Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

10 - Surprise du lundi.. Blocage... - EPHAD Recouvrance Personnes âgées - Odeur de goudron dans la nuit

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

  Dernière minute... Cela dure trop.. Faut la solution

 

11-10-11-004.jpg

 

Ce cours a connu plusieurs appelletions selon la politique du moment...

Cours royal, cours Wilson (Président USA), cours maréchal Pétain, cours national.

 


 

Cours national .. Un ruban de goudron dans la nuit

 

10-10-11 002-copie-2

 

10-10-11 005-copie-1

 

10-10-11 007

 

10-10-11 008-copie-1

 

10-10-11 010-copie-1

 

Mission accomplie (*)

 

(*) Aperçus sur place un élu, un technicien de la ville, l'oeil un peu inquiet. Incident : une fuite d'eau il a fallu défoncer le macadam  (heureusement la retouche sera sous le passage piéton).

 

Beau billard pour les automobilistes, mais attention à la vitesse et la ZONE 30

 


 

La ville " chouchoute " les personnes âgées...

.. en EHPAD

 

10-10-11 001

 

La presse, le Maire, un élu et des responsables font une dernière visite avant l'arrivée des nouveaux occupants, ils vont emménager la semaine prochaine, sur uen période de trois jours.

 

10-10-11 002

 

Dans un cadre très " nature et calme " avec des accès vers la ville très facile, arrêts de bus aus abords immédiats. L'arrivée sur le site se fait par un passage obligé en milieu diocésain, en effet le passage, voire la route, se situe au milieu des terres du diocaise.

 

10-10-11 003

 

Dès l'entreé dans les locaux, nous découvrons un salon, un coin bar (adapté à ce genre d'établissement) et surtout, surprise.... un coin salon de coiffure. Création semblant être admirée par Monsieur le Maire.

 

10-10-11 006

 

Une chambre. les résidents auront le choix.. soit amener leurs propres meubles, soit le mobilier est fourni par l'établissement.

 

10-10-11 010

 

Spacieuse et très luminseuse salle à manger où 33 résidents pourront prendre place.

Au passage quelques noms ont été relévés... salon Palissy, salle la gabare.

 

10-10-11 008

 

Au balcon sur un plancher très spécial du fait de sa construction en boiserie spéciale, bien sûr pour éviter toute chute.

 

 

 

Cet établissement d'hébergement de personnes âgées (on ne dit plus maison de retraite) pourra accueillir 90 résidents). A ce jour il coûe 11 600 000 €.

Le CCAS réglera un loyer mensuel à la SEMIS.

 

La viste du groupe, constitué de 17 personnes, était composé de.... en citant quelques personnes;...  M. le maire, T. Blanc, adjoint au maire, délégué à l'action sociale, la SEMIS,  Nicole Martin chargé de la communication de la mairie (Nouvellement arrivée), accompagnée d'Alexandre Garcia, comunication de la mairie, Elisabeth Munoz, directrice du CCAS, Valérie Mattéi, responsable opérationnelle, et bien sûr la presse (*)

 

Immersion dans un si proche passé...... Guerre 39/45

 

10-10-11 005

 

 

Voir sur ce blog un premier reportage dans les mois passés.

 

 

Puis comme a conclu Jean Rouger, maire de Saintes... " C'est une présentation partielle de ce que la collectivité peut offrir aux personnes âgées de son territoire "

 

(*) Sud-ouest (Quotidien), La haute Saintonge (Hebdomadaire), Radio Marine (Claude palmer - 103.4 / FM)

 


 



 

Saintes - Cours national bloqué, photo de 9 h 15 ce lundi matin. Bon courage pour la circulation.

motif: rénovation de l'enrobé.  Bonne journée.

 

10-10-11.jpg

 

La vie n'est pas toujous rose, mais les élus veillent à l'entretien ce nos voies de circulation

Voir les commentaires

7 - Primaires au P.S.... Déjà élue... - " La chute " avec Steeve Jobs - La Banda de Neira -

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

  Graffiti politique...?
09-10-11-001.jpg

Information murale aux abords de la mairie.

Déchiffrage relatif...

 

SKY = SarKozY     

Is solution.......= la solution      

Yop !! = le faire sauter (entendre ne pas le réélire) (Cela rappelle aussi la chanson.... Prosper Youp la boum, c'est le roi du macadam...)

 

Et vous que lisez-vous...?


