Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

6 - Abel Mestreau au musée Dupuy Mestreau, via Michel Souris

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Un musée de Saintes

Nostalgie avec Abel Mestreau,

aux origines du musée Dupuy-Mestreau.

Dans l'ancien hôtel de M. De Monconseil,

qui fut aussi la préfecture… peu de temps

et où Napoléon 1er y subit les quolibets des saintaises,

une fois avoir lâché Mme de Raignault,

mais c'est une autre histoire.

Abel Mestreau vous invite à un petit retour en arrière, entre animations et aperçus très succinctes de son immeuble de la rue Monconseil à Saintes.

Abel Mestreau vous invite à un petit retour en arrière, entre animations et aperçus très succinctes de son immeuble de la rue Monconseil à Saintes.

L'entrée de l'hôtel particulier qui a vu passer et surtout ressortir... l'empereur, le journaliste improvisé Abel le temps dun retour en arrière, Pauline... la sœur de Bonaparte...   Des visites.....
L'entrée de l'hôtel particulier qui a vu passer et surtout ressortir... l'empereur, le journaliste improvisé Abel le temps dun retour en arrière, Pauline... la sœur de Bonaparte...   Des visites.....
L'entrée de l'hôtel particulier qui a vu passer et surtout ressortir... l'empereur, le journaliste improvisé Abel le temps dun retour en arrière, Pauline... la sœur de Bonaparte...   Des visites.....

L'entrée de l'hôtel particulier qui a vu passer et surtout ressortir... l'empereur, le journaliste improvisé Abel le temps dun retour en arrière, Pauline... la sœur de Bonaparte... Des visites.....

Des animations, sans oublier les goûters avec les masques pour les enfants.....
Des animations, sans oublier les goûters avec les masques pour les enfants.....

Des animations, sans oublier les goûters avec les masques pour les enfants.....

Et bien sûr Abel Mestreau avec son épouse Blanche, plus vrais que nature.... ils étaient dans leur temps, les saintais avaient fait un retour dans le passé, croyant que nous étions des travestis, mais que nenni.....
Et bien sûr Abel Mestreau avec son épouse Blanche, plus vrais que nature.... ils étaient dans leur temps, les saintais avaient fait un retour dans le passé, croyant que nous étions des travestis, mais que nenni.....
Et bien sûr Abel Mestreau avec son épouse Blanche, plus vrais que nature.... ils étaient dans leur temps, les saintais avaient fait un retour dans le passé, croyant que nous étions des travestis, mais que nenni.....
Et bien sûr Abel Mestreau avec son épouse Blanche, plus vrais que nature.... ils étaient dans leur temps, les saintais avaient fait un retour dans le passé, croyant que nous étions des travestis, mais que nenni.....
Et bien sûr Abel Mestreau avec son épouse Blanche, plus vrais que nature.... ils étaient dans leur temps, les saintais avaient fait un retour dans le passé, croyant que nous étions des travestis, mais que nenni.....
Et bien sûr Abel Mestreau avec son épouse Blanche, plus vrais que nature.... ils étaient dans leur temps, les saintais avaient fait un retour dans le passé, croyant que nous étions des travestis, mais que nenni.....
Et bien sûr Abel Mestreau avec son épouse Blanche, plus vrais que nature.... ils étaient dans leur temps, les saintais avaient fait un retour dans le passé, croyant que nous étions des travestis, mais que nenni.....
Et bien sûr Abel Mestreau avec son épouse Blanche, plus vrais que nature.... ils étaient dans leur temps, les saintais avaient fait un retour dans le passé, croyant que nous étions des travestis, mais que nenni.....
Et bien sûr Abel Mestreau avec son épouse Blanche, plus vrais que nature.... ils étaient dans leur temps, les saintais avaient fait un retour dans le passé, croyant que nous étions des travestis, mais que nenni.....
Et bien sûr Abel Mestreau avec son épouse Blanche, plus vrais que nature.... ils étaient dans leur temps, les saintais avaient fait un retour dans le passé, croyant que nous étions des travestis, mais que nenni.....
Et bien sûr Abel Mestreau avec son épouse Blanche, plus vrais que nature.... ils étaient dans leur temps, les saintais avaient fait un retour dans le passé, croyant que nous étions des travestis, mais que nenni.....

Et bien sûr Abel Mestreau avec son épouse Blanche, plus vrais que nature.... ils étaient dans leur temps, les saintais avaient fait un retour dans le passé, croyant que nous étions des travestis, mais que nenni.....

Devant tout ceci il y a bien sûr des secrets d'histoire.... mais il faut se taire car ils sont bien gardés par les fantômes qui hantent ce musée de Saintes.
Devant tout ceci il y a bien sûr des secrets d'histoire.... mais il faut se taire car ils sont bien gardés par les fantômes qui hantent ce musée de Saintes.
Devant tout ceci il y a bien sûr des secrets d'histoire.... mais il faut se taire car ils sont bien gardés par les fantômes qui hantent ce musée de Saintes.

Devant tout ceci il y a bien sûr des secrets d'histoire.... mais il faut se taire car ils sont bien gardés par les fantômes qui hantent ce musée de Saintes.

Voir les commentaires

5 - Mon oubli fatal pour notre Histoire - Mairie de Saintes Distribution des masques 8 mai

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

" Mon oubli fatal pour notre Histoire "

*

Je travaille depuis 1992, environ, de manière suivie et sérieuse, certes sur plusieurs franges de notre histoire, mais essentiellement sur la dernière guerre, dans le détail et le quotidien de nos compatriotes, au sens large du terme.

Bien sûr, je me cantonnais souvent au « vécu » de la guerre, mais parfois il m'arrivait de récupérer d'autres fragments de leurs histoires de vie, dans d'autres secteurs. Vécus par eux-mêmes ou leur proches ancêtres.

Il n'y a seulement que quelques-années que je me suis rendu compte de grosses négligences.

Certes je pouvais leur demander de me faire un dessin ou un croquis pour appuyer leur témoignage, mais il avait un autre oubli fatale et impardonnable.

« Madame.. ou Monsieur, vous avez entendu certains récits de vos parents, grands-parents, mais ces ancêtres ont certainement entendus des récits plus anciens.... Alors leur avez-vous demandé ce que leur avaient raconté leurs propres ancêtres.... ? En avez-vous eu connaissance, avez-vous pensé à ce questionnement... qui aurait réveillé chez-eux certains autres souvenirs racontés.. ! »

Oui c'est un questionnement bien simple, certes il ne pourrait nous faire remonter aux « hommes des cavernes », quoique la transmission orale était devenu très importante depuis que les humains avaient une certaine maîtrise du langage. Bien sûr il y avait d'autres moyens de transmissions.... l'inscription, les dessins, les sculptures... !

Pour corroborer mes dires, en étant certain de cette communication, à titre personnel je suis remonté à l'épopée napoléonienne, pour avoir connu ce principe. La transmission par la « Mémoire vivante / orale » peut bien nous faire remonter vers ces époques, en effet les ancêtres de nos ancêtres en étaient très proches.

Ainsi sur Saintes, et j'en suis convaincu, par ce mode de transmission nous aurions pu avoir les récits des Saintais, par exemple, franchissant l'ancien pont de pierre détruit vers 1845... voir aussi d'autres faits. Mais hélas cela, ce questionnement a totalement été omis.

Dans les pièces qui suivent, justement vous découvrirez des éléments sur le soldat de l'empire Gabriel Bey, mais aussi des rapports oraux que j'ai entendu, mais sans savoir s'ils concernaient bien cet homme.

