Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

11 - Quartier St Vivien une cabane... bien accueillante

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Dans mon quartier

Quand une voisine se fait plaisir

et vous invite à visiter ses œuvres et autres,

aux couleurs du père Noël

Tout un choix à l'ombre du clocher St Vivien.
Tout un choix à l'ombre du clocher St Vivien.

Tout un choix à l'ombre du clocher St Vivien.

Bien sûr, côté cour et côté... jardin.
Bien sûr, côté cour et côté... jardin.
Bien sûr, côté cour et côté... jardin.
Bien sûr, côté cour et côté... jardin.
Bien sûr, côté cour et côté... jardin.
Bien sûr, côté cour et côté... jardin.
Bien sûr, côté cour et côté... jardin.
Bien sûr, côté cour et côté... jardin.
Bien sûr, côté cour et côté... jardin.

Bien sûr, côté cour et côté... jardin.

Voir les commentaires

10 - Centre Hospitalier de Saintonge - Petite boutique rue Port Larousselle - Chatte perdue quartier St Vivien

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Nouvelles du Centre Hospitalier de Saintonge (et de St Jean d'Angély)

- Autour d'un Don d'une famille allemande

- Deux vues imprenables avant l'implantation

En 2002, avant la construction du C.H.S et en investigations sur les combats de la route de Marennes (actuel cours Paul Doumer) deux photos déjà historique.

En 2002, avant la construction du C.H.S et en investigations sur les combats de la route de Marennes (actuel cours Paul Doumer) deux photos déjà historique.

Et bien sûr, se rendre utile aux voisins.... en deux temps, festif et service pour une chatte perdue....
Et bien sûr, se rendre utile aux voisins.... en deux temps, festif et service pour une chatte perdue....

Et bien sûr, se rendre utile aux voisins.... en deux temps, festif et service pour une chatte perdue....

Et on a besoin de vous pour retrouver la chatte d'une voisine du quartier St Vivien. La charmante bête est pucée.

Et on a besoin de vous pour retrouver la chatte d'une voisine du quartier St Vivien. La charmante bête est pucée.

10 - Centre Hospitalier de Saintonge - Petite boutique rue Port Larousselle - Chatte perdue quartier St Vivien

Voir les commentaires

5 - Valérie Pécresse à Saintes 2017 - Photos d'un fidèle saintais: Patrick S. Mon roman pour la présidente à venir et les défis

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Quand la présidentiable était à Saintes

Photos cadeaux d'un fidèle et photographe

Un livre roman... mais est-ce vraiment une royale fiction.....!

 

C'était une autre campagne....... Mais découvrons des images, photos transmises par un de mes fidèles lecteurs, Patrick S.
C'était une autre campagne....... Mais découvrons des images, photos transmises par un de mes fidèles lecteurs, Patrick S.
C'était une autre campagne....... Mais découvrons des images, photos transmises par un de mes fidèles lecteurs, Patrick S.
C'était une autre campagne....... Mais découvrons des images, photos transmises par un de mes fidèles lecteurs, Patrick S.

C'était une autre campagne....... Mais découvrons des images, photos transmises par un de mes fidèles lecteurs, Patrick S.

Saintes, mais aussi Saint-Savinien. Pour en revenir à la gestion de notre pays, dont les nouveaux tenants sembelent se dessiner, petit retour sur un de mes livres. Un roman qui avait déjà envisagé une femme à la présidence, mais laquelle, puis ce ne fut pas lapréférence de telle ou telle, ce fut uniquement pour le challenge d'une femme devant nos grands défis....
Saintes, mais aussi Saint-Savinien. Pour en revenir à la gestion de notre pays, dont les nouveaux tenants sembelent se dessiner, petit retour sur un de mes livres. Un roman qui avait déjà envisagé une femme à la présidence, mais laquelle, puis ce ne fut pas lapréférence de telle ou telle, ce fut uniquement pour le challenge d'une femme devant nos grands défis....
Saintes, mais aussi Saint-Savinien. Pour en revenir à la gestion de notre pays, dont les nouveaux tenants sembelent se dessiner, petit retour sur un de mes livres. Un roman qui avait déjà envisagé une femme à la présidence, mais laquelle, puis ce ne fut pas lapréférence de telle ou telle, ce fut uniquement pour le challenge d'une femme devant nos grands défis....
Saintes, mais aussi Saint-Savinien. Pour en revenir à la gestion de notre pays, dont les nouveaux tenants sembelent se dessiner, petit retour sur un de mes livres. Un roman qui avait déjà envisagé une femme à la présidence, mais laquelle, puis ce ne fut pas lapréférence de telle ou telle, ce fut uniquement pour le challenge d'une femme devant nos grands défis....
Saintes, mais aussi Saint-Savinien. Pour en revenir à la gestion de notre pays, dont les nouveaux tenants sembelent se dessiner, petit retour sur un de mes livres. Un roman qui avait déjà envisagé une femme à la présidence, mais laquelle, puis ce ne fut pas lapréférence de telle ou telle, ce fut uniquement pour le challenge d'une femme devant nos grands défis....

Saintes, mais aussi Saint-Savinien. Pour en revenir à la gestion de notre pays, dont les nouveaux tenants sembelent se dessiner, petit retour sur un de mes livres. Un roman qui avait déjà envisagé une femme à la présidence, mais laquelle, puis ce ne fut pas lapréférence de telle ou telle, ce fut uniquement pour le challenge d'une femme devant nos grands défis....

5 - Valérie Pécresse à Saintes 2017 - Photos d'un fidèle saintais: Patrick S. Mon roman pour la présidente à venir et les défis

Voir les commentaires

30 - Un objet perdu précieux: Le gant de mon frère - Maison disparue mais elle était où...? - La main d'un ancien maire de Saintes

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

J'ai perdu mon gant autour de la mairie de Saintes,

alors que j'étais en investigations historiques.

Merci de m'aider à le retrouver,

il avait appartenu à mon frère, qui nous a quitté il y a quelques années.