Primaires au P.S
" Homme ou femme "
Qui va sortir du chapeau..... Certainement pas un lapin... (Quoiqu'au premier tour...!!! Mais espérons que ce soit un pigeon porteur de bonnes nouvelles... Pour les lecteurs du blog ou de FB.... Mon livre avec une femme président de la république est (encore) en librairie sur Saintes, voire aussi en ligne. " Primitiv protection 2 " a été écrit en 2006, ouvrage de 503 pages qui était déjà une fiction à l'époque... Une prémonition...!!!!!!
 Couverture-speciale-elections-PS-2011.jpg

Dimanche soir - Elections à Saintes

 

Je reviens du dépouillement,
Résultats de ma ville de Saintes ( PS depuis 2008 ) en Région Poitou-Charentes :
Pour un peu plus de 18 000 électeurs potentiels : 402 votants. ( 399 exprimés )
Hollande en tête 153 ; Aubry 101 ; Montebourg 77 ; Royal 55 ; Valls 7 ; Baylet 6.
C'est juste pour info ...
 (De Eric dohollou.. Un Facebookien)

La Banda de Neira... des échos imagés

 

P1060979

 

Dirigeant l'ensemble musical un des deux chefs d'orchestre de la soirée de concert.

 

C'était magnifique cette harmonie sous les voûtes et entre les murs de pierre de l'Abbaye aux dames, certes une caisse de résonnance, mais canalisant les sons et les véhiculant jusqu'à nos oreilles. Nous faisant vibrer, certes avec les percussions, mais aussi nous laissant percevoir de fines mélodies.

 

P1060976

 

Quel travail, certainement dur pour cette soirée, car il n'y a pas eu de pause, du fait de l'horaire du car qui devait ramener les jeunes à leurs chambres

 

P1060967

 

La nef de l'Abbaye était presque totalement remplie par les spectateurs, à cette occasion d'ailleurs la tribune rénovée, avec ses deux noveaux escaliers d'accès a de nouveau été réinvestie par les officiels. On notait la présence de Sylvie Barre, adjointe au Maire, déléguée à la culture.

 

P1060963

 

Adios amigos.

 

Deux anciennes chansons devraient revenir à notre mémoire...

 

" Ce n'est qu'un au revoir mes frères....... "

 

" Si tous les gars du monde voulaient bien se donner la main, tout autour de la terre cela ferait une jolie ronde.... "


 

Lecture en milieu public... Fermé ou ouvert

 

Avec " Apérimots "

 

P1060945

 

Conférence de presse, au restaurant " La cave passe à table ", la journaliste de " Sud-Ouest " face aux organisateurs.

 

     Devant nous: Alain Gautreau, Charlyse Garreau, Paul Guérin, Nicole Dréau.

 

     Après le «  Printemps des poètes «  il est venu à l’idée de certains, entre autres…  les associations… « La maison de la solidarité / Ensemble pour uen maison solidaire » (N. Dréau) et « Les planches » (C. Garreau) (Théâtre) de lancer des animations qui auront pour but de lire et faire lire des textes et poésies en milieu public. fermé (mais ouvert..), dans les bars, restaurant et autres, puis ouvert (plein air…) soit les marchés, voire dans la rue et autres.

 

 

 

 

     C’est une animation qui a lieu le deuxième vendredi de chaque mois.

    Le principe : Les organisateurs lancent les lectures et chauffent l’ambiance, puis la, parole est donnée aux lecteurs volontaires, soit en lisant des textes proposés ou bien leurs propres textes. Ceci durant une trentaine de minutes, puis les organisateurs reprennent la parole et donnent à nouveau de la voix, avant de clore la soirée.

     La prochaine animation devant se dérouler au restaurant «  La cave passe à table » , rue St Michel à Saintes. Ce sera ce vendredi 14 à 18 h 30.

    Pour l’anecdote chaque soirée aura un nom de code….. ce vendredi ce sera « O » comme octobre. La prochaine séance qui aura lieu au « Capricorne » (Bar restaurant avenue de la Marne), aura comme code « D », comme décembre.

 

    Cette animation de vendredi est une première pour ce concept… (Des mots à l'heure de l'apéritif) En fait un « prime ».

 

 

 

 


 

" La chute " de la plus célèbre descente de l'histoire, joignant ainsi Eve & Adam au génial Steeve Jobs et sa pomme virtuelle.....
Faites tourner autour du globe, profitez de la gigantesque toile du web.. comme le fil d'Ariane.... laissez-vous tenter vous aussi et.. croquez à pleine dent.. la vie certes, mais aussi la pomme.

