Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

31 - Saintes hier et demain - Zoo.... Zen attitude = contagion - Ecurat / Jonzac : 6 août 2014 - Images du samedi à Saintes

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Saintes..

Animation discrète et sonore

Autour de notre Charente qui pavoise, des "Oreilles en éventail " aux discrets lieux d'accueil de nos églises, ici St Pierre; l'accueil est photographié depuis l'escalier dit " vis torte ".
Autour de notre Charente qui pavoise, des "Oreilles en éventail " aux discrets lieux d'accueil de nos églises, ici St Pierre; l'accueil est photographié depuis l'escalier dit " vis torte ".
Autour de notre Charente qui pavoise, des "Oreilles en éventail " aux discrets lieux d'accueil de nos églises, ici St Pierre; l'accueil est photographié depuis l'escalier dit " vis torte ".
Autour de notre Charente qui pavoise, des "Oreilles en éventail " aux discrets lieux d'accueil de nos églises, ici St Pierre; l'accueil est photographié depuis l'escalier dit " vis torte ".

Autour de notre Charente qui pavoise, des "Oreilles en éventail " aux discrets lieux d'accueil de nos églises, ici St Pierre; l'accueil est photographié depuis l'escalier dit " vis torte ".

**************************

**************************

**************************

Zoo.. La Palmyre

 

Zen attitude = Contagion

 

Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.
Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.
Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.
Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.
Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.
Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.
Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.
Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.
Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.
Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.
Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.
Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.
Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.
Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.

Merci et à bientôt chers frères humains. Certes on ne comprendra et nous n'accepterons jamais notre captivité, mais nous savons bien que cela sert une noble cause... " Nous faire connaître et nous faire protéger dans notre milieu naturel ". Détail de cette visite: Une autruche a mordu une visiteuse au bras, sans gravité pour l'un et pour l'autre. Puis ces otaries qui nous ont bien fait rire.

*********************************

*********************************

6 août : Histoire dans notre ciel

Ecurat:

Passage d'un avion " Mosquito 75 " au-dessus de la stèle commémorative (22 juillet 1944) du " Moulin des fougères  " Ecurat 17

A 14 h 15 Il survolera Saintes " Nord-Est " et le site d'Ecurat (Plusieurs passages à basse altitude)

 

L'avion  " Mosquito 57 " qui va évoluer dans notre ciel, est une réplique à 75 %,mais du sol on ne voit pas la différence. Il s'agit d'une manifestation offerte à caractère historique (1944/2014). Suite à Jonzac le même jour.....
L'avion  " Mosquito 57 " qui va évoluer dans notre ciel, est une réplique à 75 %,mais du sol on ne voit pas la différence. Il s'agit d'une manifestation offerte à caractère historique (1944/2014). Suite à Jonzac le même jour.....
L'avion  " Mosquito 57 " qui va évoluer dans notre ciel, est une réplique à 75 %,mais du sol on ne voit pas la différence. Il s'agit d'une manifestation offerte à caractère historique (1944/2014). Suite à Jonzac le même jour.....

L'avion " Mosquito 57 " qui va évoluer dans notre ciel, est une réplique à 75 %,mais du sol on ne voit pas la différence. Il s'agit d'une manifestation offerte à caractère historique (1944/2014). Suite à Jonzac le même jour.....

Mercredi 6 août Jonzac

18 h 30 - Gare SNCF

Survol par le " Mosquito 75 "

Cérémonie: 18 h 30

Ces équipages de " Mosquito " (De Havilland) se connaissaient, l'un a eu plus de chance que l'autre. Merci à ces hommes qui vont nous survoler, pour la construction du " Mosquito 75 ", perpétuant ainsi ces souvenirs encore très proche de notre mémoire affective.
Ces équipages de " Mosquito " (De Havilland) se connaissaient, l'un a eu plus de chance que l'autre. Merci à ces hommes qui vont nous survoler, pour la construction du " Mosquito 75 ", perpétuant ainsi ces souvenirs encore très proche de notre mémoire affective.
Ces équipages de " Mosquito " (De Havilland) se connaissaient, l'un a eu plus de chance que l'autre. Merci à ces hommes qui vont nous survoler, pour la construction du " Mosquito 75 ", perpétuant ainsi ces souvenirs encore très proche de notre mémoire affective.
Ces équipages de " Mosquito " (De Havilland) se connaissaient, l'un a eu plus de chance que l'autre. Merci à ces hommes qui vont nous survoler, pour la construction du " Mosquito 75 ", perpétuant ainsi ces souvenirs encore très proche de notre mémoire affective.

Ces équipages de " Mosquito " (De Havilland) se connaissaient, l'un a eu plus de chance que l'autre. Merci à ces hommes qui vont nous survoler, pour la construction du " Mosquito 75 ", perpétuant ainsi ces souvenirs encore très proche de notre mémoire affective.

*****************************************

Images de Saintes ce samedi

*****************************************

 

Dans les rues de Saintes on découvre, surtout il nous faudra entendre... " Les oreilles.. bien.. en éventail " (évantail pour l'organisation), puis découvrir une équipe spécialisée (G.I.P.N) contre les poubelles, certainement depuis les trop malencontreux feux qui ont détérioré les parois extérieures du Gallia-théâtre. Enfin on ne peut que souhaiter que le meilleur bonheur du monde à un couple se mariant sous la protection de Ste Marie des Dames, mais aussi avec la bénédiction d'Antoine de St Exépury, dont l'esprit survolait la manifestation nuptiale depuis son drone. Une première pour l'abbaye aux Dames.
Dans les rues de Saintes on découvre, surtout il nous faudra entendre... " Les oreilles.. bien.. en éventail " (évantail pour l'organisation), puis découvrir une équipe spécialisée (G.I.P.N) contre les poubelles, certainement depuis les trop malencontreux feux qui ont détérioré les parois extérieures du Gallia-théâtre. Enfin on ne peut que souhaiter que le meilleur bonheur du monde à un couple se mariant sous la protection de Ste Marie des Dames, mais aussi avec la bénédiction d'Antoine de St Exépury, dont l'esprit survolait la manifestation nuptiale depuis son drone. Une première pour l'abbaye aux Dames.
Dans les rues de Saintes on découvre, surtout il nous faudra entendre... " Les oreilles.. bien.. en éventail " (évantail pour l'organisation), puis découvrir une équipe spécialisée (G.I.P.N) contre les poubelles, certainement depuis les trop malencontreux feux qui ont détérioré les parois extérieures du Gallia-théâtre. Enfin on ne peut que souhaiter que le meilleur bonheur du monde à un couple se mariant sous la protection de Ste Marie des Dames, mais aussi avec la bénédiction d'Antoine de St Exépury, dont l'esprit survolait la manifestation nuptiale depuis son drone. Une première pour l'abbaye aux Dames.
Dans les rues de Saintes on découvre, surtout il nous faudra entendre... " Les oreilles.. bien.. en éventail " (évantail pour l'organisation), puis découvrir une équipe spécialisée (G.I.P.N) contre les poubelles, certainement depuis les trop malencontreux feux qui ont détérioré les parois extérieures du Gallia-théâtre. Enfin on ne peut que souhaiter que le meilleur bonheur du monde à un couple se mariant sous la protection de Ste Marie des Dames, mais aussi avec la bénédiction d'Antoine de St Exépury, dont l'esprit survolait la manifestation nuptiale depuis son drone. Une première pour l'abbaye aux Dames.

Dans les rues de Saintes on découvre, surtout il nous faudra entendre... " Les oreilles.. bien.. en éventail " (évantail pour l'organisation), puis découvrir une équipe spécialisée (G.I.P.N) contre les poubelles, certainement depuis les trop malencontreux feux qui ont détérioré les parois extérieures du Gallia-théâtre. Enfin on ne peut que souhaiter que le meilleur bonheur du monde à un couple se mariant sous la protection de Ste Marie des Dames, mais aussi avec la bénédiction d'Antoine de St Exépury, dont l'esprit survolait la manifestation nuptiale depuis son drone. Une première pour l'abbaye aux Dames.

Voir les commentaires

28 - 28 juillet 1944 / Mourir pour la France, mourir en soldat: Au nom de la liberté .... - Compassion et deuil national : vol tombal... - Histoires de ponts

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

********************************************

********************************************

Le 28 juillet 1944, ces combats aveugles pour la liberté venue du ciel

En trois phases....

Un train est mitraillé par l'aviation alliée, il venait de quitter Niort et se dirigeait vers Saintes. Le chauffeur, Paul Friou, est blessé. Le mécanicien meurt des suites de graves brûlures par l'eau bouillante de la locomotive.
Un train est mitraillé par l'aviation alliée, il venait de quitter Niort et se dirigeait vers Saintes. Le chauffeur, Paul Friou, est blessé. Le mécanicien meurt des suites de graves brûlures par l'eau bouillante de la locomotive.

Un train est mitraillé par l'aviation alliée, il venait de quitter Niort et se dirigeait vers Saintes. Le chauffeur, Paul Friou, est blessé. Le mécanicien meurt des suites de graves brûlures par l'eau bouillante de la locomotive.

Nous remercions la fille de François Gicquel pour le don de la photo et de certains documents. Sur la photo prise devant le PN n° 341, vers l'époque des faits, sur la droite le témoin qui a fourni cette photo, Olivier Noël.
Nous remercions la fille de François Gicquel pour le don de la photo et de certains documents. Sur la photo prise devant le PN n° 341, vers l'époque des faits, sur la droite le témoin qui a fourni cette photo, Olivier Noël.
Nous remercions la fille de François Gicquel pour le don de la photo et de certains documents. Sur la photo prise devant le PN n° 341, vers l'époque des faits, sur la droite le témoin qui a fourni cette photo, Olivier Noël.
Nous remercions la fille de François Gicquel pour le don de la photo et de certains documents. Sur la photo prise devant le PN n° 341, vers l'époque des faits, sur la droite le témoin qui a fourni cette photo, Olivier Noël.

Nous remercions la fille de François Gicquel pour le don de la photo et de certains documents. Sur la photo prise devant le PN n° 341, vers l'époque des faits, sur la droite le témoin qui a fourni cette photo, Olivier Noël.

28 juillet - Un policier meurt électrocuté suite à un bombardement.

Un avion allié bombarde un poste de DCA allemande. Une bombe ricoche sur la route de de St Jean d'Angély et, continuant sa trajectoire, explose dans une vigne sectionnant un fil à haute tension. Un policier de Saintes, Georges André, s'étant rendu sur place, dans l'exercice de ses fonctions, a été électrocuté en touchant les rangs de vigne. Sur la photo aérienne on devine le cratère de l'explosion.
Un avion allié bombarde un poste de DCA allemande. Une bombe ricoche sur la route de de St Jean d'Angély et, continuant sa trajectoire, explose dans une vigne sectionnant un fil à haute tension. Un policier de Saintes, Georges André, s'étant rendu sur place, dans l'exercice de ses fonctions, a été électrocuté en touchant les rangs de vigne. Sur la photo aérienne on devine le cratère de l'explosion.

Un avion allié bombarde un poste de DCA allemande. Une bombe ricoche sur la route de de St Jean d'Angély et, continuant sa trajectoire, explose dans une vigne sectionnant un fil à haute tension. Un policier de Saintes, Georges André, s'étant rendu sur place, dans l'exercice de ses fonctions, a été électrocuté en touchant les rangs de vigne. Sur la photo aérienne on devine le cratère de l'explosion.

Ci-après des documents de travail de recherches faisant suite au premier en tête de ce fait de guerre.
Ci-après des documents de travail de recherches faisant suite au premier en tête de ce fait de guerre.
Ci-après des documents de travail de recherches faisant suite au premier en tête de ce fait de guerre.

Ci-après des documents de travail de recherches faisant suite au premier en tête de ce fait de guerre.

Ces trois faits de guerre relatés sommairement dans ces pages ont fait l'objet de nombreux témoignages non rapportés ici.
Ces trois faits de guerre relatés sommairement dans ces pages ont fait l'objet de nombreux témoignages non rapportés ici.
Ces trois faits de guerre relatés sommairement dans ces pages ont fait l'objet de nombreux témoignages non rapportés ici.
Ces trois faits de guerre relatés sommairement dans ces pages ont fait l'objet de nombreux témoignages non rapportés ici.