 

Ainsi concernant cette remontée dans le temps... pour ma part, voici ce que j'ai entendu et qui n'avait jamais été écrit.... A Saintes: " Un soldat de Napoléon, rescapé de la bataille de Russie avait survécu dans son retour en mangeant le jarret de son cheval " - " Un soldat de Napoléon, certainement le même, déserteur, s'était déguisé en femme et vivait ainsi chez lui, pour échapper aux gendarmes " - " Un soldat de Napoléon... parlant... disait... Nous les soldats de la gloère de Napoléon ". Voilà les faits et cette transmission orale. Mais il faut savoir qu'outre le langage, nous sommes entourés dans nos familles, dans nos murs, dans nos papiers.... par de éléments matériels, des documents écrits, qui souvent nous parlent, mais nous n'en connaissons pas du tout l'origine ou l'histoire.
Ainsi concernant cette remontée dans le temps... pour ma part, voici ce que j'ai entendu et qui n'avait jamais été écrit.... A Saintes: " Un soldat de Napoléon, rescapé de la bataille de Russie avait survécu dans son retour en mangeant le jarret de son cheval " - " Un soldat de Napoléon, certainement le même, déserteur, s'était déguisé en femme et vivait ainsi chez lui, pour échapper aux gendarmes " - " Un soldat de Napoléon... parlant... disait... Nous les soldats de la gloère de Napoléon ". Voilà les faits et cette transmission orale. Mais il faut savoir qu'outre le langage, nous sommes entourés dans nos familles, dans nos murs, dans nos papiers.... par de éléments matériels, des documents écrits, qui souvent nous parlent, mais nous n'en connaissons pas du tout l'origine ou l'histoire.

Ainsi concernant cette remontée dans le temps... pour ma part, voici ce que j'ai entendu et qui n'avait jamais été écrit.... A Saintes: " Un soldat de Napoléon, rescapé de la bataille de Russie avait survécu dans son retour en mangeant le jarret de son cheval " - " Un soldat de Napoléon, certainement le même, déserteur, s'était déguisé en femme et vivait ainsi chez lui, pour échapper aux gendarmes " - " Un soldat de Napoléon... parlant... disait... Nous les soldats de la gloère de Napoléon ". Voilà les faits et cette transmission orale. Mais il faut savoir qu'outre le langage, nous sommes entourés dans nos familles, dans nos murs, dans nos papiers.... par de éléments matériels, des documents écrits, qui souvent nous parlent, mais nous n'en connaissons pas du tout l'origine ou l'histoire.

Là nous étions chez les Romains et dans l'inconnu, lointain.. mais il y a aussi plus proche de nous... mais on ne nous a pas raconté.... Dommage.
Là nous étions chez les Romains et dans l'inconnu, lointain.. mais il y a aussi plus proche de nous... mais on ne nous a pas raconté.... Dommage.
Là nous étions chez les Romains et dans l'inconnu, lointain.. mais il y a aussi plus proche de nous... mais on ne nous a pas raconté.... Dommage.
Là nous étions chez les Romains et dans l'inconnu, lointain.. mais il y a aussi plus proche de nous... mais on ne nous a pas raconté.... Dommage.
Là nous étions chez les Romains et dans l'inconnu, lointain.. mais il y a aussi plus proche de nous... mais on ne nous a pas raconté.... Dommage.
Là nous étions chez les Romains et dans l'inconnu, lointain.. mais il y a aussi plus proche de nous... mais on ne nous a pas raconté.... Dommage.
Là nous étions chez les Romains et dans l'inconnu, lointain.. mais il y a aussi plus proche de nous... mais on ne nous a pas raconté.... Dommage.
Là nous étions chez les Romains et dans l'inconnu, lointain.. mais il y a aussi plus proche de nous... mais on ne nous a pas raconté.... Dommage.

Là nous étions chez les Romains et dans l'inconnu, lointain.. mais il y a aussi plus proche de nous... mais on ne nous a pas raconté.... Dommage.

Ici, tel ce cylindre de petit tambour... à qui était-il...? Un garde-champêtre, le tambour d'un régiment.. qui sait...! Enfin l'étendard de conscrit...mais on a au moins une date...  Le drapeau Croix rouge, on sait qu'un ancêtre était infirmier vers Verdun, mais cet homme avait trop peu parlé. Oui je suis convaincu que j'aurai mieux fait de poser cette question.... " Vos grands-parents, vous les avez connus, vous ont-ils dit ce que leur avaient raconté leurs propres grands-parents....? "
Ici, tel ce cylindre de petit tambour... à qui était-il...? Un garde-champêtre, le tambour d'un régiment.. qui sait...! Enfin l'étendard de conscrit...mais on a au moins une date...  Le drapeau Croix rouge, on sait qu'un ancêtre était infirmier vers Verdun, mais cet homme avait trop peu parlé. Oui je suis convaincu que j'aurai mieux fait de poser cette question.... " Vos grands-parents, vous les avez connus, vous ont-ils dit ce que leur avaient raconté leurs propres grands-parents....? "
Ici, tel ce cylindre de petit tambour... à qui était-il...? Un garde-champêtre, le tambour d'un régiment.. qui sait...! Enfin l'étendard de conscrit...mais on a au moins une date...  Le drapeau Croix rouge, on sait qu'un ancêtre était infirmier vers Verdun, mais cet homme avait trop peu parlé. Oui je suis convaincu que j'aurai mieux fait de poser cette question.... " Vos grands-parents, vous les avez connus, vous ont-ils dit ce que leur avaient raconté leurs propres grands-parents....? "
Ici, tel ce cylindre de petit tambour... à qui était-il...? Un garde-champêtre, le tambour d'un régiment.. qui sait...! Enfin l'étendard de conscrit...mais on a au moins une date...  Le drapeau Croix rouge, on sait qu'un ancêtre était infirmier vers Verdun, mais cet homme avait trop peu parlé. Oui je suis convaincu que j'aurai mieux fait de poser cette question.... " Vos grands-parents, vous les avez connus, vous ont-ils dit ce que leur avaient raconté leurs propres grands-parents....? "
Ici, tel ce cylindre de petit tambour... à qui était-il...? Un garde-champêtre, le tambour d'un régiment.. qui sait...! Enfin l'étendard de conscrit...mais on a au moins une date...  Le drapeau Croix rouge, on sait qu'un ancêtre était infirmier vers Verdun, mais cet homme avait trop peu parlé. Oui je suis convaincu que j'aurai mieux fait de poser cette question.... " Vos grands-parents, vous les avez connus, vous ont-ils dit ce que leur avaient raconté leurs propres grands-parents....? "
Ici, tel ce cylindre de petit tambour... à qui était-il...? Un garde-champêtre, le tambour d'un régiment.. qui sait...! Enfin l'étendard de conscrit...mais on a au moins une date...  Le drapeau Croix rouge, on sait qu'un ancêtre était infirmier vers Verdun, mais cet homme avait trop peu parlé. Oui je suis convaincu que j'aurai mieux fait de poser cette question.... " Vos grands-parents, vous les avez connus, vous ont-ils dit ce que leur avaient raconté leurs propres grands-parents....? "
Ici, tel ce cylindre de petit tambour... à qui était-il...? Un garde-champêtre, le tambour d'un régiment.. qui sait...! Enfin l'étendard de conscrit...mais on a au moins une date...  Le drapeau Croix rouge, on sait qu'un ancêtre était infirmier vers Verdun, mais cet homme avait trop peu parlé. Oui je suis convaincu que j'aurai mieux fait de poser cette question.... " Vos grands-parents, vous les avez connus, vous ont-ils dit ce que leur avaient raconté leurs propres grands-parents....? "

Ici, tel ce cylindre de petit tambour... à qui était-il...? Un garde-champêtre, le tambour d'un régiment.. qui sait...! Enfin l'étendard de conscrit...mais on a au moins une date... Le drapeau Croix rouge, on sait qu'un ancêtre était infirmier vers Verdun, mais cet homme avait trop peu parlé. Oui je suis convaincu que j'aurai mieux fait de poser cette question.... " Vos grands-parents, vous les avez connus, vous ont-ils dit ce que leur avaient raconté leurs propres grands-parents....? "

URGENT - IMPORTANT: Masques.. la mairie de Saintes  distribue les masques à partir du 8 mai.

URGENT - IMPORTANT: Masques.. la mairie de Saintes distribue les masques à partir du 8 mai.

