Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

29 - Montségur en miroir. Concert en Grégorien. Etude boucle historique. Vitrine pour Culture-Histoire... Optique Simonnet. Photos à Saintes de l'ordinaire. Vierge miraculeuse Lourdes. Amphithéâtre de Saintes.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Pèlerinage chez Marie de Lourdes.

Ce lundi matin 9 cars sont partis de Saintes vers la Dame de Massabielle

Ainsi 138 " malades " sont partis déposer au pied de Notre Dame de Lourdes leur douloureux fardeau de la vie. Ils étaient accompagnés de 200 hospitaliers, des bénévoles pour le trajet, pour les processions ferventes, pour les bains et bien sûr pour les aider dans leur déplacement, à pied ou en fauteuil, voir civière. Ce sont les brancardiers, mais aussi avec des infirmiers, des docteurs et un aumônier, cette fois il s'agit du père Jean-Pierre Baron.
Ainsi 138 " malades " sont partis déposer au pied de Notre Dame de Lourdes leur douloureux fardeau de la vie. Ils étaient accompagnés de 200 hospitaliers, des bénévoles pour le trajet, pour les processions ferventes, pour les bains et bien sûr pour les aider dans leur déplacement, à pied ou en fauteuil, voir civière. Ce sont les brancardiers, mais aussi avec des infirmiers, des docteurs et un aumônier, cette fois il s'agit du père Jean-Pierre Baron.

Ainsi 138 " malades " sont partis déposer au pied de Notre Dame de Lourdes leur douloureux fardeau de la vie. Ils étaient accompagnés de 200 hospitaliers, des bénévoles pour le trajet, pour les processions ferventes, pour les bains et bien sûr pour les aider dans leur déplacement, à pied ou en fauteuil, voir civière. Ce sont les brancardiers, mais aussi avec des infirmiers, des docteurs et un aumônier, cette fois il s'agit du père Jean-Pierre Baron.

Certains hospitaliers arrivent de Nantes, voire de Tours. Quand on aime faire un peu le Don de soi on ne compte pas les kilomètres et pas plus les heures. Arrivés à Lourdes vers 15 h ce lundi tout ce petit monde restera sous la protection mariale jusqu'au 4 août.
Certains hospitaliers arrivent de Nantes, voire de Tours. Quand on aime faire un peu le Don de soi on ne compte pas les kilomètres et pas plus les heures. Arrivés à Lourdes vers 15 h ce lundi tout ce petit monde restera sous la protection mariale jusqu'au 4 août.
Certains hospitaliers arrivent de Nantes, voire de Tours. Quand on aime faire un peu le Don de soi on ne compte pas les kilomètres et pas plus les heures. Arrivés à Lourdes vers 15 h ce lundi tout ce petit monde restera sous la protection mariale jusqu'au 4 août.

Certains hospitaliers arrivent de Nantes, voire de Tours. Quand on aime faire un peu le Don de soi on ne compte pas les kilomètres et pas plus les heures. Arrivés à Lourdes vers 15 h ce lundi tout ce petit monde restera sous la protection mariale jusqu'au 4 août.

Merci à Christiane, une des responsables de l'hospitalité de La Rochelle et Saintes, qui nous a fourni ces informations. Cette statue de la vierge à l'enfant, située devant la maison diocésaine, est-elle la même Dame qu'à Lourdes.... ! Les Catholiques le croient, c'est l'essentiel et souvent c'est la Foi qui sauve..... ! Merci mon Dieu....   Ces pratiques remontant à la nuit des temps, Lourdes, Fatima et ailleurs n'interdisent pas du tout les jeux du " cirque ".... et aussi on vous y invite....
Merci à Christiane, une des responsables de l'hospitalité de La Rochelle et Saintes, qui nous a fourni ces informations. Cette statue de la vierge à l'enfant, située devant la maison diocésaine, est-elle la même Dame qu'à Lourdes.... ! Les Catholiques le croient, c'est l'essentiel et souvent c'est la Foi qui sauve..... ! Merci mon Dieu....   Ces pratiques remontant à la nuit des temps, Lourdes, Fatima et ailleurs n'interdisent pas du tout les jeux du " cirque ".... et aussi on vous y invite....

Merci à Christiane, une des responsables de l'hospitalité de La Rochelle et Saintes, qui nous a fourni ces informations. Cette statue de la vierge à l'enfant, située devant la maison diocésaine, est-elle la même Dame qu'à Lourdes.... ! Les Catholiques le croient, c'est l'essentiel et souvent c'est la Foi qui sauve..... ! Merci mon Dieu.... Ces pratiques remontant à la nuit des temps, Lourdes, Fatima et ailleurs n'interdisent pas du tout les jeux du " cirque ".... et aussi on vous y invite....

29 - Montségur en miroir. Concert en Grégorien. Etude boucle historique. Vitrine pour Culture-Histoire... Optique Simonnet.  Photos à Saintes de l'ordinaire. Vierge miraculeuse Lourdes. Amphithéâtre de Saintes.

Culture-Histoire en vitrine

Partenariat avec le magasin " Optique Simonnet / Bouchet "

Clichés de Saintes

Bonus... Les musées de Saintes ont prté au magasin des éléments de leurs fonds. Ainsi on y retrouve des statues de Bernard Palissy qui avaient été réalisé lors de l'appel d'offre avant la mise en place de la statue retenue pour la place Bassompierre. D'un patrimoine de pierre à un autre, tout en art photographique, ainsi une photo du château de Montségur prise par l'auteur de C-H en 1992, c'était sa première photos " reflet / flaque " avant de nombreuses autres en 2009 sur Saintes.
Bonus... Les musées de Saintes ont prté au magasin des éléments de leurs fonds. Ainsi on y retrouve des statues de Bernard Palissy qui avaient été réalisé lors de l'appel d'offre avant la mise en place de la statue retenue pour la place Bassompierre. D'un patrimoine de pierre à un autre, tout en art photographique, ainsi une photo du château de Montségur prise par l'auteur de C-H en 1992, c'était sa première photos " reflet / flaque " avant de nombreuses autres en 2009 sur Saintes.
Bonus... Les musées de Saintes ont prté au magasin des éléments de leurs fonds. Ainsi on y retrouve des statues de Bernard Palissy qui avaient été réalisé lors de l'appel d'offre avant la mise en place de la statue retenue pour la place Bassompierre. D'un patrimoine de pierre à un autre, tout en art photographique, ainsi une photo du château de Montségur prise par l'auteur de C-H en 1992, c'était sa première photos " reflet / flaque " avant de nombreuses autres en 2009 sur Saintes.
Bonus... Les musées de Saintes ont prté au magasin des éléments de leurs fonds. Ainsi on y retrouve des statues de Bernard Palissy qui avaient été réalisé lors de l'appel d'offre avant la mise en place de la statue retenue pour la place Bassompierre. D'un patrimoine de pierre à un autre, tout en art photographique, ainsi une photo du château de Montségur prise par l'auteur de C-H en 1992, c'était sa première photos " reflet / flaque " avant de nombreuses autres en 2009 sur Saintes.
Bonus... Les musées de Saintes ont prté au magasin des éléments de leurs fonds. Ainsi on y retrouve des statues de Bernard Palissy qui avaient été réalisé lors de l'appel d'offre avant la mise en place de la statue retenue pour la place Bassompierre. D'un patrimoine de pierre à un autre, tout en art photographique, ainsi une photo du château de Montségur prise par l'auteur de C-H en 1992, c'était sa première photos " reflet / flaque " avant de nombreuses autres en 2009 sur Saintes.

Bonus... Les musées de Saintes ont prté au magasin des éléments de leurs fonds. Ainsi on y retrouve des statues de Bernard Palissy qui avaient été réalisé lors de l'appel d'offre avant la mise en place de la statue retenue pour la place Bassompierre. D'un patrimoine de pierre à un autre, tout en art photographique, ainsi une photo du château de Montségur prise par l'auteur de C-H en 1992, c'était sa première photos " reflet / flaque " avant de nombreuses autres en 2009 sur Saintes.

Quittons ces splendides édifices de pierre, très opposés en 1244 (Eliminations des Cathares) pour nous retrouver dans la crypte St Eutrope pour de beaux chants..... voix d'hommes....
Quittons ces splendides édifices de pierre, très opposés en 1244 (Eliminations des Cathares) pour nous retrouver dans la crypte St Eutrope pour de beaux chants..... voix d'hommes....

Quittons ces splendides édifices de pierre, très opposés en 1244 (Eliminations des Cathares) pour nous retrouver dans la crypte St Eutrope pour de beaux chants..... voix d'hommes....

Culture-Histoire sera présent dans la crypte (Eglise basse de St Eutrope). Si vous êtes amateurs de livres, anciens ou nouveaux, en bordure de la Charente, jours des marchés, quelques spécialistes, écrivains et / ou vendeurs vous y attendent.

Culture-Histoire sera présent dans la crypte (Eglise basse de St Eutrope). Si vous êtes amateurs de livres, anciens ou nouveaux, en bordure de la Charente, jours des marchés, quelques spécialistes, écrivains et / ou vendeurs vous y attendent.

Comme depuis 1994 retrouvons la spécialité de M.S les crashs d'avions, guerre 39/45. Zoom avec méthode d'investigations. Découverte du 13/7/2017 sur site, avec certainement une boucle de ceinture / ceinturon / lanière.....  ainsi qu'un montage relatif à deux fragments de structures retrouvées à des dates éloignées.

Comme depuis 1994 retrouvons la spécialité de M.S les crashs d'avions, guerre 39/45. Zoom avec méthode d'investigations. Découverte du 13/7/2017 sur site, avec certainement une boucle de ceinture / ceinturon / lanière..... ainsi qu'un montage relatif à deux fragments de structures retrouvées à des dates éloignées.

Crash Nieul les Saintes - 5/1/1944.
Crash Nieul les Saintes - 5/1/1944. Crash Nieul les Saintes - 5/1/1944.

Crash Nieul les Saintes - 5/1/1944.

Shooting en ville

Des photos et des faits...

Saintes dimanche

Nous venons de croiser le petit train dans les rues de Saintes et en été il est gratuit. pendant ce temps au jardin public....
Nous venons de croiser le petit train dans les rues de Saintes et en été il est gratuit. pendant ce temps au jardin public....

Nous venons de croiser le petit train dans les rues de Saintes et en été il est gratuit. pendant ce temps au jardin public....

Un service très intéressant mis en place par la municipalité.... la lecture en libre-service. Mais parfois on découvre que certains promeneurs en prennent bien à leur aise, ainsi une dame d'un certain âge avait installé son banc, mais à sa manière.....
Un service très intéressant mis en place par la municipalité.... la lecture en libre-service. Mais parfois on découvre que certains promeneurs en prennent bien à leur aise, ainsi une dame d'un certain âge avait installé son banc, mais à sa manière.....

Un service très intéressant mis en place par la municipalité.... la lecture en libre-service. Mais parfois on découvre que certains promeneurs en prennent bien à leur aise, ainsi une dame d'un certain âge avait installé son banc, mais à sa manière.....

Et à quelques-pas de là, le " farniente " sur la place Bassompierre. . Enfin voici le programme de Saintes pour le mois d'août très festif...

Et à quelques-pas de là, le " farniente " sur la place Bassompierre. . Enfin voici le programme de Saintes pour le mois d'août très festif...

29 - Montségur en miroir. Concert en Grégorien. Etude boucle historique. Vitrine pour Culture-Histoire... Optique Simonnet.  Photos à Saintes de l'ordinaire. Vierge miraculeuse Lourdes. Amphithéâtre de Saintes.
29 - Montségur en miroir. Concert en Grégorien. Etude boucle historique. Vitrine pour Culture-Histoire... Optique Simonnet.  Photos à Saintes de l'ordinaire. Vierge miraculeuse Lourdes. Amphithéâtre de Saintes.

Voir les commentaires

27 - Remise de prix aux futurs techniciens de l'armée de l'air.... Massacre à Montségur.... le bûcher de la honte. Chemins de mémoire 39/45... suite

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Amphithéâtre de Saintes

Armée de l'air et les prix aux meilleurs élèves....

