Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

11 - Echevinage & Travaux du beffroi - La terre de notre histoire... faïencerie - Garden Ice Café à Saintes - Fort Boyard en 1998: Graffiti

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Beffroi dans tous ses états

 

Juin-2012-004-copie-1.jpg

 

En 1989 du fait d'une campagne de recherches de graffiti à l'intérieur du beffroi il avait été exécuté ce dessin " écorché " du bâtiment du XVI ème.

 

 


 

Quand la terre s'effondre et s'ouvre...

.. on retrouve notre histoire.

 

 

Juin 2012

 

Cuisson poterie - Séparation 3 2013

 

La fameuse cale triangulaire qui séparait les poteries mise au four de la faïencerie (Baron - Rue St Vivien)

 


Garden Ice Café... à Saintes

 

Juin 2012-005-copie-1

 

Culture-Histoire sera présent

Cours national à Saintes


Recherches sur le Fort - Boyard en 1998

 

Fort Boyard Campagne Graffiti 1998-001

 

Un ministre de l'intérieur, bien placé car il était Charentais, m'en avait fait obtenir les clefs.

 

Fort Boyard Campagne Graffiti 1998

 

A cette époque il avait alors été relevé 14 inscriptions lapidaires sur ce fort océanique.

Peu, certes, mais de gardien du littoral de l'estuaire de la Charente, puis prison et enfin désert fréquenté par les pillards et les oiseaux, il était enfin devenu un fameux lieu de tournage de jeux télévisés. En fait peu occupé pour se retrouver livré aux graveurs de signes lapidaires.

 

Livre graffiti - Fort Boyard - 1999


Quand un reflet rend agressif

 

oiseau.jpg

(Rue piétonne Saintes, tous les jours...)

 

Merci à Patrick pour cet envoi.

Voir les commentaires

9 - Folklore: Hommage à Goulbenèze - Olivia et ses portraits - Cédric Trochut et le fruit de nos vignes - Bordeaux Saintes: Yann Guyot / Rudy Barbier / Benoit Sinner

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

 

 

Goulbenèze le barde Saintongeais

 

09-03-13 038

 

Le groupe folklorique, enfin deux sympathiques représentants, honorent  celui qui a eu tellement de " bagout " pour parler de la Saintonge, en patois bien sûr.

 

09-03-13 027

 

A l'inauguration du nouvel emplacement du monument du barde qui a posé ses valises dans le jardin public de Saintes, il y avait un bon public.

 

09-03-13 029

 

Ces braves paysans saintongeais se croient certainement à la foire mensuelle de Saintes.

 


Olivia Oudart et ses portraits

 

09-03-13 013

 

Chaque samedi elle se tient à votre disposition pour vous croquer le.... portrait.

 

09-03-13 017

 


Cédric Trochut en dédicace chez Estelle

 

 

09-03-13 008

 

Cédric est-il tombé dedans quand il était petit...?

 

Et si vous lui demandiez...!

 

" Saintes & Co " Histoire d'un vignoble(Éditions du Cherche midi)

 

Un livre certainement technique, mais avec une vraie traçabilité historique depuis le cep de vigne... jusqu'à votre table.

 


Bordeaux - Saintes : Sa 75 ème

 

 

148 km et un champion à l'arrivée. Pour l'équipe gagnante, E.C Armée de terre, via la voix de son champion Yann Guyot, il faut penser équipe même s'il porte ce soir le maillot de la victoire.

 

Juin 2012-005

 

A 27 ans ce militaire remporte le Bordeaux - Saintes.

Mais écoutons ses propos qui en disent long sur le sens moral de ces combattants très sportifs....

" En fin de course j'ai préféré attendre le dernier tour pour attaquer, avant c'était bien trop tôt. Pour l'avenir..... C'est vrai que maintenant on veut se faire plaisir, mais il faut laisser la place aux jeunes.  En effet c'est aussi grâce à un excellent travail d'équipe, tout au long du parcours, depuis Coutras, que l'équipe de l'armée de terre a remporté cette course en franchissant avec trois hommes la ligne d'arrivée ".

 

Juin 2012-006

(Sur la photo de droite et en haut à gauche, Monsieur le Maire de Saintes, Jean Rouger)

 

Yann Guyot: Premier

Rudy Barbier: second

Benoit Sinner: troisième

(Remarque: 7 hommes composaient cette équipe)

 

Juin 2012-007-copie-1

(Tout à droite Joël Cardin, élu chargé du sport à Saintes)

 

De nombreux spectateurs s'étaient massés sur notre cours national pour voir les champions de la " petite reine ". Le temps était de la partie et comme la météo nous avait privé de sorties depuis quelques-temps... il fallait alors en profiter. La sortie  a été payante, en effet l'ambiance était chaude sur la macadam, l'arrivée a été un triomphe pour l'équipe gagnante, mais on ne doute pas que l'ensemble des compétiteurs s'est donné à fond sur les pédaliers.

 

10-03-13 246

 

Comme l'oblige certainement la tradition de la " grande muette " nos beaux et jeunes champions étaient venus en tenue camouflage... normale pour la traversée de notre Saintonge très verdoyante.

Bravo messieurs pour votre esprit d'équipe, voire que dans votre métier il n'est jamais bon de faire... vélo seul...

 


 

Prison de Saintes...

 

Juin 2012-004

 

Bouteille à la mer, si l'on veut ou bien une manière de communiquer avec le monde... libre !

Voir les commentaires

8 - Couture et retouches " MOBILE " - Braderie saintaise - Objets trouvés... - " Fukushima " Deux bougies éteintes - GUERRE ... et paix

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Coutures et patrons...

" Mobile " pour vous et sur mesure...

