Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Non au départ du siège du Crédit agricole de Saintes

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

**********************************************

Saintes et " son " Crédit agricole

*****************************************

Saintes vit avec le Crédit agricole depuis des décennies, les Saintais et les élus, voire des sociétaires veulent le maintien du siège social à Saintes.

Manifestation avenue Gambetta, en ouverture du conseil municipal de ce lundi 13 mai.

 

 

Non au départ du siège du Crédit agricole de Saintes

En 2016 le siège social du Crédit agricole (Voire Saintes et Niort) devrait être ouvert à Chagnolet dans la région de La Rochelle.

Mais le personnel, voire des élus et les Saintais ne voient pas cela d'un bon oeil, en effet le départ de Saintes perturberait réellement la vie " sociétale " à Saintes. Aux dires des voies qui se sont élevées ce jour.....

Extrait de la prise de parole de Jean Rouger, Maire de Saintes.

" ....270 emplois sauvés au coeur de la ville.....  un rassemblement populaire pour que ces deux sièges (Niort et Saintes) ne soient pas délocalisés...... tous et toutes nous devons mettre les moyens pour que cette entreprise prospère en Saintonge.....  c'est un bon sens terrien, ce siège de Saintes fonctionne très bien et gagne de l'argent. Personne ne comprend rien à ce choix, on sait que les décideurs de ce changement veulent un nouveau site pour leur siège qui soit à la croisée de Nantes et de Bordeaux..... Merci à ceux qui s'unissent dans ce combat légitime....  nous nous retrouverons pour une nouvelle action...."

Devant un parterre d'environ 180 personnes, dont le conseil municipal, après le Maire, on a pu entendre.... Jean-Pierre Roudier (Conseiller de l'opposition), Catherine Quéré (Députée), enfin un représentant du collectif du maintien du siège social à Saintes.

Ainsi ce sont 500 salariés de Saintes et de Niort qui seront concernés, ainsi que leur famille et bien sûr l'économie locale. La nouvelle était tombée, comme un couperet, sur le personnel. Décision prise par 17 administrateurs, alors que le Crédit agricole compte environ 180 000 sociétaires.

 

Remarque de pure philosophie....

Depuis le temps que cette banque et la Saintonge fonctionnaient ensemble, ne pourrait-il y avoir la " reconnaissance du ventre " ?

Vous aimez les mystères.... de nuit ou de jour,

alors " La nuit des musées " vous concerne,

voire aussi celui de " Stonehenge ".

Entre jardin public et arc de Germanicus, malgré le mauvais temps des Saintais " plumeux " ont vraiment l'air en forme. Mais quel âge a ce super coq de la basse-cour du jardin municipal...?

Entre jardin public et arc de Germanicus, malgré le mauvais temps des Saintais " plumeux " ont vraiment l'air en forme. Mais quel âge a ce super coq de la basse-cour du jardin municipal...?

En fait la photo du haut de l'arc avait été prise, car l'auteur de Culture-histoire avait été intrigué par la présence de ce qui semblent être deux cylindres en pierre entre deux blocs de cette même matière.

En fait la photo du haut de l'arc avait été prise, car l'auteur de Culture-histoire avait été intrigué par la présence de ce qui semblent être deux cylindres en pierre entre deux blocs de cette même matière.

Voir les commentaires

11 - Meilleur apprenti boucher d'Europe.. Thomas Fiaud de Saintes...!! - Pigeon et la beauté du geste - Chapeau et mariage très conservateur - Photo mystère - Ché Guevara & Spartacus à Saintes

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Thomas est parti à Francfort avec un autre apprenti parisien nommé Cosse. Le combat fut rude, en effet les autres concurrents s'étaient nettement plus entraînés, mais l'essentiel était de participer est d'en arriver à ce haut niveau de la compétition.

Il y avait douze candidats en provenance de douze pays d'Europe. Ainsi sur deux jours il y a eu 6 épreuves.

Ecoutons Thomas Fiaud, le Saintais, apprenti boucher chez Jacky Roux.

" Ce ne fut pas facile, les autres étaient bons partout. Chaque épreuve était très délicate et différente, surtout le désossage et l'épluchage de la cuisse. Ils ne travaillaient pas comme nous, surtout sur cette épreuve de la cuisse, nous nous sortions les nerfs, pas eux. Mais je crois que ce fut une bonne expérience, nous avons concouru en bonne camaraderie, bien qu'il y avait la barrière de la langue. je ne regrette rien et j'aimerai bien me représenter une autre année ".

Merci Thomas, soyons convaincu que cette expérience lui sera utile dans son parcours professionnel, ainsi que pour sa vie d'homme.

Notre apprenti boucher, déjà meilleur apprenti de France est arrivé ainsi... 8ème au classement général et 3ème pour les spécialités des régions d'Europe.