Un temps couvert était au rendez-vous au-dessus de l'amphithéâtre de Saintes. C'est le rituel chaque année après le cycle annuel de scolarité pour les élèves techniciens de l'armée de l'air. Ainsi l'arène offrait un beau cadre pour les autorités, les invités, les apprentis techniciens et leurs familles. Dès 20 heures le site a été survolé par deux avions " Epsilon ", appareil d'entraînement de la B.A 709 de Cognac, suivi par un hélicoptère. Il semblait qu'il y ait moins de monde que les années précédentes. La sécurité était assuré par la police nationale et du personnel de sécurité de l'E.E.T.A.A.. Quittons Saintes pour un voyage au pays Cathare... Montségur, ceci avec des photos reçues d'un fidèle lecteur de ce Média Internet, certainement un peu cathare.
Un temps couvert était au rendez-vous au-dessus de l'amphithéâtre de Saintes. C'est le rituel chaque année après le cycle annuel de scolarité pour les élèves techniciens de l'armée de l'air. Ainsi l'arène offrait un beau cadre pour les autorités, les invités, les apprentis techniciens et leurs familles. Dès 20 heures le site a été survolé par deux avions " Epsilon ", appareil d'entraînement de la B.A 709 de Cognac, suivi par un hélicoptère. Il semblait qu'il y ait moins de monde que les années précédentes. La sécurité était assuré par la police nationale et du personnel de sécurité de l'E.E.T.A.A.. Quittons Saintes pour un voyage au pays Cathare... Montségur, ceci avec des photos reçues d'un fidèle lecteur de ce Média Internet, certainement un peu cathare. Un temps couvert était au rendez-vous au-dessus de l'amphithéâtre de Saintes. C'est le rituel chaque année après le cycle annuel de scolarité pour les élèves techniciens de l'armée de l'air. Ainsi l'arène offrait un beau cadre pour les autorités, les invités, les apprentis techniciens et leurs familles. Dès 20 heures le site a été survolé par deux avions " Epsilon ", appareil d'entraînement de la B.A 709 de Cognac, suivi par un hélicoptère. Il semblait qu'il y ait moins de monde que les années précédentes. La sécurité était assuré par la police nationale et du personnel de sécurité de l'E.E.T.A.A.. Quittons Saintes pour un voyage au pays Cathare... Montségur, ceci avec des photos reçues d'un fidèle lecteur de ce Média Internet, certainement un peu cathare.

Un temps couvert était au rendez-vous au-dessus de l'amphithéâtre de Saintes. C'est le rituel chaque année après le cycle annuel de scolarité pour les élèves techniciens de l'armée de l'air. Ainsi l'arène offrait un beau cadre pour les autorités, les invités, les apprentis techniciens et leurs familles. Dès 20 heures le site a été survolé par deux avions " Epsilon ", appareil d'entraînement de la B.A 709 de Cognac, suivi par un hélicoptère. Il semblait qu'il y ait moins de monde que les années précédentes. La sécurité était assuré par la police nationale et du personnel de sécurité de l'E.E.T.A.A.. Quittons Saintes pour un voyage au pays Cathare... Montségur, ceci avec des photos reçues d'un fidèle lecteur de ce Média Internet, certainement un peu cathare.

Merci pour ces belles images. Reçues le lendemain de l'anniversaire du martyr du père Jacques Hamel, elles ont un caractère hautement symbolique. En effet elles nous rappellent que de tous les temps des hommes, au nom de leurs ambitions personnelles n'ont pas hésité à en massacrer d'autres, voir anéantir leur Foi, leur croyance.
Merci pour ces belles images. Reçues le lendemain de l'anniversaire du martyr du père Jacques Hamel, elles ont un caractère hautement symbolique. En effet elles nous rappellent que de tous les temps des hommes, au nom de leurs ambitions personnelles n'ont pas hésité à en massacrer d'autres, voir anéantir leur Foi, leur croyance.
Merci pour ces belles images. Reçues le lendemain de l'anniversaire du martyr du père Jacques Hamel, elles ont un caractère hautement symbolique. En effet elles nous rappellent que de tous les temps des hommes, au nom de leurs ambitions personnelles n'ont pas hésité à en massacrer d'autres, voir anéantir leur Foi, leur croyance.
Merci pour ces belles images. Reçues le lendemain de l'anniversaire du martyr du père Jacques Hamel, elles ont un caractère hautement symbolique. En effet elles nous rappellent que de tous les temps des hommes, au nom de leurs ambitions personnelles n'ont pas hésité à en massacrer d'autres, voir anéantir leur Foi, leur croyance.
Merci pour ces belles images. Reçues le lendemain de l'anniversaire du martyr du père Jacques Hamel, elles ont un caractère hautement symbolique. En effet elles nous rappellent que de tous les temps des hommes, au nom de leurs ambitions personnelles n'ont pas hésité à en massacrer d'autres, voir anéantir leur Foi, leur croyance.
Merci pour ces belles images. Reçues le lendemain de l'anniversaire du martyr du père Jacques Hamel, elles ont un caractère hautement symbolique. En effet elles nous rappellent que de tous les temps des hommes, au nom de leurs ambitions personnelles n'ont pas hésité à en massacrer d'autres, voir anéantir leur Foi, leur croyance.
Merci pour ces belles images. Reçues le lendemain de l'anniversaire du martyr du père Jacques Hamel, elles ont un caractère hautement symbolique. En effet elles nous rappellent que de tous les temps des hommes, au nom de leurs ambitions personnelles n'ont pas hésité à en massacrer d'autres, voir anéantir leur Foi, leur croyance.
Merci pour ces belles images. Reçues le lendemain de l'anniversaire du martyr du père Jacques Hamel, elles ont un caractère hautement symbolique. En effet elles nous rappellent que de tous les temps des hommes, au nom de leurs ambitions personnelles n'ont pas hésité à en massacrer d'autres, voir anéantir leur Foi, leur croyance.

Merci pour ces belles images. Reçues le lendemain de l'anniversaire du martyr du père Jacques Hamel, elles ont un caractère hautement symbolique. En effet elles nous rappellent que de tous les temps des hommes, au nom de leurs ambitions personnelles n'ont pas hésité à en massacrer d'autres, voir anéantir leur Foi, leur croyance.

En 1244 en Ariège et bien ailleurs, sur ce Pog de Montségur.... comme à Ouradour sur Glane.... un immense bûcher. pourtant dans la bible un des commandements de Dieu.... " Tu ne tueras point "....   Suite aux " Chemins de mémoire "... Photos reçues d'un fidèle lecteur participant et du journaliste Francis Berry de Sud Ouest...
En 1244 en Ariège et bien ailleurs, sur ce Pog de Montségur.... comme à Ouradour sur Glane.... un immense bûcher. pourtant dans la bible un des commandements de Dieu.... " Tu ne tueras point "....   Suite aux " Chemins de mémoire "... Photos reçues d'un fidèle lecteur participant et du journaliste Francis Berry de Sud Ouest...
En 1244 en Ariège et bien ailleurs, sur ce Pog de Montségur.... comme à Ouradour sur Glane.... un immense bûcher. pourtant dans la bible un des commandements de Dieu.... " Tu ne tueras point "....   Suite aux " Chemins de mémoire "... Photos reçues d'un fidèle lecteur participant et du journaliste Francis Berry de Sud Ouest...
En 1244 en Ariège et bien ailleurs, sur ce Pog de Montségur.... comme à Ouradour sur Glane.... un immense bûcher. pourtant dans la bible un des commandements de Dieu.... " Tu ne tueras point "....   Suite aux " Chemins de mémoire "... Photos reçues d'un fidèle lecteur participant et du journaliste Francis Berry de Sud Ouest...
En 1244 en Ariège et bien ailleurs, sur ce Pog de Montségur.... comme à Ouradour sur Glane.... un immense bûcher. pourtant dans la bible un des commandements de Dieu.... " Tu ne tueras point "....   Suite aux " Chemins de mémoire "... Photos reçues d'un fidèle lecteur participant et du journaliste Francis Berry de Sud Ouest...
En 1244 en Ariège et bien ailleurs, sur ce Pog de Montségur.... comme à Ouradour sur Glane.... un immense bûcher. pourtant dans la bible un des commandements de Dieu.... " Tu ne tueras point "....   Suite aux " Chemins de mémoire "... Photos reçues d'un fidèle lecteur participant et du journaliste Francis Berry de Sud Ouest...
En 1244 en Ariège et bien ailleurs, sur ce Pog de Montségur.... comme à Ouradour sur Glane.... un immense bûcher. pourtant dans la bible un des commandements de Dieu.... " Tu ne tueras point "....   Suite aux " Chemins de mémoire "... Photos reçues d'un fidèle lecteur participant et du journaliste Francis Berry de Sud Ouest...

En 1244 en Ariège et bien ailleurs, sur ce Pog de Montségur.... comme à Ouradour sur Glane.... un immense bûcher. pourtant dans la bible un des commandements de Dieu.... " Tu ne tueras point ".... Suite aux " Chemins de mémoire "... Photos reçues d'un fidèle lecteur participant et du journaliste Francis Berry de Sud Ouest...

Jean-Philipe Ardouin se voit remmttre quelques fragments du " B 17 " du capitaine Charles Donald Cole, crashé après un combat à Nieul les Saintes. Notre nouveau député a promis de les poser sur son bureau de l'Assemblée Nationale.... Merci pour la belle et honorable pub pour nos communes.
Jean-Philipe Ardouin se voit remmttre quelques fragments du " B 17 " du capitaine Charles Donald Cole, crashé après un combat à Nieul les Saintes. Notre nouveau député a promis de les poser sur son bureau de l'Assemblée Nationale.... Merci pour la belle et honorable pub pour nos communes.
Jean-Philipe Ardouin se voit remmttre quelques fragments du " B 17 " du capitaine Charles Donald Cole, crashé après un combat à Nieul les Saintes. Notre nouveau député a promis de les poser sur son bureau de l'Assemblée Nationale.... Merci pour la belle et honorable pub pour nos communes.
Jean-Philipe Ardouin se voit remmttre quelques fragments du " B 17 " du capitaine Charles Donald Cole, crashé après un combat à Nieul les Saintes. Notre nouveau député a promis de les poser sur son bureau de l'Assemblée Nationale.... Merci pour la belle et honorable pub pour nos communes.
Jean-Philipe Ardouin se voit remmttre quelques fragments du " B 17 " du capitaine Charles Donald Cole, crashé après un combat à Nieul les Saintes. Notre nouveau député a promis de les poser sur son bureau de l'Assemblée Nationale.... Merci pour la belle et honorable pub pour nos communes.

Jean-Philipe Ardouin se voit remmttre quelques fragments du " B 17 " du capitaine Charles Donald Cole, crashé après un combat à Nieul les Saintes. Notre nouveau député a promis de les poser sur son bureau de l'Assemblée Nationale.... Merci pour la belle et honorable pub pour nos communes.

Voir les commentaires

25 - Les chemins de mémoire sur les routes de Saintonge 39/45

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Les Chemins de Mémoire

23 juillet 2017

Une météo clémente

pour la 13ième cérémonie des chemins de mémoire.

