Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

6 - Charente au fil de nos terres..... Incendie à Saintes: Une piste. L'eau ce dimanche matin...

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

On suit le cours du fleuve " Charente "

Images du jour et d'autrefois

Ajout du matin: L'eau en bas de mon quartier. Mais un plus négatif ce sont les coupures d'électricité pour les zones sinistrées.... Mon quartier moins grave  (voir photos en ajout)

Nous avons raison de craindre de revoir " Germanicus " les pieds dans l'eau.... déjà en 1989, mais aussi avec une inscription sur l'esplanade André Malraux (Site archéologique et musée) en 1923: Un certaine idée de la hauteur du fleuve en colère.
Nous avons raison de craindre de revoir " Germanicus " les pieds dans l'eau.... déjà en 1989, mais aussi avec une inscription sur l'esplanade André Malraux (Site archéologique et musée) en 1923: Un certaine idée de la hauteur du fleuve en colère.
Nous avons raison de craindre de revoir " Germanicus " les pieds dans l'eau.... déjà en 1989, mais aussi avec une inscription sur l'esplanade André Malraux (Site archéologique et musée) en 1923: Un certaine idée de la hauteur du fleuve en colère.
Nous avons raison de craindre de revoir " Germanicus " les pieds dans l'eau.... déjà en 1989, mais aussi avec une inscription sur l'esplanade André Malraux (Site archéologique et musée) en 1923: Un certaine idée de la hauteur du fleuve en colère.
Nous avons raison de craindre de revoir " Germanicus " les pieds dans l'eau.... déjà en 1989, mais aussi avec une inscription sur l'esplanade André Malraux (Site archéologique et musée) en 1923: Un certaine idée de la hauteur du fleuve en colère.

Nous avons raison de craindre de revoir " Germanicus " les pieds dans l'eau.... déjà en 1989, mais aussi avec une inscription sur l'esplanade André Malraux (Site archéologique et musée) en 1923: Un certaine idée de la hauteur du fleuve en colère.

Puis vers 1945 / 1950 .. des photos de la crue par un photographe de Saintes: Maurice Thiery (Studio avenue Gambetta)
Puis vers 1945 / 1950 .. des photos de la crue par un photographe de Saintes: Maurice Thiery (Studio avenue Gambetta)
Puis vers 1945 / 1950 .. des photos de la crue par un photographe de Saintes: Maurice Thiery (Studio avenue Gambetta)
Puis vers 1945 / 1950 .. des photos de la crue par un photographe de Saintes: Maurice Thiery (Studio avenue Gambetta)

Puis vers 1945 / 1950 .. des photos de la crue par un photographe de Saintes: Maurice Thiery (Studio avenue Gambetta)

Question niveau... penchons-nous vers la base du pilier ouest du pont B. Palissy...
Question niveau... penchons-nous vers la base du pilier ouest du pont B. Palissy...
Question niveau... penchons-nous vers la base du pilier ouest du pont B. Palissy...

Question niveau... penchons-nous vers la base du pilier ouest du pont B. Palissy...

A peu de distance du fleuve retrouvons-nous aux abords de la maison sinistrée par le feu dans la soirée de vendredi.
A peu de distance du fleuve retrouvons-nous aux abords de la maison sinistrée par le feu dans la soirée de vendredi.

A peu de distance du fleuve retrouvons-nous aux abords de la maison sinistrée par le feu dans la soirée de vendredi.

Pour la petite histoire, selon un riverain immédiat de l'immeuble sinistrée, quoique ce soit un grand mot car les dégâts n'étaient pas très élevés. Ainsi ce serait un court-circuit dans l'armoire électrique, aucune victime.
Pour la petite histoire, selon un riverain immédiat de l'immeuble sinistrée, quoique ce soit un grand mot car les dégâts n'étaient pas très élevés. Ainsi ce serait un court-circuit dans l'armoire électrique, aucune victime.
Pour la petite histoire, selon un riverain immédiat de l'immeuble sinistrée, quoique ce soit un grand mot car les dégâts n'étaient pas très élevés. Ainsi ce serait un court-circuit dans l'armoire électrique, aucune victime.
Pour la petite histoire, selon un riverain immédiat de l'immeuble sinistrée, quoique ce soit un grand mot car les dégâts n'étaient pas très élevés. Ainsi ce serait un court-circuit dans l'armoire électrique, aucune victime.