Ces trois faits de guerre relatés sommairement dans ces pages ont fait l'objet de nombreux témoignages non rapportés ici.

Victime allemande ce 28 juillet

Le Douhet un train de troupe est mitraillé

Un train allemand transportait des tanks et des pièces de DCA. Les avions ont mitraillé, alors que le train était resté caché sous le tunnel, l'officier allemand croyant la calme revenu avait fait repartir le train, direction Niort. Il y aurait eu de nombreux morts allemands (Les corps ont été emmené au four crématoire ambulant de Cognac). Un soldat allemand est décédé dans la ferme la plus proche, le seul mort vu par des témoins français. En général les Allemands n'aimaient pas montrer leurs soldats morts.. mauvais pour le moral de leur troupe. Cette attaque aérienne fut violente et fulgurante comme l'indiquent les traces des tirs encore visibles sur le pont du Vignaud. Une question demeure.. Est-ce des " Mosquitos " (Anglais) ou des " P38 " (US). En effet tout laisse croire qu ce sont des " Mosquitos ", vu les rapports de missions des alliés et du fait des deux avions " Mosquito " abattus dans la région dans ces jours, le 22 juillet à Ecurat et le 6 août à Jonzac.
Un train allemand transportait des tanks et des pièces de DCA. Les avions ont mitraillé, alors que le train était resté caché sous le tunnel, l'officier allemand croyant la calme revenu avait fait repartir le train, direction Niort. Il y aurait eu de nombreux morts allemands (Les corps ont été emmené au four crématoire ambulant de Cognac). Un soldat allemand est décédé dans la ferme la plus proche, le seul mort vu par des témoins français. En général les Allemands n'aimaient pas montrer leurs soldats morts.. mauvais pour le moral de leur troupe. Cette attaque aérienne fut violente et fulgurante comme l'indiquent les traces des tirs encore visibles sur le pont du Vignaud. Une question demeure.. Est-ce des " Mosquitos " (Anglais) ou des " P38 " (US). En effet tout laisse croire qu ce sont des " Mosquitos ", vu les rapports de missions des alliés et du fait des deux avions " Mosquito " abattus dans la région dans ces jours, le 22 juillet à Ecurat et le 6 août à Jonzac.

Un train allemand transportait des tanks et des pièces de DCA. Les avions ont mitraillé, alors que le train était resté caché sous le tunnel, l'officier allemand croyant la calme revenu avait fait repartir le train, direction Niort. Il y aurait eu de nombreux morts allemands (Les corps ont été emmené au four crématoire ambulant de Cognac). Un soldat allemand est décédé dans la ferme la plus proche, le seul mort vu par des témoins français. En général les Allemands n'aimaient pas montrer leurs soldats morts.. mauvais pour le moral de leur troupe. Cette attaque aérienne fut violente et fulgurante comme l'indiquent les traces des tirs encore visibles sur le pont du Vignaud. Une question demeure.. Est-ce des " Mosquitos " (Anglais) ou des " P38 " (US). En effet tout laisse croire qu ce sont des " Mosquitos ", vu les rapports de missions des alliés et du fait des deux avions " Mosquito " abattus dans la région dans ces jours, le 22 juillet à Ecurat et le 6 août à Jonzac.

Ces investigations commencées il y a une quinzaine d'années ont permis de se rapprocher au plus près des événements..  en effet il est très difficile de nos jours de retrouver des témoins fiables. Pour ceux qui aiment l'histoire et qui croient plus facilement ce qu'ils touchent du doigt, la traçabilité de ce dernier fait de guerre est certainement encore visible sur ce " Pont du Vignaud ", commune du Douhet. (Tous les croquis présentés ne sont que des documents de travail et ne sont pas finalisés.
Ces investigations commencées il y a une quinzaine d'années ont permis de se rapprocher au plus près des événements..  en effet il est très difficile de nos jours de retrouver des témoins fiables. Pour ceux qui aiment l'histoire et qui croient plus facilement ce qu'ils touchent du doigt, la traçabilité de ce dernier fait de guerre est certainement encore visible sur ce " Pont du Vignaud ", commune du Douhet. (Tous les croquis présentés ne sont que des documents de travail et ne sont pas finalisés.
Ces investigations commencées il y a une quinzaine d'années ont permis de se rapprocher au plus près des événements..  en effet il est très difficile de nos jours de retrouver des témoins fiables. Pour ceux qui aiment l'histoire et qui croient plus facilement ce qu'ils touchent du doigt, la traçabilité de ce dernier fait de guerre est certainement encore visible sur ce " Pont du Vignaud ", commune du Douhet. (Tous les croquis présentés ne sont que des documents de travail et ne sont pas finalisés.

Ces investigations commencées il y a une quinzaine d'années ont permis de se rapprocher au plus près des événements.. en effet il est très difficile de nos jours de retrouver des témoins fiables. Pour ceux qui aiment l'histoire et qui croient plus facilement ce qu'ils touchent du doigt, la traçabilité de ce dernier fait de guerre est certainement encore visible sur ce " Pont du Vignaud ", commune du Douhet. (Tous les croquis présentés ne sont que des documents de travail et ne sont pas finalisés.

*******************************

*******************************

Au nom des victimes du vol fatal

Particulier, mairie, ville.
Particulier, mairie, ville.
Particulier, mairie, ville.

Particulier, mairie, ville.

**********************************

**********************************

Ponts et passerelles

Saintes

L'adjoint au maire de Saintes, Jean-Pierre Roudier, en parle, mais ce n'est pas tout....

" Secrets d'histoire "

 

Ponts et passerelles vont faire peau neuve, mais saviez-vous qu'en 1944 les alliés avaient décidé de faire sauté notre beau pont B.P. Puis se ravisant, avant que les Allemands en aient la malencontreuse idée, ils en avaient organisé le déminage avec la résistance de Saintes. A quelques kilomètres de Saintes, à Beillant (St Sever de Saintonge), les Allemands avaient fait sauté le pont du chemin de fer sur la Charente.

Ponts et passerelles vont faire peau neuve, mais saviez-vous qu'en 1944 les alliés avaient décidé de faire sauté notre beau pont B.P. Puis se ravisant, avant que les Allemands en aient la malencontreuse idée, ils en avaient organisé le déminage avec la résistance de Saintes. A quelques kilomètres de Saintes, à Beillant (St Sever de Saintonge), les Allemands avaient fait sauté le pont du chemin de fer sur la Charente.

Autre secret.... La passerelle, il y a environ deux décennies avait tremblé..!!!!!!!!!!!!! (Fait avéré par main courante police municipale)
Autre secret.... La passerelle, il y a environ deux décennies avait tremblé..!!!!!!!!!!!!! (Fait avéré par main courante police municipale)

Autre secret.... La passerelle, il y a environ deux décennies avait tremblé..!!!!!!!!!!!!! (Fait avéré par main courante police municipale)

Voir les commentaires

25 - Armée de l'air .. Prix d'excellence à Saintes - Police municipale et solidarité - Braderie ou croisière

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

" Plus près des étoiles "

Avec les élèves-techniciens de l'armée de l'air - Saintes

La qualité n'a pas de prix, sauf celui de l'excellence

" A vos ordres mon général...... "

25 - Armée de l'air .. Prix d'excellence à Saintes - Police municipale et solidarité - Braderie ou croisière

« Fer de lance des armes de France »

     L’armée de l’air, via l’Ecole d’Enseignement Technique de l’Armée de l’Air, était présente ce 24 juillet dans ce site prestigieux qu’est notre amphithéâtre gallo-romain
Après la remise des prix, effectuée devant une nombreuse assistance, parents des arpètes, officiels et bien sûr les premiers concernés que sont nos apprentis de l’aviation militaire française.

     Le général (****) Gilles Lemoine, face aux 350 élèves, soit les deux promotions 2012/2013, entame son réquisitoire constat en faveur de l’excellence….

     Extraits…

« Il y a peu de temps j’ai fait ma visite d’inspection sur cette école de l’air, je n’ai pu que constater la qualité et l’excellence de la formation et de ses résultats.

L’excellence est la marque de la communauté des arpètes à laquelle vous appartenez.

Le travail de chacun est déterminant pour un aboutissement parfait de la mission du pilote. Chacun de nous est un maillon essentiel à la réussite des missions fixées à l’armée de l’air.

Cette école a vu sa première promotion d’élèves, au surnom d’arpètes, dès 1949 »

 

     Alors que notre « quatre étoiles », inspecteur des armées, regagne sa place à la tribune, le chœur des arpètes fait monter un chant accompagné à la trompette, certainement des paroles mises en musique à la gloire et affichant l’engagement de cette corporation militaire. Et bien sûr ce chant se termina avec un fameux cri de guerre (mais au service de la paix)…. « Arpète d’un jour, arpète toujours ».

 

     Alors que le staff quittait le sable des arènes, familles et élèves étaient tout à la joie et à l’honneur de retrouver leur famille, après une année scolaire bien remplie et menée au pas cadencé. Mais des noms seront encore longtemps murmurés dans l’arène, ceux des deux parrains de ces promotions, ainsi on peut citer deux hommes morts en service commandé dans les années 60 : « Sergent-chef Dominique Demulier & sergent Michel Fosses ».

 

25 - Armée de l'air .. Prix d'excellence à Saintes - Police municipale et solidarité - Braderie ou croisière
25 - Armée de l'air .. Prix d'excellence à Saintes - Police municipale et solidarité - Braderie ou croisière
25 - Armée de l'air .. Prix d'excellence à Saintes - Police municipale et solidarité - Braderie ou croisière
25 - Armée de l'air .. Prix d'excellence à Saintes - Police municipale et solidarité - Braderie ou croisière

     Avant de fermer le ban, de laisser sur le sable de l’arène les traces de la manifestation de ce soir, avant de terminer la soirée autour d’un cocktail, un mystère demeure…. Que pense le général de 55 ans de cet adolescent de 18 ans qu’il était, bien loin des étoiles…. ?

 

Mon général, vous revoyez-vous à vos 18 ans, aviez-vous pensé que le jeune homme que vous étiez porterait sur les épaules ces quatre étoiles, certes très lumineuses, mais lourdes de responsabilité… ?

« Très jeune je voulais déjà voyager, je n’avais que cela en tête. Mais mon papa était pilote dans l’aéronavale, avant de l’être dans l’armée de l’air, puis mon oncle était pilote de chasse. Ma vocation, enfin la direction que j’avais à prendre s’est révéler à moi vers mes 18/ 20 ans. J’avais les capacités (et certains diplômes) pour intégrer l’école de l’air. Mais j’avais déjà connu un bon signe précurseur. Ainsi au j’avais participé à un concours dans une galerie marchande et j’avais gagné le meilleur prix, c’était un voyage en avion en Corse » (le ton était bien donné)

 

Donc vous étiez pilote comme l’indique votre écusson avec les ailes… ?

« J’ai été pilote de 22 à 35 ans, dans une unité opérationnelle. C’était sur les C 130 et sur les Transall. Par la suite j’ai franchi toutes les étapes qui m’ont mené à mes fonctions actuels d’inspecteur de l’armée de l’air ».

 

Mais pourquoi pas la chasse… ?

« Comme je l’ai dit mon leitmotiv dans cette vocation c’est le voyage, bien sûr la chasse est aussi une excellence, mais voilà je suis trop grand. J’ai été déclaré inapte car je suis assez grand et dans les avions de chasse, avec les sièges éjectables, mes grandes jambes ne seraient pas passées, sauf de faire rater l’éjection ou de me blesser gravement ».

 

Il me semblait qu’il y avait une raison majeur pour ce non choix sur les Rafales, voir Mirage à l’époque…. !

« Aussi il y a eu une date importante, le 1er août 1983, à cette époque j’étais pilote à l’instruction, dans l’escadrille – La Touraine – 1/61 -. C’était l’engagement militaire au Tchad. Ce conflit fit des morts, l’armée de l’air a laissé des hommes là-bas. J’ai alors passé tous les tests, nombre d’heures minimum pour être intégré. Puis le 5 août c’était le départ pour le Tchad ».

