Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

26 - Brocante.. souvent des objets avec leurs histoires: Toquenelle 24 mars - Cité.. qualité (de vie) et oxygénation... - Un touriste à Saintes.. vers 1560... - La musardière

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Brocante  " La Toquenelle " Saintes

Dimanche 24 mars

 

26-02-13-002.jpg

 

Culture-Histoire...  (plutôt M.S) y sera.... Et vous...?


" Les boiffiers " Saintes

 

Destruction et qualité de vie

 

27-02-13 001

 

Moins de grands immeubles et + + de qualité de vie

 

Juin 2012-006-copie-1


Saintes vers 1554

 

 

Vraiment une autre ville, selon Nicolas Alain, un médecin Saintongeais de passage à Saintes (Extrait de Histoire-Passion)

 

Sur ce fleuve, il y a pour entrer dans la ville de Saintes un pont de pierre, ouvrage vraiment stupéfiant par son antiquité non moins que par sa structure inhabituelle. Plusieurs historiens des Gaules le nomment en français d’un mot très déformé ou corrompu, où ne reste que l’ombre du nom ancien, « Montrible », pour « pont terrible ». A l’extrémité du pont, une tour a été édifiée à des fins de défense ; elle regarde vers un faubourg. Il est vraisemblable qu’elle a été élevée par Caïus Julius Caesar, au prix d’un travail mémorable, incroyable. En effet, les pierres d’une taille inhabituelle ont été assemblées par le fer et le ciment avec un tel art que cet ouvrage peut bien être dit inimitable. Que ce pont ou plutôt cet arc de triomphe ait été élevé en l’honneur de César Auguste, c’est ce dont fait foi une inscription dans ses pierres, inscription en lettres romaines, de lecture aisée du moins pour les fragments non mutilés. Il nous a plu de l’insérer ici pour l’amour de l’antiquité : CÆSARI. NEP. DIVI. IVLII. PONTIFICI. AVGVRI (« A César, petit-neveu du divin Jules, Pontife, Augure »). Le reste des lettres peut difficilement être réuni en une suite lisible, à supposer que quelque chose ait été gravé dans ces pierres qui se gâtent chacune à son rythme propre.

Dans la cité est établi le siège épiscopal, illustré par la sainteté et la piété de ses premiers titulaires. La plupart d’entre eux, portés au nombre des saints, admirables par leur érudition non moins que par la pureté de leurs mœurs, édifièrent un sanctuaire (une basilique), des chapelles (autels) et des églises de style ancien à voir pour leur art admirable. Pépin, très pieux roi des Francs, éleva vers 760 la basilique Saint-Pierre (rien n’est plus admirable en France que son clocher), et il la dota de riches revenus. Un chapitre de chanoines y fut établi. Les princes suivants et la plupart des chanoines ( ?) l’enrichirent beaucoup par des revenus et des offrandes considérables. En outre, le palais épiscopal attenant à la cathédrale fut construit avec tant d’art qu’il ferait envie à un roi. Dans la partie la plus élevée de la ville, une forteresse très solide dominait jadis la ville, inaccessible aux chevaux ; nos concitoyens l’appellent le Château. Une fois les Anglais expulsés d’Aquitaine, Philippe de Valois, roi de France, ordonna qu’elle fût rasée, si bien qu’elle est aujourd’hui réduite à des ruines, hormis une tour assez élevée et deux petites chapelles. De l’antique citadelle, il ne reste donc qu’une ruine.

 

Dans les faubourgs de même hauteur, on voit des couvents [consacrés] au prix de dépenses difficiles à estimer et dotés d’importants revenus, dont un, aussi ancien que magnifique, se trouve sur une haute colline et est consacré à saint Eutrope, jadis évêque de la ville. Le roi Louis XI se chargea de lui adjoindre un clocher admirable. Eutrope jeta les fondements de la foi chrétienne peu après le temps des Apôtres, puisqu’on rapporte qu’il fut envoyé parmi les Santons afin de les évangéliser. Mais pendant qu’il travaillait à amener à la foi chrétienne, par le verbe divin, une population de païens jusque là indifférente aux choses sacrées, il fut soumis à des supplices ignominieux par les idolâtres et, pour finir, décapité pour l’amour du Christ et enseveli là. Pour visiter son tombeau et voir le crâne du très saint homme et l’honorer, il y avait depuis longtemps un afflux de Santons et des peuples voisins, surtout de ceux qui souffraient d’hydropisie. A la base de la colline, on voit une partie d’un théâtre, d’un travail vraiment ancien et doté d’arcades (d’où il tient son nom). On voit dans ses pierres quelques inscriptions qui m’amènent à croire que cet ouvrage fut construit par l’empereur romain Gallien, puisqu’on rapporte qu’il a aimé l’Aquitaine au plus haut degré et a élevé à Bordeaux une excellente citadelle, témoignage des temps anciens, qu’on appelle encore aujourd’hui palais de Gallien. Mais beaucoup de ces choses se détériorent sous l’effet du délabrement et de l’abandon, et aujourd’hui subsistent à peine des décombres, puisqu’il n’est pas d’œuvres de la main dont le temps ne vienne un jour à bout.

