Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

5 - Une croix non volée. Un pont à rénover.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Croix de mission - 1924

On la croyait volée, elle avait été brisée par un tractopelle et se trouve actuellement en sécurité avant la restauration.

A Saintes, chemin de la métairie de Madame.
A Saintes, chemin de la métairie de Madame.

A Saintes, chemin de la métairie de Madame.

Après cette croix, comme il en existe beaucoup dans les carrefours de notre Saintonge, on part sur la rue de Taillebourg (nom de la fameuse bataille de St Louis contre le roi d'Angleterre) où on vous présente en pont routier enjambant le réseau ferroviaire.
Après cette croix, comme il en existe beaucoup dans les carrefours de notre Saintonge, on part sur la rue de Taillebourg (nom de la fameuse bataille de St Louis contre le roi d'Angleterre) où on vous présente en pont routier enjambant le réseau ferroviaire.

Après cette croix, comme il en existe beaucoup dans les carrefours de notre Saintonge, on part sur la rue de Taillebourg (nom de la fameuse bataille de St Louis contre le roi d'Angleterre) où on vous présente en pont routier enjambant le réseau ferroviaire.

Ce pont date du début du vingtième siècle et est vraiment très rouillé, avec ce que cela cache de fragilité, aussi la ville a programmé sa rénovation, voir son remplacement.
Ce pont date du début du vingtième siècle et est vraiment très rouillé, avec ce que cela cache de fragilité, aussi la ville a programmé sa rénovation, voir son remplacement.

Ce pont date du début du vingtième siècle et est vraiment très rouillé, avec ce que cela cache de fragilité, aussi la ville a programmé sa rénovation, voir son remplacement.

5 - Une croix non volée. Un pont à rénover.
5 - Une croix non volée. Un pont à rénover.
5 - Une croix non volée. Un pont à rénover.
5 - Une croix non volée. Un pont à rénover.
5 - Une croix non volée. Un pont à rénover.
5 - Une croix non volée. Un pont à rénover.
5 - Une croix non volée. Un pont à rénover.

Voir les commentaires

3 - 48 heures au Village des Associations. Nouveaux Saintais accueil en C.D.I...!! Cérémonie Libération Saintes. Député absent. Rentrée école de l'air Saintes.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

E.E.T.A.A

Armée de l'air Saintes

Rentrée " scolaire "

Une carrière, un métier, un sens à leur vie... dans la vie sociétale. Rentrée à l'Ecole d'Enseignement Technique de l'Armée de l'Air - Saintes - Base 722.
Une carrière, un métier, un sens à leur vie... dans la vie sociétale. Rentrée à l'Ecole d'Enseignement Technique de l'Armée de l'Air - Saintes - Base 722.
Une carrière, un métier, un sens à leur vie... dans la vie sociétale. Rentrée à l'Ecole d'Enseignement Technique de l'Armée de l'Air - Saintes - Base 722.
Une carrière, un métier, un sens à leur vie... dans la vie sociétale. Rentrée à l'Ecole d'Enseignement Technique de l'Armée de l'Air - Saintes - Base 722.

Une carrière, un métier, un sens à leur vie... dans la vie sociétale. Rentrée à l'Ecole d'Enseignement Technique de l'Armée de l'Air - Saintes - Base 722.

 

INCORPORATION DE LA PROMOTION 2017

 

Les futurs élèves techniciens de l’armée de l’air ont fait leur incorporation avec deux jours d’avance.

 Ce  samedi  2  septembre 2017  à partir de  07 h  00,  l’École  d’enseignement  technique  de  l’armée  de  l’air (EETAA) 722 a accueilli les 224 futurs élèves techniciens de la promotion 2017 et leurs familles.

 Avec deux  jours d’avance sur  leurs camarades civils,  les élèves de  la nouvelle promotion de  l’EETAA 722 ont  fait  leur  rentrée. Moment  symbolique pour  eux  comme pour  leur  famille,  cette  journée  a marqué  leurs premiers pas dans l’armée de l’air, loin du cocon familial. 

Le personnel de  l’EETAA 722  s’est préparé à  les  recevoir dans  les meilleures conditions. En effet,  tout au long de  la  journée, par petits groupes et encadrés par un  instructeur de  l’école et un élève  technicien de  la promotion 2015 ayant terminé sa scolarité, ils ont parcouru  les différents ateliers constitués à  leur attention.

Au préalable, ils ont assisté à une conférence au cinéma de l’École, pendant laquelle le colonel Hervé Lardy, commandant  de  l’EETAA  722,  le  lieutenant-colonel  Jean-Robert  Borel,  commandant  en  second  de l’EETAA 722,  monsieur  Dominique  Aimable,  proviseur  ainsi  que  l’équipe  pédagogique  ont  expliqué l’organisation de  l’École,  le déroulement de  la scolarité, et donné  toutes  les  informations pratiques dont  ils auront besoin.

 

Et, cerise sur le gâteau, un " Fennec Masa " s'est présenté aux nouveaux occupants de cette structure école de l'air. Beau cadeau Mon Colonel à vos ... arpètes.  Quittons la base école et retrouvons-nous pour une cérémonie commémorative.....

Et, cerise sur le gâteau, un " Fennec Masa " s'est présenté aux nouveaux occupants de cette structure école de l'air. Beau cadeau Mon Colonel à vos ... arpètes. Quittons la base école et retrouvons-nous pour une cérémonie commémorative.....

Lundi de foire

4 septembre 1944

4 septembre 2017

Il y a 73 ans la ville de Saintes, libérée des allemands depuis quelques-jours, était définitivement sauvée, les allemands revenant sur la ville, grâce aux hommes du colonet Rac, mais bien sûr ceux de son bataillon " Violette ". Ce fut une journée décisive... côté F.F.I maquisard... 5 morts, côté allemand 7 morts. Bien sûr de nombreux blessés des deux côtés. Un agriculteur saintongeais Georges Lhoumeau ayant aussi été tué par les allemands dans leur fuite.  (Sur une des photos lire: 4/9/44 et non 4/8/44)
Il y a 73 ans la ville de Saintes, libérée des allemands depuis quelques-jours, était définitivement sauvée, les allemands revenant sur la ville, grâce aux hommes du colonet Rac, mais bien sûr ceux de son bataillon " Violette ". Ce fut une journée décisive... côté F.F.I maquisard... 5 morts, côté allemand 7 morts. Bien sûr de nombreux blessés des deux côtés. Un agriculteur saintongeais Georges Lhoumeau ayant aussi été tué par les allemands dans leur fuite.  (Sur une des photos lire: 4/9/44 et non 4/8/44)
Il y a 73 ans la ville de Saintes, libérée des allemands depuis quelques-jours, était définitivement sauvée, les allemands revenant sur la ville, grâce aux hommes du colonet Rac, mais bien sûr ceux de son bataillon " Violette ". Ce fut une journée décisive... côté F.F.I maquisard... 5 morts, côté allemand 7 morts. Bien sûr de nombreux blessés des deux côtés. Un agriculteur saintongeais Georges Lhoumeau ayant aussi été tué par les allemands dans leur fuite.  (Sur une des photos lire: 4/9/44 et non 4/8/44)

Il y a 73 ans la ville de Saintes, libérée des allemands depuis quelques-jours, était définitivement sauvée, les allemands revenant sur la ville, grâce aux hommes du colonet Rac, mais bien sûr ceux de son bataillon " Violette ". Ce fut une journée décisive... côté F.F.I maquisard... 5 morts, côté allemand 7 morts. Bien sûr de nombreux blessés des deux côtés. Un agriculteur saintongeais Georges Lhoumeau ayant aussi été tué par les allemands dans leur fuite. (Sur une des photos lire: 4/9/44 et non 4/8/44)

Il y eut diverses prises de paroles: Michèle Cézard, fille du colonel Rac, Pierre Thibaud, adjoint au maire de Playzac, venu spécialement de la Dordogne, et bien sûr Jean-Philippe Machon maire de Saintes. On aura noté l'absence de la famille de René Tallet, dit commandant Violette. Michèle Cézard a bien retracé le parcours de la brigade Rac, quant à Pierre Thibaud il a su nous faire un récit inédit d'un homme du maquis qui a combattu ce 4 septembre 1944. Moins de participants cette année. Un jeune porte-drapeau, Arnaud, a fait un malaise mais s'est rétabli rapidement. Nous avons pu constater que des vandales avaient brisé à deux endroits le visage de la statue du résistant du monument de cette ancienne route de Marennes.
Il y eut diverses prises de paroles: Michèle Cézard, fille du colonel Rac, Pierre Thibaud, adjoint au maire de Playzac, venu spécialement de la Dordogne, et bien sûr Jean-Philippe Machon maire de Saintes. On aura noté l'absence de la famille de René Tallet, dit commandant Violette. Michèle Cézard a bien retracé le parcours de la brigade Rac, quant à Pierre Thibaud il a su nous faire un récit inédit d'un homme du maquis qui a combattu ce 4 septembre 1944. Moins de participants cette année. Un jeune porte-drapeau, Arnaud, a fait un malaise mais s'est rétabli rapidement. Nous avons pu constater que des vandales avaient brisé à deux endroits le visage de la statue du résistant du monument de cette ancienne route de Marennes.
Il y eut diverses prises de paroles: Michèle Cézard, fille du colonel Rac, Pierre Thibaud, adjoint au maire de Playzac, venu spécialement de la Dordogne, et bien sûr Jean-Philippe Machon maire de Saintes. On aura noté l'absence de la famille de René Tallet, dit commandant Violette. Michèle Cézard a bien retracé le parcours de la brigade Rac, quant à Pierre Thibaud il a su nous faire un récit inédit d'un homme du maquis qui a combattu ce 4 septembre 1944. Moins de participants cette année. Un jeune porte-drapeau, Arnaud, a fait un malaise mais s'est rétabli rapidement. Nous avons pu constater que des vandales avaient brisé à deux endroits le visage de la statue du résistant du monument de cette ancienne route de Marennes.

Il y eut diverses prises de paroles: Michèle Cézard, fille du colonel Rac, Pierre Thibaud, adjoint au maire de Playzac, venu spécialement de la Dordogne, et bien sûr Jean-Philippe Machon maire de Saintes. On aura noté l'absence de la famille de René Tallet, dit commandant Violette. Michèle Cézard a bien retracé le parcours de la brigade Rac, quant à Pierre Thibaud il a su nous faire un récit inédit d'un homme du maquis qui a combattu ce 4 septembre 1944. Moins de participants cette année. Un jeune porte-drapeau, Arnaud, a fait un malaise mais s'est rétabli rapidement. Nous avons pu constater que des vandales avaient brisé à deux endroits le visage de la statue du résistant du monument de cette ancienne route de Marennes.

Une autre absence avait été remarquée mais non signalée, il s'agit de la représentation nationale en la personne de Jean-Philippe Ardouin député. Mais ce dernier a eu l'obligeance de nous en donner les raisons.... il en avait d'ailleurs informé Monsieur le Maire.
Une autre absence avait été remarquée mais non signalée, il s'agit de la représentation nationale en la personne de Jean-Philippe Ardouin député. Mais ce dernier a eu l'obligeance de nous en donner les raisons.... il en avait d'ailleurs informé Monsieur le Maire.
Une autre absence avait été remarquée mais non signalée, il s'agit de la représentation nationale en la personne de Jean-Philippe Ardouin député. Mais ce dernier a eu l'obligeance de nous en donner les raisons.... il en avait d'ailleurs informé Monsieur le Maire.
Une autre absence avait été remarquée mais non signalée, il s'agit de la représentation nationale en la personne de Jean-Philippe Ardouin député. Mais ce dernier a eu l'obligeance de nous en donner les raisons.... il en avait d'ailleurs informé Monsieur le Maire.

Une autre absence avait été remarquée mais non signalée, il s'agit de la représentation nationale en la personne de Jean-Philippe Ardouin député. Mais ce dernier a eu l'obligeance de nous en donner les raisons.... il en avait d'ailleurs informé Monsieur le Maire.

Ainsi notre député était en " Université d'été / Défense " à Toulon, sur le " Mistral ", il occupe les fonctions de Commissaire à la défense nationale.
Ainsi notre député était en " Université d'été / Défense " à Toulon, sur le " Mistral ", il occupe les fonctions de Commissaire à la défense nationale.
Ainsi notre député était en " Université d'été / Défense " à Toulon, sur le " Mistral ", il occupe les fonctions de Commissaire à la défense nationale.

Ainsi notre député était en " Université d'été / Défense " à Toulon, sur le " Mistral ", il occupe les fonctions de Commissaire à la défense nationale.

A l'attention de Monsieur le Maire,
(Via le service responsable du protocole des Cérémonies
et des Réceptions officielles, Mairie de Saintes),



Monsieur,

Monsieur le député vous remercie tout d'abord pour votre invitation.


Il aurait répondu positivement à l'invitation de Monsieur le Maire et assisté avec plaisir au 73ème anniversaire de la libération de Saintes du lundi 4 Septembre à 11 h s'il ne pas participait pas au même moment à l'Université d'été de la Défense à Toulon en sa qualité de commissaire de la Défense nationale.

Il vous prie de bien vouloir l'excuser auprès de Monsieur le Maire pour son absence à cette cérémonie.