C'est retrouvé, dans les locaux de la mairie. Merci aux collègues fonctionnaires.  Pendant que nous sommes en mairie, voici un souvenir du temps où Jean Rouger était le maire. Moulure (à plat de sa main) par un graffeur......

C'est retrouvé, dans les locaux de la mairie. Merci aux collègues fonctionnaires. Pendant que nous sommes en mairie, voici un souvenir du temps où Jean Rouger était le maire. Moulure (à plat de sa main) par un graffeur......

Mais qui s'en souvient..... de la main !
Mais qui s'en souvient..... de la main !

Mais qui s'en souvient..... de la main !

Je recherche où pouvait se trouver cette maison détruite au cours d'un bombardement de Saintes en 1944. Merci de votre aide, sachant qu'elle est marquée au verso " Rue de Taillebourg ". A Saintes, bien sûr.

30 - Un objet perdu précieux: Le gant de mon frère - Maison disparue mais elle était où...? - La main d'un ancien maire de Saintes

Voir les commentaires

28 - Dernier combat - Dernier mort de Saintes 4-9-1944 - Un Don de 20 photos du bombardement du 14-8-1944

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Dans ce temps de confinement j'ai revisité mes dossiers historiques, car il me fallait les " affiner " afin de remise aux archives officielles.

Ainsi je travaillais depuis des semaines sur le combat de Saintes, le seul qui a eu lieu en 39/45 dans notre ville, mais je ne parlerai ici que des derniers morts allemands sur le cours Paul Doumer et de leur lieu d'inhumation.

Mais je vous présente aussi le récit du F.F.I qui a tué, sans haine le dernier sous-officier allemand se battant à Saintes.

Voici le témoignage de l'homme qui a tué d'une balle dans la tête, le sous-lieutenant Georg Goertz...... venu à Saintes avec ses hommes pour des opérations spéciales sur la ville.
Voici le témoignage de l'homme qui a tué d'une balle dans la tête, le sous-lieutenant Georg Goertz...... venu à Saintes avec ses hommes pour des opérations spéciales sur la ville.
Voici le témoignage de l'homme qui a tué d'une balle dans la tête, le sous-lieutenant Georg Goertz...... venu à Saintes avec ses hommes pour des opérations spéciales sur la ville.

Voici le témoignage de l'homme qui a tué d'une balle dans la tête, le sous-lieutenant Georg Goertz...... venu à Saintes avec ses hommes pour des opérations spéciales sur la ville.

Rappelons une partie des récits de ce combat du 4 septembre 1944… (*)

H.J Loustau, il fut un des combattants parmi d'autres F.F.I .. Violette... Rac...

« Si nous avions pu développer notre action offensive, une partie des Allemands aurait été anéantie, mais je fus à l’instant contre-attaqué par un sous-lieutenant et quelques hommes encouragés par son exemple…. Ce jeune officier sauva la situation en sacrifiant sa vie » 

« … le lieutenant allemand qui – mitrailleuse légère à la hanche – tentait l’impossible pour reprendre le camion abandonné »

« Le sous-lieutenant, blessé à l’épaule, se dresse devant moi, il saigne mais tient toujours sa M.G à la hanche et lâche des rafales imprécises. C’est vraiment la fin et, je ne sais pourquoi, me sentant sans doute menacé ou perdant mon sang-froid, je tire une balle qui traverse son casque, le touche à la tête : il est tombé sur le dos, serrant dans ses bras déjà froids l’arme qui, depuis deux ou trois heures, bloque notre avance »

« Je me sentais seul sur la route déserte et bouleversé par le combat. Une infinie tristesse m’avait envahi… Le corps du sous-lieutenant était toujours allongé dans le fossé, il était mort en brave, il avait droit à mes remords, à mon estime, enfin à mon chagrin ».

Les corps de 7 soldats avaient été retrouvés dans la nuit et le jour suivant les combats.... Il avait fallu les inhumer et avec dignité.
Les corps de 7 soldats avaient été retrouvés dans la nuit et le jour suivant les combats.... Il avait fallu les inhumer et avec dignité.
Les corps de 7 soldats avaient été retrouvés dans la nuit et le jour suivant les combats.... Il avait fallu les inhumer et avec dignité.

Les corps de 7 soldats avaient été retrouvés dans la nuit et le jour suivant les combats.... Il avait fallu les inhumer et avec dignité.

Et pour en savoir un peu plus... l'acte de naissance du sous-lieutenant Goertz.

Et pour en savoir un peu plus... l'acte de naissance du sous-lieutenant Goertz.

Et alors que nous sur les militaires allemands inhumés à Saintes.. voici la liste entière
Et alors que nous sur les militaires allemands inhumés à Saintes.. voici la liste entière

Et alors que nous sur les militaires allemands inhumés à Saintes.. voici la liste entière

Listes militaires allemands inhumés en 39/45

(Y compris autres Allemands et miliciens)

 

Cimetière St Vivien

- La première date indique le jour de l'inhumation

A

Andratzek Karl 16/4/45 PG 44 ans

* (Né 1901 - Interoffizier)

- Allemand tué 30/4/45 Bombardement 24/6/44

- Allemand tué 24/8/45 Bombardement 24/6/44 Retrouvé 24/8/45

B

Böher Karl 23/7/45 PG

* Né 1898 - Oberfeldwebel - (Berneuil déclare 26/7/1945 mais c'est la date du décès)

Beth Bruno 25/7/45 PG

* Né 1913 - Obergeifreter

Birkold Fritz 2/11/45 PG Provenant camp de Montendre - 834049

* Né 1902 Il y a un Birkold Friedïch - Gefreiter - Décès 1/10/45

F

Fent Alois 31/12/40 Soldat allemand - 13085 20 ans

* Né 1920 - Schütze - Décès: 31/12/40

Fleischmann Hermann 23/8/41 Soldat allemand 32 ans

* Né 1908 / 23/8/41 - Gefreiter

Fink Karl 16/4/45 PG 24 ans

* Né 1921 / 17/4/45 - Matrose (Matelot)

Fritsche Erick 17/4/45 PG

* Né 1908 / 17/4/45 - Interoffizier

Fakmuller 16 (26) 8/45 PG Provenant camp de Cozes

* (Incertain..) Né 1904 / 7/8/45 Schütze (Nom le plus proche.. mais pour la date...!)

