilé contre le " Pacte de responsabilité ", comme à l'ordinaire.. place Foch et les deux seules grandes artères de la ville. Un seul candidat aux municipales y a été rencontré.... " Même pas peur ". Ce fut l'occasion de lui poser deux questions.

- Daniel Métraud votre avis sur ce qui s'est passé en Ukraine - Crimée...?

" Je pense que c'est leur choix, mais je suis contre le principe "

- Daniel Métraud pourquoi avoir chanté " Le chant des partisans " dans cette manifestation...?

" C'est le chant de la résistance "

(Tiens le pays est occupé.... Ndlr)

 

Alors que manifestants et drapeaux syndicaux et autres symboles claquaient au vent de la fronde, deux " collègues " de Jean-Philippe Machon (les bleus ciel) faisaient leur porte-à-porte sur le trottoir d'en face. 

Pendant ce temps devant la mairie et sur les panneaux on découvre les viasages des candidats.. il en manquait un...... Mais la magie informatique est passée par là.

18 - Défilé et pacte responsabilité - Les têtes des candidats Saintais - Jean-Pierre Rafarin.. en soutien à la vague bleue, ne mâche... pas ses mots
18 - Défilé et pacte responsabilité - Les têtes des candidats Saintais - Jean-Pierre Rafarin.. en soutien à la vague bleue, ne mâche... pas ses mots
18 - Défilé et pacte responsabilité - Les têtes des candidats Saintais - Jean-Pierre Rafarin.. en soutien à la vague bleue, ne mâche... pas ses mots
18 - Défilé et pacte responsabilité - Les têtes des candidats Saintais - Jean-Pierre Rafarin.. en soutien à la vague bleue, ne mâche... pas ses mots

***********************

***********************

Fleurs de saison et souvenir... l'homme au chapeau

(la photo souvenir est l'envoi d'un fidèle lecteur)

18 - Défilé et pacte responsabilité - Les têtes des candidats Saintais - Jean-Pierre Rafarin.. en soutien à la vague bleue, ne mâche... pas ses mots
18 - Défilé et pacte responsabilité - Les têtes des candidats Saintais - Jean-Pierre Rafarin.. en soutien à la vague bleue, ne mâche... pas ses mots

**************************

**************************

FNACA - 19 MARS 1962

Juste une mise au point sur ces conflits sur des terres extérieurs à l'hexagone. Ci-après les images de la cérémonie

Juste une mise au point sur ces conflits sur des terres extérieurs à l'hexagone. Ci-après les images de la cérémonie

A faire défiler. Dans le staff.... le commandant Le Disco (responsable du commissariat de police), Mme la sous-Préfète, Philippe Marchand (Ancien ministre,  ancien député, ancien conseiller municipale et bientôt à nouveau Saintais), Jean Rouger (maire), Isabelle Pichard-Chauché (Conseiller général) et le colonel commandant la base de Paban. Il y a eu deux remises de décorations et deux prises de paroles, Mme la sous-Préfète et Georges Mounier (FNACA)
A faire défiler. Dans le staff.... le commandant Le Disco (responsable du commissariat de police), Mme la sous-Préfète, Philippe Marchand (Ancien ministre,  ancien député, ancien conseiller municipale et bientôt à nouveau Saintais), Jean Rouger (maire), Isabelle Pichard-Chauché (Conseiller général) et le colonel commandant la base de Paban. Il y a eu deux remises de décorations et deux prises de paroles, Mme la sous-Préfète et Georges Mounier (FNACA)
A faire défiler. Dans le staff.... le commandant Le Disco (responsable du commissariat de police), Mme la sous-Préfète, Philippe Marchand (Ancien ministre,  ancien député, ancien conseiller municipale et bientôt à nouveau Saintais), Jean Rouger (maire), Isabelle Pichard-Chauché (Conseiller général) et le colonel commandant la base de Paban. Il y a eu deux remises de décorations et deux prises de paroles, Mme la sous-Préfète et Georges Mounier (FNACA)

A faire défiler. Dans le staff.... le commandant Le Disco (responsable du commissariat de police), Mme la sous-Préfète, Philippe Marchand (Ancien ministre, ancien député, ancien conseiller municipale et bientôt à nouveau Saintais), Jean Rouger (maire), Isabelle Pichard-Chauché (Conseiller général) et le colonel commandant la base de Paban. Il y a eu deux remises de décorations et deux prises de paroles, Mme la sous-Préfète et Georges Mounier (FNACA)

*************************

*************************

Vague bleue & J.P - R

 

Jean-Pierre Rafarin en renfort à Saintes

Un homme de notre grand terroir accueillit par un Saintongeais. A titre d'habitué aux shootings photos, Culture-Histoire apprécie la bonne dynamique de cet homme venu... d'ailleurs. La démarche est sincère et assurée, l'homme sait ce qu'il veut.