Pour la petite histoire, selon un riverain immédiat de l'immeuble sinistrée, quoique ce soit un grand mot car les dégâts n'étaient pas très élevés. Ainsi ce serait un court-circuit dans l'armoire électrique, aucune victime.

Ajout:

Photos de dimanche matin dans mon quartier.. mais beaucoup moins grave qu'en ville et aux abords du fleuve

6 - Charente au fil de nos terres..... Incendie à Saintes: Une piste. L'eau ce dimanche matin...
6 - Charente au fil de nos terres..... Incendie à Saintes: Une piste. L'eau ce dimanche matin...
6 - Charente au fil de nos terres..... Incendie à Saintes: Une piste. L'eau ce dimanche matin...
6 - Charente au fil de nos terres..... Incendie à Saintes: Une piste. L'eau ce dimanche matin...
6 - Charente au fil de nos terres..... Incendie à Saintes: Une piste. L'eau ce dimanche matin...

Voir les commentaires

5 - Crue du jour - Saintes sur - sous Charente - Incendie - Prison évacué

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Saintes sur ou sous Charente

Images de ce vendredi matin 9 h 45

A 16 h 30 grave incendie rue Eugène Fromentin

La crue oblige l'évacuation de la prison

Pensées et solidarité...
Pensées et solidarité...
Pensées et solidarité...
Pensées et solidarité...
Pensées et solidarité...
Pensées et solidarité...
Pensées et solidarité...
Pensées et solidarité...

Pensées et solidarité...

Puis mes images  d'archives 1994. Alors que je refaisais le parcours d'un avion anglais, abattu à Ecurat le 22/7/1944, j'avais pu prendre des photos de la Charente en colère....
Puis mes images  d'archives 1994. Alors que je refaisais le parcours d'un avion anglais, abattu à Ecurat le 22/7/1944, j'avais pu prendre des photos de la Charente en colère....

Puis mes images d'archives 1994. Alors que je refaisais le parcours d'un avion anglais, abattu à Ecurat le 22/7/1944, j'avais pu prendre des photos de la Charente en colère....

A 16 h 30 grave incendie rue Eugène Fromentin. Déjà dans cette rue, à côté de cet immeuble en feu (les combles ou chambres hautes), en 1965 une minoterie avait été complétement ravagée par les flammes, mais aussi vers 1960 une droguerie avait brûlé à ce bout de l'avenue Gambetta. Le feu et les hommes du " 18 " en action.... " Fumée sur la rive droite "
A 16 h 30 grave incendie rue Eugène Fromentin. Déjà dans cette rue, à côté de cet immeuble en feu (les combles ou chambres hautes), en 1965 une minoterie avait été complétement ravagée par les flammes, mais aussi vers 1960 une droguerie avait brûlé à ce bout de l'avenue Gambetta. Le feu et les hommes du " 18 " en action.... " Fumée sur la rive droite "

A 16 h 30 grave incendie rue Eugène Fromentin. Déjà dans cette rue, à côté de cet immeuble en feu (les combles ou chambres hautes), en 1965 une minoterie avait été complétement ravagée par les flammes, mais aussi vers 1960 une droguerie avait brûlé à ce bout de l'avenue Gambetta. Le feu et les hommes du " 18 " en action.... " Fumée sur la rive droite "