 

Juin 2012-002

 

Delphine Depas se déplace pour vous sur les marchés de Saintes.

Après avoir reçu une formation C.A.P " Couture flou " et obtenu un Bac Pro elle s'est installée en tant qu'auto entrepreneur dans la cité saintaise.

Ainsi nous pouvons apercevoir son atelier mobile à son atelier fixe au 79, rue Gautier et sur les places des marchés de la ville.

 

07-03-13-010.jpg

 

" Mon activité consiste à faire des retouches, essentiellement, et bien sûr je suis aussi dans la confection / couture. Actuellement j'ai en chantier une housse de planeur, cela nécessite un grand patron pour ce travail assez rare. Quant aux retouches, ce terme comprend tout ce qui touche au vestimentaire, voire remplacement fermeture, toute la partie boutons / boutonnières et diverses réparations sur les vêtements. Pour ce qui est de mes prix, en moyenne, je puis dire que sensiblement ce sont les prix pratiqués dans les commerces sédentaires. Depuis deux ans 1/2 que j'ai lancé mon entreprise je pense aujourd'hui que financièrement je suis dans le bon équilibre "

 

Juin 2012-003

 

Delphine est ravie quand de nouveaux clients viennent de la part d'une autre personne, en effet elle ne fait pas de publicité, si ce n'est celle d'un travail bien accompli. Dans son atelier mobile, avec le bon accueil tout souriant qu'elle réserve aux clients, on peut dire que son avenir est... bien cousu de fil blanc.

 

Mais au fait...

 

Ses passions: La lecture, le travail manuel, elle aime bien la décoration de son mobilier et y met souvent sa touche personnelle.

Un autre métier: Elle aurait aimé être architecte, mais elle a aussi connu la restauration et les interventions auprès des personnes âgées. Le droit du travail l'aurait aussi intéressé.

Une devise...! " Par rapport à mon travail je serais plutôt carriériste, j'aime bien l'évolution des choses ".

 


 

Braderie à Saintes vendredi & samedi

 

Avant la braderie, aux abords de " La musardière ", la zone où un immeuble a été en péril sur des dizaines de mois. Mais les travaux et le barrage de la rue.. déjà du passé.

 

08-03-13 001

 

Et dans l'après-midi de vendredi..... la braderie

 

08-03-13 002

 


 

Objets trouvés... Est-ce à vous...?

 

06-03-13 001

 


Catastrophe " Fukushima " .. Aurait pu être évitée

 

 

Clip-Phase-2.jpg


La GUERRE et la.. paix

 

des anciens combattants

 

Communiqué:

 

 

Assemblée Générale de l'UNION FEDERALE - LES ANCIENS COMBATTANTS SAINTAIS.

Anciens Combattants de tous conflits, la 86ème Assemblée Générale aura lieu le dimanche 17 mars 2013 à la salle de l’auditorium de la salle Saintonge à Saintes, à partir de 10 heures.

Anciens Combattants, Membres ou non, Adhérents ou non, vous êtes conviés à nos manifestations.


 


 

Invitation PRESSE : Merci de votre présence le dimanche 17 mars à partir de 11 heures à la salle Saintonge, un compte rendu vous sera remis sur place.

 

 

Voir les commentaires

4 - Livre oublié... La musardière 1891 - Braderie centre ville - Pierre témoin... découverte ce jour - Un monstre destructeur en ville...

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Le livre de 1891... Librairie religieuse

" La musardière ".. remonte le temps

 

03-03-13 052

 

Au cours des travaux de mise en place de son café, Gabriel Pena ne pensait pas tomber sur un mystérieux livre.

En effet le site où il s'est installé était avant 1900 une librairie religieuse, puis changeant de gérant ce commerce avait perduré durant quelques décennies pour en fin de compte être occupé par un antiquaire.

Ainsi l'année dernière ce fut la surprise, dans un vieux placard un livre oublié, confondu avec la structure en bois, avait été peint par un des anciens occupants des lieux.

 

Juin 2012-007

 

Mais que nous raconte ce livre?

En fait c'est un livre indiquant les achats des clients au jour le jour et qui seront à régler.

On apprend des noms de clients, entre autres....

Des prêtres, des civils, des religieuses (voire supérieures d'établissements), des fabriques (conseils de paroisses de nos jours), enfin diverses congrégations et hôpitaux. Ainsi on y découvre comme clients la maison des aveugles, le collège de jeunes filles nommé Chavagne.

- La supérieure de l'hôpital, surnommée parfois la supérieure du château....   (normal vu le site).

- Madame Huguet de l'hôtel de ville (en ces temps la ville devait acheter dans des établissements religieux, avant la loi de séparation de l'église et de l'état...!!)

 

On y achetait quoi...? Entre autres... Des pelotes de laine, un volume de Léon XIII (*), statue de St Eutrope, chapelet, planche scapulaire, statue ND de Lourdes, ouvrages de Marie-Eustelle Harpain (Mystique de Saintes décédé une cinquantaine d'années plus tôt), des lustres, des croix, des gravures, des cordons d'aubes, de l'encens, des missels, des compositions florales et bien d'autres objets ou ouvrages. Un objet ou image bien étrange... " la clef du purgatoire "...

 

(*) Pape de 1878 à 1903

 

On apprend aussi que le curé de la paroisse St Pallais se nommait Marchevi.

 

03-03-13 061

(1891 à 1896)

 

Ces objets oubliés, perdus, égarés, soustraits à notre regard... il y en a beaucoup plus que l'on pense. parfois de quelques siècles.. voire de millénaires.... enfouis, oubliés au coeurs des patrimoines familiaux, et puis... sous nos pieds... peut-être, mais certainement pense l'auteur de ce blog média. Tout n'a pas disparu du fait des guerres, des catastrophes naturelles ou de l'action volontaire des hommes, voire aussi au cours des transhumances humaines.