Dans cette perspective, nous vous prions d'agréer, Monsieur, l'expression de nos salutations les meilleures,
P/° Jean-Philippe ARDOUIN
Député de la Charente Maritime Saintes/ Saint-Jean d'Angély
Commissaire de La Défense Nationale et des Forces Armées
Sébastien MOULINAT-KERGOAT
conseiller parlementaire

de Jean-Philippe ARDOUIN
député de la Charente-Maritime



 

Nouveaux Saintais

Bienvenue chez nous

Mairie de Saintes, salle « Nivelles » Monsieur le Maire a accueilli symboliquement 72 nouvelles familles saintaises, 125 membres de ces familles en étaient les représentants. L association « Accueil des Villes Françaises » était présente à cette petite cérémonie. Beaucoup de personnes se pressaient au point accueil / filtrage, alors que dans le square de la mairie avait été dressée une table cocktail, sur une esplanade très ensoleillée.  Jean-Philippe Machon, le maire, entouré de quelques élus, a accueilli en paroles ces nouveaux arrivants sur notre commune…. « C’est la première fois que je vois autant de monde… » Bien sûr il a montré notre ville au meilleur d’elle-même. Ville très centrale sur notre département, bien desservie, en parlant aussi des belles villes voisines. « Vous avez choisi Saintes, vous avez eu plusieurs bonnes raisons de vous y installer. Ville qui avait connu une grande renommée depuis les Romains, ainsi en 2018 / 2019 nous allons célébrer les 2000 ans de notre arc de Germanicus (ndlr… dit de triomphe) construit par ces ancêtres qui avaient déjà découvert le charme de notre région. Dans ces temps Bordeaux (ndlr… Burdiglia) n’était qu’un comptoir commercial. » Ainsi Monsieur le Maire a continué en énumérant nos manifestations, attractions diverses qui attirent tant de monde dans notre cité. Il n’a pas oublié la richesse de son tissu associatif, avec environ 500 associations, d’ailleurs ce Weekend une manifestation les met en valeur à l’espace Mendès France.  Et il est évident que selon le premier magistrat notre ville est loin d’être une ville morte. Sans oublier de beaux lieux de restauration avec une gastronomie très appréciée, puis de conclure avant de laisser la parole au président de l’A.V.F… « Vous êtes aussi accueillis par notre équipe municipale extraordinaire…. », se tournant alors vers les élus présents à ses côtés…

Mairie de Saintes, salle « Nivelles » Monsieur le Maire a accueilli symboliquement 72 nouvelles familles saintaises, 125 membres de ces familles en étaient les représentants. L association « Accueil des Villes Françaises » était présente à cette petite cérémonie. Beaucoup de personnes se pressaient au point accueil / filtrage, alors que dans le square de la mairie avait été dressée une table cocktail, sur une esplanade très ensoleillée. Jean-Philippe Machon, le maire, entouré de quelques élus, a accueilli en paroles ces nouveaux arrivants sur notre commune…. « C’est la première fois que je vois autant de monde… » Bien sûr il a montré notre ville au meilleur d’elle-même. Ville très centrale sur notre département, bien desservie, en parlant aussi des belles villes voisines. « Vous avez choisi Saintes, vous avez eu plusieurs bonnes raisons de vous y installer. Ville qui avait connu une grande renommée depuis les Romains, ainsi en 2018 / 2019 nous allons célébrer les 2000 ans de notre arc de Germanicus (ndlr… dit de triomphe) construit par ces ancêtres qui avaient déjà découvert le charme de notre région. Dans ces temps Bordeaux (ndlr… Burdiglia) n’était qu’un comptoir commercial. » Ainsi Monsieur le Maire a continué en énumérant nos manifestations, attractions diverses qui attirent tant de monde dans notre cité. Il n’a pas oublié la richesse de son tissu associatif, avec environ 500 associations, d’ailleurs ce Weekend une manifestation les met en valeur à l’espace Mendès France. Et il est évident que selon le premier magistrat notre ville est loin d’être une ville morte. Sans oublier de beaux lieux de restauration avec une gastronomie très appréciée, puis de conclure avant de laisser la parole au président de l’A.V.F… « Vous êtes aussi accueillis par notre équipe municipale extraordinaire…. », se tournant alors vers les élus présents à ses côtés…

Laissons le soin aux nouveaux arrivants de découvrir au gré de leurs pas notre ville et zoom sur d'étranges représentations sur la pelouse de la place de l'ancienne caserne....!!!!
Laissons le soin aux nouveaux arrivants de découvrir au gré de leurs pas notre ville et zoom sur d'étranges représentations sur la pelouse de la place de l'ancienne caserne....!!!!

Laissons le soin aux nouveaux arrivants de découvrir au gré de leurs pas notre ville et zoom sur d'étranges représentations sur la pelouse de la place de l'ancienne caserne....!!!!

Peu-être par des enfants.. mais pas si certain que cela..... Déjà il y a quelques mois des signes criminels avaient été dessinés sur l'abbaye.....
Peu-être par des enfants.. mais pas si certain que cela..... Déjà il y a quelques mois des signes criminels avaient été dessinés sur l'abbaye.....

Peu-être par des enfants.. mais pas si certain que cela..... Déjà il y a quelques mois des signes criminels avaient été dessinés sur l'abbaye.....

Samedi & Dimanche

Une vie associative qui s'affiche à Saintes

Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...
Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...
Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...
Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...
Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...
Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...
Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...
Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...
Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...
Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...
Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...
Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...
Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...
Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...

Beaucoup de monde sur le site Mendés France, des stands présentant les associations, des divertissements..... même des joueurs d'échecs. Sur deux jours une petite cité associative. Extraits car c'est mieux de voir sur place.... Bémol: Difficile pour trouver les sorties... et en cas de panique.... Bon malgré cela il y en a pour tous les goûts., il y a aussi un coin restauration rapide...

Et à votre agenda pour une future manifestation sur le même site..... avec " L'Association familiale "
Et à votre agenda pour une future manifestation sur le même site..... avec " L'Association familiale "

Et à votre agenda pour une future manifestation sur le même site..... avec " L'Association familiale "

3 - 48 heures au Village des Associations. Nouveaux Saintais accueil en C.D.I...!! Cérémonie Libération Saintes. Député absent. Rentrée école de l'air Saintes.

Voir les commentaires

30 - Saintes sauvée et libérée 1944. Pyrales de retour. Noisettes en abondance. Barbara Cardwell à Saintes

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Barbara Cardwell de passage à Saintes.

Cette artiste franco / britannique vient d'exposer dans l'espace "APIVIA "

Mais nous aurons l'occasion de la revoir car elle a accepté un entretien, elle nous livrera alors les secrets de ses... pourquoi la peinture.... ! Voir dans ce Média Internet un article publié sur ses créations picturales il y a quelques jours.
Mais nous aurons l'occasion de la revoir car elle a accepté un entretien, elle nous livrera alors les secrets de ses... pourquoi la peinture.... ! Voir dans ce Média Internet un article publié sur ses créations picturales il y a quelques jours.

Mais nous aurons l'occasion de la revoir car elle a accepté un entretien, elle nous livrera alors les secrets de ses... pourquoi la peinture.... ! Voir dans ce Média Internet un article publié sur ses créations picturales il y a quelques jours.

Commémoration Libération Saintes

1944

 

 

                            

Lundi 04 Septembre 2017

                                                       

 

10h45 : Monument de la Libération, cours Paul Doumer

                                                       

Rassemblement des Personnalités Civiles et Militaires, des

Anciens Combattants et Groupements Patriotiques, du Souvenir

Français, de la Croix Rouge, des drapeaux.

                                              

11h00:

Arrivée des Autorités

Sonnerie du « Garde à vous »

Dépôt de gerbes

Sonnerie aux Morts

Minute de silence

Refrain de « la Marseillaise »

Le chant des Partisans

Lecture des différents messages

Les autorités vont saluer les drapeaux

Fin de la cérémonie

 

Nos libérateurs.. A Cognac, avant Saintes. Casque de l'officier allemand tué d'une balle dans la tête. Cours Paul Doumer, ancienne route de Marennes, lieu des combats du 4 septembre 1944. " Violette " chef du bataillon du même nom, un héros pour les Saintais, lui et ses hommes ont sauvé Saintes. Des images sur nos pylônes haute tension EDF avant l'arrivée de l'hélicoptère auxiliaire précieux pour ces ouvriers acrobates des lignes électriques.
Nos libérateurs.. A Cognac, avant Saintes. Casque de l'officier allemand tué d'une balle dans la tête. Cours Paul Doumer, ancienne route de Marennes, lieu des combats du 4 septembre 1944. " Violette " chef du bataillon du même nom, un héros pour les Saintais, lui et ses hommes ont sauvé Saintes. Des images sur nos pylônes haute tension EDF avant l'arrivée de l'hélicoptère auxiliaire précieux pour ces ouvriers acrobates des lignes électriques.
Nos libérateurs.. A Cognac, avant Saintes. Casque de l'officier allemand tué d'une balle dans la tête. Cours Paul Doumer, ancienne route de Marennes, lieu des combats du 4 septembre 1944. " Violette " chef du bataillon du même nom, un héros pour les Saintais, lui et ses hommes ont sauvé Saintes. Des images sur nos pylônes haute tension EDF avant l'arrivée de l'hélicoptère auxiliaire précieux pour ces ouvriers acrobates des lignes électriques.
Nos libérateurs.. A Cognac, avant Saintes. Casque de l'officier allemand tué d'une balle dans la tête. Cours Paul Doumer, ancienne route de Marennes, lieu des combats du 4 septembre 1944. " Violette " chef du bataillon du même nom, un héros pour les Saintais, lui et ses hommes ont sauvé Saintes. Des images sur nos pylônes haute tension EDF avant l'arrivée de l'hélicoptère auxiliaire précieux pour ces ouvriers acrobates des lignes électriques.

Nos libérateurs.. A Cognac, avant Saintes. Casque de l'officier allemand tué d'une balle dans la tête. Cours Paul Doumer, ancienne route de Marennes, lieu des combats du 4 septembre 1944. " Violette " chef du bataillon du même nom, un héros pour les Saintais, lui et ses hommes ont sauvé Saintes. Des images sur nos pylônes haute tension EDF avant l'arrivée de l'hélicoptère auxiliaire précieux pour ces ouvriers acrobates des lignes électriques.

Enfin retour dans le jardin avec 4 noisetiers il y a de quoi rendre jaloux les écureuils de cette zone nord de Saintes, mais il faut compter avec les vers qui sont de sérieux concurrents aux amateurs de ces petites coques à casser. Malheureusement pour le buis les pyrales attaquent à nouveau..... mais la réponse est immédiate et adaptée.... destruction manuelle, une dizaine ce jour, puis pulvérisation d'un produit létal.
Enfin retour dans le jardin avec 4 noisetiers il y a de quoi rendre jaloux les écureuils de cette zone nord de Saintes, mais il faut compter avec les vers qui sont de sérieux concurrents aux amateurs de ces petites coques à casser. Malheureusement pour le buis les pyrales attaquent à nouveau..... mais la réponse est immédiate et adaptée.... destruction manuelle, une dizaine ce jour, puis pulvérisation d'un produit létal.

Enfin retour dans le jardin avec 4 noisetiers il y a de quoi rendre jaloux les écureuils de cette zone nord de Saintes, mais il faut compter avec les vers qui sont de sérieux concurrents aux amateurs de ces petites coques à casser. Malheureusement pour le buis les pyrales attaquent à nouveau..... mais la réponse est immédiate et adaptée.... destruction manuelle, une dizaine ce jour, puis pulvérisation d'un produit létal.

30 - Saintes sauvée et libérée 1944. Pyrales de retour. Noisettes en abondance. Barbara Cardwell à Saintes30 - Saintes sauvée et libérée 1944. Pyrales de retour. Noisettes en abondance. Barbara Cardwell à Saintes30 - Saintes sauvée et libérée 1944. Pyrales de retour. Noisettes en abondance. Barbara Cardwell à Saintes

Voir les commentaires

27 - Peintures... François Wiehn à Gustave Courbet.. souscription. Colonne de la liberté en Danger à Saintes... St Pierre et Regard. DINO protection de notre énergie.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Clocher St Pierre

" Regard... intime ou zoom "

Un clocher qui se dévoile mais aussi qui ouvre le regard vers un ailleurs.... intime: Graffiti ou Zoom...
Un clocher qui se dévoile mais aussi qui ouvre le regard vers un ailleurs.... intime: Graffiti ou Zoom...
Un clocher qui se dévoile mais aussi qui ouvre le regard vers un ailleurs.... intime: Graffiti ou Zoom...
Un clocher qui se dévoile mais aussi qui ouvre le regard vers un ailleurs.... intime: Graffiti ou Zoom...
Un clocher qui se dévoile mais aussi qui ouvre le regard vers un ailleurs.... intime: Graffiti ou Zoom...
Un clocher qui se dévoile mais aussi qui ouvre le regard vers un ailleurs.... intime: Graffiti ou Zoom...
Un clocher qui se dévoile mais aussi qui ouvre le regard vers un ailleurs.... intime: Graffiti ou Zoom...
Un clocher qui se dévoile mais aussi qui ouvre le regard vers un ailleurs.... intime: Graffiti ou Zoom...

Un clocher qui se dévoile mais aussi qui ouvre le regard vers un ailleurs.... intime: Graffiti ou Zoom...

Des dates, des noms et prénoms, même un nommé Sempé (est-ce un ancêtre du dessinateur..!), mais aussi une église en feu, une tour qui devait être celle qui défendait le pont de Saintes, tout en étant une prison.
Des dates, des noms et prénoms, même un nommé Sempé (est-ce un ancêtre du dessinateur..!), mais aussi une église en feu, une tour qui devait être celle qui défendait le pont de Saintes, tout en étant une prison.
Des dates, des noms et prénoms, même un nommé Sempé (est-ce un ancêtre du dessinateur..!), mais aussi une église en feu, une tour qui devait être celle qui défendait le pont de Saintes, tout en étant une prison.
Des dates, des noms et prénoms, même un nommé Sempé (est-ce un ancêtre du dessinateur..!), mais aussi une église en feu, une tour qui devait être celle qui défendait le pont de Saintes, tout en étant une prison.
Des dates, des noms et prénoms, même un nommé Sempé (est-ce un ancêtre du dessinateur..!), mais aussi une église en feu, une tour qui devait être celle qui défendait le pont de Saintes, tout en étant une prison.
Des dates, des noms et prénoms, même un nommé Sempé (est-ce un ancêtre du dessinateur..!), mais aussi une église en feu, une tour qui devait être celle qui défendait le pont de Saintes, tout en étant une prison.
Des dates, des noms et prénoms, même un nommé Sempé (est-ce un ancêtre du dessinateur..!), mais aussi une église en feu, une tour qui devait être celle qui défendait le pont de Saintes, tout en étant une prison.
Des dates, des noms et prénoms, même un nommé Sempé (est-ce un ancêtre du dessinateur..!), mais aussi une église en feu, une tour qui devait être celle qui défendait le pont de Saintes, tout en étant une prison.

Des dates, des noms et prénoms, même un nommé Sempé (est-ce un ancêtre du dessinateur..!), mais aussi une église en feu, une tour qui devait être celle qui défendait le pont de Saintes, tout en étant une prison.