Thomas Fiaud dans " son " atelier de la boucherie, rue St Vivien à Saintes.

Thomas Fiaud dans " son " atelier de la boucherie, rue St Vivien à Saintes.

Ces volatiles qui n'en finissent pas de nous étonner avec leur voilure à géométrie variable.

 

 

11 - Meilleur apprenti boucher d'Europe.. Thomas Fiaud de Saintes...!! - Pigeon et la beauté du geste - Chapeau et mariage très conservateur - Photo mystère - Ché Guevara & Spartacus à Saintes

******************************************************************************************************************************************************************************   Un mariage très traditionaliste dans le secteur piéton de Saintes, mais à quelques-pas de cette chapelle on croise aussi une jeune fille avec une belle tenue et surtout un beau chapeau. Parfois la tenue c'est divin.

 

 

 

" Chapeau pour tous "

" Chapeau pour tous "

*****************************************************************************************************************************************************************************

******************************************************************************************************************************************************************************

En visitant les petits recoins d ela ville de Saintes... une descente au rempart

En visitant les petits recoins d ela ville de Saintes... une descente au rempart

De blog média a été ouvert en 2006, parfois y étaient intégrées des photos énigmatiques. Ici ce pourrait en être une, mais c'est plutôt le reflet des fonds de tiroirs. Mais au fait c'était quoi...?

De blog média a été ouvert en 2006, parfois y étaient intégrées des photos énigmatiques. Ici ce pourrait en être une, mais c'est plutôt le reflet des fonds de tiroirs. Mais au fait c'était quoi...?

Voir les commentaires

9 - Campagne présidentielle elle est commencée à Saintes - Manifestations: Contre P.M.A et G.P.A / Contre aéroport de Notre Dame des Landes

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

 Hollande et Sarkozy deux candidats en lice à Saintes

 

 

9 - Campagne présidentielle elle est commencée à Saintes - Manifestations: Contre  P.M.A et G.P.A / Contre aéroport de Notre Dame des Landes

Et si nous restions toujours dans l'affichage à Saintes. Deux prospectus associés par pur hasard .....

9 - Campagne présidentielle elle est commencée à Saintes - Manifestations: Contre  P.M.A et G.P.A / Contre aéroport de Notre Dame des Landes

Voir les commentaires

8 mai 2013 - 8 mai 1945 : De Saintes à Ecurat, un hommage a été rendu.

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

" Quand les hommes vivront d'amour il n'y a aura plus de misère, les guerres seront passagères..... " (Gilles Vignaud célèbre chanteur

Il est aussi dit ... " Si tu veux la PAIX prépare la guerre ".

Ce 8 mai point question de gestes belliqueux, c'est un hommage aux victimes et héros de la seconde guerre mondiale, puis aussi toujours un geste de fraternité avec nos " ennemis " d'hier.

 

8 mai 1945 on se souvient et on commémore en 2013 ce jour de la capitulation de l'Allemagne nazie.

 

 

 

 

 

 

8 mai 2013 - 8 mai 1945 : De Saintes à Ecurat, un hommage a été rendu.

Malgré un ciel inquiétant, comme pour chaque année, la population était au rendez-vous. L'arme régionale, l'armée de l'air, a défilé dans un ordre impeccable, depuis 1945 ces militaires, hommes du rang, apprentis, volontaires et techniciens sont toujours présents aux défilés patriotiques.

8 mai 2013 - 8 mai 1945 : De Saintes à Ecurat, un hommage a été rendu.
8 mai 2013 - 8 mai 1945 : De Saintes à Ecurat, un hommage a été rendu.

Quittant Saintes, cité capitale de la Saintonge, nous nous rendons à Ecurat, 6 km à vol d'oiseau, typique et charmant bourg de Saintonge.

 

8 mai 2013 - 8 mai 1945 : De Saintes à Ecurat, un hommage a été rendu.

Devant le monument aux morts, comme pour toutes les cérémonies concernant cette terre de Saintonge, ses enfants victimes et héros, Monsieur le Maire a su impliquer une grande partie de la population.

Habitants, élus, anciens combattants et bien sûr..... les enfants, chacun a su mettre son coeur et sa voix au service de la mémoire et de l'hommage à rendre en cette journée du 8 mai 2013.

 

Pendant ce temps-là un peu de détente avec ceux qui se la ......     coule douce

Pendant ce temps-là un peu de détente avec ceux qui se la ...... coule douce

Voir les commentaires

6 - Jour de foire à Saintes - Travaux sur le patrimoine - Anciens combattants à l'école primaire Léo Lagrange

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Premier vrai jour de soleil, aussi de nombreux Saintais et saintongeais se sont rendus à la fameuse foire de Saintes. Elle était il y a quelques décennies une des plus importantes de la région par sa longueur. Mais ce matin malgré la bonne humeur des forains et des acheteurs potentiels la matinée avait mal commencé. En effet une femme avait dérobé des livres à l'étal d'un forain et par la suite, alors qu'elle s'était sauvée, son compagnon de déambulation en était venu aux mains avec des forains témoins, il y a même eu un couteau de sorti. A l'heure qu'il est la " voleuse " et son compagnon n'ont certainement pas rendu de compte à la société... En clair ils doivent toujours courir. Ainsi ce milieu de matinée fut bien animé avec ces cris et gesticulations au milieu de la foule.

