Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1-1-14: Avant que le devoir de mémoire ne s'éteigne.... Il y a 60 ans... La liberté venue du ciel...

Publié le par culture-histoire.over-blog.com

Le devoir de mémoire ne vit qu'un certain temps

On leur dit encore merci... tant que l'on se souvienne.

" Liberté " offerte par de jeunes hommes..... US

 

Il y a soixante ans, c'était le 31 décembre 1943 à Corme-Royal. Pour une France martyrisée la " liberté " venait parfois du ciel, mais pour ces libérateurs, la " mort " venait de la violence du contact au sol, des déchirures par l'acier, en plein ciel. Le temps de l'oubli n'est pas encore venu. Ci-dessous des lettres relatant ce combat..... (on le voit sur la photo devant la stèle de son compagnon d'arme le Capitaine C.D Cole tué au combat le 5/1/44 - Nieul lès Saintes)
Il y a soixante ans, c'était le 31 décembre 1943 à Corme-Royal. Pour une France martyrisée la " liberté " venait parfois du ciel, mais pour ces libérateurs, la " mort " venait de la violence du contact au sol, des déchirures par l'acier, en plein ciel. Le temps de l'oubli n'est pas encore venu. Ci-dessous des lettres relatant ce combat..... (on le voit sur la photo devant la stèle de son compagnon d'arme le Capitaine C.D Cole tué au combat le 5/1/44 - Nieul lès Saintes)
Il y a soixante ans, c'était le 31 décembre 1943 à Corme-Royal. Pour une France martyrisée la " liberté " venait parfois du ciel, mais pour ces libérateurs, la " mort " venait de la violence du contact au sol, des déchirures par l'acier, en plein ciel. Le temps de l'oubli n'est pas encore venu. Ci-dessous des lettres relatant ce combat..... (on le voit sur la photo devant la stèle de son compagnon d'arme le Capitaine C.D Cole tué au combat le 5/1/44 - Nieul lès Saintes)
Il y a soixante ans, c'était le 31 décembre 1943 à Corme-Royal. Pour une France martyrisée la " liberté " venait parfois du ciel, mais pour ces libérateurs, la " mort " venait de la violence du contact au sol, des déchirures par l'acier, en plein ciel. Le temps de l'oubli n'est pas encore venu. Ci-dessous des lettres relatant ce combat..... (on le voit sur la photo devant la stèle de son compagnon d'arme le Capitaine C.D Cole tué au combat le 5/1/44 - Nieul lès Saintes)
Il y a soixante ans, c'était le 31 décembre 1943 à Corme-Royal. Pour une France martyrisée la " liberté " venait parfois du ciel, mais pour ces libérateurs, la " mort " venait de la violence du contact au sol, des déchirures par l'acier, en plein ciel. Le temps de l'oubli n'est pas encore venu. Ci-dessous des lettres relatant ce combat..... (on le voit sur la photo devant la stèle de son compagnon d'arme le Capitaine C.D Cole tué au combat le 5/1/44 - Nieul lès Saintes)

Il y a soixante ans, c'était le 31 décembre 1943 à Corme-Royal. Pour une France martyrisée la " liberté " venait parfois du ciel, mais pour ces libérateurs, la " mort " venait de la violence du contact au sol, des déchirures par l'acier, en plein ciel. Le temps de l'oubli n'est pas encore venu. Ci-dessous des lettres relatant ce combat..... (on le voit sur la photo devant la stèle de son compagnon d'arme le Capitaine C.D Cole tué au combat le 5/1/44 - Nieul lès Saintes)

Une terre devient sacrée quand des hommes s'y sont écrasés pour que d'autres vivent.

Une terre devient sacrée quand des hommes s'y sont écrasés pour que d'autres vivent.

Commenter cet article