 

Il y a en outre, dans le faubourg Saint-Pallais (du nom d’un ancien évêque) un couvent de vierges consacrées et voilées, de loin plus auguste que les autres car il fut édifié au prix de dépenses inestimables et doté par Geoffroy, comte de Saintes, et son épouse Agnès. Il faut signaler que son abbesse jouissait jadis du droit de battre monnaie à Saintes. L’abbaye est aujourd’hui dirigée par Françoise de La Rochefoucault, admirable de piété et bienfaitrice des pauvres. Dieu lui accorde la longévité de Nestor !

Contiguë à cette église, il y en a une autre consacrée à Saint Pallais. On dénombre encore deux monastères des familles dominicaine et franciscaine – celui des Dominicains dans la ville, celui des Franciscains à l’extérieur, sur une colline modeste mais très agréable. Près de leur clôture, une église a été élevée en l’honneur de saint Vivien, ancien évêque ; magnifiquement décorée, elle est ornée de riches chapelles qu’entoure un cloître à arcades. Au voisinage, dans les vignes, on voit le sanctuaire de Saint Saloine, célébré par Turpin, archevêque de Reims, mais totalement écroulé ; en cet endroit subsistent divers témoignages des époques anciennes, démontrant que là fut primitivement établie la capitale des Santons Vers les fossés (limites) de la ville, sur une hauteur, se dressait autrefois l’église consacrée à saint Macoult, Breton contraint à l’exil par les siens, mais, comme d’innombrables autres, elle a été victime du temps autant que des guerres civiles. A un mille de la ville, on voit de remarquables aqueducs, œuvre (peut-on penser) des anciens Romains, et, non loin, deux fontaines fréquentées, l’une sur le territoire du Douhet, l’autre à Vénérand (ainsi appelle-t-on communément ce lieu). La première est distante de deux milles de la Charente, dans laquelle elle s’écoule par des canaux souterrains. La seconde, jaillissant d’une source étonnamment abondante, descend tout près de l’autre, si bien qu’à ce jour on ne sait jusqu’où va le ruisseau (la conduite).



(copie littérale du texte traduit du latin)

 


La musardière... et l'art pictural

 

 

Affiche-Tonny-Miles.jpg

 

TONNYMILES ... Culture-Histoire le découvrira, lui et ses oeuvres, en même temps que vous..!!!! 


 

Beffroi de l'échevinage

 

En attente d'investigations...

 

" Les graffiti " parois extérieures

 

Juin 2012-005-copie-2

 

L'auteur de Culture-Histoire est en attente de l'autorisation pour rechercher des graffiti sur le beffroi de l'échevinage.  En 1989, avec Patrice Gerbois, il avait investi les lieux, de la cave au clocheton, pour rechercher les signes lapidaires, autant de signes nécessaires parfois à la traçabilité d'un site.

 

La mairie serait tout à son honneur en accordant la poursuite de ces premières investigations commencées en 1989. A savoir que les pires ennemis des signes lapidaires sont les travaux des hommes et la dégradation du temps... qui passe. Enfin M.S de Culture-Histoire s'était vu accorder l'autorisation d'investigations sur le Fort-Boyard et sur les vestiges de château de Philippe Auguste que l'on peut toujours voir sous le Louvre.

 

A très bientôt.

 

Remarque: Graffiti ou graffitis

 

Voir les commentaires

23 - Photos de rencontres saintaises... - Ancêtres.... parlez-nous.... - Perroquet sensible .. souvenir d'Andrésy - Culture ou patrimoine

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Au hasard des promenades...

 

23-02-13 004

 

Bordure de Charente, après un essai de chute de neige....

 

Juin 2012-copie-4

 

Du côté du golf de Fontvouverte, vers les aqueducs romains.


 

Sur les traces des anciens et des objets....

 

Juin 2012-005-copie-1

 

Si les anciens pouvaient nous parler....!!!!!!!!!!


  Un perroquet très sensible... souvenir de 1988

Andrésy dans les Yvelines

 

Juin-2012-001-copie-5.jpg

 

Magaly et son perroquet

 

Son perroquet parlait, nul n'en doutait, mais un mystère a demeuré...!

 

Ainsi il clamait.. Vive la France, Johnny Halliday, miaouuuu ... mais jamais il n'imitait le serin demeurant dans une cage voisine. Mais après la mort du serin notre brave oiseau parleur a alors imité celui-ci...

 


Cliché d'archives..

Culture ou patrimoine avec ces ex " Site en scènes "

 

Numeriser0003.jpg

 

Aux portes de l'amphithéâtre, quand le site historique était encore ouvert aux manifestations culturelles.

Voir les commentaires

19 - Mariage pour tous.. Trois élus Saintongeais parlent... Catherine Quéré / Jean Rouger / Isabelle Chauché-Pichard - Miroir.. Médiolanum est-elle la plus belle...?

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

" Mariage pour tous "

 

Entre l'assemblée parlementaire et le sénat

 

Trois élus donnent leur point de vue...

 

Catherine Quéré, députée.

Isabelle Chauché-Pichard, conseillère générale.

Jean Rouger, maire de Saintes.

 

D'entrée avec Catherine Quéré

 

« Le mariage pour tous »

 

Vote A.Nale le mardi 12 février

Présenté au Sénat à partir du 18 mars

 

Quéré Catherine 11 2 13 

 

  

Vous êtes intervenue dans l’hémicycle pour ce projet le 30 janvier. En montant à Paris, les mots d’un aumônier rencontré alors, sont à retenir… Ils résument peut-être à eux-seuls un certain fonctionnement de la démocratie :

« Chaque fois qu’une loi accentue la liberté des uns sans menacer celles des autres, nous devons la voter sans attendre. C’est le cas aujourd’hui »

Puis vos mots devant les députés….

