Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

30 décembre - Noël blanc, nos amis du Québec, l'année 2017... du passé

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Thank you amis américains

Merci pour votre aide et sacrifice il y a 74 ans

31/12/1943 - 31/12/2017..... Des dizaines d'avions américains, des dizaines de mort et autant de blessés..... Très mauvaise journée pour nos libérateurs venus du ciel..... A Draguignan dans le Var et dans de nombreux cimetières de l'hexagone.... des centaines de croix blanches témoignent de leur sacrifice et là-bas en Amérique leurs enfants, leurs familles se souviennent..... Merci. Thank you.

31/12/1943 - 31/12/2017..... Des dizaines d'avions américains, des dizaines de mort et autant de blessés..... Très mauvaise journée pour nos libérateurs venus du ciel..... A Draguignan dans le Var et dans de nombreux cimetières de l'hexagone.... des centaines de croix blanches témoignent de leur sacrifice et là-bas en Amérique leurs enfants, leurs familles se souviennent..... Merci. Thank you.

Le document montrant les dizaines de " Fortress " US, abattues ce 31 décembre 43, est en fait un document de travail.
Le document montrant les dizaines de " Fortress " US, abattues ce 31 décembre 43, est en fait un document de travail.
Le document montrant les dizaines de " Fortress " US, abattues ce 31 décembre 43, est en fait un document de travail.
Le document montrant les dizaines de " Fortress " US, abattues ce 31 décembre 43, est en fait un document de travail.
Le document montrant les dizaines de " Fortress " US, abattues ce 31 décembre 43, est en fait un document de travail.
Le document montrant les dizaines de " Fortress " US, abattues ce 31 décembre 43, est en fait un document de travail.
Le document montrant les dizaines de " Fortress " US, abattues ce 31 décembre 43, est en fait un document de travail.
Le document montrant les dizaines de " Fortress " US, abattues ce 31 décembre 43, est en fait un document de travail.

Le document montrant les dizaines de " Fortress " US, abattues ce 31 décembre 43, est en fait un document de travail.

Noël blanc au Québec

Souvenir déjà... avant 2018

Le fameux Noël blanc se termine, avec le caribou, mais surtout nos amis du Québec, ambiance, convivialité et surtout pour notre plaisir leur superbe accent. Images et menu.....

Le fameux Noël blanc se termine, avec le caribou, mais surtout nos amis du Québec, ambiance, convivialité et surtout pour notre plaisir leur superbe accent. Images et menu.....

Au marché de Noël, alias Noël blanc, la patinoire eut un grand succès, vu l'affluence, le chapiteau de restauration et d'animation fut un lieu de grande fréquentation et d'animation, idée géniale, car bien abrité pour cette saison hivernale surtout pluvieuse. Pour les chalets on ne sait trop les fréquentations. Enfin cette année on a eu droit au vin chaud habituel mais surtout au caribou chaud..... pensant que le sirop d'érable était présent.  A la " revoyure " chers (es) cousins (es) de là-bas......  Pour la restauration sous le chapiteau ce fut un service impeccable, quant aux divers musiciens c'étaient aussi des chanteurs et instrumentistes qui ont su nous charmer et nous donner envie de bouger.  Et avant le dernier jour de 2017.... illumination locale.... comme chaque année pour ce Saintais périphérique.
Au marché de Noël, alias Noël blanc, la patinoire eut un grand succès, vu l'affluence, le chapiteau de restauration et d'animation fut un lieu de grande fréquentation et d'animation, idée géniale, car bien abrité pour cette saison hivernale surtout pluvieuse. Pour les chalets on ne sait trop les fréquentations. Enfin cette année on a eu droit au vin chaud habituel mais surtout au caribou chaud..... pensant que le sirop d'érable était présent.  A la " revoyure " chers (es) cousins (es) de là-bas......  Pour la restauration sous le chapiteau ce fut un service impeccable, quant aux divers musiciens c'étaient aussi des chanteurs et instrumentistes qui ont su nous charmer et nous donner envie de bouger.  Et avant le dernier jour de 2017.... illumination locale.... comme chaque année pour ce Saintais périphérique.
Au marché de Noël, alias Noël blanc, la patinoire eut un grand succès, vu l'affluence, le chapiteau de restauration et d'animation fut un lieu de grande fréquentation et d'animation, idée géniale, car bien abrité pour cette saison hivernale surtout pluvieuse. Pour les chalets on ne sait trop les fréquentations. Enfin cette année on a eu droit au vin chaud habituel mais surtout au caribou chaud..... pensant que le sirop d'érable était présent.  A la " revoyure " chers (es) cousins (es) de là-bas......  Pour la restauration sous le chapiteau ce fut un service impeccable, quant aux divers musiciens c'étaient aussi des chanteurs et instrumentistes qui ont su nous charmer et nous donner envie de bouger.  Et avant le dernier jour de 2017.... illumination locale.... comme chaque année pour ce Saintais périphérique.
Au marché de Noël, alias Noël blanc, la patinoire eut un grand succès, vu l'affluence, le chapiteau de restauration et d'animation fut un lieu de grande fréquentation et d'animation, idée géniale, car bien abrité pour cette saison hivernale surtout pluvieuse. Pour les chalets on ne sait trop les fréquentations. Enfin cette année on a eu droit au vin chaud habituel mais surtout au caribou chaud..... pensant que le sirop d'érable était présent.  A la " revoyure " chers (es) cousins (es) de là-bas......  Pour la restauration sous le chapiteau ce fut un service impeccable, quant aux divers musiciens c'étaient aussi des chanteurs et instrumentistes qui ont su nous charmer et nous donner envie de bouger.  Et avant le dernier jour de 2017.... illumination locale.... comme chaque année pour ce Saintais périphérique.
Au marché de Noël, alias Noël blanc, la patinoire eut un grand succès, vu l'affluence, le chapiteau de restauration et d'animation fut un lieu de grande fréquentation et d'animation, idée géniale, car bien abrité pour cette saison hivernale surtout pluvieuse. Pour les chalets on ne sait trop les fréquentations. Enfin cette année on a eu droit au vin chaud habituel mais surtout au caribou chaud..... pensant que le sirop d'érable était présent.  A la " revoyure " chers (es) cousins (es) de là-bas......  Pour la restauration sous le chapiteau ce fut un service impeccable, quant aux divers musiciens c'étaient aussi des chanteurs et instrumentistes qui ont su nous charmer et nous donner envie de bouger.  Et avant le dernier jour de 2017.... illumination locale.... comme chaque année pour ce Saintais périphérique.
Au marché de Noël, alias Noël blanc, la patinoire eut un grand succès, vu l'affluence, le chapiteau de restauration et d'animation fut un lieu de grande fréquentation et d'animation, idée géniale, car bien abrité pour cette saison hivernale surtout pluvieuse. Pour les chalets on ne sait trop les fréquentations. Enfin cette année on a eu droit au vin chaud habituel mais surtout au caribou chaud..... pensant que le sirop d'érable était présent.  A la " revoyure " chers (es) cousins (es) de là-bas......  Pour la restauration sous le chapiteau ce fut un service impeccable, quant aux divers musiciens c'étaient aussi des chanteurs et instrumentistes qui ont su nous charmer et nous donner envie de bouger.  Et avant le dernier jour de 2017.... illumination locale.... comme chaque année pour ce Saintais périphérique.

Au marché de Noël, alias Noël blanc, la patinoire eut un grand succès, vu l'affluence, le chapiteau de restauration et d'animation fut un lieu de grande fréquentation et d'animation, idée géniale, car bien abrité pour cette saison hivernale surtout pluvieuse. Pour les chalets on ne sait trop les fréquentations. Enfin cette année on a eu droit au vin chaud habituel mais surtout au caribou chaud..... pensant que le sirop d'érable était présent. A la " revoyure " chers (es) cousins (es) de là-bas...... Pour la restauration sous le chapiteau ce fut un service impeccable, quant aux divers musiciens c'étaient aussi des chanteurs et instrumentistes qui ont su nous charmer et nous donner envie de bouger. Et avant le dernier jour de 2017.... illumination locale.... comme chaque année pour ce Saintais périphérique.

Ce dimanche soir.. Cavalcade de la St Sylvestre... attention à bien respecter les consignes de sécurité..... en place. Et protégeons-nous les uns et les autres.

Ce dimanche soir.. Cavalcade de la St Sylvestre... attention à bien respecter les consignes de sécurité..... en place. Et protégeons-nous les uns et les autres.

Voir les commentaires

28 décembre - Nicolas Moufflet les honneurs de #parismatch avec ses bouteilles BIODÉGRADABLE. CHINOIS à Saintes, la médaille de Jacquinot héros en Chine

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Prêtre mais vénérable

Des Chinois sont venus remettre à Monsieur le Maire de Saintes la médaille honorifique en mémoire d'un Jésuite né à Saintes. 

Le père Jacquinot avait sauvé des centaines de milliers de Chinois en 1937. Au pays du Mandarin on a le souvenir de cet homme.

Après la médaille, dans les temps à venir, une importante délégation chinoise viendra opposer une plaque sur la maison, lieu de naissance de leur sauveur.
Après la médaille, dans les temps à venir, une importante délégation chinoise viendra opposer une plaque sur la maison, lieu de naissance de leur sauveur.

Après la médaille, dans les temps à venir, une importante délégation chinoise viendra opposer une plaque sur la maison, lieu de naissance de leur sauveur.

On pense que cet homme est né au n° 3 de la place Bassompierre, son père était capitaine à la caserne Taillebourg. Une étude est en cours pour localiser avec précision la maison.
On pense que cet homme est né au n° 3 de la place Bassompierre, son père était capitaine à la caserne Taillebourg. Une étude est en cours pour localiser avec précision la maison.

