Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

5 - 21 mars 44 Un chasseur américain abat un avion allemand au bord du cimetière de Rétaud 17

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Rétaud - Charente maritime

Un chasseur US dans le ciel de Saintes et l'avion allemand abattu à Rétaud

21 mars 1944

Photos, plans et témoignages

L'équipage de l'avion allemand abattu par la plongée éclair de l'avion " P 51 ", la mort venue du ciel. Ici l'équipage est inhumé à Rennes où était basé le " Junkers " abattu sur les terrains et la route de Rétaud. Témoignages.....

L'équipage de l'avion allemand abattu par la plongée éclair de l'avion " P 51 ", la mort venue du ciel. Ici l'équipage est inhumé à Rennes où était basé le " Junkers " abattu sur les terrains et la route de Rétaud. Témoignages.....

Témoignages brutes sur le crash de Rétaud – 21 mars 1944 - Extraits

ALLAIRE Madeleine Née en 1923, 39/45: Chez Merle Rétaud, 1997 :

Nous avions terminé de manger. Je revenais du jardin, dans la maison mon frère (Jean Claude né en 8/1943) était dans sa voiture, c'est alors que j'ai entendu des bruits de mitrailleuse et j'ai regardé par la fenêtre. J'ai alors aperçu deux avions qui se battaient. Je suis sortie de la maison avec l'enfant. Un avion venait de s'écraser et il avait laissé ses ailes dans les peupliers, c'est ce qui l'avait dévié sur la gauche de sa trajectoire, évitant ainsi qu'il ne se soit écraser sur l'école. Au moment du crash un homme en tablier blanc se trouver à 11 mètres du point d'impact et il n'a rien eu. La distance avait été mesurée entre le point d'impact et cet homme qui était Monsieur Lagrelette. L'avion allié qui venait d'abattre l'appareil allemand est repassé je l'ai vu. A la métairie de Chermignac, alors que des personnes mangeaient des balles avaient sifflé au-dessus d'eux. Quant aux aviateurs allemands, trois hommes, ils étaient grillés, gonflés et raccourcis…. Certainement par le feu. Un homme mort avait atterri sur mon gilet de laine que j'avais laissé posé au sol. Un des moteurs avait été projeté près d'une charrette, il y avait par terre la casquette d'un des aviateurs et des gants. Près des morts il y avait des cahiers d'écoliers. Alors que ce drame s'était déroulé des hommes étaient dans la vigne (A la taille) et sont donc venus sur le lieu du crash. Mais les Allemands étaient déjà sur place avec des gens de Chermignac. On m'a dit que l'avion allié qui avait abattu l'appareil allemand était piloté par un homme qui voulait se racheter (!). Il aurait aussi attendu que l'avion radar allemand décolle après avoir fait le plein. Auparavant ce même chasseur allié aurait abattu un autre appareil vers Corme-Ecluse (CM), peut-être même qu'il aurait abattu plusieurs appareils. Il en aurait abattu un au nord de Saintes et il aurait été félicité…

 Anonyme - Du/Saintes/1997 :

J'habitais à Rétaud, vers le garage (Défit) route de Cozes. J'ai vu un gros appareil qui tombait, il a coupé des peupliers et il s'est écrasé sur la route. Des gens, venus sur place, ont coupé les jambes des aviateurs pour dérober les bottes. Quand je suis retournée sur place, avec une copine, Mademoiselle C….., j'ai trouvé un parachute, j'en ai découpé des morceaux.

 ARMAND Henriette, née Corbinaud en 1932, 39/45: Les Limes Fontcouverte – 17

Mon mari habitait à Chermignac et il m'a raconté ce qui suit. A cette époque il allait à l'école de Rioux en vélo, pour cela il passait par Rétaud. Il faisait la route avec son frère et c'est à Rétaud qu'il a vu des débris d'un avion et un aviateur blessé grièvement, il hurlait à mort. Cet aviateur a été achevé par un officier allemand d'un coup de pistolet.

ARMAND

A cette époque je venais chez ma grand-mère à " La fenêtre " Saintes. Les alliés effectuaient des missions avec de nouveaux appareils. Un seul avion anglais a abattu 3 avions allemands en 15 minutes. L'un à Rétaud, deux autres abattus et tombés vers Cognac, L'avion qui est tombé à Rétaud s'était abattu près du cimetière. Parmi les victimes il y avait un aviateur allemand qui avait les jambes coupées, il a été achevé au revolver par un officier allemand qui était venu sur place.