 

07-10-11-004.jpg

 

Voir les commentaires

5 - Immersion intime: Bertrand Monnard, prêtre St Pallais / Abbaye aux dames - Saintes - Banda de Neira / Colombie

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Lecture à... La lettre @ la bulle

 

nakacheid.jpg

 

Sur fond musical et sur ses textes extraits de son premier livre

 

Librairie place Bassompierre, samedi 8 à 17 h.

 

" Julie Nakache "

 

 


 

 

Un curé dans la ville - Une croix s'affiche

 

     Bertrand Monnard est Lorrain, né à Metz en 1960, mais cela pour ses origines, car il est un Saintongeais dans l’âme, donc comme prêtre on peut le croire.

      On avait déjà rencontré Bertrand dans les rues de Saintes, au cœur des paroisses et surtout au milieu de la jeunesse. En effet il avait été aumônier et il était très impliqué dans la préparation des JMJ.

     Alors, comme une vieille connaissance, je lui ai demandé un interview… et en ville, au milieu des gens, alors « tout de go », il a accepté..

     Rendez-vous a donc été donné au bar – restaurant « Le Palissy « sur le cours national à Saintes.

 

 

04-10-11-008.jpg

Un homme, prêtre, au coeur des hommes, la cité.......


        Avec le sacro-saint café servi devant eux, culture-Histoire et interviewé ouvrent le dialogue.

 

Père votre vocation, c’est parti quand et quel fut l’élément déclencheur ?

- Déjà au collège j’avais eu une vague impression sur cette possibilité de devenir prêtre. Puis alors que je me trouvais en Fac, c’est la question d’un prêtre qui m’a à nouveau interpellé, en effet il m’avait dit…. « Bertrand tu ne penses pas à devenir prêtre ? », j’avais alors été frappé par ce questionnement. Aux environs de cette époque j’avais lu tout l évangile de Marc. Puis le temps était arrivé où je m’étais dit qu’il fallait que je m’engage un peu plus. Ainsi j’avais alors commencé à m’investir dans différents services de la paroisse ; j’en avais besoin. Dans ce temps-là je me trouvais à Royan. Vous m’avez demandé l’élément déclencheur de manière irrévocable, voici ce que je puis déclarer. Etre prêtre c’était alors m’engager entièrement, répondre à l’amour du Christ qui donne tout. Une pensée forte m’avait envahi au moment du choix, si c’était une simple envie de Bertrand cela passera bien, si c’est un appel du Seigneur cela devra finir par se confirmer.

 

Vous aviez quel âge à ce temps fort de votre engagement à venir ?

- J’étais vers mes 18 ans. Mais c’est surtout un deuxième appel qui a été décisif. Un autre prêtre m’avait écrit pour tout autre chose, mais il m’avait dit… « Si tu deviens prêtre ce serait un beau service pour notre église ». Ce prêtre n’avait jamais parlé de ma vocation avec le premier prêtre rencontré, et par la suite ce fut mon interlocuteur privilégié en rapport avec ma vocation vers le sacerdoce. .

 

Aujourd’hui est-ce cette même foi qu’à vos dix huit ans qui vous fait avancer ?

- C’est assez difficile à expliquer, mais ce que je dirai c’est que ma foi c’est mon amour pour le Christ, cette relation avec le Christ vivant qui anime ma vie.

 

05-10-11-004.jpg

Un homme entre au service, dans le corps.......

(A droite la chapelle où repose Marie-Eustelle Harpain - 1814/1842)

 

 

En préparant cet interview, la question essentielle à poser, pas pour moi mais pour les discussions publiques sur le sujet de la ….. solitude des prêtres.

Alors j’ai posé la question au père Bertrand et voici sa réponse…

- Je vis cette solitude pas du tout de manière pesante. Nous avons une telle quantité de relations, tellement différentes.

 

Mais le soir, entre la fin du repas et l’instant où le sommeil va vous envahir, la solitude vous la ressentait quand même ?

- Je vis très bien ces instants crépusculaires de solitude. Puis nous avons aussi des temps de lecture, il y a la télévision. Surtout cette solitude est une pose, un temps de respiration.

 

Vraiment persuasif le père Bertrand Monnard, depuis 1988 il vit cette vie au service des autres. Il a sa journée tellement remplie, que le soir ces personnes rencontrées dans la journée sont peut-être des compagnons invisibles, surtout silencieux.