« Les valeurs de la république….. sont pleinement respectées et même magnifiées par le texte que nous défendons »

 

 Quéré Catherine 11 2 13 (1)

 

Entretien

 

1          Le « Mariage  pour tous », avec ce terme précis vous avez voté sur ce projet. Avec le gouvernement vous êtes porteuse du projet.. alors votre choix sera irrévocable.. ? 

 

« Mon choix est irrévocable. Le mariage pour tous est fait pour protéger les enfants. Nous avons répertorié environ 300 000 enfants de couples homos qui ne sont pas reconnus, il fallait pouvoir régulariser ces genres de situations »

 

2          L’adoption pour ces nouveaux couples, hormis la P.M.A (voire G.P.A) qui n’est pas dans ce projet de loi, vous semble-t-elle correcte  et dans les normes d’une vie ordinaire… ?

 

« Je suis totalement contre le G.P.A (Gestation par autrui) ? Cela me semble abominable. Actuellement il y a en France des couples qui, n’étant pas reconnus comme des parents n’ont pas de pouvoirs auprès des écoles, pour les hospitalisations, les voyages, en fait ils n’ont aucun droit. Il s’agit bien sûr de couples ayant adopté des enfants hors G.PA et P.M.A (Procréation médicalement assistée). Je suis beaucoup moins dérangé par le principe de la P.M.A ».

 

3          Pour en revenir au « Mariage pour tous » pensez-vous qu’un PACS, nettement amélioré au nom de l’égalité pour tous, n’aurait-il pas été suffisant… ?

 

« Si c’est un PACS, si on veut l’améliorer, alors pourquoi-pas le mariage. Deux personnes qui ont les sentiments assez forts pour vivre ensemble. Comment cette motivation et le désir du mariage peut-il gêner les autres personnes…  Que deux personnes du même sexe se marient en quoi cela dérange-t-il… ? »

 

4          « Mariage pour tous »…  Au nom de l’égalité, surtout de la liberté, pourrait alors être beaucoup plus étendu… Ainsi:

Plusieurs personnes, même genre ou mixtes, veulent partager une vie commune en tout amour, voir s’unir, se marier, pourquoi-pas… ! Un mariage entre proches parents hors toute question de sexualité ! Ce serait une ouverture très libérale, une extension vers la liberté qui se voudrait tout aussi structurelle et avec autant d’amour… ! Que diriez-vous sur cette extension modifiant notre société… ?

 

« Non car cela me choque. On ne peut aimer deux personnes à la fois. Entre parents cela me choque aussi, le tout est innommable. La loi l’interdit et sur le plan génétique ce n’est pas possible ».

 

5          Enfant adopté. (Normalement et ce serait peut-être plus osé avec PMA et GPA). Son avenir est déjà plombé pour avoir été choisi par un couple de personnes du même genre, le mot sexe n’a rien d’obligatoire. Arrivé à un certain âge, voire au temps des interrogations il pourrait être amené à se poser la question sur ce choix qui avait été fait pour son entrée dans la vie par deux parents du même genre. Il aurait peut-être voulu des parents complémentaires en totalité… ! Que diriez-vous de ce choix soulevant un questionnement de la part de l’enfant… ?

 

« Les enfants ont besoins d’équilibre et d’amour. Je reçois souvent dans mon bureau des cas très douloureux, dont la plupart sont pourtant des familles hétéros ou bien des enfants issus d’hétéros. Je suis convaincu que l’on apporte autant de tendresse et d’amour, même sous toutes les formes de couples. Sur le questionnement d’un enfant, je luis dirai qu’il est l’enfant de deux personnes du même sexe qui s’aimait et qui avait décidé de donner de amour à l’enfant qu’ils avaient pensé avoir un jour. Mais là je parle toujours des enfants adoptés dans les conditions ordinaires de l’adoption ».

 

   Saintes, le 11/02/13

 

***********************************

Jean Rouger, maire de Saintes

 

Harkis-ceremonie-sept-10--4-.jpg

(Image d'archives M.S)

« Le mariage pour tous »

 

 

1          Le « Mariage  pour tous », avec ce terme précis, si vous aviez été amené à voter quel aurait été votre choix sur ce projet…?

 

« Je pense que je l’aurais voté et faisant partie d’une famille politique qui présente ce projet je dois représenter les idées qu’ils défendent. A titre personnel je n’ai rien contre »

 

2          L’adoption, en égalité hétéros / homos, pour ces nouveaux couples, hormis la P.M.A (voire G.P.A) qui n’est pas dans ce projet de loi, vous semble-t-elle correcte  et dans les normes d’une vie ordinaire… ?

 

« Cela existe actuellement donc je n’ai rien à dire de plus, quant au G.P.A et P.M.A c’est hors sujet ».

 

3          Pour en revenir au « Mariage pour tous » pensez-vous qu’un PACS, nettement amélioré au nom de l’égalité pour tous, n’aurait-il pas été suffisant… ?