Sur une des photos, au loin, un hélicoptère travaillant sur les lignes électriques haute tension, ici au lieu " Bellivet ".  Puis on découvre la rue Alsace Lorraine, parcours médiéval de cette artère au centre de la cité remparée, autrefois dénommée rue Porte Aiguières. Restant dans le secteur de la cathédrale, à noter sur votre agenda.... l'orgue si vous aimez...!
Sur une des photos, au loin, un hélicoptère travaillant sur les lignes électriques haute tension, ici au lieu " Bellivet ".  Puis on découvre la rue Alsace Lorraine, parcours médiéval de cette artère au centre de la cité remparée, autrefois dénommée rue Porte Aiguières. Restant dans le secteur de la cathédrale, à noter sur votre agenda.... l'orgue si vous aimez...!
Sur une des photos, au loin, un hélicoptère travaillant sur les lignes électriques haute tension, ici au lieu " Bellivet ".  Puis on découvre la rue Alsace Lorraine, parcours médiéval de cette artère au centre de la cité remparée, autrefois dénommée rue Porte Aiguières. Restant dans le secteur de la cathédrale, à noter sur votre agenda.... l'orgue si vous aimez...!
Sur une des photos, au loin, un hélicoptère travaillant sur les lignes électriques haute tension, ici au lieu " Bellivet ".  Puis on découvre la rue Alsace Lorraine, parcours médiéval de cette artère au centre de la cité remparée, autrefois dénommée rue Porte Aiguières. Restant dans le secteur de la cathédrale, à noter sur votre agenda.... l'orgue si vous aimez...!
Sur une des photos, au loin, un hélicoptère travaillant sur les lignes électriques haute tension, ici au lieu " Bellivet ".  Puis on découvre la rue Alsace Lorraine, parcours médiéval de cette artère au centre de la cité remparée, autrefois dénommée rue Porte Aiguières. Restant dans le secteur de la cathédrale, à noter sur votre agenda.... l'orgue si vous aimez...!
Sur une des photos, au loin, un hélicoptère travaillant sur les lignes électriques haute tension, ici au lieu " Bellivet ".  Puis on découvre la rue Alsace Lorraine, parcours médiéval de cette artère au centre de la cité remparée, autrefois dénommée rue Porte Aiguières. Restant dans le secteur de la cathédrale, à noter sur votre agenda.... l'orgue si vous aimez...!

Sur une des photos, au loin, un hélicoptère travaillant sur les lignes électriques haute tension, ici au lieu " Bellivet ". Puis on découvre la rue Alsace Lorraine, parcours médiéval de cette artère au centre de la cité remparée, autrefois dénommée rue Porte Aiguières. Restant dans le secteur de la cathédrale, à noter sur votre agenda.... l'orgue si vous aimez...!

27 - Peintures... François Wiehn à Gustave Courbet.. souscription. Colonne de la liberté en Danger à Saintes... St Pierre et Regard. DINO protection de notre énergie.

ENEDIS (Ex ERDF)

Quand la ville de Saintes protège son alimentation en électricité....

Courbiac, des élus, des administratifs de la mairie de Saintes et des techniciens de ENEDIS Charente Maritime, semblant être dans l’attente d’un évènement devant un transformateur électrique. A ce transfo arrive 20 000 volts et c’est alors reparti vers les transfos quartiers en 400 volts. « ENEDIS » est le nouveau nom de  «ErDF » Philippe Toucheron, directeur territorial adjoint d’EDENIS en 17, accompagné de Nathalie, même structure, nous présente « DINO » un détecteur de la montée des eaux, qu’elles soient marines ou fluviales. (DINO = Détecteur INOndations) Ainsi cet appareil que l’on appellera « Communicant » sera surtout sur ce site pour donner l’alerte, pour donner des indications en temps réel aux opérateurs de la surveillance du distributeur d’électricité qui interviendra en conséquence… pompage des eaux dans le transfo, coupure du courant, voir coupure / pompage. En effet les postes transformateurs électriques supportent très mal l’eau, de plus quand c’est de l’eau salée il y a des dégâts secondaires. Il est évident que les transfos sont plus vulnérables en zone inondables et surtout quand ils sont enterrés. (Voir aussi pluie diluvienne…. N.D.L.R) Nous sommes actuellement dans un cadre expérimentale, à Saintes trois autres postes seront ainsi équipés… St Roc (quai des roches) et De Gaulle (Vers le petit centre Leclerc). La Rochelle bénéficie du système « DINO » depuis juin dernier. Demain nous intervenons dans le département de la Charente. Et Mr Toucheron de préciser… « Ce sont des installations peu coûteuses, quelques centaines d’euros et après ce premier enseignement nous installerons des systèmes qui nous donneront en temps réel la vitesse de montée des eaux et de la décrue. Après les résultats de ces premiers diagnostics ce sont nos collègues techniciens qui iront sur le terrain. Le système DINO, avec les – Communiquant -, qui peuvent aussi transmettre sur les portables, notre intervention sera très rapide. Dans l’avenir nous étendrons ce système. Remarques : Né d’une initiative de salariés d’ENEDIS en Charente-Maritime, DINO (Détecteur d’INOndations) est expérimenté dans des villes susceptibles de subir des inondations. Ce dispositif informera ENEDIS de la montée des eaux dans les ouvrages électriques
Courbiac, des élus, des administratifs de la mairie de Saintes et des techniciens de ENEDIS Charente Maritime, semblant être dans l’attente d’un évènement devant un transformateur électrique. A ce transfo arrive 20 000 volts et c’est alors reparti vers les transfos quartiers en 400 volts. « ENEDIS » est le nouveau nom de  «ErDF » Philippe Toucheron, directeur territorial adjoint d’EDENIS en 17, accompagné de Nathalie, même structure, nous présente « DINO » un détecteur de la montée des eaux, qu’elles soient marines ou fluviales. (DINO = Détecteur INOndations) Ainsi cet appareil que l’on appellera « Communicant » sera surtout sur ce site pour donner l’alerte, pour donner des indications en temps réel aux opérateurs de la surveillance du distributeur d’électricité qui interviendra en conséquence… pompage des eaux dans le transfo, coupure du courant, voir coupure / pompage. En effet les postes transformateurs électriques supportent très mal l’eau, de plus quand c’est de l’eau salée il y a des dégâts secondaires. Il est évident que les transfos sont plus vulnérables en zone inondables et surtout quand ils sont enterrés. (Voir aussi pluie diluvienne…. N.D.L.R) Nous sommes actuellement dans un cadre expérimentale, à Saintes trois autres postes seront ainsi équipés… St Roc (quai des roches) et De Gaulle (Vers le petit centre Leclerc). La Rochelle bénéficie du système « DINO » depuis juin dernier. Demain nous intervenons dans le département de la Charente. Et Mr Toucheron de préciser… « Ce sont des installations peu coûteuses, quelques centaines d’euros et après ce premier enseignement nous installerons des systèmes qui nous donneront en temps réel la vitesse de montée des eaux et de la décrue. Après les résultats de ces premiers diagnostics ce sont nos collègues techniciens qui iront sur le terrain. Le système DINO, avec les – Communiquant -, qui peuvent aussi transmettre sur les portables, notre intervention sera très rapide. Dans l’avenir nous étendrons ce système. Remarques : Né d’une initiative de salariés d’ENEDIS en Charente-Maritime, DINO (Détecteur d’INOndations) est expérimenté dans des villes susceptibles de subir des inondations. Ce dispositif informera ENEDIS de la montée des eaux dans les ouvrages électriquesCourbiac, des élus, des administratifs de la mairie de Saintes et des techniciens de ENEDIS Charente Maritime, semblant être dans l’attente d’un évènement devant un transformateur électrique. A ce transfo arrive 20 000 volts et c’est alors reparti vers les transfos quartiers en 400 volts. « ENEDIS » est le nouveau nom de  «ErDF » Philippe Toucheron, directeur territorial adjoint d’EDENIS en 17, accompagné de Nathalie, même structure, nous présente « DINO » un détecteur de la montée des eaux, qu’elles soient marines ou fluviales. (DINO = Détecteur INOndations) Ainsi cet appareil que l’on appellera « Communicant » sera surtout sur ce site pour donner l’alerte, pour donner des indications en temps réel aux opérateurs de la surveillance du distributeur d’électricité qui interviendra en conséquence… pompage des eaux dans le transfo, coupure du courant, voir coupure / pompage. En effet les postes transformateurs électriques supportent très mal l’eau, de plus quand c’est de l’eau salée il y a des dégâts secondaires. Il est évident que les transfos sont plus vulnérables en zone inondables et surtout quand ils sont enterrés. (Voir aussi pluie diluvienne…. N.D.L.R) Nous sommes actuellement dans un cadre expérimentale, à Saintes trois autres postes seront ainsi équipés… St Roc (quai des roches) et De Gaulle (Vers le petit centre Leclerc). La Rochelle bénéficie du système « DINO » depuis juin dernier. Demain nous intervenons dans le département de la Charente. Et Mr Toucheron de préciser… « Ce sont des installations peu coûteuses, quelques centaines d’euros et après ce premier enseignement nous installerons des systèmes qui nous donneront en temps réel la vitesse de montée des eaux et de la décrue. Après les résultats de ces premiers diagnostics ce sont nos collègues techniciens qui iront sur le terrain. Le système DINO, avec les – Communiquant -, qui peuvent aussi transmettre sur les portables, notre intervention sera très rapide. Dans l’avenir nous étendrons ce système. Remarques : Né d’une initiative de salariés d’ENEDIS en Charente-Maritime, DINO (Détecteur d’INOndations) est expérimenté dans des villes susceptibles de subir des inondations. Ce dispositif informera ENEDIS de la montée des eaux dans les ouvrages électriques

Courbiac, des élus, des administratifs de la mairie de Saintes et des techniciens de ENEDIS Charente Maritime, semblant être dans l’attente d’un évènement devant un transformateur électrique. A ce transfo arrive 20 000 volts et c’est alors reparti vers les transfos quartiers en 400 volts. « ENEDIS » est le nouveau nom de «ErDF » Philippe Toucheron, directeur territorial adjoint d’EDENIS en 17, accompagné de Nathalie, même structure, nous présente « DINO » un détecteur de la montée des eaux, qu’elles soient marines ou fluviales. (DINO = Détecteur INOndations) Ainsi cet appareil que l’on appellera « Communicant » sera surtout sur ce site pour donner l’alerte, pour donner des indications en temps réel aux opérateurs de la surveillance du distributeur d’électricité qui interviendra en conséquence… pompage des eaux dans le transfo, coupure du courant, voir coupure / pompage. En effet les postes transformateurs électriques supportent très mal l’eau, de plus quand c’est de l’eau salée il y a des dégâts secondaires. Il est évident que les transfos sont plus vulnérables en zone inondables et surtout quand ils sont enterrés. (Voir aussi pluie diluvienne…. N.D.L.R) Nous sommes actuellement dans un cadre expérimentale, à Saintes trois autres postes seront ainsi équipés… St Roc (quai des roches) et De Gaulle (Vers le petit centre Leclerc). La Rochelle bénéficie du système « DINO » depuis juin dernier. Demain nous intervenons dans le département de la Charente. Et Mr Toucheron de préciser… « Ce sont des installations peu coûteuses, quelques centaines d’euros et après ce premier enseignement nous installerons des systèmes qui nous donneront en temps réel la vitesse de montée des eaux et de la décrue. Après les résultats de ces premiers diagnostics ce sont nos collègues techniciens qui iront sur le terrain. Le système DINO, avec les – Communiquant -, qui peuvent aussi transmettre sur les portables, notre intervention sera très rapide. Dans l’avenir nous étendrons ce système. Remarques : Né d’une initiative de salariés d’ENEDIS en Charente-Maritime, DINO (Détecteur d’INOndations) est expérimenté dans des villes susceptibles de subir des inondations. Ce dispositif informera ENEDIS de la montée des eaux dans les ouvrages électriques

Un livre sur les peintres de chez nous.... 

" Tome 2 "

« Je n’ai jamais peint, je n’ai jamais su », certainement une revanche inconsciente sur le manque de cet art, ainsi s’exprime François Wiehn qui sort son tome 2 « Dictionnaire des peintres en Charent-Maritime ».

Son premier tome, édité chez « Geste – Editions » avait bien marché comme on dit, et, comme il va nous l’expliquer, il était impensable que ces lecteurs du premiers tome n’aient pas une suite dans la finalité du sujet.

Vous trouverez, ci-joint, le bulletin de son second tome en souscription, pour la somme de 50 €, un vrai petit chez d’œuvre, galerie en page, qui vaut bien ces quelques euros.

En début d’année 2017 François Wiehn avait déjà fait l’objet d’un article dans les pages de Culture-Histoire. Mais petit rappel sur l’homme, de manière non exhaustive….

Né en 1941 à Saintes et toujours Saintais, il a exercé la profession d’avocat. Puis dans le domaine plus public il avait été Conseiller Municipal à plusieurs reprises au sein de sa ville, sous Josse, Michel Baron et Bernadette Schmitt.

Mais revenons à sa quête et son attrait pour cet art…

« Je visite régulièrement les expositions, surtout je ne conçois pas un mur sans qu’une toile y soit accrochée »

Sur ces peintures présentées…. Un coup de cœur… !

« Pas du tout pour cette deuxième série. C’est tous. J’ai adhéré à chaque talent, au style, puis le travail »

Et secrets d’histoire, pour un incontournable, Courbet… !

« Courbet aura toujours marqué notre Saintonge. Il avait vécu quelques temps rue Alsace Lorraine (anciennement rue Porte Aiguière) chez sa maîtresse qu’il aura d’ailleurs peinte, ceci avec un mari très accueillant pour cet homme de l’art pictural. Pour Saintes dans ce tome 2 on y voit le portrait de la petite nièce de Castagnary (Une rue de Saintes porte ce nom) ».

La photo suivante montre l'auteur sous les fenêtres de la chambre où Gustave Courbet venait retrouver sa maîtresse... aussi muse.... Nous vous rappelons aussi la couverture de son tome 1.

La photo suivante montre l'auteur sous les fenêtres de la chambre où Gustave Courbet venait retrouver sa maîtresse... aussi muse.... Nous vous rappelons aussi la couverture de son tome 1.

Et si nous en découvrions un peu plus sur cet ouvrage,  via F.W qui n'a jamais manipulé le pinceau.....
Et si nous en découvrions un peu plus sur cet ouvrage,  via F.W qui n'a jamais manipulé le pinceau.....