BABIN Théophile, né en 1926, 1939/45:

Un jour un avion allemand est passé, il avait un disque de détection de mines. Ces avions étaient chargés de détecter les mines placées par les alliés. Un chasseur est arrivé et il a tiré une rafale; nous l'avons entendu car nous étions dans la champagne. L'avion allemand, qui allait en direction de COGNAC, a été mitraillé entre les " Arènes " de THENAC et le bas de CHERMIGNAC. Au-dessus de CHERMIGNAC le chasseur a tiré une autre rafale. Au lieu-dit " Le petit buisson " nous avons ramassé des douilles de 12,7 mm. Il a été dit que le chasseur allié, après avoir mitraillé un train, a été abattu à son tour. Nous avons été sur le lieu du crash, l'avion brûlait et les Allemands étaient sur place. Ils ont été très déçus, quand, découvrant la croix gammée, sur la queue de l'appareil, ils ont constaté que l'un des leurs avait été descendu ils avaient pensé que c'était un appareil des alliés. Quand nous sommes arrivés, les Allemands nous ont chassé à coup de... Raoust... Il y avait deux allemands près de l'avion, l'un d'eux brûlait et n'était pas mort; il a été achevé. Sur le lieu du crash on avait découpé un morceau de pneu.

Mme COMBEAUD 17 LES ESSARDS

ARMAND Louis né en 1929, frère de Pierre. 39/45: CHERMIGNAC 17

Un jour des chasseurs américains (Nouveaux modèles) ont descendu un avion allemand qui passait presque tous les jours. Cet appareil était équipé d'un grand disque (Appareil de détection…). Tout l'équipage est mort dans le crash de l'appareil. L'avion était tombé le long du mur du cimetière de Rétaud (ou Rioux… !) A Chermignac il y a eu des traces de balles dans les portes et des balles explosives dans les ormeaux. Les miradors allemands de la base de Paban (Les Gonds – Près de Saintes) tiraient sur les avions (Alliés).

BAILLOU Simone, né le 1/9/1921 à Tesson – 17 : 1939/45: TESSON – Le bourg

J'avais appris qu'un avion allemand avait été abattu à Rétaud, aussi avec une camarade je m'étais rendue sur place. J'ai vu des corps carbonisés et raccourcis.

BERTEAUD Guy né vers 1934, 39/45: La sablière

Je me trouvais au milieu du champ, derrière la maison familiale en compagnie de mon père. C'est alors que nous avons aperçu un avion allemand (Plusieurs moteurs) il allait dans le sens NNW - SSW, et, alors qu'il était rendu dans l'axe du village des " Bouyers " (Certainement au-dessus) un chasseur est sorti des nuages et passant par en dessous il l'a mitraillé. Puis le chasseur allié est remonté et en piquant, cette fois sur l'appareil allemand il l'a mitraillé à nouveau. Pour en finir l'avion allemand a été s'abattre vers le cimetière de Rétaud. Je me suis rendu sur place et je me souviens avoir vu un corps accroché dans les branches d'un arbre.

BERTEAUD Rémy, 39/45: La sablière Saintes 17 :

 L'avion allié qui a attaqué l'appareil allemand était de couleur rouge. Le chasseur allié a attaqué par en dessous et il s'est échappé de l'avion allemand une épaisse fumée, ce dernier suivant alors un axe passant par le moulin à vent, a alors ramassé la ligne électrique puis les peupliers, ceci dans l'axe avec le cimetière de Rétaud (Un peu à gauche)

Ginette BILLON (Divorcée) née en 1935, 39/45: " Chez Sauzeaux " THENAC : 10/2003:

Cette journée là je me trouvais à l'école de THENAC, notre maîtresse s'appelait mademoiselle BOUTINET. La maîtresse avait entendu un avion et elle nous avait fait sortir dehors. J'ai aperçu un avion qui passait au-dessus de l'école, il y avait des flammes. L'avion semblait venir de Saintes et se dirigeait sur Rétaud. On a dit qu'il était poursuivi par d'autres (ou un) avions. L'avion a été s'écraser près du cimetière de Rétaud. Il avait coupé des peupliers et j'ai bien vu qu'il avait labouré la terre avec ses hélices. Le dimanche suivant les gendarmes français étaient venus sur place avec des chiens. Ils avaient récupéré une chaussure et ce n'est qu'après que j'ai compris qu'il devait y avoir quelque chose (d'humain) dans celle-ci… Ma mère a gardé pendant longtemps un morceau d'obus dans sa boite à boutons. Elle avait aussi ramassé des lambeaux de parachute, de couleur bleue. Je ne me souviens pas qu'elle ait fait des chemises avec.