Puis avec la montée des eaux, dont peut le témoigner la rue Eugène Pelletan, la prison de Saintes a été évacuée avec des grands renforts des Forces de l'ordre et des moyens en hommes et véhicules de l'administration pénitentiaire.
Puis avec la montée des eaux, dont peut le témoigner la rue Eugène Pelletan, la prison de Saintes a été évacuée avec des grands renforts des Forces de l'ordre et des moyens en hommes et véhicules de l'administration pénitentiaire.
Puis avec la montée des eaux, dont peut le témoigner la rue Eugène Pelletan, la prison de Saintes a été évacuée avec des grands renforts des Forces de l'ordre et des moyens en hommes et véhicules de l'administration pénitentiaire.
Puis avec la montée des eaux, dont peut le témoigner la rue Eugène Pelletan, la prison de Saintes a été évacuée avec des grands renforts des Forces de l'ordre et des moyens en hommes et véhicules de l'administration pénitentiaire.
Puis avec la montée des eaux, dont peut le témoigner la rue Eugène Pelletan, la prison de Saintes a été évacuée avec des grands renforts des Forces de l'ordre et des moyens en hommes et véhicules de l'administration pénitentiaire.
Puis avec la montée des eaux, dont peut le témoigner la rue Eugène Pelletan, la prison de Saintes a été évacuée avec des grands renforts des Forces de l'ordre et des moyens en hommes et véhicules de l'administration pénitentiaire.
Puis avec la montée des eaux, dont peut le témoigner la rue Eugène Pelletan, la prison de Saintes a été évacuée avec des grands renforts des Forces de l'ordre et des moyens en hommes et véhicules de l'administration pénitentiaire.
Puis avec la montée des eaux, dont peut le témoigner la rue Eugène Pelletan, la prison de Saintes a été évacuée avec des grands renforts des Forces de l'ordre et des moyens en hommes et véhicules de l'administration pénitentiaire.
Puis avec la montée des eaux, dont peut le témoigner la rue Eugène Pelletan, la prison de Saintes a été évacuée avec des grands renforts des Forces de l'ordre et des moyens en hommes et véhicules de l'administration pénitentiaire.
Puis avec la montée des eaux, dont peut le témoigner la rue Eugène Pelletan, la prison de Saintes a été évacuée avec des grands renforts des Forces de l'ordre et des moyens en hommes et véhicules de l'administration pénitentiaire.

Puis avec la montée des eaux, dont peut le témoigner la rue Eugène Pelletan, la prison de Saintes a été évacuée avec des grands renforts des Forces de l'ordre et des moyens en hommes et véhicules de l'administration pénitentiaire.

Mauvaise journée pour les Saintais et les Saintongeais.... Vivement le retour des beaux jours, puis surtout cela en ajoute avec la COVID. Soyons tous solidaires.
Mauvaise journée pour les Saintais et les Saintongeais.... Vivement le retour des beaux jours, puis surtout cela en ajoute avec la COVID. Soyons tous solidaires.
Mauvaise journée pour les Saintais et les Saintongeais.... Vivement le retour des beaux jours, puis surtout cela en ajoute avec la COVID. Soyons tous solidaires.
Mauvaise journée pour les Saintais et les Saintongeais.... Vivement le retour des beaux jours, puis surtout cela en ajoute avec la COVID. Soyons tous solidaires.

Mauvaise journée pour les Saintais et les Saintongeais.... Vivement le retour des beaux jours, puis surtout cela en ajoute avec la COVID. Soyons tous solidaires.

Voir les commentaires

4 - Saintes surnage... un plus à notre misère - Une vision en hiver sans les feuilles... St Pierre - En annonce: Mort de trois vaches... tué par un américain