Et si nous en découvrions un peu plus sur cet ouvrage, via F.W qui n'a jamais manipulé le pinceau.....

Je dois des excuses et des explications au lecteur qui s’étonnerait, à juste titre, de voir qualifié de dictionnaire un ouvrage réalisé en deux tomes dont l’un et l’autre vont  de la lettre « A « W »  ce qui est  contraire à sa définition.

L’expérience démontrant qu’un travail non publié disparait à tout jamais ,l’auteur au vu de son âge et du temps nécessaire à la confection de l’ouvrage a cru prudent de publier dans un premier temps(tome 1) le résultat de ses premières recherches sans plus attendre . » La clémence des Dieux « lui a donné le temps d’achever son travail (tome2) !!

Le tome 1 publié par Geste éditions est centré sans exclusive sur les œuvres muséales de Fouras, de Royan ,de Saint-Jean-d’Angély, de Saint-Martin-de-Ré ,de Saintes et de collectionneurs locaux ,partiellement des musées de La Rochelle et de Rochefort .Ce tome 2 complète de manière aussi exhaustive que possible la liste des peintres professionnels ou amateurs connus ou inconnus nés ou ayant vécu en Charente-Maritime et décédés au 31 décembre 2015.

Le lecteur retrouvera des noms célèbres , des artistes reconnus en leur temps aujourd’hui oubliés et.  d’autres qui ont peint pour leur seul plaisir et sans souci de notoriété.

Après avoir effectué le recensement des peintres, une des difficultés de cette recherche a été d’obtenir des renseignements fiables sur les personnes, leurs parcours et leurs œuvres. Si quelques uns, les plus connus, ont fait l’objet de monographies, pour la très grande majorité il a fallu se livrer à de véritables enquêtes.

Les musées , les archives ont été sollicités mais sans le concours des collectionneurs, des dépositaires de mémoire et des érudits bien des artistes n’auraient pu figurer dans cet ouvrage.

L’auteur s’est interdit de porter tout jugement de valeur sur l’œuvre du peintre cité laissant la liberté d’appréciation au seul lecteur. Pour cela il fallait proposer une iconographie mais cette dernière a parfois été limitée du fait de la difficulté ou de l’impossibilité de trouver des œuvres. On ne peut que regretter le coût très élevé des droits de reproduction imposés par les musées nationaux et parfois municipaux et de certains ayant-droits . En conséquence pour quelques artistes la reproduction d’œuvres est absente.

Le lecteur pourra avec ce dictionnaire, dont les 2 tomes forment un tout, avoir une vue globale sur plusieurs siècles à travers 436 artistes et 530 œuvres reproduites.

Images dérobées sur la Charente et ses chemins de berges.... Ici la gabare " Ville de Saintes " en amont et en aval... Là des pylônes en attente de l'hélicoptère qui va les redresser . Et un moment d'inquiétude sur Saintes, selon des rumeurs on en voudrait, certainement pour la bonne cause, à notre fameuse dolonne de la liberté (square  Goulbenèze) Pus précisément il s'agit certainement d'un aménagement de cette place pour la mise en place de la fameuse piste cyclable traversant Saintes. Il est vrai que cette place demande un bon toilettage et un aménagement plus adapté à nos temps modernes, ne serait-ce que dans le visuel.
Images dérobées sur la Charente et ses chemins de berges.... Ici la gabare " Ville de Saintes " en amont et en aval... Là des pylônes en attente de l'hélicoptère qui va les redresser . Et un moment d'inquiétude sur Saintes, selon des rumeurs on en voudrait, certainement pour la bonne cause, à notre fameuse dolonne de la liberté (square  Goulbenèze) Pus précisément il s'agit certainement d'un aménagement de cette place pour la mise en place de la fameuse piste cyclable traversant Saintes. Il est vrai que cette place demande un bon toilettage et un aménagement plus adapté à nos temps modernes, ne serait-ce que dans le visuel.
Images dérobées sur la Charente et ses chemins de berges.... Ici la gabare " Ville de Saintes " en amont et en aval... Là des pylônes en attente de l'hélicoptère qui va les redresser . Et un moment d'inquiétude sur Saintes, selon des rumeurs on en voudrait, certainement pour la bonne cause, à notre fameuse dolonne de la liberté (square  Goulbenèze) Pus précisément il s'agit certainement d'un aménagement de cette place pour la mise en place de la fameuse piste cyclable traversant Saintes. Il est vrai que cette place demande un bon toilettage et un aménagement plus adapté à nos temps modernes, ne serait-ce que dans le visuel.

Images dérobées sur la Charente et ses chemins de berges.... Ici la gabare " Ville de Saintes " en amont et en aval... Là des pylônes en attente de l'hélicoptère qui va les redresser . Et un moment d'inquiétude sur Saintes, selon des rumeurs on en voudrait, certainement pour la bonne cause, à notre fameuse dolonne de la liberté (square Goulbenèze) Pus précisément il s'agit certainement d'un aménagement de cette place pour la mise en place de la fameuse piste cyclable traversant Saintes. Il est vrai que cette place demande un bon toilettage et un aménagement plus adapté à nos temps modernes, ne serait-ce que dans le visuel.

Un fidèle lecteur nous a transmis cette photo de pèlerins (Viet Namiens) devant la croix (de galets) des prêtres réfractaires et martyrs de l'île Madame, c'était le 25 août. Bonne soirée et on se quitte sur une vue en contre-plongée de la cathédrale St Pierre, avec en final le programme saintais pour cette fin de semaine.
Un fidèle lecteur nous a transmis cette photo de pèlerins (Viet Namiens) devant la croix (de galets) des prêtres réfractaires et martyrs de l'île Madame, c'était le 25 août. Bonne soirée et on se quitte sur une vue en contre-plongée de la cathédrale St Pierre, avec en final le programme saintais pour cette fin de semaine. Un fidèle lecteur nous a transmis cette photo de pèlerins (Viet Namiens) devant la croix (de galets) des prêtres réfractaires et martyrs de l'île Madame, c'était le 25 août. Bonne soirée et on se quitte sur une vue en contre-plongée de la cathédrale St Pierre, avec en final le programme saintais pour cette fin de semaine.
Un fidèle lecteur nous a transmis cette photo de pèlerins (Viet Namiens) devant la croix (de galets) des prêtres réfractaires et martyrs de l'île Madame, c'était le 25 août. Bonne soirée et on se quitte sur une vue en contre-plongée de la cathédrale St Pierre, avec en final le programme saintais pour cette fin de semaine.

Un fidèle lecteur nous a transmis cette photo de pèlerins (Viet Namiens) devant la croix (de galets) des prêtres réfractaires et martyrs de l'île Madame, c'était le 25 août. Bonne soirée et on se quitte sur une vue en contre-plongée de la cathédrale St Pierre, avec en final le programme saintais pour cette fin de semaine.

27 - Peintures... François Wiehn à Gustave Courbet.. souscription. Colonne de la liberté en Danger à Saintes... St Pierre et Regard. DINO protection de notre énergie. 27 - Peintures... François Wiehn à Gustave Courbet.. souscription. Colonne de la liberté en Danger à Saintes... St Pierre et Regard. DINO protection de notre énergie.

LE WEEK-END DES Saintais les 2 et 3 septembre

 

La grande fête de la rentrée

 

La ville de Saintes organise le samedi 2 et le dimanche 3 septembre le week-end des Saintais au Hall Mendès-France et au jardin public. Ces deux journées sont l’occasion de proposer de nombreuses animations gratuites pour tous, parmi lesquelles la cérémonie d’accueil des nouveaux saintais, le village des associations ou le pique-nique sympatik.

L’Accueil des nouveaux saintais

Samedi – 10h – Hôtel de Ville

Au cours de la cérémonie d’accueil des nouveaux Saintais, les élus de la ville accueilleront les nouveaux saintais et leur remettront une pochette contenant des offres promotionnelles pour découvrir la vie culturelle, touristique ou sportive de Saintes.

Le Village des associations

Samedi et dimanche – de 10h à 18h - Espace Mendès-France

Sport, culture, loisirs, solidarité… plus de 180 associations saintaises seront réunies pour accueillir le public et présenter leurs activités. Durant tout le week-end, elles proposeront des démonstrations, des initiations et des ateliers.

Buvette et restauration sur place.

Programme de démonstrations (sous réserve de modifications):

 

Salle de spectacle Mendès France Samedi 2 septembre

10h30: Sambo sportif

11h: Judo Jiu Jitsu Saintais

11h30: Escrime

12h: Country

12h30:

13h: Conservatoire Municipal

13h30: Le Monde des Arts Martiaux

14h: US Gymnastique

14h30: Santone Global Hapkido

15h: ASPIC

15h30: Impromptu 17

16h: Ell'Zi Danse Feti A Pao

16h30: All Fit

17h: Boxing Club

17h30: Access Consciouness Bars

 

Dimanche

10h30: Aïkido Club de Saintes

11h: La Santone Judo

11h30: US Danse et Fitness

12h: Saintes Karaté Club

12h30: Le Pas Sage

13h:

13h30: La Santone Taekwondo

14h: Groupe Folklorique Aunis Saintonge

14h30: Vietnam 17

15h: Handisport (Aïkido)

15h30: Aïkido Santone

16h: Ateliers Chorégraphiques de Saintes

16h30: Association des Paralysés de France (APF)

17h: GRDT

Sur les stands et en extérieur

Movment Child

US Saintes Athlétisme

Le Tarot Saintais

Association Valentin Haüy

AAPPMA des Pêcheurs Saintongeais

Planète Sciences Atlantique

Archers Saintais

Saintes Volley Ball

ADPC 17

Société Saintaise de Tir

Tennis Club de Saintes

Quilles de 7

Golf de Saintonge

US Basket Ball

Club hippique de Saintes

Saintes Roller Hockey Club

US Tennis de Table

Handisport

La Croix Rouge

Big Up

 

Pique-nique Sympatik

Dimanche – Jardin Public

 

12h - Apéritif offert par la Ville de Saintes

 

A partir de 12h30 - Pique-nique Sympatik

Moment convivial où chacun peut amener son panier pour un déjeuner sur l’herbe.

 

De 13h à 16h - Démonstrations par les associations CA2L, All Dances, US Danse et Fitness, Groupe Folklorique d'Aunis et Saintonge, Marina Danse de Salon et Mbondo Maorgue. Et l'association Aspic tout l'après-midi.

 

De 14h à 18h - Animations pour petits et grands

- Le petit train Farwest-Express sur un circuit de plusieurs mètres.

- Circuits Segways et trottinettes électriques

- Le Bar à Mômes et deux représentations d'un spectacle familial à 14h30 et 16h30

- Animations Bubble Foot

- Balades en calèche et en poney

- Jeux en bois

- Barbes à papa

Voir les commentaires

25 - Hommage au Saintais Loïc Pelloud. Images du jour....

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Images du jour:

Du banal et pourtant....

Mariage, vestiges de la révolution française, signes lapidaires et même un insecte piquant.... 

A la recherche de photos historiques aux abords de la cathédrale St Pierre, un couple de mariés et leur carrosse;... et quelques vestiges des destructions révolutionnaires.....
A la recherche de photos historiques aux abords de la cathédrale St Pierre, un couple de mariés et leur carrosse;... et quelques vestiges des destructions révolutionnaires.....

A la recherche de photos historiques aux abords de la cathédrale St Pierre, un couple de mariés et leur carrosse;... et quelques vestiges des destructions révolutionnaires.....

Ces pierres, supports de statues, situées dans la première chapelle de la cathédrale, déambulatoire sud, ont été détruits par les révolutionnaires, on y découvre encore des restes de peintures. Après les guerres de religions la reconstruction des églises avait recommencé, mais elle ne furent jamais terminées. Sur les murs de ce même édifice religieux quelques signe lapidaires.....
Ces pierres, supports de statues, situées dans la première chapelle de la cathédrale, déambulatoire sud, ont été détruits par les révolutionnaires, on y découvre encore des restes de peintures. Après les guerres de religions la reconstruction des églises avait recommencé, mais elle ne furent jamais terminées. Sur les murs de ce même édifice religieux quelques signe lapidaires.....

Ces pierres, supports de statues, situées dans la première chapelle de la cathédrale, déambulatoire sud, ont été détruits par les révolutionnaires, on y découvre encore des restes de peintures. Après les guerres de religions la reconstruction des églises avait recommencé, mais elle ne furent jamais terminées. Sur les murs de ce même édifice religieux quelques signe lapidaires.....

Ces marques lapidaires, il ne s'agit pas ici de marques de tâcherons, ne sont pas déchiffrables au premier coup d'œil, tel ce clocher en feu, souvent représenté à St Pierre, mais ces signes pourraient faire l'objet d'un prochain article. Et une photo, dite animalière, un insecte, certainement un petit frelon est pris au piège par un petit paquet de matière fibreuse, mais soyons rassurés, après la photo voulant le mettre à l'air libre il s'est détaché de lui-même... peut-être pour faire une piqûre un peu plus loin.....
Ces marques lapidaires, il ne s'agit pas ici de marques de tâcherons, ne sont pas déchiffrables au premier coup d'œil, tel ce clocher en feu, souvent représenté à St Pierre, mais ces signes pourraient faire l'objet d'un prochain article. Et une photo, dite animalière, un insecte, certainement un petit frelon est pris au piège par un petit paquet de matière fibreuse, mais soyons rassurés, après la photo voulant le mettre à l'air libre il s'est détaché de lui-même... peut-être pour faire une piqûre un peu plus loin.....
Ces marques lapidaires, il ne s'agit pas ici de marques de tâcherons, ne sont pas déchiffrables au premier coup d'œil, tel ce clocher en feu, souvent représenté à St Pierre, mais ces signes pourraient faire l'objet d'un prochain article. Et une photo, dite animalière, un insecte, certainement un petit frelon est pris au piège par un petit paquet de matière fibreuse, mais soyons rassurés, après la photo voulant le mettre à l'air libre il s'est détaché de lui-même... peut-être pour faire une piqûre un peu plus loin.....
Ces marques lapidaires, il ne s'agit pas ici de marques de tâcherons, ne sont pas déchiffrables au premier coup d'œil, tel ce clocher en feu, souvent représenté à St Pierre, mais ces signes pourraient faire l'objet d'un prochain article. Et une photo, dite animalière, un insecte, certainement un petit frelon est pris au piège par un petit paquet de matière fibreuse, mais soyons rassurés, après la photo voulant le mettre à l'air libre il s'est détaché de lui-même... peut-être pour faire une piqûre un peu plus loin.....