5 - Mon oubli fatal pour notre Histoire - Mairie de Saintes Distribution des masques 8 mai
5 - Mon oubli fatal pour notre Histoire - Mairie de Saintes Distribution des masques 8 mai

Voir les commentaires

4 - Mes grands-parents maternels: Geinguenaud et Raffé

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

HOMMAGE

Mes grands-parents maternels

Berthe Geinguenaud (1886/1975)

Epouse de Lucien Geinguenaud, dit Gustave (1878/1965)

Je suis issu d'une famille de cheminots.... en effet dans toute ma parenté il y a eu des employés des chemins de fer, même ma mère, jeune mariée, avait été garde barrière.
Je suis issu d'une famille de cheminots.... en effet dans toute ma parenté il y a eu des employés des chemins de fer, même ma mère, jeune mariée, avait été garde barrière.
Je suis issu d'une famille de cheminots.... en effet dans toute ma parenté il y a eu des employés des chemins de fer, même ma mère, jeune mariée, avait été garde barrière.

Je suis issu d'une famille de cheminots.... en effet dans toute ma parenté il y a eu des employés des chemins de fer, même ma mère, jeune mariée, avait été garde barrière.

Ils sont partis, à leur départ je ne savais pas qu'un jour il y aurait deux grandes absences. Je m'imagine les revoir, sur un banc, au jardin public, au marché, chez eux..... jouant aux cartes, au jeu de dames, et bien d'autres occupations, et les voyant vivre tout simplement.
Ils sont partis, à leur départ je ne savais pas qu'un jour il y aurait deux grandes absences. Je m'imagine les revoir, sur un banc, au jardin public, au marché, chez eux..... jouant aux cartes, au jeu de dames, et bien d'autres occupations, et les voyant vivre tout simplement.

Ils sont partis, à leur départ je ne savais pas qu'un jour il y aurait deux grandes absences. Je m'imagine les revoir, sur un banc, au jardin public, au marché, chez eux..... jouant aux cartes, au jeu de dames, et bien d'autres occupations, et les voyant vivre tout simplement.

Ils n'étaient pas d'un autre siècle, mais du siècle avant le dernier, en fait d'un autre monde que le notre que l'on dit des temps modernes. Je ne pourrai dire qu'une chose, commel'aurait certainement dit Jean Gabin.... " Maintenant que je m'approche de leur âge... je sais.. " Merci mes chers grands-parents, vous n'avez jamais été fiers ni supérieurs aux autres, mais vous aviez de la classe, de l'élégance et surtout de la correction, en fait vous étiez bien éduqués et vous avez su transmettre.
Ils n'étaient pas d'un autre siècle, mais du siècle avant le dernier, en fait d'un autre monde que le notre que l'on dit des temps modernes. Je ne pourrai dire qu'une chose, commel'aurait certainement dit Jean Gabin.... " Maintenant que je m'approche de leur âge... je sais.. " Merci mes chers grands-parents, vous n'avez jamais été fiers ni supérieurs aux autres, mais vous aviez de la classe, de l'élégance et surtout de la correction, en fait vous étiez bien éduqués et vous avez su transmettre.

Ils n'étaient pas d'un autre siècle, mais du siècle avant le dernier, en fait d'un autre monde que le notre que l'on dit des temps modernes. Je ne pourrai dire qu'une chose, commel'aurait certainement dit Jean Gabin.... " Maintenant que je m'approche de leur âge... je sais.. " Merci mes chers grands-parents, vous n'avez jamais été fiers ni supérieurs aux autres, mais vous aviez de la classe, de l'élégance et surtout de la correction, en fait vous étiez bien éduqués et vous avez su transmettre.

Voir les commentaires

3 - 1995 j'écris et réalise la fresque théâtrale... Eutrope et Eustelle, sur le sarcophage

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Eutrope et Eustelle

Ecrit et réalisé en 1995, puis en 2006 et 2007

En EHPAD et sur le tombeau du Saint / La crypte

Déjà j'avais pensé faire une réalisation théâtrale du fait de la romanité de notre ville, puis je me suis rabattu sur l'histoire d'Eutrope et d'Eustelle. Des mois de travail et trois représentations.

Bien sûr il y aussi eu de l'aide pour la technique et la réalisation des costumes et décors.

En 1995 ce fut la première, aidée en cela pour la figuration par des élèves techniciens de l'armée de l'air et bien sûr des comédiens amateurs. puis en 2006 et 2007, ce fut directement dans la crypte St Eutrope de Saintes.

Je vous en révèle quelques extraits ici, uniquement des images car la vidéo ne charge pas du fait de l'incompatibilité par leur ancienneté, mais vous pourrez en voir des extraits sur Facebook en tapant mon nom.

On commence par des clichés de faible qualité… 1995

Nous arrivons en 2006 et 2007 avec des images des deux représentations, à savoir qu'après chacune d'elle les reliques du Saint, son Chef, était portées en procession dans l'église haute.
Nous arrivons en 2006 et 2007 avec des images des deux représentations, à savoir qu'après chacune d'elle les reliques du Saint, son Chef, était portées en procession dans l'église haute.
Nous arrivons en 2006 et 2007 avec des images des deux représentations, à savoir qu'après chacune d'elle les reliques du Saint, son Chef, était portées en procession dans l'église haute.
Nous arrivons en 2006 et 2007 avec des images des deux représentations, à savoir qu'après chacune d'elle les reliques du Saint, son Chef, était portées en procession dans l'église haute.

Nous arrivons en 2006 et 2007 avec des images des deux représentations, à savoir qu'après chacune d'elle les reliques du Saint, son Chef, était portées en procession dans l'église haute.

On peut remarquer deux acteurs différents dans le rôle d'Eutrope, ainsi que deux actrices différentes dans celui de la vierge martyre.
On peut remarquer deux acteurs différents dans le rôle d'Eutrope, ainsi que deux actrices différentes dans celui de la vierge martyre.
On peut remarquer deux acteurs différents dans le rôle d'Eutrope, ainsi que deux actrices différentes dans celui de la vierge martyre.
On peut remarquer deux acteurs différents dans le rôle d'Eutrope, ainsi que deux actrices différentes dans celui de la vierge martyre.
On peut remarquer deux acteurs différents dans le rôle d'Eutrope, ainsi que deux actrices différentes dans celui de la vierge martyre.
On peut remarquer deux acteurs différents dans le rôle d'Eutrope, ainsi que deux actrices différentes dans celui de la vierge martyre.
On peut remarquer deux acteurs différents dans le rôle d'Eutrope, ainsi que deux actrices différentes dans celui de la vierge martyre.
On peut remarquer deux acteurs différents dans le rôle d'Eutrope, ainsi que deux actrices différentes dans celui de la vierge martyre.

On peut remarquer deux acteurs différents dans le rôle d'Eutrope, ainsi que deux actrices différentes dans celui de la vierge martyre.

Je termine ce diaporama avec ces images.. en répétition, avec le deuxième acteur dans le rôle du gouverneur, son poignard, la petite troupe et bien sûr le sarcophage fleuri, après la disparition très subtile d'Eustelle de son point de chute...
Je termine ce diaporama avec ces images.. en répétition, avec le deuxième acteur dans le rôle du gouverneur, son poignard, la petite troupe et bien sûr le sarcophage fleuri, après la disparition très subtile d'Eustelle de son point de chute...
Je termine ce diaporama avec ces images.. en répétition, avec le deuxième acteur dans le rôle du gouverneur, son poignard, la petite troupe et bien sûr le sarcophage fleuri, après la disparition très subtile d'Eustelle de son point de chute...
Je termine ce diaporama avec ces images.. en répétition, avec le deuxième acteur dans le rôle du gouverneur, son poignard, la petite troupe et bien sûr le sarcophage fleuri, après la disparition très subtile d'Eustelle de son point de chute...

Je termine ce diaporama avec ces images.. en répétition, avec le deuxième acteur dans le rôle du gouverneur, son poignard, la petite troupe et bien sûr le sarcophage fleuri, après la disparition très subtile d'Eustelle de son point de chute...