Il y a quelques jours la France mettait en terre une grande Dame, Simone Veil, pour son vécu, ses valeurs et ses engagements. A Saintes le 7 juillet était inhumée à Saintes Ginette Bufferme, humble résistante mais avec des hauts risques, cette dame avait assisté au cours d’un repas familial à l’arrestation de son cousin Roger Guintard qui sera fusillé à Poitiers, elle avait échappé à la mort quand sa maison avait été bombardé en août 1944, enfin elle avait été gravement blessée au cours d’un mitraillage aérien en juillet de cette même année. Mises en terre de France dans les mêmes heures, elles s’inscrivent tout à fait dans la belle phrase du président de la république Emmanuel Macron prononcée à Ouradour sur Glane… « La mémoire, elle aussi, forcément s’érode. Ce qui se transmet risque de s’affadir, sans cesse nous devons raviver la flamme et lui redonner sens ». Extraits de la prise de parole de Michel Souris, organisateur de ses chemins de notre récente histoire.
Il y a quelques jours la France mettait en terre une grande Dame, Simone Veil, pour son vécu, ses valeurs et ses engagements. A Saintes le 7 juillet était inhumée à Saintes Ginette Bufferme, humble résistante mais avec des hauts risques, cette dame avait assisté au cours d’un repas familial à l’arrestation de son cousin Roger Guintard qui sera fusillé à Poitiers, elle avait échappé à la mort quand sa maison avait été bombardé en août 1944, enfin elle avait été gravement blessée au cours d’un mitraillage aérien en juillet de cette même année. Mises en terre de France dans les mêmes heures, elles s’inscrivent tout à fait dans la belle phrase du président de la république Emmanuel Macron prononcée à Ouradour sur Glane… « La mémoire, elle aussi, forcément s’érode. Ce qui se transmet risque de s’affadir, sans cesse nous devons raviver la flamme et lui redonner sens ». Extraits de la prise de parole de Michel Souris, organisateur de ses chemins de notre récente histoire.
Il y a quelques jours la France mettait en terre une grande Dame, Simone Veil, pour son vécu, ses valeurs et ses engagements. A Saintes le 7 juillet était inhumée à Saintes Ginette Bufferme, humble résistante mais avec des hauts risques, cette dame avait assisté au cours d’un repas familial à l’arrestation de son cousin Roger Guintard qui sera fusillé à Poitiers, elle avait échappé à la mort quand sa maison avait été bombardé en août 1944, enfin elle avait été gravement blessée au cours d’un mitraillage aérien en juillet de cette même année. Mises en terre de France dans les mêmes heures, elles s’inscrivent tout à fait dans la belle phrase du président de la république Emmanuel Macron prononcée à Ouradour sur Glane… « La mémoire, elle aussi, forcément s’érode. Ce qui se transmet risque de s’affadir, sans cesse nous devons raviver la flamme et lui redonner sens ». Extraits de la prise de parole de Michel Souris, organisateur de ses chemins de notre récente histoire.

Il y a quelques jours la France mettait en terre une grande Dame, Simone Veil, pour son vécu, ses valeurs et ses engagements. A Saintes le 7 juillet était inhumée à Saintes Ginette Bufferme, humble résistante mais avec des hauts risques, cette dame avait assisté au cours d’un repas familial à l’arrestation de son cousin Roger Guintard qui sera fusillé à Poitiers, elle avait échappé à la mort quand sa maison avait été bombardé en août 1944, enfin elle avait été gravement blessée au cours d’un mitraillage aérien en juillet de cette même année. Mises en terre de France dans les mêmes heures, elles s’inscrivent tout à fait dans la belle phrase du président de la république Emmanuel Macron prononcée à Ouradour sur Glane… « La mémoire, elle aussi, forcément s’érode. Ce qui se transmet risque de s’affadir, sans cesse nous devons raviver la flamme et lui redonner sens ». Extraits de la prise de parole de Michel Souris, organisateur de ses chemins de notre récente histoire.

Au cours de ces hommages sur trois sites de crashs d'avions en 1944 et 45, des jeunes se sont investis, tant pour lire les récits de faits de guerre dans ces crashs que pour le dépôt de la gerbe à Nieul les Saintes... Ainsi le très jeune Raphaël Betron, le jeune homme Arnaud Desrante et la demoiselle Justine Tardet. Nous remercions aussi le lecteur Alain Houssin.
Au cours de ces hommages sur trois sites de crashs d'avions en 1944 et 45, des jeunes se sont investis, tant pour lire les récits de faits de guerre dans ces crashs que pour le dépôt de la gerbe à Nieul les Saintes... Ainsi le très jeune Raphaël Betron, le jeune homme Arnaud Desrante et la demoiselle Justine Tardet. Nous remercions aussi le lecteur Alain Houssin.
Au cours de ces hommages sur trois sites de crashs d'avions en 1944 et 45, des jeunes se sont investis, tant pour lire les récits de faits de guerre dans ces crashs que pour le dépôt de la gerbe à Nieul les Saintes... Ainsi le très jeune Raphaël Betron, le jeune homme Arnaud Desrante et la demoiselle Justine Tardet. Nous remercions aussi le lecteur Alain Houssin.
Au cours de ces hommages sur trois sites de crashs d'avions en 1944 et 45, des jeunes se sont investis, tant pour lire les récits de faits de guerre dans ces crashs que pour le dépôt de la gerbe à Nieul les Saintes... Ainsi le très jeune Raphaël Betron, le jeune homme Arnaud Desrante et la demoiselle Justine Tardet. Nous remercions aussi le lecteur Alain Houssin.

Au cours de ces hommages sur trois sites de crashs d'avions en 1944 et 45, des jeunes se sont investis, tant pour lire les récits de faits de guerre dans ces crashs que pour le dépôt de la gerbe à Nieul les Saintes... Ainsi le très jeune Raphaël Betron, le jeune homme Arnaud Desrante et la demoiselle Justine Tardet. Nous remercions aussi le lecteur Alain Houssin.

Ces sites ont été choisis pour la diversité des combattants et la similitude des faits de guerre concernés, à savoir combat des forces aériennes françaises et alliés. Mais l’hommage et l’honneur rendus à cette occasion concernent toutes les formes de combats et tous les combattants, aussi et surtout  toutes les victimes et leurs familles et proches.  Nous avons choisi d’honorer nos amis alliés qui nous ont largement aidés à chasser et à détruire un système barbare et totalitaire. Depuis 13 ans ce convoi de la mémoire sillonne la belle campagne saintongeaise, de St Vaize en passant par Nieul les Saintes et jusqu'à Ecurat. Cette année il a été remis à Mme le Maire de Nieul les Saintes l'insigne du capitaine Charles Donald Cole " Mort pour la France, les USA et la liberté " le 5 janvier 1944, élément témoin du crash violent de son " B 17 ". Insigne découvert il y a peu sur le site du crash. Merci à tous les anciens combattants venus avec leurs drapeaux et aux propriétaires des véhicules d'époque.
Ces sites ont été choisis pour la diversité des combattants et la similitude des faits de guerre concernés, à savoir combat des forces aériennes françaises et alliés. Mais l’hommage et l’honneur rendus à cette occasion concernent toutes les formes de combats et tous les combattants, aussi et surtout  toutes les victimes et leurs familles et proches.  Nous avons choisi d’honorer nos amis alliés qui nous ont largement aidés à chasser et à détruire un système barbare et totalitaire. Depuis 13 ans ce convoi de la mémoire sillonne la belle campagne saintongeaise, de St Vaize en passant par Nieul les Saintes et jusqu'à Ecurat. Cette année il a été remis à Mme le Maire de Nieul les Saintes l'insigne du capitaine Charles Donald Cole " Mort pour la France, les USA et la liberté " le 5 janvier 1944, élément témoin du crash violent de son " B 17 ". Insigne découvert il y a peu sur le site du crash. Merci à tous les anciens combattants venus avec leurs drapeaux et aux propriétaires des véhicules d'époque.
Ces sites ont été choisis pour la diversité des combattants et la similitude des faits de guerre concernés, à savoir combat des forces aériennes françaises et alliés. Mais l’hommage et l’honneur rendus à cette occasion concernent toutes les formes de combats et tous les combattants, aussi et surtout  toutes les victimes et leurs familles et proches.  Nous avons choisi d’honorer nos amis alliés qui nous ont largement aidés à chasser et à détruire un système barbare et totalitaire. Depuis 13 ans ce convoi de la mémoire sillonne la belle campagne saintongeaise, de St Vaize en passant par Nieul les Saintes et jusqu'à Ecurat. Cette année il a été remis à Mme le Maire de Nieul les Saintes l'insigne du capitaine Charles Donald Cole " Mort pour la France, les USA et la liberté " le 5 janvier 1944, élément témoin du crash violent de son " B 17 ". Insigne découvert il y a peu sur le site du crash. Merci à tous les anciens combattants venus avec leurs drapeaux et aux propriétaires des véhicules d'époque.
Ces sites ont été choisis pour la diversité des combattants et la similitude des faits de guerre concernés, à savoir combat des forces aériennes françaises et alliés. Mais l’hommage et l’honneur rendus à cette occasion concernent toutes les formes de combats et tous les combattants, aussi et surtout  toutes les victimes et leurs familles et proches.  Nous avons choisi d’honorer nos amis alliés qui nous ont largement aidés à chasser et à détruire un système barbare et totalitaire. Depuis 13 ans ce convoi de la mémoire sillonne la belle campagne saintongeaise, de St Vaize en passant par Nieul les Saintes et jusqu'à Ecurat. Cette année il a été remis à Mme le Maire de Nieul les Saintes l'insigne du capitaine Charles Donald Cole " Mort pour la France, les USA et la liberté " le 5 janvier 1944, élément témoin du crash violent de son " B 17 ". Insigne découvert il y a peu sur le site du crash. Merci à tous les anciens combattants venus avec leurs drapeaux et aux propriétaires des véhicules d'époque.
Ces sites ont été choisis pour la diversité des combattants et la similitude des faits de guerre concernés, à savoir combat des forces aériennes françaises et alliés. Mais l’hommage et l’honneur rendus à cette occasion concernent toutes les formes de combats et tous les combattants, aussi et surtout  toutes les victimes et leurs familles et proches.  Nous avons choisi d’honorer nos amis alliés qui nous ont largement aidés à chasser et à détruire un système barbare et totalitaire. Depuis 13 ans ce convoi de la mémoire sillonne la belle campagne saintongeaise, de St Vaize en passant par Nieul les Saintes et jusqu'à Ecurat. Cette année il a été remis à Mme le Maire de Nieul les Saintes l'insigne du capitaine Charles Donald Cole " Mort pour la France, les USA et la liberté " le 5 janvier 1944, élément témoin du crash violent de son " B 17 ". Insigne découvert il y a peu sur le site du crash. Merci à tous les anciens combattants venus avec leurs drapeaux et aux propriétaires des véhicules d'époque.
Ces sites ont été choisis pour la diversité des combattants et la similitude des faits de guerre concernés, à savoir combat des forces aériennes françaises et alliés. Mais l’hommage et l’honneur rendus à cette occasion concernent toutes les formes de combats et tous les combattants, aussi et surtout  toutes les victimes et leurs familles et proches.  Nous avons choisi d’honorer nos amis alliés qui nous ont largement aidés à chasser et à détruire un système barbare et totalitaire. Depuis 13 ans ce convoi de la mémoire sillonne la belle campagne saintongeaise, de St Vaize en passant par Nieul les Saintes et jusqu'à Ecurat. Cette année il a été remis à Mme le Maire de Nieul les Saintes l'insigne du capitaine Charles Donald Cole " Mort pour la France, les USA et la liberté " le 5 janvier 1944, élément témoin du crash violent de son " B 17 ". Insigne découvert il y a peu sur le site du crash. Merci à tous les anciens combattants venus avec leurs drapeaux et aux propriétaires des véhicules d'époque.
Ces sites ont été choisis pour la diversité des combattants et la similitude des faits de guerre concernés, à savoir combat des forces aériennes françaises et alliés. Mais l’hommage et l’honneur rendus à cette occasion concernent toutes les formes de combats et tous les combattants, aussi et surtout  toutes les victimes et leurs familles et proches.  Nous avons choisi d’honorer nos amis alliés qui nous ont largement aidés à chasser et à détruire un système barbare et totalitaire. Depuis 13 ans ce convoi de la mémoire sillonne la belle campagne saintongeaise, de St Vaize en passant par Nieul les Saintes et jusqu'à Ecurat. Cette année il a été remis à Mme le Maire de Nieul les Saintes l'insigne du capitaine Charles Donald Cole " Mort pour la France, les USA et la liberté " le 5 janvier 1944, élément témoin du crash violent de son " B 17 ". Insigne découvert il y a peu sur le site du crash. Merci à tous les anciens combattants venus avec leurs drapeaux et aux propriétaires des véhicules d'époque.
Ces sites ont été choisis pour la diversité des combattants et la similitude des faits de guerre concernés, à savoir combat des forces aériennes françaises et alliés. Mais l’hommage et l’honneur rendus à cette occasion concernent toutes les formes de combats et tous les combattants, aussi et surtout  toutes les victimes et leurs familles et proches.  Nous avons choisi d’honorer nos amis alliés qui nous ont largement aidés à chasser et à détruire un système barbare et totalitaire. Depuis 13 ans ce convoi de la mémoire sillonne la belle campagne saintongeaise, de St Vaize en passant par Nieul les Saintes et jusqu'à Ecurat. Cette année il a été remis à Mme le Maire de Nieul les Saintes l'insigne du capitaine Charles Donald Cole " Mort pour la France, les USA et la liberté " le 5 janvier 1944, élément témoin du crash violent de son " B 17 ". Insigne découvert il y a peu sur le site du crash. Merci à tous les anciens combattants venus avec leurs drapeaux et aux propriétaires des véhicules d'époque.
Ces sites ont été choisis pour la diversité des combattants et la similitude des faits de guerre concernés, à savoir combat des forces aériennes françaises et alliés. Mais l’hommage et l’honneur rendus à cette occasion concernent toutes les formes de combats et tous les combattants, aussi et surtout  toutes les victimes et leurs familles et proches.  Nous avons choisi d’honorer nos amis alliés qui nous ont largement aidés à chasser et à détruire un système barbare et totalitaire. Depuis 13 ans ce convoi de la mémoire sillonne la belle campagne saintongeaise, de St Vaize en passant par Nieul les Saintes et jusqu'à Ecurat. Cette année il a été remis à Mme le Maire de Nieul les Saintes l'insigne du capitaine Charles Donald Cole " Mort pour la France, les USA et la liberté " le 5 janvier 1944, élément témoin du crash violent de son " B 17 ". Insigne découvert il y a peu sur le site du crash. Merci à tous les anciens combattants venus avec leurs drapeaux et aux propriétaires des véhicules d'époque.
Ces sites ont été choisis pour la diversité des combattants et la similitude des faits de guerre concernés, à savoir combat des forces aériennes françaises et alliés. Mais l’hommage et l’honneur rendus à cette occasion concernent toutes les formes de combats et tous les combattants, aussi et surtout  toutes les victimes et leurs familles et proches.  Nous avons choisi d’honorer nos amis alliés qui nous ont largement aidés à chasser et à détruire un système barbare et totalitaire. Depuis 13 ans ce convoi de la mémoire sillonne la belle campagne saintongeaise, de St Vaize en passant par Nieul les Saintes et jusqu'à Ecurat. Cette année il a été remis à Mme le Maire de Nieul les Saintes l'insigne du capitaine Charles Donald Cole " Mort pour la France, les USA et la liberté " le 5 janvier 1944, élément témoin du crash violent de son " B 17 ". Insigne découvert il y a peu sur le site du crash. Merci à tous les anciens combattants venus avec leurs drapeaux et aux propriétaires des véhicules d'époque.