 

« J’ai vécu les péripéties du vote du PACS, une belle tartuferie entre les élus pour en arriver à faire un PACS qui ne donnait pas les mêmes droits que donne ce mariage pour tous. Ce dernier étant une des moins mauvaises solutions pour garantir les droits entre les époux, ainsi qu’envers les descendants ».

 

4          « Mariage pour tous »…  Au nom de l’égalité, surtout de la liberté, pourrait alors être beaucoup plus étendu… Ainsi:

Plusieurs personnes, même genre ou mixtes, veulent partager une vie commune en tout amour, voir s’unir, se marier, pourquoi-pas… ! Un mariage entre proches parents hors toute question de sexualité ! Ce serait une ouverture très libérale, une extension vers la liberté qui se voudrait tout aussi structurelle et avec autant d’amour… ! Que diriez-vous sur cette extension modifiant notre société… ?

 

« Ce n’est pas dans notre culture, dans notre civilisation. Nous sommes actuellement dans la monogamie. Dans un mariage qui peut assurer la descendance et la transmission des biens. Pas d’avis particulier sur ce qui semble être proposé là »

 

5          Enfant adopté. (Normalement et ce serait peut-être plus osé avec PMA et GPA). Son avenir est déjà plombé pour avoir été choisi par un couple de personnes du même genre, le mot sexe n’a rien d’obligatoire. Arrivé à un certain âge, voire au temps des interrogations il pourrait être amené à se poser la question sur ce choix qui avait été fait pour son entrée dans la vie par deux parents du même genre. Il aurait peut-être voulu des parents complémentaires en totalité… ! Que diriez-vous de ce choix soulevant un questionnement de la part de l’enfant… ?

 

« Je lui dirais que c’est une excellente question qu’il pose à ses parents. Excellente quelque-soit le statut des parents homos ou hétéros. Il devient adulte quand il pose ce genre de question. Mais cette question peut aussi se retrouver dans d’autres domaines de différences, voir l’handicap lourd, la situation sociale… riche ou pauvre, enfin bien d’autres situations qui pourraient aussi soulever des questions que l’on peut se poser à un certain âge, surtout celui de l’adolescence. On regarde ceux qui nous ont élevé, quand on atteint un certain âge, comme d’autres adultes. C’est toute l’ambiguïté de la relation parents enfants ».

 

Et Monsieur le Maire de conclure…

 

« Vous pourriez aussi poser ces questions au père Daniel Cassegrain voire aux gens de droite… ! Certes je n’ai pas voté ce projet, mais en mon temps (J.Rouger a été député  ndlr) j’ai voté pour la parité, le CMU, alors je connais les débats des projets de lois ».

   

17-02-13-013.jpg

(Photo M.S 2/2013)


Merci Monsieur le Maire, mais avant de vous rendre à la réunion de la municipalité, une dernière question….

 

Aux prochaines municipales allez-vous vous engager pour un nouveau mandat… ?

 

« C’est trop tôt pour le savoir, surtout pour le dire. La presse semble le savoir, mais vous avez c’est ce que l’on appelle l’information et la désinformation. Puis le Maire doit aussi traiter de la Communauté d’Agglomération Saintaise, sur ce point je dois préciser que cela nous donne une surcharge de travail, mais notre personnel municipal en supporte aussi le poids et chacun bien à sa place, assume bien cette extension ».

 

Merci Monsieur le Maire.

 

Saintes, le 17/02/2013 

 

***************************

Isabelle Chauché-Pichard, conseillère générale

Saintes-Ouest

 

Chauché-Pichard Isabelle

 

La troisième élue à se prononcer sur ce blog média

 

1          Le « Mariage  pour tous », avec ce terme précis, si vous étiez amenée à voter quel serait votre choix sur ce projet… ?

 

« Oui »

 

2          L’adoption pour ces nouveaux couples, hormis la P.M.A qui ne semble pas dans ce projet de loi, vous semble-t-elle correcte  et dans les normes d’une vie ordinaire… ?

 

« Oui c’est apporter à un enfant abandonné, orphelinat ou autre, amour et affection, cela peut être donné  à un enfant par un couple homo ».

 

3          Pour en revenir au « Mariage pour tous » pensez-vous qu’un PACS, nettement amélioré au nom de l’égalité pour tous, n’aurait-il pas été suffisant… ?

 

« Au nom de l’égalité des droits que tout le monde puisse accéder au mariage, modifiant le code civil en conséquence. Le mot mariage est sacralisé, donc la ségrégation n’aurait pas lieu d’être. Je sais de quoi je parle, ayant été amenée en célébrant des mariages civils d’hétéros, en tant que conseiller municipal ».

 

4          « Mariage pour tous »…  Au nom de l’égalité, surtout de la liberté, pourrait alors être beaucoup plus étendu… Ainsi:

Plusieurs personnes, même genre ou mixtes, veulent partager une vie commune en tout amour, voir s’unir, se marier, pourquoi-pas… ! Un mariage entre proches parents hors toute question de sexualité ! Ce serait une ouverture très libérale, une extension vers la liberté qui se voudrait tout aussi structurelle et avec autant d’amour… ! Que diriez-vous sur cette extension modifiant notre société… ?

 

« La polygamie n’est pas autorisée en France et je suis contre. Mais la polygamie est hors sujet, car le mariage c’est l’union entre deux personnes.