Voir les commentaires

2 - Michel Souris ou Doisneau - Eau polluée en Saintonge en 1981 - L'avion de mon confinement

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Mes photos à la Doisneau

Eau polluée en Saintonge en 1981

Occupation en confinement: Maquette avion… qui tourne

Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.
Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.
Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.
Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.
Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.
Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.
Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.
Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.
Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.
Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.
Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.
Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.
Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.
Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.

Après ce voyage avec " Doisneau" à ma mode, retour en arrière dans une commune proche de Saintes. Sur trois types d'eau recueillie.... la plus mauvaise... celle du robinet, comme on le constate sans microscope.... certes trois ans après la récupération.

En gros plan la plus polluée, les autres sont de l'eau de pluie et de l'eau de ruisseau.
En gros plan la plus polluée, les autres sont de l'eau de pluie et de l'eau de ruisseau.

En gros plan la plus polluée, les autres sont de l'eau de pluie et de l'eau de ruisseau.

Quittons cette eau peu consommable, surtout 35 ans plus tard pour revenir à notre confinement. Ainsi après une quarantaine de jours et beaucoup d'occupations, il va falloir voir des idées pour tuer le temps, j'ai construit cette maquette d'avion. Magique l'hélice tourne.

Quittons cette eau peu consommable, surtout 35 ans plus tard pour revenir à notre confinement. Ainsi après une quarantaine de jours et beaucoup d'occupations, il va falloir voir des idées pour tuer le temps, j'ai construit cette maquette d'avion. Magique l'hélice tourne.

Presque trois jours de travail mais pas en continu... résultat " bluffant ". Un peu l'avion du " Petit prince ".
Presque trois jours de travail mais pas en continu... résultat " bluffant ". Un peu l'avion du " Petit prince ".
Presque trois jours de travail mais pas en continu... résultat " bluffant ". Un peu l'avion du " Petit prince ".

Presque trois jours de travail mais pas en continu... résultat " bluffant ". Un peu l'avion du " Petit prince ".

Mais ce bel oiseau bleu a aussi son secret.. en effet: Les rondelles, le fil de son antenne (comme neuf) proviennent d'un bombardier américain de 19000 kilos crashé à Nieul les Saintes le 5/1/1944.

Mais ce bel oiseau bleu a aussi son secret.. en effet: Les rondelles, le fil de son antenne (comme neuf) proviennent d'un bombardier américain de 19000 kilos crashé à Nieul les Saintes le 5/1/1944.

Voir les commentaires

1 - La vigne de St Saloine, dernier vignoble de Saintes et site très romanisé - Eutrope rappel

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

La dernière vigne de Saintes

Depuis des décennies ma famille a travaillé sa, et la, dernière vigne sur les côteaux St Vivien, dits plutôt côteaux St Saloine,

comme les thermes romains du même nom.

Retour à il y a une quarantaine d'années… vendanges en famille.

Et bien sûr la coupe des grappes... rouges u blancs, ici le rouge...  Le plan montre la disposition des chais, autrefois dans la pièce il y avait des chevaux, les mangeoirs n'existent plus mais au plafond il y avait les ouvertures pour descendre le fourrage.
Et bien sûr la coupe des grappes... rouges u blancs, ici le rouge...  Le plan montre la disposition des chais, autrefois dans la pièce il y avait des chevaux, les mangeoirs n'existent plus mais au plafond il y avait les ouvertures pour descendre le fourrage.
Et bien sûr la coupe des grappes... rouges u blancs, ici le rouge...  Le plan montre la disposition des chais, autrefois dans la pièce il y avait des chevaux, les mangeoirs n'existent plus mais au plafond il y avait les ouvertures pour descendre le fourrage.
Et bien sûr la coupe des grappes... rouges u blancs, ici le rouge...  Le plan montre la disposition des chais, autrefois dans la pièce il y avait des chevaux, les mangeoirs n'existent plus mais au plafond il y avait les ouvertures pour descendre le fourrage.
Et bien sûr la coupe des grappes... rouges u blancs, ici le rouge...  Le plan montre la disposition des chais, autrefois dans la pièce il y avait des chevaux, les mangeoirs n'existent plus mais au plafond il y avait les ouvertures pour descendre le fourrage.

Et bien sûr la coupe des grappes... rouges u blancs, ici le rouge... Le plan montre la disposition des chais, autrefois dans la pièce il y avait des chevaux, les mangeoirs n'existent plus mais au plafond il y avait les ouvertures pour descendre le fourrage.

Mais chaque année nous avions ce rituel sur deux ou trois jours, puis après dans les jours suivants il fallait traiter la récolte et son jus.... pressoir, bouille... etc. Mais dans cette vigne nous y avions découvert de mutitudes de fragments de poteries romaines, la commune (grise) et la sigillée, même un peson (métier à tisser), et des pièces ou fragments de pièces (parfois un quart), argent ou bronze. Nous ne pensions pas du tout ce qu'il pouvait y avoir dessous, malgré une certaine découverte, nous connaissions ce secteur très urbanisé, mais pas au point où nous l'avons consataté il y a une quinzaine d'années au cours de fouilles gigantesques après l'arrachage de la vigne et la vente du terrain. Puis les archéologues ont fait remonter à la surface le passé de ce site, très animé....
Mais chaque année nous avions ce rituel sur deux ou trois jours, puis après dans les jours suivants il fallait traiter la récolte et son jus.... pressoir, bouille... etc. Mais dans cette vigne nous y avions découvert de mutitudes de fragments de poteries romaines, la commune (grise) et la sigillée, même un peson (métier à tisser), et des pièces ou fragments de pièces (parfois un quart), argent ou bronze. Nous ne pensions pas du tout ce qu'il pouvait y avoir dessous, malgré une certaine découverte, nous connaissions ce secteur très urbanisé, mais pas au point où nous l'avons consataté il y a une quinzaine d'années au cours de fouilles gigantesques après l'arrachage de la vigne et la vente du terrain. Puis les archéologues ont fait remonter à la surface le passé de ce site, très animé....
Mais chaque année nous avions ce rituel sur deux ou trois jours, puis après dans les jours suivants il fallait traiter la récolte et son jus.... pressoir, bouille... etc. Mais dans cette vigne nous y avions découvert de mutitudes de fragments de poteries romaines, la commune (grise) et la sigillée, même un peson (métier à tisser), et des pièces ou fragments de pièces (parfois un quart), argent ou bronze. Nous ne pensions pas du tout ce qu'il pouvait y avoir dessous, malgré une certaine découverte, nous connaissions ce secteur très urbanisé, mais pas au point où nous l'avons consataté il y a une quinzaine d'années au cours de fouilles gigantesques après l'arrachage de la vigne et la vente du terrain. Puis les archéologues ont fait remonter à la surface le passé de ce site, très animé....
Mais chaque année nous avions ce rituel sur deux ou trois jours, puis après dans les jours suivants il fallait traiter la récolte et son jus.... pressoir, bouille... etc. Mais dans cette vigne nous y avions découvert de mutitudes de fragments de poteries romaines, la commune (grise) et la sigillée, même un peson (métier à tisser), et des pièces ou fragments de pièces (parfois un quart), argent ou bronze. Nous ne pensions pas du tout ce qu'il pouvait y avoir dessous, malgré une certaine découverte, nous connaissions ce secteur très urbanisé, mais pas au point où nous l'avons consataté il y a une quinzaine d'années au cours de fouilles gigantesques après l'arrachage de la vigne et la vente du terrain. Puis les archéologues ont fait remonter à la surface le passé de ce site, très animé....
Mais chaque année nous avions ce rituel sur deux ou trois jours, puis après dans les jours suivants il fallait traiter la récolte et son jus.... pressoir, bouille... etc. Mais dans cette vigne nous y avions découvert de mutitudes de fragments de poteries romaines, la commune (grise) et la sigillée, même un peson (métier à tisser), et des pièces ou fragments de pièces (parfois un quart), argent ou bronze. Nous ne pensions pas du tout ce qu'il pouvait y avoir dessous, malgré une certaine découverte, nous connaissions ce secteur très urbanisé, mais pas au point où nous l'avons consataté il y a une quinzaine d'années au cours de fouilles gigantesques après l'arrachage de la vigne et la vente du terrain. Puis les archéologues ont fait remonter à la surface le passé de ce site, très animé....