Ces sites ont été choisis pour la diversité des combattants et la similitude des faits de guerre concernés, à savoir combat des forces aériennes françaises et alliés. Mais l’hommage et l’honneur rendus à cette occasion concernent toutes les formes de combats et tous les combattants, aussi et surtout toutes les victimes et leurs familles et proches. Nous avons choisi d’honorer nos amis alliés qui nous ont largement aidés à chasser et à détruire un système barbare et totalitaire. Depuis 13 ans ce convoi de la mémoire sillonne la belle campagne saintongeaise, de St Vaize en passant par Nieul les Saintes et jusqu'à Ecurat. Cette année il a été remis à Mme le Maire de Nieul les Saintes l'insigne du capitaine Charles Donald Cole " Mort pour la France, les USA et la liberté " le 5 janvier 1944, élément témoin du crash violent de son " B 17 ". Insigne découvert il y a peu sur le site du crash. Merci à tous les anciens combattants venus avec leurs drapeaux et aux propriétaires des véhicules d'époque.

Denise Turgné Maire de Nieul les Saintes, sur le site du crash de l'avion du capitaine C.D Cole. Eloignons-nous de ce chemin d'hommage pour vous montrer de curieux engins sur les chemins de nos vacances, avec autres clichés.....
Denise Turgné Maire de Nieul les Saintes, sur le site du crash de l'avion du capitaine C.D Cole. Eloignons-nous de ce chemin d'hommage pour vous montrer de curieux engins sur les chemins de nos vacances, avec autres clichés.....
Denise Turgné Maire de Nieul les Saintes, sur le site du crash de l'avion du capitaine C.D Cole. Eloignons-nous de ce chemin d'hommage pour vous montrer de curieux engins sur les chemins de nos vacances, avec autres clichés.....
Denise Turgné Maire de Nieul les Saintes, sur le site du crash de l'avion du capitaine C.D Cole. Eloignons-nous de ce chemin d'hommage pour vous montrer de curieux engins sur les chemins de nos vacances, avec autres clichés.....

Denise Turgné Maire de Nieul les Saintes, sur le site du crash de l'avion du capitaine C.D Cole. Eloignons-nous de ce chemin d'hommage pour vous montrer de curieux engins sur les chemins de nos vacances, avec autres clichés.....

Sous le regard des tournesols de curieux promeneurs...... puis notre regard va d'une innocente au terrible géant....
Sous le regard des tournesols de curieux promeneurs...... puis notre regard va d'une innocente au terrible géant....
Sous le regard des tournesols de curieux promeneurs...... puis notre regard va d'une innocente au terrible géant....
Sous le regard des tournesols de curieux promeneurs...... puis notre regard va d'une innocente au terrible géant....

Sous le regard des tournesols de curieux promeneurs...... puis notre regard va d'une innocente au terrible géant....

Voir les commentaires

24 - Interview J-P Ardouin Député dune circonscription saintaise - En Marche

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Jean-Philippe Ardouin

Un parlementaire

" En Marche "

Nouveau mais d'un pas ferme

 

«  Député » Selon « Larousse », en 1, il s’agit d’une personne envoyée en mission. Mais bien sûr est-elle missionnée par le peuple pour faire remonter les doléances ou bien par le Chef (d’état) pour faire comprendre aux populations que les décisions votées sont sages… « Telle pourrai-être la question… !

  Jean-Pilippe Ardouin vient d’être élu dans notre territoire saintongeais comme parlementaire, un nouveau député venu de la société civile, alors zoom sur un homme en marche pour la réussite de la France et de notre territoire.

  L’homme…

  « Je suis né à Saintes il y a 53 ans et j’y vis depuis 30 ans. Je suis marié et j’ai deux grands enfants, 21 & 24 ans. Mon père était viticulteur et ma mère institutrice ».

  Pour mieux suivre un homme dans ses idées il est parfois nécessaire de connaître ses origines et sa situation familiale. Ceci étant dit qu’en-est-il côté parcours éducatif… !

  Jean-Philippe Ardouin a passé son Bac à Saintes, puis il est rentré dans les cycles universitaires, ainsi il a passé un D.E.S.S et un D.E.A (sciences de gestion). Ensuite un I.A.E à Bordeaux (Institut d’Administration des Entreprises). Et comme il le dit lui-même… « J’ai bien aimé ce mélange pluridisciplinaire, cela m’a élargi l’esprit. Puis pour être plus précis dans ma spécialité je le suis dans les bulles, en fait j’ai fait des études d’œnologie à Reims ».

  Justement quel est votre parcours professionnel… ?

  « J’ai été cadre de direction une vingtaine d’années dans les vins et spiritueux et en parallèle, dans les dix dernières années j’ai créé une société une marque de Cognac, évidemment un domaine viticole. Actuellement je m’implique à fond dans mon entreprise, tant pour la vente en France que dans l’export ».

  Dans toutes ces dernières années on vous a vu sur les bancs du Conseil municipal et sur les affiches électorales, pouvez-vous nous rafraichir la mémoire sur ce parcours dans la gestion politique et bien-sûr vos aspirations de gérer le territoire et même au niveau national…. !

  « En effet j’ai été un élu municipal à Saintes, ainsi que le conseil communautaire. A cette époque m’étant présenté aux élections je voulais faire comme Emmanuel Macron (Ndlr.. sans connaître son existence) c'est-à-dire avec des gens de droite et de gauche, je précise que j’étais centriste. Quand j’avais été candidat au Conseil départementale, il y a plus de 12 ans, j’avais, malgré l’échec, fait un bon score avec plus de 49 %. C’était sur le canton de Philippe Marchand / Saintes nord. De ce que je viens de dire c’est pourquoi j’ai été candidat aux législatives avec la république en marche. Comme tous les candidats je m’étais inscrit, et j’avais été retenu, par Internet ».

  Depuis quand ce choix de vous occuper de la gestion de votre commune, de votre territoire et du pays, puis pourquoi… ?

  « La politique c’est un moyen pour faire avancer, bâtir, œuvrer et défendre. Alors que j’étais à l’I.A.E, vers mes 35 ans j’y avais un peu pensé ».

  Quel est votre ressenti devant cette longue campagne électorale, depuis la première primaire et bien sûr sachant qu’en matière d’élection la campagne est permanente… ?

  « Ce fut une campagne très longue, à la fois pour la présidentielle puis pour les législatives, les Français en ont été totalement saturés. Cela a démotivé les gens. Mais ce fut aussi une campagne d’espoir pour les Français. Il ne faut donc pas les décevoir, il faut travailler dans ce sens. Je retiens bien ce double rôle du député, être un homme de proximité et voter nos lois ».

 

 

 

 

24 - Interview J-P Ardouin Député dune circonscription saintaise -  En Marche

 

  Voici quelques semaines que vous êtes député, votre impression sur les lieux et sur vos « Profs »… ?

  « Une grande fierté en rentrant dans l’hémicycle, je mesurais alors l’ampleur de notre représentation. Et, entre autres comme j’aime l’histoire il me fallait aussi m’imprégner de ce lieu où tant d’événements se sont déroulés. J’ai eu une pensée pour les 17 000 électeurs qui m’ont envoyé en cet endroit. Pour ce qui nous ont montré le travail (Ndlr dans un certain sens des profs…) il y a eu un grand professionnalisme dans l’équipe d’E.M, un jeune nous a été rattaché, individuellement, pour tout nous montrer, mais seulement sur une journée. En ce qui me concerne je suis dans la commission Défense et Forces armées, mais on peut aussi assister à d’autres commissions, pour ma part j’assiste à celle des Affaires économiques. Ce qui peut beaucoup m’aider pour les demandes sur mon territoire. Un exemple d’aide, si une entreprise veut se créer je facilite aux demandeurs l’accès le plus simple et direct aux divers rouages.

Les commissions se réunissent le lundi après-midi, le mardi, le mercredi et le jeudi. Ceci pour un travail quotidien de 13 à 14 heures, c’est très soutenu.  Pour ce qui est de nos travaux de parlementaires nous rentrons directement dans le vif du sujet. Déjà nous avons une grande réunion de tout notre groupe deux fois par semaine, ainsi plus de 300 élus d’En Marche se retrouvent avec Richard Ferrand, le président de ce groupe et on discute des projets ».

  Parlez-nous de vos premières missions… !

  « Prorogation de l’état d’urgence, travail important sur la Loi Travail. Puis dès ce lundi après-midi nous travaillons sur la procédure pour la Loi de Moralisation ».

  Une journée « type » du député c’est quoi… ?

  « Entre autres, petit-déjeuner avec le ministre Gérard Darmanin (Ministre de l’action et des comptes publics) à Bercy. De 11 h à 13 h réunion du groupe E.M. L’après-midi séance publique et elle peut durer jusqu’à 23 heures, c’est le temps des discussions. Puis il faut aussi s’approvisionner en crayons et autres petits matériels. Nous avons un bureau depuis une dizaine de jours, c’est un espace qui comprend aussi une partie pour dormir avec un lit pliant ».

  Concernant les rapports avec le « Chef » et le « sous-chef »…. Qu’en est-il… ?

  « J’ai eu le plaisir de lui parler, nous étions à l’hôtel  de Clermont en réunion de cohésion. C’est alors que j’ai pu discuter avec Emmanuel Macron, nous avons parlé local et territoire, mais bien sûr cela n’a duré que quelques minutes, avec une photo en prime et avec son épouse. Il m’a pris par le bras et a bien joué le jeu (Ndlr.. Le Chef est fort en communication…). Quant à l’homme que vous avez appelé le sous-chef j’ai eu ainsi l’occasion de rencontrer Edouard Philippe, c’était à l’hôtel Matignon. Il y a une belle relation entre ces deux hommes ».

  Ah ! Maintenant question mystère sur votre attaché parlementaire, qui est-il… ?