 


La chasse photographique.. pacifique.. mais...!

 

 

03-03-13 031

 


Braderie à Saintes

 

 

05-03-13 069

 


 

Casser pour meiux vivre...

 

" Les boiffiers "

 

05-03-13 049

 

 


 

En rasant les murs...

Traces du passé observées ce jour

 

05-03-13 062

 

Un mur comme un autre, avec beaucoup de pierres de récupération. Aux abords immédiats de l'abbaye aux Dames de Saintes.

 

07-03-13 006

 

zoom......

 

05-03-13 067

 

Gallo-romain très peu probable, mais certainement provenant d'un édifice religieux de ce secteur riche patrimoine de la ville de Saintes. Lequel...? Un encore visible ou un qui a disparu...!!

 

07-03-13 001

 

07-03-13 003

 

Et un peu plus loin.... Mais là le graffiti (assez récent) a été gravée sur la pierre en place

 

07-03-13 007

 


Saintes se met à la poésie

 

05-03-13-070.jpg

 

Poésies certes, mais les sculptures musicales sont aussi très dans le... ton.

Voir les commentaires

1 - Tonnymiles .. expose à " La musardière " - Bordeaux Saintes... Cyclisme - Toto Vicario tatoueur à Saintes - Fiction rétroactives....

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Jeu d'enfant... Passion de grand

ou..

 

" Le monde par un petit trou..... "

 

01-03-13 026

 

Entretien.. au risque d'une répétition....

 

Il est plasticien de la photo, mais ne se prend pas pour un photographe.

Anthonny Emile a découvert " son " monde en regardant par le trou d'une bouteille, il était enfant. Beaucoup plus tard il a appliqué ce principe qui l'avait laissé perplexe et rempli d'admiration pour l'environnement...

En 1998 il s'est alors lancé dans sa passion, tout en conservant son activité d'intermittent du spectacle (éclairagiste).

Il a alors photographié différents objets, voire lieux, puis avait alors procédé à un découpage savant... résultat.. des effets magiques. Il faisait alors d'un objet banal un élément de curiosités, il prend d'ailleurs un malin plaisir à laisser deviner au visiteur ce que pourrait bien représenté dans le cadre qu'il a sous les yeux...?

 

01-03-13 016

 

Vous pourrez le découvrir, au travers ses 22 oeuvres photographiques, exposées à " La musardière ", rue Alsace Lorraine à Saintes. Ceci jusqu'à la fin mars 2013.

 

 

Nous nous quittons sur des mots de l'artiste......

 

" Cette passion est un vrai plaisir, très valorisant. Si je devais choisir un métier m'occupant à 100 % ce serait cette activité dans la création photographique "

 


 

Course cycliste... Bordeaux - Saintes

 

Bordeaux Saintes mars 2013

 

Dans 8 jours on sera tous présent pour saluer et applaudir la " petite reine " sur notre cours national ou bien sur le parcours.. de Coutras à Saintes

 


 

Tatoueur à Saintes 

Troisième du genre

Toto Vicario

Auvent-3-2013---44-r-LR.jpg

 

Toto Vicario est installé depuis quelques semaines rue du perat à Saintes.

 

Nous l'avions déjà rencontré lors de l'exposition au musée Dupuy-Mestreau (l'art de la rue au musée de Saintes en 2012)

 

Le tatouage remonte aux origines de l'homme dit intelligent. mais à quel moment de son évolution a-t-il commencé à s'enduire le corps de traces diverses de couleurs, voire de noir..? Il avait alors à la portée de la main deux couleurs primaires.. le noir (les cendres) Le rouge (le sang). Mais depuis des centaines de milliers d'années la technique et les raisons se sont affinées. Le tatouage est un message aux autres, une extériorisation de nous-mêmes, voire une apparence affichée. (ndlr)

 


 

Sauve qui peut.. à tire d'ailes...?

 

Mais le clic plus rapide...

 

02-03-13-017.jpg

 

 


 

Et si l'histoire se reproduisait...

 

A la place du voile... crac le temple.....

 

02-03-13-011.jpg

 

St Pallais de Saintes.. Aux aurores.




 

L'imaginaire et la fiction...

 

Création du monde - Jupiter 3 2013

 

" Les origines du monde "

 

03-03-13 082

 

Homo érectus

 

03-03-13 073

 

" Martyrs des arènes.. Où sont vos palmes...... ? "

 

Benoit XVI ... une fin impensable sur le trône de St Pierre, survolant le lieu où le premier chef des chrétiens subit le martyr, la tête en bas sur une croix inversée. Pierre (autremant dit Simon) fut le premier d'une longue lignée.

Voir les commentaires

26 - Brocante.. souvent des objets avec leurs histoires: Toquenelle 24 mars - Cité.. qualité (de vie) et oxygénation... - Un touriste à Saintes.. vers 1560... - La musardière

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Brocante  " La Toquenelle " Saintes

Dimanche 24 mars

 

26-02-13-002.jpg

 

Culture-Histoire...  (plutôt M.S) y sera.... Et vous...?