Mais chaque année nous avions ce rituel sur deux ou trois jours, puis après dans les jours suivants il fallait traiter la récolte et son jus.... pressoir, bouille... etc. Mais dans cette vigne nous y avions découvert de mutitudes de fragments de poteries romaines, la commune (grise) et la sigillée, même un peson (métier à tisser), et des pièces ou fragments de pièces (parfois un quart), argent ou bronze. Nous ne pensions pas du tout ce qu'il pouvait y avoir dessous, malgré une certaine découverte, nous connaissions ce secteur très urbanisé, mais pas au point où nous l'avons consataté il y a une quinzaine d'années au cours de fouilles gigantesques après l'arrachage de la vigne et la vente du terrain. Puis les archéologues ont fait remonter à la surface le passé de ce site, très animé....

Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.
Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.

Et nous revenons vers St Eutrope qui aurait certainement investi ces quartiers en son temps.... mais c'était en 2019 et son " Chef " bien que fracassé en ces temps ancien, avait retouvé la primauté et le Droit de cité.

Ces cités disparus ont certainement été occupées dès l'arrivée des vainqueurs romains, sans trop savoir s'il y avait eu des constructions " gauloises ", puis dans les premières années du médiéval le site a continuer à étre occupé, ceci est prouvé par les constructions de ces deux époques et les datations de la centaine de sépultures. Nous sommes à quelques mètres des thermes romains, où, dans son centre, avait été édifiée l'église St Saloine. Elle fut ravagée dans les guerres médiévales.
Ces cités disparus ont certainement été occupées dès l'arrivée des vainqueurs romains, sans trop savoir s'il y avait eu des constructions " gauloises ", puis dans les premières années du médiéval le site a continuer à étre occupé, ceci est prouvé par les constructions de ces deux époques et les datations de la centaine de sépultures. Nous sommes à quelques mètres des thermes romains, où, dans son centre, avait été édifiée l'église St Saloine. Elle fut ravagée dans les guerres médiévales.
Ces cités disparus ont certainement été occupées dès l'arrivée des vainqueurs romains, sans trop savoir s'il y avait eu des constructions " gauloises ", puis dans les premières années du médiéval le site a continuer à étre occupé, ceci est prouvé par les constructions de ces deux époques et les datations de la centaine de sépultures. Nous sommes à quelques mètres des thermes romains, où, dans son centre, avait été édifiée l'église St Saloine. Elle fut ravagée dans les guerres médiévales.
Ces cités disparus ont certainement été occupées dès l'arrivée des vainqueurs romains, sans trop savoir s'il y avait eu des constructions " gauloises ", puis dans les premières années du médiéval le site a continuer à étre occupé, ceci est prouvé par les constructions de ces deux époques et les datations de la centaine de sépultures. Nous sommes à quelques mètres des thermes romains, où, dans son centre, avait été édifiée l'église St Saloine. Elle fut ravagée dans les guerres médiévales.

Ces cités disparus ont certainement été occupées dès l'arrivée des vainqueurs romains, sans trop savoir s'il y avait eu des constructions " gauloises ", puis dans les premières années du médiéval le site a continuer à étre occupé, ceci est prouvé par les constructions de ces deux époques et les datations de la centaine de sépultures. Nous sommes à quelques mètres des thermes romains, où, dans son centre, avait été édifiée l'église St Saloine. Elle fut ravagée dans les guerres médiévales.

1 - La vigne de St Saloine, dernier vignoble de Saintes et site très romanisé - Eutrope rappel

Voir les commentaires

30 - St Eutrope - Ste Eustelle... une histoire de la Saintonge, mais un peu plus.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

St Eutrope

Ste Eustelle

Des figures de Saints qui ont marqué notre région au sens large du terme en des temps pas si éloignés.

L'évangélisateur des Gallos-Romains était tombé dans l'oubli dans les décennies et siècles  qui avaient suivi son martyr en notre ville de Saintes. Les rumeurs, les mémoires vives, son culte et sa vénération se pratiquaient certainement dans le secret. Le lieu de sa première sépulture était certainement resté dans la mémoire des nouveaux chrétiens et de quelques initiés, ceci jusqu'au jour où deux moines du monastère de St Pallais ont fait un songe…. " Nous avons vu les marques du martyr de St Eutrope, enfin du nommé Eutrope, sur son crâne….. "

Nous devons à cet homme la magnifique église, basilique, qui s'élève sur le côteau de St Eutrope.  Ici vous me découvrez sur le dessous de la flèche, peu de temps après la terrible tempète de 1999, ce qui m'avait d'ailleurs permis de réaliser des photos presque imprenables par un simple visiteur. Il y a quelques années j'avais écrit une fresque historique sur le martyr d'Eutrope et d'Eustelle, pièce jouée directement autour le sarcophage du Saint.
Nous devons à cet homme la magnifique église, basilique, qui s'élève sur le côteau de St Eutrope.  Ici vous me découvrez sur le dessous de la flèche, peu de temps après la terrible tempète de 1999, ce qui m'avait d'ailleurs permis de réaliser des photos presque imprenables par un simple visiteur. Il y a quelques années j'avais écrit une fresque historique sur le martyr d'Eutrope et d'Eustelle, pièce jouée directement autour le sarcophage du Saint.
Nous devons à cet homme la magnifique église, basilique, qui s'élève sur le côteau de St Eutrope.  Ici vous me découvrez sur le dessous de la flèche, peu de temps après la terrible tempète de 1999, ce qui m'avait d'ailleurs permis de réaliser des photos presque imprenables par un simple visiteur. Il y a quelques années j'avais écrit une fresque historique sur le martyr d'Eutrope et d'Eustelle, pièce jouée directement autour le sarcophage du Saint.
Nous devons à cet homme la magnifique église, basilique, qui s'élève sur le côteau de St Eutrope.  Ici vous me découvrez sur le dessous de la flèche, peu de temps après la terrible tempète de 1999, ce qui m'avait d'ailleurs permis de réaliser des photos presque imprenables par un simple visiteur. Il y a quelques années j'avais écrit une fresque historique sur le martyr d'Eutrope et d'Eustelle, pièce jouée directement autour le sarcophage du Saint.

Nous devons à cet homme la magnifique église, basilique, qui s'élève sur le côteau de St Eutrope. Ici vous me découvrez sur le dessous de la flèche, peu de temps après la terrible tempète de 1999, ce qui m'avait d'ailleurs permis de réaliser des photos presque imprenables par un simple visiteur. Il y a quelques années j'avais écrit une fresque historique sur le martyr d'Eutrope et d'Eustelle, pièce jouée directement autour le sarcophage du Saint.

Ci-après des documents et photos des reliques vous permettront d'approcher d'un peu plus près l'histoire de ce Saint, entre tradition, légende, mais surtout il est un fait historique avéré... Un homme nommé Eutrope est venu christianiser nos ancêtres..... il a été tué pour cela, car il dérangeait, mais rien de nouveau sous notre soleil, même en 2020 des Chrétiens sont martyrisés dans le monde pour leur foi. Images....

Ci-après des documents et photos des reliques vous permettront d'approcher d'un peu plus près l'histoire de ce Saint, entre tradition, légende, mais surtout il est un fait historique avéré... Un homme nommé Eutrope est venu christianiser nos ancêtres..... il a été tué pour cela, car il dérangeait, mais rien de nouveau sous notre soleil, même en 2020 des Chrétiens sont martyrisés dans le monde pour leur foi. Images....