Ces marques lapidaires, il ne s'agit pas ici de marques de tâcherons, ne sont pas déchiffrables au premier coup d'œil, tel ce clocher en feu, souvent représenté à St Pierre, mais ces signes pourraient faire l'objet d'un prochain article. Et une photo, dite animalière, un insecte, certainement un petit frelon est pris au piège par un petit paquet de matière fibreuse, mais soyons rassurés, après la photo voulant le mettre à l'air libre il s'est détaché de lui-même... peut-être pour faire une piqûre un peu plus loin.....

Culture-Histoire vous souhaite un bon dimanche et vous prie de noter sur votre agenda.....

Culture-Histoire vous souhaite un bon dimanche et vous prie de noter sur votre agenda.....

25 - Hommage au Saintais Loïc Pelloud. Images du jour....

" Loïc Pelloud "

Ce n'est qu'un...

au revoir, hommage à un concitoyen engagé dans la gestion publique

 

Loïc Pelloud, 39 ans, était depuis peu d’années dans les rouages administratifs et directeurs de la ville de Saintes et de son agglomération, mais surtout son temps sur notre terre fut trop court. Hommage. Sur ce milieu du mois d’août, un homme, père de famille et aimé de ses proches nous a quitté, La ville de Saintes, peu de jours après son décès a organisé un hommage officiel accompagnant un hommage plus intime, mais largement ouvert aux Saintais, à ses collègues et aux élus, ceci dans la cathédrale St Pierre de Saintes. Dans la salle d’honneur de la mairie de Saintes plus de 80 personnes étaient présentes pour un adieu, au revoir, officiel. Aux abords de son portrait Monsieur le Maire de Saintes a pris la parole….. Extraits… « Souvent il me disait de faire comme je le sentais. Dans un de ses derniers messages il disait.. Merci pour tout. Depuis 2013 tu as été notre compagnon, toujours à l’écoute et loyal. Ta formidable puissance de travail et ta culture du résultat,  avec une bonne capacité d’analyse et une parfaite connaissance de l’être humain. Malheureusement nous avons traversé ton combat de deux années cotre ta grave maladie. Nous pouvons te dire merci pour tous ces moments passés ensemble, dans notre travail  d’équipe municipale.  Avant ton départ tu as eu la capacité de faire ton message pour tous, où tu retraçais ton parcours, entre autres.  Ainsi avant d’arriver chez nous, comme tu le dis, tu étais dans la gestion, la vente de matériels d’entretien, mais un domaine très formateur.  Puis tu as été le directeur de campagne de l’équipe municipale actuellement en charge de la ville de Saintes. Enfin, là où la maladie t’as surpris, directeur du cabinet du maire avec une responsabilité à l’agglomération de Saintes. Puis… Vous mes amis, la famille que j’ai choisie, cette vie pleine de belles rencontres…  Merci, je vous aime. Loïc »  Puis une minute de silence fut demandée par Jean-Philippe Machon avant de se retrouver autour de rafraîchissements.

Loïc Pelloud, 39 ans, était depuis peu d’années dans les rouages administratifs et directeurs de la ville de Saintes et de son agglomération, mais surtout son temps sur notre terre fut trop court. Hommage. Sur ce milieu du mois d’août, un homme, père de famille et aimé de ses proches nous a quitté, La ville de Saintes, peu de jours après son décès a organisé un hommage officiel accompagnant un hommage plus intime, mais largement ouvert aux Saintais, à ses collègues et aux élus, ceci dans la cathédrale St Pierre de Saintes. Dans la salle d’honneur de la mairie de Saintes plus de 80 personnes étaient présentes pour un adieu, au revoir, officiel. Aux abords de son portrait Monsieur le Maire de Saintes a pris la parole….. Extraits… « Souvent il me disait de faire comme je le sentais. Dans un de ses derniers messages il disait.. Merci pour tout. Depuis 2013 tu as été notre compagnon, toujours à l’écoute et loyal. Ta formidable puissance de travail et ta culture du résultat, avec une bonne capacité d’analyse et une parfaite connaissance de l’être humain. Malheureusement nous avons traversé ton combat de deux années cotre ta grave maladie. Nous pouvons te dire merci pour tous ces moments passés ensemble, dans notre travail d’équipe municipale. Avant ton départ tu as eu la capacité de faire ton message pour tous, où tu retraçais ton parcours, entre autres. Ainsi avant d’arriver chez nous, comme tu le dis, tu étais dans la gestion, la vente de matériels d’entretien, mais un domaine très formateur. Puis tu as été le directeur de campagne de l’équipe municipale actuellement en charge de la ville de Saintes. Enfin, là où la maladie t’as surpris, directeur du cabinet du maire avec une responsabilité à l’agglomération de Saintes. Puis… Vous mes amis, la famille que j’ai choisie, cette vie pleine de belles rencontres… Merci, je vous aime. Loïc » Puis une minute de silence fut demandée par Jean-Philippe Machon avant de se retrouver autour de rafraîchissements.

Copie de la première page du manuel pour suivre la cérémonie d'hommage à la cathédrale St Pierre. Au revoir Loïc, prières et pensées pour toi, compassion pour tes proches, ta famille et tes amis.

Copie de la première page du manuel pour suivre la cérémonie d'hommage à la cathédrale St Pierre. Au revoir Loïc, prières et pensées pour toi, compassion pour tes proches, ta famille et tes amis.

Voir les commentaires

24 - 24 août 44 ou les fusillés de la St Barthélémy. Mouchoirs témoins douloureux.... Barbara Cardwell peintre. Ile d'Aix et Napoléon 1er

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Barbara Cardwell expose

Galerie APIVIA - Saintes

La Mutuelle APIVIA offre son espace d'exposition sur le cours national, dans ces jours nous avons le plaisir d'y voir des œuvres picturales... très abstraites, certainement des significations codées par son imaginaire, c'est à voir jusqu'au 31 août.
La Mutuelle APIVIA offre son espace d'exposition sur le cours national, dans ces jours nous avons le plaisir d'y voir des œuvres picturales... très abstraites, certainement des significations codées par son imaginaire, c'est à voir jusqu'au 31 août.La Mutuelle APIVIA offre son espace d'exposition sur le cours national, dans ces jours nous avons le plaisir d'y voir des œuvres picturales... très abstraites, certainement des significations codées par son imaginaire, c'est à voir jusqu'au 31 août.

La Mutuelle APIVIA offre son espace d'exposition sur le cours national, dans ces jours nous avons le plaisir d'y voir des œuvres picturales... très abstraites, certainement des significations codées par son imaginaire, c'est à voir jusqu'au 31 août.

Des peintures de Barbara nous partons à la découverte de trois mouchoirs, morceau d'étoffe banal, sauf si cela se rattache à des grands personnages ou à des événements très forts.. images...

Des peintures de Barbara nous partons à la découverte de trois mouchoirs, morceau d'étoffe banal, sauf si cela se rattache à des grands personnages ou à des événements très forts.. images...

Dans l'ordre, ce premier mouchoir ayant été confectionnée par une femme emprisonnée pour avoir été accusée d'intelligence avec l'occupant allemand de 1939/45. Puis cet autre mouchoir, avec en filigrane des larmes et du sang , il a été envoyé au fils d'un résistant qui venait d'être fusillé par les Allemands. Enfin, exposé à la maison Napoléon dans l'île d'Aix, ce mouchoir qui avait appartenu à l'empereur déchu.  Pour rester sur cette île Charentaise, un voyage dominical sur cette île chargée d'histoire: mercredi 23 août 2017......
Dans l'ordre, ce premier mouchoir ayant été confectionnée par une femme emprisonnée pour avoir été accusée d'intelligence avec l'occupant allemand de 1939/45. Puis cet autre mouchoir, avec en filigrane des larmes et du sang , il a été envoyé au fils d'un résistant qui venait d'être fusillé par les Allemands. Enfin, exposé à la maison Napoléon dans l'île d'Aix, ce mouchoir qui avait appartenu à l'empereur déchu.  Pour rester sur cette île Charentaise, un voyage dominical sur cette île chargée d'histoire: mercredi 23 août 2017......
Dans l'ordre, ce premier mouchoir ayant été confectionnée par une femme emprisonnée pour avoir été accusée d'intelligence avec l'occupant allemand de 1939/45. Puis cet autre mouchoir, avec en filigrane des larmes et du sang , il a été envoyé au fils d'un résistant qui venait d'être fusillé par les Allemands. Enfin, exposé à la maison Napoléon dans l'île d'Aix, ce mouchoir qui avait appartenu à l'empereur déchu.  Pour rester sur cette île Charentaise, un voyage dominical sur cette île chargée d'histoire: mercredi 23 août 2017......

Dans l'ordre, ce premier mouchoir ayant été confectionnée par une femme emprisonnée pour avoir été accusée d'intelligence avec l'occupant allemand de 1939/45. Puis cet autre mouchoir, avec en filigrane des larmes et du sang , il a été envoyé au fils d'un résistant qui venait d'être fusillé par les Allemands. Enfin, exposé à la maison Napoléon dans l'île d'Aix, ce mouchoir qui avait appartenu à l'empereur déchu. Pour rester sur cette île Charentaise, un voyage dominical sur cette île chargée d'histoire: mercredi 23 août 2017......

A cette époque pas toujours facile de monter dans le bateau " Pierre Loti " qui nous mène plus de 450 passagers sur cette terre entourée d'eau, ceci en une vingtaine de minutes. Alors pour prendre son mal en patience, attendant le départ pour 15 heures, arrivés vers 9 h 30, retour à Rochefort au pays des fameuses Demoiselles.....  Puis nous arrivons sur l'île qui vit débarquer un empereur déchu.... après Waterloo....
A cette époque pas toujours facile de monter dans le bateau " Pierre Loti " qui nous mène plus de 450 passagers sur cette terre entourée d'eau, ceci en une vingtaine de minutes. Alors pour prendre son mal en patience, attendant le départ pour 15 heures, arrivés vers 9 h 30, retour à Rochefort au pays des fameuses Demoiselles.....  Puis nous arrivons sur l'île qui vit débarquer un empereur déchu.... après Waterloo....
A cette époque pas toujours facile de monter dans le bateau " Pierre Loti " qui nous mène plus de 450 passagers sur cette terre entourée d'eau, ceci en une vingtaine de minutes. Alors pour prendre son mal en patience, attendant le départ pour 15 heures, arrivés vers 9 h 30, retour à Rochefort au pays des fameuses Demoiselles.....  Puis nous arrivons sur l'île qui vit débarquer un empereur déchu.... après Waterloo....

A cette époque pas toujours facile de monter dans le bateau " Pierre Loti " qui nous mène plus de 450 passagers sur cette terre entourée d'eau, ceci en une vingtaine de minutes. Alors pour prendre son mal en patience, attendant le départ pour 15 heures, arrivés vers 9 h 30, retour à Rochefort au pays des fameuses Demoiselles..... Puis nous arrivons sur l'île qui vit débarquer un empereur déchu.... après Waterloo....

Mais pour un touriste amateur de secrets d'histoire, voici des photos d'une haute traçabilité sur le futur locataire de Ste Hélène......
Mais pour un touriste amateur de secrets d'histoire, voici des photos d'une haute traçabilité sur le futur locataire de Ste Hélène......
Mais pour un touriste amateur de secrets d'histoire, voici des photos d'une haute traçabilité sur le futur locataire de Ste Hélène......
Mais pour un touriste amateur de secrets d'histoire, voici des photos d'une haute traçabilité sur le futur locataire de Ste Hélène......

Mais pour un touriste amateur de secrets d'histoire, voici des photos d'une haute traçabilité sur le futur locataire de Ste Hélène......

Dans une vitrine de la maison du gouverneur (construite sous Napoléon 1er) nous découvrons son mouchoir alors qu'il était prisonnier à Ste Hélène (Ramené par le maréchal, Bertrand), puis un fragment du cercueil de l'empereur récupéré après le retour de sa dépouille en France vers 1840. Et le lit de fer du général Gourgaud, compagnon de captivité de l'empereur, qui coucha dans l'île sur ce lit durant 3 ans. C'est un des descendants du général qui fonda ce musée napoléonien.
Dans une vitrine de la maison du gouverneur (construite sous Napoléon 1er) nous découvrons son mouchoir alors qu'il était prisonnier à Ste Hélène (Ramené par le maréchal, Bertrand), puis un fragment du cercueil de l'empereur récupéré après le retour de sa dépouille en France vers 1840. Et le lit de fer du général Gourgaud, compagnon de captivité de l'empereur, qui coucha dans l'île sur ce lit durant 3 ans. C'est un des descendants du général qui fonda ce musée napoléonien.
Dans une vitrine de la maison du gouverneur (construite sous Napoléon 1er) nous découvrons son mouchoir alors qu'il était prisonnier à Ste Hélène (Ramené par le maréchal, Bertrand), puis un fragment du cercueil de l'empereur récupéré après le retour de sa dépouille en France vers 1840. Et le lit de fer du général Gourgaud, compagnon de captivité de l'empereur, qui coucha dans l'île sur ce lit durant 3 ans. C'est un des descendants du général qui fonda ce musée napoléonien.

Dans une vitrine de la maison du gouverneur (construite sous Napoléon 1er) nous découvrons son mouchoir alors qu'il était prisonnier à Ste Hélène (Ramené par le maréchal, Bertrand), puis un fragment du cercueil de l'empereur récupéré après le retour de sa dépouille en France vers 1840. Et le lit de fer du général Gourgaud, compagnon de captivité de l'empereur, qui coucha dans l'île sur ce lit durant 3 ans. C'est un des descendants du général qui fonda ce musée napoléonien.

Il y a 73 ans

Les massacrés de la St Barthélémy

" Saintes - Cours Lemercier, des hommes meurent sous les balles allemandes ...... " Les tireurs seront recherchés comme criminels de guerre.

Saintes étaient libérée 11 jours plus tard... mais c'était trop tard pour Barré et Geoffroy, morts après des heures d'agonie sur le cours. Lemercier.
Saintes étaient libérée 11 jours plus tard... mais c'était trop tard pour Barré et Geoffroy, morts après des heures d'agonie sur le cours. Lemercier. Saintes étaient libérée 11 jours plus tard... mais c'était trop tard pour Barré et Geoffroy, morts après des heures d'agonie sur le cours. Lemercier.