 

Sur le plan de vos  origines on peut en savoir plus… ?

« Je pourrais dire que je suis Normand, mais ce n’est pas si simple. Mon père est né en Normandie, ma mère à Lyon, puis j’ai connu différentes régions au gré des mutations et déplacements de mon père »

 

Avez-vous une devise… ?

« Servir… mais sans rien attendre en retour »

 

Merci mon général et bonne retraite, car je crois savoir que vous quittez l’arme, certainement pas vos amis «  Amis d’un jour, amis toujours », en septembre de cette année.

 

Alors bonne conclusion de carrière, bonne retraite et surtout…. Fixez solidement vos étoiles au plafond de votre salon (scintillement de l’excellence) où détente et souvenirs seront vos meilleurs compagnons avec vos proches. A bientôt.

 

Regard et oreilles tendus sur cette soirée….

- Présence d’un élu de la municipalité de Saintes pour la remise d’un prix, il s’agit de Philippe Craechcadec.

- La PC stratégique de l’armée de l’air, qui était souterrain à Taverny, est transféré, depuis quelques temps déjà, à Lyon.

- La protection aérienne de la France est assurée 24h/24h. Pour mémoire (certainement en 2013) la « chasse » est sortie 340 fois pour interventions diverses… très souvent pour des appareils en difficulté et des avions qui ne respectent pas les plans de vol, puis certains cas, tenus secrets, d’intrusion dans des secteurs interdits.

*********************************************************************************************

************************

Police et humanité

Par ces temps de grosse chaleur la P.M veille sur la santé des dormeurs, la tête au soleil ce n'est pas bon pour cet homme. merci aux agents. Et ce samedi.. braderie ou croisière: au choix.. le trottoir ou le fleuve...?

Par ces temps de grosse chaleur la P.M veille sur la santé des dormeurs, la tête au soleil ce n'est pas bon pour cet homme. merci aux agents. Et ce samedi.. braderie ou croisière: au choix.. le trottoir ou le fleuve...?

25 - Armée de l'air .. Prix d'excellence à Saintes - Police municipale et solidarité - Braderie ou croisière
25 - Armée de l'air .. Prix d'excellence à Saintes - Police municipale et solidarité - Braderie ou croisière

Voir les commentaires

21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

******************************************

******************************

" Les chemins de mémoire "

 

La météo était au rendez-vous de la mémoire sur les chemins du même nom.

Comme l’a précisé Catherine Quéré, députée…. « Il y a de plus en plus de monde »… ! C’est assez vrai, mais nous avons bénéficié du « 70ième anniversaire du débarquement », grande manifestation de commémoration qui s’est déroulé sur tout le sol européen, bien sûr avec pour nous le point fort des plages de Normandie « 6 juin 44 /6 juin 2014 ».

Les hymnes nationaux ont raisonné, que ce soit à Ecurat….. beach, Nieul-les-Saintes…. Beach, St Vaize ….. beach.

 

21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo
21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo
21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo
21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo
21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo
21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo
21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo
21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo
21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo
21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo

Des Anglais, aux Français, en passant par les américains, nul n’a été oublié.

Comme pour les autres années des véhicules d’époque avaient formé ce convoi, qui, tel un ruban aux couleurs des nations victorieuses, parcourait nos campagnes.

Nous avons eu l’honneur, pour Ecurat (Crash avion R.A.F), de recevoir l’Air Commodore John Mass qui était venu en France pour les cérémonies du débarquement, durant la cérémonie, il a déposé une belle gerbe rouge. A cette occasion il lui a été remis un « Coffret reliquaire » contenant des fragments du Mosquito du 151 squadron. Et très touché par cette démarche….. « Je vous remercie beaucoup pour la remise de ces éléments, ils seront donnés au musée de Londres où ils figureront en bonne place ». Une délégation de la Royal Air Force Association était aussi présente. Un second «Coffret reliquaire » a été remis à un mécanicien travaillant sur un Mosquito moderne construit par des passionnés. Il s’agit de Thierry Huc, un ancien mécanicien de l’armée d e l’air, qui fut d’ailleurs très touché d’avoir ce souvenir. (Avion qui a nécessité 33 000 heures de travail réparties sur 17 ans, commencé en 1995. Cet appareil survolera Saintes et Ecurat le 6 août 2014). A la grande satisfaction des participants nous avons eu la voix de la jeunesse pour la lecture du fait de guerre, merci Anna Bothorel (17 ans).

Sur le deuxième lieu de mémoire, Nieul-les-Saintes, malgré quelques gouttes, la participation de tous a encore bien montré le bien-fondé ce cheminement. En effet, si les trois cérémonies ont le même déroulement, un incident, une panne de sono, a permis à l’assemblée d’entonner notre chant patriotique « La Marseillaise » a capella. De Madame la députée à une jeune fille de 15 ans, Constance. Déjà sur chaque site, depuis des années, nous entonnions à capella le « Chant des partisans ». Puis un « Coffret reliquaire » a été remis à Madame Denise Turgné, Maire de la commune, justement par cette même jeune fille de 15 ans. Ainsi Constance avait participé avec son lycée, l’Etablissement Régional d’Enseignement Adapté, à des recherches des pièces de l’avion du capitaine C.D Cole et il avait été décidé que quelques-unes seraient remises ce 20 juillet 2014 (Pièces remises : Attache de vêtement du pilote, boucle de réglage ceinture, fragment blouson de cuir et un morceau d’os / crâne).

Enfin sur la dernière commune, St Vaize, là encore l’émotion était présente, il ne peut en être autrement, certes devant la monstruosité de ce conflit, mais aussi quand on se trouve à quelques mètres du point de chute d’un avion français dans lequel deux hommes sont morts carbonisés vifs. Un « cadeau » souvenir a été offert au maire, Michel Roux, il s’agit d’une photo de militaires hospitalisés à Saintes, sur laquelle on reconnait Pierre Dubois qui fut blessé dans ce crash. Puis un autre « bon point » pour la demoiselle de 15 ans, pour la lecture du fait de guerre de St Vaize.

 

21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo
21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo
21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo
21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo
21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo

 Pour ceux qui auront fait le parcours en entier, ils auront pu constater la présence de Monsieur le Maire de Saintes, Jean-Philippe Machon, sur le dernier site. Quant à son adjoint, Jean-Pierre Roudier, il a fait tout le parcours.

Ainsi ce fut une première de voir ces nombreux élus, essentiellement deux venant de Saintes.

Réunis autour du vin d’honneur, nous avons pu apprécier les phrases de satisfaction de l’organisateur de cette journée, Bernard Chaigneau, maire d’Ecurat.

 

 

*****************************

*****************************

Une Miss pour Saintes

Mission: Valoriser notre patrimoine

" Shooting photos en avant première... "

Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.
Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.
Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.
Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.
Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.
Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.
Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.
Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.
Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.
Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.
Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.
Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.
Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.
Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.
Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.

Avec la participation de la gabare " Ville de Saintes ", du " Carrousel rétro " de David Galopin, sous les yeux de l'arc de Germanicus et au fil de la Charente. Sous la protection de Daniel le capitaine de la gabare avec la bénédiction de l'Office de tourisme, via son directeur Pascal Aubron. A bientôt avec d'autres candidates, merci à Ludivine, Océane et Victoria.

*****************************

*****************************

Stéphanie Conte & Sa peinture

Pendant 15 jours au bar " L'escar' mouche " rue arc de triomphe.

21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo
21 - Spécial " Chemins de mémoire / 2014 " - Candidates Miss Saintes - Pays de Saintonge ... en promotion citoyenne - Ecurat: Crash en images.. Eté 1944 - Jean-Bernard Forgit, photographe officiel en expo

**************************

22 juillet 1944

22 juillet 2014

Crash .. traçabilité

22 juillet 1944 un " Mosquito ", après avoir mitraillé le triage SNCF de Saintes est abattu par la Flak allemande dissimulée dans la prairie aux abords immédiats de la ville. les deux aviateurs sont blessé et faits prisonniers. Leur avion crashé à Ecurat brûle entièrement; cet appareil avait une structure extérieure en bois. Les aviateurs seront libérés au cours de la libération de Toulouse où ils avaient été hospitalisés. Le premier des aviateurs retrouvés le fut 50 ans plus tard, jour pour jour, soit le 22 juillet 1994, jour où le pilote, Edward, Andrew, Horrex pu entretenir une discussion avec l'historien lancé à sa recherche.
22 juillet 1944 un " Mosquito ", après avoir mitraillé le triage SNCF de Saintes est abattu par la Flak allemande dissimulée dans la prairie aux abords immédiats de la ville. les deux aviateurs sont blessé et faits prisonniers. Leur avion crashé à Ecurat brûle entièrement; cet appareil avait une structure extérieure en bois. Les aviateurs seront libérés au cours de la libération de Toulouse où ils avaient été hospitalisés. Le premier des aviateurs retrouvés le fut 50 ans plus tard, jour pour jour, soit le 22 juillet 1994, jour où le pilote, Edward, Andrew, Horrex pu entretenir une discussion avec l'historien lancé à sa recherche.
22 juillet 1944 un " Mosquito ", après avoir mitraillé le triage SNCF de Saintes est abattu par la Flak allemande dissimulée dans la prairie aux abords immédiats de la ville. les deux aviateurs sont blessé et faits prisonniers. Leur avion crashé à Ecurat brûle entièrement; cet appareil avait une structure extérieure en bois. Les aviateurs seront libérés au cours de la libération de Toulouse où ils avaient été hospitalisés. Le premier des aviateurs retrouvés le fut 50 ans plus tard, jour pour jour, soit le 22 juillet 1994, jour où le pilote, Edward, Andrew, Horrex pu entretenir une discussion avec l'historien lancé à sa recherche.
22 juillet 1944 un " Mosquito ", après avoir mitraillé le triage SNCF de Saintes est abattu par la Flak allemande dissimulée dans la prairie aux abords immédiats de la ville. les deux aviateurs sont blessé et faits prisonniers. Leur avion crashé à Ecurat brûle entièrement; cet appareil avait une structure extérieure en bois. Les aviateurs seront libérés au cours de la libération de Toulouse où ils avaient été hospitalisés. Le premier des aviateurs retrouvés le fut 50 ans plus tard, jour pour jour, soit le 22 juillet 1994, jour où le pilote, Edward, Andrew, Horrex pu entretenir une discussion avec l'historien lancé à sa recherche.
22 juillet 1944 un " Mosquito ", après avoir mitraillé le triage SNCF de Saintes est abattu par la Flak allemande dissimulée dans la prairie aux abords immédiats de la ville. les deux aviateurs sont blessé et faits prisonniers. Leur avion crashé à Ecurat brûle entièrement; cet appareil avait une structure extérieure en bois. Les aviateurs seront libérés au cours de la libération de Toulouse où ils avaient été hospitalisés. Le premier des aviateurs retrouvés le fut 50 ans plus tard, jour pour jour, soit le 22 juillet 1994, jour où le pilote, Edward, Andrew, Horrex pu entretenir une discussion avec l'historien lancé à sa recherche.
22 juillet 1944 un " Mosquito ", après avoir mitraillé le triage SNCF de Saintes est abattu par la Flak allemande dissimulée dans la prairie aux abords immédiats de la ville. les deux aviateurs sont blessé et faits prisonniers. Leur avion crashé à Ecurat brûle entièrement; cet appareil avait une structure extérieure en bois. Les aviateurs seront libérés au cours de la libération de Toulouse où ils avaient été hospitalisés. Le premier des aviateurs retrouvés le fut 50 ans plus tard, jour pour jour, soit le 22 juillet 1994, jour où le pilote, Edward, Andrew, Horrex pu entretenir une discussion avec l'historien lancé à sa recherche.
22 juillet 1944 un " Mosquito ", après avoir mitraillé le triage SNCF de Saintes est abattu par la Flak allemande dissimulée dans la prairie aux abords immédiats de la ville. les deux aviateurs sont blessé et faits prisonniers. Leur avion crashé à Ecurat brûle entièrement; cet appareil avait une structure extérieure en bois. Les aviateurs seront libérés au cours de la libération de Toulouse où ils avaient été hospitalisés. Le premier des aviateurs retrouvés le fut 50 ans plus tard, jour pour jour, soit le 22 juillet 1994, jour où le pilote, Edward, Andrew, Horrex pu entretenir une discussion avec l'historien lancé à sa recherche.