" Les boiffiers " Saintes

 

Destruction et qualité de vie

 

27-02-13 001

 

Moins de grands immeubles et + + de qualité de vie

 

Juin 2012-006-copie-1


Saintes vers 1554

 

 

Vraiment une autre ville, selon Nicolas Alain, un médecin Saintongeais de passage à Saintes (Extrait de Histoire-Passion)

 

Sur ce fleuve, il y a pour entrer dans la ville de Saintes un pont de pierre, ouvrage vraiment stupéfiant par son antiquité non moins que par sa structure inhabituelle. Plusieurs historiens des Gaules le nomment en français d’un mot très déformé ou corrompu, où ne reste que l’ombre du nom ancien, « Montrible », pour « pont terrible ». A l’extrémité du pont, une tour a été édifiée à des fins de défense ; elle regarde vers un faubourg. Il est vraisemblable qu’elle a été élevée par Caïus Julius Caesar, au prix d’un travail mémorable, incroyable. En effet, les pierres d’une taille inhabituelle ont été assemblées par le fer et le ciment avec un tel art que cet ouvrage peut bien être dit inimitable. Que ce pont ou plutôt cet arc de triomphe ait été élevé en l’honneur de César Auguste, c’est ce dont fait foi une inscription dans ses pierres, inscription en lettres romaines, de lecture aisée du moins pour les fragments non mutilés. Il nous a plu de l’insérer ici pour l’amour de l’antiquité : CÆSARI. NEP. DIVI. IVLII. PONTIFICI. AVGVRI (« A César, petit-neveu du divin Jules, Pontife, Augure »). Le reste des lettres peut difficilement être réuni en une suite lisible, à supposer que quelque chose ait été gravé dans ces pierres qui se gâtent chacune à son rythme propre.

Dans la cité est établi le siège épiscopal, illustré par la sainteté et la piété de ses premiers titulaires. La plupart d’entre eux, portés au nombre des saints, admirables par leur érudition non moins que par la pureté de leurs mœurs, édifièrent un sanctuaire (une basilique), des chapelles (autels) et des églises de style ancien à voir pour leur art admirable. Pépin, très pieux roi des Francs, éleva vers 760 la basilique Saint-Pierre (rien n’est plus admirable en France que son clocher), et il la dota de riches revenus. Un chapitre de chanoines y fut établi. Les princes suivants et la plupart des chanoines ( ?) l’enrichirent beaucoup par des revenus et des offrandes considérables. En outre, le palais épiscopal attenant à la cathédrale fut construit avec tant d’art qu’il ferait envie à un roi. Dans la partie la plus élevée de la ville, une forteresse très solide dominait jadis la ville, inaccessible aux chevaux ; nos concitoyens l’appellent le Château. Une fois les Anglais expulsés d’Aquitaine, Philippe de Valois, roi de France, ordonna qu’elle fût rasée, si bien qu’elle est aujourd’hui réduite à des ruines, hormis une tour assez élevée et deux petites chapelles. De l’antique citadelle, il ne reste donc qu’une ruine.

 

Dans les faubourgs de même hauteur, on voit des couvents [consacrés] au prix de dépenses difficiles à estimer et dotés d’importants revenus, dont un, aussi ancien que magnifique, se trouve sur une haute colline et est consacré à saint Eutrope, jadis évêque de la ville. Le roi Louis XI se chargea de lui adjoindre un clocher admirable. Eutrope jeta les fondements de la foi chrétienne peu après le temps des Apôtres, puisqu’on rapporte qu’il fut envoyé parmi les Santons afin de les évangéliser. Mais pendant qu’il travaillait à amener à la foi chrétienne, par le verbe divin, une population de païens jusque là indifférente aux choses sacrées, il fut soumis à des supplices ignominieux par les idolâtres et, pour finir, décapité pour l’amour du Christ et enseveli là. Pour visiter son tombeau et voir le crâne du très saint homme et l’honorer, il y avait depuis longtemps un afflux de Santons et des peuples voisins, surtout de ceux qui souffraient d’hydropisie. A la base de la colline, on voit une partie d’un théâtre, d’un travail vraiment ancien et doté d’arcades (d’où il tient son nom). On voit dans ses pierres quelques inscriptions qui m’amènent à croire que cet ouvrage fut construit par l’empereur romain Gallien, puisqu’on rapporte qu’il a aimé l’Aquitaine au plus haut degré et a élevé à Bordeaux une excellente citadelle, témoignage des temps anciens, qu’on appelle encore aujourd’hui palais de Gallien. Mais beaucoup de ces choses se détériorent sous l’effet du délabrement et de l’abandon, et aujourd’hui subsistent à peine des décombres, puisqu’il n’est pas d’œuvres de la main dont le temps ne vienne un jour à bout.

 

Il y a en outre, dans le faubourg Saint-Pallais (du nom d’un ancien évêque) un couvent de vierges consacrées et voilées, de loin plus auguste que les autres car il fut édifié au prix de dépenses inestimables et doté par Geoffroy, comte de Saintes, et son épouse Agnès. Il faut signaler que son abbesse jouissait jadis du droit de battre monnaie à Saintes. L’abbaye est aujourd’hui dirigée par Françoise de La Rochefoucault, admirable de piété et bienfaitrice des pauvres. Dieu lui accorde la longévité de Nestor !

Contiguë à cette église, il y en a une autre consacrée à Saint Pallais. On dénombre encore deux monastères des familles dominicaine et franciscaine – celui des Dominicains dans la ville, celui des Franciscains à l’extérieur, sur une colline modeste mais très agréable. Près de leur clôture, une église a été élevée en l’honneur de saint Vivien, ancien évêque ; magnifiquement décorée, elle est ornée de riches chapelles qu’entoure un cloître à arcades. Au voisinage, dans les vignes, on voit le sanctuaire de Saint Saloine, célébré par Turpin, archevêque de Reims, mais totalement écroulé ; en cet endroit subsistent divers témoignages des époques anciennes, démontrant que là fut primitivement établie la capitale des Santons Vers les fossés (limites) de la ville, sur une hauteur, se dressait autrefois l’église consacrée à saint Macoult, Breton contraint à l’exil par les siens, mais, comme d’innombrables autres, elle a été victime du temps autant que des guerres civiles. A un mille de la ville, on voit de remarquables aqueducs, œuvre (peut-on penser) des anciens Romains, et, non loin, deux fontaines fréquentées, l’une sur le territoire du Douhet, l’autre à Vénérand (ainsi appelle-t-on communément ce lieu). La première est distante de deux milles de la Charente, dans laquelle elle s’écoule par des canaux souterrains. La seconde, jaillissant d’une source étonnamment abondante, descend tout près de l’autre, si bien qu’à ce jour on ne sait jusqu’où va le ruisseau (la conduite).