Saintes étaient libérée 11 jours plus tard... mais c'était trop tard pour Barré et Geoffroy, morts après des heures d'agonie sur le cours. Lemercier.

Louis Battesti, passant à une dizaine de mètres de la sentinelle allemande, échapera par miracle au tir de la mitraillette, comme en atteste la photographie prise après la guerre. Un tes témoins principaux, Guy Saulnier aura la poitrine traversé par un tir de fusil,laissé pour presque mort il aura survécu. L'homme en béquille est M. Crinquand, il aura les genoux brisés par les tirs rasants. Louis Battesti, passant à une dizaine de mètres de la sentinelle allemande, échapera par miracle au tir de la mitraillette, comme en atteste la photographie prise après la guerre. Un tes témoins principaux, Guy Saulnier aura la poitrine traversé par un tir de fusil,laissé pour presque mort il aura survécu. L'homme en béquille est M. Crinquand, il aura les genoux brisés par les tirs rasants.
Louis Battesti, passant à une dizaine de mètres de la sentinelle allemande, échapera par miracle au tir de la mitraillette, comme en atteste la photographie prise après la guerre. Un tes témoins principaux, Guy Saulnier aura la poitrine traversé par un tir de fusil,laissé pour presque mort il aura survécu. L'homme en béquille est M. Crinquand, il aura les genoux brisés par les tirs rasants. Louis Battesti, passant à une dizaine de mètres de la sentinelle allemande, échapera par miracle au tir de la mitraillette, comme en atteste la photographie prise après la guerre. Un tes témoins principaux, Guy Saulnier aura la poitrine traversé par un tir de fusil,laissé pour presque mort il aura survécu. L'homme en béquille est M. Crinquand, il aura les genoux brisés par les tirs rasants.

Louis Battesti, passant à une dizaine de mètres de la sentinelle allemande, échapera par miracle au tir de la mitraillette, comme en atteste la photographie prise après la guerre. Un tes témoins principaux, Guy Saulnier aura la poitrine traversé par un tir de fusil,laissé pour presque mort il aura survécu. L'homme en béquille est M. Crinquand, il aura les genoux brisés par les tirs rasants.

Ils venaient de fêter la St Louis, ils étaient joyeux... ils chantaient ... mais les allemands, à l'époque des combats de libération de Paris et après le débarquement, étaient devenus très nerveux. " N'oublions pas ces compatriotes morts trop tôt et dans de lamentables conditions ".
Ils venaient de fêter la St Louis, ils étaient joyeux... ils chantaient ... mais les allemands, à l'époque des combats de libération de Paris et après le débarquement, étaient devenus très nerveux. " N'oublions pas ces compatriotes morts trop tôt et dans de lamentables conditions ".

Ils venaient de fêter la St Louis, ils étaient joyeux... ils chantaient ... mais les allemands, à l'époque des combats de libération de Paris et après le débarquement, étaient devenus très nerveux. " N'oublions pas ces compatriotes morts trop tôt et dans de lamentables conditions ".

Chaque année au cours d'une cérémonie une gerbe est accrochée au mur sur la plaque rappelant cette nuit tragique.
Chaque année au cours d'une cérémonie une gerbe est accrochée au mur sur la plaque rappelant cette nuit tragique.

Chaque année au cours d'une cérémonie une gerbe est accrochée au mur sur la plaque rappelant cette nuit tragique.

Voir les commentaires

22 - Château de St Jean d'Angle avec Guillaume de Lusignan et Alain Rousselot

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Guillaume de Lusignan

Alain Rousselot

Notre premier a construit en 1180 et notre second a sauvé depuis 1994 de la disparition 

" Château de St Jean d'Angle "

 

En famille et à une trentaine de minutes de Saintes, rien de mieux qu'une belle remontée au temps médiéval... pour un nouveau départ sur nos chemins modernes, hélas dans troubadours, ménestrels, gentes Dames, beaux Messires et Seigneur... alors soyons ravis par ces belles demeures de pierres et surtout le travail de restauration.
En famille et à une trentaine de minutes de Saintes, rien de mieux qu'une belle remontée au temps médiéval... pour un nouveau départ sur nos chemins modernes, hélas dans troubadours, ménestrels, gentes Dames, beaux Messires et Seigneur... alors soyons ravis par ces belles demeures de pierres et surtout le travail de restauration.En famille et à une trentaine de minutes de Saintes, rien de mieux qu'une belle remontée au temps médiéval... pour un nouveau départ sur nos chemins modernes, hélas dans troubadours, ménestrels, gentes Dames, beaux Messires et Seigneur... alors soyons ravis par ces belles demeures de pierres et surtout le travail de restauration.
En famille et à une trentaine de minutes de Saintes, rien de mieux qu'une belle remontée au temps médiéval... pour un nouveau départ sur nos chemins modernes, hélas dans troubadours, ménestrels, gentes Dames, beaux Messires et Seigneur... alors soyons ravis par ces belles demeures de pierres et surtout le travail de restauration.

En famille et à une trentaine de minutes de Saintes, rien de mieux qu'une belle remontée au temps médiéval... pour un nouveau départ sur nos chemins modernes, hélas dans troubadours, ménestrels, gentes Dames, beaux Messires et Seigneur... alors soyons ravis par ces belles demeures de pierres et surtout le travail de restauration.

Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !
Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !
Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !
Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !
Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !
Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !
Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !
Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !
Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !
Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !
Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !
Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !
Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !
Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !
Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !

Des armoiries au culs de basse-fosse, en passant dans le chemin de ronde très bien conservé, aux douves, beaucoup de secrets sont encore à e à découvrir dans ce château fort auquel est accolé le logis du seigneur mais de construction plus récente. On dit aussi que l'esprit de Mélusine, même plus est dans les lieux... !

Là bien-sûr nous avons découvert ces blasons armoiries grattés, burinés, mais par qui..... ? Quant aux cheminées, pourquoi ces photos intimes..... !
Là bien-sûr nous avons découvert ces blasons armoiries grattés, burinés, mais par qui..... ? Quant aux cheminées, pourquoi ces photos intimes..... !
Là bien-sûr nous avons découvert ces blasons armoiries grattés, burinés, mais par qui..... ? Quant aux cheminées, pourquoi ces photos intimes..... !

Là bien-sûr nous avons découvert ces blasons armoiries grattés, burinés, mais par qui..... ? Quant aux cheminées, pourquoi ces photos intimes..... !

Savez-vous qu'autrefois des trous existaient sur le côté intérieur de ces conduits et qu'on y cachait de l'argent ou autre petit trésor. Puis aussi sur le parement intérieur de la pierre principal on y trouvait des inscriptions. A propos d'inscriptions, voici des signes lapidaires......
Savez-vous qu'autrefois des trous existaient sur le côté intérieur de ces conduits et qu'on y cachait de l'argent ou autre petit trésor. Puis aussi sur le parement intérieur de la pierre principal on y trouvait des inscriptions. A propos d'inscriptions, voici des signes lapidaires......
Savez-vous qu'autrefois des trous existaient sur le côté intérieur de ces conduits et qu'on y cachait de l'argent ou autre petit trésor. Puis aussi sur le parement intérieur de la pierre principal on y trouvait des inscriptions. A propos d'inscriptions, voici des signes lapidaires......

Savez-vous qu'autrefois des trous existaient sur le côté intérieur de ces conduits et qu'on y cachait de l'argent ou autre petit trésor. Puis aussi sur le parement intérieur de la pierre principal on y trouvait des inscriptions. A propos d'inscriptions, voici des signes lapidaires......

Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.
Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.
Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.
Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.
Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.
Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.
Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.
Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.
Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.
Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.
Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.
Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.
Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.
Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.

Ces signes lapidaires, inscriptions, voir aussi la reproduction des armoiries des occupants des lieux, sont d'un temps assez moderne. Il serait intéressant de découvrir des marques de tâcherons, voir autres signes des 12 et 13 ièmes siècles, il peut en exister dans les niveaux inférieurs.

Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....
Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....
Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....
Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....
Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....
Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....
Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....
Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....
Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....
Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....
Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....
Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....
Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....
Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....
Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....

Nous remercions Ancré Rousselot, fils du restaurateur, et son équipe, qui de temps en temps lui font du......Monseigneur...... pour le bel accueil et bien sûr avant de quitter la commune, via son château fort, un petit passage à l'église. Que penserez Denise d'Angles, épouse de feu son époux, Guillaume de Lusignan, de cette gente damoiselle qui nous invite à croquer la pomme.....

De St Jean d'Angles au tour cycliste Poitou Charente de ce 3131ième.... il n'y aurait qu'un tour de roue, mais avant un lien pour le site Internet de cette structure médiéval....
De St Jean d'Angles au tour cycliste Poitou Charente de ce 3131ième.... il n'y aurait qu'un tour de roue, mais avant un lien pour le site Internet de cette structure médiéval.... De St Jean d'Angles au tour cycliste Poitou Charente de ce 3131ième.... il n'y aurait qu'un tour de roue, mais avant un lien pour le site Internet de cette structure médiéval....
De St Jean d'Angles au tour cycliste Poitou Charente de ce 3131ième.... il n'y aurait qu'un tour de roue, mais avant un lien pour le site Internet de cette structure médiéval....

De St Jean d'Angles au tour cycliste Poitou Charente de ce 3131ième.... il n'y aurait qu'un tour de roue, mais avant un lien pour le site Internet de cette structure médiéval....

www.chateausaintjeandangle.fr

Et en avant pour le tour......

141 concurrents au départ de cette étape avec 200 kms...

A l'arrivée sur la ligne blanche:

Viviani Elia, Italien, équipe Team Sky

Premier après la ligne blanche.... le vainqueur de l'étage et au classement général. Au-dessus du podium Monsieur le Maire, Jean-Philippe Machon et deux élus, département et municipalité. Beau temps et ambiance plutôt chaude, avec un ciel clément. Merci aux coureurs et aux organisateurs.
Premier après la ligne blanche.... le vainqueur de l'étage et au classement général. Au-dessus du podium Monsieur le Maire, Jean-Philippe Machon et deux élus, département et municipalité. Beau temps et ambiance plutôt chaude, avec un ciel clément. Merci aux coureurs et aux organisateurs.
Premier après la ligne blanche.... le vainqueur de l'étage et au classement général. Au-dessus du podium Monsieur le Maire, Jean-Philippe Machon et deux élus, département et municipalité. Beau temps et ambiance plutôt chaude, avec un ciel clément. Merci aux coureurs et aux organisateurs.
Premier après la ligne blanche.... le vainqueur de l'étage et au classement général. Au-dessus du podium Monsieur le Maire, Jean-Philippe Machon et deux élus, département et municipalité. Beau temps et ambiance plutôt chaude, avec un ciel clément. Merci aux coureurs et aux organisateurs.
Premier après la ligne blanche.... le vainqueur de l'étage et au classement général. Au-dessus du podium Monsieur le Maire, Jean-Philippe Machon et deux élus, département et municipalité. Beau temps et ambiance plutôt chaude, avec un ciel clément. Merci aux coureurs et aux organisateurs.
Premier après la ligne blanche.... le vainqueur de l'étage et au classement général. Au-dessus du podium Monsieur le Maire, Jean-Philippe Machon et deux élus, département et municipalité. Beau temps et ambiance plutôt chaude, avec un ciel clément. Merci aux coureurs et aux organisateurs.

Premier après la ligne blanche.... le vainqueur de l'étage et au classement général. Au-dessus du podium Monsieur le Maire, Jean-Philippe Machon et deux élus, département et municipalité. Beau temps et ambiance plutôt chaude, avec un ciel clément. Merci aux coureurs et aux organisateurs.

Voir les commentaires

19 - Concours de pétanque Saintes et périphérie... Séminaristes retour au Vietman

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Vers le Vietman

Adieu ou au revoir aux deux séminaristes en stage à Saintes

Après quelques semaines passées auprès de la paroisse St Pallais, de ses fidèles et des Saintais, Joseph Rui et Joseph Tao repartent vers leur pays. Ils étaient venus en France pour parfaire le Français. Le père Bertrand a annoncé leur départ à la messe de ce dimanche matin. Bon voyage et retour et on se reverra un jour.....    Avec un peu d'humour d'autres Saintaises, d'un autre genre... C'est le " billet d'humour ".....

Après quelques semaines passées auprès de la paroisse St Pallais, de ses fidèles et des Saintais, Joseph Rui et Joseph Tao repartent vers leur pays. Ils étaient venus en France pour parfaire le Français. Le père Bertrand a annoncé leur départ à la messe de ce dimanche matin. Bon voyage et retour et on se reverra un jour..... Avec un peu d'humour d'autres Saintaises, d'un autre genre... C'est le " billet d'humour ".....

19 - Concours de pétanque Saintes et périphérie... Séminaristes retour au Vietman

Pétanque - Saintes

" Championnat ou concours pour les dizaines de cochonnets "

A quelques-pas de là sous le regard de St Pierre de Saintes, entre poules, paon, très déplumé, et skateboard, de quoi oublier les durs côtés du quotidien.
A quelques-pas de là sous le regard de St Pierre de Saintes, entre poules, paon, très déplumé, et skateboard, de quoi oublier les durs côtés du quotidien.
A quelques-pas de là sous le regard de St Pierre de Saintes, entre poules, paon, très déplumé, et skateboard, de quoi oublier les durs côtés du quotidien.
A quelques-pas de là sous le regard de St Pierre de Saintes, entre poules, paon, très déplumé, et skateboard, de quoi oublier les durs côtés du quotidien.
A quelques-pas de là sous le regard de St Pierre de Saintes, entre poules, paon, très déplumé, et skateboard, de quoi oublier les durs côtés du quotidien.
A quelques-pas de là sous le regard de St Pierre de Saintes, entre poules, paon, très déplumé, et skateboard, de quoi oublier les durs côtés du quotidien.

A quelques-pas de là sous le regard de St Pierre de Saintes, entre poules, paon, très déplumé, et skateboard, de quoi oublier les durs côtés du quotidien.

Bon dimanche pour ceux qui liront ces pages samedi soir ou dimanche matin 20 août.
Bon dimanche pour ceux qui liront ces pages samedi soir ou dimanche matin 20 août.
Bon dimanche pour ceux qui liront ces pages samedi soir ou dimanche matin 20 août.
Bon dimanche pour ceux qui liront ces pages samedi soir ou dimanche matin 20 août.