22 juillet 1944 un " Mosquito ", après avoir mitraillé le triage SNCF de Saintes est abattu par la Flak allemande dissimulée dans la prairie aux abords immédiats de la ville. les deux aviateurs sont blessé et faits prisonniers. Leur avion crashé à Ecurat brûle entièrement; cet appareil avait une structure extérieure en bois. Les aviateurs seront libérés au cours de la libération de Toulouse où ils avaient été hospitalisés. Le premier des aviateurs retrouvés le fut 50 ans plus tard, jour pour jour, soit le 22 juillet 1994, jour où le pilote, Edward, Andrew, Horrex pu entretenir une discussion avec l'historien lancé à sa recherche.

Le 6 août 2014 un " Mosquito " (Reproduction 3/4) survolera le site du crash de 44, en effectuant trois passages, ceci à 14 h 15. Ecurat " Le moulin des fougères "
Le 6 août 2014 un " Mosquito " (Reproduction 3/4) survolera le site du crash de 44, en effectuant trois passages, ceci à 14 h 15. Ecurat " Le moulin des fougères "Le 6 août 2014 un " Mosquito " (Reproduction 3/4) survolera le site du crash de 44, en effectuant trois passages, ceci à 14 h 15. Ecurat " Le moulin des fougères "
Le 6 août 2014 un " Mosquito " (Reproduction 3/4) survolera le site du crash de 44, en effectuant trois passages, ceci à 14 h 15. Ecurat " Le moulin des fougères "

Le 6 août 2014 un " Mosquito " (Reproduction 3/4) survolera le site du crash de 44, en effectuant trois passages, ceci à 14 h 15. Ecurat " Le moulin des fougères "

******************************************

******************************************

Hostellerie St Julien

Atelier du patrimoine - Saintes

" Expo avec Jean-Bernard Forgit "

 

Du 1er juillet au 20 septembre 2014, venez découvrir les photos de Jean-Bernard, sur le thème de l'eau et du patrimoine saintais.

Du 1er juillet au 20 septembre 2014, venez découvrir les photos de Jean-Bernard, sur le thème de l'eau et du patrimoine saintais.

Pour Jean-Bernard c'est une exposition qui.. coule de source. Ce furent souvent des angles et instantanés recherchés, mais bien sûr l'artiste photographe s'est souvent trouvé au bon endroit et au bon moment, ne s'agissant plus, pour lui, que de donner les meilleures consignes à son appareil. Ce sont des photos qu'il a sélectionnées dans ces créations qu'il vous présente. Détente et relaxation assurées devant ces clichés où la vie s'est figée le temps que le " troisième oeil " du photographe opère. Aucune photo ne vous laissera insensible, cela vaut le déplacement, la nature, les humains et leurs travaux, enfin cela va de soit.. notre patrimoine, qu'il soit de pierre ou d'eau... omniprésent.
Pour Jean-Bernard c'est une exposition qui.. coule de source. Ce furent souvent des angles et instantanés recherchés, mais bien sûr l'artiste photographe s'est souvent trouvé au bon endroit et au bon moment, ne s'agissant plus, pour lui, que de donner les meilleures consignes à son appareil. Ce sont des photos qu'il a sélectionnées dans ces créations qu'il vous présente. Détente et relaxation assurées devant ces clichés où la vie s'est figée le temps que le " troisième oeil " du photographe opère. Aucune photo ne vous laissera insensible, cela vaut le déplacement, la nature, les humains et leurs travaux, enfin cela va de soit.. notre patrimoine, qu'il soit de pierre ou d'eau... omniprésent.
Pour Jean-Bernard c'est une exposition qui.. coule de source. Ce furent souvent des angles et instantanés recherchés, mais bien sûr l'artiste photographe s'est souvent trouvé au bon endroit et au bon moment, ne s'agissant plus, pour lui, que de donner les meilleures consignes à son appareil. Ce sont des photos qu'il a sélectionnées dans ces créations qu'il vous présente. Détente et relaxation assurées devant ces clichés où la vie s'est figée le temps que le " troisième oeil " du photographe opère. Aucune photo ne vous laissera insensible, cela vaut le déplacement, la nature, les humains et leurs travaux, enfin cela va de soit.. notre patrimoine, qu'il soit de pierre ou d'eau... omniprésent.

Pour Jean-Bernard c'est une exposition qui.. coule de source. Ce furent souvent des angles et instantanés recherchés, mais bien sûr l'artiste photographe s'est souvent trouvé au bon endroit et au bon moment, ne s'agissant plus, pour lui, que de donner les meilleures consignes à son appareil. Ce sont des photos qu'il a sélectionnées dans ces créations qu'il vous présente. Détente et relaxation assurées devant ces clichés où la vie s'est figée le temps que le " troisième oeil " du photographe opère. Aucune photo ne vous laissera insensible, cela vaut le déplacement, la nature, les humains et leurs travaux, enfin cela va de soit.. notre patrimoine, qu'il soit de pierre ou d'eau... omniprésent.

Voir les commentaires

18 - Le haras national favorise l'ouverture de la mairie vers les quartiers - Zoom en lieu de mémoire

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Comités de quartiers

Monsieur le Maire, Jean-Philippe Machon réunit les élus de quartiers.

Environ 70 personnes étaient attendues au haras national à l'invitation du maire de Saintes. C'était une première rencontre, mais à caractère festive, par la suite vont commencer les réunions de travail pour les élus de ces comités. Sur la photo, à la droite de J-P.M on peut découvrir Emilie Gobert, directrice de ce grand centre équestre de la Charente maritime, voire même au niveau de la région. La nouvelle directrice est en poste depuis un an et demi, elle succède à Pascal Guymard et elle nous arrive du haras de la ville de Pompadour. Bienvenue chère madame, et c'est avec plaisir que nous annoncerons vos manifestations avec ces plus anciens amis des hommes que sont vos chevaux. Quant aux comités, nous attendons vos premiers états des lieux et projets.

Environ 70 personnes étaient attendues au haras national à l'invitation du maire de Saintes. C'était une première rencontre, mais à caractère festive, par la suite vont commencer les réunions de travail pour les élus de ces comités. Sur la photo, à la droite de J-P.M on peut découvrir Emilie Gobert, directrice de ce grand centre équestre de la Charente maritime, voire même au niveau de la région. La nouvelle directrice est en poste depuis un an et demi, elle succède à Pascal Guymard et elle nous arrive du haras de la ville de Pompadour. Bienvenue chère madame, et c'est avec plaisir que nous annoncerons vos manifestations avec ces plus anciens amis des hommes que sont vos chevaux. Quant aux comités, nous attendons vos premiers états des lieux et projets.

******************************

******************************

Toujours un peu d'histoire... récente

Avant le premier lieu de mémoire de la cérémonie de dimanche, immersion sur ce sol foulé par nos amis alliés où ils furent blessés.

Zoom....... (Attention pour connaisseurs ou curieux)

Et pendant que nous sommes sur les traces de cette mémoire, des pièces de l'avion B 17 (tombé le 5/1/44) du 2ième lieu de mémoire, Nieul-les-Saintes, seront remises à la fin de cette commémoration, sur le troisième et dernier lieu de mémoire.. St Vaize (Crash d'un avion français le 2/2/1945). A dimanche pour en savoir plus et vivre en commun ces temps forts chargés d'émotion. (Dernière nouvelle: la municipalité de Saintes sera présente à la cérémonie les chemins de mémoire)
Et pendant que nous sommes sur les traces de cette mémoire, des pièces de l'avion B 17 (tombé le 5/1/44) du 2ième lieu de mémoire, Nieul-les-Saintes, seront remises à la fin de cette commémoration, sur le troisième et dernier lieu de mémoire.. St Vaize (Crash d'un avion français le 2/2/1945). A dimanche pour en savoir plus et vivre en commun ces temps forts chargés d'émotion. (Dernière nouvelle: la municipalité de Saintes sera présente à la cérémonie les chemins de mémoire)

Et pendant que nous sommes sur les traces de cette mémoire, des pièces de l'avion B 17 (tombé le 5/1/44) du 2ième lieu de mémoire, Nieul-les-Saintes, seront remises à la fin de cette commémoration, sur le troisième et dernier lieu de mémoire.. St Vaize (Crash d'un avion français le 2/2/1945). A dimanche pour en savoir plus et vivre en commun ces temps forts chargés d'émotion. (Dernière nouvelle: la municipalité de Saintes sera présente à la cérémonie les chemins de mémoire)

Dernière minute: Nous essayerons d'associer à cet hommage les 300 victimes de l'avion hollandais abattu cette semaine.

Dernière minute: Nous essayerons d'associer à cet hommage les 300 victimes de l'avion hollandais abattu cette semaine.

******************************

******************************

******************************

" De notre envoyée spéciale "

" Haras national - Saintes "

Merci à Emilie Gobert (Directrice du site de Saintes), pour l'envoi de cette belle affiche, aussi Culture-Histoire y fera certainement un saut.. (pas de haie) cet après-midi.

Merci à Emilie Gobert (Directrice du site de Saintes), pour l'envoi de cette belle affiche, aussi Culture-Histoire y fera certainement un saut.. (pas de haie) cet après-midi.

Petite incursion au haras...

Images

Arrivé à la fin des parcours, désolé mais demain dimanche Culture-Histoire fera mieux... Des prix furent décernés par un élu de Saintes, délégué en la matière.
Arrivé à la fin des parcours, désolé mais demain dimanche Culture-Histoire fera mieux... Des prix furent décernés par un élu de Saintes, délégué en la matière.
Arrivé à la fin des parcours, désolé mais demain dimanche Culture-Histoire fera mieux... Des prix furent décernés par un élu de Saintes, délégué en la matière.

Arrivé à la fin des parcours, désolé mais demain dimanche Culture-Histoire fera mieux... Des prix furent décernés par un élu de Saintes, délégué en la matière.

************************************************************************************************

*****************

Nouvelles d'un dimanche presque ordinaire......

 

Dans l'ordre:

Des maires aux chemins de mémoire

Détente / passion au haras

Et après une matinée bien remplie avec " Le devoir de mémoire ", ayant échappés aux gouttes d'eau, comme chaque année depuis 20 ans en cette occasion, tous se sont aventurés en rase-campagne sur " Les chemins de mémoire ", mais nous en sauront plus ce lundi avec une page spéciale. Dans l'attente de revivre ces instants d'émotion, si nous faisions un autre tour au haras, quand on aime on ne compte plus.... et hop.. " tournez-manège "
Et après une matinée bien remplie avec " Le devoir de mémoire ", ayant échappés aux gouttes d'eau, comme chaque année depuis 20 ans en cette occasion, tous se sont aventurés en rase-campagne sur " Les chemins de mémoire ", mais nous en sauront plus ce lundi avec une page spéciale. Dans l'attente de revivre ces instants d'émotion, si nous faisions un autre tour au haras, quand on aime on ne compte plus.... et hop.. " tournez-manège "
Et après une matinée bien remplie avec " Le devoir de mémoire ", ayant échappés aux gouttes d'eau, comme chaque année depuis 20 ans en cette occasion, tous se sont aventurés en rase-campagne sur " Les chemins de mémoire ", mais nous en sauront plus ce lundi avec une page spéciale. Dans l'attente de revivre ces instants d'émotion, si nous faisions un autre tour au haras, quand on aime on ne compte plus.... et hop.. " tournez-manège "
Et après une matinée bien remplie avec " Le devoir de mémoire ", ayant échappés aux gouttes d'eau, comme chaque année depuis 20 ans en cette occasion, tous se sont aventurés en rase-campagne sur " Les chemins de mémoire ", mais nous en sauront plus ce lundi avec une page spéciale. Dans l'attente de revivre ces instants d'émotion, si nous faisions un autre tour au haras, quand on aime on ne compte plus.... et hop.. " tournez-manège "
Et après une matinée bien remplie avec " Le devoir de mémoire ", ayant échappés aux gouttes d'eau, comme chaque année depuis 20 ans en cette occasion, tous se sont aventurés en rase-campagne sur " Les chemins de mémoire ", mais nous en sauront plus ce lundi avec une page spéciale. Dans l'attente de revivre ces instants d'émotion, si nous faisions un autre tour au haras, quand on aime on ne compte plus.... et hop.. " tournez-manège "
Et après une matinée bien remplie avec " Le devoir de mémoire ", ayant échappés aux gouttes d'eau, comme chaque année depuis 20 ans en cette occasion, tous se sont aventurés en rase-campagne sur " Les chemins de mémoire ", mais nous en sauront plus ce lundi avec une page spéciale. Dans l'attente de revivre ces instants d'émotion, si nous faisions un autre tour au haras, quand on aime on ne compte plus.... et hop.. " tournez-manège "
Et après une matinée bien remplie avec " Le devoir de mémoire ", ayant échappés aux gouttes d'eau, comme chaque année depuis 20 ans en cette occasion, tous se sont aventurés en rase-campagne sur " Les chemins de mémoire ", mais nous en sauront plus ce lundi avec une page spéciale. Dans l'attente de revivre ces instants d'émotion, si nous faisions un autre tour au haras, quand on aime on ne compte plus.... et hop.. " tournez-manège "

