Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

8 - L'équipe municipale au complet / Saintes - Nos boites aux lettres et bricolage politique - Chemins de mémoire ou.. de souvenirs - Recensement / Dénombrement population

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Saintes

Le Conseil Municipal au complet

Vous priant de bien vouloir nous excuser pour la faible qualité de cette copie, certes il valait mieux acheter Sud-Ouest...   Puis en ouvrant la boite aux lettres de ce mardi matin..... la valse des nouvelles....

Vous priant de bien vouloir nous excuser pour la faible qualité de cette copie, certes il valait mieux acheter Sud-Ouest... Puis en ouvrant la boite aux lettres de ce mardi matin..... la valse des nouvelles....

On trouve de tout dans nos boites aux lettres, des " petits nouveaux " qui montent, au cinéma avec la présence de Josiane Balasko à Saintes pour un tournage de son film. Mais il est évident que l'on peut avoir le " tournis " entre des annonces pour des " boites à outils " au prochain discours à hauts risques de Manuel Valls. Notre téméreraire descendant d'émigrés espagnols, après son " Premier tango à Paris " entamera-t-il une dernière ... valse..... ? Question photos indiscrètes, Culture-Histoire attend une certaine autorisation pour une petite photo de famille... politique, si l'on peut dire ainsi. Et cela ramène l'auteur de Culture-Histoire, au temps où Madame Royal, en visite officielle à la SNCF de Saintes, lui avait fait remarquer... " Ah! Voici mon paparazzi préféré.... " (un de ces bons mots, entre autres, échangés avec C-H, mais on en reparlera plus tard)

On trouve de tout dans nos boites aux lettres, des " petits nouveaux " qui montent, au cinéma avec la présence de Josiane Balasko à Saintes pour un tournage de son film. Mais il est évident que l'on peut avoir le " tournis " entre des annonces pour des " boites à outils " au prochain discours à hauts risques de Manuel Valls. Notre téméreraire descendant d'émigrés espagnols, après son " Premier tango à Paris " entamera-t-il une dernière ... valse..... ? Question photos indiscrètes, Culture-Histoire attend une certaine autorisation pour une petite photo de famille... politique, si l'on peut dire ainsi. Et cela ramène l'auteur de Culture-Histoire, au temps où Madame Royal, en visite officielle à la SNCF de Saintes, lui avait fait remarquer... " Ah! Voici mon paparazzi préféré.... " (un de ces bons mots, entre autres, échangés avec C-H, mais on en reparlera plus tard)

***************************

***************************

Un fidèle lecteur

nous communique ces photos de l'été dernier...

Sur ce parcours d emémoire, hautement officiel, on peut revoir parmi quelques élus, Jean Rouger, maire de Saintes, sortant de la C.D.A pour des instants privilégiés pour certains, puis on découvre une dame en blanc, Isabelle Pichard-Chauché, présente en tant que Conseillère générale. Isabelle suit chaque année cette manifestation, quant à Jean, c'est l'exception... qui confirme la règle. (Nieul lès Saintes, Ecurat - Juillet 2013 - Photos JC.M Gauthier)
Sur ce parcours d emémoire, hautement officiel, on peut revoir parmi quelques élus, Jean Rouger, maire de Saintes, sortant de la C.D.A pour des instants privilégiés pour certains, puis on découvre une dame en blanc, Isabelle Pichard-Chauché, présente en tant que Conseillère générale. Isabelle suit chaque année cette manifestation, quant à Jean, c'est l'exception... qui confirme la règle. (Nieul lès Saintes, Ecurat - Juillet 2013 - Photos JC.M Gauthier)
Sur ce parcours d emémoire, hautement officiel, on peut revoir parmi quelques élus, Jean Rouger, maire de Saintes, sortant de la C.D.A pour des instants privilégiés pour certains, puis on découvre une dame en blanc, Isabelle Pichard-Chauché, présente en tant que Conseillère générale. Isabelle suit chaque année cette manifestation, quant à Jean, c'est l'exception... qui confirme la règle. (Nieul lès Saintes, Ecurat - Juillet 2013 - Photos JC.M Gauthier)
Sur ce parcours d emémoire, hautement officiel, on peut revoir parmi quelques élus, Jean Rouger, maire de Saintes, sortant de la C.D.A pour des instants privilégiés pour certains, puis on découvre une dame en blanc, Isabelle Pichard-Chauché, présente en tant que Conseillère générale. Isabelle suit chaque année cette manifestation, quant à Jean, c'est l'exception... qui confirme la règle. (Nieul lès Saintes, Ecurat - Juillet 2013 - Photos JC.M Gauthier)

Sur ce parcours d emémoire, hautement officiel, on peut revoir parmi quelques élus, Jean Rouger, maire de Saintes, sortant de la C.D.A pour des instants privilégiés pour certains, puis on découvre une dame en blanc, Isabelle Pichard-Chauché, présente en tant que Conseillère générale. Isabelle suit chaque année cette manifestation, quant à Jean, c'est l'exception... qui confirme la règle. (Nieul lès Saintes, Ecurat - Juillet 2013 - Photos JC.M Gauthier)

**********************

**********************

Le saviez-vous...?

Recensement

Extraits:

1872:

Le couvent de la Providence à Saintes: On y trouvait 43 religieuses, nous

sommes loin de ce chiffre de nos jours. En ce temps là les religieuses étaient souvent enseignantes, infirmières. 

1896:

La maison de retraite des petites soeurs des pauvres, ainsi nommée en 2014, et plus connue sous le nom de " Ma maison " (Jeanne Jugan), comptait cette année-là... 83 pensionnaires. Mais il est indiqué sur le livre du dénombrement de la population.... " Asile des vieillards ". Cet établissement avait été ouvert à Saintes en 1880.

On comptait 55 étrangers dans la ville.

La ville de Saintes et sa population éparse comptait 20285 habitants.

En 2012 il y avait 27795 habitants à Saintes, depuis quelques décennies la population saintaise a baissé. 

 

Sources: Archives / Doc / Ville de Saintes

 

Selon la mère (religieuse responsable de la maison de retraite) rencontrée ce matin par hasard.....

" Notre maison s'est implantée à Saintes en 1877. A cette époque nous étions hébergés au 13, de la rue St Vivien (A côté l'école de chirurgie du docteur Guillotin). La vénérable Jeanne Jugan avait ouvert sa première maison d'accueil pour les pauvres vieux en 1839. Notre maison de Saintes a été la troisième ouverte en France "

 

Merci ma mère. 

Commenter cet article