Alors que la foire se déroule, la partie de la ville non concernée est un peu déserte, sauf les grands centres commerciaux du centre ville dont les parkings sont bien pratiques pour ces visiteurs du fameux lundi de foire. Comme à son habitude l'auteur de Culture-Histoire s'est tourné vers ses lieux cultes, comme il ne se passait rien de bien spécial en ville. Même le manège rétro de David n'était pas vraiment fréquenté. Pourtant un des animaux du manège avait été enfourché par Louis de Funès (Film " Ni vu, ni connu ") pour les besoins d'un film, il s'agissait d'un cochon tout rose. puis un autre acteur, pour le même film s'était perché sur une vache noire, il s'agissait de l'acteur Claude Rich. Mais retournons au coeur de la vieille ville et voyons de plus près où en sont certains travaux.

Alors que la foire se déroule, la partie de la ville non concernée est un peu déserte, sauf les grands centres commerciaux du centre ville dont les parkings sont bien pratiques pour ces visiteurs du fameux lundi de foire. Comme à son habitude l'auteur de Culture-Histoire s'est tourné vers ses lieux cultes, comme il ne se passait rien de bien spécial en ville. Même le manège rétro de David n'était pas vraiment fréquenté. Pourtant un des animaux du manège avait été enfourché par Louis de Funès (Film " Ni vu, ni connu ") pour les besoins d'un film, il s'agissait d'un cochon tout rose. puis un autre acteur, pour le même film s'était perché sur une vache noire, il s'agissait de l'acteur Claude Rich. Mais retournons au coeur de la vieille ville et voyons de plus près où en sont certains travaux.

Certains secteurs de la foire sont réservés à la vente de volailles et autres petits animaux, il y a plusieurs décennies que nous ne trouvons plus sur la foire de Saintes, bovins et autres animaux de fortes tailles, ainsi le pigeon que vous allez découvrir dans la cage n'est pas en vente. En effet il s'agit d'un piège à pigeons, ces pièges sont déposés en différents endroits stratégiques pour diminuer le nombre de ces volatiles. Ici nous sommes dans une petite cour contigue à l'église St Eutrope.

Certains secteurs de la foire sont réservés à la vente de volailles et autres petits animaux, il y a plusieurs décennies que nous ne trouvons plus sur la foire de Saintes, bovins et autres animaux de fortes tailles, ainsi le pigeon que vous allez découvrir dans la cage n'est pas en vente. En effet il s'agit d'un piège à pigeons, ces pièges sont déposés en différents endroits stratégiques pour diminuer le nombre de ces volatiles. Ici nous sommes dans une petite cour contigue à l'église St Eutrope.

*********************************************************************************************************************************************************  Partenariat au nom de la mémoire: ***************************************************** Madame la directrice du groupe scolaire Léo Lagrange vient d’accueillir dans sa classe de CM2 l’association des anciens combattants, l’U.L.A.A.C (Union locale des anciens combattants) et le Souvenir français. Il s’agissait d’un entretien éducatif autour de deux conflits la deuxième guerre mondiale et la guerre d’Algérie (Etendue à l’A.F.N). Ainsi 26 élèves ont été très attentifs aux propos de Christian Barbe (Souvenir français), qui a présenté sommairement la raison pour laquelle ils étaient venus jusqu’à eux. Certes il n’était pas possible en 1 heure ½ de temps de parler en profondeur de ces conflits, mais quelques points forts ont été abordés, dans un discours adapté à ces jeunes de 10 ans (environ), mais l’important était qu’il fallait bien se souvenir et remercier tous ces hommes et femmes qui avaient connu ces combats. Ainsi à la veille du 8 mai (retour en arrière sur le 8 mai 45 – capitulations allemande sans condition), le choix de la date était très judicieux. La bonne surprise, outre que la participation fut de bon ton et parfaite, ce fut un questionnement important. Ainsi venant au secours de Christian Barbe, Philippe Blanchard et Pierre Perrochain (vétérans de la guerre d’Algérie et jeunes témoins de la deuxième guerre mondiale) ont été amenés à apporter des réponses aux questions, très souvent aussi au travers de leur propre vécu.  Quelques questions…. Avez-vous peur de mourir à la guerre ? – Quelle guerre a été la plus cruelle ? – Les armes ? – Les véhicules ? – Dans ces guerres vous êtes-vous faits des amis ?  Puis bien sûr il a été question de Jean Moulin que toute la classe semblait bien connaître. (Bravo madame l’institutrice)  Madame Catherine Perdreau a tenu à faire remarquer, avant que la petite assemblée se sépare, qu’à quelques-pas de là le parking de l’école a été baptisé,  il y a peu de temps, la place Roger Quintard (Résistant saintais fusillé à Poitiers pour acte de terrorisme. Les autorités d’occupation qualifiaient ainsi les actes de résistance)