Fahrnschon Franz 22/5/46 PG 20 ans

* Né 1925 / 23/5/46 - Unterffozier

G

Gall Helmut 18/4/45 PG

* Né 1925 / 18/4/45 - Gefreiter

Glund Paul 1/8/45 PG Provenant du camp de Cozes 20 ans

* Né 1926 - 1/8/45 - Soldat

Gorbach Fritz 5/8/45 PG Provenant du camp de Cozes

* (Incertain, prénom indiqué Friédrich) Né 1908 / 7/8/45 - Schütze

H

Hoffmann Arthur 25/4/45 PG Caporal 39 ans

* Né 1906 / 25/4/45 - Stabsgefreiter

J

Johan Peters (1) 18/4/45 PG ----> Lire plutôt Peters Johann

* Seulement date décès 18/4/45 mais au nom de Peters Johann (1)

K

Kostirka Hans 24/11/45 PG Taillebourg - 834.15.2 20 ans

* Né 1925 / 24/11/45 - Gefreiter

L

Lientz 5/8/45 PG Provenant de Cozes

- Non trouvé liste cimetière Berneuil

N

Neré Jean 5/8/45 Milicien 36 ans

- Non trouvé liste cimetière Berneuil

P

Probst Martin 10/8/40 Soldat allemand - Accident Javrezac 26 ans

* Né 1913 / 10/8/40 - Gefreiter

Prietzel Girhard 28/8/42 Suicidé (Gauche pourtour français) 29 ans

* Né 1913 / 28/8/42 - Unteroffizier

Paroch Léo 2/5/45 PG 42 ans

* Né 1903 / 2/5/45 - Gefreiter - Prénom.. Léon

R

Rahan (hen) Willem 16/4/45 PG 2ième classe 19 ans

- Non trouvé à Berneuil......

 

Raucheisen Franz 10/1/41 Major Ct le 2ième Bat. 131 R.I 52 ans

* Né 1889 / 11/1/41 - Major - Tué par son cheval à Saintes

S

Schaffer Anton (1) 6/7/41 Soldat allemand 33 ans

* Né 1908 / 6/7/41 - Schütze - Liste Berneuil - - -> Schäffner (1)

Scheidt Heinz 7/5/45 PG 24 ans

* Né 1924 / 7/5/45 - Obergrenadier

Schneider Welm 27/6/45 PG Provenant de Cozes

- Non trouvé à Berneuil.....

T

Thomas Alfred - 4/8/42 Suicidé

* Né 1909 / 4/8/42 - Pionnier

 

Notes

- * La présence de ce signe indique l'inhumation vérifiée au cimetière allemand de Berneuil

La deuxième date de Berneuil, indique la date du décès.

- PG signifie prisonnier de guerre.

- Dans cette liste on retrouve des soldats morts par fait de guerre par maladie ou par accident, puis les soldats provenant de différents camps de prisonniers allemands, morts des suites de blessures ou par maladie. Une liste de 5 suicidés est au dossier " Morts allemands ".

- Les 7 soldats allemands tués au combat de Saintes, 4/9/44, ne sont pas sur le livre des inhumations.

- Camp de Cozes, certainement situé au lieu-dit " Vieilles vignes "

- Pour une meilleure approche de cette liste consulter aussi: "Morts allemands " " Noms de soldats allemands "dossier - - -> " Les Allemands en France " et (Boite archives 6)

- Il semble au vu des divers relevés qu'il y ait eu 36 inhumations dans ce cimetière. Ne sont pas marqués inhumés dans ce cimetière: Les aviateurs allemands tués dans le secteur de Saintes, ni les soldats qui auraient pu être tués à leur poste de DCA la nuit du 24/6/44. Mais aussi d'autres soldats dans ce bombardement car les Allemands n'aimaient pas en faire état, il a été dit que des corps auraient été emmenés au four crématoire de Cognac.

 

 

Saisie du: 11/9/2021 Edité le: 15/9/2021 M.S

Bombardement du 14 août 1944

Des nouvelles photos de Saintes dans une triste époque

Avant le jour fatal... pourtant ce 14 août était une belle journée estivale...

Avant le jour fatal... pourtant ce 14 août était une belle journée estivale...

Mon témoin m'a aussi confié deux autres photos, mais elles représentent plutôt le bombardement du 24 juin 1944.
Mon témoin m'a aussi confié deux autres photos, mais elles représentent plutôt le bombardement du 24 juin 1944.
Mon témoin m'a aussi confié deux autres photos, mais elles représentent plutôt le bombardement du 24 juin 1944.

Mon témoin m'a aussi confié deux autres photos, mais elles représentent plutôt le bombardement du 24 juin 1944.

Et quelques jours avant une autre témoin m'avait aussi  confié des photos du secteur Emile Zola, rue Charles Gide.... Salle temps pour les gens de ce quartier.

Et quelques jours avant une autre témoin m'avait aussi confié des photos du secteur Emile Zola, rue Charles Gide.... Salle temps pour les gens de ce quartier.

28 - Dernier combat - Dernier mort de Saintes 4-9-1944 - Un Don de 20 photos du bombardement du 14-8-1944

Voir les commentaires

25 - Découverte d'un bateau avec 32 migrants morts - Recouvrance avant l'EHPAD - Joséphine Baker haut de l'affiche

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Découverte d'un bateau avec les corps de 32 migrants

Fiction annoncée en 2006, écrite à Saintes

*

Joséphine Baker entre au Panthéon

*

Recouvrance avant l'EHPAD - Saintes

*

Tirailleurs Sénégalais à Saintes

Quand ma fiction dépasse la réalité... La terre promise, l'Eldorado... le Nouveau monde (enfin un plus beau..).. Ce n'est que sur la Pub des passeurs maffieux...