On pense que cet homme est né au n° 3 de la place Bassompierre, son père était capitaine à la caserne Taillebourg. Une étude est en cours pour localiser avec précision la maison.

C'était à l'époque de la guerre " Sino-Japonaise "... En créant un terrain neutre, avec l'accord des deux belligérants, il a sauvé jusqu'à 500 000 chinois.
C'était à l'époque de la guerre " Sino-Japonaise "... En créant un terrain neutre, avec l'accord des deux belligérants, il a sauvé jusqu'à 500 000 chinois.

C'était à l'époque de la guerre " Sino-Japonaise "... En créant un terrain neutre, avec l'accord des deux belligérants, il a sauvé jusqu'à 500 000 chinois.

Biodégradables

Bouteilles et flacons, à la mode de Nicolas Moufflet

ou

" Les honneurs de Paris Match " pour ce Saintongeais génial

Il y a quelques semaines Nicolas Moufflet avait fait l'objet d'un article sur ce Blog Média...." Paris Match " a donc pris le relais, mais sans parler de notre Saintonge et des créations à " pollution " peu durable de Nicolas, quant au rejet dans la nature.
Il y a quelques semaines Nicolas Moufflet avait fait l'objet d'un article sur ce Blog Média...." Paris Match " a donc pris le relais, mais sans parler de notre Saintonge et des créations à " pollution " peu durable de Nicolas, quant au rejet dans la nature.
Il y a quelques semaines Nicolas Moufflet avait fait l'objet d'un article sur ce Blog Média...." Paris Match " a donc pris le relais, mais sans parler de notre Saintonge et des créations à " pollution " peu durable de Nicolas, quant au rejet dans la nature.

Il y a quelques semaines Nicolas Moufflet avait fait l'objet d'un article sur ce Blog Média...." Paris Match " a donc pris le relais, mais sans parler de notre Saintonge et des créations à " pollution " peu durable de Nicolas, quant au rejet dans la nature.

Voir les commentaires

25 - Fabien Fedeli jeune photographe.... Concours de la plus belle crèche chez des étudiants.... Clichés de nos pierre, déclinées en sculpture...

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Histoire de notre terre

Sous nos yeux les contemporains des dinosaures reviennent à la vie.... enfin à la surface, temps qui passe et dégrade oblige....

Tout au long de nos allées et venues, au long de notre regard, sous nos yeux... un passé que le temps avait enfoui et qui revient à la surface par la dégradation de la matière du fait du temps qui passe.... Nous sommes devant le cimetière de toutes ces créatures pétrifiées au fond des océans devenus matière.
Tout au long de nos allées et venues, au long de notre regard, sous nos yeux... un passé que le temps avait enfoui et qui revient à la surface par la dégradation de la matière du fait du temps qui passe.... Nous sommes devant le cimetière de toutes ces créatures pétrifiées au fond des océans devenus matière.
Tout au long de nos allées et venues, au long de notre regard, sous nos yeux... un passé que le temps avait enfoui et qui revient à la surface par la dégradation de la matière du fait du temps qui passe.... Nous sommes devant le cimetière de toutes ces créatures pétrifiées au fond des océans devenus matière.
Tout au long de nos allées et venues, au long de notre regard, sous nos yeux... un passé que le temps avait enfoui et qui revient à la surface par la dégradation de la matière du fait du temps qui passe.... Nous sommes devant le cimetière de toutes ces créatures pétrifiées au fond des océans devenus matière.
Tout au long de nos allées et venues, au long de notre regard, sous nos yeux... un passé que le temps avait enfoui et qui revient à la surface par la dégradation de la matière du fait du temps qui passe.... Nous sommes devant le cimetière de toutes ces créatures pétrifiées au fond des océans devenus matière.
Tout au long de nos allées et venues, au long de notre regard, sous nos yeux... un passé que le temps avait enfoui et qui revient à la surface par la dégradation de la matière du fait du temps qui passe.... Nous sommes devant le cimetière de toutes ces créatures pétrifiées au fond des océans devenus matière.
Tout au long de nos allées et venues, au long de notre regard, sous nos yeux... un passé que le temps avait enfoui et qui revient à la surface par la dégradation de la matière du fait du temps qui passe.... Nous sommes devant le cimetière de toutes ces créatures pétrifiées au fond des océans devenus matière.

Tout au long de nos allées et venues, au long de notre regard, sous nos yeux... un passé que le temps avait enfoui et qui revient à la surface par la dégradation de la matière du fait du temps qui passe.... Nous sommes devant le cimetière de toutes ces créatures pétrifiées au fond des océans devenus matière.

Ici nous étions venelle de l'arc dans un ancien quartier de Saintes. mais dans la venelle proche nous découvrons une date, certainement du 18ième siècle sur la pierre d'un ancien porche. Bien érodée par le temps elle aussi.
Ici nous étions venelle de l'arc dans un ancien quartier de Saintes. mais dans la venelle proche nous découvrons une date, certainement du 18ième siècle sur la pierre d'un ancien porche. Bien érodée par le temps elle aussi.

Ici nous étions venelle de l'arc dans un ancien quartier de Saintes. mais dans la venelle proche nous découvrons une date, certainement du 18ième siècle sur la pierre d'un ancien porche. Bien érodée par le temps elle aussi.

25 - Fabien Fedeli jeune photographe.... Concours de la plus belle crèche chez des étudiants.... Clichés de nos pierre, déclinées en sculpture...
25 - Fabien Fedeli jeune photographe.... Concours de la plus belle crèche chez des étudiants.... Clichés de nos pierre, déclinées en sculpture...

La photo il aime

Une passion il voit

Un métier qui sait...!

25 - Fabien Fedeli jeune photographe.... Concours de la plus belle crèche chez des étudiants.... Clichés de nos pierre, déclinées en sculpture...
25 - Fabien Fedeli jeune photographe.... Concours de la plus belle crèche chez des étudiants.... Clichés de nos pierre, déclinées en sculpture...
25 - Fabien Fedeli jeune photographe.... Concours de la plus belle crèche chez des étudiants.... Clichés de nos pierre, déclinées en sculpture...
25 - Fabien Fedeli jeune photographe.... Concours de la plus belle crèche chez des étudiants.... Clichés de nos pierre, déclinées en sculpture...
25 - Fabien Fedeli jeune photographe.... Concours de la plus belle crèche chez des étudiants.... Clichés de nos pierre, déclinées en sculpture...

 

« Vers la photographie…. Voie royale pour Fabien… ! »

Clic rapide d’une biographie courte…

« Après mon Bac j’ai opté pour faire le service civique dans la solidarité sur La Rochelle. Par le suite j’ai fait divers jobs d’été. J’avais aussi choisi ce que l’on appelle l’alternance, travail en entreprise et perfectionnement, mais cela n’a pas été facile car après plus de 250 demandes et refus j’ai abandonné cette voie. Puis un jour un coup de chance, toujours en recherche j’ai frappé à la porte d’un patron de bar à Saintes et j’ai aussitôt été pris, mais cela a vite arrêté et en juillet 2016 je me suis retrouvé sans emploi et seul. Remise en cause, je décide donc de passer le permis, avec une idée me rendre à Montpellier, mais je vais en reparler. Ainsi c’est dans ce temps là que j’ai eu le déclic photographique. En effet je voudrais vraiment aller à Montpellier à la Fac de journalisme, ma voie serait donc celle de la Photo / Reportage. Mais dans l’attente de mon inscription pour septembre (ndlr.. à venir) il me faut un job alimentaire (ndlr.. comprendre subsistances en général). Il me faut en attendant étudier et me développer intellectuellement »

Fabien Fideli, né en 1997, à 20 ans il a une autoroute devant lui, mais au fait pourquoi la photographie qui semble vraiment l’obséder, le posséder… ?

« J’ai reçu de mes parents une éducation très directive, très hiérarchisée, mais bien sûr avec leur volonté de me transmettre quelque chose. Ce qui a fait que je désirais alors (ndlr…depuis 2 ans) une découverte pour moi-même, comment voir les choses, les exprimer. Puis les ressortir avec un souci d’esthétique, des contraintes de réflexions que vont avoir les personnes en regardant mes clichés que j’avais décidé de réaliser alors. Qu’allaient penser ces regards sur mes clichés. Quand une personne est devant une photo j’aimerai qu’elle en comprenne le sens, que cela la fasse voyager ».

A quelle époque se situe votre première photo, même comme tout un chacun… ?

« Ma première photo fut prise vers ma treizième année, mais sans plus. Mais en fait c’est vraiment il y a deux ans ½ que j’ai eu le bon déclic. A la base je ne faisais des photos que pour moi et je n’osais pas les montrer, puis j’ai un jour franchi le pas. J’ai alors montré mes photos et on a commencé à échanger avec les lecteurs de mes images photographiques ».

A ce jour justement ces photos on peut en savoir plus… !

« Jusqu’à présent j’ai réalisé 175 photos qui ont été vues et toujours visibles (ndlr… via Internet entre autres). Les photos en noir et blanc correspondent à 1/3 de mes créations. Les photos en N et B n’expriment pas pour moi la même chose. Dans la nature je retrouve bien mon choix, mais j’aime aussi beaucoup la comparaison nature et construction humaine, enfin artificielle. Pour la prise de photos cela dépend de l’instant présent, parfois en recherches mais aussi en préparation spécifique, voire hasard contextuel. Surtout je me demande toujours comment retranscrire l’image que j’ai dans mon objectif… ! Pour le contextuel par exemple en haut d’un mur un pigeon et à peu de distance un lampadaire…. ». 