********************************************************************************************************************************************************* Partenariat au nom de la mémoire: ***************************************************** Madame la directrice du groupe scolaire Léo Lagrange vient d’accueillir dans sa classe de CM2 l’association des anciens combattants, l’U.L.A.A.C (Union locale des anciens combattants) et le Souvenir français. Il s’agissait d’un entretien éducatif autour de deux conflits la deuxième guerre mondiale et la guerre d’Algérie (Etendue à l’A.F.N). Ainsi 26 élèves ont été très attentifs aux propos de Christian Barbe (Souvenir français), qui a présenté sommairement la raison pour laquelle ils étaient venus jusqu’à eux. Certes il n’était pas possible en 1 heure ½ de temps de parler en profondeur de ces conflits, mais quelques points forts ont été abordés, dans un discours adapté à ces jeunes de 10 ans (environ), mais l’important était qu’il fallait bien se souvenir et remercier tous ces hommes et femmes qui avaient connu ces combats. Ainsi à la veille du 8 mai (retour en arrière sur le 8 mai 45 – capitulations allemande sans condition), le choix de la date était très judicieux. La bonne surprise, outre que la participation fut de bon ton et parfaite, ce fut un questionnement important. Ainsi venant au secours de Christian Barbe, Philippe Blanchard et Pierre Perrochain (vétérans de la guerre d’Algérie et jeunes témoins de la deuxième guerre mondiale) ont été amenés à apporter des réponses aux questions, très souvent aussi au travers de leur propre vécu. Quelques questions…. Avez-vous peur de mourir à la guerre ? – Quelle guerre a été la plus cruelle ? – Les armes ? – Les véhicules ? – Dans ces guerres vous êtes-vous faits des amis ? Puis bien sûr il a été question de Jean Moulin que toute la classe semblait bien connaître. (Bravo madame l’institutrice) Madame Catherine Perdreau a tenu à faire remarquer, avant que la petite assemblée se sépare, qu’à quelques-pas de là le parking de l’école a été baptisé, il y a peu de temps, la place Roger Quintard (Résistant saintais fusillé à Poitiers pour acte de terrorisme. Les autorités d’occupation qualifiaient ainsi les actes de résistance)

6 - Jour de foire à Saintes - Travaux sur le patrimoine - Anciens combattants à l'école primaire Léo Lagrange

Voir les commentaires

4 - L'espace Marie Veillon est à la noce... La joie est dans cette maison de la mode : Marie épouse Claude - L'art... quand une église abbatiale fait école. - Ecole de chirurgie.... et Guillotin

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

4 - L'espace Marie Veillon est à la noce... La joie est dans cette maison de la mode : Marie épouse Claude - L'art... quand une église abbatiale fait école. - Ecole de chirurgie.... et Guillotin

Le bonheur avait donné rendez-vous à la joie, sous un beau ciel bleu, le soleil, amis et parents avaient répondu à l'invitation de Marie et de Claude que chacun reconnaîtra bien pour avoir croisé l'un et l'autre à " L'espace Marie Veillon " place St pierre à Saintes.

Un petit parcours très sympathique au coeur de notre cité... Mairie et son beau parc, abbaye aux Dames et enfin une croisière (certes dans un temps limité pour cause de belle soirée festive en perspective).

Lendemain d'un mariage. Si on restait dans ce site de l'abbaye, ainsi rencontre du dimanche matin en sortant de l'office dominical. Quand l'abbaye se fait croquer, mais c'est pour la noble cause... l'étude de l'art.
Lendemain d'un mariage. Si on restait dans ce site de l'abbaye, ainsi rencontre du dimanche matin en sortant de l'office dominical. Quand l'abbaye se fait croquer, mais c'est pour la noble cause... l'étude de l'art.

Lendemain d'un mariage. Si on restait dans ce site de l'abbaye, ainsi rencontre du dimanche matin en sortant de l'office dominical. Quand l'abbaye se fait croquer, mais c'est pour la noble cause... l'étude de l'art.

*********************************************************************************************************************************************************

*********************************************************************************************************************************************************

Et.... l'après-midi en flânant..... Il est toujours bon de lever la tête et voir vers le haut, même si l'on doit savoir où on met les pieds.