  « Je le présenterai officiellement en septembre, bien sûr je puis dire qu’il s’appelle Sébastien ».

  On peut en savoir plus… !

  « Il a cette charge à mi-temps. Puis je recruterai un nouvel assistant, à mi-temps avec un autre député, ainsi j’aurai à mon service un temps-plein. Savez-vous qu’actuellement presque 60% des parlementaires n’ont pas d’assistant. Dans ce domaine de recherches d’attachés j’ai reçu beaucoup de C.V de candidatures, souvent des personnes issues de sciences politiques ».

  Merci Monsieur le Député, on va mettre fin à notre entretien, sachant qu’un autre interview est prévu pour vous avec la presse écrite, puis vous partez pour Paris cet après-midi, mais avant de se saluer pouvez-vous me dire si vous avez une devise, une maxime…. !

  « Je crois bien, ainsi… Ce qui est dit doit être tenu ». C’est un peu le comportement de notre président, ce qu’il a dit dans sa campagne doit être tenu.

  Laissant le parlementaire à ses missions on ne peut s’empêcher de penser par rapport à E.M que le souci serait plutôt dans ce qu’il n’a pas dit…. !

 

 

Bientôt dans ces pages un article

sur 

" Les chemins de mémoire - 2017 "

24 - Interview J-P Ardouin Député dune circonscription saintaise -  En Marche

Voir les commentaires

21 - Ecole d'Enseignement Technique de l'Armée de Saintes - Colonel Hervé Lardy commandant de base - Saintes. Inauguration Giratoire Charente maritime.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Ecole 

d'Enseignement Technique de l'Armée de l'Air

" Des ailes en Saintonge "

21 - Ecole d'Enseignement Technique de l'Armée de Saintes - Colonel Hervé Lardy commandant de base - Saintes. Inauguration Giratoire Charente maritime.

 

« Une mission bien préparée ne peut qu’être réussie », ainsi s’exprime Hervé Lardy, colonel, commandant de l’E.E.T.A.A 722 – Saintes.

L’Ecole d’Enseignement Technique de l’Armée de l’Air « Capitaine Albert Raffin » est commandée depuis par un officier qui est passionné de cet arme depuis sa petite enfance. En effet le colonel Hervé Lardy, originaire de Nancy, avec un père pilote de chasse ne pouvait avoir meilleur exemple d’orientation sous les yeux. De son enfance, adolescence, il garde en souvenir les différentes affectations de son père, Nancy, Djibouti et autres structures de l’armée de l’air. Des noms lui reviennent souvent à l’esprit… « Potez » « Super Sabre », bien-sûr il voyait souvent évoluer ces avions, sans oublier les fameux « Dassault », mais pourtant ce n’est pas dans la conduite d’avions plus beaux, plus techniques les uns que les autres, vers lesquels il aurait pu s’orienter, mais il aura choisi l’opérationnel à sa manière « Contrôleur défense aérienne ».

Certes ce militaire de 45 ans était passionné de mécanique aéronautique mais aura surtout à l’esprit ce côté défense de notre territoire par une surveillance accrue, 24 heures sur 24, avec bien sûr les interceptions d’avions égarés ou suspects au programme. Dès le début de sa carrière il s’est retrouvé après ses phases de formations dans le contrôle aérien, une grande fierté fut son poste dans le sud de la France où il avait en charge le contrôle des vols recherchant toutes les intrusions indésirables de notre territoire, dans le sens large du terme, en effet de l’Italie à l’Espagne.

En 1993 il est resté 2 ans à Salon de Provence, puis à Mont-de-Marsan pendant 1 an pour se retrouver, comme précédemment dit,  en 1996 à Nice dans le contrôle aérien défense, bien-sûr au sol. Cette dernière précision était nécessaire car en effet en 2000 il était affecté sur avion « AWACS – Boeing » (Airborne Warning and Contrôle System), en fait un avion radar, reconnaissable à son radôme sur le dessus du fuselage. Cet appareil couvre à très haute altitude toutes les opérations aériennes et au sol, qu’elles soient de recherches ou de combat. En fait un système de détection et de commandement aéroporté.

Parlez-nous un peu de cette belle partie de votre carrière au service des ailes…. !

« En 2000 j’avais ma spécialisation avion radar, ainsi je mes suis retrouvé en opérationnel sur le Boeing AWACS. J’ai eu a exercer aux Balkans, au Kosovo. Bien sûr quand il y a eu l’attaque des tours à New York, en 2001, nous nous sommes retrouvés face à un gros travail, il nous fallait ainsi défendre notre territoire de l’intérieur comme de l’extérieur. En 2003, toujours dans le domaine de l’AWACS nous avons collaboré avec les Britanniques, je suis resté 3 ans chez eux sur la base de Wellington. Enfin je suis revenu à mon escadron comme commandant, ceci pendant 3 ans, à la suite j’ai fait l’école de guerre, avec la qualification  de chef des opérations »

Ainsi après Nice vous avez alors été en OPEX…. !

« C’est tout à fait cela. Nous sommes aussi intervenus en Somalie pour la détection des auteurs d’actes de piraterie maritime, voir aussi trafic de drogue. Nous, nous intervenions en détection radar, dirigeant ainsi les équipes d’interventions, à savoir les avions en reconnaissance photographique et un suivi d’interpellation, tout ceci étant nécessaire pour une bonne suite judiciaire, dans ce cas précis au large des côtes somaliennes. Nous travaillions alors en collaborations avec les USA. Pour en rester sur cette arme qu’est l’AWACS nous avons convaincu l’U.E d’intégrer ces appareils dans les combats. Puis il y a eu la Lybie, le Mali, c’était aussi en soutien des troupes au sol, c’était le P.C au-dessus des zones de combat. Mes dernières missions en 2015 ont été menées en Irak et en Syrie. Pour conclure sur cet avion radar, des sommes importantes sont budgétées pour leur rénovation, ce sont les plus performants du monde ».

Mon colonel vous nous avez dit qu’une mission doit-être préparée pour son succès, un chef doit aussi être préparé pour ces succès programmés…. !

On revient à Salon…

« A Salon on y rentrait pour devenir un chef. Il faut se confronter au défi pour être bon. Je ferais un bon officier d’Etat-major, les combattants importants sont à Paris, surtout quand ils ont bien appris sur le terrain ».

Pourquoi on vous retrouve à diriger une école de l’air….. !

« J’ai arrêté car j’avais atteint le maximum, il me fallait alors partir de la base d’Avord (Base aérienne 702). J’ai eu le choix entre me retrouver à l’état-major (branche opération) où prendre le commandement de l’école de Saintes. J’avais à ce moment-là le désir de quitter l’opérationnel,  certainement par ce goût, car l’environnement éducation je le connaissais par ma mère qui avait été professeur de chimie – physique ».

 

 

21 - Ecole d'Enseignement Technique de l'Armée de Saintes - Colonel Hervé Lardy commandant de base - Saintes. Inauguration Giratoire Charente maritime.

 

En quelques-mots les composantes de votre école ce sont…. !

« Nous avons deux grandes structures, la formation des futurs sous-officiers et celle des militaires du rang. On y retrouve les arpètes qui vont préparer les « Bacs » Bac S, Pro, Techniques. Pour rentrer dans notre école il faut avoir entre 16 et 18 ans et bien sûr avoir le Bac. Nous avons deux promotions sur deux ans de formation. En hommes (et femmes) sur la base nous avons 450 élèves, pour les encadrer ce sont 200 personnes en plus. Bien sûr nous avons l’école classique de l’armée de l’air, mais nous avons aussi une école de vol à voile. Précision importante tous les futurs pilotes sont obligés de faire des stages dans cette unité de voltige. Ici tous se prêtent à la venue des futurs pilotes, que ce soient ceux de Cognac ou de Salon de Provence. Puis nous avons un bel espace aérien vide et disponible, souvent une bonne météo et un beau terrain ».

Le mot excellence fait partie de votre vocabulaire, à l’approche de la cérémonie de la remise des prix 2016/2017, en deux mots quel est votre pré-ressenti… ?

« Cette année nous avons encore obtenu 100 % de réussite. Puis il est certain que sans Bac pas d’entrée chez nous. Et sans réussite il n’y alors pas de place dans notre arme, quoique nous pouvons éventuellement accepter un redoublement. Nos spécialisations, dans l’aviation, ce n’est pas du à peu près car nous nous trouvons dans un métier d’exception ».

L’implantation en Saintonge depuis 1945 de cette structure de l’armée de l’air, est-ce un choix judicieux… ?

Bien sûr une réponse simple mais évidente, à première vue… 

« C’est une implantation très aéronautique avec les trois bases de la région, Rochefort (Soubise), Cognac (Châteaubernard), Saintes (Les Gonds). C’est un très bon environnement où le personnel et nos activités sont bien accueillis. C’est aussi un bel espace qui se prête bien à l’aéronautique ».

Merci mon Colonel, avant de se quitter, un rituel de mon Média, à la conclusion de chaque interview…  Avez-vous une devise, une maxime, un comportement de vie, certes comme militaire mais en osmose avec l’homme civil qui est en vous… !

« On n’a rien sans travail, on est exigent avec soi. Mêmes les contraintes n’en sont ainsi que plus acceptables. Je suis très attaché à la notion de travail »

 

 

Mais il est des secrets qui peuvent se révéler, en effet le colonel Hervé Lardy connait bien le film « Le désert tartare » dans lequel apparaît de temps à autres un fameux cheval blanc préfigurant une dure destinée…. Ce film lui a-t-il été projeté quand il était à l’école de guerre… ! Peut-être car c’est un cas de figure, certes basique en matière de sécurité, mais utiles aux humains qui veulent la paix sur leur sol et pour eux et leur famille.

Mais il est des secrets qui peuvent se révéler, en effet le colonel Hervé Lardy connait bien le film « Le désert tartare » dans lequel apparaît de temps à autres un fameux cheval blanc préfigurant une dure destinée…. Ce film lui a-t-il été projeté quand il était à l’école de guerre… ! Peut-être car c’est un cas de figure, certes basique en matière de sécurité, mais utiles aux humains qui veulent la paix sur leur sol et pour eux et leur famille.

21 - Ecole d'Enseignement Technique de l'Armée de Saintes - Colonel Hervé Lardy commandant de base - Saintes. Inauguration Giratoire Charente maritime.

Giratoire " Charente maritime "

Il est inauguré à Saintes

Plusieurs propositions de noms.... il en fallait bien un et un seul... alors.....

" Charente Maritime "

En présence des premiers " Sans-cravates " de l'ère Macron, les élus ont coupé le rubal tricolore du giratoire.
En présence des premiers " Sans-cravates " de l'ère Macron, les élus ont coupé le rubal tricolore du giratoire.

En présence des premiers " Sans-cravates " de l'ère Macron, les élus ont coupé le rubal tricolore du giratoire.