Merci Fabien et à bientôt au fil des rues en action de chasse…..  photographique.

On pourrait conclure en citant le grand photographe Henri Cartier-Breson….

« La photo c’est mettre en ligne de mire….   la tête, l’œil et l’esprit » 

 

 

La photo dans le dans le clair obscur est de Fabien.
La photo dans le dans le clair obscur est de Fabien.

La photo dans le dans le clair obscur est de Fabien.

Nous pourrons retrouver Fabien le photographe, peut-être même journaliste, dans une future exposition de ses créations sur laquelle il nous tiendrait alors informé.  A nouveau série de photos dans les rues de Saintes, avec les clichés du jour de Culture-Histoire.....

Nous pourrons retrouver Fabien le photographe, peut-être même journaliste, dans une future exposition de ses créations sur laquelle il nous tiendrait alors informé. A nouveau série de photos dans les rues de Saintes, avec les clichés du jour de Culture-Histoire.....

Un détour par le beffroi de l'échevinage objet du meilleur des regards des photographes......
Un détour par le beffroi de l'échevinage objet du meilleur des regards des photographes......
Un détour par le beffroi de l'échevinage objet du meilleur des regards des photographes......
Un détour par le beffroi de l'échevinage objet du meilleur des regards des photographes......
Un détour par le beffroi de l'échevinage objet du meilleur des regards des photographes......
Un détour par le beffroi de l'échevinage objet du meilleur des regards des photographes......
Un détour par le beffroi de l'échevinage objet du meilleur des regards des photographes......

Un détour par le beffroi de l'échevinage objet du meilleur des regards des photographes......

Tout nouveau dans une église. Des étudiants se mettent en compétition pour la plus belle crèche.....

Tout nouveau dans une église. Des étudiants se mettent en compétition pour la plus belle crèche.....

25 - Fabien Fedeli jeune photographe.... Concours de la plus belle crèche chez des étudiants.... Clichés de nos pierre, déclinées en sculpture...

Voir les commentaires

21 décembre - Député et son attaché. Crèches en Saintes. Dépôt bizarre. Stationnement gratuit. Cher Grand-Père. Cérémonie pour nouvel acolytat à St Eutrope.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Acolytat = Serviteur

Cérémonie en l'honneur de Louis Chasseriau, nouvel acolyte.

Dans l'église St Eutrope, basilique, une messe en la présence de l'évêque de La Rochelle et Saintes, aussi officiant. C'était à l'occasion du passage à la fonction d'acolyte du séminariste Louis Chasseriau. Ainsi au cours de la messe (Eucharistie) il a reçu l'acolytat et à cette occasion il lui a été remis officiellement un calice. En effet dans quelques mois....  il sera ordonné prêtre et c'est la voie normale vers cette fonction sacerdotale.
Dans l'église St Eutrope, basilique, une messe en la présence de l'évêque de La Rochelle et Saintes, aussi officiant. C'était à l'occasion du passage à la fonction d'acolyte du séminariste Louis Chasseriau. Ainsi au cours de la messe (Eucharistie) il a reçu l'acolytat et à cette occasion il lui a été remis officiellement un calice. En effet dans quelques mois....  il sera ordonné prêtre et c'est la voie normale vers cette fonction sacerdotale. Dans l'église St Eutrope, basilique, une messe en la présence de l'évêque de La Rochelle et Saintes, aussi officiant. C'était à l'occasion du passage à la fonction d'acolyte du séminariste Louis Chasseriau. Ainsi au cours de la messe (Eucharistie) il a reçu l'acolytat et à cette occasion il lui a été remis officiellement un calice. En effet dans quelques mois....  il sera ordonné prêtre et c'est la voie normale vers cette fonction sacerdotale.

Dans l'église St Eutrope, basilique, une messe en la présence de l'évêque de La Rochelle et Saintes, aussi officiant. C'était à l'occasion du passage à la fonction d'acolyte du séminariste Louis Chasseriau. Ainsi au cours de la messe (Eucharistie) il a reçu l'acolytat et à cette occasion il lui a été remis officiellement un calice. En effet dans quelques mois.... il sera ordonné prêtre et c'est la voie normale vers cette fonction sacerdotale.

Gageons que Louis continuera la mission commencée dans notre région, par son illustre prédécesseur martyr St Eutrope, sous la protection duquel il n'a pas omis de se mettre. Mais il connait bien notre Saint patron (parlant pour l'église santone) puisqu'il est originaire de Rochefort. Et bien sûr à 24 heures de la célébration de la naissance du bébé le plus connu au monde.... n'oublions pas le petit jésus certes, mais aussi d emettre nos souliers devant le sapin ou devant la cheminée....  Ici un sapin et une crèche vers 1952. Réalisation du père de l'auteur de C-H
Gageons que Louis continuera la mission commencée dans notre région, par son illustre prédécesseur martyr St Eutrope, sous la protection duquel il n'a pas omis de se mettre. Mais il connait bien notre Saint patron (parlant pour l'église santone) puisqu'il est originaire de Rochefort. Et bien sûr à 24 heures de la célébration de la naissance du bébé le plus connu au monde.... n'oublions pas le petit jésus certes, mais aussi d emettre nos souliers devant le sapin ou devant la cheminée....  Ici un sapin et une crèche vers 1952. Réalisation du père de l'auteur de C-H
Gageons que Louis continuera la mission commencée dans notre région, par son illustre prédécesseur martyr St Eutrope, sous la protection duquel il n'a pas omis de se mettre. Mais il connait bien notre Saint patron (parlant pour l'église santone) puisqu'il est originaire de Rochefort. Et bien sûr à 24 heures de la célébration de la naissance du bébé le plus connu au monde.... n'oublions pas le petit jésus certes, mais aussi d emettre nos souliers devant le sapin ou devant la cheminée....  Ici un sapin et une crèche vers 1952. Réalisation du père de l'auteur de C-H

Gageons que Louis continuera la mission commencée dans notre région, par son illustre prédécesseur martyr St Eutrope, sous la protection duquel il n'a pas omis de se mettre. Mais il connait bien notre Saint patron (parlant pour l'église santone) puisqu'il est originaire de Rochefort. Et bien sûr à 24 heures de la célébration de la naissance du bébé le plus connu au monde.... n'oublions pas le petit jésus certes, mais aussi d emettre nos souliers devant le sapin ou devant la cheminée.... Ici un sapin et une crèche vers 1952. Réalisation du père de l'auteur de C-H

Retour ce dimanche après-midi sur la place Bassompierre... Avec le marché de " Noël blanc "

Retour ce dimanche après-midi sur la place Bassompierre... Avec le marché de " Noël blanc "

21 décembre - Député et son attaché. Crèches en Saintes. Dépôt bizarre. Stationnement gratuit. Cher Grand-Père. Cérémonie pour nouvel acolytat à St Eutrope.
21 décembre - Député et son attaché. Crèches en Saintes. Dépôt bizarre. Stationnement gratuit. Cher Grand-Père. Cérémonie pour nouvel acolytat à St Eutrope.
21 décembre - Député et son attaché. Crèches en Saintes. Dépôt bizarre. Stationnement gratuit. Cher Grand-Père. Cérémonie pour nouvel acolytat à St Eutrope.
21 décembre - Député et son attaché. Crèches en Saintes. Dépôt bizarre. Stationnement gratuit. Cher Grand-Père. Cérémonie pour nouvel acolytat à St Eutrope.

Saintes Gratuité

du

Stationnement...

Et bien sûr nouvelle formule dès le le premier janvier 2018.  Pour Noël hommage intime.... aux ancêtres....
Et bien sûr nouvelle formule dès le le premier janvier 2018.  Pour Noël hommage intime.... aux ancêtres....

Et bien sûr nouvelle formule dès le le premier janvier 2018. Pour Noël hommage intime.... aux ancêtres....

De l'hommage à un ancien, Lucien Geinguenaud très proche de Culture-Histoire, aux crèches de Noël dans notre ville et nos églises, il n'y a qu'un pas..... Ici St Vivien, avec son carton, et l'abbaye aux Dames avec ses diversités....
De l'hommage à un ancien, Lucien Geinguenaud très proche de Culture-Histoire, aux crèches de Noël dans notre ville et nos églises, il n'y a qu'un pas..... Ici St Vivien, avec son carton, et l'abbaye aux Dames avec ses diversités....

De l'hommage à un ancien, Lucien Geinguenaud très proche de Culture-Histoire, aux crèches de Noël dans notre ville et nos églises, il n'y a qu'un pas..... Ici St Vivien, avec son carton, et l'abbaye aux Dames avec ses diversités....

Restons à l'abbaye aux Dames pour entrevoir quelques secondes de son passé......
Restons à l'abbaye aux Dames pour entrevoir quelques secondes de son passé......

Restons à l'abbaye aux Dames pour entrevoir quelques secondes de son passé......

21 décembre - Député et son attaché. Crèches en Saintes. Dépôt bizarre. Stationnement gratuit. Cher Grand-Père. Cérémonie pour nouvel acolytat à St Eutrope.

Collaborateur

ou

Attaché parlementaire 

de Jean-Philippe Ardouin

De passage devant la permanence de notre député (Saintes - St Jean d'Angély / 3ième circonscription)) ayant poussé la porte, court entretien avec Emile Lusignan, collaborateur parlementaire pour la région de Saintes / St Jean. Ainsi on apprend que notre député a un collaborateur à Saintes et deux avec lui sur Paris. Pour les permanences: Tous les jours 9 h 30 à 17 h 30. Mais aussi des permanences sur Matha, St Jean d'Angély et Aulnay de Saintonge.  On apprend aussi que des dossiers sont soutenus et l'un de'eux a amené une question au gouvernement, en effet le maire d'une commune a demandé que pour le " 11 novembre 1918 " toutes les cloches des églises de France sonnent;... comme il y aura 100 ans en 1918. J-P A a donc défendu ce projet par la question au gouvernement.