Quand ma fiction dépasse la réalité... La terre promise, l'Eldorado... le Nouveau monde (enfin un plus beau..).. Ce n'est que sur la Pub des passeurs maffieux...

C'est une même histoire mais j'en avais changé le titre, pour la visibilité des futurs lecteurs...
C'est une même histoire mais j'en avais changé le titre, pour la visibilité des futurs lecteurs...

C'est une même histoire mais j'en avais changé le titre, pour la visibilité des futurs lecteurs...

Il ne faut pas chercher à voir des ressemblances avec les membres du gouvernement actuel, sauf pour " ma " présidente de la république, Ségolène Royal en son temps, sous le pseudo de Victoire Lis.
Il ne faut pas chercher à voir des ressemblances avec les membres du gouvernement actuel, sauf pour " ma " présidente de la république, Ségolène Royal en son temps, sous le pseudo de Victoire Lis.

Il ne faut pas chercher à voir des ressemblances avec les membres du gouvernement actuel, sauf pour " ma " présidente de la république, Ségolène Royal en son temps, sous le pseudo de Victoire Lis.

En son temps j'avais eu l'honneur de la presse et aussi de " Point de vue et Images " le magazine des Royaux et des grands de ce monde.
En son temps j'avais eu l'honneur de la presse et aussi de " Point de vue et Images " le magazine des Royaux et des grands de ce monde.
En son temps j'avais eu l'honneur de la presse et aussi de " Point de vue et Images " le magazine des Royaux et des grands de ce monde.

En son temps j'avais eu l'honneur de la presse et aussi de " Point de vue et Images " le magazine des Royaux et des grands de ce monde.

Le site de Recouvrance, si on connait bien le nouvel EHPAD,

qui se souvient de l'ancienne institution religieuse,

collège et école primaire. Je vous présente ici quelques images....

Et voicui aussi une page de notre histoire. C'était à l'époque où le Régiment des Tirailleurs Sénégalais était à Saintes. Il était de coutume que les militaires offraient leurs services contre rétributions, dans le quartier St Pallais / Route de Chaniers, il y avait des producteurs de primeurs et légumes. Ainsi les producteurs donnaient du travail à ces militaires dans leur temsp de repos. C'était une certaine vie de quartier, à double titre.
Et voicui aussi une page de notre histoire. C'était à l'époque où le Régiment des Tirailleurs Sénégalais était à Saintes. Il était de coutume que les militaires offraient leurs services contre rétributions, dans le quartier St Pallais / Route de Chaniers, il y avait des producteurs de primeurs et légumes. Ainsi les producteurs donnaient du travail à ces militaires dans leur temsp de repos. C'était une certaine vie de quartier, à double titre.
Et voicui aussi une page de notre histoire. C'était à l'époque où le Régiment des Tirailleurs Sénégalais était à Saintes. Il était de coutume que les militaires offraient leurs services contre rétributions, dans le quartier St Pallais / Route de Chaniers, il y avait des producteurs de primeurs et légumes. Ainsi les producteurs donnaient du travail à ces militaires dans leur temsp de repos. C'était une certaine vie de quartier, à double titre.
Et voicui aussi une page de notre histoire. C'était à l'époque où le Régiment des Tirailleurs Sénégalais était à Saintes. Il était de coutume que les militaires offraient leurs services contre rétributions, dans le quartier St Pallais / Route de Chaniers, il y avait des producteurs de primeurs et légumes. Ainsi les producteurs donnaient du travail à ces militaires dans leur temsp de repos. C'était une certaine vie de quartier, à double titre.
Et voicui aussi une page de notre histoire. C'était à l'époque où le Régiment des Tirailleurs Sénégalais était à Saintes. Il était de coutume que les militaires offraient leurs services contre rétributions, dans le quartier St Pallais / Route de Chaniers, il y avait des producteurs de primeurs et légumes. Ainsi les producteurs donnaient du travail à ces militaires dans leur temsp de repos. C'était une certaine vie de quartier, à double titre.
Et voicui aussi une page de notre histoire. C'était à l'époque où le Régiment des Tirailleurs Sénégalais était à Saintes. Il était de coutume que les militaires offraient leurs services contre rétributions, dans le quartier St Pallais / Route de Chaniers, il y avait des producteurs de primeurs et légumes. Ainsi les producteurs donnaient du travail à ces militaires dans leur temsp de repos. C'était une certaine vie de quartier, à double titre.
Et voicui aussi une page de notre histoire. C'était à l'époque où le Régiment des Tirailleurs Sénégalais était à Saintes. Il était de coutume que les militaires offraient leurs services contre rétributions, dans le quartier St Pallais / Route de Chaniers, il y avait des producteurs de primeurs et légumes. Ainsi les producteurs donnaient du travail à ces militaires dans leur temsp de repos. C'était une certaine vie de quartier, à double titre.
Et voicui aussi une page de notre histoire. C'était à l'époque où le Régiment des Tirailleurs Sénégalais était à Saintes. Il était de coutume que les militaires offraient leurs services contre rétributions, dans le quartier St Pallais / Route de Chaniers, il y avait des producteurs de primeurs et légumes. Ainsi les producteurs donnaient du travail à ces militaires dans leur temsp de repos. C'était une certaine vie de quartier, à double titre.
Et voicui aussi une page de notre histoire. C'était à l'époque où le Régiment des Tirailleurs Sénégalais était à Saintes. Il était de coutume que les militaires offraient leurs services contre rétributions, dans le quartier St Pallais / Route de Chaniers, il y avait des producteurs de primeurs et légumes. Ainsi les producteurs donnaient du travail à ces militaires dans leur temsp de repos. C'était une certaine vie de quartier, à double titre.