Un giratoire pour notre nouveau député, Jean-Philippe Ardouin, c'est une bonne première, un " truc " qui tourne rond. Ce sont Jean-Philippe Machon (Maire) et Dominique Bussereau (Président du Conseil départemental 17)  qui ont coupé le fameux ruban ouvrant d'un côté sur la ville et de l'autre vers l'océan.... et bien sûr d'autres directions. On pourra retenir certains commentaires au cours des deux prises de paroles....  J-P Machon..... " Ce giratoire s'inscrit bien dans la romanité de la ville, bien sûr c'est un bon travail de nos services municipaux " et aussi abordant le plan coût et budgétaire..... " Avec les mesures drastiques du gouvernement (avec le sourire...) nous comptons sur notre député... " " Ce rond-point qui conduit à la mer doit surtout fluidifier la circulation de la cité, facilitant la sortie et la rentrée dans celle-ci. Cela va renforcer l'attractivité de Saintes. Voici donc le giratoire des pompiers devenu Charente - maritime, c'est simple il fait face à la mer. On peut remercier les techniciens et les ouvriers spécialisés qui ont porté et réalisé ce projet  qui avait été programmer en 2014 en accord avec le département. Puis on ne peut oublier Jean-Pierre Roudier l'élu en charge de cette réalisation ". Puis Dominique Bussereau prend le micro tendu par le maire... " ici il faut s'appeler Jean-Philippe pour être élu... (sourire général mais parfois certainement pincé du fait de la présence de candidats qui furent malchanceux aux législatives). J'en profite aussi pour souhaiter un bon rétablissement à Mme le sous-Préfet (Sur ce point cette dame a déclaré au moment du cocktail qu'elle allait partir se prendre du repos du fait de son accident, invalidant, mais elle avait quand même tenu son poste).  Puis vous savez, ici passe la route directe Paris - Saint Georges de Didonne. (l'ancien ministre sait de quoi il parle lui qui fut élu du littoral) ".  Et toujours la bonne humeur de D.B..... "Nous venons de perturber la circulation un bon moment, mais je dirais que c'est Machon. Pour en finir avec les giratoires, ici il est superbe, dans le sud du département à Lorignac il y a un giratoire avec cagouille, beaucoup de d'automobilistes s'arrêtent pour le photographier aussi la gendarmerie a été obligé de sévir ". Pour conclure, c'est un bel ouvrage et plus utile que jamais, avec tout à côté un second giratoire, mais plus petit. Petit à petit le maire de Saintes marque sa mandature. Un pont, une passerelle, une esplanade (lycée de Bellevue), un giratoire, certainement etc.... etc.....
Un giratoire pour notre nouveau député, Jean-Philippe Ardouin, c'est une bonne première, un " truc " qui tourne rond. Ce sont Jean-Philippe Machon (Maire) et Dominique Bussereau (Président du Conseil départemental 17)  qui ont coupé le fameux ruban ouvrant d'un côté sur la ville et de l'autre vers l'océan.... et bien sûr d'autres directions. On pourra retenir certains commentaires au cours des deux prises de paroles....  J-P Machon..... " Ce giratoire s'inscrit bien dans la romanité de la ville, bien sûr c'est un bon travail de nos services municipaux " et aussi abordant le plan coût et budgétaire..... " Avec les mesures drastiques du gouvernement (avec le sourire...) nous comptons sur notre député... " " Ce rond-point qui conduit à la mer doit surtout fluidifier la circulation de la cité, facilitant la sortie et la rentrée dans celle-ci. Cela va renforcer l'attractivité de Saintes. Voici donc le giratoire des pompiers devenu Charente - maritime, c'est simple il fait face à la mer. On peut remercier les techniciens et les ouvriers spécialisés qui ont porté et réalisé ce projet  qui avait été programmer en 2014 en accord avec le département. Puis on ne peut oublier Jean-Pierre Roudier l'élu en charge de cette réalisation ". Puis Dominique Bussereau prend le micro tendu par le maire... " ici il faut s'appeler Jean-Philippe pour être élu... (sourire général mais parfois certainement pincé du fait de la présence de candidats qui furent malchanceux aux législatives). J'en profite aussi pour souhaiter un bon rétablissement à Mme le sous-Préfet (Sur ce point cette dame a déclaré au moment du cocktail qu'elle allait partir se prendre du repos du fait de son accident, invalidant, mais elle avait quand même tenu son poste).  Puis vous savez, ici passe la route directe Paris - Saint Georges de Didonne. (l'ancien ministre sait de quoi il parle lui qui fut élu du littoral) ".  Et toujours la bonne humeur de D.B..... "Nous venons de perturber la circulation un bon moment, mais je dirais que c'est Machon. Pour en finir avec les giratoires, ici il est superbe, dans le sud du département à Lorignac il y a un giratoire avec cagouille, beaucoup de d'automobilistes s'arrêtent pour le photographier aussi la gendarmerie a été obligé de sévir ". Pour conclure, c'est un bel ouvrage et plus utile que jamais, avec tout à côté un second giratoire, mais plus petit. Petit à petit le maire de Saintes marque sa mandature. Un pont, une passerelle, une esplanade (lycée de Bellevue), un giratoire, certainement etc.... etc.....
Un giratoire pour notre nouveau député, Jean-Philippe Ardouin, c'est une bonne première, un " truc " qui tourne rond. Ce sont Jean-Philippe Machon (Maire) et Dominique Bussereau (Président du Conseil départemental 17)  qui ont coupé le fameux ruban ouvrant d'un côté sur la ville et de l'autre vers l'océan.... et bien sûr d'autres directions. On pourra retenir certains commentaires au cours des deux prises de paroles....  J-P Machon..... " Ce giratoire s'inscrit bien dans la romanité de la ville, bien sûr c'est un bon travail de nos services municipaux " et aussi abordant le plan coût et budgétaire..... " Avec les mesures drastiques du gouvernement (avec le sourire...) nous comptons sur notre député... " " Ce rond-point qui conduit à la mer doit surtout fluidifier la circulation de la cité, facilitant la sortie et la rentrée dans celle-ci. Cela va renforcer l'attractivité de Saintes. Voici donc le giratoire des pompiers devenu Charente - maritime, c'est simple il fait face à la mer. On peut remercier les techniciens et les ouvriers spécialisés qui ont porté et réalisé ce projet  qui avait été programmer en 2014 en accord avec le département. Puis on ne peut oublier Jean-Pierre Roudier l'élu en charge de cette réalisation ". Puis Dominique Bussereau prend le micro tendu par le maire... " ici il faut s'appeler Jean-Philippe pour être élu... (sourire général mais parfois certainement pincé du fait de la présence de candidats qui furent malchanceux aux législatives). J'en profite aussi pour souhaiter un bon rétablissement à Mme le sous-Préfet (Sur ce point cette dame a déclaré au moment du cocktail qu'elle allait partir se prendre du repos du fait de son accident, invalidant, mais elle avait quand même tenu son poste).  Puis vous savez, ici passe la route directe Paris - Saint Georges de Didonne. (l'ancien ministre sait de quoi il parle lui qui fut élu du littoral) ".  Et toujours la bonne humeur de D.B..... "Nous venons de perturber la circulation un bon moment, mais je dirais que c'est Machon. Pour en finir avec les giratoires, ici il est superbe, dans le sud du département à Lorignac il y a un giratoire avec cagouille, beaucoup de d'automobilistes s'arrêtent pour le photographier aussi la gendarmerie a été obligé de sévir ". Pour conclure, c'est un bel ouvrage et plus utile que jamais, avec tout à côté un second giratoire, mais plus petit. Petit à petit le maire de Saintes marque sa mandature. Un pont, une passerelle, une esplanade (lycée de Bellevue), un giratoire, certainement etc.... etc.....
Un giratoire pour notre nouveau député, Jean-Philippe Ardouin, c'est une bonne première, un " truc " qui tourne rond. Ce sont Jean-Philippe Machon (Maire) et Dominique Bussereau (Président du Conseil départemental 17)  qui ont coupé le fameux ruban ouvrant d'un côté sur la ville et de l'autre vers l'océan.... et bien sûr d'autres directions. On pourra retenir certains commentaires au cours des deux prises de paroles....  J-P Machon..... " Ce giratoire s'inscrit bien dans la romanité de la ville, bien sûr c'est un bon travail de nos services municipaux " et aussi abordant le plan coût et budgétaire..... " Avec les mesures drastiques du gouvernement (avec le sourire...) nous comptons sur notre député... " " Ce rond-point qui conduit à la mer doit surtout fluidifier la circulation de la cité, facilitant la sortie et la rentrée dans celle-ci. Cela va renforcer l'attractivité de Saintes. Voici donc le giratoire des pompiers devenu Charente - maritime, c'est simple il fait face à la mer. On peut remercier les techniciens et les ouvriers spécialisés qui ont porté et réalisé ce projet  qui avait été programmer en 2014 en accord avec le département. Puis on ne peut oublier Jean-Pierre Roudier l'élu en charge de cette réalisation ". Puis Dominique Bussereau prend le micro tendu par le maire... " ici il faut s'appeler Jean-Philippe pour être élu... (sourire général mais parfois certainement pincé du fait de la présence de candidats qui furent malchanceux aux législatives). J'en profite aussi pour souhaiter un bon rétablissement à Mme le sous-Préfet (Sur ce point cette dame a déclaré au moment du cocktail qu'elle allait partir se prendre du repos du fait de son accident, invalidant, mais elle avait quand même tenu son poste).  Puis vous savez, ici passe la route directe Paris - Saint Georges de Didonne. (l'ancien ministre sait de quoi il parle lui qui fut élu du littoral) ".  Et toujours la bonne humeur de D.B..... "Nous venons de perturber la circulation un bon moment, mais je dirais que c'est Machon. Pour en finir avec les giratoires, ici il est superbe, dans le sud du département à Lorignac il y a un giratoire avec cagouille, beaucoup de d'automobilistes s'arrêtent pour le photographier aussi la gendarmerie a été obligé de sévir ". Pour conclure, c'est un bel ouvrage et plus utile que jamais, avec tout à côté un second giratoire, mais plus petit. Petit à petit le maire de Saintes marque sa mandature. Un pont, une passerelle, une esplanade (lycée de Bellevue), un giratoire, certainement etc.... etc.....
Un giratoire pour notre nouveau député, Jean-Philippe Ardouin, c'est une bonne première, un " truc " qui tourne rond. Ce sont Jean-Philippe Machon (Maire) et Dominique Bussereau (Président du Conseil départemental 17)  qui ont coupé le fameux ruban ouvrant d'un côté sur la ville et de l'autre vers l'océan.... et bien sûr d'autres directions. On pourra retenir certains commentaires au cours des deux prises de paroles....  J-P Machon..... " Ce giratoire s'inscrit bien dans la romanité de la ville, bien sûr c'est un bon travail de nos services municipaux " et aussi abordant le plan coût et budgétaire..... " Avec les mesures drastiques du gouvernement (avec le sourire...) nous comptons sur notre député... " " Ce rond-point qui conduit à la mer doit surtout fluidifier la circulation de la cité, facilitant la sortie et la rentrée dans celle-ci. Cela va renforcer l'attractivité de Saintes. Voici donc le giratoire des pompiers devenu Charente - maritime, c'est simple il fait face à la mer. On peut remercier les techniciens et les ouvriers spécialisés qui ont porté et réalisé ce projet  qui avait été programmer en 2014 en accord avec le département. Puis on ne peut oublier Jean-Pierre Roudier l'élu en charge de cette réalisation ". Puis Dominique Bussereau prend le micro tendu par le maire... " ici il faut s'appeler Jean-Philippe pour être élu... (sourire général mais parfois certainement pincé du fait de la présence de candidats qui furent malchanceux aux législatives). J'en profite aussi pour souhaiter un bon rétablissement à Mme le sous-Préfet (Sur ce point cette dame a déclaré au moment du cocktail qu'elle allait partir se prendre du repos du fait de son accident, invalidant, mais elle avait quand même tenu son poste).  Puis vous savez, ici passe la route directe Paris - Saint Georges de Didonne. (l'ancien ministre sait de quoi il parle lui qui fut élu du littoral) ".  Et toujours la bonne humeur de D.B..... "Nous venons de perturber la circulation un bon moment, mais je dirais que c'est Machon. Pour en finir avec les giratoires, ici il est superbe, dans le sud du département à Lorignac il y a un giratoire avec cagouille, beaucoup de d'automobilistes s'arrêtent pour le photographier aussi la gendarmerie a été obligé de sévir ". Pour conclure, c'est un bel ouvrage et plus utile que jamais, avec tout à côté un second giratoire, mais plus petit. Petit à petit le maire de Saintes marque sa mandature. Un pont, une passerelle, une esplanade (lycée de Bellevue), un giratoire, certainement etc.... etc.....