Un homme de notre grand terroir accueillit par un Saintongeais. A titre d'habitué aux shootings photos, Culture-Histoire apprécie la bonne dynamique de cet homme venu... d'ailleurs. La démarche est sincère et assurée, l'homme sait ce qu'il veut.

Jean-Pierre Rafarin en visite à Saintes donne aux électeurs les clefs de la réussite pour notre ville, choisir la bonne couleur et la bonne équipe. Mais selon lui, si on a tendu l’oreille sur le cours national, c’est déjà fait.

« Bonjour Monsieur le Maire », et deux bras tendus ont permis à deux hommes de se serrer la main avant d’entreprendre une courte visite en notre ville.

Avant d’écouter J.P-R dans le local de campagne de son hôte Jean-Philippe Machon, un peu d’humour selon Dominique Bussereau, lui aussi venu, pas spécialement en touriste, mais en soutien… « Ils ont adopté la machotte », allusion aux écharpes bleues, style Machon, de cette équipe partie pour une bonne gestion de la ville de Saintes (dixit).

Tout au fond du local, l’ancien haut fonctionnaire d’état prêche alors la bonne parole…

Extraits.. « Il se passe quelque chose d’essentiel, c’est aussi avec cette vague machonne. Dans ce département la seule ville capitale n’en n’est pas le chef-lieu, c’est une ville avec tout ce qu’elle peut porter, patrimoine, énergie, humains activités. Elle a besoin d’un leadership, d’une belle liste et de bonnes idées. Je sais que vous êtes partis pour gagner, vous allez percevoir cette prime différentielle de participation (il veut parler des effets négatifs de certaines politiques qui vont jouer en la faveur de J.P M). Dans cette équipe sortante il y a beaucoup de règlements de comptes. Puis Hollande a sorti de son casque son pacte pour l’emploi, nous sommes le seul pays au monde où l’on manifeste contre ce changement de charges pour l’emploi. Mais pour ce premier tour, attention à ne pas trop se réjouir, ce ne sera pas encore gagné ; alors que j’étais jeune j’avais connu une défaite pour avoir trop cru à une victoire facile. Dans votre ville cela va être la vague bleue, une idée de rassemblement, mais on ne sera pas du tout dans le ton de l’agressivité, nous sommes dans l’humanisme.

Nous avons besoin de travail, de liberté économique, le besoin de s’épanouir, de se dépasser. Nous en avons assez de tout ce brouhaha, des écoutes téléphoniques, de Madame Toubira, il vaudrait mieux parler du chômage. Comme vous le savez, nous portons des messages qui parlent au cœur des gens. Il faut le dire.. le socialisme s’attaque aux communes, aux familles, aux entreprises…… "

 

Après la prise de paroles auprès des invités de la « vague bleue » J.P Machon a invité les personnes présentes à un vin d’honneur, mais un peu au pas de gymnastique, en effet il fallait faire une immersion en secteur piétons, direction le marché St Pierre.

 

Petit constat, comme toujours les « homélies » s’adressent encore à des personnes déjà convaincues, puis on aurait aimé un peu plus de jeunesse.

 

La descente par la rue Alsace-Lorraine a été très remarquée, des arrêts en magasin et quelques entretiens au fil des rencontres.

 

Mais dommage que le mercredi le marché St Pierre soit un mauvais jour pour une immersion républicaine, car peu de personnes étaient sur ce marché, surtout à une heure déjà avancée.

 

Enfin la manifestation s’est terminée au restaurant « Le salon des toits de Saintes », le déjeuner avait réuni environ 80 amis et sympathisants.

Ce mercredi Saintes était vraiment arc-en-ciel... avec sa spécificité.... bleu ciel.
Ce mercredi Saintes était vraiment arc-en-ciel... avec sa spécificité.... bleu ciel.
Ce mercredi Saintes était vraiment arc-en-ciel... avec sa spécificité.... bleu ciel.
Ce mercredi Saintes était vraiment arc-en-ciel... avec sa spécificité.... bleu ciel.

Ce mercredi Saintes était vraiment arc-en-ciel... avec sa spécificité.... bleu ciel.

Rencontre de hasard, mais cette dame en campagne connait certainement la fameuse histoire de David contre Goliath..... Mais cela est très agréable de voir tant de gens se battre (enfin se confronter très pacifiquement) pour ces idées qu'ils croient les meilleures du monde....

Rencontre de hasard, mais cette dame en campagne connait certainement la fameuse histoire de David contre Goliath..... Mais cela est très agréable de voir tant de gens se battre (enfin se confronter très pacifiquement) pour ces idées qu'ils croient les meilleures du monde....