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Saintes sous l'eau, qui l'eut cru,

une .. crue par surprise,

c'est " Carentonus " qui déborde

Du côté du ciel, rien de meilleur, d'autant plus que c'est le déversoir tout au long du fleuve Charente. St Pierre au travers des arbres effeuillés.
Du côté du ciel, rien de meilleur, d'autant plus que c'est le déversoir tout au long du fleuve Charente. St Pierre au travers des arbres effeuillés.
Du côté du ciel, rien de meilleur, d'autant plus que c'est le déversoir tout au long du fleuve Charente. St Pierre au travers des arbres effeuillés.
Du côté du ciel, rien de meilleur, d'autant plus que c'est le déversoir tout au long du fleuve Charente. St Pierre au travers des arbres effeuillés.
Du côté du ciel, rien de meilleur, d'autant plus que c'est le déversoir tout au long du fleuve Charente. St Pierre au travers des arbres effeuillés.
Du côté du ciel, rien de meilleur, d'autant plus que c'est le déversoir tout au long du fleuve Charente. St Pierre au travers des arbres effeuillés.
Du côté du ciel, rien de meilleur, d'autant plus que c'est le déversoir tout au long du fleuve Charente. St Pierre au travers des arbres effeuillés.
Du côté du ciel, rien de meilleur, d'autant plus que c'est le déversoir tout au long du fleuve Charente. St Pierre au travers des arbres effeuillés.
Du côté du ciel, rien de meilleur, d'autant plus que c'est le déversoir tout au long du fleuve Charente. St Pierre au travers des arbres effeuillés.
Du côté du ciel, rien de meilleur, d'autant plus que c'est le déversoir tout au long du fleuve Charente. St Pierre au travers des arbres effeuillés.

Du côté du ciel, rien de meilleur, d'autant plus que c'est le déversoir tout au long du fleuve Charente. St Pierre au travers des arbres effeuillés.

Un malheur qui en ajoute à un, ou à bien d'autres. Merci à tous ceux qui jouent le jeu de la solidarité.
Un malheur qui en ajoute à un, ou à bien d'autres. Merci à tous ceux qui jouent le jeu de la solidarité.

Un malheur qui en ajoute à un, ou à bien d'autres. Merci à tous ceux qui jouent le jeu de la solidarité.

Dans mes séries témoignages, dans mon télétravail d'historien spécialisé sur la guerre 39/45, dans ces jours je me suis retrouvé dans l'Allier, un petit village de 550 habitants.

Nous serons sur les traces de " Raymond Knispel ", un pilote de chasseur américain, qui, avec son avion, un " P 47 " Thunderbolt, tua trois ou vaches, pourtant celles-ci lui on peut-être sauvé la vie.....

Article sur ce blog.... vendredi avant le soir. 

Voir les commentaires

2 - Saintes et ses églises - Témoignes 39-45.. Inédits.. suite

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Saintes et ses églises

Au gré de " pluviôse " et de " ventôse ",

les pierres donnent le ton

Pendant ce temps au cœur de l'abbaye aux Dames...
Pendant ce temps au cœur de l'abbaye aux Dames...
Pendant ce temps au cœur de l'abbaye aux Dames...

Pendant ce temps au cœur de l'abbaye aux Dames...

Avant de se retrouver dans la série " Témoignages Guerre 39/45 (3 témoins parlent... documents d'études), un dernier regard sur le temps présent....
Avant de se retrouver dans la série " Témoignages Guerre 39/45 (3 témoins parlent... documents d'études), un dernier regard sur le temps présent....
Avant de se retrouver dans la série " Témoignages Guerre 39/45 (3 témoins parlent... documents d'études), un dernier regard sur le temps présent....

Avant de se retrouver dans la série " Témoignages Guerre 39/45 (3 témoins parlent... documents d'études), un dernier regard sur le temps présent....

2 - Saintes et ses églises - Témoignes 39-45.. Inédits.. suite

Témoignages 39/45

Suite......

Les dossiers seront présentés par ordre alphabétiques

2 - Saintes et ses églises - Témoignes 39-45.. Inédits.. suite
2 - Saintes et ses églises - Témoignes 39-45.. Inédits.. suite

Arnaud (Veuve de René Guérande 1919/1944) - 1922 ( 2000)

Pendant la guerre nous étions en Algérie, mon mari était dans l'aviation et il avait été formé à Istres. En mars 1944 il a été abattu par les Américains, dans son avion il y a eu 6 morts et cela s'était passé vers Oran.