De passage devant la permanence de notre député (Saintes - St Jean d'Angély / 3ième circonscription)) ayant poussé la porte, court entretien avec Emile Lusignan, collaborateur parlementaire pour la région de Saintes / St Jean. Ainsi on apprend que notre député a un collaborateur à Saintes et deux avec lui sur Paris. Pour les permanences: Tous les jours 9 h 30 à 17 h 30. Mais aussi des permanences sur Matha, St Jean d'Angély et Aulnay de Saintonge. On apprend aussi que des dossiers sont soutenus et l'un de'eux a amené une question au gouvernement, en effet le maire d'une commune a demandé que pour le " 11 novembre 1918 " toutes les cloches des églises de France sonnent;... comme il y aura 100 ans en 1918. J-P A a donc défendu ce projet par la question au gouvernement.

A gauche, vers le haut, sur cette vue " aérienne " prise de derrière le " perchoir " on distingue notre député, sur la gauche marqué par un point blanc. Et bien sûr, certes pas ne lien direct avec l'assemblée, une réclamation adressée à C-H..... un dépôt de terre bizarre qui serait fait par la ville de Saintes à proximité d'habitations à Fontcouverte..... Envoi d'un fidèle lecteur.....

A gauche, vers le haut, sur cette vue " aérienne " prise de derrière le " perchoir " on distingue notre député, sur la gauche marqué par un point blanc. Et bien sûr, certes pas ne lien direct avec l'assemblée, une réclamation adressée à C-H..... un dépôt de terre bizarre qui serait fait par la ville de Saintes à proximité d'habitations à Fontcouverte..... Envoi d'un fidèle lecteur.....

Avant de conclure cette page... des photos au hasard des rues de Saintes....
Avant de conclure cette page... des photos au hasard des rues de Saintes....
Avant de conclure cette page... des photos au hasard des rues de Saintes....
Avant de conclure cette page... des photos au hasard des rues de Saintes....

Avant de conclure cette page... des photos au hasard des rues de Saintes....

21 décembre - Député et son attaché. Crèches en Saintes. Dépôt bizarre. Stationnement gratuit. Cher Grand-Père. Cérémonie pour nouvel acolytat à St Eutrope.
21 décembre - Député et son attaché. Crèches en Saintes. Dépôt bizarre. Stationnement gratuit. Cher Grand-Père. Cérémonie pour nouvel acolytat à St Eutrope.

Voir les commentaires

17 décembre - Le Silo Musique, marché de Noël, photos historiques. Images insolites. Crash investigations sud de la France.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Passage à niveau

Respect total

Code de la route

- - - - > Témoignage du jour

Quand le soleil est un piège... avec un P.N en face et un feu rouge à une dizaine de mètres en contre-bas après.... Mais ici nous sommes à peu de distance de la gare.
Quand le soleil est un piège... avec un P.N en face et un feu rouge à une dizaine de mètres en contre-bas après.... Mais ici nous sommes à peu de distance de la gare.

Quand le soleil est un piège... avec un P.N en face et un feu rouge à une dizaine de mètres en contre-bas après.... Mais ici nous sommes à peu de distance de la gare.

Témoignage de Michel Souris

Attention aux approches des Passage à Niveau automatiques (PN), voici ce que cela peut donner face au soleil, mais Force doit rester au Code de la Route... " Conduire en fonction de la visibilité et des obstacles "...

Pour la petite histoire en deux temps: Ma mère gardait les PN jours et nuits sur la grande ligne SNCF Paris - Bordeaux en 1935... elle en pleurait souvent, c'était la fermeture et l'ouverture à la manivelle.... et un chef de train contrôlait son travail... depuis le train qui roulait déjà très vite. Par ailleurs vers 1986 j'ai fait stopper un train Corail en tirant le signal d'alarme.... Je me souviendrai toujours de mon hésitation, la main sur la poignée plombée... mais chaque seconde était importante et j'ai alors tiré.... Je pense que pour les conducteurs de train...... les cas d'urgence devraient existaient en simulation.... chaque seconde d'hésitation.. c'est une vie en moins.... et bien sûr RESPECT total DU CODE DE LA ROUTE;

Le " Silo " de Saintes

Un ancien de 1937

Nous a accueillis ce dimanche, aussi tout était bon à prendre ou à photographier

Ce fut une immense réserves de récoltes agricoles avant de partir vers d'autres horizons, via le rail  Passé / Histoire.
Ce fut une immense réserves de récoltes agricoles avant de partir vers d'autres horizons, via le rail  Passé / Histoire.
Ce fut une immense réserves de récoltes agricoles avant de partir vers d'autres horizons, via le rail  Passé / Histoire.

Ce fut une immense réserves de récoltes agricoles avant de partir vers d'autres horizons, via le rail Passé / Histoire.

Décidé par la ville c'est un nouveau lieu de rencontres, de culture et de musique. Bien sûr il ya aura certainement des aménagements à apporter à cette structure classée " Bâtiment patrimonial saintais ". Ce dimanche un Marché de Noël a attiré de nombreux visiteurs et curieux.... Mais aussi beaucoup de monde " intra-muros " à Saintes. Par ailleurs autres clichés de notre cœur de ville....
Décidé par la ville c'est un nouveau lieu de rencontres, de culture et de musique. Bien sûr il ya aura certainement des aménagements à apporter à cette structure classée " Bâtiment patrimonial saintais ". Ce dimanche un Marché de Noël a attiré de nombreux visiteurs et curieux.... Mais aussi beaucoup de monde " intra-muros " à Saintes. Par ailleurs autres clichés de notre cœur de ville....
Décidé par la ville c'est un nouveau lieu de rencontres, de culture et de musique. Bien sûr il ya aura certainement des aménagements à apporter à cette structure classée " Bâtiment patrimonial saintais ". Ce dimanche un Marché de Noël a attiré de nombreux visiteurs et curieux.... Mais aussi beaucoup de monde " intra-muros " à Saintes. Par ailleurs autres clichés de notre cœur de ville....
Décidé par la ville c'est un nouveau lieu de rencontres, de culture et de musique. Bien sûr il ya aura certainement des aménagements à apporter à cette structure classée " Bâtiment patrimonial saintais ". Ce dimanche un Marché de Noël a attiré de nombreux visiteurs et curieux.... Mais aussi beaucoup de monde " intra-muros " à Saintes. Par ailleurs autres clichés de notre cœur de ville....
Décidé par la ville c'est un nouveau lieu de rencontres, de culture et de musique. Bien sûr il ya aura certainement des aménagements à apporter à cette structure classée " Bâtiment patrimonial saintais ". Ce dimanche un Marché de Noël a attiré de nombreux visiteurs et curieux.... Mais aussi beaucoup de monde " intra-muros " à Saintes. Par ailleurs autres clichés de notre cœur de ville....

Décidé par la ville c'est un nouveau lieu de rencontres, de culture et de musique. Bien sûr il ya aura certainement des aménagements à apporter à cette structure classée " Bâtiment patrimonial saintais ". Ce dimanche un Marché de Noël a attiré de nombreux visiteurs et curieux.... Mais aussi beaucoup de monde " intra-muros " à Saintes. Par ailleurs autres clichés de notre cœur de ville....

Un peu de tout, mais c'est ce qui fait notre monde, alors il faut le dire. Enfin des clichés reçus d'un collègue (En tant que chercheur crashs avions de Michel Souris) du sud de la France... en situations d'investigations dans une région accidentée.
Un peu de tout, mais c'est ce qui fait notre monde, alors il faut le dire. Enfin des clichés reçus d'un collègue (En tant que chercheur crashs avions de Michel Souris) du sud de la France... en situations d'investigations dans une région accidentée.
Un peu de tout, mais c'est ce qui fait notre monde, alors il faut le dire. Enfin des clichés reçus d'un collègue (En tant que chercheur crashs avions de Michel Souris) du sud de la France... en situations d'investigations dans une région accidentée.

Un peu de tout, mais c'est ce qui fait notre monde, alors il faut le dire. Enfin des clichés reçus d'un collègue (En tant que chercheur crashs avions de Michel Souris) du sud de la France... en situations d'investigations dans une région accidentée.

A suivre pour mieux comprendre. En attente de quelques autres clichés.
A suivre pour mieux comprendre. En attente de quelques autres clichés.

A suivre pour mieux comprendre. En attente de quelques autres clichés.

Voir les commentaires

15 décembre - Amphithéâtre sondage inédit. Noël blanc ouverture canadienne avec Fabienne Thibeault

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Notre amphithéâtre sondé une nouvelle fois

De l'inédit

Bien sûr nous apercevons sur une des photos un des clichés du drone....
Bien sûr nous apercevons sur une des photos un des clichés du drone....
Bien sûr nous apercevons sur une des photos un des clichés du drone....

Bien sûr nous apercevons sur une des photos un des clichés du drone....

Sur la photo suivante nous découvrons des planches, voir madriers, signalés par l'archéologue dans sa visite guidée.
Sur la photo suivante nous découvrons des planches, voir madriers, signalés par l'archéologue dans sa visite guidée.
Sur la photo suivante nous découvrons des planches, voir madriers, signalés par l'archéologue dans sa visite guidée.
Sur la photo suivante nous découvrons des planches, voir madriers, signalés par l'archéologue dans sa visite guidée.
Sur la photo suivante nous découvrons des planches, voir madriers, signalés par l'archéologue dans sa visite guidée.
Sur la photo suivante nous découvrons des planches, voir madriers, signalés par l'archéologue dans sa visite guidée.