Et voicui aussi une page de notre histoire. C'était à l'époque où le Régiment des Tirailleurs Sénégalais était à Saintes. Il était de coutume que les militaires offraient leurs services contre rétributions, dans le quartier St Pallais / Route de Chaniers, il y avait des producteurs de primeurs et légumes. Ainsi les producteurs donnaient du travail à ces militaires dans leur temsp de repos. C'était une certaine vie de quartier, à double titre.

Le producteur et deux employés paraissant satisfait de leur second job.

Le producteur et deux employés paraissant satisfait de leur second job.

Voir les commentaires

20 - Les fils d'un capitaine allemand en occupation à Saintes en 41-42 font un Don à Saintes

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

20 - Les fils d'un capitaine allemand en occupation à Saintes en 41-42 font un Don à Saintes

Notre père, Jakob Kölmel, était à Kiel en 1939 et ensuite il avait été à Hambourg.

A Kiel il avait étudié la médecine puis il avait été travailler à Hamburg dans un institut spécialisé pour des infections. Puis étant forcé de servir comme médecin militaire il avait été envoyé à Saintes (France). Dans cette ville il était responsable pour la santé des militaires allemands et des Français, Il devait aussi surveiller les maisons de tolérance, ceci peut-être de février 1941 à fin avril 1942. son bureau devait se trouver tout près de l'abbaye aux Dames.

En avril 1942 il a eu son premier garçon, ainsi mon frère était né. Mon père aura cinq enfants, des garçons. Puis en mai 1942 il devait partir vers la Russie avec la division " 305 ". Là il y fut grièvement blessé, c'était vers les environs de septembre 1942. Puis après cette blessure il travaillait comme médecin militaire (Lazarett) en forêt noire.

Après la guerre les alliés, les Français, l'envoyaient comme médecin dans un petit villade de Bade. mais vers 1947 des militaires français lui avaient montré trois documents provenant de Saintes où il avait documenté par sa souligne (Termes exacts du fils voulant dire qu'il avait signé les documents) .. " morts par noyade ". En fait c'était un assassinat par les " SS " (Voir son premier courrier). Les militaires français voulaient le faire prisonnier ou plus...! Mais les habitants de ce village avaient alors témoigné la sincérité de mon père médecin.

Toute sa vie il aura gardé ce fait sur ses épaules, comme en profonde dépression.

Mon père n'est jamais revenu à Saintes car il avait trop honte (Cette dernière réponse suite à une de mes demandes, à savoir si son père était revenu à Saintes depuis, du fait que j'avais eu connaissance de la venue de touriste allemand d'origine de Hambourg)

20 - Les fils d'un capitaine allemand en occupation à Saintes en 41-42 font un Don à Saintes
20 - Les fils d'un capitaine allemand en occupation à Saintes en 41-42 font un Don à Saintes

" Cher Monsieur Souris,
Est-ce que vous pourriez m'aider? Je cherche des informations concernant mon père, Dr. Jakob Kölmel, né en 1914, mort 1993, qui était médecin allemand à Saintes pendant la Deuxième Guerre Mondiale. A cette période, trois jeunes Français étaient jetés dans le fleuve Charente par les SS et mourraient. Mon père était forcé de souscrire un " mort par noyade". Mais c'était un assassinat.
Connaissez-vous cet événement et pourriez vous me donner plus de informations: les noms des trois jeune gens, l'endroit et la date de cet affreux événement. Est-ce qu'il y a une sorte de monument comme souvenir à Saintes pour ca.
Merci beaucoup pour votre réponse. Cordialement. Hans Wolfgang Kölmel (Allemagne) "

20 - Les fils d'un capitaine allemand en occupation à Saintes en 41-42 font un Don à Saintes

 

Conclusions

 

Après avoir effectué des recherches dans mes dossiers personnels de témoignages, dans les actes officiels dans les mairies, dans certains extraits de presse, dans certains registres d'inhumations des cimetières, Saintes ou périphérie immédiate, surtout près du fleuve Charente, il s'avère que je n'ai pas réussi à trouver des éléments probants qui se rattacheraient à cette affaire de près ou loin, sauf un lien avec certaines unités de " SS " passées à Saintes ou dans sa périphérie immédiate. Seule la consultation des archives des déplacements et lieux de stationnement des unités " SS " pourraient faire déboucher sur des pistes potentiellement utilisables, mais ces dossiers ne peuvent se trouver que dans les archives allemandes.

Il reste deux pistes possibles, non exploitées à ce jour: Un appel à témoins dans la presse écrite et parcourir toute la presse écrite de l'époque concernée. Pour cette dernière piste elle serait difficile à exploiter car tous les journaux de cette époque n'ont pas été conservés, mais aussi le fait que ces noyades n'y seraient pas spécialement mentionnées. Mais ces décès, proches l'un de l'autre pourraient peut-être y figurer. Pour le mort déclaré par le commisssaire de police, il n'y est pas spécialement question de noyade (9/10/1941).

Aussi à ce jour, sauf autre élément fourni par le demandeur ou déclaration spontanée d'un témoin de dernière minute, il est à considérer que les investigations sont closes, même si c'est toujours provisoire car la recherche historique ne peut jamais se refermer totalement.

 

Lettre à l'intention de Hans Wolfgang Kölmel

 

Cher Monsieur,

 

Comme vous pourrez le constater dans mes conclusions, je suis au regret de vous faire savoir que mes recherches n'ont pu aboutir. J'aurai préféré qu'elles soient positives, car je comprends fortement votre demande. Demande très louable pour l'honneur de votre père et de toute votre famille.

En ce qui me concerne je considère que, jusqu'à preuve du contraire, votre père fut un combattant de l'armée allemande avec un sens fort d'humanité, tout cela à la lecture de vos déclarations depuis notre premier entretien et du fait qu'il exerçait un métier très proche des humains, puisqu'il était médecin.