(copie littérale du texte traduit du latin)

 


La musardière... et l'art pictural

 

 

Affiche-Tonny-Miles.jpg

 

TONNYMILES ... Culture-Histoire le découvrira, lui et ses oeuvres, en même temps que vous..!!!! 


 

Beffroi de l'échevinage

 

En attente d'investigations...

 

" Les graffiti " parois extérieures

 

Juin 2012-005-copie-2

 

L'auteur de Culture-Histoire est en attente de l'autorisation pour rechercher des graffiti sur le beffroi de l'échevinage.  En 1989, avec Patrice Gerbois, il avait investi les lieux, de la cave au clocheton, pour rechercher les signes lapidaires, autant de signes nécessaires parfois à la traçabilité d'un site.

 

La mairie serait tout à son honneur en accordant la poursuite de ces premières investigations commencées en 1989. A savoir que les pires ennemis des signes lapidaires sont les travaux des hommes et la dégradation du temps... qui passe. Enfin M.S de Culture-Histoire s'était vu accorder l'autorisation d'investigations sur le Fort-Boyard et sur les vestiges de château de Philippe Auguste que l'on peut toujours voir sous le Louvre.

 

A très bientôt.

 

Remarque: Graffiti ou graffitis

 

Voir les commentaires

23 - Photos de rencontres saintaises... - Ancêtres.... parlez-nous.... - Perroquet sensible .. souvenir d'Andrésy - Culture ou patrimoine

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Au hasard des promenades...

 

23-02-13 004

 

Bordure de Charente, après un essai de chute de neige....

 

Juin 2012-copie-4

 

Du côté du golf de Fontvouverte, vers les aqueducs romains.


 

Sur les traces des anciens et des objets....

 

Juin 2012-005-copie-1

 

Si les anciens pouvaient nous parler....!!!!!!!!!!


  Un perroquet très sensible... souvenir de 1988

Andrésy dans les Yvelines

 

Juin-2012-001-copie-5.jpg

 

Magaly et son perroquet

 

Son perroquet parlait, nul n'en doutait, mais un mystère a demeuré...!

 

Ainsi il clamait.. Vive la France, Johnny Halliday, miaouuuu ... mais jamais il n'imitait le serin demeurant dans une cage voisine. Mais après la mort du serin notre brave oiseau parleur a alors imité celui-ci...

 


Cliché d'archives..

Culture ou patrimoine avec ces ex " Site en scènes "

 

Numeriser0003.jpg

 

Aux portes de l'amphithéâtre, quand le site historique était encore ouvert aux manifestations culturelles.

Voir les commentaires

19 - Mariage pour tous.. Trois élus Saintongeais parlent... Catherine Quéré / Jean Rouger / Isabelle Chauché-Pichard - Miroir.. Médiolanum est-elle la plus belle...?

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

" Mariage pour tous "

 

Entre l'assemblée parlementaire et le sénat

 

Trois élus donnent leur point de vue...

 

Catherine Quéré, députée.

Isabelle Chauché-Pichard, conseillère générale.

Jean Rouger, maire de Saintes.

 

D'entrée avec Catherine Quéré

 

« Le mariage pour tous »

 

Vote A.Nale le mardi 12 février

Présenté au Sénat à partir du 18 mars

 

Quéré Catherine 11 2 13 

 

  

Vous êtes intervenue dans l’hémicycle pour ce projet le 30 janvier. En montant à Paris, les mots d’un aumônier rencontré alors, sont à retenir… Ils résument peut-être à eux-seuls un certain fonctionnement de la démocratie :

« Chaque fois qu’une loi accentue la liberté des uns sans menacer celles des autres, nous devons la voter sans attendre. C’est le cas aujourd’hui »

Puis vos mots devant les députés….

« Les valeurs de la république….. sont pleinement respectées et même magnifiées par le texte que nous défendons »

 

 Quéré Catherine 11 2 13 (1)

 

Entretien

 

1          Le « Mariage  pour tous », avec ce terme précis vous avez voté sur ce projet. Avec le gouvernement vous êtes porteuse du projet.. alors votre choix sera irrévocable.. ? 

 

« Mon choix est irrévocable. Le mariage pour tous est fait pour protéger les enfants. Nous avons répertorié environ 300 000 enfants de couples homos qui ne sont pas reconnus, il fallait pouvoir régulariser ces genres de situations »

 

2          L’adoption pour ces nouveaux couples, hormis la P.M.A (voire G.P.A) qui n’est pas dans ce projet de loi, vous semble-t-elle correcte  et dans les normes d’une vie ordinaire… ?

 

« Je suis totalement contre le G.P.A (Gestation par autrui) ? Cela me semble abominable. Actuellement il y a en France des couples qui, n’étant pas reconnus comme des parents n’ont pas de pouvoirs auprès des écoles, pour les hospitalisations, les voyages, en fait ils n’ont aucun droit. Il s’agit bien sûr de couples ayant adopté des enfants hors G.PA et P.M.A (Procréation médicalement assistée). Je suis beaucoup moins dérangé par le principe de la P.M.A ».