Mais….. Les opposants au « Mariage pour tous » vont dire tout et n’importe quoi… ! En fait le terme «  Mariage pour tous » n’est pas très heureux, car les adversaires de ce projet de mariage pour tous, en arrive bien, comme dans ces exemples, à n’importe quelle proposition.

Une seule chose compte par l’adoption de ce projet de loi… c’est que les homos et hétéros aient les mêmes droits ».

 

5          Enfant adopté. Son avenir est déjà plombé pour avoir été choisi par un couple d e personnes du même genre, le mot sexe n’a rien d’obligatoire. Arrivé à un certain âge, voire au temps des interrogations il pourrait être amené à se poser la question sur ce choix qui avait été fait pour son entrée dans la vie par deux parents du même genre. Il aurait peut-être voulu des parents complémentaires en totalité… ! Que diriez-vous de ce choix soulevant un questionnement de la part de l’enfant… ?

 

« On a tous été des enfants, on ne choisit pas ses parents, des parents homos ou hétéros, ils transmettent la même chose aux enfants, amour et affection nécessaire. On voit bien chez les hétéros qu’il y a aussi de problèmes qui retombent sur les enfants.

Je ne suis pas à la place de ce couple homo, mais ils sont assez intelligents pour avoir fait ce choix et ils sauront bien ce qu’il faudra répondre aux enfants tombés dans ce questionnement…  Ils les auront élevés avec autour d’amour qu’une autre forme de couple ».

 

 

Nous remercions Isabelle Chauché-Pichard (P.S) qui conclut en ces termes, sans appel…

 

« Je suis tout à fait d’accord avec le projet de loi qui va être présenté. Je suis totalement opposée à la P.M.A, contre nature. Je suis opposée aux deux formes d’adoption…. P.M.A (Procréation médicalement assistée) et G.P.A (Gestation pour autrui – Mère porteuse ndlr) »

 

 Saintes, le 16/01/2013

 

Inauguration Mairie Nieul 4 fév 2012

 

(Image d'archives M.S - Inauguration mairie Nieul lès Saintes - 2012)


  La Charente flirte avec l'amphithéâtre gallo-romain

 

18-02-13 024

 

18-02-13 022

 

Miroir... Médiolanum Santonum est-elle la plus belle ?

 

 

Voir les commentaires

17 - Un enfant et la crue... - Image d'archives.. égout antique / romain: Toujours en fonction.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Port Larousselle: Regard d'enfant

 

16-02-13-007.jpg

 

Un autre regard.. celui d'historien.....Un égout romain....

 

Egout-antique-Daniel-Massiou-1989.jpg

 

.... il menait à la Charente, via la rue Port Larousselle, en provenance des thermes romains.

Il y a une vingtaine d'années quand les plaques le recouvrant étaient brisées par endroit.


 

Un fidèle lecteur.. depuis l'amphithéâtre

 

amphi_2.jpg

 

Merci à Patrick S....

Voir les commentaires

15 - Charente photographiée.. Top pas modèle - Urne funéraire un + - Famille d emaçons... Equerre ancienne - Echevinage .. Le trésor St Pierre

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Chasseur chassé.... pacifiquement

 

15-02-13 006

 


Urne funéraire... ajout

 

 

15-02-13 011

 

Un support très certainement, mais le dernier élément, outre des restes du défunt, restent introuvables.

 

15-02-13 009

Indices.....

 

15-02-13 010

 


Equerre de maçon... Autrefois: Etude

 

 

Juin 2012-005

 

La lettre " B " est soit le nom du maçon, soit le nom du forgeron...!

 

Juin 2012-006

 

Pour comparaison avec les autres outils / instruments du maçon. Voir pour un rapprochement qui semble évident.

 

Remarque: En ce qui concerne la coudée, cette unité de mesure antique était déjà utilisée il y a plusieurs milliers d'années. Mais la taille des hommes a été fluctuante durant ces mêmes périodes.

 


Echevinage " Trésor de St Pierre "

Évènement majeur pour la cité épiscopale....

 

Ensemble " Allégria ".. Du Gospel en ces lieux c'est un bel hommage aux hommes... et à leurs Dieux.
" On se réjouit que ce trésor, conservé dernièrement au Présidial, puisse enfin être vu. Après l'exposition jusqu'au 7 avril, il repassera par les réserves de la ville, puis après il retournera dans la salle au trésor " Père Daniel Cassegrain

15-02-13-008.jpg

D'entrée une expo qui affiche la couleur, les personnes présentes au vernissage ont pu admirer au passage que le beffroi était ceint d'un bel échafaudage. En effet la ville est dans les grands travaux... cathédrale et beffroi, ancienneté, et fragilité, obligent. 

15-02-13 011-copie-1

Au centre de la salle on reconnaît Monsieur Jean Rouger, maire. il semble à son élément, en effet dans un ancien mandat de conseiller municipal il était en charge de la culture.

15-02-13 019
Chacun pourra découvrir en ces lieux... vêtements sacerdotaux, nécessaires aux célébrations liturgiques, sans oublier tous les accessoires qui sont propres à ces manifestations cultuelles, ici nous sommes dans le catholicisme. Souvent ces orfèvreries sont de vraies petites oeuvres d'art.
Dans cette vitrine le haut d'un encensoir, instruments du culte qui sert à répandre dans le public et auprès des lieux saints des églises une senteur d'hommage et de respects. Bien sûr avec un rituel tout un gestuel.