Et.... l'après-midi en flânant..... Il est toujours bon de lever la tête et voir vers le haut, même si l'on doit savoir où on met les pieds.

Voir les commentaires

2 - La Compagnie des petits.... habille notre avenir: Nos enfants - Centenaire + 6 : Madame Andrée Belot

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

2 - La Compagnie des petits.... habille notre avenir: Nos enfants - Centenaire + 6 : Madame Andrée Belot
Le magasin " La Compagnie des petits, situé dans la galerie marchande contigu avec les grande surface " Hyper U " à Saintes nous accueille rien que pour le plaisir, celui des parents et des enfants.
" Laissez-venir à eux les petits enfants.... "
" Prendre un enfant par la main .... "
" Tous les enfants du monde sont un peu les nôtres... "
De belles paroles qui habillent bien l'enfance, mais concrètement soyez assurés du meilleur accueil dans ce magasin qui s'occupe si bien de vêtir nos petits, de 1 mois à 12 ans.

L'occasion était trop bonne, cette année ce magasin fête son cinquième anniversaire dans la galerie. Son statut est une situation "Franchise / Affiliation ". Comme le précise Angélique la gérante.. "Nous avons ouvert le 9 mai 2008, puis en 2011 nous y avons ouvert un nouvel espace spécialité chaussures. Depuis 2008 nous avons joujours été en progression. ". Le commerce, avec des produits de qualité, certes nous aimons bien ce concept, mais un petit plus sur le plan on pourrait dire sociétal, en effet Angélique se fait aider par Josiane et Adèle avec un certain nombre d'heures chacune par semaine. Merci à Angélique (Nantaise d'origine) à Adèle et à Josiane, et qu'elles continuent à faire rêver (de si belles tenues) et à bien accueillir petits et grands.

L'occasion était trop bonne, cette année ce magasin fête son cinquième anniversaire dans la galerie. Son statut est une situation "Franchise / Affiliation ". Comme le précise Angélique la gérante.. "Nous avons ouvert le 9 mai 2008, puis en 2011 nous y avons ouvert un nouvel espace spécialité chaussures. Depuis 2008 nous avons joujours été en progression. ". Le commerce, avec des produits de qualité, certes nous aimons bien ce concept, mais un petit plus sur le plan on pourrait dire sociétal, en effet Angélique se fait aider par Josiane et Adèle avec un certain nombre d'heures chacune par semaine. Merci à Angélique (Nantaise d'origine) à Adèle et à Josiane, et qu'elles continuent à faire rêver (de si belles tenues) et à bien accueillir petits et grands.

C'est une bonne occasion, c'est à saisir, c'est pratique pour loger votre informatique et en plus cela ferme à clef.

C'est une bonne occasion, c'est à saisir, c'est pratique pour loger votre informatique et en plus cela ferme à clef.

Mère, puis grand-mère, Andrée Belot a sa vie bien remplie de bons souvenirs. Elle est née en 1907 et est originaire de la région de Vendôme, son père y était employé à la SNCF. Toute sa vie elle a travaillé aux P.T.T, elle était dans le service du téléphone, mais à ses tous débuts elle se trouvait aux transmissions par morse, d'ailleurs elle se souvient encore de quelques lettres qu'elle transmettait avec son manipulateur, d'ailleurs à la question posée sur les lettres S.O.S, elle a très bien répondu. Son parcours professionnel l'a mené de Vendôme, à Péronne, puis dans la région de Niort, après être passée par Saintes, pour terminer sa carrière à Toulouse comme chef du central. Quant à son mari, rencontré sur les réseaux de la télégraphie par morse (pas sur Facebook comme de nos jours. ndlr), il travaillait lui aussi aux P.T.T. ainsi pendant la guerre 39/45 Andrée Belot et son époux se trouvaient à la poste de Saintes. Comme on peut le deviner ils étaient soumis à la surveillance de l'occupant allemand, ce qui n'a pas empêché Louis son mari de faire de la résiistance contre les occupants. Travaillant au service des dérangements (nommé aussi service des mesures) il avait ainsi quelques possibilités en la matière. A l'époque des deux bombardements de la ville le couple demeurait rue du général Sarrail. Il est évident qu'elle a confié ses souvenirs sur cette triste période à l'auteur de Culture-Histoire, spécialiste en la matière. Sur ce dernier point bien que ses reccherches de témoignages soient terminées cela aurait vraiment été dommage de ne pas avoir un entretien avec cette très charmante centenaire. Nous ne pouvons que la remercier de nous avoir confier quelques bribes de sa vie, ainsi que d'avoir permis la copie des photos présentes dans ces pages. Au revoir Madame Belot.
Mère, puis grand-mère, Andrée Belot a sa vie bien remplie de bons souvenirs. Elle est née en 1907 et est originaire de la région de Vendôme, son père y était employé à la SNCF. Toute sa vie elle a travaillé aux P.T.T, elle était dans le service du téléphone, mais à ses tous débuts elle se trouvait aux transmissions par morse, d'ailleurs elle se souvient encore de quelques lettres qu'elle transmettait avec son manipulateur, d'ailleurs à la question posée sur les lettres S.O.S, elle a très bien répondu. Son parcours professionnel l'a mené de Vendôme, à Péronne, puis dans la région de Niort, après être passée par Saintes, pour terminer sa carrière à Toulouse comme chef du central. Quant à son mari, rencontré sur les réseaux de la télégraphie par morse (pas sur Facebook comme de nos jours. ndlr), il travaillait lui aussi aux P.T.T. ainsi pendant la guerre 39/45 Andrée Belot et son époux se trouvaient à la poste de Saintes. Comme on peut le deviner ils étaient soumis à la surveillance de l'occupant allemand, ce qui n'a pas empêché Louis son mari de faire de la résiistance contre les occupants. Travaillant au service des dérangements (nommé aussi service des mesures) il avait ainsi quelques possibilités en la matière. A l'époque des deux bombardements de la ville le couple demeurait rue du général Sarrail. Il est évident qu'elle a confié ses souvenirs sur cette triste période à l'auteur de Culture-Histoire, spécialiste en la matière. Sur ce dernier point bien que ses reccherches de témoignages soient terminées cela aurait vraiment été dommage de ne pas avoir un entretien avec cette très charmante centenaire. Nous ne pouvons que la remercier de nous avoir confier quelques bribes de sa vie, ainsi que d'avoir permis la copie des photos présentes dans ces pages. Au revoir Madame Belot.