 

3          Pour en revenir au « Mariage pour tous » pensez-vous qu’un PACS, nettement amélioré au nom de l’égalité pour tous, n’aurait-il pas été suffisant… ?

 

« Si c’est un PACS, si on veut l’améliorer, alors pourquoi-pas le mariage. Deux personnes qui ont les sentiments assez forts pour vivre ensemble. Comment cette motivation et le désir du mariage peut-il gêner les autres personnes…  Que deux personnes du même sexe se marient en quoi cela dérange-t-il… ? »

 

4          « Mariage pour tous »…  Au nom de l’égalité, surtout de la liberté, pourrait alors être beaucoup plus étendu… Ainsi:

Plusieurs personnes, même genre ou mixtes, veulent partager une vie commune en tout amour, voir s’unir, se marier, pourquoi-pas… ! Un mariage entre proches parents hors toute question de sexualité ! Ce serait une ouverture très libérale, une extension vers la liberté qui se voudrait tout aussi structurelle et avec autant d’amour… ! Que diriez-vous sur cette extension modifiant notre société… ?

 

« Non car cela me choque. On ne peut aimer deux personnes à la fois. Entre parents cela me choque aussi, le tout est innommable. La loi l’interdit et sur le plan génétique ce n’est pas possible ».

 

5          Enfant adopté. (Normalement et ce serait peut-être plus osé avec PMA et GPA). Son avenir est déjà plombé pour avoir été choisi par un couple de personnes du même genre, le mot sexe n’a rien d’obligatoire. Arrivé à un certain âge, voire au temps des interrogations il pourrait être amené à se poser la question sur ce choix qui avait été fait pour son entrée dans la vie par deux parents du même genre. Il aurait peut-être voulu des parents complémentaires en totalité… ! Que diriez-vous de ce choix soulevant un questionnement de la part de l’enfant… ?

 

« Les enfants ont besoins d’équilibre et d’amour. Je reçois souvent dans mon bureau des cas très douloureux, dont la plupart sont pourtant des familles hétéros ou bien des enfants issus d’hétéros. Je suis convaincu que l’on apporte autant de tendresse et d’amour, même sous toutes les formes de couples. Sur le questionnement d’un enfant, je luis dirai qu’il est l’enfant de deux personnes du même sexe qui s’aimait et qui avait décidé de donner de amour à l’enfant qu’ils avaient pensé avoir un jour. Mais là je parle toujours des enfants adoptés dans les conditions ordinaires de l’adoption ».

 

   Saintes, le 11/02/13

 

***********************************

Jean Rouger, maire de Saintes

 

Harkis-ceremonie-sept-10--4-.jpg

(Image d'archives M.S)

« Le mariage pour tous »

 

 

1          Le « Mariage  pour tous », avec ce terme précis, si vous aviez été amené à voter quel aurait été votre choix sur ce projet…?

 

« Je pense que je l’aurais voté et faisant partie d’une famille politique qui présente ce projet je dois représenter les idées qu’ils défendent. A titre personnel je n’ai rien contre »

 

2          L’adoption, en égalité hétéros / homos, pour ces nouveaux couples, hormis la P.M.A (voire G.P.A) qui n’est pas dans ce projet de loi, vous semble-t-elle correcte  et dans les normes d’une vie ordinaire… ?

 

« Cela existe actuellement donc je n’ai rien à dire de plus, quant au G.P.A et P.M.A c’est hors sujet ».

 

3          Pour en revenir au « Mariage pour tous » pensez-vous qu’un PACS, nettement amélioré au nom de l’égalité pour tous, n’aurait-il pas été suffisant… ?

 

« J’ai vécu les péripéties du vote du PACS, une belle tartuferie entre les élus pour en arriver à faire un PACS qui ne donnait pas les mêmes droits que donne ce mariage pour tous. Ce dernier étant une des moins mauvaises solutions pour garantir les droits entre les époux, ainsi qu’envers les descendants ».

 

4          « Mariage pour tous »…  Au nom de l’égalité, surtout de la liberté, pourrait alors être beaucoup plus étendu… Ainsi:

Plusieurs personnes, même genre ou mixtes, veulent partager une vie commune en tout amour, voir s’unir, se marier, pourquoi-pas… ! Un mariage entre proches parents hors toute question de sexualité ! Ce serait une ouverture très libérale, une extension vers la liberté qui se voudrait tout aussi structurelle et avec autant d’amour… ! Que diriez-vous sur cette extension modifiant notre société… ?

 

« Ce n’est pas dans notre culture, dans notre civilisation. Nous sommes actuellement dans la monogamie. Dans un mariage qui peut assurer la descendance et la transmission des biens. Pas d’avis particulier sur ce qui semble être proposé là »

 

5          Enfant adopté. (Normalement et ce serait peut-être plus osé avec PMA et GPA). Son avenir est déjà plombé pour avoir été choisi par un couple de personnes du même genre, le mot sexe n’a rien d’obligatoire. Arrivé à un certain âge, voire au temps des interrogations il pourrait être amené à se poser la question sur ce choix qui avait été fait pour son entrée dans la vie par deux parents du même genre. Il aurait peut-être voulu des parents complémentaires en totalité… ! Que diriez-vous de ce choix soulevant un questionnement de la part de l’enfant… ?

 

« Je lui dirais que c’est une excellente question qu’il pose à ses parents. Excellente quelque-soit le statut des parents homos ou hétéros. Il devient adulte quand il pose ce genre de question. Mais cette question peut aussi se retrouver dans d’autres domaines de différences, voir l’handicap lourd, la situation sociale… riche ou pauvre, enfin bien d’autres situations qui pourraient aussi soulever des questions que l’on peut se poser à un certain âge, surtout celui de l’adolescence. On regarde ceux qui nous ont élevé, quand on atteint un certain âge, comme d’autres adultes. C’est toute l’ambiguïté de la relation parents enfants ».