Voir les commentaires

16 - Autographe à domicile des candidats - Lune fiction pub - Histoire Design - Culture ou civilisation judeo-chrétienne... Monseigneur

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Le facteur sonne toujours deux fois....

Et les candidats...?

(Autographes de colistiers, il s'agit d'une délégation de signatures.....avant la lettre...)

Au fait une question qui pourrait concerner certains candidats.... La Crimée, vous en pensez-quoi de cette démocratie directe...?

Au fait une question qui pourrait concerner certains candidats.... La Crimée, vous en pensez-quoi de cette démocratie directe...?

Pour la PUB jusqu'où va-t-on aller...?

Bientôt, mais alors en fonction du quotidien météorologique et lunaire, ce sera un peu saoulant.... sous nos yeux.

Bientôt, mais alors en fonction du quotidien météorologique et lunaire, ce sera un peu saoulant.... sous nos yeux.

Histoire Archéo Design

ou

Matière à réflexion

Bizarrerie de l'histoire, ces deux figures légendaires ont été trouvées à quelques dizaines de mètres l'un d'autre au cours de travaux de jardinage, et pourtant si Vespasien est d'époque Gallo-romaine certifié, notre héros national, Vercingétorix, est un peu plus proche de nous. Et bien sûr on connait fort bien ce qui leur a valu la popularité pour des siècles, le premier pour les fameuses latrines (payantes) et le second pour sa dernière résidence connue.. Alésia.

Bizarrerie de l'histoire, ces deux figures légendaires ont été trouvées à quelques dizaines de mètres l'un d'autre au cours de travaux de jardinage, et pourtant si Vespasien est d'époque Gallo-romaine certifié, notre héros national, Vercingétorix, est un peu plus proche de nous. Et bien sûr on connait fort bien ce qui leur a valu la popularité pour des siècles, le premier pour les fameuses latrines (payantes) et le second pour sa dernière résidence connue.. Alésia.

*********************************

*********************************

L'éducation selon Monseigneur.....

Culture-Histoire y sera.. mais le hic.. Evelyne Parisi sera pendant ce temps à Mendés-France, j'espère que les anges m'aideront à me trouver aux deux endroits.. comme un certain Jésus il me faudra le don d'ubiquité....
Culture-Histoire y sera.. mais le hic.. Evelyne Parisi sera pendant ce temps à Mendés-France, j'espère que les anges m'aideront à me trouver aux deux endroits.. comme un certain Jésus il me faudra le don d'ubiquité....

Culture-Histoire y sera.. mais le hic.. Evelyne Parisi sera pendant ce temps à Mendés-France, j'espère que les anges m'aideront à me trouver aux deux endroits.. comme un certain Jésus il me faudra le don d'ubiquité....

*************************************************

*************************************************

Anciens combattants..

.. au rapport avec l'U.F.A.C.S

Dimanche dernier les anciens combattants se sont réunis à Saintes pour leur assemblée générale, qui revêtait un caractère spécifique du fait de cette année 2014 qui rappelle cette fameuse et terrible année 1914. Ainsi que le 70ième anniversaire de la libération de Saintes.

 

Souvenons-nous que derrière ces drapeaux, ces visages, ces décorations...... il y a tellement de souffrance et de sacrifice... Avec eux on peut faire vibrer nos poitrines en affirmant..... " Vive la France "

Souvenons-nous que derrière ces drapeaux, ces visages, ces décorations...... il y a tellement de souffrance et de sacrifice... Avec eux on peut faire vibrer nos poitrines en affirmant..... " Vive la France "

U.F.A.C.S : Union Fédérale - Anciens Combattants Saintais

*******************************

*******************************

Détente patrimoniale

Miroir dis-moi la vérité...... Le monde n'est-il qu'illusion...?

Miroir dis-moi la vérité...... Le monde n'est-il qu'illusion...?

Voir les commentaires

14 - Accords d'Evian .. France-Algérie - Patrimoine doublement virtuel .. mais tellement présent - Une faim sans fin avec le T.O.P - Arc-en-ciel politique

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Commémoration 19 mars 1962

Ouvrir la pièce jointe et vous aurez le déroulement de cette commémoration du cessez-le-feu en Algérie

********************************************

*******************************************

Patrimoine

Sur le terrain et en photos en ville

14 - Accords d'Evian .. France-Algérie - Patrimoine doublement virtuel .. mais tellement présent - Une faim sans fin avec le T.O.P - Arc-en-ciel politique
14 - Accords d'Evian .. France-Algérie - Patrimoine doublement virtuel .. mais tellement présent - Une faim sans fin avec le T.O.P - Arc-en-ciel politique
14 - Accords d'Evian .. France-Algérie - Patrimoine doublement virtuel .. mais tellement présent - Une faim sans fin avec le T.O.P - Arc-en-ciel politique

******************************

******************************

U.F.A.C

Union Fédérale des Anciens Combattants

Assemblée Générale

 

Assemblée générale de l'UNION FEDERALE - LES ANCIENS COMBATTANTS SAINTAIS.