Et après une matinée bien remplie avec " Le devoir de mémoire ", ayant échappés aux gouttes d'eau, comme chaque année depuis 20 ans en cette occasion, tous se sont aventurés en rase-campagne sur " Les chemins de mémoire ", mais nous en sauront plus ce lundi avec une page spéciale. Dans l'attente de revivre ces instants d'émotion, si nous faisions un autre tour au haras, quand on aime on ne compte plus.... et hop.. " tournez-manège "

18 - Le haras national favorise l'ouverture de la mairie vers les quartiers - Zoom en lieu de mémoire
18 - Le haras national favorise l'ouverture de la mairie vers les quartiers - Zoom en lieu de mémoire
18 - Le haras national favorise l'ouverture de la mairie vers les quartiers - Zoom en lieu de mémoire
18 - Le haras national favorise l'ouverture de la mairie vers les quartiers - Zoom en lieu de mémoire
18 - Le haras national favorise l'ouverture de la mairie vers les quartiers - Zoom en lieu de mémoire
18 - Le haras national favorise l'ouverture de la mairie vers les quartiers - Zoom en lieu de mémoire

Voir les commentaires

16 - Chemins de mémoire.. vers le ciel - Images festives.. Nos amours de poules - Don pour la mémoire collective

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Deux journées majeures vers le ciel

20 juillet & 6 août

Ma première avec le départ à Saintes et direction Ecurat

Ma seconde d'Ecurat à Jonzac

" Le dimanche 20 juillet nous serons sur les chemins de la mémoire et le 6 août il nous faudra regarder vers le ciel d'Ecurat, puis de Jonzac, mais nous en reparlerons, via ce Média Internet et la presse écrite ".

Dimanche matin, départ à 9 h 00 sur les chemins de mémoire, avec les véhicules d'époque 39/45. Rendez-vous devant le palais de justice, cours national. Si vous arrivez bien avant le départ possibilités de photos avec les équipages ou dans les véhicules. Et bien sûr vous pourrez nous suivre, non-stop, dans la campagne saintongeaise sur trois lieux de mémoire.
Dimanche matin, départ à 9 h 00 sur les chemins de mémoire, avec les véhicules d'époque 39/45. Rendez-vous devant le palais de justice, cours national. Si vous arrivez bien avant le départ possibilités de photos avec les équipages ou dans les véhicules. Et bien sûr vous pourrez nous suivre, non-stop, dans la campagne saintongeaise sur trois lieux de mémoire.
Dimanche matin, départ à 9 h 00 sur les chemins de mémoire, avec les véhicules d'époque 39/45. Rendez-vous devant le palais de justice, cours national. Si vous arrivez bien avant le départ possibilités de photos avec les équipages ou dans les véhicules. Et bien sûr vous pourrez nous suivre, non-stop, dans la campagne saintongeaise sur trois lieux de mémoire.
Dimanche matin, départ à 9 h 00 sur les chemins de mémoire, avec les véhicules d'époque 39/45. Rendez-vous devant le palais de justice, cours national. Si vous arrivez bien avant le départ possibilités de photos avec les équipages ou dans les véhicules. Et bien sûr vous pourrez nous suivre, non-stop, dans la campagne saintongeaise sur trois lieux de mémoire.

Dimanche matin, départ à 9 h 00 sur les chemins de mémoire, avec les véhicules d'époque 39/45. Rendez-vous devant le palais de justice, cours national. Si vous arrivez bien avant le départ possibilités de photos avec les équipages ou dans les véhicules. Et bien sûr vous pourrez nous suivre, non-stop, dans la campagne saintongeaise sur trois lieux de mémoire.

*********************************

*********************************

Images festives... 

et sourire

Il s'en passe des choses en ville.... du folklore et des petits instants très intimes....
Il s'en passe des choses en ville.... du folklore et des petits instants très intimes....
Il s'en passe des choses en ville.... du folklore et des petits instants très intimes....

Il s'en passe des choses en ville.... du folklore et des petits instants très intimes....

**********************

**********************

Don au nom de la mémoire 39/45

Dialogue...

Michel Souris.... " Je vous remercie Monsieur Mercier pour le prêt de ce livre, un vrai document (bien que très condensé) sur la guerre en Charente maritime "

Robert Mercier... " Je vais faire mieux, je vous le donne, vu tout ce que vous avez fait pour moi... Vous savez, maintenant j'ai 92 ans.. "

 

Pendant plusieurs années, sous la direction et un grand travail personnel d'Henri Gayot, résistant de la première heure et déporté, le comité d'histoire a travaillé à la réalisation de cet ouvrage de 196 pages. C'est un livre très rare qui a été édité vers 1990. C'est un très bel ouvrage sur ces années d'occupation, de résistance et de libération. Certes c'est un condensé mais il retrace bien chronologiquement tous les faits de guerre et de souffrance qu'ont connus les Charentais maritime. Tous les domaines sont abordés et surtout il semble bien que nul n'ait été oublié et que ce fut surtout une difficulté d'aborder les réseaux de la résistance, sachant que ces maquis travaillaient souvent dans l'ombre et avec des surnoms. Ce livre sera remis un jour à la médiathèque de Saintes. Il sera bien sûr exposé au cours de la commémoration de la libération de Saintes le 4 septembre 2014.

Pendant plusieurs années, sous la direction et un grand travail personnel d'Henri Gayot, résistant de la première heure et déporté, le comité d'histoire a travaillé à la réalisation de cet ouvrage de 196 pages. C'est un livre très rare qui a été édité vers 1990. C'est un très bel ouvrage sur ces années d'occupation, de résistance et de libération. Certes c'est un condensé mais il retrace bien chronologiquement tous les faits de guerre et de souffrance qu'ont connus les Charentais maritime. Tous les domaines sont abordés et surtout il semble bien que nul n'ait été oublié et que ce fut surtout une difficulté d'aborder les réseaux de la résistance, sachant que ces maquis travaillaient souvent dans l'ombre et avec des surnoms. Ce livre sera remis un jour à la médiathèque de Saintes. Il sera bien sûr exposé au cours de la commémoration de la libération de Saintes le 4 septembre 2014.

Voir les commentaires

13 - Persil: Alerte Salmonelle - Dimanche 20 juillet .... Echo des plages normandes " 6 juin 44 " à Saintes - François Hollande aux champs - Fête nationale " Non stop "

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

ALERTE

Salmonelle / Persil

13 - Persil: Alerte Salmonelle -  Dimanche 20 juillet .... Echo des plages normandes " 6 juin 44 " à Saintes - François Hollande aux champs - Fête nationale " Non stop "

 - *******       *******

*******       *******

" Les chemins de mémoire "

" Venez cheminer avec leur mémoire ce dimanche 20 juillet "

Depuis la Normandie, le matin du 6 juin 1944, ils ne s'arrêteront qu'à Berlin, le 8 mai 1945. Départ dours national ce dimanche, entre 8 h 45 et 9 h, pour une matinée non-stop d'Ecurat (R.A.F) en passant à Nieul les Saintes (US Air Force), pour terminer à St Vaize (F.A.F.L). Le sang de tant de victimes vaut bien un tel hommage, pour tous ces humains qui avaient une certaine idée de la France. Venez revivre ces temps forts qui sentaient si bon la...... Liberté au bout de ces chemins.
Depuis la Normandie, le matin du 6 juin 1944, ils ne s'arrêteront qu'à Berlin, le 8 mai 1945. Départ dours national ce dimanche, entre 8 h 45 et 9 h, pour une matinée non-stop d'Ecurat (R.A.F) en passant à Nieul les Saintes (US Air Force), pour terminer à St Vaize (F.A.F.L). Le sang de tant de victimes vaut bien un tel hommage, pour tous ces humains qui avaient une certaine idée de la France. Venez revivre ces temps forts qui sentaient si bon la...... Liberté au bout de ces chemins.
Depuis la Normandie, le matin du 6 juin 1944, ils ne s'arrêteront qu'à Berlin, le 8 mai 1945. Départ dours national ce dimanche, entre 8 h 45 et 9 h, pour une matinée non-stop d'Ecurat (R.A.F) en passant à Nieul les Saintes (US Air Force), pour terminer à St Vaize (F.A.F.L). Le sang de tant de victimes vaut bien un tel hommage, pour tous ces humains qui avaient une certaine idée de la France. Venez revivre ces temps forts qui sentaient si bon la...... Liberté au bout de ces chemins.
Depuis la Normandie, le matin du 6 juin 1944, ils ne s'arrêteront qu'à Berlin, le 8 mai 1945. Départ dours national ce dimanche, entre 8 h 45 et 9 h, pour une matinée non-stop d'Ecurat (R.A.F) en passant à Nieul les Saintes (US Air Force), pour terminer à St Vaize (F.A.F.L). Le sang de tant de victimes vaut bien un tel hommage, pour tous ces humains qui avaient une certaine idée de la France. Venez revivre ces temps forts qui sentaient si bon la...... Liberté au bout de ces chemins.
Depuis la Normandie, le matin du 6 juin 1944, ils ne s'arrêteront qu'à Berlin, le 8 mai 1945. Départ dours national ce dimanche, entre 8 h 45 et 9 h, pour une matinée non-stop d'Ecurat (R.A.F) en passant à Nieul les Saintes (US Air Force), pour terminer à St Vaize (F.A.F.L). Le sang de tant de victimes vaut bien un tel hommage, pour tous ces humains qui avaient une certaine idée de la France. Venez revivre ces temps forts qui sentaient si bon la...... Liberté au bout de ces chemins.
Depuis la Normandie, le matin du 6 juin 1944, ils ne s'arrêteront qu'à Berlin, le 8 mai 1945. Départ dours national ce dimanche, entre 8 h 45 et 9 h, pour une matinée non-stop d'Ecurat (R.A.F) en passant à Nieul les Saintes (US Air Force), pour terminer à St Vaize (F.A.F.L). Le sang de tant de victimes vaut bien un tel hommage, pour tous ces humains qui avaient une certaine idée de la France. Venez revivre ces temps forts qui sentaient si bon la...... Liberté au bout de ces chemins.
Depuis la Normandie, le matin du 6 juin 1944, ils ne s'arrêteront qu'à Berlin, le 8 mai 1945. Départ dours national ce dimanche, entre 8 h 45 et 9 h, pour une matinée non-stop d'Ecurat (R.A.F) en passant à Nieul les Saintes (US Air Force), pour terminer à St Vaize (F.A.F.L). Le sang de tant de victimes vaut bien un tel hommage, pour tous ces humains qui avaient une certaine idée de la France. Venez revivre ces temps forts qui sentaient si bon la...... Liberté au bout de ces chemins.