Sur la photo suivante nous découvrons des planches, voir madriers, signalés par l'archéologue dans sa visite guidée.

15 décembre - Amphithéâtre sondage inédit. Noël blanc ouverture canadienne avec Fabienne Thibeault

 

 

 

Avec Antoine Nadeau de l’agence EVEHA ….. Remontons le temps, pour la bonne cause  mais aussi pour les projets de la municipalité sur la valorisation de ce site antique de première qualité dans cette région de Médiolanum Santonum.

« Dans le cadre de l’étude archéologique menée à l’amphithéâtre de Saintes en vue de la restauration et de l’aménagement du site, des relevés topographiques et des sondages sont réalisés par les équipes de l’agence d’architectes Sunmetron et de l’agence de prospections archéologiques EVEHA du jeudi 7 décembre au vendredi 15 décembre.

Ce travail, qui nécessite la fermeture du site pour les relevés et le recueil de données par drone doit permettre de faire un état des lieux et d’affiner la connaissance du monument. Les sondages contribueront à mieux appréhender sa structuration, son évolution et de mieux connaitre certaines parties de l’édifice n’ayant jamais fait l’objet d’investigations. Cette phase de l’étude  permettra en outre d’adapter l’aménagement futur aux constats archéologiques dressés à cette occasion ».

Mais suivons ce technicien dans ses commentaires, pour les conclusions provisoires ce sera pour plus tard…..

« Depuis lundi dernier une opération de sondage, sur 5 points dans cet amphithéâtre nous a déjà fourni des informations, pour cela une équipe de 3 à 5 personnes a été nécessaire. Nous avons utilisé des moyens mécaniques mais aussi manuels.

Nous avons investi une zone inconnue, partie sud, mais nous avions aussi programmé la partie située près de la porte des morts, en fait aux abords d’un supposé carcer (Court hébergement des gladiateurs),, que l’on suppose par deux, d’une part deux sur les côtés de la porte triomphale, donnant côté Charente et les deux autres à la porte des morts, donnant sur le vallon des arène, parcours du cœur.  Nous pouvons aussi découvrir sur le flanc est le départ du grand escalier qui menait du bas de l’arène aux étages supérieures.

Ces sondages sont faits en collaboration avec une équipe d’architectes, avec qui nous avons, au préalable, consulté les archives. (Tous les fonds confondus). Déjà en 1982 une grande étude avait été réalisée par Louis Maurin et aboutissant à une synthèse sur ce bâtiment (sic), mais aucune fouille globale n’avait été réalisée, malgré qu’il y en ait eu en vue du sauvetage de certaines zones du site antique. A de nombreuses reprises toujours dans le but de sauver tout en restaurant ».

Fanny Hervé, élu en charge de la culture ajoutant alors…. « Il faut préciser que le but de cette mission est de mieux connaître ce site ».                     

Cette mission de sondage suit de très près le filmage de toute la zone du site, avec le retour des échos radar cela permet de mieux en connaître le sous-sol, ne serait-ce que pour le fameux égout. Mais aucune structure enfouie sous l’arène, comme on peut le voir sur d’autres arènes du monde antique, structures techniques pour diverses machineries.

A nouveau on suit Antoine Nadeau, tant dans ses explications que sur les différents points sondés…

« Ainsi au cours de nos sondages des vestiges ont été découverts permettant de compléter nos connaissances, tel un important escalier reliant la base aux étages supérieurs. Nous avons fouillé (enfin sondé) l’espace au sud de la porte des morts. Pour en revenir au carcer que l’on suppose sur la gauche de la porte des morts, extrémité du podium, il est encore plus ou moins enfoui »

Comme les points de sondages ont plus ou moins été rebouchés, nous ne pouvons voir que sur une photo, dans un creusement de 2 mètres, 3 ou 4 planches (genre madriers) disposés parallèlement et à plus de 1 mètres des uns des autres. Aucun renseignement sur l’origine, sont-elles antiques ou proviennent-elles des travaux de déblaiements de l’amphithéâtre. Les planches ont été laissées en place et recouvertes, la pluie ne nous a pas beaucoup aidés, mais nous allons en expédier un fragment au laboratoire à fins d’analyses scientifiques.

Mission accomplie, dans l’attente du rapport de sondage, via la D.R.A.C.

 

Au pied de notre antique arc

Fabienne Thibeault

Saintes à l'heure de nos cousins d'Amérique..... avec " Noël Blanc "

Au cours de la soirée inaugurale de notre incontournable " Noël blanc " la chanteuse du Québec et notre maire ont mis le feu à la place. Bien qu'absent au moment du mini-récital de l'artiste à la belle voix et depuis des décennies, tout laisse à penser qu'elle a atteint le cœur des Saintongeais. Elle était accompagné d'un député du Canada... Muchel PIcard.
Au cours de la soirée inaugurale de notre incontournable " Noël blanc " la chanteuse du Québec et notre maire ont mis le feu à la place. Bien qu'absent au moment du mini-récital de l'artiste à la belle voix et depuis des décennies, tout laisse à penser qu'elle a atteint le cœur des Saintongeais. Elle était accompagné d'un député du Canada... Muchel PIcard.
Au cours de la soirée inaugurale de notre incontournable " Noël blanc " la chanteuse du Québec et notre maire ont mis le feu à la place. Bien qu'absent au moment du mini-récital de l'artiste à la belle voix et depuis des décennies, tout laisse à penser qu'elle a atteint le cœur des Saintongeais. Elle était accompagné d'un député du Canada... Muchel PIcard.
Au cours de la soirée inaugurale de notre incontournable " Noël blanc " la chanteuse du Québec et notre maire ont mis le feu à la place. Bien qu'absent au moment du mini-récital de l'artiste à la belle voix et depuis des décennies, tout laisse à penser qu'elle a atteint le cœur des Saintongeais. Elle était accompagné d'un député du Canada... Muchel PIcard.
Au cours de la soirée inaugurale de notre incontournable " Noël blanc " la chanteuse du Québec et notre maire ont mis le feu à la place. Bien qu'absent au moment du mini-récital de l'artiste à la belle voix et depuis des décennies, tout laisse à penser qu'elle a atteint le cœur des Saintongeais. Elle était accompagné d'un député du Canada... Muchel PIcard.
Au cours de la soirée inaugurale de notre incontournable " Noël blanc " la chanteuse du Québec et notre maire ont mis le feu à la place. Bien qu'absent au moment du mini-récital de l'artiste à la belle voix et depuis des décennies, tout laisse à penser qu'elle a atteint le cœur des Saintongeais. Elle était accompagné d'un député du Canada... Muchel PIcard.

Au cours de la soirée inaugurale de notre incontournable " Noël blanc " la chanteuse du Québec et notre maire ont mis le feu à la place. Bien qu'absent au moment du mini-récital de l'artiste à la belle voix et depuis des décennies, tout laisse à penser qu'elle a atteint le cœur des Saintongeais. Elle était accompagné d'un député du Canada... Muchel PIcard.

" Le monde est stone "... mais " Serrons-nous les uns contre les autres " mais... " Je te présenterai mon pays....
" Le monde est stone "... mais " Serrons-nous les uns contre les autres " mais... " Je te présenterai mon pays....
" Le monde est stone "... mais " Serrons-nous les uns contre les autres " mais... " Je te présenterai mon pays....
" Le monde est stone "... mais " Serrons-nous les uns contre les autres " mais... " Je te présenterai mon pays....
" Le monde est stone "... mais " Serrons-nous les uns contre les autres " mais... " Je te présenterai mon pays....

" Le monde est stone "... mais " Serrons-nous les uns contre les autres " mais... " Je te présenterai mon pays....

Voir les commentaires

12 décembre - Le dernier cadeau de Noël 1939

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

1939

" Dernier cadeau de Noël "

12 décembre - Le dernier cadeau de Noël 1939

 

« Témoignage 1939/1945»

 

" Je suis née dans la Somme, ma famille se composait de  mes parents et de mon frère né en 1942 avec mes deux sœurs nées l’une en 1931 et l’autre en 1936. Mais je ne suis restée dans la ville de ma naissance que quelques-mois, mon père était employé à la S.N.C.F dans le service exploitation et avait connu plusieurs affectations,  il devait être un jour chef de gare.

Ainsi nous avons déménagé à Canaples, puis vers 1936 à Amiens, pour nous retrouver à Ailly sur Noye, en 1938, où nous sommes restés toute la guerre.

A la déclaration de guerre nous nous trouvions à Ailly sur Noyes. C’était une ville d’environ 2500 habitants.

Débâcle et arrivée des Allemands  Nous avions été évacués en Normandie et en Bretagne. Sur les routes je me souviens de toutes ces personnes qui évacuaient. C’était une de nos voisines qui nous avait emmenés avec sa voiture. Elle s’appelait C..... et on la voit sur une de mes photos avec sa fille près d'elle et son fils dans les bras de mon père. Sur cette photo je suis présente avec ma sœur et mes parents. Dans nos différents déplacements, du fait de la guerre, à un moment donné j’avais même fait un trajet dans un wagon à bestiaux. Une de mes photos montre la maison de mes voisins, une belle maison vers la notre qui avait été réquisitionnée par les Allemands pour y installer leur kommandantur ; il y avait une guérite devant

 

Le « Dernier cadeau de Noël » Décembre 1939. 