  Anciens Combattants de tous conflits, la 87ème Assemblée générale aura lieu le dimanche 16 mars 2014 à la salle de l'auditorium de la salle Saintonge à Saintes, à partir de 10 heures.

   Anciens Combattants, Membres ou non, Adhérents ou non, vous êtes conviés à cette Assemblée générale qui marquera le 100ème anniversaire  de la déclaration de la 1ère guerre mondiale, du 70ème anniversaire de la libération de Saintes et des 97 ans de la création de notre fédération.

   INVITATION PRESSE : Merci de votre présence le dimanche 16 mars à partir de 11 heures à la salle Saintonge, compte rendu vous sera remis sur place.

   NB : Une photo de l'ensemble des porte-drapeaux avec leur drapeau (14 titulaires + 3 suppléants) sera prise à 9 heures 20 dans les jardins de la mairie.

   

*********************

*********************

Faim no limit...

" Une faim sans fin "

 

Patrice un des bénévoles depuis l'origine (10/2013) de la

" Table Ouverte paroissiale " nous parle de ces cafés-desserts ouverts au présbytère

14 - Accords d'Evian .. France-Algérie - Patrimoine doublement virtuel .. mais tellement présent - Une faim sans fin avec le T.O.P - Arc-en-ciel politique

Dans la mouvance de la Table Ouverte Paroissiale, nous organisons aussi ces " Cafés-Desserts ", ainsi est présenté cette petite dégustation sympathique à laquelle Culture-Histoire avait été invitée, mais écoutons Patrice....

" Cette rencontre qui a été imaginée suite à la création des T.O.P se déroule cycliquement tous les deux mois. le principe est que chaque personne qui s'y présente amène avec elle une ou plusieurs personnes, offrant alors les cafés et desserts à ses invités. En principe la rencontre se fait de 14 h à 17 h environ. Le but est de se faire rencontrer des personnes de tous bords et de toute conditions physiques et mentales. on doit y trouver convivialité et détente "

Vous êtes satisfaits de ces rencontres, motivations...?

" Oui après chaque rencontre nous sommes félicités, donc cela convient à tous. Comme on peut le voir ce jour, il y a une vingtaine de personnes (Et 6 bénévoles.. Ndlr). Mais on aimerait à chaque fois, au café ou au T.O.P c'est avoir d enouveaux visages (En +). 

La motivation, on pourrait la tenir de St François d'Assise qui disait que la Dame pauvreté est une vertu est pas un fait établi. (C'est un état de fait pour les bénévoles qui transforme leur condition humaine en richesse pour l'autre.. Ndlr). Puis on connait bien l fameuse parole... Laissez-venir à moi les pauvres et les enfants... "

Patrice est certainement un adepte de ce petit Saint d'Assise (celui qui parlait aux oiseaux...), mais comme il le précise...

La pauvreté cela se décline sous diverses formes.....

Le manque de moyens de vivre, certes, mais aussi la solitude et toutes formes de détresse "

 

Merci Patrice et au prochain T.O.P ou café. Merci pour eux.

(Il s'agit de la paroisse St Pallais de Saintes)

***********************

***********************

Froideur et arc-en-ciel...

Une rue de Saintes, au petit matin alors que se déroule la braderie, mais peu de monde en ville, en effet la perte de quelques degrés de température en étant la cause. Ce restaurateur aura certainement peu de monde sur sa terrasse...! Puis sur le marché un invité surprise " un arc-en-ciel ". explication...: Mauricette (Reconnue par M.S de C-H comme très travailleuse), productrice de légumes, avait revêtu des couleurs de circonstances.. Ainsi le bonnet rouge (des révoltés bretons), le blouson orange (Couleur des bérets de l'équipe d'Evelyne Parisi et d'un certain Modem), enfin un foulard rose et blanc (le rose des socialistes et le blanc de ceux qui ne savent plus trop où ils se trouvent..!), le vert.. mais là c'est dans l'étal (Et c'est logique.. bonjour EELV et écologistes), et en finale.. le bleu ciel qu'un client potentiel, Jean-Philippe Machon arborait fièrement à son cou, mais bien lui en avait pris de s'affubler de cette sympa déco, en effet là aussi Jean Rouger n'avait pas prévu de chauffer la place du marché...) Suite à un commentaire sur la municipalité de Saintes par un commerçant du marché, voire surtout sur le maire en place, Jean-Philippe Machon a répondu... " Vous savez c'est dans beaucoup de villes comme cela.. " Très bien J-P M, très noble réponse.
Une rue de Saintes, au petit matin alors que se déroule la braderie, mais peu de monde en ville, en effet la perte de quelques degrés de température en étant la cause. Ce restaurateur aura certainement peu de monde sur sa terrasse...! Puis sur le marché un invité surprise " un arc-en-ciel ". explication...: Mauricette (Reconnue par M.S de C-H comme très travailleuse), productrice de légumes, avait revêtu des couleurs de circonstances.. Ainsi le bonnet rouge (des révoltés bretons), le blouson orange (Couleur des bérets de l'équipe d'Evelyne Parisi et d'un certain Modem), enfin un foulard rose et blanc (le rose des socialistes et le blanc de ceux qui ne savent plus trop où ils se trouvent..!), le vert.. mais là c'est dans l'étal (Et c'est logique.. bonjour EELV et écologistes), et en finale.. le bleu ciel qu'un client potentiel, Jean-Philippe Machon arborait fièrement à son cou, mais bien lui en avait pris de s'affubler de cette sympa déco, en effet là aussi Jean Rouger n'avait pas prévu de chauffer la place du marché...) Suite à un commentaire sur la municipalité de Saintes par un commerçant du marché, voire surtout sur le maire en place, Jean-Philippe Machon a répondu... " Vous savez c'est dans beaucoup de villes comme cela.. " Très bien J-P M, très noble réponse.