Depuis la Normandie, le matin du 6 juin 1944, ils ne s'arrêteront qu'à Berlin, le 8 mai 1945. Départ dours national ce dimanche, entre 8 h 45 et 9 h, pour une matinée non-stop d'Ecurat (R.A.F) en passant à Nieul les Saintes (US Air Force), pour terminer à St Vaize (F.A.F.L). Le sang de tant de victimes vaut bien un tel hommage, pour tous ces humains qui avaient une certaine idée de la France. Venez revivre ces temps forts qui sentaient si bon la...... Liberté au bout de ces chemins.

***************************

****************************

François Hollande et.. 

sa boite à.... stylos

 

Champs élysées 12 h 15....

- Un autographe Monsieur le Président....

- Mais oui Madame...

- Mais je n'ai pas de stylo...!

Et hop le président de sortir de sa caisse, pardon de sa poche un stylo et petit mot pour la dame....

Les champs élysées de Saintes

Monsieur le Maire, J-P Machon rejoint les officiels, et à " mon commandement " en avant.......

Monsieur le Maire, J-P Machon rejoint les officiels, et à " mon commandement " en avant.......

Le 14 juillet à Saintes et un monde fou fou fou... horaires et beaux jours obligent. Et, comme semblent le dire ces sympathiques citoyennes.. la république a ses bons côtés, ne serait-ce qu'en accordant à tous la "dolce vita ". La journée nationale s'achèvera trad dans la nuit....
Le 14 juillet à Saintes et un monde fou fou fou... horaires et beaux jours obligent. Et, comme semblent le dire ces sympathiques citoyennes.. la république a ses bons côtés, ne serait-ce qu'en accordant à tous la "dolce vita ". La journée nationale s'achèvera trad dans la nuit....
Le 14 juillet à Saintes et un monde fou fou fou... horaires et beaux jours obligent. Et, comme semblent le dire ces sympathiques citoyennes.. la république a ses bons côtés, ne serait-ce qu'en accordant à tous la "dolce vita ". La journée nationale s'achèvera trad dans la nuit....
Le 14 juillet à Saintes et un monde fou fou fou... horaires et beaux jours obligent. Et, comme semblent le dire ces sympathiques citoyennes.. la république a ses bons côtés, ne serait-ce qu'en accordant à tous la "dolce vita ". La journée nationale s'achèvera trad dans la nuit....
Le 14 juillet à Saintes et un monde fou fou fou... horaires et beaux jours obligent. Et, comme semblent le dire ces sympathiques citoyennes.. la république a ses bons côtés, ne serait-ce qu'en accordant à tous la "dolce vita ". La journée nationale s'achèvera trad dans la nuit....
Le 14 juillet à Saintes et un monde fou fou fou... horaires et beaux jours obligent. Et, comme semblent le dire ces sympathiques citoyennes.. la république a ses bons côtés, ne serait-ce qu'en accordant à tous la "dolce vita ". La journée nationale s'achèvera trad dans la nuit....
Le 14 juillet à Saintes et un monde fou fou fou... horaires et beaux jours obligent. Et, comme semblent le dire ces sympathiques citoyennes.. la république a ses bons côtés, ne serait-ce qu'en accordant à tous la "dolce vita ". La journée nationale s'achèvera trad dans la nuit....
Le 14 juillet à Saintes et un monde fou fou fou... horaires et beaux jours obligent. Et, comme semblent le dire ces sympathiques citoyennes.. la république a ses bons côtés, ne serait-ce qu'en accordant à tous la "dolce vita ". La journée nationale s'achèvera trad dans la nuit....

Le 14 juillet à Saintes et un monde fou fou fou... horaires et beaux jours obligent. Et, comme semblent le dire ces sympathiques citoyennes.. la république a ses bons côtés, ne serait-ce qu'en accordant à tous la "dolce vita ". La journée nationale s'achèvera trad dans la nuit....

Et du côté du festival de musique.... Entre festivaliers et la paroisse, quel lien. En voici selon Bertrand Monnard, le curé qui connait bien ... sa musique. Entre un Tivoli point d'accueil et le chœur. la foi et la culture, quand il y a interpénétration, mais " L'esprit de la culture puise-t-il ses racines dans l'essence même de la vie ? "
Et du côté du festival de musique.... Entre festivaliers et la paroisse, quel lien. En voici selon Bertrand Monnard, le curé qui connait bien ... sa musique. Entre un Tivoli point d'accueil et le chœur. la foi et la culture, quand il y a interpénétration, mais " L'esprit de la culture puise-t-il ses racines dans l'essence même de la vie ? "
Et du côté du festival de musique.... Entre festivaliers et la paroisse, quel lien. En voici selon Bertrand Monnard, le curé qui connait bien ... sa musique. Entre un Tivoli point d'accueil et le chœur. la foi et la culture, quand il y a interpénétration, mais " L'esprit de la culture puise-t-il ses racines dans l'essence même de la vie ? "
Et du côté du festival de musique.... Entre festivaliers et la paroisse, quel lien. En voici selon Bertrand Monnard, le curé qui connait bien ... sa musique. Entre un Tivoli point d'accueil et le chœur. la foi et la culture, quand il y a interpénétration, mais " L'esprit de la culture puise-t-il ses racines dans l'essence même de la vie ? "
Et du côté du festival de musique.... Entre festivaliers et la paroisse, quel lien. En voici selon Bertrand Monnard, le curé qui connait bien ... sa musique. Entre un Tivoli point d'accueil et le chœur. la foi et la culture, quand il y a interpénétration, mais " L'esprit de la culture puise-t-il ses racines dans l'essence même de la vie ? "

Et du côté du festival de musique.... Entre festivaliers et la paroisse, quel lien. En voici selon Bertrand Monnard, le curé qui connait bien ... sa musique. Entre un Tivoli point d'accueil et le chœur. la foi et la culture, quand il y a interpénétration, mais " L'esprit de la culture puise-t-il ses racines dans l'essence même de la vie ? "

Voir les commentaires

11 - L'art du drapé " Gallo-romain-Saintongeais " - Images de hasard - Bernard Palissy en beauté - Folklore: L'Inde à Saintes - 39/45: Traçabilité de combat aérien

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Drapé et taille de la pierre... de Saintes

11 - L'art du drapé " Gallo-romain-Saintongeais " - Images de hasard - Bernard Palissy en beauté - Folklore: L'Inde à Saintes - 39/45: Traçabilité de combat aérien
11 - L'art du drapé " Gallo-romain-Saintongeais " - Images de hasard - Bernard Palissy en beauté - Folklore: L'Inde à Saintes - 39/45: Traçabilité de combat aérien

De beaux drapés chez les Saintongeais

 

Sur l’esplanade du musée archéologique de Saintes, conservateur et atelier du patrimoine ont mis la main à la pâte pour la réussite des journées dédiées aux « Tailleurs de pierre gallo-romains ».

Du 10 juillet au 21 septembre venez découvrir l’art du drapé gallo-romain, via nos tailleurs de pierre contemporains.

Des curieux et des amoureux de notre civilisation gallo-romaine ont écouté religieusement les techniciens, mais aussi notre élue, déléguée à la culture, Fanny Hervé, suivie par les commentaires de Thierry Gregor et ses lumières sur les traces de ces outils très spécifiques.

Les réalisations présentées sont l’œuvre de contemporains, tant novices qu’expérimentés.

Bien sûr il faudra se souvenir (dixit Thierry Grégor) que la pierre de Saintes est de celle qui a certainement composé la plupart de nos monuments et structures antiques. On trouve de nombreuses carrières sous la ville et ses abords immédiats, ainsi sur les quais des roches, lieu où il est formellement interdit de se hasarder au risque de s’y perdre, voire d’être accidenté du fait de la configuration même des lieux, c’est pour dire que ce site de carrières antiques représente des risques. Ainsi il y a quelques années, au niveau du terrain de sport du lycée Bellevue il y avait eu un effondrement important.

Pour en revenir à cette exposition on découvrira cet art minutieux qu’est le drapé qui était très bien maîtrisé par nos ancêtres et que les Gallo-romains-Saintongeais… semblent être bons élèves en la matière.

11 - L'art du drapé " Gallo-romain-Saintongeais " - Images de hasard - Bernard Palissy en beauté - Folklore: L'Inde à Saintes - 39/45: Traçabilité de combat aérien
11 - L'art du drapé " Gallo-romain-Saintongeais " - Images de hasard - Bernard Palissy en beauté - Folklore: L'Inde à Saintes - 39/45: Traçabilité de combat aérien
11 - L'art du drapé " Gallo-romain-Saintongeais " - Images de hasard - Bernard Palissy en beauté - Folklore: L'Inde à Saintes - 39/45: Traçabilité de combat aérien
11 - L'art du drapé " Gallo-romain-Saintongeais " - Images de hasard - Bernard Palissy en beauté - Folklore: L'Inde à Saintes - 39/45: Traçabilité de combat aérien
11 - L'art du drapé " Gallo-romain-Saintongeais " - Images de hasard - Bernard Palissy en beauté - Folklore: L'Inde à Saintes - 39/45: Traçabilité de combat aérien
11 - L'art du drapé " Gallo-romain-Saintongeais " - Images de hasard - Bernard Palissy en beauté - Folklore: L'Inde à Saintes - 39/45: Traçabilité de combat aérien
11 - L'art du drapé " Gallo-romain-Saintongeais " - Images de hasard - Bernard Palissy en beauté - Folklore: L'Inde à Saintes - 39/45: Traçabilité de combat aérien

*****************************

*****************************

Regard vers le haut...

En premier lieu.. Toujours en encore: Histoire figée mais tellement présente... Il y a 70 ans, avion crashé. Puis des techniciens qui installent et stabilisent une grue, question de contrepoids; forces opposées. Enfin les splendides couleurs de notre terroir, du chez nous. Et ci-après... Notre pont se refait une beauté..!
En premier lieu.. Toujours en encore: Histoire figée mais tellement présente... Il y a 70 ans, avion crashé. Puis des techniciens qui installent et stabilisent une grue, question de contrepoids; forces opposées. Enfin les splendides couleurs de notre terroir, du chez nous. Et ci-après... Notre pont se refait une beauté..!
En premier lieu.. Toujours en encore: Histoire figée mais tellement présente... Il y a 70 ans, avion crashé. Puis des techniciens qui installent et stabilisent une grue, question de contrepoids; forces opposées. Enfin les splendides couleurs de notre terroir, du chez nous. Et ci-après... Notre pont se refait une beauté..!

En premier lieu.. Toujours en encore: Histoire figée mais tellement présente... Il y a 70 ans, avion crashé. Puis des techniciens qui installent et stabilisent une grue, question de contrepoids; forces opposées. Enfin les splendides couleurs de notre terroir, du chez nous. Et ci-après... Notre pont se refait une beauté..!

Puis ce samedi nous découvrons notre premier groupe folklorique: L'Inde

Puis ce samedi nous découvrons notre premier groupe folklorique: L'Inde

11 - L'art du drapé " Gallo-romain-Saintongeais " - Images de hasard - Bernard Palissy en beauté - Folklore: L'Inde à Saintes - 39/45: Traçabilité de combat aérien
11 - L'art du drapé " Gallo-romain-Saintongeais " - Images de hasard - Bernard Palissy en beauté - Folklore: L'Inde à Saintes - 39/45: Traçabilité de combat aérien

******************************

******************************

" Devoir de mémoire - 39/45 "

ou...