 

Et Monsieur le Maire de conclure…

 

« Vous pourriez aussi poser ces questions au père Daniel Cassegrain voire aux gens de droite… ! Certes je n’ai pas voté ce projet, mais en mon temps (J.Rouger a été député  ndlr) j’ai voté pour la parité, le CMU, alors je connais les débats des projets de lois ».

   

17-02-13-013.jpg

(Photo M.S 2/2013)


Merci Monsieur le Maire, mais avant de vous rendre à la réunion de la municipalité, une dernière question….

 

Aux prochaines municipales allez-vous vous engager pour un nouveau mandat… ?

 

« C’est trop tôt pour le savoir, surtout pour le dire. La presse semble le savoir, mais vous avez c’est ce que l’on appelle l’information et la désinformation. Puis le Maire doit aussi traiter de la Communauté d’Agglomération Saintaise, sur ce point je dois préciser que cela nous donne une surcharge de travail, mais notre personnel municipal en supporte aussi le poids et chacun bien à sa place, assume bien cette extension ».

 

Merci Monsieur le Maire.

 

Saintes, le 17/02/2013 

 

***************************

Isabelle Chauché-Pichard, conseillère générale

Saintes-Ouest

 

Chauché-Pichard Isabelle

 

La troisième élue à se prononcer sur ce blog média

 

1          Le « Mariage  pour tous », avec ce terme précis, si vous étiez amenée à voter quel serait votre choix sur ce projet… ?

 

« Oui »

 

2          L’adoption pour ces nouveaux couples, hormis la P.M.A qui ne semble pas dans ce projet de loi, vous semble-t-elle correcte  et dans les normes d’une vie ordinaire… ?

 

« Oui c’est apporter à un enfant abandonné, orphelinat ou autre, amour et affection, cela peut être donné  à un enfant par un couple homo ».

 

3          Pour en revenir au « Mariage pour tous » pensez-vous qu’un PACS, nettement amélioré au nom de l’égalité pour tous, n’aurait-il pas été suffisant… ?

 

« Au nom de l’égalité des droits que tout le monde puisse accéder au mariage, modifiant le code civil en conséquence. Le mot mariage est sacralisé, donc la ségrégation n’aurait pas lieu d’être. Je sais de quoi je parle, ayant été amenée en célébrant des mariages civils d’hétéros, en tant que conseiller municipal ».

 

4          « Mariage pour tous »…  Au nom de l’égalité, surtout de la liberté, pourrait alors être beaucoup plus étendu… Ainsi:

Plusieurs personnes, même genre ou mixtes, veulent partager une vie commune en tout amour, voir s’unir, se marier, pourquoi-pas… ! Un mariage entre proches parents hors toute question de sexualité ! Ce serait une ouverture très libérale, une extension vers la liberté qui se voudrait tout aussi structurelle et avec autant d’amour… ! Que diriez-vous sur cette extension modifiant notre société… ?

 

« La polygamie n’est pas autorisée en France et je suis contre. Mais la polygamie est hors sujet, car le mariage c’est l’union entre deux personnes.

Mais….. Les opposants au « Mariage pour tous » vont dire tout et n’importe quoi… ! En fait le terme «  Mariage pour tous » n’est pas très heureux, car les adversaires de ce projet de mariage pour tous, en arrive bien, comme dans ces exemples, à n’importe quelle proposition.

Une seule chose compte par l’adoption de ce projet de loi… c’est que les homos et hétéros aient les mêmes droits ».

 

5          Enfant adopté. Son avenir est déjà plombé pour avoir été choisi par un couple d e personnes du même genre, le mot sexe n’a rien d’obligatoire. Arrivé à un certain âge, voire au temps des interrogations il pourrait être amené à se poser la question sur ce choix qui avait été fait pour son entrée dans la vie par deux parents du même genre. Il aurait peut-être voulu des parents complémentaires en totalité… ! Que diriez-vous de ce choix soulevant un questionnement de la part de l’enfant… ?

 

« On a tous été des enfants, on ne choisit pas ses parents, des parents homos ou hétéros, ils transmettent la même chose aux enfants, amour et affection nécessaire. On voit bien chez les hétéros qu’il y a aussi de problèmes qui retombent sur les enfants.

Je ne suis pas à la place de ce couple homo, mais ils sont assez intelligents pour avoir fait ce choix et ils sauront bien ce qu’il faudra répondre aux enfants tombés dans ce questionnement…  Ils les auront élevés avec autour d’amour qu’une autre forme de couple ».

 

 

Nous remercions Isabelle Chauché-Pichard (P.S) qui conclut en ces termes, sans appel…

 

« Je suis tout à fait d’accord avec le projet de loi qui va être présenté. Je suis totalement opposée à la P.M.A, contre nature. Je suis opposée aux deux formes d’adoption…. P.M.A (Procréation médicalement assistée) et G.P.A (Gestation pour autrui – Mère porteuse ndlr) »

 

 Saintes, le 16/01/2013

 

Inauguration Mairie Nieul 4 fév 2012

 

(Image d'archives M.S - Inauguration mairie Nieul lès Saintes - 2012)


  La Charente flirte avec l'amphithéâtre gallo-romain

 

18-02-13 024

 

18-02-13 022

 

Miroir... Médiolanum Santonum est-elle la plus belle ?