Une rue de Saintes, au petit matin alors que se déroule la braderie, mais peu de monde en ville, en effet la perte de quelques degrés de température en étant la cause. Ce restaurateur aura certainement peu de monde sur sa terrasse...! Puis sur le marché un invité surprise " un arc-en-ciel ". explication...: Mauricette (Reconnue par M.S de C-H comme très travailleuse), productrice de légumes, avait revêtu des couleurs de circonstances.. Ainsi le bonnet rouge (des révoltés bretons), le blouson orange (Couleur des bérets de l'équipe d'Evelyne Parisi et d'un certain Modem), enfin un foulard rose et blanc (le rose des socialistes et le blanc de ceux qui ne savent plus trop où ils se trouvent..!), le vert.. mais là c'est dans l'étal (Et c'est logique.. bonjour EELV et écologistes), et en finale.. le bleu ciel qu'un client potentiel, Jean-Philippe Machon arborait fièrement à son cou, mais bien lui en avait pris de s'affubler de cette sympa déco, en effet là aussi Jean Rouger n'avait pas prévu de chauffer la place du marché...) Suite à un commentaire sur la municipalité de Saintes par un commerçant du marché, voire surtout sur le maire en place, Jean-Philippe Machon a répondu... " Vous savez c'est dans beaucoup de villes comme cela.. " Très bien J-P M, très noble réponse.

Voir les commentaires

11 - Un nouveau Cap pour Saintes, avec Pierre Maudoux - Patrick Cohen de France Inter à Saintes - Raffarin, Machon, Bussereau.... Leurs grains de sel

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Sans étiquette " Pierre Maudoux et son nouveau Cap "

11 - Un nouveau Cap pour Saintes, avec Pierre Maudoux - Patrick Cohen de France Inter à Saintes - Raffarin, Machon, Bussereau.... Leurs grains de sel

 Tiens bon la vague et tiens bon le vent…… Hisse et ho…

 

«  Un nouveau Cap »

Certainement que la liste de Pierre Maudoux, comme d’autres listes, a un comité de soutien, mais d’entrée dans la famille Maudoux on demande la fille (Comme on sait que la famille est sacrée, on peut en parler.. sans modération) et voici Clémence.

« J’ai 22 ans, je suis assistante dentaire au cabinet de mon père, mais je vais bientôt être indépendante. Concernant la politique je n’y suis pas vraiment, mais j’ai toujours aimé le contact  et là je veux m’investir avec mon père, ce qu’il fait est très courageux. Je veux et je serai à l’écoute de tous »

 

Une soixantaine de personnes étaient à l’écoute de la tête de liste « Un nouveau Cap », réunis dans l’espace Mendès-France, ces participants à la réunion de présentation de la liste ont pu écouter Pierre Maudoux, puis 9 de ses colistiers.

 

Pierre Maudoux, extraits…

« Vous avez pu apprendre à ne pas douter de mes valeurs »

« Par le passé j’étais à l’UMP, puis au Modem, mais dans ce renouveau avec mes colistiers nous sommes une équipe sans étiquette. C’est une liste de rassemblement ».

« Cet engagement ce n’est absolument pas pour l’avenir d’un parti politique, même pas pour le mien »

« Il nous faut installer sur cette ville et son territoire des femmes et des hommes, qui, à défaut d’ambition politique en auront pour Saintes et son territoire »

« N’hésitons pas à être francs, cela fait aussi partie de mes défauts et qualités »

 

La prise de paroles fut assez longue, dans un langage posé et empreint d’une certaine sagesse, bien que…

« Je suis très dur dans mon constat sur le mandat de la municipalité en place »

 

Puis des adjoints (à venir) :

Frédérika Cherrier

Premier adjoint, elle aura en charge l’économie, le tourisme et l’emploi.