 

Je me souviens de mon dernier Noël. J’ai conservé depuis ce mois de décembre 1939 le cadeau fait par mes parents. Un modèle réduit de chambre à coucher avec plusieurs autres  petits meubles. Mais c’est moi qui ai fait les draps. Je la garde dans une petite vitrine. Pendant la durée de la guerre il n’y a plus eu de cadeau, seulement quelques bonbons. Nous n'avions pas de chocolat car il n’y en avait plus.

 

12 décembre - Le dernier cadeau de Noël 1939

 

Mon père réquisitionné sur place par les Allemands, il travaillait alors à ce que l’on appelait à l’époque Pendant la guerre mon père la S.N.C.F. Comme de nombreux cheminots  il avait été réquisitionné sur le lieu de son travail. Il sabotait à sa manière en dirigeant les trains de manœuvres sur de mauvaises voies. Des hommes étaient requis pour garder les voies ferrées la nuit.

Un jour un officier autrichien sauve ma sœur de la noyade. Souvent le soir je me rendais chez les voisins. Mais un soir c'était ma sœur qui y avait été. Il y avait une rivière aux abords de notre village, la Noye, et elle y était tombée. La dame a alors appelé au secours et c’est un officier autrichien qui est accouru. On l’appelait commandant, au moment de la chute de ma sœur, Ernst Gasteiger tel était son nom, était avec des hommes de la résistance local, lui-même étant antinazi. Il avait couru et sorti F........  de l’eau ; par la suite il lui avait acheté une poupée et avait pris la pose avec elle pour une photo. Le jour de l’accident ou dans les jours suivants, ce fait qui aurait pu être dramatique a eu lieu le vendredi 13 juin 1941. Dans le civil il était pharmacien. Après la guerre nous avons continué à correspondre avec cet homme, puis au mariage de ma sœur il y avait conduit et assisté à la cérémonie. On le voit avec elle sur une photo. Pendant la guerre cet homme avait failli être ennuyé car un journal avait relaté son sauvetage et de ce fait il avait été réprimandé car il n’aurait pas du se trouver là où il était au moment de l’accident de ma sœur.

Mes voisins hébergeant des réfugiés italiens. Les enfants de mes voisins, nommés C…., avaient hébergé des Italiens qui avaient fui leur pays. Il s’agissait d’un couple avec une petite fille. Les Italiens avaient demandé à Madame C….. s’il connaissait une petite fille qui jouerait avec leur fille Agnès et lui parlerait en français. Ainsi j’avais joué avec cette petite fille. Pour nous remercier, ce couple qui s’appelait Z…. était revenu nous voir et ils m’avaient offert un cœur en cadeau et je l’ai toujours.

Baignade avec les soldats allemands. Dans un secteur de notre commune il y avait de nombreux étangs et nous allions nous y baigner. On y voyait des soldats allemands qui s’y baignaient aussi. Un jour l’un d’eux s’était noyé et les chefs n’étaient pas contents. Je me souviens qu’ils avaient fait des recherches dans les fourrés.

Les alliés avec leurs avions, mais aussi les bombardements et la riposte allemande, avec des avions tombant au sol. Il y avait souvent des bombardements dans la région d’Amiens. On pouvait voir les chapelets de bombes qui tombaient des avions. La gare d’Amiens était souvent visée. Je me souviens bien des hurlements, des sirènes et des Allemands qui étaient comme des fous. Les D.C.A tiraient aussi bien le jour comme la nuit, des avions, « Fortress », passaient dans le ciel au-dessus de notre commune.

Un jour, en plein midi, ce devait être dans les beaux jours, j’ai vu passer un avion qui était en difficulté, il laissait une trainée blanche et ses moteurs avaient comme des ratés. Onze aviateurs ont sauté de l’appareil mais un d’eux, le parachute ne s’était pas ouvert et il s’était tué en tombant sur le terrain de foot. Les Allemands cherchaient partout les parachutistes, ils étaient avec leurs camions et leurs chiens (Date crash : 24/02/44 – « B17 US » de M.S)

Des gens d’une laiterie et des fermiers de notre petite région avaient aidé des aviateurs rescapés. La femme de la laiterie avait été déportée à Buchenwald, mais elle a survécu. Je me souviens bien de cette femme qui était montée sur un tombereau à son retour, elle se tenait droite, elle avait été martyrisée aux seins. A cette occasion pour célébré son retour les cloches de l’église avaient sonné. D’autres personnes avaient été déportées mais on ne les a jamais revues.

Les premiers américains dans mon village. A la libération, nous demeurions toujours à Ailly sur Noye, j’ai vu mon premier soldat américain, il était avec ses armes de combat. Il m’avait alors donné des dragées Chewing-gum et je lui avais dit merci en anglais….. Thank you very much… et cela l’avait fait sourire ".

 

          ***               

Gislaine B........  – Née en 1934

(Témoignage recueilli par Michel Souris - 11/12/2017)

 

Voir les commentaires

10 décembre - Abbaye et graffitis. Table ouverte offerte. De Gaulle Saintes 1963. Livres pour Noël.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Imitation populaire réussie

Le général De Gaulle à Saintes

14 juin 1963

Ces véhicules remontant la rue Alsace Lorraine à Saintes nous rappellent ces deux grands convois à Paris en ces jours. Puis aussi ce temps où cette rue était ouverte à la circulation. Mais bien sûr on revoit ces photos avec plaisir. L'homme de Londres n'a pas perdu de sa grandeur.  Puis bizarrerie du tri des papiers familiaux, ci-après un acte notarié... avec le cours national, qui s'appelait en 39/45... Maréchal Pétain;
Ces véhicules remontant la rue Alsace Lorraine à Saintes nous rappellent ces deux grands convois à Paris en ces jours. Puis aussi ce temps où cette rue était ouverte à la circulation. Mais bien sûr on revoit ces photos avec plaisir. L'homme de Londres n'a pas perdu de sa grandeur.  Puis bizarrerie du tri des papiers familiaux, ci-après un acte notarié... avec le cours national, qui s'appelait en 39/45... Maréchal Pétain;

Ces véhicules remontant la rue Alsace Lorraine à Saintes nous rappellent ces deux grands convois à Paris en ces jours. Puis aussi ce temps où cette rue était ouverte à la circulation. Mais bien sûr on revoit ces photos avec plaisir. L'homme de Londres n'a pas perdu de sa grandeur. Puis bizarrerie du tri des papiers familiaux, ci-après un acte notarié... avec le cours national, qui s'appelait en 39/45... Maréchal Pétain;

Ces clichés sortis de la mémoire, mais aussi du tiroir, nous amènent à la proposition suivante... des livres de l'auteur de Culture-Histoire, dont l'un, justement traite de la mémoire des hommes.....

Ces clichés sortis de la mémoire, mais aussi du tiroir, nous amènent à la proposition suivante... des livres de l'auteur de Culture-Histoire, dont l'un, justement traite de la mémoire des hommes.....

Vous pourrez vous les procurer en ligne, chez The Book Editions, excellente idée pour un cadeau de Noël, même pour vous.  Toujours dans notre passé, parfois non daté, une descente dans la salle voûtée de l'abbaye aux Dames. " Graffitis " relevés ce jour.
Vous pourrez vous les procurer en ligne, chez The Book Editions, excellente idée pour un cadeau de Noël, même pour vous.  Toujours dans notre passé, parfois non daté, une descente dans la salle voûtée de l'abbaye aux Dames. " Graffitis " relevés ce jour. Vous pourrez vous les procurer en ligne, chez The Book Editions, excellente idée pour un cadeau de Noël, même pour vous.  Toujours dans notre passé, parfois non daté, une descente dans la salle voûtée de l'abbaye aux Dames. " Graffitis " relevés ce jour.

Vous pourrez vous les procurer en ligne, chez The Book Editions, excellente idée pour un cadeau de Noël, même pour vous. Toujours dans notre passé, parfois non daté, une descente dans la salle voûtée de l'abbaye aux Dames. " Graffitis " relevés ce jour.

Et dans cette même salle, ce samedi, avait lieu l'opération paroissiale " Table Ouverte Paroissiale ", principe inviter une personne ou plusieurs à partager le repas qui est alors payé par l'invitant.
Et dans cette même salle, ce samedi, avait lieu l'opération paroissiale " Table Ouverte Paroissiale ", principe inviter une personne ou plusieurs à partager le repas qui est alors payé par l'invitant.
Et dans cette même salle, ce samedi, avait lieu l'opération paroissiale " Table Ouverte Paroissiale ", principe inviter une personne ou plusieurs à partager le repas qui est alors payé par l'invitant.
Et dans cette même salle, ce samedi, avait lieu l'opération paroissiale " Table Ouverte Paroissiale ", principe inviter une personne ou plusieurs à partager le repas qui est alors payé par l'invitant.

Et dans cette même salle, ce samedi, avait lieu l'opération paroissiale " Table Ouverte Paroissiale ", principe inviter une personne ou plusieurs à partager le repas qui est alors payé par l'invitant.