15-02-13 028

15-02-13 029

Bustes d'évêques du 19 ème avec des reliquaires, c'était la coutume dans les temps passés.

15-02-13 032
Sévérine Bompays, conservateur:
" Nous avions ces éléments dans la réserve depuis quelques années, l'ancienne salle  du trésor avait été fermé par mesure de sécurité. On a ainsi profité de cette occasion pour les prendre en charge, les mettre en état de conservation et les exposer.  C'est d'ailleurs au Présidial (ancien musée) que sont effectuées la remise en état et que l'on assure la conservation de notre patrimoine mobilier.
Ce patrimoine appartient à la ville, mais il a été mis à la disposition des affectataires, soit les paroisses de la ville. Les objets que vous allez découvrir en ces lieux sont du 19 ème siècle, malheureusement avant la révolution nous n'avons plus rien.  Certes nous avons des textiles anciens (18 ème)qui ont permis de refaire au 19 ème siècle des vêtements et éléments propres au culte, offerts par des dames. Le père Blomme (Archiviste à L'évêché et historien spécialisé .. ndlr) avait d'ailleurs fait  l'inventaire de ce trésor. vous aurez d'ailleurs l'occasion de le voir et de l'écouter à une de ces prochaines conférences à l'hostellerie St Julien. Notre plus ancien élément est un haut d'encensoir datant du 12 ème siècle, ici nous présentons une centaine d'obets et vêtements ".
Père Daniel Cassegrain, curé de St Vivien et de St Pierre, doyen de Saintes:
" Le désir des hommes de faire de belles choses quand ils s'adressent à Dieu, ils désirent vraimentt que cela soit beau ".
15-02-13 033
Sylvie Barre, adjoint au maire, chargée de la culture semble clôture la présentation, mais tout comme le conservateur elle a tenu à remercier tous les acteurs... des services techniques au personnel des musées, sans oublier le père Daniel Cassegrain.
L'exposition est très accueillante, les objets et vêtements, accompagnés de leurs cartons d'informations sont très bien présentés, la salle est belle, presque " flamboyante " et il est très agréable de se déplacer d'une vitrine à une autre, voire des présentoirs de vêtements aux panneaux d'informations (réalisés par l'atelier d el'image de la ville). En fait ce n'est pas forcément un lieu d'où on ressort avec la foi, mais au moins la liturgie a été présentée de manière claire et nette, en permettant ainsi une meileure approche.
Petite précision du conservateur.... tout n'est pas présenté ici.
Alors à très bientôt pour une visite un peu plus approfondie de cette exposition.

 

Voir les commentaires

13 - Objet historique à partir de quand....? Traçabilité... - Lionel Evans et Sylvie en la Toquenelle - Nouvelles de notre Charente

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Sous nos pieds... Patrimoine élémentaire

 

11-02-13 017

 


 

Historique.. depuis quand...?

Traçabilité d'une urne funéraire

 

Juin 20121-001-copie-1

 

Ces objets " familiaux " qui nous interpellent et devant lesquels nous n'avons plus de réponse. Nos ancêtres qui pourraient parler se sont tus pour toujours.... alors faisons parler les indices, aide précieuse pour la suite des investigations.

 

Juin 2012-copie-3

 

Sauvée in-extrémis de la destruction cette urne funéraire va peut-être révéler le nom de celui qui y fut partiellement déposé.

Remarque: Il y avait certainement une croix érigée sur le couvercle.

 


Demain jeudi, espérant qu'il y aura de l'actualité plus contemporaine, il vous sera présenté une équerre ancienne.. mesurant sur un de ses côtés une coudée. Par rapprochement il vous sera aussi présenté à nouveau, un compas du 17 ème siècle. Ces deux outils de maçons avaient certainement appartenu au même homme, maçon & tailleur de pierres, voire aussi couvreur.

 


En ce jeudi à Toquenelle / Cafétéria

 

12 à 14  et à partir de 19 h

 

Lionel Evans et Sylvie Drumer

 

" O fée..... Bonne fête "

 

14-02-13 043

 

Juin 2012-001-copie-3

 

" La joie pour tous "


Charente agressive  

 

 

14-02-13 007

 

La rue témoin de Saintes

 

Juin 2012-002-copie-2

 

14-02-13-016-copie-1.jpg


 

Réverbères.. Différentes époques

 

14-02-13 019

 

Cours national à Saintes, le long du bureau central de la poste.

Voir les commentaires

10 - Jean-Pierre Blanchard ... Atelier d'art & stage du portrait .. - Mystère du coeur de plomb - Benoit XVI aux petites soeurs des pauvres

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Stage du portrait avec Jean-Pierre Blanchard

 

12-02-13 010

 

Dans son atelier d'art....

" T'as un belle barbe..." aurait pu dire un de ses modèles, semblant le protéger, Jean Gabin.

 

12-02-13 001

 

" Le portrait " tout un art.....