L'obsession de la seconde mortelle pour un héros US

D'une récupération globale à une première sélection (Crash du 5 janvier 1944 - B17 US Air Force)
D'une récupération globale à une première sélection (Crash du 5 janvier 1944 - B17 US Air Force)

D'une récupération globale à une première sélection (Crash du 5 janvier 1944 - B17 US Air Force)

ZOOM: Photo A: il s'agit probablement d'un fragment (en verre) du pare-brise de l'avion. Elément rarement découvert sur plusieurs sites de crashs. Photo B: Etonnant pour ces deux brides de colliers de serrage, l'une totalement rouillée, l'autre (certainement en acier inoxydable) vraiment comme neuve.Traçabilité photo C: Durant le combat contre deux avions " Messerschmitt " (Me 109) le mitrailleur du " Bombardier US B17 a tiré avec sa mitrailleuse 12, 7, comme le prouve la douille percutée (1) tombée sur le sol de l'avion. Puis l'avion US après avoir envoyé au sol un Me 109, s'écrase à son tour. On retrouve alors la douille de la balle tirée, mais déformée dans le crash. Quant à la douille non tirée (2) on la retrouve elle aussi écrasée dans le crash. accompagnée de ses attaches.
ZOOM: Photo A: il s'agit probablement d'un fragment (en verre) du pare-brise de l'avion. Elément rarement découvert sur plusieurs sites de crashs. Photo B: Etonnant pour ces deux brides de colliers de serrage, l'une totalement rouillée, l'autre (certainement en acier inoxydable) vraiment comme neuve.Traçabilité photo C: Durant le combat contre deux avions " Messerschmitt " (Me 109) le mitrailleur du " Bombardier US B17 a tiré avec sa mitrailleuse 12, 7, comme le prouve la douille percutée (1) tombée sur le sol de l'avion. Puis l'avion US après avoir envoyé au sol un Me 109, s'écrase à son tour. On retrouve alors la douille de la balle tirée, mais déformée dans le crash. Quant à la douille non tirée (2) on la retrouve elle aussi écrasée dans le crash. accompagnée de ses attaches.
ZOOM: Photo A: il s'agit probablement d'un fragment (en verre) du pare-brise de l'avion. Elément rarement découvert sur plusieurs sites de crashs. Photo B: Etonnant pour ces deux brides de colliers de serrage, l'une totalement rouillée, l'autre (certainement en acier inoxydable) vraiment comme neuve.Traçabilité photo C: Durant le combat contre deux avions " Messerschmitt " (Me 109) le mitrailleur du " Bombardier US B17 a tiré avec sa mitrailleuse 12, 7, comme le prouve la douille percutée (1) tombée sur le sol de l'avion. Puis l'avion US après avoir envoyé au sol un Me 109, s'écrase à son tour. On retrouve alors la douille de la balle tirée, mais déformée dans le crash. Quant à la douille non tirée (2) on la retrouve elle aussi écrasée dans le crash. accompagnée de ses attaches.

ZOOM: Photo A: il s'agit probablement d'un fragment (en verre) du pare-brise de l'avion. Elément rarement découvert sur plusieurs sites de crashs. Photo B: Etonnant pour ces deux brides de colliers de serrage, l'une totalement rouillée, l'autre (certainement en acier inoxydable) vraiment comme neuve.Traçabilité photo C: Durant le combat contre deux avions " Messerschmitt " (Me 109) le mitrailleur du " Bombardier US B17 a tiré avec sa mitrailleuse 12, 7, comme le prouve la douille percutée (1) tombée sur le sol de l'avion. Puis l'avion US après avoir envoyé au sol un Me 109, s'écrase à son tour. On retrouve alors la douille de la balle tirée, mais déformée dans le crash. Quant à la douille non tirée (2) on la retrouve elle aussi écrasée dans le crash. accompagnée de ses attaches.

Voir les commentaires

6 - Eté.. Nouveautés - 2000 ans + tard.... un autre homme... - Saintes et " monsieur quiétude " des Saintais - Comité de quartier..... démocratie participative....

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Monde Gallo-Romain

C'était hier......

C'était hier... et chez nous. Entre l'humain qui a perdu ou déposé volontairement cette pièce gallo-romaine... il n'y a certainement pas eu d'intermédiaire...  C'est peut-être ce que l'on appelle le raccourci, ou l'effacement, du temps.  Mais ce n'est pas un objet trouvé (ce jour) ordinaire, c'est un témoignage.
C'était hier... et chez nous. Entre l'humain qui a perdu ou déposé volontairement cette pièce gallo-romaine... il n'y a certainement pas eu d'intermédiaire...  C'est peut-être ce que l'on appelle le raccourci, ou l'effacement, du temps.  Mais ce n'est pas un objet trouvé (ce jour) ordinaire, c'est un témoignage.

C'était hier... et chez nous. Entre l'humain qui a perdu ou déposé volontairement cette pièce gallo-romaine... il n'y a certainement pas eu d'intermédiaire... C'est peut-être ce que l'on appelle le raccourci, ou l'effacement, du temps. Mais ce n'est pas un objet trouvé (ce jour) ordinaire, c'est un témoignage.

*******************************

*******************************

Activités d'été à Saintes

(Entre autres....)

Les hasards de l'histoire, constatés après la mise en page de ces deux annonces, monde chrétien contre monde romain, mais depuis l'Edit de Milan (De tolérance religieuse) les relations ont bien changé. Merci à l'empereur Constantin (ce n'est pas son buste...!), mais il est vrai que l'embrassement de la nouvelle foi, cela ne pouvait, aussi, que le servir.
Les hasards de l'histoire, constatés après la mise en page de ces deux annonces, monde chrétien contre monde romain, mais depuis l'Edit de Milan (De tolérance religieuse) les relations ont bien changé. Merci à l'empereur Constantin (ce n'est pas son buste...!), mais il est vrai que l'embrassement de la nouvelle foi, cela ne pouvait, aussi, que le servir.
Les hasards de l'histoire, constatés après la mise en page de ces deux annonces, monde chrétien contre monde romain, mais depuis l'Edit de Milan (De tolérance religieuse) les relations ont bien changé. Merci à l'empereur Constantin (ce n'est pas son buste...!), mais il est vrai que l'embrassement de la nouvelle foi, cela ne pouvait, aussi, que le servir.

Les hasards de l'histoire, constatés après la mise en page de ces deux annonces, monde chrétien contre monde romain, mais depuis l'Edit de Milan (De tolérance religieuse) les relations ont bien changé. Merci à l'empereur Constantin (ce n'est pas son buste...!), mais il est vrai que l'embrassement de la nouvelle foi, cela ne pouvait, aussi, que le servir.

*******************************

*******************************

Tranquillité

Sécurité 

Salubrité

" Les pouvoirs des maires "

Chacun  a droit pour lui et les siens à la quiétude familiale, la sécurité pour ses biens, l'intégrité de son patrimoine. Nos élus gêrent nos impôts que nous payons pour cela. Mis cet article, outre que chacun peut en parler à son aise, interpellent Culture-Histoire sur deux points..... 1 - La sécurité et le bien-être ne s'arrêtent pas aux limites de la communes, de la C.D.A; mais chacun doit s'occuper de son territoire, un peu réducteur de penser... de ses affaires. Puis le point 2: Penser à nos intérêts immédiats, quotidiens et surtout élémentaire, cela ne relève certainement pas d'un parti quelconque, cette option doit exister dans chaque parti, enfin c'est une piste. En démocratie toutes les idées peuvent être mises sur le tapis.

Chacun a droit pour lui et les siens à la quiétude familiale, la sécurité pour ses biens, l'intégrité de son patrimoine. Nos élus gêrent nos impôts que nous payons pour cela. Mis cet article, outre que chacun peut en parler à son aise, interpellent Culture-Histoire sur deux points..... 1 - La sécurité et le bien-être ne s'arrêtent pas aux limites de la communes, de la C.D.A; mais chacun doit s'occuper de son territoire, un peu réducteur de penser... de ses affaires. Puis le point 2: Penser à nos intérêts immédiats, quotidiens et surtout élémentaire, cela ne relève certainement pas d'un parti quelconque, cette option doit exister dans chaque parti, enfin c'est une piste. En démocratie toutes les idées peuvent être mises sur le tapis.

Comité de quartier

Avec Marie-Line Cheminade

La municipalité à l'écoute.....

 

Réunion de mise en place des Comités de quartier

Quartier St Vivien, La fenêtre, Préan.

Marie-Line Cheminade devant une assemblée citoyenne a ouvert les élections en vue de ce comité. Ainsi un jeune enfant a choisi 11 noms parmi toutes les fiches remplies par les volontaires, ce qui a donné à ce tirage au sort :

Titulaires :

Michèle MARTIN

Marie-Hélène MARCHAND

Philippe DELACROIX

Laurent PACHOT

Hervé Louis MORITZ

Suppléants :

Marcel MOUNIER

Mireille LEGET

Richard BRACONNEAU

Bernard ABRIOUX

Catherine APPEL

 

 Toutes ces personnes sont des quartiers cités en tête de cet article. Il faut savoir que pour postuler  à ces « charges » il faut au moins travailler ou demeurer sur ces quartiers. Ces personnes seront ainsi les délégués pour les 1500 foyers du secteur.

Trois personnes ont été nommées au bureau de ce comité, il s’agit de Michèle Martin Marie-Hélène Marchand, Philippe Delacroix.

Comme l’a précisé la première adjointe au maire, présidente de droit de cette assemblée…

" Nous mettons en œuvre ce projet municipal qui avait été annoncé dans notre campagne et adopté par la majorité de la population saintaise. Par ces Comités de quartiers nous avons voulu être en lien direct avec nos administrés ».

Ce comité se réunira quatre fois par an, mais les demandes des Saintais remonteront régulièrement par l’intermédiaire des membres de ces comités.

 

6 - Eté.. Nouveautés - 2000 ans + tard.... un autre homme... - Saintes et " monsieur quiétude " des Saintais - Comité de quartier..... démocratie participative....
6 - Eté.. Nouveautés - 2000 ans + tard.... un autre homme... - Saintes et " monsieur quiétude " des Saintais - Comité de quartier..... démocratie participative....
6 - Eté.. Nouveautés - 2000 ans + tard.... un autre homme... - Saintes et " monsieur quiétude " des Saintais - Comité de quartier..... démocratie participative....

Alors que la mise en place du comité a été effectuée, déjà dans l’assistance, qui comptait environ 80 personnes, des mains réclamaient le micro.

- Terrain de jeu à la fenêtre, des jeunes ne peuvent pas y jouer, d’autres jeunes sont plus bruyants la nuit, puis les voitures qui roulent très vite et stationnent n’importe où…..

- La police municipale va voir doubler ses effectifs, mais ceux-ci seront-ils repartis équitablement dans les quartiers… ?

- Quai de lYser… Courses de vitesse, des voitures s’y doublent allégrement…..

- J’aurai plusieurs questions à poser, voire surtout ces budgets relatifs au grossissement des effectifs et mission de la police municipale, n’est-ce pas voir un peu trop grand… ? (Paul Durand / Ex directeur de cabinet de J.R ancien maire)

- Route de Port-d’Envaux, pas de trottoirs pour les enfants qui vont prendre leur bus….  Le carrefour boulevard Vladimir et lycée Georges Desclaudes…. La végétation gêne la visibilité….

Voilà…. Beaucoup de simples et beaucoup de plus compliqués, rien de facile, mais on devait s’en douter. Ce ne sont que des détails, mais il faut bien les écouter. Puis par rapport à ce qui existait avant ce sont des petits plus, puis il faut bien le temps de la mise en place.

Mais pour Culture-Histoire, via son rédacteur qui n’en n’est pas moins citoyen, la cas majeur de ce soir de « première » fut l’affaire du « Méthane » qui risque de nous être livré, en plein air et en plein « nez », si le complexe industriel, même petit format, s’installe au lycée agricole, ceci au nom de la fabrication naturel de l’énergie (Attention il ne s’agit pas dans ces lignes d’une explication très technique, mais uniquement d’une approche de ce qui nous attend…).

Une pétition circule contre les effets nocifs à plus d’un titre de cette installation industrielle, qui, à ce qui ce raconte, a reçu la « bénédiction » du ministère de l’écologie….

Madame Cheminade clos la réunion en précisant bien que tous ces points remonteront pour la première réunion, mais tout porte à croire qu’il va falloir aborder point par point tous les sujets lancés ce soir et … tous … les autres à venir. En attendant chacun peut déjà en parler à son délégué de quartier.

 

 

Photo de quelques-un des onze délégués tirés au sort. Bienvenue à nos représentants.

Photo de quelques-un des onze délégués tirés au sort. Bienvenue à nos représentants.

******************************************

******************************************

De la fête nationale aux échanges sympas entre lecteurs, une question de couleurs....

