Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2/12 Saintes en nocturne - Be Curvy .... " Les rondes " - Alain Paillou de service - Abboutique et Abbaye - Marché de Noël / Saintes

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

  Alain chez Corinne : Mag Presse

 

03-12-11 011

 

     Alain Paillou est souvent dans les pages de Culture-Histoire, un " service " en vaut-il un autre...? Mais non c'était tout simplement pour découvrir Corinne, enfin pour parler du couple qui tient la librairie de la rue St Eutrope, c'est la première fois dans ces pages, depuis la création du blog en 2006.Corinne tient boutique, en ces lieux, depuis 6 ans 1/2.

      Alain Paillou tient dans ses mains son dernier né: " Le service ", dont il assurait les dédicaces en ce samedi après-midi.

     Alors bonjour Corinne et toutes nos amitiés à votre conjoint Alain (pas sur la photo... :) :) )

     En passant un petit coup d'oeil à St Eutrope, église construite autrefois hors les murs, enfin les remparts et cela lui a valu bien des désagréments. A découvrir dans sa crypte le sarcophage du premier évêque de Saintes: Eutrope.

 


 

L'abboutique - Magasin très spécial

 

Abboutique hiver 2011

 

Du nouveau en ces lieux situés en plein coeur du splendide site de l'Abbaye aux dames. Fleuron de la Saintonge, de renommée nationale et internationale de par le fait de son festival de musiques anciennes, mais avec son équipe dirigeante, voyons les nouveautés...... un vrai régal.

 

02-12-11 014

 

De gauche à droite.... Frédéric Saint-pol, responsable administratif et comercial, Marjorie..... mais on en reparle. Jean-Nicolas Richard, directeur du conservatoire de musique, Cyril leclerc, chargé de la communication.

02-12-11-012.jpg

A gauche l'Abbaye aux dames, au fond le conservatoire de musique et les lieux d'hébergement, à droite les locaux administratifs d el'association de l'Abbaye aux dames, mais surtout... " L'abboutique ".

 

02-12-11-016.jpg

 

La radio... " RCF.. radio chrétienne fréquence ", en plein interview de Jean-Nicolas et de Cyril.

 

 

Une entrée en " Abboutique "... très agréable, en effet Marjorie, la célèbre chocolatière vient de déposer ses fameux chocolats qui figureront ainsi dans la boutique de l'Abbaye.

Les produits de Marjorie vont rejoindre les produits locaux qui seont présentés à " L'Abboutique.

En conférence de presse, les lieux parfumés au chocolat ne démentaient pas le côté chaleureux quant l'accueil. Comme le précise Frédéric Saint-Pol.....

 

" La venue de Marjorie et de ses chocolats, s'inscrit totalement dans un projet philanthropique. Nous avons d'ailleurs un projet avec le Pays de Saintonge en rapport avec la production locale. Mais il faut bien penser qu'autour de cette abbatiale on trouve tout un ensemble en harmonie, que ce soit ce " magasin ", le conservatoire de musique, les bâtiments religieux, mais vore aussi les habitants du quartier et bien sûr la paroisse qui est très partenaire d'une certaine manière. Toute cette dynamique, toute cette organisation est en afit au service du projet culturel et artistique"

 

a " L'abboutique " les produits proposés sont très variés, du livre au CD, au DVD, aux petits objets (très pratiques parfoi), enfin des souvenirs qui assurent la continuité de la renommée du site. puis bien sûr, maintenant des produits gustatifs avec un choix qui s'est étendu.

 

Jean-Nicolas Richard, qui est aussi professeur de violon, annonce la venue d'une artiste, aux talents divers, il s'agit de Jane Sullivan, elle nous emménera parcourir ses belles enluminures, certes, mais surtout elle nous fera apprécier toute une harmonie de notes générées par sa harpe. Du 5 décembre au 5 janvier, avec " L'abboutique " vous passerez vraiment de belles fêtes, au mieux voyez le programme dans ces pages..

 

En France tout se termine par des chansons, raison de plus aux abords du conservatoire pour que tout se termine en musique, mais encore mieux..... ce 6 janvier... on pourra se partager la galette des rois.

 

 

 


 

Marché de Noël place Bassompierre

 

03-12-11 017

 

Entre les cabannes des commerçants, au pied de Germanicus (l'arc) en piste.....

 

03-12-11 024

 

Jean Rouger, Maire de Saintes, malgré son bras en écharpe (Bon rétablessement Monsieur le Maire) d'un coup de main enfonce le bouton poussoir... et hop les luminaires illuminent cabanes, arbres et la place. Voilà nos fameux marchés de Noël sont lancés. Un petit plus.. la piste de ski s'est un peu allongée, ce qui est du meilleur effet. Le père Noël est arrivé, un peu en avance mon cher papa, mais il vaut mieux que ce soit lui qui soit en avance pultôt que l'enfant de la crèche.