Sylvette COURPRON, née BILLON en 1944: 39/45: chez Sauzeaux THENAC :

Mes parents m'ont raconté qu'un avion était tombé entre TESSON et RETAUD et qu'un parachutiste était tombé vers le cimetière de RETAUD. Ma mère avait fait des chemises à ma sœur Ginette et pour elle-même. Je revois ces belles chemises avec des ajourés dans le tissus.

BILY Robert, 19 ans en 1944, 

Un jour un bimoteur noir venant de Cognac et volant en direction de Royan (Altitude 400 mètres environ) passait dans le ciel quand un autre avion est arrivé (De Chermignac) et en remontant il l'a mitraillé par le dessous. L'appareil, un avion allemand est tombé vers Rétaud.

BRASSEAU Valmont, né en 1913, 39/45: Les Bodins Chermignac - 17,

 Je me trouvais chez moi aux " Bodins ", j'étais occupé à tailler la vigne, à l'arrière de ma propriété en bordure de route. J'ai vu passer un avion allemand suivi par un chasseur allié. J'ai vu le " zingue " décliner, j'ai cru, avec d'autres personnes, que l'appareil allait tomber vers les " Hillairets ", nous avons aussi pensé à " Brassaud ", mais rien là-bas non plus. Nous nous sommes donc dirigés vers l'endroit d'où venait une fumée. C'est ainsi que vers le cimetière de Rétaud, l'avion, après avoir décapité des peupliers s'était écrasé. Ce n'était pas beau à voir, nous étions les premiers arrivés sur place, puis le Maire de Rétaud est arrivé et bientôt il y eut l'arrivée des allemands. J'ai vu les trois victimes, grillés et raccourcis Nous ne sommes pas restés sur place mais nous sommes revenus le soir.


 

Les lieux, avec une maison où l'on voit les impacts des obus US. Sur le plan on voit le croisement .. regard du témoin, parcours du " Junkers " et arrivée / tirs du " P 51 " US.
Les lieux, avec une maison où l'on voit les impacts des obus US. Sur le plan on voit le croisement .. regard du témoin, parcours du " Junkers " et arrivée / tirs du " P 51 " US.
Les lieux, avec une maison où l'on voit les impacts des obus US. Sur le plan on voit le croisement .. regard du témoin, parcours du " Junkers " et arrivée / tirs du " P 51 " US.
Les lieux, avec une maison où l'on voit les impacts des obus US. Sur le plan on voit le croisement .. regard du témoin, parcours du " Junkers " et arrivée / tirs du " P 51 " US.
Les lieux, avec une maison où l'on voit les impacts des obus US. Sur le plan on voit le croisement .. regard du témoin, parcours du " Junkers " et arrivée / tirs du " P 51 " US.

Les lieux, avec une maison où l'on voit les impacts des obus US. Sur le plan on voit le croisement .. regard du témoin, parcours du " Junkers " et arrivée / tirs du " P 51 " US.

Un avion " Junkers, avec le viseur de sa mitrailleuse retrouvée sur le site du crash par un témoin.

Un avion " Junkers, avec le viseur de sa mitrailleuse retrouvée sur le site du crash par un témoin.

Un des aviateurs....
Un des aviateurs....

Un des aviateurs....

L'avion explosé sur le terrain.... et l'équipage allemand.. tous morts

L'avion explosé sur le terrain.... et l'équipage allemand.. tous morts

Et des pièces retrouvées au cours de mes investigations.
Et des pièces retrouvées au cours de mes investigations.
Et des pièces retrouvées au cours de mes investigations.
Et des pièces retrouvées au cours de mes investigations.
Et des pièces retrouvées au cours de mes investigations.
Et des pièces retrouvées au cours de mes investigations.
Et des pièces retrouvées au cours de mes investigations.

Et des pièces retrouvées au cours de mes investigations.

J'ai édité ce fait de guerre à la demande de nombreux lecteurs et Fan's. Mais terminons avec plus d'optimiste avec des images du jour au fil de nos rues désertes de Saintes.

J'ai édité ce fait de guerre à la demande de nombreux lecteurs et Fan's. Mais terminons avec plus d'optimiste avec des images du jour au fil de nos rues désertes de Saintes.

Merci pour votre visite..
Merci pour votre visite..
Merci pour votre visite..
Merci pour votre visite..
Merci pour votre visite..

Merci pour votre visite..

Commenter cet article