Un giratoire pour notre nouveau député, Jean-Philippe Ardouin, c'est une bonne première, un " truc " qui tourne rond. Ce sont Jean-Philippe Machon (Maire) et Dominique Bussereau (Président du Conseil départemental 17) qui ont coupé le fameux ruban ouvrant d'un côté sur la ville et de l'autre vers l'océan.... et bien sûr d'autres directions. On pourra retenir certains commentaires au cours des deux prises de paroles.... J-P Machon..... " Ce giratoire s'inscrit bien dans la romanité de la ville, bien sûr c'est un bon travail de nos services municipaux " et aussi abordant le plan coût et budgétaire..... " Avec les mesures drastiques du gouvernement (avec le sourire...) nous comptons sur notre député... " " Ce rond-point qui conduit à la mer doit surtout fluidifier la circulation de la cité, facilitant la sortie et la rentrée dans celle-ci. Cela va renforcer l'attractivité de Saintes. Voici donc le giratoire des pompiers devenu Charente - maritime, c'est simple il fait face à la mer. On peut remercier les techniciens et les ouvriers spécialisés qui ont porté et réalisé ce projet qui avait été programmer en 2014 en accord avec le département. Puis on ne peut oublier Jean-Pierre Roudier l'élu en charge de cette réalisation ". Puis Dominique Bussereau prend le micro tendu par le maire... " ici il faut s'appeler Jean-Philippe pour être élu... (sourire général mais parfois certainement pincé du fait de la présence de candidats qui furent malchanceux aux législatives). J'en profite aussi pour souhaiter un bon rétablissement à Mme le sous-Préfet (Sur ce point cette dame a déclaré au moment du cocktail qu'elle allait partir se prendre du repos du fait de son accident, invalidant, mais elle avait quand même tenu son poste). Puis vous savez, ici passe la route directe Paris - Saint Georges de Didonne. (l'ancien ministre sait de quoi il parle lui qui fut élu du littoral) ". Et toujours la bonne humeur de D.B..... "Nous venons de perturber la circulation un bon moment, mais je dirais que c'est Machon. Pour en finir avec les giratoires, ici il est superbe, dans le sud du département à Lorignac il y a un giratoire avec cagouille, beaucoup de d'automobilistes s'arrêtent pour le photographier aussi la gendarmerie a été obligé de sévir ". Pour conclure, c'est un bel ouvrage et plus utile que jamais, avec tout à côté un second giratoire, mais plus petit. Petit à petit le maire de Saintes marque sa mandature. Un pont, une passerelle, une esplanade (lycée de Bellevue), un giratoire, certainement etc.... etc.....

Immersion avec la R.P.R

Du théâtre au temple de Saintes.

Lieu de culte par excellence des Protestants de la Saintonge, tout au moins pour Saintes, le temple a servi pour une représentation théâtrale.

Mais petit détail historique:

Dans les premiers temps des guerres de religions cette religion était celle des Huguenots, puis de la Religion Prétendue Réformée (d'où la Réforme), enfin de nos jours le nom plus commun (sans en diminuer l'importance) est....

le protestantisme.

Images extraites de la pièce....

 

 

Et " Secrets d'histoire "... le premier temple protestant de la Religion Prétendue Réformée se situait dans le bas du jardin de l'auteur de Culture-Histoire, il a été détruit en 1685. Un graffiti sur les murs de la maison de C-H laisse penser que Calvin était venu dans ce temple.
Et " Secrets d'histoire "... le premier temple protestant de la Religion Prétendue Réformée se situait dans le bas du jardin de l'auteur de Culture-Histoire, il a été détruit en 1685. Un graffiti sur les murs de la maison de C-H laisse penser que Calvin était venu dans ce temple.
Et " Secrets d'histoire "... le premier temple protestant de la Religion Prétendue Réformée se situait dans le bas du jardin de l'auteur de Culture-Histoire, il a été détruit en 1685. Un graffiti sur les murs de la maison de C-H laisse penser que Calvin était venu dans ce temple.

Et " Secrets d'histoire "... le premier temple protestant de la Religion Prétendue Réformée se situait dans le bas du jardin de l'auteur de Culture-Histoire, il a été détruit en 1685. Un graffiti sur les murs de la maison de C-H laisse penser que Calvin était venu dans ce temple.

Il est certain que cette guerre de religions n'aurait jamais du avoir lieu.... Mais c'est derrière nous, enfin parlons de la pièce avec ce François 1er plus vrai que nature.  Quittons ce lieu de culte pour nous retrouver au bar " L'Escarmouche " rue arc de triomphe qui avait accueilli deux jeunes chanteuses.....

Il est certain que cette guerre de religions n'aurait jamais du avoir lieu.... Mais c'est derrière nous, enfin parlons de la pièce avec ce François 1er plus vrai que nature. Quittons ce lieu de culte pour nous retrouver au bar " L'Escarmouche " rue arc de triomphe qui avait accueilli deux jeunes chanteuses.....

Dans le petit jardin de Franck les chanteuses nous ont ramené des chansons, des rythmes, ceci après un séjour en Amérique du sud. Pérou, Argentine. Portées par leurs instruments à percussion elles nous ont fait entendre leurs belles voix toute en harmonie et même par moment accompagnées par les petits oiseaux du jardin ou ue quinzaine de personnes étaient toute ouïe devant ces voix qui racontaient en espagnol certainement de belles histoires, de beaux textes. Merci à Alice Lichita et à sa partenaire, groupe duo... " LÚCERAS "
Dans le petit jardin de Franck les chanteuses nous ont ramené des chansons, des rythmes, ceci après un séjour en Amérique du sud. Pérou, Argentine. Portées par leurs instruments à percussion elles nous ont fait entendre leurs belles voix toute en harmonie et même par moment accompagnées par les petits oiseaux du jardin ou ue quinzaine de personnes étaient toute ouïe devant ces voix qui racontaient en espagnol certainement de belles histoires, de beaux textes. Merci à Alice Lichita et à sa partenaire, groupe duo... " LÚCERAS "

Dans le petit jardin de Franck les chanteuses nous ont ramené des chansons, des rythmes, ceci après un séjour en Amérique du sud. Pérou, Argentine. Portées par leurs instruments à percussion elles nous ont fait entendre leurs belles voix toute en harmonie et même par moment accompagnées par les petits oiseaux du jardin ou ue quinzaine de personnes étaient toute ouïe devant ces voix qui racontaient en espagnol certainement de belles histoires, de beaux textes. Merci à Alice Lichita et à sa partenaire, groupe duo... " LÚCERAS "

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Après un tour à Saintes

Entre images et surprises

Dans un premier temps le "Festival de musique ",

mais après..... !

Entre une découverte inhabituelle sur la Charente, des vélos non sécurisés aux arènes et des êtres de pierre dans le quartier St Eutrope... Images...
Entre une découverte inhabituelle sur la Charente, des vélos non sécurisés aux arènes et des êtres de pierre dans le quartier St Eutrope... Images...
Entre une découverte inhabituelle sur la Charente, des vélos non sécurisés aux arènes et des êtres de pierre dans le quartier St Eutrope... Images...

Entre une découverte inhabituelle sur la Charente, des vélos non sécurisés aux arènes et des êtres de pierre dans le quartier St Eutrope... Images...

Et bientôt dans ces pages un article sur le colonel Hervé Lardy, commandant de base, E.E.T.A.A 722 - Saintes. Un officier qui a certainement visionné le film " Le désert tartare " à l'école de guerre....
Et bientôt dans ces pages un article sur le colonel Hervé Lardy, commandant de base, E.E.T.A.A 722 - Saintes. Un officier qui a certainement visionné le film " Le désert tartare " à l'école de guerre....
Et bientôt dans ces pages un article sur le colonel Hervé Lardy, commandant de base, E.E.T.A.A 722 - Saintes. Un officier qui a certainement visionné le film " Le désert tartare " à l'école de guerre....
Et bientôt dans ces pages un article sur le colonel Hervé Lardy, commandant de base, E.E.T.A.A 722 - Saintes. Un officier qui a certainement visionné le film " Le désert tartare " à l'école de guerre....

Et bientôt dans ces pages un article sur le colonel Hervé Lardy, commandant de base, E.E.T.A.A 722 - Saintes. Un officier qui a certainement visionné le film " Le désert tartare " à l'école de guerre....

Voir les commentaires

18 - Chemins de mémoire 2017 Guerre 39/45. Inauguration giratoire Charente Maritime. La nuit des étoiles à Saintes.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Dimanche 23 juillet

" Les chemins de mémoire " en Saintonge " Guerre 39/45 "

Vous y êtes invités comme actif... en participant au convoi de la mémoire.

Depuis 10 ans sur nos routes de la Saintonge en se déplaçant sur trois sites de crashs d'avions, mais au déla de ces lieux de mémoire... il y a les millions de victimes, de témoins, d'acteurs de cette terrible deuxième guerre mondiale... " Devoir de mémoire .
Depuis 10 ans sur nos routes de la Saintonge en se déplaçant sur trois sites de crashs d'avions, mais au déla de ces lieux de mémoire... il y a les millions de victimes, de témoins, d'acteurs de cette terrible deuxième guerre mondiale... " Devoir de mémoire .Depuis 10 ans sur nos routes de la Saintonge en se déplaçant sur trois sites de crashs d'avions, mais au déla de ces lieux de mémoire... il y a les millions de victimes, de témoins, d'acteurs de cette terrible deuxième guerre mondiale... " Devoir de mémoire .

Depuis 10 ans sur nos routes de la Saintonge en se déplaçant sur trois sites de crashs d'avions, mais au déla de ces lieux de mémoire... il y a les millions de victimes, de témoins, d'acteurs de cette terrible deuxième guerre mondiale... " Devoir de mémoire .

Inauguration giratoire des pompiers sous le nom..

" Charente Maritime "

Vendredi en soirée à Saintes: 16 h 30

Et bien sûr à votre agenda, surtout pour les noctambules amoureux de notre ciel étoilé.

Et bien sûr à votre agenda, surtout pour les noctambules amoureux de notre ciel étoilé.

18 - Chemins de mémoire 2017 Guerre 39/45. Inauguration giratoire Charente Maritime. La nuit des étoiles à Saintes.

Voir les commentaires

14 - Fête nationale dans nos villes. Gabriel Boulestier artiste peintre chez APIVIA

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Fête nationale...

Unité nationale à Saintes

Bouclier Défense

Services Secours

Folklore & Patrimoine

 

Décorations et officiels devant une nombreuse assistance... Puis la Défense, Saintes en est un " Fer de Lance " de base....
Décorations et officiels devant une nombreuse assistance... Puis la Défense, Saintes en est un " Fer de Lance " de base....
Décorations et officiels devant une nombreuse assistance... Puis la Défense, Saintes en est un " Fer de Lance " de base....
Décorations et officiels devant une nombreuse assistance... Puis la Défense, Saintes en est un " Fer de Lance " de base....
Décorations et officiels devant une nombreuse assistance... Puis la Défense, Saintes en est un " Fer de Lance " de base....

Décorations et officiels devant une nombreuse assistance... Puis la Défense, Saintes en est un " Fer de Lance " de base....

Les services d'aides et de secours sont les parties intégrales de notre société, nous en avons plus que jamais besoin....
Les services d'aides et de secours sont les parties intégrales de notre société, nous en avons plus que jamais besoin....
Les services d'aides et de secours sont les parties intégrales de notre société, nous en avons plus que jamais besoin....

Les services d'aides et de secours sont les parties intégrales de notre société, nous en avons plus que jamais besoin....

Et petits zooms sur notre patrimoine....
Et petits zooms sur notre patrimoine....
Et petits zooms sur notre patrimoine....
Et petits zooms sur notre patrimoine....

Et petits zooms sur notre patrimoine....

Vive la France et les Français sans oublier les invités d'ici et d'ailleurs et... bon feu d'artifice.
Vive la France et les Français sans oublier les invités d'ici et d'ailleurs et... bon feu d'artifice.
Vive la France et les Français sans oublier les invités d'ici et d'ailleurs et... bon feu d'artifice.
Vive la France et les Français sans oublier les invités d'ici et d'ailleurs et... bon feu d'artifice.

Vive la France et les Français sans oublier les invités d'ici et d'ailleurs et... bon feu d'artifice.

Saintes en nocturne aux relents des temps anciens qui nous ramènent au temps où le peuple avait savourer son droit à se gérer et bien sûr cela avait valu de belles couleurs dans le ciel. Mais Culture-Histoire, qui a assisté à pendant 19 minutes aux éclats dans le ciel saintais, n'est pas spécialiste des photos dans la nuit.
Saintes en nocturne aux relents des temps anciens qui nous ramènent au temps où le peuple avait savourer son droit à se gérer et bien sûr cela avait valu de belles couleurs dans le ciel. Mais Culture-Histoire, qui a assisté à pendant 19 minutes aux éclats dans le ciel saintais, n'est pas spécialiste des photos dans la nuit.