Le mystère de son existence ne semble pas faire de doute, mais le point obscur demeure la date de sa venue et de son martyr.... Quelques décennies après la crucifixion du Christ, un couple de siècles plus tard....! Sans aucun autre élément sur la vie de cet homme, on ne saura vraisemblement jamais. Bien sûr il y a les restes dans le sarcophage et la datation possible, mais c'est une autre histoire. Je vous souhaite une bonne fête de la St Eutrope.  Mais on ne peut se quitter sans faire le lien entre le premier évêque de Saintes et le dernier massacré à Paris aux heures sombres de la révolution française.. Monseigneur Pierre-Louis de La Rochefoucauld.
Le mystère de son existence ne semble pas faire de doute, mais le point obscur demeure la date de sa venue et de son martyr.... Quelques décennies après la crucifixion du Christ, un couple de siècles plus tard....! Sans aucun autre élément sur la vie de cet homme, on ne saura vraisemblement jamais. Bien sûr il y a les restes dans le sarcophage et la datation possible, mais c'est une autre histoire. Je vous souhaite une bonne fête de la St Eutrope.  Mais on ne peut se quitter sans faire le lien entre le premier évêque de Saintes et le dernier massacré à Paris aux heures sombres de la révolution française.. Monseigneur Pierre-Louis de La Rochefoucauld.
Le mystère de son existence ne semble pas faire de doute, mais le point obscur demeure la date de sa venue et de son martyr.... Quelques décennies après la crucifixion du Christ, un couple de siècles plus tard....! Sans aucun autre élément sur la vie de cet homme, on ne saura vraisemblement jamais. Bien sûr il y a les restes dans le sarcophage et la datation possible, mais c'est une autre histoire. Je vous souhaite une bonne fête de la St Eutrope.  Mais on ne peut se quitter sans faire le lien entre le premier évêque de Saintes et le dernier massacré à Paris aux heures sombres de la révolution française.. Monseigneur Pierre-Louis de La Rochefoucauld.
Le mystère de son existence ne semble pas faire de doute, mais le point obscur demeure la date de sa venue et de son martyr.... Quelques décennies après la crucifixion du Christ, un couple de siècles plus tard....! Sans aucun autre élément sur la vie de cet homme, on ne saura vraisemblement jamais. Bien sûr il y a les restes dans le sarcophage et la datation possible, mais c'est une autre histoire. Je vous souhaite une bonne fête de la St Eutrope.  Mais on ne peut se quitter sans faire le lien entre le premier évêque de Saintes et le dernier massacré à Paris aux heures sombres de la révolution française.. Monseigneur Pierre-Louis de La Rochefoucauld.
Le mystère de son existence ne semble pas faire de doute, mais le point obscur demeure la date de sa venue et de son martyr.... Quelques décennies après la crucifixion du Christ, un couple de siècles plus tard....! Sans aucun autre élément sur la vie de cet homme, on ne saura vraisemblement jamais. Bien sûr il y a les restes dans le sarcophage et la datation possible, mais c'est une autre histoire. Je vous souhaite une bonne fête de la St Eutrope.  Mais on ne peut se quitter sans faire le lien entre le premier évêque de Saintes et le dernier massacré à Paris aux heures sombres de la révolution française.. Monseigneur Pierre-Louis de La Rochefoucauld.
Le mystère de son existence ne semble pas faire de doute, mais le point obscur demeure la date de sa venue et de son martyr.... Quelques décennies après la crucifixion du Christ, un couple de siècles plus tard....! Sans aucun autre élément sur la vie de cet homme, on ne saura vraisemblement jamais. Bien sûr il y a les restes dans le sarcophage et la datation possible, mais c'est une autre histoire. Je vous souhaite une bonne fête de la St Eutrope.  Mais on ne peut se quitter sans faire le lien entre le premier évêque de Saintes et le dernier massacré à Paris aux heures sombres de la révolution française.. Monseigneur Pierre-Louis de La Rochefoucauld.
Le mystère de son existence ne semble pas faire de doute, mais le point obscur demeure la date de sa venue et de son martyr.... Quelques décennies après la crucifixion du Christ, un couple de siècles plus tard....! Sans aucun autre élément sur la vie de cet homme, on ne saura vraisemblement jamais. Bien sûr il y a les restes dans le sarcophage et la datation possible, mais c'est une autre histoire. Je vous souhaite une bonne fête de la St Eutrope.  Mais on ne peut se quitter sans faire le lien entre le premier évêque de Saintes et le dernier massacré à Paris aux heures sombres de la révolution française.. Monseigneur Pierre-Louis de La Rochefoucauld.
Le mystère de son existence ne semble pas faire de doute, mais le point obscur demeure la date de sa venue et de son martyr.... Quelques décennies après la crucifixion du Christ, un couple de siècles plus tard....! Sans aucun autre élément sur la vie de cet homme, on ne saura vraisemblement jamais. Bien sûr il y a les restes dans le sarcophage et la datation possible, mais c'est une autre histoire. Je vous souhaite une bonne fête de la St Eutrope.  Mais on ne peut se quitter sans faire le lien entre le premier évêque de Saintes et le dernier massacré à Paris aux heures sombres de la révolution française.. Monseigneur Pierre-Louis de La Rochefoucauld.
Le mystère de son existence ne semble pas faire de doute, mais le point obscur demeure la date de sa venue et de son martyr.... Quelques décennies après la crucifixion du Christ, un couple de siècles plus tard....! Sans aucun autre élément sur la vie de cet homme, on ne saura vraisemblement jamais. Bien sûr il y a les restes dans le sarcophage et la datation possible, mais c'est une autre histoire. Je vous souhaite une bonne fête de la St Eutrope.  Mais on ne peut se quitter sans faire le lien entre le premier évêque de Saintes et le dernier massacré à Paris aux heures sombres de la révolution française.. Monseigneur Pierre-Louis de La Rochefoucauld.
Le mystère de son existence ne semble pas faire de doute, mais le point obscur demeure la date de sa venue et de son martyr.... Quelques décennies après la crucifixion du Christ, un couple de siècles plus tard....! Sans aucun autre élément sur la vie de cet homme, on ne saura vraisemblement jamais. Bien sûr il y a les restes dans le sarcophage et la datation possible, mais c'est une autre histoire. Je vous souhaite une bonne fête de la St Eutrope.  Mais on ne peut se quitter sans faire le lien entre le premier évêque de Saintes et le dernier massacré à Paris aux heures sombres de la révolution française.. Monseigneur Pierre-Louis de La Rochefoucauld.
Le mystère de son existence ne semble pas faire de doute, mais le point obscur demeure la date de sa venue et de son martyr.... Quelques décennies après la crucifixion du Christ, un couple de siècles plus tard....! Sans aucun autre élément sur la vie de cet homme, on ne saura vraisemblement jamais. Bien sûr il y a les restes dans le sarcophage et la datation possible, mais c'est une autre histoire. Je vous souhaite une bonne fête de la St Eutrope.  Mais on ne peut se quitter sans faire le lien entre le premier évêque de Saintes et le dernier massacré à Paris aux heures sombres de la révolution française.. Monseigneur Pierre-Louis de La Rochefoucauld.

Le mystère de son existence ne semble pas faire de doute, mais le point obscur demeure la date de sa venue et de son martyr.... Quelques décennies après la crucifixion du Christ, un couple de siècles plus tard....! Sans aucun autre élément sur la vie de cet homme, on ne saura vraisemblement jamais. Bien sûr il y a les restes dans le sarcophage et la datation possible, mais c'est une autre histoire. Je vous souhaite une bonne fête de la St Eutrope. Mais on ne peut se quitter sans faire le lien entre le premier évêque de Saintes et le dernier massacré à Paris aux heures sombres de la révolution française.. Monseigneur Pierre-Louis de La Rochefoucauld.

Le diocèse de Limoges célébrera St Eutrope, entre autres cités, par une très belle cérémonie... en ligne bien sûr. Pour Saintes je n'ai aucune nouvelle.

Le diocèse de Limoges célébrera St Eutrope, entre autres cités, par une très belle cérémonie... en ligne bien sûr. Pour Saintes je n'ai aucune nouvelle.

Voir les commentaires

29 - La rencontre impossible: De Gaulle ou de Saintes à Colombey les deux églises

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Depuis mon enfance on m'en avait parlé, plus tard je l'ai découvert.