Ce fut un déjeuner copieux et bien réussi, avec des plats préparés et en provenance d'autres cultures, savoir autres pays, il y avait même de la soupe (chaude) aux betteraves. Sans oublier du vin de Cahors... mais à boire avec modération. Ainsi les 45 convives ont apprécié l'hospitalité gustative de ces lieux très conventuels.
Ce fut un déjeuner copieux et bien réussi, avec des plats préparés et en provenance d'autres cultures, savoir autres pays, il y avait même de la soupe (chaude) aux betteraves. Sans oublier du vin de Cahors... mais à boire avec modération. Ainsi les 45 convives ont apprécié l'hospitalité gustative de ces lieux très conventuels.
Ce fut un déjeuner copieux et bien réussi, avec des plats préparés et en provenance d'autres cultures, savoir autres pays, il y avait même de la soupe (chaude) aux betteraves. Sans oublier du vin de Cahors... mais à boire avec modération. Ainsi les 45 convives ont apprécié l'hospitalité gustative de ces lieux très conventuels.
Ce fut un déjeuner copieux et bien réussi, avec des plats préparés et en provenance d'autres cultures, savoir autres pays, il y avait même de la soupe (chaude) aux betteraves. Sans oublier du vin de Cahors... mais à boire avec modération. Ainsi les 45 convives ont apprécié l'hospitalité gustative de ces lieux très conventuels.

Ce fut un déjeuner copieux et bien réussi, avec des plats préparés et en provenance d'autres cultures, savoir autres pays, il y avait même de la soupe (chaude) aux betteraves. Sans oublier du vin de Cahors... mais à boire avec modération. Ainsi les 45 convives ont apprécié l'hospitalité gustative de ces lieux très conventuels.

Et pour le fait divers du jour.. La messe de ce dimanche matin était vraiment bénie des eaux du ciel car il y a une gouttière juste au-dessus l'autel....  Tout ce qui tombe du ciel est bénie, en principe.
Et pour le fait divers du jour.. La messe de ce dimanche matin était vraiment bénie des eaux du ciel car il y a une gouttière juste au-dessus l'autel....  Tout ce qui tombe du ciel est bénie, en principe.

Et pour le fait divers du jour.. La messe de ce dimanche matin était vraiment bénie des eaux du ciel car il y a une gouttière juste au-dessus l'autel.... Tout ce qui tombe du ciel est bénie, en principe.

Voir les commentaires

8 décembre - Hommage populaire Jean d'Ormesson

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

La France dit au revoir à Jean d'Ormesson...

Culture-Histoire le salut à sa manière....

En effet Monsieur le Président.. votre crayon permettra les meilleurs dialogues du monde... De là-haut il s'en servira pour inspirer les plus grands de ce monde, mais à sa manière certes.... puis s'il se trompe, le crayon on le gomme... 

Au revoir Jean d'Ormesson tes bons mots, outre tes nombreux écrits, ainsi que tes légendaires " emportements verbaux " n'auront pas cessé d'attirer notre regard et nos oreilles.....  Toi et Johnny vous serez amis là-haut....   ensemble vous feuilletterez enfin... " Salut les copains... " ou / et " Point de vue ".
Au revoir Jean d'Ormesson tes bons mots, outre tes nombreux écrits, ainsi que tes légendaires " emportements verbaux " n'auront pas cessé d'attirer notre regard et nos oreilles.....  Toi et Johnny vous serez amis là-haut....   ensemble vous feuilletterez enfin... " Salut les copains... " ou / et " Point de vue ".
Au revoir Jean d'Ormesson tes bons mots, outre tes nombreux écrits, ainsi que tes légendaires " emportements verbaux " n'auront pas cessé d'attirer notre regard et nos oreilles.....  Toi et Johnny vous serez amis là-haut....   ensemble vous feuilletterez enfin... " Salut les copains... " ou / et " Point de vue ".

Au revoir Jean d'Ormesson tes bons mots, outre tes nombreux écrits, ainsi que tes légendaires " emportements verbaux " n'auront pas cessé d'attirer notre regard et nos oreilles..... Toi et Johnny vous serez amis là-haut.... ensemble vous feuilletterez enfin... " Salut les copains... " ou / et " Point de vue ".

J'ai suivi la cérémonies d'obsèques de J-H, mais voilà qu'une fidèle lectrice me signale que le " Téléthon " était trop oublié par les chaînes, souhaitons alors un rattrapage et des dons par certains. Mais bien sûr je joins mon billet du jour, sachant que en ce qui me concerne j'ai assisté à trois obsèques en deux jours...  Jean, Johnny et Françoise, anonyme mais proche. Tous mérite respect, prières et pensées. Mon billet........

J'ai suivi la cérémonies d'obsèques de J-H, mais voilà qu'une fidèle lectrice me signale que le " Téléthon " était trop oublié par les chaînes, souhaitons alors un rattrapage et des dons par certains. Mais bien sûr je joins mon billet du jour, sachant que en ce qui me concerne j'ai assisté à trois obsèques en deux jours... Jean, Johnny et Françoise, anonyme mais proche. Tous mérite respect, prières et pensées. Mon billet........

Bel accompagnement populaire et religieux pour Johnny. Ce qui compte aussi, et cela lui sera compté là-haut, c'est ces instants de ferveurs beaux silences, ces temps de murmures et de refrains qu'il su susciter autour du parcours, de l'avenue des champs Elysées, puis autour et dans l'église de la Madeleine, il a certainement cautionné les paroles de l'homme d'église, martelées à plusieurs reprises... " Aimez vous les uns et les autres comme je vous ai aimés ". Tout laisse à croire qu'en ces jours Johnny.... chanterait.... " Ce soir je ne mettrais pas le feu.... il y a l'enfer pour cela, pour ceux qui ignorent le mot AIMER ".

Le chanteur rejoint l'académicien et ils feront alors lecture commune, l'un " Le Figaro " et l'autre " Salut les copains..... "

Vente aux enchères

Clap de fin....

Cette fois l'assemblée s'était réunie dans l'auditorium des bâtiments conventuels.

Détails / zooms du dernier jour:

Le tableau (sous-bois de La Rochecourbon) auquel a participé Gustave Courbet, quant à sa construction picturale, n'est pas parti. Travaillé à plusieurs mains... Courbet, Corot, Auguin et retouché par C.G il n'a pas trouvé preneur, même pour 3800 €. Un autre de Auguin pas plus de preneur.

Tel un ange " Sapho " de C-A Lenoir, lancée à 4000 € s'est envolée pour 18 500 €. La salle avait commencé à surchauffer. 

Le point d'orgue fut le départ de St Antoine, annoncé entre 8 et 12 000 €, il est parti à 100 000 €. La " Tentation de Saint Antoine " fut certainement trop forte, mais en général l'école flamande attire toujours vers le haut et vers un départ des salles de vente.  

 

Côté ville... Place Bassompierre, bien que non inauguré notre " Noël Blanc ", avec sa patinoire, attire les jeunes visiteurs, pendant que dans l'abbaye un couple s'unit devant Dieu... et leurs proches.
Côté ville... Place Bassompierre, bien que non inauguré notre " Noël Blanc ", avec sa patinoire, attire les jeunes visiteurs, pendant que dans l'abbaye un couple s'unit devant Dieu... et leurs proches.
Côté ville... Place Bassompierre, bien que non inauguré notre " Noël Blanc ", avec sa patinoire, attire les jeunes visiteurs, pendant que dans l'abbaye un couple s'unit devant Dieu... et leurs proches.
Côté ville... Place Bassompierre, bien que non inauguré notre " Noël Blanc ", avec sa patinoire, attire les jeunes visiteurs, pendant que dans l'abbaye un couple s'unit devant Dieu... et leurs proches.
Côté ville... Place Bassompierre, bien que non inauguré notre " Noël Blanc ", avec sa patinoire, attire les jeunes visiteurs, pendant que dans l'abbaye un couple s'unit devant Dieu... et leurs proches.

Côté ville... Place Bassompierre, bien que non inauguré notre " Noël Blanc ", avec sa patinoire, attire les jeunes visiteurs, pendant que dans l'abbaye un couple s'unit devant Dieu... et leurs proches.

8 décembre - Hommage populaire Jean d'Ormesson
8 décembre - Hommage populaire Jean d'Ormesson

Voir les commentaires

7 décembre - Vente Enchères Manuscrits Autographes avec Emmanuel Lorient. Découvertes importantes de Graffitis Abbaye aux Dames.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Découvertes de hasard

Des graffitis historiques

" Saintes - Abbaye "

Un hasard, quoique à C-H on garde toujours les yeux ouverts sur l'histoire. petite rue pont Amilion à Saintes, trois pierres qui proviennent de structures anciennes détruites dans le secteur historique de l'abbaye aux Dames.... Images et investigations sur ces petits dessins lapidaires: Eglise ou structure civile... !

Un hasard, quoique à C-H on garde toujours les yeux ouverts sur l'histoire. petite rue pont Amilion à Saintes, trois pierres qui proviennent de structures anciennes détruites dans le secteur historique de l'abbaye aux Dames.... Images et investigations sur ces petits dessins lapidaires: Eglise ou structure civile... !

Ces relevés vont rejoindre l'important fonds de graffitis relevés sur Saintes depuis quelques décennies. Un gros plus pour nos archéologues et la connaissance du passé de notre ville. On reste dans le site de l'abbaye aux Dames pour nous retrouver dans la salle capitulaire où la première journée de la vente aux enchères.
Ces relevés vont rejoindre l'important fonds de graffitis relevés sur Saintes depuis quelques décennies. Un gros plus pour nos archéologues et la connaissance du passé de notre ville. On reste dans le site de l'abbaye aux Dames pour nous retrouver dans la salle capitulaire où la première journée de la vente aux enchères.
Ces relevés vont rejoindre l'important fonds de graffitis relevés sur Saintes depuis quelques décennies. Un gros plus pour nos archéologues et la connaissance du passé de notre ville. On reste dans le site de l'abbaye aux Dames pour nous retrouver dans la salle capitulaire où la première journée de la vente aux enchères.
Ces relevés vont rejoindre l'important fonds de graffitis relevés sur Saintes depuis quelques décennies. Un gros plus pour nos archéologues et la connaissance du passé de notre ville. On reste dans le site de l'abbaye aux Dames pour nous retrouver dans la salle capitulaire où la première journée de la vente aux enchères.