 

03-12-11 018

 

Cindy a quitté son " Carousel rétro " et reconvertie en tenancière de bistroquet, enfin tout au moins elle propose le célèbre " vin chaud " et autres produits gustatifs. Petit cadeau en +++ le petit gobelet de la dégustation est offert (par la ville) et ce sera un souvenir qui vous tiendra chaud.. au coeur.

Nota bene: l'auteur de Culture-Histoire a apprécié le geste de la dame du manège, qui lui a offert un bon vin chaud.

 

03-12-11 019

 

On ne change pas un couple qui veut gagner. Ici David devant son très beau manège Au fait... sans queue de Mickey, mais en compensation les enfants pourront toujours attraper le pompom de papa Noël.....

Alors on fait un tour de manège, on s'enfile un vin chaud, hop un tour de ski... et si vous n'avez pas trop le tourni..... rendez-vous aux autres cabanes, plein de bonnes choses à y découvrir.

 

 


Image du jour.... Pourquoi s'en priver..?  Un seul clic...

 

03-12-11 009

 

 


 

Be curvy

 

«  Election Miss Be curvy », c’est quoi en fait, si on en parlait sans langue de bois de ces dames dites « rondes ».

 

      Lucien Zamy est l’ex vice président (national) de l’association qui s’occupe d’organiser ces élections, quant à son épouse elle en est la présidente sur la région Poitou-Charentes.

      « Je travaille dans le milieu de la mode que l’on appelle la grande taille, j’y suis à mon élément car sur le plan familiale, ma conjointe est aussi de ce monde que l’on nomme aussi d’un autre nom… les pulpeuses ».

 

02-12-11-011.jpg


      Pourquoi cet investissement ?

     « Je me suis investi par rapport aux – rondes – en générale, ce terme est devenu péjoratif, il vaut mieux dire que ces personnes ont des formes. Puis en France il ne faut pas oublier que 44 % des femmes sont de la taille 42 / 46 ».

       Vous avez abandonné récemment votre fonction, pourquoi ce choix ?

      « J’ai quitté Be curvy car j’ai des projets. M’investir plus en avant dans le monde associatif par rapport aux rondes. Surtout mon grand projet est de devenir consultant sur des évènements concernant les rondes. Bien sûr là il y aura des partenaires, c'est-à-dire des grandes marques nationales, des accords ont déjà été conclus. Par exemple des – Flashs modes – en fait des manifestations , voire défilé de mode bien sûr, faisant ressortir créateurs et créations, ceci dans chaque région en les organisant autour des points forts de celles-ci. Il sera question de rapprochements forts avec les patrimoines locaux. Mon objectif c’est de générer des Buzz sur ces évènements ».

      Votre démarche semble très compréhensible, on sait bien que les dames « en formes », si elles assument leurs rondeurs, cela ne posent pas de problèmes immédiats, mais dans le cas contraire c’est l’enfer pour elles et leur entourage. Alors soyez plus précis… ?

      « En finalité ces associations et ce fonctionnement communautaire permettraient d’intégrer les mannequins tailles 38 avec les tailles 46, en fait effacer les différences, avec une retombée dans le quotidien. Dans les vitrines je verrais très bien des mannequins de différentes tailles, actuellement on ne voit que des mannequins taille 38. Puis pourquoi-pas montrer aussi en vitrine de vraies dames en tenues de 38 à 46 ».


      Cela rappelle qu’autrefois les formes étaient différentes… !

      « Dans les temps anciens il était de bon ton d’être rond, bien planté, cela avait aussi une signification, voire que l’on était en bonne santé, bien nourri, puis aussi cela mettait en évidence le rang social… on ne manquait de rien, surtout pas de nourriture. Mais de nos jours il n’en n’est plus de même. Il faudrait organiser des tables rondes avec des philosophes pour aborder ce sujet. En fait nous sommes au XXI ième siècle et il nous faudrait mixer toutes ces pensées »


Merci Lucien, bonne chance pour vos projets, peut-être un jour un shooting photo avec une dame en formes, mais écoutons vos conclusions provisoires sur notre entretien.

« Si on veut changer de mentalité, il faut passer par des réflexes. Il faut permettre à celles, dites rondes ; de voir que l’on peut très bien être ainsi et se trouver bien dans sa peau, aller vers celles qui sont dans ce cas pour se gonfler dans le bon sens.

Puis vous savez, si je devais me définir, je vous dirais que je suis différent par l’aspect, mais comme tout le monde à l’intérieur. Je tente de trouver l’équilibre de la pensée pour tout le monde ».

 


 

Depuis la rue Alsace Lorraine

 

02-12-11 007

 

Le beffroi de l'échevinage, ancienne mairie de Saintes

 

Depuis la montée (Est) du pont Bernard Palissy

 

02-12-11 018

 

La cathédrale St Pierre, ancien siège de l'évèque de Saintes

Commenter cet article