" De Gaulle "

Les rendez-vous ratés ou " De Saintes à Colombey les deux églises "

Un reportage à la télévision,

relatif à l'homme du 18 juin et de sa foi,

m'a suggéré cet article.

Tout a commencé à Pons (17) vers 1961, alors que j'étais en centre d'apprentissage, dans cette ville, je prenais le train pour revenir à Saintes, cité où je demeurais. Ainsi un certain jour nous avons appris que le général devait passer à la gare de Pons et alors on nous avait demandé de former un grand cercle afin de pouvoir le voir et le recevoir comme il se devait. Ainsi ce grand homme, dans tous les sens du terme, était passé devant nous, beaucoup de personnes tendant la main ont pu serrer la sienne.... moi j'avais tendu ma main, mais comme impressionné par cette imposante stature, ma main n'a pas été bien loin. Il était impressionnant à mon regard. J'ai regretté toute ma vie, jusqu'à ce jour encore de ne pas avoir toucher cet homme.

Tout a commencé à Pons (17) vers 1961, alors que j'étais en centre d'apprentissage, dans cette ville, je prenais le train pour revenir à Saintes, cité où je demeurais. Ainsi un certain jour nous avons appris que le général devait passer à la gare de Pons et alors on nous avait demandé de former un grand cercle afin de pouvoir le voir et le recevoir comme il se devait. Ainsi ce grand homme, dans tous les sens du terme, était passé devant nous, beaucoup de personnes tendant la main ont pu serrer la sienne.... moi j'avais tendu ma main, mais comme impressionné par cette imposante stature, ma main n'a pas été bien loin. Il était impressionnant à mon regard. J'ai regretté toute ma vie, jusqu'à ce jour encore de ne pas avoir toucher cet homme.

Mais l'histoire n'était pas finie, en effet de retour à Saintes, je l'ai à nouveau revu, il arrivait au carrefour de l'avenue Gambetta et de la rue du pérat, il était en voiture décapotable. Je crois qu'il s'était ensuite arrêté chez un des derniers compagnons de la libération qui habitait sur cette avenue et qui tenait un bureau de tabac; il devait s'appeler Tilly.

Bien plus tard, alors que nous visitions sa maison " La Boisserie "à Colombey les deux églises, nous avons eu un super privilège, certainement impensable de nos jours, c'était en 1988.

Ainsi après être rentré dans le parc, sans surveillance, arrivant devant la porte de la demeure, nous y avons été accueillis par une dame d'un certain âge. Après lui avoir dit le but de notre visite et d'où nous venions, elle nous avait alors montré la porte et l'escalier pour atteindre l'étage.

La dame nous a laissés seuls là-haut, seuls dans cette grande pièce et son bureau au fond et bien sûr il y avait la petite table où il s'était brusquement éteint le 9 novembre 1970.

Ainsi ce jour de 1988 nous avons parcouru, dans le plus grand respect cette pièce, ne me permettant qu'une seule photo, la vue qu'il avait depuis sa fenêtre située derrière son bureau. J'ai le plaisir de vous la montrer.

Puis nous avons visité, certes après un passage sur sa tombe et celle de sa fille Anne (Maintenant elle est comme nous, avait-il dit….. à son inhumation), l'église et je me suis permis de me positionner à l'emplacement où se mettait le dimanche quand il assistait à la messe, je ne crois pas m'être assis, ceci par respect. 

Après un regard sur la gigantesque " Croix de Lorraine " nous avons quitté ce lieu de mémoire, en étant convaincu que le général De Gaulle, homme de guerre, chef d'état, était vraiment un Chrétien convaincu…. " Il avait une certaine idée de la Foi…. "

Images extraites d'un documentaire " De Gaulle et sa Foi " (Antenne 2 - Emission religieuse)

" La Boisserie " Eté 1988. Photo Michel Souris, depuis le bureau du général.
" La Boisserie " Eté 1988. Photo Michel Souris, depuis le bureau du général.
" La Boisserie " Eté 1988. Photo Michel Souris, depuis le bureau du général.
" La Boisserie " Eté 1988. Photo Michel Souris, depuis le bureau du général.

" La Boisserie " Eté 1988. Photo Michel Souris, depuis le bureau du général.

29 - La rencontre impossible: De Gaulle ou de Saintes à Colombey les deux églises

Voir les commentaires

28 - Depuis 2006 des hommes d'exception: Colonel Lardy - Commandant de base E.E.T.A.A Saintes en 2017

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Interview d'un commandant de base

Armée de l'air, challenge et beau souvenir. Depuis 2006 j'ai franchi de nombreuse portes, ici j'étais dans mon domaine…. celui des ailes tricolores.

" Hervé Lardy " 2017

Le colonel dans son bureau de la B.A 722 E.E.T.A.A Saintes. Avec son " Awaxcs " à bord duquel  il avait été chargé de surveiller et protéger la zone sud de la France.
Le colonel dans son bureau de la B.A 722 E.E.T.A.A Saintes. Avec son " Awaxcs " à bord duquel  il avait été chargé de surveiller et protéger la zone sud de la France.

Le colonel dans son bureau de la B.A 722 E.E.T.A.A Saintes. Avec son " Awaxcs " à bord duquel il avait été chargé de surveiller et protéger la zone sud de la France.

28 - Depuis 2006 des hommes d'exception: Colonel Lardy - Commandant de base E.E.T.A.A Saintes en 2017

Rappel de son interview en 2017

 

« Une mission bien préparée ne peut qu’être réussie », ainsi s’exprime Hervé Lardy, colonel, commandant de l’E.E.T.A.A 722 – Saintes.

L’Ecole d’Enseignement Technique de l’Armée de l’Air « Capitaine Albert Raffin » est commandé depuis par un officier qui est passionné de cet arme depuis sa petite enfance. En effet le colonel Hervé Lardy, originaire de Nancy, avec un père pilote de chasse ne pouvait avoir meilleur exemple d’orientation sous les yeux. De son enfance, adolescence, il garde en souvenir les différentes affectations de son père, Nancy, Djibouti et autres structures de l’armée de l’air. Des noms lui reviennent souvent à l’esprit… « Potez » « Super Sabre », bien-sûr il voyait souvent évoluer ces avions, sans oublier les fameux « Dassault », mais pourtant ce n’est pas dans la conduite d’avions plus beaux, plus techniques les uns que les autres, vers lesquels il aurait pu s’orienter, mais il aura choisi l’opérationnel à sa manière « Contrôleur défense aérienne ».

Certes ce militaire de 45 ans était passionné de mécanique aéronautique mais aura surtout à l’esprit ce côté défense de notre territoire par une surveillance accrue, 24 heures sur 24, avec bien sûr les interceptions d’avions égarés ou suspects au programme. Dès le début de sa carrière il s’est retrouvé après ses phases de formations dans le contrôle aérien, une grande fierté fut son poste dans le sud de la France où il avait en charge le contrôle des vols recherchant toutes les intrusions indésirables de notre territoire, dans le sens large du terme, en effet de l’Italie à l’Espagne.

En 1993 il est resté 2 ans à Salon de Provence, puis a Mont-de-Marsan pendant 1 an pour se retrouver, comme précédemment dit, en 1996 à Nice dans le contrôle aérien défense, bien sur au sol. Cette dernière précision était nécessaire car en effet en 2000 il était affecté sur avion « AWACS – Boeing » (Airborne Warning and Contrôle System), en fait un avion radar, reconnaissable à son radôme sur le dessus du fuselage. Cet appareil couvre à très haute altitude toutes les opérations aériennes et au sol, qu’elles soient de recherches ou de combat. En fait un système de détection et de commandement aéroporté.

Parlez-nous un peu de cette belle partie de votre carrière au service des ailes…. !