 

12-02-13 019

 

Rue St Michel à Saintes.... sous le regard de Léo

 


Un nouveau retraité..... Mais il ne sera pas à Saintes où il existe une maison de retraite pour ecclésiastique

 

12-02-13 003

 

 


Le mystère  " Coeur de plomb "

 

 

Cœur de plomb / Contrepoids

 

(Famille J.Pénis)

*

Le cœur se trouve dans la famille Pénis depuis des décennies, tout laisse à croire que son arrivée dans la famille peut dater de la génération du tailleur de Pierres Joseph Pénis (1838/1928 - Famille de maçon depuis 1600), à moins qu’elle ne provienne, par alliance, d'une  famille ayant demeuré rive droite de la Charente / secteur abbaye aux Dames.

Cet élément matériel composé en plomb (fondu et moulé) avec un anneau en fer, possède deux trous comme pour le passage de cordes. Cela fait penser à un système de contrepoids pour le remontage de deux autres poids. Ainsi ce pourrait être la source d'énergie pour une horloge, carillon ou autre mécanique de ce genre.

 

Juin 2012-001-copie-2

 

On peut encore voir sur la partie autour de l’anneau en fer, comme des traces de peinture.

De ce fait on peut penser que :

Si cet objet est en forme de cœur, est-ce un symbole ou bien était-il dévolu pour un endroit précis ? La présence de traces de peintures fait aussi penser qu’il devait être visible et qu’on avait voulu l’insérer dans un décor.

La présence de trois coups de poinçon rappelle une marque maçonnique, mais c’est peut-être la signature de la personne qui a formé ce cœur.

La pointe du cœur semble indiquer, du fait de son écrasement en biais, que cet objet a certainement chuté lourdement au sol et de haut.

 

Juin 2012-002-copie-1

 

Que s’est-il passé ? 

Plusieurs hypothèses, à savoir :

Accidentelle : Le contrepoids cœur s’est détaché brusquement et il serait tombé au sol, mais la présence des deux poids auraient du le ralentir dans sa chute, sinon le stopper. Un incendie a aussi pu être à l’origine de la destruction des trois cordes (supposant que ce ne fut des filins d’acier).

Volontaire : Soit un incendie allumé volontairement, soit des coups portés volontairement sur cette mécanique. Mais il fallait avoir coupé les trois cordages pour que tout l’ensemble tombe au sol.

 

Informations :

 

Poids : 3 kg 70

Hauteur totale : 13,5 cm

Largeur totale : 10 cm

Epaisseur :          7 cm

Diamètre des deux trous : 1,3 cm, dans la partie haute

Ecartement des deux trous : 6 cm

 

   Dans le secteur, outre toute autre origine, il y a eu plusieurs églises… L’ancienne église St Vivien détruite vers 1840, l’église St Saloine qui se trouvait dans les thermes romains, l’église St Trojan, située dans le secteur St Vivien et dont on n’a jamais retrouvé aucune trace.

   Par ailleurs cet élément peut aussi provenir du secteur de l’abbaye où cette abbatial avait possédé un magnifique carillon avec ses cloches en argent. Et bien sûr ce contrepoids peut aussi provenir d’un édifice civil, voir de chez de riches particuliers.

   Le jardin du tailleur de pierres, Joseph Pénis, était aussi surnommé « La croix du prêche » du fait de la présence d’un temple protestant à des dizaines de mètres, dans les années 1602 – 1685. Détruit après la révocation de l’édit de Nantes.

 

 Remarque: Avant d'avoir mené des investigations sur ce coeur, il avait été pensé à un coeur supportant les croix dans les cimetières autrefois, voir aussi un coeur renfermant quelque chose de précieux.

 

Michel Souris - 2/2013

 


 

Voir les commentaires

10 - Anne Bert est dans le rose... " L'emprise des femmes " - La crue et la rue.. témoin - Le chef est celui d'un roy de France

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

 

 

 

A la librairie " La lettre @ la bulle "

Sous l'emprise .... de A.B

 

09-02-13 042

 

Anne revient d'un salon à La Rochelle et elle prépare déjà la présentation de son dernier ouvrage à Paris en mars 2013. Mais aussi sa participation au " Festival de la littérature et des arts érotiques " qui se déroulera aussi à Paris en avril prochain.

 

" L'emprise des femmes " est sa dernière fiction qu'elle est venue présenter et dédicacer à la librairie de Manu, place Bassompierre à Saintes.

 

Juin 2012-001-copie-1

 

A.B déclare que ce livre nous amène à la rencontre d'un homme politique, mais comme elle le précise bien rien à voir avec un homme dénommé D.S.K.

 

C'est une rencontre de hasard qui a fait que la romancière s'est lancée dans cette aventure d'écriture.

 

" Je me suis emparée de  l'histoire de cet homme que j'avais rencontré. C'est l'histoire d'un politique qui va être racontée par ses quatre maîtresses. Ainsi je fais parler cet homme, personnage très orgueilleux, qui ne voudrait pas mourir sans avoir montré son vrai visage.... certainement pas si lisse que cela...!!! "

 

C'est un livre qui sort de l'ordinaire, certes il n'est pas dans le tout érotique, comme le fait habituellement la spécialiste du genre, il rend banal l'humain au travers ses comportements.

 


" Tomber dans le panneau " ou la rue masquée

 

 

09-02-13 011

 

Quartier St Vivien. Quel était le premier ou l'histoire d'un disfonctionnement... ?


 

Liturgie sans tabou

" Tu es un trésor... "

 

Liturgie Expo 2013

 

Culture et civilisation judéo-chrétienne, celle-ci se dévoile au travers ses éléments matériels qu'elle vous présentera au musée de l'échevinage..... certes un aperçu, mais cela vaudra vraiment le déplacement. Tous ces objets de culte et vêtements sacerdotaux révèlent tellement de petits secrets, mais en garderont bien d'autres aussi.