« J’ai tenu à rejoindre ce marathonien super actif, il a souhaité que je sois son premier adjoint. Poste à responsabilité »

 

Christian Sauzot – Depuis 1996 à Saintes et ancien de la SERNAM

« J’ai effectué ma carrière professionnelle dans diverses entreprises, dont la SERNAM à Saintes, aussi la gestion et le management je connais bien, c’est une des raisons qui fera que j’aurai ma place au budget de la ville »

 

Béatrice Ménard

Elle sera au sport et aux loisirs. Elle connait bien ce domaine, c’est une sportive, ainsi… course, natation, triathlon.

 

Samuel Couturier – Enseignant histoire et géographie

Il sera à l’éducation et à la jeunesse.

Déjà en 2008 il était sur la liste de P.M

« J’ai dit un grand oui à Pierre Maudoux quand il m’a demandé de le rejoindre, le programme d’un nouveau Cap est très innovant. L’éducation n’est pas une dépense, c’est un investissement, ce sera dans la concertation et le dialogue "

 

Fabienne Creugnet – Charentaise d’origine, même si absente durant 30 ans, elle connaît bien notre ville.

Elle sera à la culture et au patrimoine.

« J’ai été séduite par la valeur démocratique de Pierre, je lui ai dit oui. En tant qu’agent immobilier je connais très bien le patrimoine local, je suis bien placé pour cela ».

 

Di Martino Jean-Pierre – Avocat en droit des sociétés, Saintais depuis 1985.

Déjà sur la liste de P.M en 2008.

« A Saintes dans le domaine de l’urbanisme il y a des actions à continuer, certaines chantiers été commencés sous le mandat de Madame Schmitt.. Mais c’est la tarte à la crème de toutes les listes. Puis il y a ce fameux site St Louis, il va falloir sur ce projet une réflexion sérieuse, avec un environnement budgétaire à tenir compte. La finalité première de nos actions sera d’être bien dans notre ville ».

 

Patricia Jouveneaux  - A travaillé à ALCATEL

Elle aura en charge l’administration générale.

«  Mon seul but sera de m’occuper de la ville de Saintes et de ses habitants en tenant compte de leur désir. Aussi ce dimanche des élections nous redresserons la barre avec vous »

 

Serge Préau – Saintais depuis 1994, ancien de la marine marchande, a travaillé dans l’agro-alimentaire puis la papeterie. Il a travaillé sur des plates-formes pétrolières, puis a aussi connu la gestion des ordures ménagères.

Il aura en charge l’eau, le transport, le service public et le stationnement.

« J’ai décidé de rejoindre Pierre pour mettre ma compétence au service des Saintais "

 

Françoise Dudognon – Née à Saintes, y a toujours vécu et y finira sa vie.

Elle a connu Pierre à la précédente campagne municipale de 2008.

Elle aura en charge les affaires sociales.

« La précarité s’accroît aujourd’hui. Pour changer et améliorer la vie de ceux qui en sont victimes je ferai tout mon possible en m’investissant ".

 

Pour terminer sa réunion de présentation Pierre Maudoux a repris les six secteurs forts de ses engagements.

 

Pour en savoir plus……

www.maudoux.info

 

 

Au pupitre Frédérika Cherrier, à l'accueil (ponctuellement... ) Clémence Maudoux.
Au pupitre Frédérika Cherrier, à l'accueil (ponctuellement... ) Clémence Maudoux.
Au pupitre Frédérika Cherrier, à l'accueil (ponctuellement... ) Clémence Maudoux.
Au pupitre Frédérika Cherrier, à l'accueil (ponctuellement... ) Clémence Maudoux.
Au pupitre Frédérika Cherrier, à l'accueil (ponctuellement... ) Clémence Maudoux.
Au pupitre Frédérika Cherrier, à l'accueil (ponctuellement... ) Clémence Maudoux.

Au pupitre Frédérika Cherrier, à l'accueil (ponctuellement... ) Clémence Maudoux.