« En 2000 j’avais ma spécialisation avion radar, ainsi je mes suis retrouvé en opérationnel sur le Boeing AWACS. J’ai eu a exercé aux Balkans, au Kosovo. Bien sûr quand il y a eu l’attaque des tours à New York, en 2001, nous nous sommes retrouvés face à un gros travail, il nous fallait ainsi défendre notre territoire de l’intérieur comme de l’extérieur. En 2003, toujours dans le domaine de l’AWACS nous avons collaboré avec les Britanniques, je suis resté 3 ans chez eux sur la base de Wellington. Enfin je suis revenu à mon escadron comme comandant, ceci pendant 3 ans, à la suite j’ai fait l’école de guerre, avec la qualification de chef des opérations »

Ainsi après Nice vous avez alors été en OPEX…. !

« C’est tout à fait cela. Nous sommes aussi intervenus en Somalie pour la détection des auteurs d’actes de piraterie maritime, voir aussi trafic de drogue. Nous nous intervenions en détection radar, dirigeant ainsi les équipes d’interventions, à savoir les avions en reconnaissance photographique et un suivi d’interpellation, tout ceci étant nécessaire pour une bonne suite judiciaire, dans ce cas précis au large des côtes somaliennes. Nous travaillions alors en collaborations avec les USA. Pour en rester sur cette arme qu’est l’AWACS nous avons convaincu l’U.E d’intégrer ces appareils dans les combats. Puis il y a eu la Lybie, le Mali, c’était aussi en soutien des troupes au sol, c’était le P.C au-dessus des zones de combat. Mes dernières missions en 2015 ont été menées en Irak et en Syrie. Pour conclure sur cet avion radar, des sommes importantes sont budgétées pour leur rénovation, ce sont les plus performants du monde ».

Mon colonel vous nous avez dit qu’une mission doit-être préparée pour son succès, un chef doit aussi être préparé pour ces succès programmés…. !

On revient à Salon…

« A Salon y rentrait pour devenir un chef. Il faut se confronter au défi pour être bon. Je ferais un bon officier d’Etat-major, les combattants importants sont à Paris, surtout quand ils ont bien appris sur le terrain ».

Pourquoi on vous retrouve à diriger une école de l’air….. !

« J’ai arrêté car j’avais atteint le maximum, il me fallait alors partir de la base d’Avord (Base aérienne 702). J’ai eu le choix entre me retrouver à l’état-major (branche opération) où prendre le commandement de l’école de Saintes. J’avais à ce moment-là le désir de quitter l’opérationnel, certainement par ce goût, car l’environnement éducation je le connaissais par ma mère qui avait été professeur de chimie – physique ».

En quelques-mots les composantes de votre école ce sont…. !

« Nous avons deux grandes structures, la formation des futurs sous-officiers et celle des militaires du rang. On y retrouve les arpètes qui vont préparer les « Bacs » Bac S, Pro, Technique. Pour rentrer dans notre école il faut avoir entre 16 et 18 ans et bien sûr avoir le BAC. Nous avons deux promotions sur deux ans de formation. En hommes (et femmes) sur la base nous avons 450 élèves, pour les encadrer ce sont 200 personnes en plus. Bien sûr nous avons l’école classique de l’armée de l’air, mais nous avons aussi une école de vol à voile. Précision importante tous les futurs pilotes sont obligés de faire des stages dans cette unité de voltige. Ici tous se prêtent à la venue des futurs pilotes, que ce soient ceux de Cognac ou de Salon de Provence. Puis nous avons un bel espace aérien vide et disponible, souvent une bonne météo et un beau terrain ».

Le mot excellence fait partie de votre vocabulaire, à l’approche de la cérémonie de la remise des prix 2016/2017, en deux mots quel est votre pré-ressenti… ?

« Cette année nous avons encore obtenu 100 % de réussite. Puis il est certain que sans Bac pas d’entrée chez nous. Et sans réussite il n’y alors pas de place dans notre arme, quoique nous pouvons éventuellement accepter un redoublement. Nos spécialisations, dans l’aviation, ce n’est pas du à peu près car nous nous trouvons dans un métier d’exception ».

L’implantation en Saintonge depuis 1945 de cette structure de l’armée de l’air, est-ce un choix judicieux… ?

Bien sûr une réponse simple mais évidente, à première vue… 

« C’est une implantation très aéronautique avec les trois bases de la région, Rochefort (Soubise), Cognac (Châteaubernard), Saintes (Les Gonds). C’est un très bon environnement où le personnel et nos activités sont bien accueillis. C’est aussi un bel espace qui se prête bien à l’aéronautique ».

Merci mon Colonel, avant de se quitter, un rituel de mon Média, à la conclusion de chaque interview… Avez-vous une devise, une maxime, un comportement de vie, certes comme militaire mais en osmose avec l’homme civil qui est en vous… !

« On n’a rien sans travail, on est exigent avec soi. Mêmes les contraintes n’en sont ainsi que plus acceptables. Je suis très attaché à la notion de travail »

Mais il est des secrets qui peuvent se révéler, en effet le colonel Hervé Lardy connait bien le film « Le désert tartare » dans lequel apparait de temps à autres un fameux cheval blanc préfigurant une dure destinée…. Ce film lui a-t-il été projeté quand il était à l’école de guerre… ! Peut-être car c’est un cas de figure, certes basique en matière de sécurité, mais utiles aux humains qui veulent la paix sur leur sol et pour eux et leur famille.

 

Voir les commentaires

27 - Réalisateur amateur.. court métrage 1978

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

La réalisation de films

Ecrire des histoires.... jusqu'au scénario 

En 1978 " La porte "… dommage ce ne fut pas ma carrière

Mon neveu, Gabriel, avec qui nous voulions nous lancer dans la réalisation de film, super 8, dits " court métrage ", m'a transmis ce jour ces quelques notes de 1978, concernant notre deuxième court métrage, le premier avait pour nom... " Beaucoup avaient 20 ans "... Un extrait du film sera sur le réseau Facebook, ici je ne puis l'intégrer....  Images.....
Mon neveu, Gabriel, avec qui nous voulions nous lancer dans la réalisation de film, super 8, dits " court métrage ", m'a transmis ce jour ces quelques notes de 1978, concernant notre deuxième court métrage, le premier avait pour nom... " Beaucoup avaient 20 ans "... Un extrait du film sera sur le réseau Facebook, ici je ne puis l'intégrer....  Images.....

Mon neveu, Gabriel, avec qui nous voulions nous lancer dans la réalisation de film, super 8, dits " court métrage ", m'a transmis ce jour ces quelques notes de 1978, concernant notre deuxième court métrage, le premier avait pour nom... " Beaucoup avaient 20 ans "... Un extrait du film sera sur le réseau Facebook, ici je ne puis l'intégrer.... Images.....

C'était l'histoire d'une jeune fille et d'un jeune homme, au soir d'une virée en moto ils vont passer la nuit auprès d'un vieux mur, avec en son centre une porte.....
C'était l'histoire d'une jeune fille et d'un jeune homme, au soir d'une virée en moto ils vont passer la nuit auprès d'un vieux mur, avec en son centre une porte.....

C'était l'histoire d'une jeune fille et d'un jeune homme, au soir d'une virée en moto ils vont passer la nuit auprès d'un vieux mur, avec en son centre une porte.....

La porte fut franchie de façon magique.... au terme de l'histoire la jeune fille retrouvera des fragments du bateau où son père, qu'elle n'avait jamais connu, était disparu au cours d'un naufrage. L'homme du château..... derrière la fameuse porte, lui aura révélé ce secret.... Ainsi du château de Crazannes, on va se retrouver sur la plage de Barzan. De la moto au parcours à cheval, en songe relatif, il n'y avait qu'un pas.

La porte fut franchie de façon magique.... au terme de l'histoire la jeune fille retrouvera des fragments du bateau où son père, qu'elle n'avait jamais connu, était disparu au cours d'un naufrage. L'homme du château..... derrière la fameuse porte, lui aura révélé ce secret.... Ainsi du château de Crazannes, on va se retrouver sur la plage de Barzan. De la moto au parcours à cheval, en songe relatif, il n'y avait qu'un pas.

La jeune fille va rencontrer l'homme du château qu'elle appellera.. " Prince Noël "

La jeune fille va rencontrer l'homme du château qu'elle appellera.. " Prince Noël "

Voir les commentaires