Solitude depuis 1988, mais un prêtre investi d’une mission depuis le jour de son ordination, allongé sur le sol de l’église, se doit de posséder en lui une forte présence qui lui comble bien des vides qui seraient certainement préjudiciables aux autres humains. Cette présence et ses objectifs sont les bases mêmes sa vocation. Vocation c’est bien, on peut la réduire au seul mot « Christ » à ces beaux mots qui composent le troupeau à sa garde… amour, fraternité, résurrection, vie éternelle, humanité, solidarité. Mais ce sacerdoce il l’a exercé où et quel fut alors son cheminement ?

 

« J’ai été ordonné prêtre à l’église Notre Dame de Royan, le 7 août 1988 »

 

      Voici le parcours de Bertrand Monnard :

1988/1991 : La Rochelle (En paroisse et aumônier des jeunes)

92 à 93 : Préparation de la maîtrise de théologie à Paris (Centre St Vincent de Paul)

93 à 95 : Vicaire à Saujon (Le curé étant le père Colineau) + aumônier des étudiants de Royan.

95 à 2001 : Royan, aumônier des lycées et collèges. + Préparation des Journées Mondiales de la Jeunesse à Paris ;

98 à 2007 : Toujours à Royan, mais plus en paroisse. Responsable diocésain de la pastorale des jeunes et aumônier de l’enseignement public.

2001 à 2006 : Saintes ; Aumônier des scolaires et coordination diocésaine des jeunes.

2007 à 2011 : Curé de Pons et de Jonzac. En 2009 il est nommé « Vicaire épiscopal » tout en restant à Pons, il a en charge les doyennés de Jonzac et de St Jean d’Angèly. En 2011 il sera aussi délégué de monseigneur l’évêque pour les séminaristes.

 

monard-bertrand---pretre-interview-2011.jpg

 

Enfin en septembre 2011 il est nommé curé du secteur Est de Saintes. Avec lieu de résidence la paroisse St Pallais, sa charge s’étend aux paroisses de La chapelle des pots, Bussac, St Vaize, Chaniers, Fontcouverte.

 

     Père avait-vous une maxime, une devise, enfin comportement qui vous définit, qui vous représente bien ?

- Là vous me surprenez, je n’ya avais pas pensé. Mais je vais reprendre et vous confirmer la phrase qui était sur mon faire-part d’ordination…

..

« Vivre c’est le Christ »

 

Merci Bertrand, Joseph, Jean, dit père Bertrand. Mais ses prénoms, quelle sacrée famille…

 

 


 

  Banda de Neira - Abbaye aux dames de Saintes

 

Banda de Neira - 5 oct 2011 001

 

En ouverture de la saison culturelle, organisée par l'association " l'Abbaye aux dames " de Saintes

 

Banda de Neira - 5 oct 2011 002

 

Vendredi soir " Banda de Neira " de la Colombie en concert.

 

Banda de Neira - 5 oct 2011 003

 

Accueil par la municipalité.

 

Le groupe joue "La marseillaise ", puis l'hymne national colombien, dans un décor très apaisant, le square André Maudet.

 

Banda de Neira - 5 oct 2011 005

 

Un ensemble de 54 jeunes étudiants Colombien, venant de la petite cité de Neira dans les Andes (1950 mètres d'altitude). Ici sous la conduite du chef d'orchestre.

 

Banda de Neira - 5 oct 2011 009

 

La " Banda de Neira " a été fondé voici 25 ans, l'idée originelle a ses sources dans une belle phrase.... " Si tu donnes un instrument de musique à un jeune, il ne tiendra jamais une arme " (L'apprentissage de la vie passe par tous les outils, il en est un qui est aussi indispensable pour l'unité des hommes c'est celui d'où jaillit une musique qui fait vibrer les hommes à l'unisson)

Ce groupe était venu en France pour la première fois en 2005, c'était pour se rendre au festival de Sarrebourg.

 

Banda de Neira - 5 oct 2011 010

 

Voici 12 ans déjà qu'un projet fort avait été lancé et sous nos yeux on en voit la concrétisation.

 

Les partenaires de cette venue à Saintes de ce groupe sont: " L'association de l'Abbaye aux dames ", " la Chorale humanitaire ", " Les deux rives "

 

Banda de Neira - 5 oct 2011 011

 

Quelques visages....