Bon dimanche pour ceux qui liront ces pages samedi soir ou dimanche matin 20 août.

Voir les commentaires

17 - Saintes découverte d'un poids monétaire 1577, site hitorique. Découvertes du banal..... nature

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

" Poids monétaire "

Henry III en monnaie sur des terres saintaises...

Découvert par hasard ce poids monétaire a été trouvé dans une zone très romaine mais aussi très occupée du temps du roy Henry III, dans le secteur d'un temps Huguenot ou de la Religion Prétendue Réformée, avant la révocation de l'édit de Nantes......

C'était vers 1577, d'autres éléments matériels de cette époque et des tristes guerres de religion avaient aussi été retrouvés dans ces jardins privés.
C'était vers 1577, d'autres éléments matériels de cette époque et des tristes guerres de religion avaient aussi été retrouvés dans ces jardins privés.
C'était vers 1577, d'autres éléments matériels de cette époque et des tristes guerres de religion avaient aussi été retrouvés dans ces jardins privés.

C'était vers 1577, d'autres éléments matériels de cette époque et des tristes guerres de religion avaient aussi été retrouvés dans ces jardins privés.

Photos de Google. Merci à nos fidèles lecteurs qui nous ont transmis de bonnes informations sur cette découverte. Puis le lendemain, en nettoyage du jardin, quelques photos de souvenir ou de l'environnement immédiat...
Photos de Google. Merci à nos fidèles lecteurs qui nous ont transmis de bonnes informations sur cette découverte. Puis le lendemain, en nettoyage du jardin, quelques photos de souvenir ou de l'environnement immédiat...

Photos de Google. Merci à nos fidèles lecteurs qui nous ont transmis de bonnes informations sur cette découverte. Puis le lendemain, en nettoyage du jardin, quelques photos de souvenir ou de l'environnement immédiat...

Dans l'ordre... une section de tronc de résineux nous offrant de belles gouttes de lumières bien des années après sa coupe. Puis, un peu comme dans le film de James Bond ces chausseurs tueuses... Ce sont des chaussures de sécurité qui viennent juste de rendre l'âme.... après des années de service elles présentent leurs structures défensives. De la pétanque, une boule abandonnée, ou perdue,  entre les arbres, est largement attaquée par la rouille. Bien-sûr pour la fin, au ras de la terre cette larve, très agressive avec sa corne, gardera ses origines bien cachées avant de retourner dans le limon. Et à votre agenda pour le 31 août... une animation vachement bien......
Dans l'ordre... une section de tronc de résineux nous offrant de belles gouttes de lumières bien des années après sa coupe. Puis, un peu comme dans le film de James Bond ces chausseurs tueuses... Ce sont des chaussures de sécurité qui viennent juste de rendre l'âme.... après des années de service elles présentent leurs structures défensives. De la pétanque, une boule abandonnée, ou perdue,  entre les arbres, est largement attaquée par la rouille. Bien-sûr pour la fin, au ras de la terre cette larve, très agressive avec sa corne, gardera ses origines bien cachées avant de retourner dans le limon. Et à votre agenda pour le 31 août... une animation vachement bien......
Dans l'ordre... une section de tronc de résineux nous offrant de belles gouttes de lumières bien des années après sa coupe. Puis, un peu comme dans le film de James Bond ces chausseurs tueuses... Ce sont des chaussures de sécurité qui viennent juste de rendre l'âme.... après des années de service elles présentent leurs structures défensives. De la pétanque, une boule abandonnée, ou perdue,  entre les arbres, est largement attaquée par la rouille. Bien-sûr pour la fin, au ras de la terre cette larve, très agressive avec sa corne, gardera ses origines bien cachées avant de retourner dans le limon. Et à votre agenda pour le 31 août... une animation vachement bien......
Dans l'ordre... une section de tronc de résineux nous offrant de belles gouttes de lumières bien des années après sa coupe. Puis, un peu comme dans le film de James Bond ces chausseurs tueuses... Ce sont des chaussures de sécurité qui viennent juste de rendre l'âme.... après des années de service elles présentent leurs structures défensives. De la pétanque, une boule abandonnée, ou perdue,  entre les arbres, est largement attaquée par la rouille. Bien-sûr pour la fin, au ras de la terre cette larve, très agressive avec sa corne, gardera ses origines bien cachées avant de retourner dans le limon. Et à votre agenda pour le 31 août... une animation vachement bien......
Dans l'ordre... une section de tronc de résineux nous offrant de belles gouttes de lumières bien des années après sa coupe. Puis, un peu comme dans le film de James Bond ces chausseurs tueuses... Ce sont des chaussures de sécurité qui viennent juste de rendre l'âme.... après des années de service elles présentent leurs structures défensives. De la pétanque, une boule abandonnée, ou perdue,  entre les arbres, est largement attaquée par la rouille. Bien-sûr pour la fin, au ras de la terre cette larve, très agressive avec sa corne, gardera ses origines bien cachées avant de retourner dans le limon. Et à votre agenda pour le 31 août... une animation vachement bien......

Dans l'ordre... une section de tronc de résineux nous offrant de belles gouttes de lumières bien des années après sa coupe. Puis, un peu comme dans le film de James Bond ces chausseurs tueuses... Ce sont des chaussures de sécurité qui viennent juste de rendre l'âme.... après des années de service elles présentent leurs structures défensives. De la pétanque, une boule abandonnée, ou perdue, entre les arbres, est largement attaquée par la rouille. Bien-sûr pour la fin, au ras de la terre cette larve, très agressive avec sa corne, gardera ses origines bien cachées avant de retourner dans le limon. Et à votre agenda pour le 31 août... une animation vachement bien......

17 - Saintes découverte d'un poids monétaire 1577, site hitorique. Découvertes du banal..... nature

Voir les commentaires

14 - Ginette Buferme - Pontabry Résistante bombardée le 14 août 1944. Saintes sous les bombes. Affolement chez les Catholiques. croix gammées de retour.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

 

Bombardement Saintes 

14 août 1944

" Ginette Buferme, parmi d'autres, une résistante sous les bombes américaines "

 

Il y a quelques jours la France mettait en terre une grande Dame, Simone Veil, pour son vécu, ses valeurs et ses engagements. A Saintes le 7 juillet était inhumé à Saintes Ginette Bufferme, humble résistante mais avec des hauts risques, cette dame avait assisté au cours d’un repas familial à l’arrestation de son cousin Roger Guintard qui sera fusillé à Poitiers, elle avait échappé à la mort quand sa maison avait été bombardé en août 1944, enfin elle avait été gravement blessée au cours d’un mitraillage aérien en juillet de cette même année. Mises en terre de France dans les mêmes heures, elles s’inscrivent tout à fait dans la belle phrase du président de la république Emmanuel Macron prononcée à Ouradour sur Glane…

« La mémoire, elle aussi, forcément s’érode. Ce qui se transmet risque de s’affadir, sans cesse nous devons raviver la flamme et lui redonner sens »

 

" Ce jour-là je me trouvais à la maison avec maman. Au début du bombardement  (Ou de l'alerte !!) nous sommes descendues à la cave, utilisant l'escalier en béton armé. C'est d'ailleurs sous cet escalier que nous nous sommes abritées, comme on nous l'avait conseillé en pareil cas. Quand nous avons voulu remonter au rez-de-chaussée, la porte bloquait, tout nous tombait dessus. Dans la maison il y avait plein de gravats et de tuiles, nous ne pouvions plus ouvrir les portes.  On a retrouvé un éclat de bombe dans la deuxième partie de la cave, notre commode a subi des dommages, sa plaque de marbre a été cassée et un éclat de bombe en a perforé le bois, l'éclat de bombe ayant été projeté par la fenêtre. La chambre avait un trou dans le plancher et il y a eu une bombe qui a explosé dans le jardin (Veut certainement dire dans le jardinet côté rue). Après ce bombardement j'ai vu passer des charrettes transportant des morts, les membres des morts pendaient de ces charrettes.  Notre maison était devenue inhabitable, aussi nous avons été logés chez Monsieur Paul AUGÊ, directeur de l'hôpital.
" Ce jour-là je me trouvais à la maison avec maman. Au début du bombardement  (Ou de l'alerte !!) nous sommes descendues à la cave, utilisant l'escalier en béton armé. C'est d'ailleurs sous cet escalier que nous nous sommes abritées, comme on nous l'avait conseillé en pareil cas. Quand nous avons voulu remonter au rez-de-chaussée, la porte bloquait, tout nous tombait dessus. Dans la maison il y avait plein de gravats et de tuiles, nous ne pouvions plus ouvrir les portes.  On a retrouvé un éclat de bombe dans la deuxième partie de la cave, notre commode a subi des dommages, sa plaque de marbre a été cassée et un éclat de bombe en a perforé le bois, l'éclat de bombe ayant été projeté par la fenêtre. La chambre avait un trou dans le plancher et il y a eu une bombe qui a explosé dans le jardin (Veut certainement dire dans le jardinet côté rue). Après ce bombardement j'ai vu passer des charrettes transportant des morts, les membres des morts pendaient de ces charrettes.  Notre maison était devenue inhabitable, aussi nous avons été logés chez Monsieur Paul AUGÊ, directeur de l'hôpital.

" Ce jour-là je me trouvais à la maison avec maman. Au début du bombardement (Ou de l'alerte !!) nous sommes descendues à la cave, utilisant l'escalier en béton armé. C'est d'ailleurs sous cet escalier que nous nous sommes abritées, comme on nous l'avait conseillé en pareil cas. Quand nous avons voulu remonter au rez-de-chaussée, la porte bloquait, tout nous tombait dessus. Dans la maison il y avait plein de gravats et de tuiles, nous ne pouvions plus ouvrir les portes. On a retrouvé un éclat de bombe dans la deuxième partie de la cave, notre commode a subi des dommages, sa plaque de marbre a été cassée et un éclat de bombe en a perforé le bois, l'éclat de bombe ayant été projeté par la fenêtre. La chambre avait un trou dans le plancher et il y a eu une bombe qui a explosé dans le jardin (Veut certainement dire dans le jardinet côté rue). Après ce bombardement j'ai vu passer des charrettes transportant des morts, les membres des morts pendaient de ces charrettes. Notre maison était devenue inhabitable, aussi nous avons été logés chez Monsieur Paul AUGÊ, directeur de l'hôpital.

Une des photos montre une maison voisine avec une corniche brisée, c'était souvent le cas dans les zones proches des bombardements. Il faut savoir qu'e par cette belle journée de la veille du 15 août il y avait un beau ciel bleu et que trois vagues de bombardiers ont déversé leurs chapelets de bombes en trois temps, ce fut l'horreur entre le passage souterrain St Pallais  et la route de Chaniers. Nombreux Saintais surpris n'ont pas eu le temps de se précipiter aux abris. Erreur de largage des bombes, interprétation du visuel du sol dans cette zone ferroviaire. En cinq minutes ce dommage collatéral avait endeuillé la cité saintaise et peu de temps après le bombardement du 24 juin.
Une des photos montre une maison voisine avec une corniche brisée, c'était souvent le cas dans les zones proches des bombardements. Il faut savoir qu'e par cette belle journée de la veille du 15 août il y avait un beau ciel bleu et que trois vagues de bombardiers ont déversé leurs chapelets de bombes en trois temps, ce fut l'horreur entre le passage souterrain St Pallais  et la route de Chaniers. Nombreux Saintais surpris n'ont pas eu le temps de se précipiter aux abris. Erreur de largage des bombes, interprétation du visuel du sol dans cette zone ferroviaire. En cinq minutes ce dommage collatéral avait endeuillé la cité saintaise et peu de temps après le bombardement du 24 juin.
Une des photos montre une maison voisine avec une corniche brisée, c'était souvent le cas dans les zones proches des bombardements. Il faut savoir qu'e par cette belle journée de la veille du 15 août il y avait un beau ciel bleu et que trois vagues de bombardiers ont déversé leurs chapelets de bombes en trois temps, ce fut l'horreur entre le passage souterrain St Pallais  et la route de Chaniers. Nombreux Saintais surpris n'ont pas eu le temps de se précipiter aux abris. Erreur de largage des bombes, interprétation du visuel du sol dans cette zone ferroviaire. En cinq minutes ce dommage collatéral avait endeuillé la cité saintaise et peu de temps après le bombardement du 24 juin.
Une des photos montre une maison voisine avec une corniche brisée, c'était souvent le cas dans les zones proches des bombardements. Il faut savoir qu'e par cette belle journée de la veille du 15 août il y avait un beau ciel bleu et que trois vagues de bombardiers ont déversé leurs chapelets de bombes en trois temps, ce fut l'horreur entre le passage souterrain St Pallais  et la route de Chaniers. Nombreux Saintais surpris n'ont pas eu le temps de se précipiter aux abris. Erreur de largage des bombes, interprétation du visuel du sol dans cette zone ferroviaire. En cinq minutes ce dommage collatéral avait endeuillé la cité saintaise et peu de temps après le bombardement du 24 juin.

Une des photos montre une maison voisine avec une corniche brisée, c'était souvent le cas dans les zones proches des bombardements. Il faut savoir qu'e par cette belle journée de la veille du 15 août il y avait un beau ciel bleu et que trois vagues de bombardiers ont déversé leurs chapelets de bombes en trois temps, ce fut l'horreur entre le passage souterrain St Pallais et la route de Chaniers. Nombreux Saintais surpris n'ont pas eu le temps de se précipiter aux abris. Erreur de largage des bombes, interprétation du visuel du sol dans cette zone ferroviaire. En cinq minutes ce dommage collatéral avait endeuillé la cité saintaise et peu de temps après le bombardement du 24 juin.