11 - Un nouveau Cap pour Saintes, avec Pierre Maudoux - Patrick Cohen de France Inter à Saintes - Raffarin, Machon, Bussereau.... Leurs grains de sel

*******************************************

*******************************************

Patrick Cohen de France Inter

" Vadrouille à Saintes "

" 7 / 9 "

 

Il parle de nous, de notre ville, alors on parle de lui. (Cité plus bas dans ces pages, à l'extrême droite le chroniqueur humoriste Alex)

Il parle de nous, de notre ville, alors on parle de lui. (Cité plus bas dans ces pages, à l'extrême droite le chroniqueur humoriste Alex)

Ici l’abbaye aux Dames, ici l’abbaye aux Dames…

Ainsi pourrait s’exprimer Patrick Cohen à destination des auditeurs du monde, tout au moins de l’hexagone et aussi à quelques Saintais privilégiés qui l‘avaient rejoint dans l’auditorium des bâtiments conventuels de l’abbaye aux Dames, et bien sûr sur le créneau « 7 /  9 » pour y écouter… infos, chronique et surtout en savoir un peu plus sur cette fameuse cité musicale et bien sûr le nectar régional qu’est le Cognac.

Pour cela il avait son équipe, journalistes, chroniqueur et des invités.

Alors qu’environ 170 spectateurs / auditeurs privilégiés étaient suspendus à tous les propos qui allaient être prononcés durant deux heures, Patrick Cohen avait vraiment l’art et la manière de rythmer ce « 7 / 9 » en vadrouille.

Ainsi toute cette équipe qui arrivait de St Nazaire, pour se retrouver demain mercredi à Issoire, se retrouvait sur un parcours de cinq étapes emblématiques de la diversité française.

Silence sur le plateau…

Vraiment sympa Patrick…

« Saintes sera la ville la plus chaude de France pour ce mardi. Nous allons parler du festival de Saintes et bien sûr du fameux Cognac »

Les infos, nationales et aussi locales par des journalistes présents sur le plateau, pour ces derniers on aura entendu Philippe Lefébure pour l’économie, Bruno Duvic pour la revue de presse et Sandy Dauphin pour le billet.

Il a été question des anniversaires, d’une extrême tristesse, la catastrophe de Fukushima, l’attentat contre les trains à Madrid, les écoutes téléphoniques Sarkozy, les retraites qui vont être figées, la mise en place (Tribunal de Saintes) d’une cellule psychologique pour la prévention du suicide des chefs d’entreprises (situation très alarmante), le scénario des primaires socialistes à Saintes a été évoqué dans ces termes…. « La mascarade des primaires à Saintes… », ce qui a valu le commentaire d’une élue (et candidate Jean Rouger) assise dans le dos de C-H… « C’est totalement cela ». D’autres sujets d’actualités ont aussi été abordés, mais Culture-Histoire est arrivé une heure après le début de « 7 / 9 », alors diverses choses sont de ce fait écartées.

 

Enfin les invités se sont exprimés, sur l’invitation de Patrick Cohen, pour une vadrouille culturelle, musicale, économique dans la Charente :

Odile Praden-Faure, directrice de l’association l’abbaye aux Dames la cité musicale s’est exprimée.

Extraits relatifs pour une prise de paroles assez brève.

« Dans les années 1970 la ville de Saintes a réhabilité les bâtiments conventuels, ainsi dans ce même temps s’était installée toute une structure relative à la musique. Avec des grands noms Alain Pasquet et bien d’autres dont un fameux chef d’orchestre Philippe H. Notre activité autour de la musique a fait venir 15000 spectateurs (2013) générant des retombées économiques de deux millions trois cent milles euros. C’est un vrai rapport du fait des – baroqueurs – (Amoureux inconditionnels de l’art musical baroque) ».

A la demande Patrick Cohen, O.P-F de continuer… après un bon et beau morceau de musique, du Bach enregistrée dans l’abbaye aux Dames.

« Nous avons un bon partenariat avec vos collègues de France musique, par contre, concernant les instruments anciens nous ne sommes pas un musée de la musique. Mais nous proposons quand même la possibilité de jouer avec des instruments d’époque ".

 

L’invité suivant se trouvait être Philippe Coste, président du syndicat des maisons de Cognac.

Patrick Cohen « lance » l’invité…. « On remonte le cours de la Charente et on trouve la part des anges », paroles suivies d’une chanson de marinier, pas paillarde mais très folklore corporatif, elle parle d’un fameux Cougna…

« Saintes est au cœur du Cognac. Le Cognac dynamise nos ventes à l’exportation, vers l’Amérique du nord, l’Asie et aussi certains pays d’Europe. Il faut aussi savoir que le Whisky vendu en France équivaut au Cognac vendu dans le monde (Sacré écart .. Ndlr) »

Et Patrick Cohen de rétorquer…. « On n’est plus dans la modestie, cela fait 10 minutes que nous en parlons » (Attention… la consommation abusive d’alcool… Ndlr).