 

 

Voir les commentaires

17 - Un enfant et la crue... - Image d'archives.. égout antique / romain: Toujours en fonction.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Port Larousselle: Regard d'enfant

 

16-02-13-007.jpg

 

Un autre regard.. celui d'historien.....Un égout romain....

 

Egout-antique-Daniel-Massiou-1989.jpg

 

.... il menait à la Charente, via la rue Port Larousselle, en provenance des thermes romains.

Il y a une vingtaine d'années quand les plaques le recouvrant étaient brisées par endroit.


 

Un fidèle lecteur.. depuis l'amphithéâtre

 

amphi_2.jpg

 

Merci à Patrick S....

Voir les commentaires

15 - Charente photographiée.. Top pas modèle - Urne funéraire un + - Famille d emaçons... Equerre ancienne - Echevinage .. Le trésor St Pierre

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Chasseur chassé.... pacifiquement

 

15-02-13 006

 


Urne funéraire... ajout

 

 

15-02-13 011

 

Un support très certainement, mais le dernier élément, outre des restes du défunt, restent introuvables.

 

15-02-13 009

Indices.....

 

15-02-13 010

 


Equerre de maçon... Autrefois: Etude

 

 

Juin 2012-005

 

La lettre " B " est soit le nom du maçon, soit le nom du forgeron...!

 

Juin 2012-006

 

Pour comparaison avec les autres outils / instruments du maçon. Voir pour un rapprochement qui semble évident.

 

Remarque: En ce qui concerne la coudée, cette unité de mesure antique était déjà utilisée il y a plusieurs milliers d'années. Mais la taille des hommes a été fluctuante durant ces mêmes périodes.

 


Echevinage " Trésor de St Pierre "

Évènement majeur pour la cité épiscopale....

 

Ensemble " Allégria ".. Du Gospel en ces lieux c'est un bel hommage aux hommes... et à leurs Dieux.
" On se réjouit que ce trésor, conservé dernièrement au Présidial, puisse enfin être vu. Après l'exposition jusqu'au 7 avril, il repassera par les réserves de la ville, puis après il retournera dans la salle au trésor " Père Daniel Cassegrain

15-02-13-008.jpg

D'entrée une expo qui affiche la couleur, les personnes présentes au vernissage ont pu admirer au passage que le beffroi était ceint d'un bel échafaudage. En effet la ville est dans les grands travaux... cathédrale et beffroi, ancienneté, et fragilité, obligent. 

15-02-13 011-copie-1

Au centre de la salle on reconnaît Monsieur Jean Rouger, maire. il semble à son élément, en effet dans un ancien mandat de conseiller municipal il était en charge de la culture.

15-02-13 019
Chacun pourra découvrir en ces lieux... vêtements sacerdotaux, nécessaires aux célébrations liturgiques, sans oublier tous les accessoires qui sont propres à ces manifestations cultuelles, ici nous sommes dans le catholicisme. Souvent ces orfèvreries sont de vraies petites oeuvres d'art.
Dans cette vitrine le haut d'un encensoir, instruments du culte qui sert à répandre dans le public et auprès des lieux saints des églises une senteur d'hommage et de respects. Bien sûr avec un rituel tout un gestuel.

15-02-13 028

15-02-13 029

Bustes d'évêques du 19 ème avec des reliquaires, c'était la coutume dans les temps passés.

15-02-13 032
Sévérine Bompays, conservateur:
" Nous avions ces éléments dans la réserve depuis quelques années, l'ancienne salle  du trésor avait été fermé par mesure de sécurité. On a ainsi profité de cette occasion pour les prendre en charge, les mettre en état de conservation et les exposer.  C'est d'ailleurs au Présidial (ancien musée) que sont effectuées la remise en état et que l'on assure la conservation de notre patrimoine mobilier.
Ce patrimoine appartient à la ville, mais il a été mis à la disposition des affectataires, soit les paroisses de la ville. Les objets que vous allez découvrir en ces lieux sont du 19 ème siècle, malheureusement avant la révolution nous n'avons plus rien.  Certes nous avons des textiles anciens (18 ème)qui ont permis de refaire au 19 ème siècle des vêtements et éléments propres au culte, offerts par des dames. Le père Blomme (Archiviste à L'évêché et historien spécialisé .. ndlr) avait d'ailleurs fait  l'inventaire de ce trésor. vous aurez d'ailleurs l'occasion de le voir et de l'écouter à une de ces prochaines conférences à l'hostellerie St Julien. Notre plus ancien élément est un haut d'encensoir datant du 12 ème siècle, ici nous présentons une centaine d'obets et vêtements ".
Père Daniel Cassegrain, curé de St Vivien et de St Pierre, doyen de Saintes:
" Le désir des hommes de faire de belles choses quand ils s'adressent à Dieu, ils désirent vraimentt que cela soit beau ".
15-02-13 033
Sylvie Barre, adjoint au maire, chargée de la culture semble clôture la présentation, mais tout comme le conservateur elle a tenu à remercier tous les acteurs... des services techniques au personnel des musées, sans oublier le père Daniel Cassegrain.
L'exposition est très accueillante, les objets et vêtements, accompagnés de leurs cartons d'informations sont très bien présentés, la salle est belle, presque " flamboyante " et il est très agréable de se déplacer d'une vitrine à une autre, voire des présentoirs de vêtements aux panneaux d'informations (réalisés par l'atelier d el'image de la ville). En fait ce n'est pas forcément un lieu d'où on ressort avec la foi, mais au moins la liturgie a été présentée de manière claire et nette, en permettant ainsi une meileure approche.
Petite précision du conservateur.... tout n'est pas présenté ici.
Alors à très bientôt pour une visite un peu plus approfondie de cette exposition.

 

Voir les commentaires