Mère, puis grand-mère, Andrée Belot a sa vie bien remplie de bons souvenirs. Elle est née en 1907 et est originaire de la région de Vendôme, son père y était employé à la SNCF. Toute sa vie elle a travaillé aux P.T.T, elle était dans le service du téléphone, mais à ses tous débuts elle se trouvait aux transmissions par morse, d'ailleurs elle se souvient encore de quelques lettres qu'elle transmettait avec son manipulateur, d'ailleurs à la question posée sur les lettres S.O.S, elle a très bien répondu. Son parcours professionnel l'a mené de Vendôme, à Péronne, puis dans la région de Niort, après être passée par Saintes, pour terminer sa carrière à Toulouse comme chef du central. Quant à son mari, rencontré sur les réseaux de la télégraphie par morse (pas sur Facebook comme de nos jours. ndlr), il travaillait lui aussi aux P.T.T. ainsi pendant la guerre 39/45 Andrée Belot et son époux se trouvaient à la poste de Saintes. Comme on peut le deviner ils étaient soumis à la surveillance de l'occupant allemand, ce qui n'a pas empêché Louis son mari de faire de la résiistance contre les occupants. Travaillant au service des dérangements (nommé aussi service des mesures) il avait ainsi quelques possibilités en la matière. A l'époque des deux bombardements de la ville le couple demeurait rue du général Sarrail. Il est évident qu'elle a confié ses souvenirs sur cette triste période à l'auteur de Culture-Histoire, spécialiste en la matière. Sur ce dernier point bien que ses reccherches de témoignages soient terminées cela aurait vraiment été dommage de ne pas avoir un entretien avec cette très charmante centenaire. Nous ne pouvons que la remercier de nous avoir confier quelques bribes de sa vie, ainsi que d'avoir permis la copie des photos présentes dans ces pages. Au revoir Madame Belot.

Voir les commentaires

30 - Skatepark à Saintes - Eutrope un Saint de chez nous - Toits de Saintonge.. des travailleurs de chez nous - Muguet pour vous... - Fête du chômage

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

30 - Skatepark à Saintes - Eutrope un Saint de chez nous - Toits de Saintonge.. des travailleurs de chez nous - Muguet pour vous... - Fête du chômage

Autrefois la jeunesse se retrouvait souvent aux jeux du cirques, voire thermes, hippodrome et autres loisirs.. mais c'était il y a fort longtemps. De nos jours une activité qui demande agilité et dextérité... le skate.

La ville de Saintes fait peau neuve à son terrain de skate: le skatepark.

Place du maréchal Foch, la place des manifestations culturelles, mais aussi des grands mouvements populaires. Il est revenu le temps du muguet, mais maintenant la joie n'accompagne plus ces belles clochettes blanches.
Place du maréchal Foch, la place des manifestations culturelles, mais aussi des grands mouvements populaires. Il est revenu le temps du muguet, mais maintenant la joie n'accompagne plus ces belles clochettes blanches.

Place du maréchal Foch, la place des manifestations culturelles, mais aussi des grands mouvements populaires. Il est revenu le temps du muguet, mais maintenant la joie n'accompagne plus ces belles clochettes blanches.