Vous m'avez annoncé votre venue l'été prochain, je vous rencontrerai avec plaisir au cœur de la ville de Saintes et bien sûr j'y serai votre guide sur les pas de votre père pour sa période militaire en notre ville.

Il est évident que si d'ici votre venue vous aviez d'autres informations à me transmettre, je les recevrais avec satistaction.

Vous remerciant de nos bonnes relations, veuillez accepter, cher Monsieur, mes cordiales et respectueuses salutations.

Michel Souris

Ci-après les lieux présumés du drame entre mai 1941 et juillet 1942
Ci-après les lieux présumés du drame entre mai 1941 et juillet 1942
Ci-après les lieux présumés du drame entre mai 1941 et juillet 1942
Ci-après les lieux présumés du drame entre mai 1941 et juillet 1942

Ci-après les lieux présumés du drame entre mai 1941 et juillet 1942

Après des mois mais hélas sans vraiment avoir eu des certitudes..... et après leur retour en Allemagne, voici le mail que j'ai reçu, alors que je me trouvais à Oradour sur Glane (Pur hasard)....

Après des mois mais hélas sans vraiment avoir eu des certitudes..... et après leur retour en Allemagne, voici le mail que j'ai reçu, alors que je me trouvais à Oradour sur Glane (Pur hasard)....

Cher monsieur Souris,
cher Michel,
Nous sommes retournés en Allemagne pleins des souvenirs, des beaux souvenirs. Mes frères, ma belle-soeur, ma femme et moi, nous vous remercions mille fois. Pour tous de nous les jours à Saintes ont été inoubliables.  Si bien préparés par vous, si informatifs, si gentils. Nous avons vu, que vous vivez dans une cité très belle, très intéressante, très historique, très musicale. Et nous espérons, que les habitants pardonnent les malfaisances, que la 2ième Guerre mondiale et les Allemands leur a fait. Moi et mes quatre frères ont décidé de nous montrer reconnaissants en forme d’un don d’argent, organisme selon votre décision. S’il vous plaît parlez au maire pour Saintes pour que nous puissions transférer une petit somme de 2.000,00 Euro.
Ecrivez-nous les coordonnées bancaires, ça veut dire le IBAN correspondant.
Peut-être ce n’est-pas la dernière fois, où nous sommes allés à Saintes.
Cordialement
Hans Wolfang Kölmel   p.s.: N'oubliez pas, s’il vous plait, de continuer vos recherches concernant les trois jeunes gens assassinés pendant la guerre (Par un SS à Saintes).
Reçu 8 août 2021
20 - Les fils d'un capitaine allemand en occupation à Saintes en 41-42 font un Don à Saintes

La somme promise est bien arrivée sur le compte du Centre Hospitalier de Saintonge, ceci après des entretiens avec Monsieur le Maire de Saintes, qui m'a facilité une rencontre avec  le directeur du C.H. de Saintes, ce qui a permis de mener à bien la déposition de ce Don envers notre ville.

Merci, Cher Wolfgang, à vous et à vos frères, nos peuples ont tellement souffert, comme nous avions pu le comprendre au cours de nos divers entretiens à Saintes.

A bientôt, vous serez toujours les bienvenus, vous et les votres, amicalement, Michel Souris.

" Pour la vie "

Voir les commentaires

14 - Jour de Deuil Allemand - Cimetière militaire Berneuil

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Jour du Deuil Allemand

Cimetière militaire allemand

" Berneuil - 17 "

Comme si vous y étiez ce matin de dimanche,

accueilli par Alain Massard (responsable sur le site) certes, mais surtout par Madame Stefanie Zeidler, Consule de la République Fédérale Allemande, en poste à Bordeaux.

Action.... Images... 

Beaucoup de monde sur la route Saintes - Pons ...

Beaucoup de monde sur la route Saintes - Pons ...

Prise de paroles de madame la consule, en présence des invités, dont d enombreux ressortissants allemands, mais aussi des corps constitués et bien sûr avec la présence de militaires de l'armée de l'air venant de la B.A 722 Saintes, on remarquera aussi des militaires de la Luftwaffe, armée de l'air allemande.
Prise de paroles de madame la consule, en présence des invités, dont d enombreux ressortissants allemands, mais aussi des corps constitués et bien sûr avec la présence de militaires de l'armée de l'air venant de la B.A 722 Saintes, on remarquera aussi des militaires de la Luftwaffe, armée de l'air allemande.
Prise de paroles de madame la consule, en présence des invités, dont d enombreux ressortissants allemands, mais aussi des corps constitués et bien sûr avec la présence de militaires de l'armée de l'air venant de la B.A 722 Saintes, on remarquera aussi des militaires de la Luftwaffe, armée de l'air allemande.
Prise de paroles de madame la consule, en présence des invités, dont d enombreux ressortissants allemands, mais aussi des corps constitués et bien sûr avec la présence de militaires de l'armée de l'air venant de la B.A 722 Saintes, on remarquera aussi des militaires de la Luftwaffe, armée de l'air allemande.
Prise de paroles de madame la consule, en présence des invités, dont d enombreux ressortissants allemands, mais aussi des corps constitués et bien sûr avec la présence de militaires de l'armée de l'air venant de la B.A 722 Saintes, on remarquera aussi des militaires de la Luftwaffe, armée de l'air allemande.
Prise de paroles de madame la consule, en présence des invités, dont d enombreux ressortissants allemands, mais aussi des corps constitués et bien sûr avec la présence de militaires de l'armée de l'air venant de la B.A 722 Saintes, on remarquera aussi des militaires de la Luftwaffe, armée de l'air allemande.
Prise de paroles de madame la consule, en présence des invités, dont d enombreux ressortissants allemands, mais aussi des corps constitués et bien sûr avec la présence de militaires de l'armée de l'air venant de la B.A 722 Saintes, on remarquera aussi des militaires de la Luftwaffe, armée de l'air allemande.
Prise de paroles de madame la consule, en présence des invités, dont d enombreux ressortissants allemands, mais aussi des corps constitués et bien sûr avec la présence de militaires de l'armée de l'air venant de la B.A 722 Saintes, on remarquera aussi des militaires de la Luftwaffe, armée de l'air allemande.
Prise de paroles de madame la consule, en présence des invités, dont d enombreux ressortissants allemands, mais aussi des corps constitués et bien sûr avec la présence de militaires de l'armée de l'air venant de la B.A 722 Saintes, on remarquera aussi des militaires de la Luftwaffe, armée de l'air allemande.
Prise de paroles de madame la consule, en présence des invités, dont d enombreux ressortissants allemands, mais aussi des corps constitués et bien sûr avec la présence de militaires de l'armée de l'air venant de la B.A 722 Saintes, on remarquera aussi des militaires de la Luftwaffe, armée de l'air allemande.
Prise de paroles de madame la consule, en présence des invités, dont d enombreux ressortissants allemands, mais aussi des corps constitués et bien sûr avec la présence de militaires de l'armée de l'air venant de la B.A 722 Saintes, on remarquera aussi des militaires de la Luftwaffe, armée de l'air allemande.