Saintes en nocturne aux relents des temps anciens qui nous ramènent au temps où le peuple avait savourer son droit à se gérer et bien sûr cela avait valu de belles couleurs dans le ciel. Mais Culture-Histoire, qui a assisté à pendant 19 minutes aux éclats dans le ciel saintais, n'est pas spécialiste des photos dans la nuit.

Enfin après après cette manifestation nocturne il y a les " lendemains qui chantent ", comme le dit l'expression ancienne, ainsi ce vélo découvert dans le jardin de Culture-Histoire.....  volé ou abandonné en décharge..... !!!Enfin après après cette manifestation nocturne il y a les " lendemains qui chantent ", comme le dit l'expression ancienne, ainsi ce vélo découvert dans le jardin de Culture-Histoire.....  volé ou abandonné en décharge..... !!!

Enfin après après cette manifestation nocturne il y a les " lendemains qui chantent ", comme le dit l'expression ancienne, ainsi ce vélo découvert dans le jardin de Culture-Histoire..... volé ou abandonné en décharge..... !!!

Bien sûr il y a de plus grands drames, ici nous nous trouvons devant un petit geste d'incivilité. Le vélo a été emporté par la Police Municipale.
Bien sûr il y a de plus grands drames, ici nous nous trouvons devant un petit geste d'incivilité. Le vélo a été emporté par la Police Municipale.

Bien sûr il y a de plus grands drames, ici nous nous trouvons devant un petit geste d'incivilité. Le vélo a été emporté par la Police Municipale.

Artiste peintre 

Galerie APIVIA

" Gabriel Boulestier "

Artiste peintre depuis une quarantaine d'années, Gabriel Boulestier aimait déjà le dessin dans son adolescence. il aura peaufiné son art au gré de ses années de peintures, mais surtout c'est étonnant son premier métier était peintre en bâtiment. Puis il avait aussi excellé dans la peinture des lettres, sans oublier son passage aux " Arts décoratifs ".
Artiste peintre depuis une quarantaine d'années, Gabriel Boulestier aimait déjà le dessin dans son adolescence. il aura peaufiné son art au gré de ses années de peintures, mais surtout c'est étonnant son premier métier était peintre en bâtiment. Puis il avait aussi excellé dans la peinture des lettres, sans oublier son passage aux " Arts décoratifs ".

Artiste peintre depuis une quarantaine d'années, Gabriel Boulestier aimait déjà le dessin dans son adolescence. il aura peaufiné son art au gré de ses années de peintures, mais surtout c'est étonnant son premier métier était peintre en bâtiment. Puis il avait aussi excellé dans la peinture des lettres, sans oublier son passage aux " Arts décoratifs ".

Une de ses spécialités dans sa profession principale avait été dessinateur de moteurs d'avions (Marcel Dassault) et de voitures automobiles En  perspectives, en fait éclaté, en jargon professionnel, les moteurs étaient présentés techniquement. Tout un art et aussi une bonne base. Vous pouvez retrouver l'artiste, originaire et habitant de Bussac sur Charente, dans la galerie saintaise... entre carrelets, coq très saintongeais, rivage de l'Adriatique avec Venise, puis bien d'autres sites et bien sûr ses abstraits, ce qui semble nouveau pour lui.
Une de ses spécialités dans sa profession principale avait été dessinateur de moteurs d'avions (Marcel Dassault) et de voitures automobiles En  perspectives, en fait éclaté, en jargon professionnel, les moteurs étaient présentés techniquement. Tout un art et aussi une bonne base. Vous pouvez retrouver l'artiste, originaire et habitant de Bussac sur Charente, dans la galerie saintaise... entre carrelets, coq très saintongeais, rivage de l'Adriatique avec Venise, puis bien d'autres sites et bien sûr ses abstraits, ce qui semble nouveau pour lui.
Une de ses spécialités dans sa profession principale avait été dessinateur de moteurs d'avions (Marcel Dassault) et de voitures automobiles En  perspectives, en fait éclaté, en jargon professionnel, les moteurs étaient présentés techniquement. Tout un art et aussi une bonne base. Vous pouvez retrouver l'artiste, originaire et habitant de Bussac sur Charente, dans la galerie saintaise... entre carrelets, coq très saintongeais, rivage de l'Adriatique avec Venise, puis bien d'autres sites et bien sûr ses abstraits, ce qui semble nouveau pour lui.
Une de ses spécialités dans sa profession principale avait été dessinateur de moteurs d'avions (Marcel Dassault) et de voitures automobiles En  perspectives, en fait éclaté, en jargon professionnel, les moteurs étaient présentés techniquement. Tout un art et aussi une bonne base. Vous pouvez retrouver l'artiste, originaire et habitant de Bussac sur Charente, dans la galerie saintaise... entre carrelets, coq très saintongeais, rivage de l'Adriatique avec Venise, puis bien d'autres sites et bien sûr ses abstraits, ce qui semble nouveau pour lui.

Une de ses spécialités dans sa profession principale avait été dessinateur de moteurs d'avions (Marcel Dassault) et de voitures automobiles En perspectives, en fait éclaté, en jargon professionnel, les moteurs étaient présentés techniquement. Tout un art et aussi une bonne base. Vous pouvez retrouver l'artiste, originaire et habitant de Bussac sur Charente, dans la galerie saintaise... entre carrelets, coq très saintongeais, rivage de l'Adriatique avec Venise, puis bien d'autres sites et bien sûr ses abstraits, ce qui semble nouveau pour lui.

Voir les commentaires

12 - Peintures La Palette de Saintonge et aussi aux Jacobins avec deux artistes.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Expos peintures

1: La palette de Saintonge à la salle centrale

2: Jackie Chevalier et MC Lair Lefèvre dans la salle capitulaire des Jacobins.

Salle centrale avec " La palette de Saintonge "..... aperçu....Salle centrale avec " La palette de Saintonge "..... aperçu....

Salle centrale avec " La palette de Saintonge "..... aperçu....

Et à quelques-pas de là, dans la salle capitulaire des Jacobins.... Deux Dames exposent leurs créations picturales, très en fleur dans un beau fond de pierres.
Et à quelques-pas de là, dans la salle capitulaire des Jacobins.... Deux Dames exposent leurs créations picturales, très en fleur dans un beau fond de pierres.
Et à quelques-pas de là, dans la salle capitulaire des Jacobins.... Deux Dames exposent leurs créations picturales, très en fleur dans un beau fond de pierres.
Et à quelques-pas de là, dans la salle capitulaire des Jacobins.... Deux Dames exposent leurs créations picturales, très en fleur dans un beau fond de pierres.
Et à quelques-pas de là, dans la salle capitulaire des Jacobins.... Deux Dames exposent leurs créations picturales, très en fleur dans un beau fond de pierres.
Et à quelques-pas de là, dans la salle capitulaire des Jacobins.... Deux Dames exposent leurs créations picturales, très en fleur dans un beau fond de pierres.

Et à quelques-pas de là, dans la salle capitulaire des Jacobins.... Deux Dames exposent leurs créations picturales, très en fleur dans un beau fond de pierres.

Puis une invitation pour les jours à venir, ce sera rue arc de triomphe à " l'Escarmouche ", avec Alice Lichita.
Puis une invitation pour les jours à venir, ce sera rue arc de triomphe à " l'Escarmouche ", avec Alice Lichita.
Puis une invitation pour les jours à venir, ce sera rue arc de triomphe à " l'Escarmouche ", avec Alice Lichita.

Puis une invitation pour les jours à venir, ce sera rue arc de triomphe à " l'Escarmouche ", avec Alice Lichita.

Mais restons dans nos rues de Saintes et avec des découvertes surprenantes...  rue Daniel Massiou .... " Chaussure d'enfant et chaussette petit enfant retrouvés rue Daniel Massiou devant le 95...... ".

Mais restons dans nos rues de Saintes et avec des découvertes surprenantes... rue Daniel Massiou .... " Chaussure d'enfant et chaussette petit enfant retrouvés rue Daniel Massiou devant le 95...... ".

12 - Peintures La Palette de Saintonge et aussi aux Jacobins avec deux artistes.

Voir les commentaires

9 - La manche des hospitaliers. Visibilité au Monument aux Morts. Reportage sous haute tension.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

" Les petites mains "

Monument aux morts

Zoom sur les noms 

(suite...)

Il est nécessaire de raviver ces petites flammes....   Bien-sûr cela n'interdit pas les bons moments de la vie: Invitation sur la commune de Rouffiac " LÚCERAS  / Chants des Andes "
Il est nécessaire de raviver ces petites flammes....   Bien-sûr cela n'interdit pas les bons moments de la vie: Invitation sur la commune de Rouffiac " LÚCERAS  / Chants des Andes "

Il est nécessaire de raviver ces petites flammes.... Bien-sûr cela n'interdit pas les bons moments de la vie: Invitation sur la commune de Rouffiac " LÚCERAS / Chants des Andes "

Sur demande de diffusion d'Alice Lichita (Chanteuse)

Sur demande de diffusion d'Alice Lichita (Chanteuse)

Saga des pylônes neufs

ou...

" Article sous haute tension "

Quand il est procédé au remplacement des pylônes à haute tension à Saintes, secteur " Le Chaillot ".. cela peut donner ceci mais décliner sous plusieurs formes.... Article photos, technique et bien sûr détournement des photos en images d'arts.... action... images.. (Comme en tournage de film)...

Quand il est procédé au remplacement des pylônes à haute tension à Saintes, secteur " Le Chaillot ".. cela peut donner ceci mais décliner sous plusieurs formes.... Article photos, technique et bien sûr détournement des photos en images d'arts.... action... images.. (Comme en tournage de film)...

La technique, avant l'arrivée des hélicoptères chargés du montage.....
La technique, avant l'arrivée des hélicoptères chargés du montage.....
La technique, avant l'arrivée des hélicoptères chargés du montage.....

La technique, avant l'arrivée des hélicoptères chargés du montage.....

Suivent des images détournées de leur mission d'information.....
Suivent des images détournées de leur mission d'information.....
Suivent des images détournées de leur mission d'information.....
Suivent des images détournées de leur mission d'information.....

Suivent des images détournées de leur mission d'information.....

Nous vous présenterons la suite du montage quand les hélicoptères seront sur place......
Nous vous présenterons la suite du montage quand les hélicoptères seront sur place......
Nous vous présenterons la suite du montage quand les hélicoptères seront sur place......

Nous vous présenterons la suite du montage quand les hélicoptères seront sur place......

9 - La manche des hospitaliers. Visibilité au Monument aux Morts. Reportage sous haute tension.

Fonctionnaires territoriaux en charge des écritures officielles

Au monument  aux morts de la place Foch de Saintes des employés de la mairie s'attachent à repeindre les noms des morts dans les derniers conflits. Plus de visibilité pour ne jamais les oublier. Enfin ce dimanche à la sortie de la messe à l'abbaye aux Dames un groupe de personnes faisaient la manche... Il faut dire que c'était pour la bonne cause, en effet il s'agissait de bénévoles de l'association " Hospitalité Diocésaine de La Rochelle et Saintes. L'argent collecté va aider cette œuvre autant caritative qu'active à emmener au pied de la Vierge de Lourdes des malades.

Au monument aux morts de la place Foch de Saintes des employés de la mairie s'attachent à repeindre les noms des morts dans les derniers conflits. Plus de visibilité pour ne jamais les oublier. Enfin ce dimanche à la sortie de la messe à l'abbaye aux Dames un groupe de personnes faisaient la manche... Il faut dire que c'était pour la bonne cause, en effet il s'agissait de bénévoles de l'association " Hospitalité Diocésaine de La Rochelle et Saintes. L'argent collecté va aider cette œuvre autant caritative qu'active à emmener au pied de la Vierge de Lourdes des malades.

Marie avait chanté... " Magnificat... Le Seigneur fit pour moi des merveilles... " Gageons que tous les pélerins malades et autres, qui auront déposé leurs fardeau au pied de la Dame du rocher, repartent sans.... Ce pélèrinage diocésains se déroulera du 31 juillet au 4 août 2017.

Marie avait chanté... " Magnificat... Le Seigneur fit pour moi des merveilles... " Gageons que tous les pélerins malades et autres, qui auront déposé leurs fardeau au pied de la Dame du rocher, repartent sans.... Ce pélèrinage diocésains se déroulera du 31 juillet au 4 août 2017.

Voir les commentaires

1 2 > >>