J'étais mariée depuis peu de temps et j'étais alors restée seule avec mon enfant et par la suite je m'étais remariée avec un ami de mon mari, il était pilote lui aussi.

Mon second mari, Paul Arnauld, a lui aussi été aviateur sur les avions " Maraudeurs " (2/52 .. vérifier ce numéro...). C'est avec cet avion qu'il a fait a campagne d'Italie.

Un efois, alors qu'il était encore en activité, il était passé avec son avion au-dessus de notre maison de famille, située au lieu " Les Rullauds " route de Royan à Saintes.

Il avait terminé sa carrière militaire comme commandant, mais pour sa retraite il avait le grade de lieutenant-colonel.

Témoignage de son fils : René, Michel De La Guérande reçu le 26/12/2017

Mon père était sergent pilote dans l’escadrille 2/52 « Franche Comté ». Il était en vol d’essai sur un avion B 26 Maraudeur. Cet appareil avait été livré en grande quantité à l’armée française, en fait il devait remplacer des « Potez » et des « Block ». Il avait une grande faiblesse car en basse vitesse il était instable, tant à l’atterrissage qu’au décollage.

Ainsi au cours d’un vol d’entrainement il s’était écrasé à l’atterrissage sur la base de Tèlergma le (21 mars à 18 heures) dans le Constantinois (En Algérie française à cette époque). Les hommes de l’appareil étaient morts dans ce crash. Le pilote était le lieutenant Geffrey, mon père était le copilote. Il ya avait un moniteur US nommé Douze, un aviateur français nommé Sabatier, ainsi qu’un interprète.

Mon père avait commencé son entraînement en septembre 1943.

Suite au décès de mon père, René Guérande, ma mère s’était remariée avec Paul Arnauld qui était aussi pilote dans l’aviation. Plus tard elle demeurera à Saintes en Charente maritime. Cet homme était le beau-frère de Marie-Josèphe Arnauld (époux Henri) qui demeurait à Saintes.

Arnaud Pierrette, née Bernard – 1926 (Veuve de Vincent)

Mon père travaillait à la mairie de Saintes

1 Bombardement du 24 juin 1944 – Saintes

Affecté au dossier « 24/6/44 »

2 Bombardement du 14 août 1944 – Saintes

Habituellement je me rendais aux Arciveaux, deux fois par semaine, pour y chercher du lait. Ce 14 août je faisais ma toilette sous la véranda, nous avons alors entendu des bruits d'avions, des « ronrons... » dans le ciel. Nous sommes sortis dans le jardin et nous avons parlé avec un voisin, Mathio le boulanger (COOP), et avec son accent il nos avait fait part de son inquiétude. Nous sommes alors partis rapidement, en passant par dessus un mur pour nous réfugier dans l'abri du jardin de la famille Devois. Le boulanger avait fait un abri sous son pétrin et il s'y était réfugié avec son épouse qui attendait un bébé.

Il y a eu plusieurs vagues d'avion qui sont passées. Il y avait un premier roulement de l'éclatement de la première série de bombe, puis un suivant après un temps de silence.

3 Mitraillage par des avions

Je me trouvai en vélo avec une amie et nous nous trouvions petite rue Pont Amilion, vers où est située la « Bourse aux affaires » en 1995. C'est alors que des avions ont mitraillé et nous entendions les balles qui sifflaient au oreilles. Nous avons laissé tomber les vélos et nous nous sommes plaqués au sol. Cela s'est passé un après-midi, nous avons pensé que les avions visaient des DCA mobiles... ! (De M.S ou la gare ou des DCA fixes)

4 Largage de réservoir d'avion

Je me trouvais avec une autre personne et nous étions en vélo. Un avion a alors largué ses réservoirs d'essence, enfin quelque-chose qui n'a pas explosé, nous avons eu peur.