Prise de paroles de madame la consule, en présence des invités, dont d enombreux ressortissants allemands, mais aussi des corps constitués et bien sûr avec la présence de militaires de l'armée de l'air venant de la B.A 722 Saintes, on remarquera aussi des militaires de la Luftwaffe, armée de l'air allemande.

Après la cérémonie sur le plateau du souvenir, déplacement au monument aux morts de la commune de Berneuil
Après la cérémonie sur le plateau du souvenir, déplacement au monument aux morts de la commune de Berneuil
Après la cérémonie sur le plateau du souvenir, déplacement au monument aux morts de la commune de Berneuil

Après la cérémonie sur le plateau du souvenir, déplacement au monument aux morts de la commune de Berneuil

La fière allure du monument de Berneuil... 1914/18 et 1939/45, alors les allemands ont voulu ainsi honorer nos morts. Puis enfin le vin d'honneur, petite cérémonie aussi sympa au cours de laquelle le " Souvenir Français " a honorer deux de nos concitoyens... un porte-drapeau et le gardien du cimetière, Alain Massard.
La fière allure du monument de Berneuil... 1914/18 et 1939/45, alors les allemands ont voulu ainsi honorer nos morts. Puis enfin le vin d'honneur, petite cérémonie aussi sympa au cours de laquelle le " Souvenir Français " a honorer deux de nos concitoyens... un porte-drapeau et le gardien du cimetière, Alain Massard.
La fière allure du monument de Berneuil... 1914/18 et 1939/45, alors les allemands ont voulu ainsi honorer nos morts. Puis enfin le vin d'honneur, petite cérémonie aussi sympa au cours de laquelle le " Souvenir Français " a honorer deux de nos concitoyens... un porte-drapeau et le gardien du cimetière, Alain Massard.
La fière allure du monument de Berneuil... 1914/18 et 1939/45, alors les allemands ont voulu ainsi honorer nos morts. Puis enfin le vin d'honneur, petite cérémonie aussi sympa au cours de laquelle le " Souvenir Français " a honorer deux de nos concitoyens... un porte-drapeau et le gardien du cimetière, Alain Massard.
La fière allure du monument de Berneuil... 1914/18 et 1939/45, alors les allemands ont voulu ainsi honorer nos morts. Puis enfin le vin d'honneur, petite cérémonie aussi sympa au cours de laquelle le " Souvenir Français " a honorer deux de nos concitoyens... un porte-drapeau et le gardien du cimetière, Alain Massard.
La fière allure du monument de Berneuil... 1914/18 et 1939/45, alors les allemands ont voulu ainsi honorer nos morts. Puis enfin le vin d'honneur, petite cérémonie aussi sympa au cours de laquelle le " Souvenir Français " a honorer deux de nos concitoyens... un porte-drapeau et le gardien du cimetière, Alain Massard.
La fière allure du monument de Berneuil... 1914/18 et 1939/45, alors les allemands ont voulu ainsi honorer nos morts. Puis enfin le vin d'honneur, petite cérémonie aussi sympa au cours de laquelle le " Souvenir Français " a honorer deux de nos concitoyens... un porte-drapeau et le gardien du cimetière, Alain Massard.
La fière allure du monument de Berneuil... 1914/18 et 1939/45, alors les allemands ont voulu ainsi honorer nos morts. Puis enfin le vin d'honneur, petite cérémonie aussi sympa au cours de laquelle le " Souvenir Français " a honorer deux de nos concitoyens... un porte-drapeau et le gardien du cimetière, Alain Massard.
La fière allure du monument de Berneuil... 1914/18 et 1939/45, alors les allemands ont voulu ainsi honorer nos morts. Puis enfin le vin d'honneur, petite cérémonie aussi sympa au cours de laquelle le " Souvenir Français " a honorer deux de nos concitoyens... un porte-drapeau et le gardien du cimetière, Alain Massard.
La fière allure du monument de Berneuil... 1914/18 et 1939/45, alors les allemands ont voulu ainsi honorer nos morts. Puis enfin le vin d'honneur, petite cérémonie aussi sympa au cours de laquelle le " Souvenir Français " a honorer deux de nos concitoyens... un porte-drapeau et le gardien du cimetière, Alain Massard.

La fière allure du monument de Berneuil... 1914/18 et 1939/45, alors les allemands ont voulu ainsi honorer nos morts. Puis enfin le vin d'honneur, petite cérémonie aussi sympa au cours de laquelle le " Souvenir Français " a honorer deux de nos concitoyens... un porte-drapeau et le gardien du cimetière, Alain Massard.

Et clin d'œil en se disant à bientôt en 2022 pour cette rencontre fraternelle.
Et clin d'œil en se disant à bientôt en 2022 pour cette rencontre fraternelle.
Et clin d'œil en se disant à bientôt en 2022 pour cette rencontre fraternelle.
Et clin d'œil en se disant à bientôt en 2022 pour cette rencontre fraternelle.
Et clin d'œil en se disant à bientôt en 2022 pour cette rencontre fraternelle.
Et clin d'œil en se disant à bientôt en 2022 pour cette rencontre fraternelle.

