Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

12 - Planchette.. Message du déporté Raymond Barraud

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Histoire d'un message caché pendant des décennies

 

1939/45

 

11-08-11 005

 

Michel Barraud, heureux, à juste titre, de parler de son père..... Un héros parmi tant d'autres

 

  Alblag - Pologne - Barraud (1)                                      Alblag - Pologne - Barraud

 

La planchette dissimulée dans le poteau d'huisserie d'une porte

 

Planchette Elblag

 

" Ecoutez-bien braves gens.... l'histoire de Raymond le déporté..... dans quelques instants....

 

......Michel Barraud contacte Michel Souris de Culture-Histoire, mais c'est surtout pour la qualité d'historien de ce dernier.

 

Raymond Barraud est arrêté le 22 février 1944, après un passage obligé par Compiègne, comme des milliers d'autres déportés, il terminera son long parcours de captivité le 3 mai 1945, étant alors délivré par l'armée américainele 3 mai 1945.

 

Mais durant un très dur parcours... alors qu'il était dans un camp à Elblag en Pologne, le 22 novembre 1944 il avait laissé un message sur un morceau de bois... celui-ci disimulé n'a été retrouvé qu'en 2008..

 

Raymond Barraud n'avait JAMAIS raconté à son fils son long parcours de déporté. Aussi Michel, au nom de son père et de tant d'autres, quand il a appris la découverte de ce message à sa mère, a alors décidé de s'immerger dans la mémoire du passé de on père décédé en 1966.

Il aura fallu trois ans de recherches en France et en Pologne pour retracer toute cette histoire, certes d'une planchette cachée, mais aussi d'un homme...  Raymond Barraud.

 

" Au coeur de la cité l'homme, au coeur de l'homme la mémoire, au coeur de la mémoire le souvenir " (M.S)

 

 

Commenter cet article
V
<br /> <br /> Suite à un article récent sur la Charente Libre, je viens ici pour vous faire part de coïncidences troublantes sans pour autant chercher polémique.<br /> <br /> <br /> Mon grand père maternel (1910-1973) du même nom et prénom Barraud Raymond a été lui aussi déporté de février 43 et Mai 45 à Elbing (Prusse Orientale) depuis devenu Elblag en Pologne. Sa<br /> profession était menuisier et pendant la guerre il habitait à la Meure situé à Nersac (16).<br /> <br /> <br /> En novembre 44, mon grand-père en était à son 21ième mois de captivité, et à, cette date, sa femme donc ma grand-mère se nommait Léone, et ses 2 enfants André (Dédé*) et Micheline (Liline*)<br /> * surnoms donnés par mon grand-père à ses enfants. Il faut avouer que ces éléments sont troublants.<br /> <br /> <br /> De plus l'écriture sur la tablette ressemble "étrangement " à celle de mon grand-père.<br /> <br /> <br /> Sans vouloir nuire à la mémoire du résistant dont je respecte le courage et le sens du sacrifice, je m'interroge seulement sur l'identité de celui qui a écrit se message sur la tablette.<br /> <br /> <br /> Si vous désirez plus de renseignements ou preuves de ce que j'avance, vous pourrez vous mettre en contact avec les dernières personnes encore en vie et qui ont vécu cette triste<br /> période  : sa fille Micheline Viroulaud née Barraud (donc ma mère) ou avec sa soeur Mauricette Texier née Barraud (donc ma tante).<br /> <br /> <br /> Cordialement.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> <br /> Je suis la fille de Raymond Barraud , de son second mariage...hier j'étais sur la tombe de mon père , que je suis la seule à fleurir chaque année ....il repose en paix dans le cimetière de Pau ,<br /> une bien modeste tombe sur laquelle  même les anciens combattants n'ont jamais apposé un petit signe de reconnaissance .......<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> bonjour,   je vous remercie de votre visite et je partage avce vous cet hommage.<br /> <br /> <br /> " Conservons la mémoire des hommes ".  M.S Amicalement<br /> <br /> <br /> <br />