Eutrope et la sigillée; l'un a certainement côtoyé l'autre, tout au moins ce genre de vaisselle romaine. L'antiquité à Culture-Histoire on aime bien, alors on ne compte pas les pas et les clichés. Puis chaque occasion est bonne de se faire plaisir et de partager des images souvent inédites, et certaines pour cause. Mais la culture et l'histoire ne font pas du tout ignorer les difficultés de notre société, qui, par ailleurs, ont toujours existé et l'homme à la baguette magique qui fera changer cela n'est certainement pas de ce monde, peut-être même pas de notre ére. Quoiqu'il en soit prenons les choses du bon côté et faisons -nous plaisir, partageons ces plaisirs avec les autres.
Eutrope et la sigillée; l'un a certainement côtoyé l'autre, tout au moins ce genre de vaisselle romaine. L'antiquité à Culture-Histoire on aime bien, alors on ne compte pas les pas et les clichés. Puis chaque occasion est bonne de se faire plaisir et de partager des images souvent inédites, et certaines pour cause. Mais la culture et l'histoire ne font pas du tout ignorer les difficultés de notre société, qui, par ailleurs, ont toujours existé et l'homme à la baguette magique qui fera changer cela n'est certainement pas de ce monde, peut-être même pas de notre ére. Quoiqu'il en soit prenons les choses du bon côté et faisons -nous plaisir, partageons ces plaisirs avec les autres.

Eutrope et la sigillée; l'un a certainement côtoyé l'autre, tout au moins ce genre de vaisselle romaine. L'antiquité à Culture-Histoire on aime bien, alors on ne compte pas les pas et les clichés. Puis chaque occasion est bonne de se faire plaisir et de partager des images souvent inédites, et certaines pour cause. Mais la culture et l'histoire ne font pas du tout ignorer les difficultés de notre société, qui, par ailleurs, ont toujours existé et l'homme à la baguette magique qui fera changer cela n'est certainement pas de ce monde, peut-être même pas de notre ére. Quoiqu'il en soit prenons les choses du bon côté et faisons -nous plaisir, partageons ces plaisirs avec les autres.

Voir les commentaires

30 - Eutrope un Saint de chez nous - Toits de Saintonge.. des travailleurs de chez nous

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Eutrope évangélisateur des Santons.. Bonne fête.

Au cours du 4ième siècle cet homme a connu le martyr pour avoir professé le christianisme dans le peuple des Santons. Son histoire se résume en cinq lignes ou une centaine si on en croit la tradition.

Dans l’église haute son reliquaire contient son Chef qui porte des traces de coups reçus au moment de son exécution. Quant aux autres reliques (ossements) elles reposent dans le sarcophage, avec les restes d’une jeune femme et d’un enfant.

Depuis le 6ième siècle la dévotion envers ce Saint avait toujours était grandissante, mais dans les temps modernes, bien après la redécouverte du sarcophage en 1843, son culte s’est considérablement affaibli. Pourtant ce saint homme avait la faculté de favoriser des guérisons, entre autres l’hydropisie et des miracles lui furent attribués dans différents domaines.

Eustelle, énigmatique compagne, mais néanmoins déclarée Sainte fut aussi l’objet de dévotions importantes. Dans les siècles passés, sachant que la tombe du Saint, se trouvait sur la route des pèlerins de St Jacques de Compostelle, de nombreuses personnes se sont prénommées Eustelle et Eutrope.

Ce 30 avril un office religieux a eu lieu dans l'église haute de St Eutrope. La procession a été annulée du fait de la météo. Il y a plus d'une vingtaine d'années une grande procession se rendait de la crypte à l'église haute avec le reliquaire (buste du Saint contenant son crâne) mais cette pratique avait cessé du fait des quolibets de passants ou riverains.   ************************************************************************************************************************************************************************
Ce 30 avril un office religieux a eu lieu dans l'église haute de St Eutrope. La procession a été annulée du fait de la météo. Il y a plus d'une vingtaine d'années une grande procession se rendait de la crypte à l'église haute avec le reliquaire (buste du Saint contenant son crâne) mais cette pratique avait cessé du fait des quolibets de passants ou riverains.   ************************************************************************************************************************************************************************
Ce 30 avril un office religieux a eu lieu dans l'église haute de St Eutrope. La procession a été annulée du fait de la météo. Il y a plus d'une vingtaine d'années une grande procession se rendait de la crypte à l'église haute avec le reliquaire (buste du Saint contenant son crâne) mais cette pratique avait cessé du fait des quolibets de passants ou riverains.   ************************************************************************************************************************************************************************

Ce 30 avril un office religieux a eu lieu dans l'église haute de St Eutrope. La procession a été annulée du fait de la météo. Il y a plus d'une vingtaine d'années une grande procession se rendait de la crypte à l'église haute avec le reliquaire (buste du Saint contenant son crâne) mais cette pratique avait cessé du fait des quolibets de passants ou riverains. ************************************************************************************************************************************************************************