Philippe Coste de continuer…

« En France nous avons perdu cette habitude du Cognac comme boisson digestive à la fin des repas. Enfin on remplace cette habitude par le Cognac – Schweppes. au début du repas… » 

 

Avec un mot d’humour, notre animateur du « 7 / 9 »… « Pierre Desproges disait que le whisky c’était le Cognac du c….. »

Enfin est annoncée la prestation orale de Stéphane Vacchiani, responsable du quotidien « Sud ouest » La Rochelle…

Après avoir commenté quelques faits actuels, il touche deux points sensibles…

« Nous avons un territoire large et porteur d’espoir. Mais tout n’est pas facilité pour celui-ci, en effet ce serait complètement différent avec un T.G.V passant à Saintes. J’ai des connaissances qui sont bloquées par ce manque de communication grande vitesse à Saintes, aussi ils ont différé leur emménagement, par exemple,  mais ces situations sont certaines nombreuses. Mutations, déplacements, pas si simple. Revenant sur le Cognac on peut affirmer que nous sommes tous des ambassadeurs de ce Cognac très Saintongeais »

 

Parmi les invités on a remarqué la présence De François Marry, chanteur et musicien talentueux, leader d’un groupe musical, celui-ci a passé sa jeunesse au pied l’abbaye aux Dames et comme l’a souligné Odile Praden-Faure, ce sont certainement des notes de musique s’envolant par les fenêtres du conservatoire de musique qui ont influencé sa magnifique passion à venir, alors qu’il se trouvait tout simplement à jouer sur son skateboard.

 

Très à l’aise derrière son micro, le maître de séance, Patrick Cohen, a précipité au devant de la scène son chroniqueur Alexandre Vizorek.

Précision indispensable…. C’est un humoriste (*)

Extraits… « … assis à l’arrière du véhicule, Patrick, se faisait ventiler par son boy préféré Dieudonné, avec des branches de bananiers. Allant en un autre domaine je citerai Madame de Montespan la Valérie Trierweiler de Louis XIV. On a aussi vu une marque de Cognac, sur l’étiquette il y avait une panthère, bien sûr nous n’avons pu que penser à Ségolène Royal. Puis après ce voyage (certainement venant sur Saintes…. Ndlr) nous avons tous dormi chez les nonnes, et bien sûr à l’abbaye aux Dames, comme tous les autres, j’ai ainsi dormi seul… »

 

Après ce brin d’humour et les actualités de 9 heures (sonnantes mais sans le carillon de la dernière abbesse Madame Baudéan de Parabère), ce fut les séances photos et les entretiens aussi discrets et confidentiels les uns que les autres.

 

11 - Un nouveau Cap pour Saintes, avec Pierre Maudoux - Patrick Cohen de France Inter à Saintes - Raffarin, Machon, Bussereau.... Leurs grains de sel

Dans l’assistance quelques têtes connues et reconnues, entre autres, Isabelle Oberson (Affaires culturelles ville de Saintes), Jean Rouger (maire), Murielle (Directrice de l’atelier du patrimoine), Philippe Terville et Mme (président de l’association de l’abbaye aux Dames la cité musicale), Paul Durand (directeur du cabinet de Mr le Maire), des élus, amis aussi candidats sur des listes électorales à venir.

 

Monsieur le Maire a offert à Patrick Cohen quelques livres pour la renommée de notre cité et assurant aussi la promotion de celle-ci.

 

(*) Alexandre Vizorek : Belge d’origine il a suivi les cours Floran. Depuis  1 an ½ il travaillait à France Inter, il avait été recruté par Frédérique Lopez. Puis en septembre 2013 Patrick Cohen lui a demandé de venir le rejoindre comme chroniqueur humoriste. Actuellement il se produit à Paris au « Petit Lebertot » dans sa création « Alex vizorek qui est une œuvre d’art ».

*******************

*******************

Ténors et ....

politique locale

Jean-Pierre Raffarin un Poitevin au secours de Jean-Philippe Machon.... Ce sera mardi prochain. Dominique Bussereau n'est pas pour le " Mariage pour tous " .. adapté à l'équation départementale.

Jean-Pierre Raffarin un Poitevin au secours de Jean-Philippe Machon.... Ce sera mardi prochain. Dominique Bussereau n'est pas pour le " Mariage pour tous " .. adapté à l'équation départementale.

*******************************************************

*******************************************************

Antonio, sa guitare, le soleil et la belle

Antonio est de retour, un peu comme les hirondelles annonçant le printemps, il nous annonce de beaux jours. Bienvenue à toi cher Antonio et gageons que les Saintongeais fassent bien résonner ton escarcelle......

Rue Alsace Lorraine, la belle semble faire rythmer le son de ses talons (pas forcément aiguilles) avec les notes de la guitare s'accrochant à la voix du chanteur d'origine ibérique.

Rue Alsace Lorraine, la belle semble faire rythmer le son de ses talons (pas forcément aiguilles) avec les notes de la guitare s'accrochant à la voix du chanteur d'origine ibérique.

Voir les commentaires

1 2 > >>