 

 

Toute proportion gardée, d'une grande manifestation de joie populaire aux petites joies bien simples du quotidien.
Toute proportion gardée, d'une grande manifestation de joie populaire aux petites joies bien simples du quotidien.
Toute proportion gardée, d'une grande manifestation de joie populaire aux petites joies bien simples du quotidien.

Toute proportion gardée, d'une grande manifestation de joie populaire aux petites joies bien simples du quotidien.

Voir les commentaires

4 - Une locomotive dans la Charente = Un mort .... c'était le 5 juillet 1942 - L'E.R.E.A chasse les graffitis : Groupe 2 - Samedi matin = Arbre contre voiture... 2014

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Pas mort pour rien....

" 5 juillet 1942 " Broyé par sa locomotive

" Norbert Busson - Mort pour la France  "

 

Quand les sabotages étaient nécessaires...

Quand les sabotages étaient nécessaires...

4 - Une locomotive dans la Charente = Un mort .... c'était le 5 juillet 1942 - L'E.R.E.A chasse les graffitis : Groupe 2 - Samedi matin = Arbre contre voiture... 2014

Déraillement du 5 juillet 1942

« Montcharente – Saintes »

 

 

Témoignage de Michel Beauchamp, fils d’André Beauchamp – mécanicien SNCF – Né en 1907

                                                      *

     Un train de troupe était prêt à partir pour La Rochelle, mais les Allemands avaient fait partir devant un train d’ouverture (Train de marchandises). Les cheminots sur ce train étaient : André Beauchamp, mécano. Norbert Busson, chauffeur.

    Ainsi le train 9556 a déraillé au point kilométrique n° 249/295, entre Saintes et « le Ponteau », à 3 h 40 dans la nuit, 10 minutes après son départ de Saintes. La locomotive et son tender sont tombés dans la Charente, le tender s’est retrouvé au fond, alors que la locomotive était retenue par un arbre.

    Busson a eu les jambes coupées par la plaque joignant le tender à la locomotive et il a été broyé entre la machine et son tender.

    Le mécanicien Beauchamp a eu le bras broyé au-dessus du coude. Il a été amputé à l’épaule par le docteur Jonchères. Michel Beauchamp se souvient des visites qu’il faisait à son père dans la salle commune de l’hôpital. L’arbre avait été arraché après une tempête, mais Madame Beauchamp montrait l’endroit à chaque fois qu’elle passait devant. Par la suite mon père, André Beauchamp, a été affecté à la police des gares.

    Au début de sa carrière à la SNCF il y était rentré comme chaudronnier, quand il a eu cet accident il en était à ses tous débuts dans la conduite. (M.B)

 

                                                      *

Témoignages

 

D       G                – 1911 – Mécanicien SNCF « Gaby »

« Je faisais des trains T.C.O. Je devais faire le train qui est tombé dans la Charente, mais Busson avait absolument tenu à le faire à ma place » (2000)

 

D     J-M               – 1938

« A port Berteau une locomotive et son tender ont déraillé. La machine n’est pas tombé à la Charente étant retenue par les peupliers, il n’y avait aucun wagon. Cela s’est passé, en arrivant de Saintes, un peu avant la maison de Monsieur Fayzeau, commandant militaire ». (1998)

 

F     H                 – 1931

« Un train a déraillé à Port Berteau, c’était un train qui transportait du sable. Le train venait de saintes, la locomotive a chuté cotre un arbre au point kilométrique 249, 333. Je me souviens avoir ramassé des tires-fonts dans le contrebas sur le remblai des voies ferrées. A une dizaine de mètres de ce point, en contrebas, allant sur Saintes, il y avait des plaques de tôles avec du jaune dessus (Epoque ou 1994…. !!!!). Un clou repère SNCF marqué 38 a été trouvé (1994) sur une traverse de voie ferrée basculée en contrebas, à la hauteur du point kilométrique  PK 249,4 ». ((1994)

 

F      R             – 1920 – Mécanicien SNCF

« Un train allemand devait quitter Saintes, au triage un train français était prêt au départ. Le train français est parti devant servant de train balai. Le maquis du bois de la tonne avait saboté la voie. La locomotive et le tender sont tombés dans la Charente, la locomotive avait été retenue par un gros arbre, mais 7 ou 8 wagons avaient déraillé. Le chauffeur Beauchamp a eu l’épaule arrachée. Le mécanicien Norbert Busson a été tué sur le coup. Par la suite j’étais venu relever la locomotive avec une grue, c’était avec la locomotive 230 – 867, elle sortait pour les grandes réparations, elle était comme neuve » (3/1995)

 

G             M          – 1918

« Le mécanicien devait être Beyer (Décédé), un des cheminots a eu le bras coupé, ce devait être le chauffeur. Le train qui venait de Saintes a déraillé suite à un sabotage, une partie de la locomotive s’était alors retrouvée dans la Charente. Ce sabotage aurait été effectué par Roger Guintard. Ce résistant parlait de trop et je lui avais fait remarquer. Il a été arrêté par l’inspecteur de police Penaud. Le matin de son arrestation il était passé comme d’habitude à la boucherie. Roger Guintard a été fusillé à Poitiers, une plaque posée à Poitiers rappelle son exécution ». (1/1995)

 

N              R       – 1910

« Après un déraillement à Montcharente, une locomotive et son tender étaient tombés, le tender dans la Charente, la locomotive avait été retenue par un arbre. Malgré qu’il ait eu son bras coupé le roulant Beauchamp avait assuré la sécurité sur la voie. Le tender était tombé dans la rivière et on l’a retrouvé sous 6 à 7 mètres d’eau » (1/1997)

 

S               R     – 1919

« Sabotage d’une voie ferrée. Vers le lieu-dit Port Berteau, à la sortie de Saintes, la voie avait été sabotée et une locomotive, avec son tender, étaient tombés dans la Charente. Il y a eu un mort et un blessé » (2/1997)

 

S               A    – 1913

« Il y a eu un déraillement à Port Berteau. Le chauffeur Beauchamp a eu le bas coupé, le mécanicien a été tué » (12/1994)

 

V                  – 1928

« Dans le bas de Port Berteau, vers la maison du commandant Fayzeau, une locomotive s’était renversée suite à un sabotage. C’était sur la ligne de la Rochelle avant juin 1944. La machine n’était pas tombée dans la Charente du fait de la présence d’un arbre. Il y a eu un mort sur la loco et un blessé qui a eu le bras coupé. C’était une locomotive avec des wagons et dans les jours qui ont suivi une grue a été amenée sur place » (11/1994)

 

Presse :

« L’indépendant » du 26 février 1944 - Journal officiel du 23/2/1944

« Médaille vermeille à André Beauchamp (Déraillement et le mécanicien tué). Grièvement blessé il a averti le voisinage, avant l’arrivée proche d’un rapide, pour signaler l’accident".

 

Photos :

Michel Beauchamp a fait don des photos à M.S le 3/4/1995

 

 

Les dossiers ne sont jamais refermés définitivement, en effet d'autres documents se trouvent aussi aux archives SNCF, mais aussi des éléments sont encore dans la mémoire des témoins, puis combien de documents dorment dans les tiroirs. A savoir que le terrain parle encore....
Les dossiers ne sont jamais refermés définitivement, en effet d'autres documents se trouvent aussi aux archives SNCF, mais aussi des éléments sont encore dans la mémoire des témoins, puis combien de documents dorment dans les tiroirs. A savoir que le terrain parle encore....
Les dossiers ne sont jamais refermés définitivement, en effet d'autres documents se trouvent aussi aux archives SNCF, mais aussi des éléments sont encore dans la mémoire des témoins, puis combien de documents dorment dans les tiroirs. A savoir que le terrain parle encore....
Les dossiers ne sont jamais refermés définitivement, en effet d'autres documents se trouvent aussi aux archives SNCF, mais aussi des éléments sont encore dans la mémoire des témoins, puis combien de documents dorment dans les tiroirs. A savoir que le terrain parle encore....

Les dossiers ne sont jamais refermés définitivement, en effet d'autres documents se trouvent aussi aux archives SNCF, mais aussi des éléments sont encore dans la mémoire des témoins, puis combien de documents dorment dans les tiroirs. A savoir que le terrain parle encore....

Nous remercions Michel Beauchamp qui a permis ces investigations et la parution de cet article par le con de ses photos. Bien sûr un hommage à son père pour son geste véritablement héroïque, le vrai sens du devoir. Nous ne pouvons oublier son compagnon mort quelques heures plus tard à l'hôpital de Saintes, après avoir subi de terribles blessures. Ne jamais oublier ces victimes, dites " passives ".
Nous remercions Michel Beauchamp qui a permis ces investigations et la parution de cet article par le con de ses photos. Bien sûr un hommage à son père pour son geste véritablement héroïque, le vrai sens du devoir. Nous ne pouvons oublier son compagnon mort quelques heures plus tard à l'hôpital de Saintes, après avoir subi de terribles blessures. Ne jamais oublier ces victimes, dites " passives ".
Nous remercions Michel Beauchamp qui a permis ces investigations et la parution de cet article par le con de ses photos. Bien sûr un hommage à son père pour son geste véritablement héroïque, le vrai sens du devoir. Nous ne pouvons oublier son compagnon mort quelques heures plus tard à l'hôpital de Saintes, après avoir subi de terribles blessures. Ne jamais oublier ces victimes, dites " passives ".

Nous remercions Michel Beauchamp qui a permis ces investigations et la parution de cet article par le con de ses photos. Bien sûr un hommage à son père pour son geste véritablement héroïque, le vrai sens du devoir. Nous ne pouvons oublier son compagnon mort quelques heures plus tard à l'hôpital de Saintes, après avoir subi de terribles blessures. Ne jamais oublier ces victimes, dites " passives ".

4 - Une locomotive dans la Charente = Un mort .... c'était le 5 juillet 1942 - L'E.R.E.A chasse les graffitis : Groupe 2 - Samedi matin = Arbre contre voiture... 2014

*********************************

*********************************

" Signes lapidaires "

Mission socio-éducatives avec les jeunes de l'Etablissement Régional d'Education Adaptée / Saintes

Cible de la recherche, relevé de signes lapidaires: Chapelle du site St Louis
Cible de la recherche, relevé de signes lapidaires: Chapelle du site St Louis

Cible de la recherche, relevé de signes lapidaires: Chapelle du site St Louis

Après le terrain, le " bureau d'études ". En fait le relevé des graffitis est une première démarche avec ses critères (concept Michel souris), quant à l'interprétation et à l'intégration à d'autres faits historiques (in situ) c'est un autre programme où chacun peut être invité à travailler.
Après le terrain, le " bureau d'études ". En fait le relevé des graffitis est une première démarche avec ses critères (concept Michel souris), quant à l'interprétation et à l'intégration à d'autres faits historiques (in situ) c'est un autre programme où chacun peut être invité à travailler.

Après le terrain, le " bureau d'études ". En fait le relevé des graffitis est une première démarche avec ses critères (concept Michel souris), quant à l'interprétation et à l'intégration à d'autres faits historiques (in situ) c'est un autre programme où chacun peut être invité à travailler.

A l'année prochaine, certes avec d'autres équipes, mais on sait déjà que la participation de chacun connaîtra le même enthousiasme.
A l'année prochaine, certes avec d'autres équipes, mais on sait déjà que la participation de chacun connaîtra le même enthousiasme.
A l'année prochaine, certes avec d'autres équipes, mais on sait déjà que la participation de chacun connaîtra le même enthousiasme.
A l'année prochaine, certes avec d'autres équipes, mais on sait déjà que la participation de chacun connaîtra le même enthousiasme.
A l'année prochaine, certes avec d'autres équipes, mais on sait déjà que la participation de chacun connaîtra le même enthousiasme.

A l'année prochaine, certes avec d'autres équipes, mais on sait déjà que la participation de chacun connaîtra le même enthousiasme.

***********************************

***********************************

5/7/2014

Conducteur en cause

" Rond-point fatal "

Port Larousselle: Arbre et voiture seront recyclés. Aucune nouvelle du conducteur irresponsable...

Port Larousselle: Arbre et voiture seront recyclés. Aucune nouvelle du conducteur irresponsable...

Voir les commentaires

1 2 > >>