5 Morceaux de bombes et bateaux

Un cheminot nous avait donné deux petits bateaux, il nous avait expliqué qu'ils les avaient fabriqués avec des restes de bombes. Ces bateaux sont en laiton (Font penser au bronze). Matière retravaillée ou fondue et moulée. Longueur : 20 cm – Poids : 425 grammes.

Madame Arnaud m'en a donné un. (voir dossier photos)

 

*

 

Arnauld Françoise, mère née Yvonnet - 1929 (1996/2001)

Autre nom: Arnauld de Sartre

1 Combat du 4 septembre 1944 - Saintes

Dossier crashs

2 Crashs avions américains: Corme-Royal et Nieul les Saintes

Notes sur carnets de l'époque.(Dossier)

Des réservoirs d'essence sont tombés, certainement le jour de la chute de l'avion au Maine Dorin, l'un de ceux-ci est tombé à la " Gaillarde " ST GEORGES DES COTEAUX. Un de mes cousins, Yves, qui habite, de nos jours, au " Petit chadignac ", s'en était fait un bateau. Je me souviens aussi qu'il avait été récupéré de l'essence dans ces réservoirs.

3 Les Allemands dans notre domaine " Rousselet "

En juin 1940, les allemands s'étaient installés, avec une roulante (Cuisine.. ) ), dans un champ à " Rousselet ".

Je me souviens, qu'à une époque, ce devait être au moment être au moment des moissons, les soldats ont veillé à ce qu'on ne fasse pas de livraisons de nos récoltes aux résistants.

4 Alerte aux bombardement - Ecole Jeanne d'Arc à Saintes:

Quand il y avait des alertes nous allions nous réfugier dans les caves de l'école. Dans cette école le lieu des WC était surnommé " la tour ", certainement qu'à cet endroit se trouvait une des tours de l'ancienne citadelle (Nous disions la tour par pudeur).

5 Parents tués au bombardement de Royan:

Mon grand-oncle Bouyer est mort au bombardement de Royan, le 5 janvier 1945, je possède encore des courriers de ces parents alors qu'ils étaient dans la poche de Royan. Ce parent avait été officier vers 1930 à la caserne Taillebourg de Saintes. Un oncle Bouyer avait perdu une jambe à la guerre 14/18 (le même… ! de MS)

A l'époque le curé de ROYAN était l'abbé Bastoreaud, sa gouvernante s'appelait Delphine Thimotée.

6 Documents en possession du témoin

 

  1. Trois lettres de la famille Bouyer, au cours de la poche de Royan, datée:27/09/44, 12/10/44, 15/12/44. (signée Thérèse Bouyer). Quand ce courrier sera tapé pour être consulter, ne pas mentionner certains noms. Ces lettres ont pu passer la limite de la poche par un courrier de banque. Il est à noter qu'il est mentionné à plusieurs reprises que Royan était vidé, en partie de ses habitants. L'adresse de Royan " rue des jardins " qui descendait vers Foncillon est devenu la rue " Maurice Garnier "

  2. Deux tracts en allemands qui devaient être diffusés (Par l'aviation aux allemands de la poche pour les inciter à cesser le combat / 3/45)

  3. Journal élogieux sur le Maréchal PETAIN

  4. " Journal de Saintes et de la Charente Maritime " / samedi 3 octobre 1943 (lu)

  5. Journal " La petite Gironde " du lundi 22 juin 1942 (Lu)

  6. Carte de correspondance, spéciale pour s'écrire de la Zone libre à la zone occupée.

  7. Deux " Bon point " PETAIN, Offert par la légion française des Combattants.

La passerelle sur la Charente est appuyée sur un réservoir d'avion largable.
La passerelle sur la Charente est appuyée sur un réservoir d'avion largable.
La passerelle sur la Charente est appuyée sur un réservoir d'avion largable.
La passerelle sur la Charente est appuyée sur un réservoir d'avion largable.
La passerelle sur la Charente est appuyée sur un réservoir d'avion largable.

La passerelle sur la Charente est appuyée sur un réservoir d'avion largable.

Voir les commentaires

<< < 1 2