 

" Trésor de St Pierre "


La crue à Saintes

Notre rue témoin....

 

11-02-13-023.jpg

 

Une rue très scrutée par les Saintais à la période des crues


Un roi de France dans des médias très républicains

On a retrouvé le chef du bon roy Henry IV, ceci s'est avéré exact selon d'éminents scientifiques.

 

Juin-2012-004.jpg

Ainsi en 1610 un humble curé de la Charente avait vu arriver un cavalier et il avait enregistré une certaine déclaration dans ses registres paroissiaux.

 


Dès mardi.. le mystère du coeur de plomb... contrepoids de 3 k 720...?

 

Voir les commentaires

8 - Poste taguée - J-P Machefert .. La police danse sur le jazz - Johanic Lacroix, créateur .. Chez Katy's - Gustave Courbet.. origine du monde & Saintonge

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

 

Katy's Art Shop et un créateur métallique....

 

08-02-13 036

 

Elle accueille...... en son magasin

 

08-02-13 034

 

Johanic Lacroix  " Art Déco métal "

 

(Remarque: Il vous fera tourner la tête... il fabrique aussi des girouettes) 

 


 

Jaune deux tons.... Boite aux lettres et ..

.. aux idées de graff....

 

08-02-13 045

 

Les " P et T  " ont juste terminé le renouvellement (et positionnement ) de leurs boites aux lettres sur la ville.


Des nouvelles de la crue....

 

08-02-13 029


Pont Palissy - Côté sud.

 


Polar.... Police and jazz

 

08-02-13 043

 

Présentation / conférence et dédicaces

 

Juin 2012-copie-2

 

" Royan Garden Blues " de Jean-Edmond Machefert, une figure qui commence à être reconnue en Saintonge.....  on peut le suivre sur des scènes de crimes.. mais attention on y retrouve souvent son A.D.N ....

 


St Pierre - Beffroi - Musée Dupuy-Mestreau.....

 

08-02-13 006

 

La municipalité s'active sur notre patrimoine de pierres

 

08-02-13 014

 

Détail

 

 


 

A Gustave Courbet qui fut un peu Saintongeais

 

Courbet-et-Eros---poesie-MS-2013.jpg

 

Aux origines du monde si bien pensées, avec un clin d'oeil pour Courbet.

 

 


 

Apéri' Mots ... des mots imagés

 

08-02-13 004

 

De Verlaine à Yves Duteil, mais aussi de 1580 à nos jours.

Au début, assis on écoute les premiers mots, cela semble banal. Mais très vite nous rentrons dans notre société.... du plus petit, du plus humble au plus glorieux... C'est chez nous, c'est nous.

Une quinzaine de personnes s'étaient réunies au " Grand comptoir du cours " pour écouter nos quatre lascars conteurs.. mais aussi clameurs et chanteurs.

 

08-02-13

 

La parole est aussi donnée aux spectateurs.. qui devienent ainsi acteurs de la soirée poétique.

 

Quelques mots ramassées de-ci de-là.....

 

... j'ai  défenestré le chat...

... je ne fume plus..... 

.... Quel monde....

Puis une certaine fin avec ... le dormeur du val

 

A +++ pour d'autres bons moments (Et c'est gratuit).

 


Le pigeon qui se veut girouette

 

 

09-02-13 010



Voir les commentaires

6 - Cartes bancaires.. Vues ou masquées... - Livre de messe de l'abbesse de Saintes - Pillage des églises de France .. Vol à St Pallais

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Petite astuce élémentaire: Code masqué

 

carte bancaire.. vu volé

 

Carte bancaire masquée.. main 2013

 

C'est déjà mieux que rien.

Puis aussi ne jamais laisser les tickets avec la carte, ne jamais la quitter du regard aux caisses.

 

Bientôt les nouvelles cartes de POLICE....


 

Livre de messe de l'abbesse....!

 

  Juin-2012-003-copie-1.jpg

 

Mère Angélique Arnaud - Elle a occupé pendant deux années la charge la direction du couvent de port-Royal, elle a certainement connu le fameux fauteuil " cathèdre " (Abbaye de Saintes) qui est aussi dans la ligne de recherche de Culture-Histoire. Madame Baudéan de Parabère, dernière abbesse  de Saintes en fut aussi la dernière utilisatrice.

Mais d'où vient ce petit livre de messe " Petites étrennes spirituelles à Madame la Dauphine "...?


Juin-2012-002.jpg


A-t-il été acheté à la mise en vente des biens de l'abbaye durant la révolution française...? Format et couleurs semblent correspondre.

 

06-02-13-006.jpg


Du Roi aux provinciaux, fréquentant souvent la cour, tout y est dans ce livre de messe, aussi calendrier pour 1778. En fait l'almanach Vermot avant la lettre.

 

 


 

Chrétiens, croyants.....

.. Fréquentez vos lieux de cultes.

 

" Protégeons les églises de France "

 

Juin-2012-copie-1.jpg

 


 

Envoi d'un fidèle......... lecteur

 

arcenciel.jpg

 

Merci Patrick S....

Voir les commentaires

1 2 > >>