Ces relevés vont rejoindre l'important fonds de graffitis relevés sur Saintes depuis quelques décennies. Un gros plus pour nos archéologues et la connaissance du passé de notre ville. On reste dans le site de l'abbaye aux Dames pour nous retrouver dans la salle capitulaire où la première journée de la vente aux enchères.

Ainsi sous la gestion des commissaires priseurs, la vente de la collection J-L Debauve et Charles Martyne a continué, mais dans ce début de vente il s'agissait de proposer des manuscrits et autographes, ceci sous le regard de l'expert parisien Emmanuel Lorient. En point d'orgue des ventes de ce début d'après-midi, devant un parterre d'une quarantaine de personnes, on a pu voir partir des écrits intimes ou officiels de personnages plus ou moins connus.... tels Châteaubriand François, Cendrars Blaise, entre autres. Un record pour ces ouvrages proposés à la vente... Mise à prix à 400 € un lot de Blaise Cendrars est parti à 5000 €. Une lettre de Châteaubriand à sa femme n'est partie qu'à 300 €. Détail croustillant dans ce courrier, il demandait un beau costume à son tailleur pour une élection.... de là à avoir une veste gratuite.... qui savez...!  Mais avec les jours à venir on verra les enchères exploser.
Ainsi sous la gestion des commissaires priseurs, la vente de la collection J-L Debauve et Charles Martyne a continué, mais dans ce début de vente il s'agissait de proposer des manuscrits et autographes, ceci sous le regard de l'expert parisien Emmanuel Lorient. En point d'orgue des ventes de ce début d'après-midi, devant un parterre d'une quarantaine de personnes, on a pu voir partir des écrits intimes ou officiels de personnages plus ou moins connus.... tels Châteaubriand François, Cendrars Blaise, entre autres. Un record pour ces ouvrages proposés à la vente... Mise à prix à 400 € un lot de Blaise Cendrars est parti à 5000 €. Une lettre de Châteaubriand à sa femme n'est partie qu'à 300 €. Détail croustillant dans ce courrier, il demandait un beau costume à son tailleur pour une élection.... de là à avoir une veste gratuite.... qui savez...!  Mais avec les jours à venir on verra les enchères exploser.

Ainsi sous la gestion des commissaires priseurs, la vente de la collection J-L Debauve et Charles Martyne a continué, mais dans ce début de vente il s'agissait de proposer des manuscrits et autographes, ceci sous le regard de l'expert parisien Emmanuel Lorient. En point d'orgue des ventes de ce début d'après-midi, devant un parterre d'une quarantaine de personnes, on a pu voir partir des écrits intimes ou officiels de personnages plus ou moins connus.... tels Châteaubriand François, Cendrars Blaise, entre autres. Un record pour ces ouvrages proposés à la vente... Mise à prix à 400 € un lot de Blaise Cendrars est parti à 5000 €. Une lettre de Châteaubriand à sa femme n'est partie qu'à 300 €. Détail croustillant dans ce courrier, il demandait un beau costume à son tailleur pour une élection.... de là à avoir une veste gratuite.... qui savez...! Mais avec les jours à venir on verra les enchères exploser.

La vente continue demain et samedi... Affaires à saisir, chacun est invité..... vous en aurez peut-être pour votre bourse. Avant de refermer cette page, une photo, toujours dans ce même quartier, avec un " tag " que l'on voudrait d'un autre âge. Ceci dit reproduire une croix gammée tombe sous le coup du code pénal.

La vente continue demain et samedi... Affaires à saisir, chacun est invité..... vous en aurez peut-être pour votre bourse. Avant de refermer cette page, une photo, toujours dans ce même quartier, avec un " tag " que l'on voudrait d'un autre âge. Ceci dit reproduire une croix gammée tombe sous le coup du code pénal.

Monsieur le Maire, demandez à vos services de venir l'effacer....

Monsieur le Maire, demandez à vos services de venir l'effacer....

Visite à " Instant Art "

Pour tous les choix....

Pour tous les prix, bien sûr extraits ici, mais il faut alors vous déplacer en galerie. Vous aurez deux autres surprises.. une chatte nommée " Michèle " et quelques photos de Wolfgang Autexier.
Pour tous les prix, bien sûr extraits ici, mais il faut alors vous déplacer en galerie. Vous aurez deux autres surprises.. une chatte nommée " Michèle " et quelques photos de Wolfgang Autexier.
Pour tous les prix, bien sûr extraits ici, mais il faut alors vous déplacer en galerie. Vous aurez deux autres surprises.. une chatte nommée " Michèle " et quelques photos de Wolfgang Autexier.
Pour tous les prix, bien sûr extraits ici, mais il faut alors vous déplacer en galerie. Vous aurez deux autres surprises.. une chatte nommée " Michèle " et quelques photos de Wolfgang Autexier.
Pour tous les prix, bien sûr extraits ici, mais il faut alors vous déplacer en galerie. Vous aurez deux autres surprises.. une chatte nommée " Michèle " et quelques photos de Wolfgang Autexier.
Pour tous les prix, bien sûr extraits ici, mais il faut alors vous déplacer en galerie. Vous aurez deux autres surprises.. une chatte nommée " Michèle " et quelques photos de Wolfgang Autexier.
Pour tous les prix, bien sûr extraits ici, mais il faut alors vous déplacer en galerie. Vous aurez deux autres surprises.. une chatte nommée " Michèle " et quelques photos de Wolfgang Autexier.

Pour tous les prix, bien sûr extraits ici, mais il faut alors vous déplacer en galerie. Vous aurez deux autres surprises.. une chatte nommée " Michèle " et quelques photos de Wolfgang Autexier.

Et retour sur la deuxième journée de la vente aux enchères, avec un auto-portrait de Beaudelaire... annoncé à 4000 € et vendu 32 000 €. Autant de monde que pour le premier jour. On a pu voir partir des œuvres à bas prix, ainsi Roger Marage (1922/2012) deux dessins à la plume partis pour 80 €. ambiance encore garantie dans cette salle capitulaire ne serait-ce que pour les rires échangés entre des acquéreurs (au téléphone) du fond de la pièce, avec la tribune " opérationnelle ". A demain pour la vente... Tableaux, bijoux, argenterie, mobilier - objets d'art, Extrême-Orient, Verrerie Gallé et Daum.
Et retour sur la deuxième journée de la vente aux enchères, avec un auto-portrait de Beaudelaire... annoncé à 4000 € et vendu 32 000 €. Autant de monde que pour le premier jour. On a pu voir partir des œuvres à bas prix, ainsi Roger Marage (1922/2012) deux dessins à la plume partis pour 80 €. ambiance encore garantie dans cette salle capitulaire ne serait-ce que pour les rires échangés entre des acquéreurs (au téléphone) du fond de la pièce, avec la tribune " opérationnelle ". A demain pour la vente... Tableaux, bijoux, argenterie, mobilier - objets d'art, Extrême-Orient, Verrerie Gallé et Daum.

Et retour sur la deuxième journée de la vente aux enchères, avec un auto-portrait de Beaudelaire... annoncé à 4000 € et vendu 32 000 €. Autant de monde que pour le premier jour. On a pu voir partir des œuvres à bas prix, ainsi Roger Marage (1922/2012) deux dessins à la plume partis pour 80 €. ambiance encore garantie dans cette salle capitulaire ne serait-ce que pour les rires échangés entre des acquéreurs (au téléphone) du fond de la pièce, avec la tribune " opérationnelle ". A demain pour la vente... Tableaux, bijoux, argenterie, mobilier - objets d'art, Extrême-Orient, Verrerie Gallé et Daum.

voir sur autre page: hommage populaire à Jean d'Ormesson, un homme de plume, mais aussi de bonnes réparties.... Jean et Johnny doivent maintenant livrer le même combat. Le premier avec son épée d'académicien (déjà un immortel) et le second avec son micro et ses décibels sur ses fameux airs et chansons. " Pour eux la vie va commencer.. là-haut "
voir sur autre page: hommage populaire à Jean d'Ormesson, un homme de plume, mais aussi de bonnes réparties.... Jean et Johnny doivent maintenant livrer le même combat. Le premier avec son épée d'académicien (déjà un immortel) et le second avec son micro et ses décibels sur ses fameux airs et chansons. " Pour eux la vie va commencer.. là-haut "
voir sur autre page: hommage populaire à Jean d'Ormesson, un homme de plume, mais aussi de bonnes réparties.... Jean et Johnny doivent maintenant livrer le même combat. Le premier avec son épée d'académicien (déjà un immortel) et le second avec son micro et ses décibels sur ses fameux airs et chansons. " Pour eux la vie va commencer.. là-haut "
voir sur autre page: hommage populaire à Jean d'Ormesson, un homme de plume, mais aussi de bonnes réparties.... Jean et Johnny doivent maintenant livrer le même combat. Le premier avec son épée d'académicien (déjà un immortel) et le second avec son micro et ses décibels sur ses fameux airs et chansons. " Pour eux la vie va commencer.. là-haut "

voir sur autre page: hommage populaire à Jean d'Ormesson, un homme de plume, mais aussi de bonnes réparties.... Jean et Johnny doivent maintenant livrer le même combat. Le premier avec son épée d'académicien (déjà un immortel) et le second avec son micro et ses décibels sur ses fameux airs et chansons. " Pour eux la vie va commencer.. là-haut "

Voir les commentaires

1 2 > >>