Certes nous venons de présenter très à minima cette journée du 14/8/44, mais qui était Ginette Buferme....? Certainement une jeune résistante qui n'avait pas hésité à courir de grands risques, mais ce que " je " retiendrais surtout c'est qu'elle fut humble, certainement tant dans son témoignage que dans sa vie de femme et mère, bien sûr de résistante aussi, effectuant seulement ses missions très risquées vu son emploi à la sous-préfecture et tous ces gens qu'elle croisait dans son quotidien entre 1940 et 1944.  Voici un rapport qu'elle avait établi pour que lui soient reconnue ses droits.......  Bien-sûr son parcours dans la résistance n'est pas très détaillé, car nous voulions surtout parler de cet " Eté meurtrier "...
Certes nous venons de présenter très à minima cette journée du 14/8/44, mais qui était Ginette Buferme....? Certainement une jeune résistante qui n'avait pas hésité à courir de grands risques, mais ce que " je " retiendrais surtout c'est qu'elle fut humble, certainement tant dans son témoignage que dans sa vie de femme et mère, bien sûr de résistante aussi, effectuant seulement ses missions très risquées vu son emploi à la sous-préfecture et tous ces gens qu'elle croisait dans son quotidien entre 1940 et 1944.  Voici un rapport qu'elle avait établi pour que lui soient reconnue ses droits.......  Bien-sûr son parcours dans la résistance n'est pas très détaillé, car nous voulions surtout parler de cet " Eté meurtrier "... Certes nous venons de présenter très à minima cette journée du 14/8/44, mais qui était Ginette Buferme....? Certainement une jeune résistante qui n'avait pas hésité à courir de grands risques, mais ce que " je " retiendrais surtout c'est qu'elle fut humble, certainement tant dans son témoignage que dans sa vie de femme et mère, bien sûr de résistante aussi, effectuant seulement ses missions très risquées vu son emploi à la sous-préfecture et tous ces gens qu'elle croisait dans son quotidien entre 1940 et 1944.  Voici un rapport qu'elle avait établi pour que lui soient reconnue ses droits.......  Bien-sûr son parcours dans la résistance n'est pas très détaillé, car nous voulions surtout parler de cet " Eté meurtrier "...
Certes nous venons de présenter très à minima cette journée du 14/8/44, mais qui était Ginette Buferme....? Certainement une jeune résistante qui n'avait pas hésité à courir de grands risques, mais ce que " je " retiendrais surtout c'est qu'elle fut humble, certainement tant dans son témoignage que dans sa vie de femme et mère, bien sûr de résistante aussi, effectuant seulement ses missions très risquées vu son emploi à la sous-préfecture et tous ces gens qu'elle croisait dans son quotidien entre 1940 et 1944.  Voici un rapport qu'elle avait établi pour que lui soient reconnue ses droits.......  Bien-sûr son parcours dans la résistance n'est pas très détaillé, car nous voulions surtout parler de cet " Eté meurtrier "... Certes nous venons de présenter très à minima cette journée du 14/8/44, mais qui était Ginette Buferme....? Certainement une jeune résistante qui n'avait pas hésité à courir de grands risques, mais ce que " je " retiendrais surtout c'est qu'elle fut humble, certainement tant dans son témoignage que dans sa vie de femme et mère, bien sûr de résistante aussi, effectuant seulement ses missions très risquées vu son emploi à la sous-préfecture et tous ces gens qu'elle croisait dans son quotidien entre 1940 et 1944.  Voici un rapport qu'elle avait établi pour que lui soient reconnue ses droits.......  Bien-sûr son parcours dans la résistance n'est pas très détaillé, car nous voulions surtout parler de cet " Eté meurtrier "...

Certes nous venons de présenter très à minima cette journée du 14/8/44, mais qui était Ginette Buferme....? Certainement une jeune résistante qui n'avait pas hésité à courir de grands risques, mais ce que " je " retiendrais surtout c'est qu'elle fut humble, certainement tant dans son témoignage que dans sa vie de femme et mère, bien sûr de résistante aussi, effectuant seulement ses missions très risquées vu son emploi à la sous-préfecture et tous ces gens qu'elle croisait dans son quotidien entre 1940 et 1944. Voici un rapport qu'elle avait établi pour que lui soient reconnue ses droits....... Bien-sûr son parcours dans la résistance n'est pas très détaillé, car nous voulions surtout parler de cet " Eté meurtrier "...

 

Déclarations de Mme Ginette Buferme, en date du 26/12/1984

 

Document en vue d’obtention de reconnaissance de sa qualité d’agent de liaison au groupe « Navarre », dépendant de l’O.C.M

     Elle avait pour chefs : Marcel Coutinot, Louis Bastard, Vignaud, Roger Moyet, Yves Lecourtois, Baillargé R.

 

Copie de cette demande : Etablie le 18 août 2007 - MS

 

« J’ai commencé à travailler à la Sous-préfecture de Saintes le 23/10/1939. J’y ai rencontré tout de suite le commissaire de Police Paul Mamert (fusillé à Bordeaux), avec qui j’avais eu très tôt des contacts pour la résistance. Il me chargeait d’aller « porter » divers renseignements chez d’autres résistants. Il m’appelait « petite ». M. Marcel Coutinot aussi m’appelait ainsi. Avec Paul Mamert nous étions déjà prêts, avec d’autres, pour cet appel du 18 juin. Vers 1942/43 il a été nommé au commissariat de Bordeaux, où il a été arrêté, puis emprisonné au fort du Hâ, puis déporté dans un camp où il est mort.

J’ai eu aussi des contacts avec maître Philippe Bonne, avocat à Saintes, qui, par deux fois, a évité que je sois arrêtée. Dont une fois que la milice était entrée au café des colonnes, sur le cours national à Saintes et avait arrêté des camarades, des résistants. Cet acte devait se situer en février 1941, plusieurs personnes ont ainsi été arrêtées et emprisonnées. Il m’avait reconduit très discrètement jusqu’à chez moi, après m’avoir dit de partir de là, qu’il y en avait assez qui venaient d’être arrêtés. Cet homme a été arrêté le 9 février 1942 et il est mort en déportation le 8 avril 1945.

, employé à Roger Quintard (décédé depuis) qui avait été arrêté et torturé. Avec mon cousin Jacques Dassonville. Cette journée ( !) il y avait aussi René Barréqui travaillait aux ponts et chaussées de Saintes, cet homme a été tué par les allemands le 24 août 1944, en même temps que Pierre Geoffroy qui travaillait à la coopérative agricole de Saintes, avec Jean Michaud. Avec André Joubert est décédé depuis, ainsi que Marcel Guillot pour les services qu’il leur rendait. Marcel Coutinot, boulanger à Migron, qui aidait beaucoup les maquisards et qui connaissait André Joubert (ancien Maire de Saintes), qui de temps en temps était « obligé » d’aller se « reposer ». Il allait alors habiter chez mon cousin Marcel GuillotDes contacts aussi avec la SNCF, il sabotait les lignes de chemin de fer, faisait sauter les locomotives. Ils avaient un dépôt d’armes assez important dans son jardin au Champboudeau à Saintes. Mon cousin a été arrêté début février 1944, emprisonné, torturé et fusillé. Fusillé à Poitiers en avril 1944. Lorsque les allemands étaient venus l’arrêter  chez lui, je m’y trouvais avec ma mère. Il y avait en tête des allemands, l’inspecteur de la police des chemins de fer Penaud. Ma grand-mère maternelle, Marguerite Martinaud, qui habitait St Sauvant en Chte Mme, cachait chez elle des tracts, puis elle portait ses petits paquets là où il fallait. Elle le faisait pour M. Dantz ( !) qui habitait St Sauvant. Cet homme a été porté disparu. Un rapport avait été adressé à la Sous-préfecture de Saintes où j’étais encore en service. La Feldgendarmerie avait été perquisitionné chez elle, mais n’avait réussi à trouver que des journaux quelconques. Ma grand-mère les avait discrètement éloignés de l’endroit où se trouvaient les tracts.

J’ai donc rencontré André Grisey, Guy Cassou de St Mathurin (Tués aux Pinarderies le 15 août 1944) et Paul Bouffard (tué à Château Gaillard le 15 août 1944).

Renvoyée de la Sous-préfecture de Saint Jean d’Angély par le Sous-préfet en fonction (P…. de C….. – Collaborateur), après le débarquement, je suis allée habiter chez mon cousin André Joubert à Migron.

. Des avions canadiens parachutaient des réservoirs d’essence au-dessus du camp d’aviation de Fontenet, à proximité. Nous nous rendions au camp des Mazeray où s’étaient regroupés les maquisards après la destruction de Château Gaillard. Ainsi nous nous sommes arrêtés, la première fusée (bleu-blanc-rouge) s’était enrayée, c’est ainsi que nous avons reçu une première rafale de balles explosives. L’avion piquait une seconde fois quand la deuxième fusée est partie. Il est alors remonté, a tourné au-dessus de nous puis il est reparti. L’accident a été annoncé le lendemain à R.Moyet, Y.Lecourtois,R.Baillargé nous mettions au point le prochain contact (lieu et heure), ceci jusqu’au 27 août 1944 où je fus blessé à Chagnon d’Aumagne, avec moi il y avait Roger Moyet qui étaient au maquis. Avec R.Baillargé (La rafale) et Yves Lecourtois(Cécile) pour donner des renseignements sur les mouvements des troupes allemandes. Ainsi que Brissonneau (Toto), chef des « Corps francs » au café Roger MoyetJe rencontrais la BBC. C’est un FFI qui est venu nous le dire à l’hôpital de St Jean d’Angély où nous avions été transportées en ambulance le lundi matin 28 août et opérées.

Nous avions été gardées et soignées toute la nuit chez M. et Mme Cerpeau habitant à Chagnon d’Aumagne. Pendant notre séjour à l’hôpital de St Jean, nous avons été gardées jour et nuit par un FFI ou un maquisard armé de sa mitraillette.

A notre sortie je suis revenue habiter chez mon cousin André Joubert à Migron. C’est le docteur Grand ( !) de Brizambourg qui venait tous les jours nous faire nos soins.

J’appartenais comme le commissaire de police Paul Mamert au réseau Navarre. »

 

Le 26 décembre 1984            signé : G.Buferme

 

Page suivante (cachés)

De par ma fonction à la Sous-préfecture, j’étais au contact permanent avec la Kommandantur, rue du général Sarrail (Saintes), ce qui m’a permis d’être au courant de certains projets d’opérations, jusqu’au jour où je me suis fait prendre par la sentinelle de service, j’écoutais en marchant très doucement dans le couloir ce qui se disait dans le bureau d’un grand chef. J’ai été ramené brutalement devant le bureau où j’avais à remettre des papiers. Je n’ai pu retourner par la suite à la kommandantur, mais je pouvais continuer à écouter ce qui se disait dans le bureau du sous-préfet, quand les allemands ou les miliciens venaient le voir. Il y avait un couloir avec de grands placards qui menait du bureau du secrétaire général au bureau du Sous-préfet. Ainsi je pouvais donc écouter avec prudence quand même en cas de sortie impromptue, ce qui arrivait quelquefois (et me cacher) quand les tons montaient, que les personnes qui parlaient ne s’entendaient pas sur le sujet.

J’étais suivie tous les jours par «  Henri » (Chef Gestapo Saintes), responsable du service espionnage (De MS : Gestapo) et qui habitait près de mon domicile. C’est Marcel Coutinot qui le savait qui m’avait indiqué son nom.

Ce qui m’a mis dans l’obligation de demander une mutation à la Sous-préfecture de St Jean d’Angély le 21 février 1944. A mon arrivée à St Jean j’ai pris contact avec Vignaud (Au commissariat de Police) qui m’a donné la filière pour rester en contact avec le maquis.

 

Saintes le 26 décembre 1984             signé : G.Buferme

 

 

Merci Ginette, merci Chère Madame pour tout ce que vous avez fait, au nom des " nôtres "
Merci Ginette, merci Chère Madame pour tout ce que vous avez fait, au nom des " nôtres "

Merci Ginette, merci Chère Madame pour tout ce que vous avez fait, au nom des " nôtres "

Effervescence chez les Catholiques

" Fête de l'Assomption "

A Saintes des fidèles, moins nombreux qu'à Lourdes ou Fatima, ont célébré leur mère du ciel

Ainsi ce jour de l'Assomption un splendide " Ave Maria " a résonné entre l'église paroissiale St Pallais et l'église abbatiale Ste Marie des Dames. Bien-sûr le curé de la paroisse avait bien recommandé d'y amener des fleurs, c'est ce qui fut fait devant une abbaye envahie de fidèles. Mais pour une mère, rien de plus normale que d'offrir des fleurs.

Ainsi ce jour de l'Assomption un splendide " Ave Maria " a résonné entre l'église paroissiale St Pallais et l'église abbatiale Ste Marie des Dames. Bien-sûr le curé de la paroisse avait bien recommandé d'y amener des fleurs, c'est ce qui fut fait devant une abbaye envahie de fidèles. Mais pour une mère, rien de plus normale que d'offrir des fleurs.

Quittons ce maginfique site de l'abbaye, devenu marial l'espace d'un jour de fête international, pour vous inviter à une course cycliste le mardi 22 août. A vos agendas....
Quittons ce maginfique site de l'abbaye, devenu marial l'espace d'un jour de fête international, pour vous inviter à une course cycliste le mardi 22 août. A vos agendas....
Quittons ce maginfique site de l'abbaye, devenu marial l'espace d'un jour de fête international, pour vous inviter à une course cycliste le mardi 22 août. A vos agendas....

Quittons ce maginfique site de l'abbaye, devenu marial l'espace d'un jour de fête international, pour vous inviter à une course cycliste le mardi 22 août. A vos agendas....

Et nous voici transportés en arrière, dans les années noires avec le retour sur nos murs de ce sigle honni de l'huManité.. la croix gammées, que certains dessinent sur nos murs. Mais savez-vous que dans la semaine de l'assassinat du père Jacques Hamel, des sigles de soutien avaient été dessinés sur les murs de l'abbaye aux Dames, en faveur des assassins, mais ce n'était pas des croix gammées. Quand les sigles s'avèrent de mauvaises augures..... il faudrait être de tolérance zéro;

Et nous voici transportés en arrière, dans les années noires avec le retour sur nos murs de ce sigle honni de l'huManité.. la croix gammées, que certains dessinent sur nos murs. Mais savez-vous que dans la semaine de l'assassinat du père Jacques Hamel, des sigles de soutien avaient été dessinés sur les murs de l'abbaye aux Dames, en faveur des assassins, mais ce n'était pas des croix gammées. Quand les sigles s'avèrent de mauvaises augures..... il faudrait être de tolérance zéro;

La croix gammée est aussi connue sous le nom de Svastika, aux origines asiatiques. Sa représentation est réprimée du fait d'un article du code de procédure pénale.

La croix gammée est aussi connue sous le nom de Svastika, aux origines asiatiques. Sa représentation est réprimée du fait d'un article du code de procédure pénale.

Voir les commentaires