Un jeune du groupe, Jean-pierre Cazelle, président de l'association de l'Abbaye aux dames, Sylvie Barre, Adjoint au Maire, déléguée à la culture, le chef d'orchestre, Luis Guillermo Sarasa, prêtre, directeur du département de théologie universitaire de Bogota.

 

Merci à tous et à vendredi soir à l'Abbaye aux dames.

 

Vous pourrez aussi consulter le quotidien Sud-Ouest qui vous apprendra un peu plus sur la " Banda de Neira "

 

 

 


 


 

 

Voir les commentaires

1 - Peinture : du marché au salon - Les casseurs - Fruits avariés au marché - dentelière au musée

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

  Education en dentelles... au musée

 

03-10-11 005

 

La dentelle entre au musée.. en fait elle y est déjà très présente.

L'école Saint-Exépury a remis quelques élèves entre les mains de deux dentelières, Chantal Méchain et Muguette Rochais.

 

" La vie est un tout "

 

03-10-11 006

 

Il faut bien la monter l'oeuvre à venir, alors ces jeunes ont bien suivi les conseils pour bien croiser les fils sans s'emmêler les ... pinceaux. ce qui pourrait être le cas, car de ces petits travaux vont naître des oeuvres de tissus, comme on en fait avec des pinceaux.

 


 

Fruits de saison....!! et marché

 

03-10-11-009.jpg

 

Marché.. Marché.. de Saintes. Fraîcheur et qualité.. Est-ce une légende ? Certes un marchand ne fait pas tous les étales, mais quand même de grâce.... ouvrez une nectarine avant de la vendre aux clients. Navrant car en fait c'est aussi bien en grande surface. 1°... Ouverture déjà noir au centre et sans goût + dur.  2° Deux jours après.. moisis....  Mais je veux bien penser que c'est un accident, cher commerçant.. goûtez avant de vendre. Sinon <3 les nectarines


 

Qui va encore payer...?

 

03-10-11-001.jpg

 

Qui va payer les dégâts, et si il y avait eu des enfants ou des parents, si près du collège René Caillié de Saintes.

L'auteur certainement un empressé mais pas de se rendre au travail...  sinon il respecterait celui des autres. Dans ce secteur les il y a souvent des petits bolides....

 


 

La nature, il suffit de la regarder....

.. et de s'en laisser pénêtrer

 

Reflets-bassin--2011.jpg

 

Du ciel aux abysses.... Quelle lecture pouvons-nous en faire...?

 


Venez prendre la parole.. Lire des textes

 

 

aperimots_modif.jpg

 


 

 

Culture-Histoire y sera, il ne lira pas, mais vous vous le pourrez. Alors on ne vous demandera pas un discours politique, on vous demandera, si vous le désirez, de parler avec sincérité... :) :)

(Rue St Michel... Face à la cathédrale St Pierre)


 

 

Marché St Pierre et vernissage

 

" A corps et à âmes "....

Avec l'association " La girafe "

 

Peintre marché 01-10-11

 

 

Un anonyme sur le marché St Pierre, dès ce samedi matin. Aux petits soins pour son oeuvre.

 

Puis un vernissage rue Charles Dangibaud

 

01-10-11 010

 

Des peintures, de la sculpture et.......

 

(La dame en blanc est Jane Sullivan, très connue dans le milieu artistique, professeur de harpe et de calligraphie / enluminures)

 

01-10-11 006

 

Quelques artistes exposaient leurs oeuvres dans des locaux mis à leur disposition par Gérard Knolwès (Anciennement école d'architecture américaine).

 

.... ainsi on a aussi découvert la B.D sur les murs.

Christophe Bon et sa compagne Sandrine se sont présentés.

 

Leur album à l'affiche, dans le détails de construction, a pour titre " Les mauvais coups ". Il leur a fallu 2 ans 1/2 pour le voir aboutir. Le scénario est écrit à deux, quant au dessin c'est Christophe qui en a la charge.

C'est un travail à temps partiel, qui lui prend beaucoup de temps, surtout la nuit. En effet ne vivant pas de ses oeuvres il a un emploi principal.

Son album, est très bien lisible, avec une bonne répartition des vignettes et des textes très clairs dans leur distribution. En fait un bon visuel.

Faites un détour par la rue Charles Dangibaud et vous y serez accueills, certes par la girafe, symbole d el'association, mais vous aurez peut-être le privilège d'y rencontrer des auteurs d'oeuvres très heureux avec leur art.

 

 

 

 

 

 

 


Voir les commentaires

<< < 1 2