Nous remercions l’entreprise «  Les toits de Saintonge » (et la ville de Saintes) qui nous a permis cette série de photos hommage à des travailleurs spécialisés sur les toitures. Cette prospection ne fut pas que photographique, voire sociétale (valorisation du travail), mais elle était aussi une recherche d’indices historiques. En fait aucun graffiti n’a été découvert, pas plus que des pierres de second emploi. Par contre il a été possible de réaliser des clichés de face de la date « 1605 »  et d’une fenêtre sculptée.  Merci aux ouvriers qui nous ont réservé le meilleur accueil et facilité le cheminement sur les différents paliers de l’échafaudage.  A savoir que le patron de cette petite entreprise est compagnon du tour de France dans sa spécialité, ce qui l’a mené au cours de son parcours « initiatique » en différents lieux et chantiers sur l’hexagone.
Nous remercions l’entreprise «  Les toits de Saintonge » (et la ville de Saintes) qui nous a permis cette série de photos hommage à des travailleurs spécialisés sur les toitures. Cette prospection ne fut pas que photographique, voire sociétale (valorisation du travail), mais elle était aussi une recherche d’indices historiques. En fait aucun graffiti n’a été découvert, pas plus que des pierres de second emploi. Par contre il a été possible de réaliser des clichés de face de la date « 1605 »  et d’une fenêtre sculptée.  Merci aux ouvriers qui nous ont réservé le meilleur accueil et facilité le cheminement sur les différents paliers de l’échafaudage.  A savoir que le patron de cette petite entreprise est compagnon du tour de France dans sa spécialité, ce qui l’a mené au cours de son parcours « initiatique » en différents lieux et chantiers sur l’hexagone.
Nous remercions l’entreprise «  Les toits de Saintonge » (et la ville de Saintes) qui nous a permis cette série de photos hommage à des travailleurs spécialisés sur les toitures. Cette prospection ne fut pas que photographique, voire sociétale (valorisation du travail), mais elle était aussi une recherche d’indices historiques. En fait aucun graffiti n’a été découvert, pas plus que des pierres de second emploi. Par contre il a été possible de réaliser des clichés de face de la date « 1605 »  et d’une fenêtre sculptée.  Merci aux ouvriers qui nous ont réservé le meilleur accueil et facilité le cheminement sur les différents paliers de l’échafaudage.  A savoir que le patron de cette petite entreprise est compagnon du tour de France dans sa spécialité, ce qui l’a mené au cours de son parcours « initiatique » en différents lieux et chantiers sur l’hexagone.

Nous remercions l’entreprise « Les toits de Saintonge » (et la ville de Saintes) qui nous a permis cette série de photos hommage à des travailleurs spécialisés sur les toitures. Cette prospection ne fut pas que photographique, voire sociétale (valorisation du travail), mais elle était aussi une recherche d’indices historiques. En fait aucun graffiti n’a été découvert, pas plus que des pierres de second emploi. Par contre il a été possible de réaliser des clichés de face de la date « 1605 » et d’une fenêtre sculptée. Merci aux ouvriers qui nous ont réservé le meilleur accueil et facilité le cheminement sur les différents paliers de l’échafaudage. A savoir que le patron de cette petite entreprise est compagnon du tour de France dans sa spécialité, ce qui l’a mené au cours de son parcours « initiatique » en différents lieux et chantiers sur l’hexagone.

Voir les commentaires

28 - Déportation .. souvenons-nous - François de Rome recute.. les " curés " recrutent de bonne foi

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

28 - Déportation .. souvenons-nous - François de Rome recute.. les " curés " recrutent de bonne foi

La cérémonie au monument aux morts, la routine certainement pas, pour ceux qui ont connu l'horreur des camps nazis de 39/45.. C'était hier et souvent dans leur cauchemar. Puis il y a surtout ceux qui n'en sont jamais revenus.

Prêtre, un métier, non plutôt une vocation, voire ++  un engagement au sevice de leur foi, de la FOI. Une nouvelle vocation a été annncée par l'évêque de La Rochelle et saintes, Bernard Housset. En effet un Charentais, Louis C...., 31 ans et notaire vient de comprendre un autre sens de sa vie. Sa nouvelle vie sera au service des autres et toujours vers le plus beau, le plus haut.

Prêtre, un métier, non plutôt une vocation, voire ++ un engagement au sevice de leur foi, de la FOI. Une nouvelle vocation a été annncée par l'évêque de La Rochelle et saintes, Bernard Housset. En effet un Charentais, Louis C...., 31 ans et notaire vient de comprendre un autre sens de sa vie. Sa nouvelle vie sera au service des autres et toujours vers le plus beau, le plus haut.

Voir les commentaires