Et clin d'œil en se disant à bientôt en 2022 pour cette rencontre fraternelle.

Remerciements à Jean-Michel Clochard qui est l'auteur de certaines de ces photos.
Remerciements à Jean-Michel Clochard qui est l'auteur de certaines de ces photos.

Remerciements à Jean-Michel Clochard qui est l'auteur de certaines de ces photos.

Voir les commentaires

5 - Tuile à l'abbaye aux Dames - Voyage à Bordeaux - St Pallais en péril - Evasion

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Un peu en vrac, mais quand même..

- " Tuile " à l'abbaye aux Dames

- St Pallais URGENT

- La grue de l'évasion

Voyage à Bordeaux.. Diaporama sans paroles

" Point presse " en l'abbaye aux Dames. Des travaux d'urgence sont envisager, en effet la charpente située au-dessus la coupole de transept sud présente des risques d'effondrement, certes relatifs, mais il faut y parer. Le maire suit de près cette affaire. Drac avisée, recherches d'entreprises et appel d'offres... Sacré travail pour un lieu sacré, mais le culte pourra continuer, pour le festival de musique ce sera à voir. ! Mais du côté de l'église paroissiale, l'auteur de Culture-histoire a avisé un des fonctionnaires responsable, d'un autre péril déjà dénoncé sous l'ancienne municipalité....
" Point presse " en l'abbaye aux Dames. Des travaux d'urgence sont envisager, en effet la charpente située au-dessus la coupole de transept sud présente des risques d'effondrement, certes relatifs, mais il faut y parer. Le maire suit de près cette affaire. Drac avisée, recherches d'entreprises et appel d'offres... Sacré travail pour un lieu sacré, mais le culte pourra continuer, pour le festival de musique ce sera à voir. ! Mais du côté de l'église paroissiale, l'auteur de Culture-histoire a avisé un des fonctionnaires responsable, d'un autre péril déjà dénoncé sous l'ancienne municipalité....
" Point presse " en l'abbaye aux Dames. Des travaux d'urgence sont envisager, en effet la charpente située au-dessus la coupole de transept sud présente des risques d'effondrement, certes relatifs, mais il faut y parer. Le maire suit de près cette affaire. Drac avisée, recherches d'entreprises et appel d'offres... Sacré travail pour un lieu sacré, mais le culte pourra continuer, pour le festival de musique ce sera à voir. ! Mais du côté de l'église paroissiale, l'auteur de Culture-histoire a avisé un des fonctionnaires responsable, d'un autre péril déjà dénoncé sous l'ancienne municipalité....
" Point presse " en l'abbaye aux Dames. Des travaux d'urgence sont envisager, en effet la charpente située au-dessus la coupole de transept sud présente des risques d'effondrement, certes relatifs, mais il faut y parer. Le maire suit de près cette affaire. Drac avisée, recherches d'entreprises et appel d'offres... Sacré travail pour un lieu sacré, mais le culte pourra continuer, pour le festival de musique ce sera à voir. ! Mais du côté de l'église paroissiale, l'auteur de Culture-histoire a avisé un des fonctionnaires responsable, d'un autre péril déjà dénoncé sous l'ancienne municipalité....

" Point presse " en l'abbaye aux Dames. Des travaux d'urgence sont envisager, en effet la charpente située au-dessus la coupole de transept sud présente des risques d'effondrement, certes relatifs, mais il faut y parer. Le maire suit de près cette affaire. Drac avisée, recherches d'entreprises et appel d'offres... Sacré travail pour un lieu sacré, mais le culte pourra continuer, pour le festival de musique ce sera à voir. ! Mais du côté de l'église paroissiale, l'auteur de Culture-histoire a avisé un des fonctionnaires responsable, d'un autre péril déjà dénoncé sous l'ancienne municipalité....

Et avant d enous retrouver un jour entier à Bordeaux, un petit regard vers le ciel de la rue arc de Triomphe.
Et avant d enous retrouver un jour entier à Bordeaux, un petit regard vers le ciel de la rue arc de Triomphe.

Et avant d enous retrouver un jour entier à Bordeaux, un petit regard vers le ciel de la rue arc de Triomphe.

Embarquement immédiat pour Bordeaux... après un petit coup de T.E.R

Embarquement immédiat pour Bordeaux... après un petit coup de T.E.R

Cathédrale, basilique, St Fort.... le Saint qui rendait fort...  dans la crypte de St Seurin.
Cathédrale, basilique, St Fort.... le Saint qui rendait fort...  dans la crypte de St Seurin.
Cathédrale, basilique, St Fort.... le Saint qui rendait fort...  dans la crypte de St Seurin.
Cathédrale, basilique, St Fort.... le Saint qui rendait fort...  dans la crypte de St Seurin.
Cathédrale, basilique, St Fort.... le Saint qui rendait fort...  dans la crypte de St Seurin.

Cathédrale, basilique, St Fort.... le Saint qui rendait fort... dans la crypte de St Seurin.

Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.
Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.

Mais le T.E.R nous attend, merci d'avoir partagé notre voyage, via des clichés au hasard des rues et des sites.

Voir les commentaires

1 - Le bronze de la mémoire

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Bronze de la mémoire

Cette urne renferme de la terre sacrée

" La ville a fait lustrer la plaque "

A Saintes... une première depuis des décennies, en effet il était temps d'y penser. Merci pour eux. Square du maréchal Foch à Saintes.
A Saintes... une première depuis des décennies, en effet il était temps d'y penser. Merci pour eux. Square du maréchal Foch à Saintes.

A Saintes... une première depuis des décennies, en effet il était temps d'y penser. Merci pour eux. Square du maréchal Foch à Saintes.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>